C'est officiellement les vacances sur ATDM ! Poudlard ferme ses portes pendant deux mois pour laisser place à la Coupe du Monde de Quidditch qui se déroule cette année au Royaume-Uni, dans le petit village de Mimbulus-les-Bains !
GRYFFONDOR : 1040 pts | POUFSOUFFLE : 390 pts | SERDAIGLE : 735 pts | SERPENTARD : 880 pts

Partagez|

Contemple ton destin droit dans les yeux | SYBILLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 459
| AVATARS / CRÉDITS : © BONNIE
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Cassandra Rosier
| PATRONUS : Une Orque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Contemple ton destin droit dans les yeux | SYBILLE Mer 17 Jan - 13:58

Evan avait l’habitude de jouer, mais non de perdre. L’année scolaire avait commencé pour lui de la plus agréable des manières car il avait doublé ses gains en étant à la fois fiancé à l’héritière Yaxley et en fricotant dans son dos avec la ravissante Luzia. Cette relation qu’il entendait malheureusement conserver secrète - et qu’il aurait bien aimé perpétuer encore quelques mois avant qu’on lui passe un anneau au doigt en même temps qu’une laisse autour du cou - se propageait malheureusement dans les couloirs comme de la poudre de cheminette depuis la rentrée de janvier. Le respect que lui valait autant son statut d’aîné que sa dangereuse cruauté au sein de sa maison en avait pris un sacré coup et comme il évoluait seul dans les couloirs et non plus entouré de son groupe habituel - l’impureté est contagieuse lui avait-on fait remarquer - il jetait des regards sombres derrière sa mine renfrognée à quiconque osait le regarder trop longtemps. Il avait tout naturellement également cessé de rejoindre la préfète blairelle lors de ses rondes après le couvre-feu et vraiment cela n’aidait pas son humeur à s’améliorer.

Chopant par le col un élève de deuxième année qui parlait un peu trop fort de sa triste turpitude à la sortie de la bibliothèque, il lui fit cracher bien vite le nom de celle qui l’avait informée. Et après une enquête menée d’un bras de fer, il parvint au moins à faire taire les rires et, plus important encore, à remonter la piste jusqu’à Sybille Trelawney. Une élève de serdaigle racontait-on, étudiant en cinquième année et dotée du troisième œil. L’envie féroce lui prenait de lui faire un trou dans le front pour ouvrir plus encore les chakras de l’idiote. L’histoire ne faisait néanmoins pour lui aucun sens. Ses ennemis au château avaient beau être nombreux, peu étaient ceux qui auraient osé attaqué sa réputation et inexistante était la présence de la jeune fille dans cette liste.

Il monta pour la première fois autrement que dans un dessein galant - son intention était même tout à fait contraire - la volée de marches jusqu’à la classe de divination en cette fin de journée. Il observa avec une mine supérieure les élèves descendre l’échelle par la trappe. S’il avait toujours jugé cette matière comme nébuleuse, il considérait comme totalement absurde la volonté de vouloir s’enfermer dans ce qui ressemblait plus à un grenier qu’à une salle pour désirer l’étudier. On lui avait dit que la jeune fille avait le visage constellé de tâches de rousseur mais il reconnut une Weasley dans la seule figure qui correspondait à la description. Le professeur en sortit la dernière en offrant, la tête encore dans la trappe, une dernière recommandation à l’élève qui restait. Le serpentard attendit qu’elle fut partie pour grimper à son tour les barreaux de l’échelle.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Contemple ton destin droit dans les yeux | SYBILLE Sam 3 Fév - 11:08


❝ Contemple ton destin droit dans les yeux . ❞
- Evan & Sybille-
 
 Sybille attendait avec impatience, chaque semaine, le cours de divination. C’était encore plus vrai ces dernières semaines. Les visions qui peuplaient ses rêves étaient de plus en plus fréquentes et de plus en plus précises. Elles présageaient la mort, la terreur. Sybille sentait que quelque chose d’important était sur le point d’arriver. Dans les mois, les années à venir, le monde sorcier allait devoir faire face à une période bien sombre. Pourtant, elle aurait aimé que cette prédiction soit fausse. Pour la première fois de sa vie, elle espérait réellement se tromper. Elle passait l’essentiel de son temps à étudier les autres signes. Les cartes du ciel n’étaient pas encore très claires. Sybille avait toujours eu plus de mal en astrologie et les heures qu’elle avait déjà passé à étudier la position des astres n’avaient pas réellement portées leurs fruits. Alors, elle comptait profiter du cours de divination pour poursuivre ses recherches et demander quelques explications à son professeur, sans toutefois lui avouer le contenu de ses rêves. Sybille ne voulait inquiéter personne, pour l’instant.

Comme bien souvent, elle avait été autorisée à rester dans la salle après la fin du cours de divination. Elle voulait en profiter pour tirer les cartes. La jeune voyante alla donc chercher le paquet de tarot pendant que ses camarades quittaient la salle.

« Tu n’oublieras pas d’éteindre les bougies et de refermer la trappe, Sybille. » recommanda le professeur avant de descendre à son tour par l’échelle qui menait à sa salle de cours.

