Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

Une potion de la discorde ou de l'entente ? |Darius|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 411
| AVATARS / CRÉDITS : Asa Butterfield. holdy.
| SANG : Mêlé, mais c'est un secret.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père, Tobias Rogue
| PATRONUS : Une biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Une potion de la discorde ou de l'entente ? |Darius| Sam 20 Jan - 16:55

Je me baladais tranquillement dans les couloirs afin de rejoindre la bibliotheque. J'etais seul mais cela ne me derangeait pas, bien que j'appreciais certains de mes camarades, ils etaient toujours trop bruyants, toujours envie de faire de nouvelles choses. La bibliotheque etait mon sanctuaire, je pouvais y rester des heures a étudier, a decouvrir de nouveaux ingredients pour preparer mes potions sans que l'on me derange a tout moment. Je traversais donc les grandes portes en bois afin d'atteindre la grande bibliotheque du chateau.

Aujourd'hui, je n'etais pas la pour flanner mais pour une raison précise. En effet, j'avais fini mes derniers ouvrages de potions et je voulais lire les suivants. Je me dirigeait donc vers la table afin de rendre ceux finis. La bibliotheque était relativement calme, seuls quelques élèves s'y trouvaient la plupart pour etudier. C'etait cette ambiance que j'aimais tant et que je recherchais: le silence, l'odeur des parchemins, il n 'y avait que dans cet endroit ainsi que lorsque je preparais une potion que je me sentais vraiment bien. Il n'y avait qu'un seul rayon qui m'intéressait vraiment, je le connaissais d'ailleurs en long et en large, c'etait celui des potions. J'avais parcouru presque entièrement les étagères. Les grimoires de base étaient d'une facilité telle que je me demandais bien comment des personnes pouvaient echouer a comprendre des consignes aussi basiques. Il se demandait parfois quels etaient les critères de sélection de cette école pour acceuillir des idiots pareils. Bien que je ne sois qu'en cinquieme année, aucun élève à sa connaissance n'avait la moitie de ses connaissances en matieres de potions, meme Slughorn etait un incapable. En me dirigeant vers le fond, les grimoires avancés, je me disait qu'a defaut d'avoir des professeurs competents, Poudlard avait de la documentation tres riche.

Peu a peu, je reussis a rejoindre l'armoire souhaitée lorsque je me suis rendu compte que celle-ci avait été devalisé il ne restait presque plus de livres, c'était desolant mais ca reussi surtout à alimenter la colere en moi. Qui avait pu prendre autant de livres? Les potions étaient loin d'etre le sujet préféré des élèves et le niveau des grimoires etaient bien trop avancé pour les cours, meme pour les 7emes annees. J'etais curieux de la personne qui pouvait dechiffrer tous les points complexes de ces potions mais surtout furieux qu'il ne puisse pas les consulter pour le moment! Je n'avais pas l'habitude de me faire doubler, surtout quand ça concernait lespotions! Jj'ignorais quand est ce que la personne les rendrait et quand est ce que la personne les avaient empruntés! Sur le coup de la frustration, je m'exclamais a voix haute "Qui a pris tous les livres de potions ? !" Je ne m'attendais pas a une réponse mais je souhaitais montrer que je n'etais vraiment pas content.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 345
| AVATARS / CRÉDITS : › Sam Claflin by moomins
| SANG : › Sang-pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une potion de la discorde ou de l'entente ? |Darius| Sam 20 Jan - 17:21

