GRYFFONDOR : 815 pts | POUFSOUFFLE : 370 pts | SERDAIGLE : 350 pts | SERPENTARD : 610 pts
Félicitations aux Serpentard ! On poursuit la saison de Quidditch avec le prochain match : Serdaigle VS Gryffondor ! Les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

Loin du cœur, près de la fin | Arthur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 349
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Loin du cœur, près de la fin | Arthur Mer 10 Jan - 19:00

Autant redouté qu’il était, le grand jour était arrivé. Maya voulait faire bonne impression. Elle ne savait pas dans quel but, était-ce par fierté de montrer que tout allait bien pour elle malgré l’absence d’Arthur ? Peut-être mais la réalité était bien loin de ça. Elle appréhendait énormément la discussion qu’ils devaient avoir puisque cette dernière serait un tournant dans leur histoire et elle n’était pas certaine d’être prête à assumer tout ce que cela signifiait. Ils avaient rendez-vous aux 3 balais, c’était le lieu jugé le plus approprié pour être témoin de la scène. Par chance, ils n’y retrouveraient pas tous les élèves de l’école puisqu’elle avait réussi à sortir exceptionnellement un samedi matin en dehors des heures habituelles, donc. Elle ne savait toujours pas comment un tel miracle avait pu se produire, quoique les bonbons qu’elle avait offert à Picott pour halloween avaient peut-être joué en sa faveur. Puis aussi un peu parce qu’elle avait insisté en disant qu’une vieille tante dont elle était très proche ne pouvait se rendre sur les lieux que sur cette plage horaire et qu’elle ne pourrait plus la revoir avant des mois, des années ! Elle ne se sentait qu’à peine coupable vu la situation.

Maya descendait vers Pré-Au-Lard la boule au ventre, l’estomac noué. Elle aurait eu besoin de préparer des choses à dire ou d’avoir des choses à reprocher à Arthur mais impossible, c’était elle l’unique coupable. Et cette trop grande distance qu’elle n’avait même pas été capable de tenir quelques mois. Honteuse, elle l’était et le serait encore plus lorsque face au garçon qui était toujours son actuel petit copain elle devrait avouer qu’elle fricotait déjà avec Alexandre Rozen. Son ennemi. Ou alors, elle pourrait uniquement jouer sur la distance et ce besoin trop présent de l’avoir près d’elle ? Elle fut parcourue d’un frisson dont elle ne pouvait identifier la provenance, était-ce le froid ou la gêne qui lui donnait autant envie de retourner se cacher sous sa couette ?

Arrivée dans ses ruelles qu’elle avait bien trop souvent traversée au bras d’Arthur, elle eut envie de faire demi-tour, de rentrer au château, de faire comme si de rien n’était. Elle voyait ses responsabilités lui revenir en pleine face et faisait beaucoup moins la maligne. Elle avait testé le fameux proverbe de "quand le chat n’est pas là, les souris dansent" et si sur le moment elle n’avait eu que très peu de morale, désormais Maya était envahie de regrets. Elle arriva devant le bar et hésita. Devait-elle rentrer ? L’attendait-il déjà à l’intérieur ? Son cœur se mit à battre étrangement fort dans sa poitrine tandis qu’elle réalisait qu’Arthur était quelque part ici, tout proche d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 275
| AVATARS / CRÉDITS : ϟ Thomas Brodie-Sangster • by Niclas
| SANG : ϟ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son frère maculé de sang
| PATRONUS : Lynx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Loin du cœur, près de la fin | Arthur Sam 13 Jan - 12:16