Sybille acquiesça, déjà occupée à battre le paquet de cartes. Elle les étala ensuite sur la table derrière laquelle elle était installée et, plaçant ses mains au-dessus, elle se concentra, ressentant le fluide magique qui circulait entre elle et les cartes, cette connexion difficile à percevoir pour qui n’était pas entrainé. Pourtant, sa concentration vacilla lorsque du bruit retentit de nouveau dans le couloir qui passait sous la salle. Quelqu’un montait à l’échelle. Sybille reposa ses mains sur la table, un air interrogateur, et un peu contrarié, sur le visage. Elle s’attendait à voir le professeur remonter, ayant oublié quelque chose dans la salle, ou bien l’un des élèves qui venait de quitter le cours.

Elle ne s’attendait pas à voir Evan Rosier.

Sybille ne connaissait pas vraiment Evan Rosier, avant. Il était certes de sang-pur, d’une famille influente, mais pour ce que ces histoires intéressaient Sybille … Et puis, il était plus vieux. Sybille avait déjà du mal à se socialiser avec ses camarades de cinquième année, ça n’était pas pour s’intéresser aux septième années.

Pourtant, quelques semaines auparavant, Sybille avait appris qui était Evan Rosier. C’était Amycus et Alecto Carrow qui lui en avait parlé. Et, pour tout dire, Sybille aurait très largement préféré ne jamais le découvrir.

Evan Rosier était fiancé, avec une fille Yaxley. Mais, non content d’avoir une future épouse, il avait été se chercher une amante. Sybille s’en foutait. Royalement. Et jamais, jamais elle n’aurait été se mêler des histoires de Rosier, ni de qui que ce soit d’ailleurs, si elle n’y avait pas été contrainte par les Carrow. Résultat, elle n’avait pas eu d’autre choix que de divulguer les agissements de Rosier. Elle avait tenté d’être le plus discrète possible, n’ayant aucune envie de se confronter au Serpentard. Mais, en le voyant émerger de la trappe, Sybille su qu’elle n’avait pas été si discrète que cela.

Elle avait oublié ses cartes et son visage avait perdu trois teintes. Ses mains tremblaient déjà, appréhendant la suite des évènements.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 459
| AVATARS / CRÉDITS : © BONNIE
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Cassandra Rosier
| PATRONUS : Une Orque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Contemple ton destin droit dans les yeux | SYBILLE Mar 6 Fév - 10:25

Un visage constellé de tâches de rousseur étirés par un air surpris accueillit Evan Rosier qui épargna à son interlocutrice toute moquerie sur le fait que, maître de divination qu’elle se prétendait être, elle n’avait rien vu venir de son arrivée. Ce n’était pas autant par souci de préserver sa patience - que ce type de réflexions avait sans doute déjà érodé au cours de sa scolarité - que de ne pas parler pour ne rien dire. Et puis cela aurait été une supercherie intellectuelle comme il savait que la divination ne fonctionnait pas ainsi. Sa mère s'y était toujours intéressée de près et son père également dans son veuvage comme à toute chose qui lui donnait l'illusoire impression de le rapprocher de la défunte aimée. Leur fils s'y intéressait moins qu'au plaisir de jouer un peu avec sa nouvelle proie. Alors il referma la trappe derrière lui du bout de son pied et brandit sa baguette pour la sceller d’un « Collaporta ». Son nez se retroussa lorsqu’il reconnut une odeur de patchouli flotter dans l’air et son regard dédaigneux courut sur la salle aux lumières feutrés avant de s’arrêter sur Sybille.  « Ma vie amoureuse est-elle d’une quelconque influence sur le destin de la communauté magique pour que tu souhaites y fourrer ton nez plein de tâches ? » lui posa-t-il une question rhétorique car son égo obéissait malgré tout à une limite et il doutait certes que son futur fils se trouverait être le digne héritier spirituel du seigneur des ténèbres. Il ne voyait aucun intérêt à la matière qu’était la divination. Il s’agissait la plupart du temps d’interprétations fumeuses et lorsqu’une rare prédiction s’avérait suffisamment exacte pour faire l’objet d’une prophétie, elle ne pouvait par essence pas être contrariée. Alors quelle aurait été l’utilité que la mort vous annonce en avance son prochain et dernier rendez-vous si vous ne pouviez vous y défausser ?

L’horloge de leur école sonnait dix-sept heures et le serpentard se dirigea naturellement vers le service à thé, les tasses tremblaient dans leur soucoupes à chaque coup de l’horloge, il s’en saisit d’une ainsi que d’un samovar. Les bruits de couloir prêtaient la réputation de chien fou au jeune homme, pourtant il n’était pas dépourvu de règles et de principes. Il se trouvait être un bon représentant de son pays et pour lui dix-sept heures, c’était l’heure du thé. Il s’assit dans un fauteuil en osier et, en attendant que la jeune fille se décide à lui répondre, incanta un aguamenti pour remplir le samovar d'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Contemple ton destin droit dans les yeux | SYBILLE

Revenir en haut Aller en bas

Contemple ton destin droit dans les yeux | SYBILLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Validée]ne le regardez pas dans les yeux!
» >>. J'ai cru voir une flamme dans tes yeux... [PV Nuage de Citron et Nuage d'Ecureuil]
» me noyer ? plutôt dans tes yeux qu'ici... [ A ]
» Des flammes dans les yeux [PV : Darth Mortuus]
» Les étoiles dans tes yeux danseront ce soir...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Poudlard
-