La bibliothèque, lieu du savoir et de la connaissance à Poudlard. Darius, en bon Serdaigle, appréciait énormément cet endroit et estimait que c’était le meilleur endroit pour réviser à l’approche fulgurante de cette épreuve redoutée par tous : les ASPICS. Pour sa part, ce n’était pas quelque chose qui l’effrayait, bien au contraire. Il trouvait ça assez stimulant, quelque chose qui était à peine compréhensible pour des personnes qui portaient les études en horreur. Mais les études et ce grand dadais, ça ne faisait qu’un. Il ne passait pas non plus des heures dans des bouquins, renfermé sur lui-même et associable, ça non. Darius était un bon-vivant qui aimait rire et plaisanter à longueur de journée, sortant des blagues toutes aussi farfelues les unes que les autres et aimant aller vers les autres élèves. Très mature, il s’intéressait beaucoup au monde extérieur et comprenait la gravité de ce qui se profilait à l’horizon avec cette guerre et ce Mage Noir en puissance, intérêt que n’avaient pas forcément les autres étudiants de Poudlard. Mais Darius ne voulait pas être mêlé à cette guerre, ne voulait pas prendre parti. Cela pouvait lui attirer bien trop de problèmes et il ne voulait pas être encombré par une telle responsabilité. Certains pouvaient dire qu’il avait un cœur en pierre et qu’il ne se préoccupait pas de la bonne cause à défendre, mais ce n’était pas ça du tout. Prendre parti, pour lui, c’était prendre des risques. Or, ce n’était pas un Gryffondor, il ne se lançait pas dans des aventures sans savoir où ça allait le mener. Le Serdaigle avait un avis très tranché sur la question. Il serait neutre pendant la guerre.

L’étudiant en dernière année était installé à une table, sa tête cachée par une pile de livres immense, livres qu’il venait d’emprunter pour s’atteler à une lecture de taille : celle des potions. Un domaine qui, avec la botanique, l’avait toujours passionné, et dès tout petit il s’amusait à tester certains mélanges qui, parfois, avaient donné des résultats quelque peu… explosifs. Il tenait une page du bout du doigt, les sourcils froncés, trouvant la théorie de ce sorcier très intéressante. Il donnait des indications tangibles mais le Serdaigle y trouvait néanmoins un certain défaut. Pourquoi donc percer les gousses de Snargalouf et non pas les couper en biais ? La quantité serait ainsi bien plus importante et les plants de Snargalouf n’étaient pas données. Un peu d’économies ne faisaient pas de mal. Le grand élève fut soudain interrompu dans ses pensées par une voix exclamative qui ne se faisait pas bien discrète. Un petit élève de Serpentard, vraiment tout petit, faisait face à l’étagère vide, auparavant remplie de tous les livres que Darius venait d’emprunter. Comprenant la situation, le Serdaigle se leva en faisant crisser sa chaise et se dirigea vers le Serpentard en se grattant l’arrière du crâne, un peu gêné. « Hum… Je crois que c’est moi qui ai tout pris. Désolé, tu avais besoin de quoi ? » lui demanda-t-il en indiquant d’un geste du bras la pile de livres sur la table. Il espérait que le jeune homme ne lui en voudrait pas trop, il avait vraiment l’air fâché…

Citation :
• 500 mots ▬ 2 dragées ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 411
| AVATARS / CRÉDITS : Asa Butterfield. holdy.
| SANG : Mêlé, mais c'est un secret.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père, Tobias Rogue
| PATRONUS : Une biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une potion de la discorde ou de l'entente ? |Darius| Jeu 8 Fév - 17:39

La bibliothèque, lieu si calme quelques secondes auparavant venait d’être perturbé par mon éclat de voix. J'avais maintenant une dizaine de paires d'yeux qui me fixaient dont quelques regards assassins. Mais si je ne pouvais pas étudier, je ne vois pas pourquoi les autres le pourraient. C était un point de vue égoïste mais je m'en fichais totalement à vrai dire. J’étais fortement frustrée, j'avais envie de lire mes nouveaux bouquins, essayer de créer une nouvelle potion en s'inspirant de celles existantes. Il s'amusait également à déceler les erreurs dans les livres. C’était plutôt inquiétant qu'un livre soit publié alors qu'il n est pas parfait, que faisait les éditeurs et les écrivains ? S'il avait reçu un gallion à chaque annotations qu'il avait fait par rapport à une quantité ou une action, il serait sûrement un des jeunes le plus riche d'Angleterre. Enfin, une voix s’éleva derrière une grande quantité de grimoires, il semblerait que quelqu'un lui ait répondu " Hum… Je crois que c’est moi qui ai tout pris. Désolé, tu avais besoin de quoi ? " Je froncait rapidement les sourcils, surpris, une seule personne avait emprunté une telle quantité de livres, certes certaines personnes aimait lire mais a ce point, c’était inquiétant ! Ça devait sûrement être un de ces Serdaigle qui passe toutes ces journées enfermé dans la bibliothèque. Je ne voyais toujours pas la personne ayant parlé mais la voix était grave.