Cela faisait longtemps que je n’étais pas retourné à Pré-au-Lard. Depuis la fin de mes études à Poudlard en fait et trouver le petit village enneigé en ce début de janvier aurait dû m’emplir de joie mais j’avais la boule au ventre. Je n’étais pas là pour une amusante sortie à Pré-Au-Lard comme elles étaient souvent organisé par l’école, j’étais là pour une raison ô combien plus importante et ô combien plus déchirante.
Cela faisait six mois maintenant que j’avais quitté les Highlands et ma relation avec Maya en pâtissait. C’était le moins que l’on puisse dire. Nous avions tellement l’habitude de nous voir, d’être toujours la main dans la main que l’éloignement nous était insupportable et ce malgré les lettres que nous nous envoyons à la rentrée. Lentement, nous nous étions éloignés. Cela faisait des mois que nous ne nous étions plus vus et, avec le rythme que les études d’Auror m’imposaient, j’avais du mal à répondre à ses lettres. Au fond de moi, peut-être étais-je déjà résigné. Ça ne m’avait pas choqué de recevoir sa lettre, la semaine dernière, me demandant de la rejoindre aux Trois Balais car nous avions à parler. Je savais de quoi elle voulait parler et je savais qu’une telle conversation devrait être mener un jour ou l’autre.
Mais je n’arrivais pas à me dire que tout cela était fini. Pas comme ça ! Une partie de moi refusait cela, voulait se dresser contre notre éloignement et pourtant, je savais que cela était impossible. Maya avait sa vie à Poudlard, ses amis. Moi, j’en avais d’autres à Londres. Et avec l’incroyable distance entre les deux, il était impossible de concilier nos deux vies. Et pourtant, ça me rendait malade de savoir que dans six mois, Maya quitterait Poudlard pour certainement rejoindre l’École Supérieure de Magie à Londres. Mais d’ici là, tout aurait changé entre nous. Tout.

Je n’avais aucune idée de si j’étais en retard ou pas. Si Maya n’était pas encore là, je l’attendrais. Si elle l’était, tant pis. De toute façon, elle ne pourrait pas me reprocher d’être en retard alors qu’elle savait qu’il y avait une chance pour que je ne vienne tout simplement pas.
J’arrivais bientôt en vue des Trois-Balais et, puisqu’en ce samedi matin, la rue était quasiment déserte, je n’eus aucun mal à reconnaître Maya qui attendait devant la porte. De toute façon, comme aurais-je pu la confondre avec quelqu’un d’autre ? A cette pensée, la boule dans mon ventre se fit plus grosse encore. Je ne voulais pas que tout cela soit fini. J’avais encore une chance de m’en aller mais une partie de moi me fit comprendre que si je faisais ça, je n’avais aucune possibilité de sauver notre histoire.
Prenant mon courage à deux mains, je m’approchais et m’efforçais d’adopter un ton neutre alors que ma voix risquait à tout moment de chevroter. « Ne restes pas dehors, tu vas prendre froid, » glissais-je à ma petite-amie avant même de la saluer, ce que je fis sans plus attendre mais sans l’embrasser ni lui offrir un franc sourire. D’un geste de la tête, je l’invitais à rentrer. Nous trouvâmes sans difficulté une table où nous asseoir et d’un regard appuyé, je fis comprendre à Madame Rosmerta qu’elle pouvait attendre un peu avant de venir prendre notre commande. J’étais certain de ne pas avoir envie d’une bieraubeurre pour le moment mais suivant ce que Maya avait à me dire, il allait certainement me falloir un verre Pur-feu.
Lorsque nous fûmes installés, je lui demandais alors « Tu vas bien ? » Simple question rhétorique. Nous savions tous les deux que ni elle ni moi n’allions vraiment bien. Sinon, on ne serait pas là.