Un jeune homme d'une stature impressionnante se leva, il avait des épaules carrés, un nez redressé, de grands yeux noisette et une barbe naissante, ses cheveux légèrement ondulés avaient la couleur de ses yeux. Il me disait quelque chose, je me demande s'il ne faisait pas partie de l’équipe de quidditch des bleus, il s'appelait Darius si je ne me trompe pas. "tu as tout pris" lui demandais-je avec un ait incrédule. "Mais à quoi cela pourrais bien te servir, ce sont des manuels d'un niveau bien supérieur a l’enseignement de Poudlard même pour les sorciers ayant terminé leur premier cycle ! Les potions présentes dans ces ouvrages sont très complexes." J’étais agacé par tous ces élèves qui pensaient que les potions se réussissaient en claquant des doigts et qui ignoraient leurs diversité et leurs pouvoirs. Aux yeux de la plupart des élèves, les potions étaient un cours futile et inutile, ils en riront moins le jour où quelqu’un se fera empoisonné. Quelqu'un qui maîtrisait l'art des potions pouvait faire ce qu'il souhaitait, contrôler quelqu'un, le faire souffrir, soigner n’importe quelle blessure, tout transformer, C’était un art discret mais incroyablement puissant. Mon interlocuteur semblait un peu gêné d’être la. "J’avais besoin de la plupart des ouvrages mais je vais devoir m'en passer, il semble ".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 345
| AVATARS / CRÉDITS : › Sam Claflin by moomins
| SANG : › Sang-pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une potion de la discorde ou de l'entente ? |Darius| Mer 21 Fév - 22:46

De tous les Serdaigle de son année, Darius était certainement l’un des plus avancés dans le domaine des potions et de la botanique. Il fallait dire que ces deux domaines le passionnaient et l’on pouvait difficilement trouver plus fougueux que lui lorsqu’on parlait de ces matières. Il avait les meilleures notes à chaque fois et, pour aller encore plus loin, il poursuivait ses recherches après les cours, éclaircissait quelques points pas très clairs dans leurs manuels destinés à des sorciers de premier cycle et allait piocher des informations dans des livres au niveau plus élevé. Darius en demandait toujours plus, comme si la culture qu’il avait actuellement, assez imposante d’ailleurs, ne lui suffisait pas. Mais mieux valait trop que pas assez, comme on disait souvent ! Il était comme ces jarres trouées qui ne se remplissaient jamais et on pouvait se demander où est-ce qu’il stockait toutes ses informations. Il allait avoir, à n’en point douter, ses ASPIC avec la mention Optimal et avec de tels résultats aucune filière ne pouvait lui être refusée. Cependant, ce n’était pas le désir du septième année de poursuivre encore des études, non. Ce qu’il voulait, lui, c’était ouvrir une boutique de botanique ayant sa propre spécialité, sa propre renommée. Ce qu’il voulait y faire dedans ? Il ne savait pas encore malgré les nombreuses idées qui germaient dans sa tête.
La petite pousse Serpentard qui se trouvait devant lui ne semblait pas être très content. A la fois incrédule et agacé, le vert et argent eut le culot de lui dire que les livres que Darius avait empruntés étaient d’un bien trop haut niveau pour lui, alors que lui-même devait être en quatrième ou cinquième année. C’était donc lui, le prodige des potions dont quelques bouches parlaient. Il devait être sacrément fort pour chercher les mêmes livres que lui et Abbot, sans jalousie aucune, fut au contraire content de pouvoir trouver un partenaire avec lequel discuter. Car si de nombreux intellectuels de ce château partageaient des discussions fort intéressantes avec le Serdaigle, Darius n’avait encore trouvé personne avec qui échanger sa passion pour les potions et la botanique. Peut-être l’avait-il trouvé, aussi jeune fut-il ? Il se gratta la tête et esquissa un faible sourire avant de s’exclamer suite à sa dernière remarque « Oh mais non attends, tu peux en prendre quelques-uns si tu veux ! Viens. Tous deux se dirigèrent vers le bureau où Darius s’était installé quelques minutes avant. Le Serdaigle plaça quelques livres en éventail et lui fit signe qu’il pouvait se servir. Pendant que l’étudiant en prenait quelques-uns, le sorcier lui fit pensivement, un sourire aux lèvres, créant deux fossettes au creux de ses joues. Qui es-tu pour demander des manuels réservés à des sorciers de cycle supérieur ? Tu es pourtant plus jeune que moi. Puis, constatant qu’il pouvait être impoli, il tendit sa main et se présenta. Darius. Darius Oscar Abbot, 7ème année à Serdaigle. » Ne voulant pas s’attiser les foudres de son camarade, il lui sourit à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 411
| AVATARS / CRÉDITS : Asa Butterfield. holdy.
| SANG : Mêlé, mais c'est un secret.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père, Tobias Rogue
| PATRONUS : Une biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une potion de la discorde ou de l'entente ? |Darius| Mar 6 Mar - 21:10

Severus était surpris par cette rencontre originale. Son interlocuteur, le Serdaigle était de tout évidence plus âgé que lui mais aussi plus grand, il le regardait de haut ce que le Serpentard trouvait insupportable. Il souriait en lui proposant de lui emprunter quelques livres mais son sourire se faisait amusé, il se demandait s'il ne se moquait pas de lui ce qui l'irrita encore plus. Il suivit son aîné plus pour les livres que pour le personnage. Il arriva aux côtés de l'immense pile de livres et se mit à les prendre l'un après l’autre pour les feuilleter rapidement et décider lesquels étaient les plus pertinents pour ses recherches. Concentré sur sa tâche, il remarqua tout de même que l’autre élève le fixait, un sourire aux lèvres une nouvelle fois. Il lui demanda qui il était pour s’intéresser à ces manuels et surtout il fit bien remarquer leur différence d’âge. Severus ne supportait pas de se sentir plus faible qu’un autre même si c’était au niveau de son âge. Certes, il était jeune et pourtant il était nettement plus intelligent que la plupart des autres élèves toute année confondu. Il ne saurait dire pourquoi mais le jeune homme l'agacait, il était grand, avait plutôt une belle tête, et un peu trop à l'aise en face d'un parfait inconnu. "Je suis une personne qui est très intéressé par les potions et je ne vois pas le problème avec le fait que je sois plus jeune que toi, le talent n'a pas d’âge après tout ". Le garçon lui sourit à nouveau en faisant apparaître deux fossettes au creux de ses joues. D'ailleurs, il souriait beaucoup trop, n'en avait-il jamais marre ?  Il lui fallait lever la tête pour regarder le garçon mais il n’hésitait pas à le regarder droit dans les yeux en lui parlant, il voulait bien lui faire comprendre qu'il n’était aucunement intimidé.  


Puis, le jeune homme se présenta  "Darius. Darius Oscar Abbot, 7ème année à Serdaigle". C’était un peu tard pour cela mais pourquoi pas après tout. Severus s’étonna lui-même de ne pas s'être trompé dans le prénom de son correspondant. Il s’écarta de quelques pas du bureau pour le rejoindre. Il lui serra la main bien qu’il trouvait ce geste complètement dépassé "Severus Rogue 5eme année serpentard". En se déplaçant, il se trouvait à présent juste devant le bureau du garçon et vit une feuille de brouillon au milieu d'un des livres. Elle était rempli de notes d'une jolie écriture manuscrite, il la parcouru des yeux avant de se rendre compte que c’était des annotations pour des potions. Le garçon avait pris la peine de les écrire sur une feuille à part alors que lui les annotait directement sur son livre. Intéressé par ce qu'il voyait, il prit la feuille dans ses mains pour l’étudier plus attentivement. Les mots étaient en lien avec la potion Félix felicis, une potion extrêmement difficile à réaliser. Le Serdaigle avait modifié les six températures nécessaires pour réaliser la potion et le grammage de certains ingrédients. Celles-ci étaient plutôt pertinentes. En relevant la tête, il remarqua que Darius le regardait très fixement avec un air mi-amusé, mi-sérieux. Il est vrai que Severus s’était emparé de quelque chose qui ne lui appartenait pas sans aucune autorisation, mais après tout Darius lui avait pris ses livres, bien qu’ils n’étaient pas les siens mais plutôt le propriété de la bibliothèque. "Tu modifies les potions ? Je pensais que c’était une chose que j ’était le seul à faire !" il était intrigué, ceux qui tentaient des potions suivaient bêtement les instructions en insultant les ingrédients ou les autres lorsqu'ils échouaient. Mais prendre le risque d’en modifier était plutôt osé. Le Serdaigle n'avait peut-être pas pris les livres de manière complètement aléatoire. Lui qui voulait s’éloigner au plus vite de ce drôle de garçon était maintenant curieux de ce qu’il pourrait bien lui répondre.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 345
| AVATARS / CRÉDITS : › Sam Claflin by moomins
| SANG : › Sang-pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une potion de la discorde ou de l'entente ? |Darius| Dim 11 Mar - 22:33