Citation :

  • Faire un post de plus de 500 mots - 2 dragées
  • Faire un post dans lequel le prénom de votre personnage n'apparaît pas - 2 dragées

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 349
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Loin du cœur, près de la fin | Arthur Mar 16 Jan - 17:12

Stressée ? Oh, elle était bien plus que cela, prendre ses responsabilités c’était quelque chose qu’elle avait bien du mal à faire malgré sa majorité. Elle ne se souvenait pas la dernière fois où elle s’était sentie aussi faible. Pourtant, bien que très amoureuse, Maya savait qu’ils ne pourraient plus continuer comme ça. Et elle devait le faire, pour lui, pour elle, pour eux, pour leur histoire. C’était sûrement mieux. Son ventre se tordait d’angoisse à l’idée qu’ils ne seraient peut-être plus un couple à la fin de cette rencontre. Plus les secondes passaient, plus elle se demandait s’il allait venir. Après tout, il était peut-être occupé à autre chose, de plus intéressant, plus drôle, plus jolie qu’elle… Elle chassa l’idée qu’il puisse avoir quelqu’un d’autre de sa tête, c’était cruel de sa part d’autant plus qu’elle pêchait, qu’elle était coupable et non l’inverse ! Maya se rongeait les ongles tout en jetant des coups d’œil inquiets de chaque côté de la rue dans l’espoir qu’enfin Arthur apparaisse sous ses yeux.

Lorsqu’elle était revenue à Poudlard en septembre, elle avait rêvé de ces retrouvailles ! Et maintenant qu’elles allaient avoir lieu, le goût n’était plus le même. Pendant les premières semaines, elle avait mal vécu le manque, le fait de vivre dans ces mêmes couloirs qui avaient été témoins de leur histoire, et cette salle commune ! Un enfer de s’y retrouver seule alors que quelques mois plus tôt elle s’y pavanait au bras de son petit copain. Alors, quand le serpentard était arrivé -ou plutôt qu'elle était allé le chercher-, Maya n’avait pas réussi à faire bonne figure longtemps et, trouvant en Alexandre une épaule réconfortante, s’était rapidement perdue dans ce trop-plein d’attention. Elle ne pouvait pourtant pas accuser le garçon de quoi que ce soit, il ne l’avait forcé en rien. ELLE était fautive et personne d’autre, ce qui était encore plus dur à assumer.

Maya jeta de nouveau un coup d’œil dans la rue et là son cœur eut un raté. Il était là ! Il marchait vers elle ! Elle ne put pourtant pas le regarder plus longtemps et se concentra sur l’entrée du bar tout en soufflant un bon coup. Il était là. Elle voulait jauger son expression, déceler en lui de la colère, de la tristesse, quelque chose ! Mais impossible de bouger, elle était tétanisée de voir la déception dans le regard d’Arthur. Plusieurs secondes passèrent durant lesquelles elle imagina qu’il avait fait demi-tour mais soudain elle entendit sa voix. Des frissons la parcoururent, elle ne le méritait pas. "Arthur…" lui murmura-t-elle comme si elle ne parvenait pas à croire en sa présence. Hésitante, elle le suivit pourtant et ils s’installèrent à une table. Maya gardait toujours le regard baissé, elle n’osait pas prendre le risque de croiser son regard mais une envie d’observer le moindre petit détail de son corps, de son visage la saisissait. Lorsqu’il lui demanda si elle allait bien, Maya leva enfin les yeux. "Non." Lâcha-t-elle d’une petite voix. Avec lui, elle n’avait pas envie de mentir, il était l’une des personnes qui la connaissait le mieux alors de toute façon ça ne servait à rien. "Et toi ?" Elle lui avait retourné la question dans le but de prendre la température puisqu’elle savait qu’il savait pourquoi cette conversation avait lieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Loin du cœur, près de la fin | Arthur

Revenir en haut Aller en bas

Loin du cœur, près de la fin | Arthur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» (M) Si loin et pourtant si près feat Tyler Hoechlin
» Loin des yeux, près du coeur [Aurore]
» OH CONS SEYE ELEC TORO ! VOTRE 12 JANVIER N'EST PAS LOIN !
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Loin des rires... [PV Kilip Jino]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Pré-au-Lard :: La rue commerçante :: 
Aux trois balais
-