S’il y avait bien une chose de vraie, c’était que Darius n’était pas quelqu’un d’intimidant. Et il ne cherchait pas à l’être, loin de là. Au contraire, c’était un jeune homme de tout ce qu’il y avait de plus sympathique et d’accueillant et part sa bouille toute charmante, les gens de manière générale se sentaient en sécurité. Mais visiblement, ce n’était pas le cas ici vu la réaction du Serpentard qui semblait être davantage sur la défensive qu’autre-chose. Darius trouvait cela dommage, il ne voulait vraiment pas l’offenser… C’était quelqu’un de gentil après tout, qui ne voulait pas faire de mal à autrui.
« Oh, mais ce n’est pas ce que je voulais dire ! se rattrapa le Serdaigle, la mine effarée. C’est juste que… Enfin bref. » Il était gêné, vraiment. Il se passa une main dans les cheveux et se présenta. C’était, après tout, la moindre des choses.
Le dénommé donc Severus Rogue fit le tour de la table pour venir serrer sa main qu’il tendait lorsque sa tête se tourna vers l’une des feuilles de brouillon que le Serdaigle avait glissé dans l’un des livres. Une de ses théories qu’il essayait de mettre en pratique concernant la potion Félix Félicis mais qui, néanmoins, n’était pas si facile que ça à réaliser. Mais Abbot aimait les défis et les challenges et était à tout pour mener à bien son petit projet. Avec un air d’amusement, Darius le regarda prendre la feuille sans piper mot. Après tout, il l’avait dérangé en empruntant tous les livres de cette rangée, il pouvait bien lui laisser cette lecture.
Le petit Serpentard, conscient de son impolitesse – bien que Darius n’y vît pas d’inconvénient – leva la tête et s’exclama d’une voix étonnée qu’il ne pensait un élève d’une chose pareille. Ainsi, il faisait les mêmes expériences que lui. Il devait être sacrément doué pour penser que seul lui arrivait à faire ce genre de choses.
« Et bien on est deux ! s’exclama gaiment le Serdaigle en retour. Il s’approcha de son cadet pour désigner la feuille qu’il tenait entre ses mains. En cours, je trouvais que l’élaboration de cette potion était beaucoup trop longue. De ce fait, j’ai essayé de la raccourcir. Bon, je n’en suis qu’à l’aspect théorique, mais encore quelques hypothèses et je pourrai bientôt passer à la pratique. De sa main, l’étudiant montra les livres qu’il avait sélectionné. Je m’inspire de plusieurs théories, notamment celle de Brian McRory sur les différentes températures, tu dois connaître… Oh, y’a aussi celle d’Alan Manrick, sur les différentes découpes ! J’essaie de faire des mix et… Oh pardon, je parle beaucoup. » s’arrêta vivement le grand élève en s’excusant. Il pouvait vite s’emballer lorsqu’il parlait de potion et de botanique, et si l’on ne le stoppait pas, il pouvait partir très loin…
Mais le garçon sentait qu’il avait là un public, ou du moins un confrère, qui pouvait être intéressé par ses travaux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 411
| AVATARS / CRÉDITS : Asa Butterfield. holdy.
| SANG : Mêlé, mais c'est un secret.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père, Tobias Rogue
| PATRONUS : Une biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une potion de la discorde ou de l'entente ? |Darius| Mer 4 Avr - 16:11

La petite pique de Severus eut son effet car son interlocuteur fut soudain très gêné et en perdit même ses mots ce qui était plutôt surprenant… Les présentations d'usage étant effectuées, le jeune serpentard fut perdu par l’examen des feuilles de Darius. Il resta de très longues minutes à regarder attentivement toutes les annotations, tous les détails du livre. Il ne comprenait pas comment il avait pu arriver à certaines conclusions et fut soudainement très curieux du garçon à ses côtés. La concentration se lisait sur son visage mais une certaine gêne s'empara de lui lorsqu'il se rendit réellement compte de ses actes. Il n’était pas dans ses habitudes de s'emparer de ce qui ne lui appartenait pas. Il reposa donc la feuille ou il l’avait trouvé lorsque le Serdaigle entama une explication de ses modifications. " D'une certaine façon, je suis contente de ne pas être le seul à effectuer ces expériences."  Il hocha la tête et bien qu'il ait des questions, il le laissa terminer. " vous l'avez étudier en classe ? C'est pourtant une potion extrêmement complexe qui n'est pas à la portée de n’importe qui, tes suppositions théoriques sont impressionnantes, mais l’idée de la raccourcir me paraît compliquée non ? Et je pense que tu ne peux pas uniquement te préoccuper de la théorie, tu devrais essayer tout ce que tu annotes pour pouvoir voir au fur et à mesure ce qui est pertinent ou Non ".

Toutes les appréhensions et suspicions que Severus avait envers son camarade furent dissoutes. Cette conversation regroupait tout son univers, il se sentait face à quelqu'un qui le comprenait, avec qui il pouvait discuter sans crainte et il fut vite pris dans les interrogations autour de cette potion peu commune. " les théories de McRory et Manrick sont utiles pour le cas présent mais tu ne devrais pas sous estimer l'instinct. C'est pour tout potionniste la magie la plus importante, si tu as une idée, bien qu'elle n'ait aucun sens, il faut la mettre en pratique, cela est indispensable ! " Il se surprenait lui-même en ce jour, il avait de l'entrain, il avait presque envie de sourire ! Même avec ses professeurs, les discussions n’étaient pas aussi enrichissantes ! Lorsque Darius fit une remarque sur ses paroles, Severus ne pouvait affirmer le contraire, le bleu était en effet bavard. " C'est vrai, mais il semblerait que moi aussi" lui dit-il en essayant de reprendre contenance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 345
| AVATARS / CRÉDITS : › Sam Claflin by moomins
| SANG : › Sang-pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une potion de la discorde ou de l'entente ? |Darius| Mer 4 Avr - 19:17

La potion de Felix Felicis était assez compliquée à exécuter, même pour un excellent élève tel que Darius. Il ne fallait rater aucun processus, couper le feu à la seconde près, faire attention aux angles lorsque l’on coupait… Tout était extrêmement précis. En même temps, les effets de cette potion l’étaient aussi, précis. Darius ne l’avait jamais utilisé et n’en avait jamais eu besoin, mais certains de ses camarades chantaient presque les louanges de cette potion extraordinaire. Il y avait de quoi. Ses effets étaient uniques et apparemment on se sentait tellement léger qu’on pouvait presque conquérir le monde entier si on le voulait. Peut-être que le mage noir en puissance en avait tout un stock chez lui ? Ce qui pouvait expliquer le fait qu’il ait tant de succès chez les forces du mal… Mais ce n’était pas bien de blaguer à ce sujet. C’était même quelque chose de sérieux et plaisanter dessus était assez tabou.
Il hocha la tête.
« Le professeur Slughorn nous l’a présentée mais nous ne sommes jamais passés à la pratique. Il a avancé les mêmes arguments que toi, à savoir qu’elle était trop difficile à faire. Le jeune homme sourit. Mais je crois bien que j’aime essayer tout ce qui est compliqué voire impossible. Je suppose que c’est ton cas aussi pour les potions ? »
Tout compte fait, peut-être que cette discussion allait être plus aimable et enrichissante qu’elle ne le promettait au début. Comme quoi, ne jamais se fier aux apparences. Severus avait l’air d’être quelqu’un qui savait de quoi il parlait, passionné d’autant plus par le même monde que Darius. Cela faisait du bien au Serdaigle de se faire comprendre, car même s’il appréciait énormément ses amis, aucun d’eux n’était un fervent supporter des potions ou de la botanique ; ce qui faisait que Darius se sentait un peu seul à s’enthousiasmer, parfois.
Le père Abbot écouta avec attention les remarques de son cadet qui n’étaient pas inintéressantes, bien au contraire. Il sentait là toute la pertinence et le poids de ses arguments. Vraiment, ce n’était pas bête. Un sourire étira de nouveau ses lèvres et il s’exclama, véritablement heureux :
« Les grands esprits se rencontrent ! Puis, il reprit une mine un peu plus sérieuse en se raclant la gorge et regarda ses notes les sourcils froncés. Mais tu as raison. J’ai tendance à être un peu trop scolaire, il faudrait que je dépasse ça et que je suive mon instinct, comme tu dis. Merci ! »
Le Serdaigle eut soudainement une idée et il leva la tête – enfin, lever… – vers son interlocuteur, les yeux pétillants.
« Ça te dirait qu’on se rejoigne au labo, un de ces quatre ? Je suis sûr que Slughorn nous le laisserait l’espace de quelques heures et on pourrait tester plein de trucs ! » Dans son emballement et sa précipitation, Darius ne s’était même pas demandé si le Serpentard était un grand adepte des collaborations. Les sorciers de cette Maison étaient bien connus pour se complaire dans la solitude, il n’aurait pas été étonnant que Severus Rogue fasse partie de ses gens. Mais le Serdaigle espérait tellement qu’il accepterait, le sorcier vert et argent devait être le seul du château à partager cette passion avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 411
| AVATARS / CRÉDITS : Asa Butterfield. holdy.
| SANG : Mêlé, mais c'est un secret.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père, Tobias Rogue
| PATRONUS : Une biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une potion de la discorde ou de l'entente ? |Darius| Sam 7 Avr - 18:56

Cette potion était vraiment très complexe et d'un certaine façon, elle fascinait Severus par toutes ses difficultés. En même temps, il était tout de même frustré car les essais qu'il avait fait jusqu’à présent car la qualité de la potion, bien que bonne, ne lui paraissait jamais extraordinaire contrairement à l'avis de son professeur. Donc, pour son but de ces dernières semaines était de trouver le moyen de la perfection, ce qui n’était pas chose facile. Cependant, d'une certaine manière, il se dit que son aîné pourrait l'aider d'une certaine façon mais était il prêt à demander de l’aide, ce n’était vraiment pas sur !

L'explication de Darius lui paraissait logique parce qu'aussi loin qu'il s'en souvienne, le professeur Slughorn refusait de l’enseigner aux élèves de premier cycle. "en effet, faire des potions simplissime n'a aucune raison d’être, chaque potion est un mystère qu’il faut résoudre et plus l’énigme est complexe, plus la satisfaction est grande ! En terme de potions bien évidement !". Il se plaisait à entendre les théories du jeune homme qui étaient presque aussi étayés que les siennes. La discussion était agréable, naturelle comme si c’était une évidence ! Les personnes qui comprenaient les potions étaient rares, et les rares spécialistes étaient devenus imbus d'eux même et préféraient faussement étaler leurs savoirs sans réellement s’intéresser à l’évolution de cette science. Seulement, Darius semblait différent, s’intéresser aux potions pour ce qu'elles peuvent apporter ou résoudre. Il semblait vraiment écouter avec attention les conseils qu'ils lui donnaient sur ses remarques !

"Nous sommes scolaires car les profs ne cessent de nous répéter qu’il faut apprendre à réfléchir de nous-mêmes mais ne nous apprennent qu’une seule méthode qui est en contradiction avec leurs souhaits ! C'est en quelque sorte fais ce que je te dis mais pas ce que je fais, la non logique ultime".
L’idée de Darius arriva un peu comme ça, sans que Sévi ait vraiment le temps d'y réfléchir et il hesita quelque peu. Ça dut se voir à son visage car il ne savait pas quoi dire. Serait-il apte à travailler avec quelqu'un ? Il l’ignorait. En même temps, le premier essai avec Lys s’était plutôt bien conclu car elle avait des capacités que le garçon ignorait jusqu’àlors. Sévi commençait doucement à apprivoiser le garçon et à se dire qu'elle l’appréciait un peu. Il avait envie de faire le test, vraiment, mais une part de lui continuait tout de même à avoir des doutes. "pourquoi pas après tout, Slughorn est incapable de me dire non, on pourrait essayer la Félix felicis pour voir si on est capable de travailler ensemble ?" . Malgré ses doutes, il éprouvait de l’excitation à ce qu'il pourrait apprendre avec ce garçon et les découvertes qui pourraient en découler, c’était un mystère qu'il avait hâte de résoudre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 345
| AVATARS / CRÉDITS : › Sam Claflin by moomins
| SANG : › Sang-pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une potion de la discorde ou de l'entente ? |Darius| Dim 8 Avr - 23:39

Darius hocha vivement la tête. Il était totalement d’accord avec le Serpentard – Merlin que cela faisait du bien d’être compris dans ce château – et partageait son avis à deux cent pour cent. Il y avait en effet quelque chose de très stimulant dans le fait de chercher toujours plus loin, toujours plus compliqué pour franchir à chaque fois les limites de l’impossible. Car rien n’était impossible, aux yeux de Darius. Il fallait simplement s’armer de patience et de méthodologie pour arriver à ses fins. En potion et en botanique, l’impossible signifiait juste que cela n’avait pas été expérimenté. Alors pourquoi attendre ? Autant foncer tout de suite pour prouver le contraire, pour montrer aux gens que c’était possible, finalement. Mettre certains sujets dans la catégorie « tu n’y arriveras jamais » était s’enfoncer toujours plus dans la boue des préjugés et l’on pouvait y rester jusqu’à la fin de sa vie si quelqu’un ne nous bougeait pas un peu. Enfin, le Serdaigle était de cet avis mais pouvait parfaitement comprendre que ça ne soit pas le cas de tout le monde.
« Exactement. Et puis ce sentiment quand on réussit à appliquer notre propre théorie… Un sourire étira le visage de Darius jusqu’aux oreilles. Magique, tout simplement ! » Sans jeu de mot, bien entendu.
La réflexion du Serpentard eut le mérite, encore une fois, de faire vivement acquiescer le jeune Abbot. Le système scolaire était quand-même assez mal fait, mais après tout Darius se disait que c’était un peu comme ça partout dans le monde malgré quelques différences notoires. Mais globalement, tous avaient un peu la même façon de procéder, cette méthode contradictoire où il fallait apprendre non pour soi mais pour recracher cela sur une copie à la fin de l’année. Abbot n’était pas vraiment de ce cas-là puisqu’il apprenait toujours pour lui-même, mais il pouvait facilement comprendre la situation dans laquelle se trouvaient certains de ses camarades.
« Et pour aller encore plus loin dans la contradiction, les initiatives telles que nous prenons tous les deux sont assez applaudis par le corps enseignant et bénéfique pour notre dossier. Comme quoi, tout se rattrape finalement ! »
Mais Darius avait autre-chose derrière la tête, une idée qui, peut-être, pouvait plaire au jeune Serpentard. Après tout, ils étaient deux potionnistes aguerris – il n’en connaissait pas d’autres, tout compte fait – et pouvaient certainement s’échanger deux trois astuces. Mais le père Abbot connaissait l’âme solitaire des serpents, aussi entreprit-il d’attendre sa réponse avec le plus de respect possible, réponse qui ne tarda pas. Il sourit, à nouveau.
« Oui, carrément ! Dis-moi quand tu es disponible et je pourrai m’arranger. Mais rien ne presse hein, on fait ça quand tu veux ! »
Darius ne voulait surtout pas faire le forceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 411
| AVATARS / CRÉDITS : Asa Butterfield. holdy.
| SANG : Mêlé, mais c'est un secret.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père, Tobias Rogue
| PATRONUS : Une biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une potion de la discorde ou de l'entente ? |Darius| Dim 22 Avr - 21:57

Severus ne cessait d’être surpris par ce jeune homme, leurs pensées semblaient être communes en matière de potions mais également d’enseignements plus en général ! "Il est vrai qu'il est toujours agréable qu’après de nombreuses expérimentations et tentatives nos actions deviennent aboutis autant que le résultat". Le sourire de Darius devint plus grand que jamais, Severus n'avait jamais vu quelqu'un avec un tel sourire ! Le serpentard était lui aussi enchanté par cette conversation mais il ne fallait pas trop lui en demander tout de même, il fit un sourire timide mais l’éclat que l'on voyait dans ses yeux était plus parlant que tout !

"Tu dis que les professeurs nous félicitent une fois que l'on a accompli quelque chose mais cela n'a aucune utilité car ils ne cessent de nous répéter qu'il ne faut pas essayer , que C’est trop difficile mais des que notre objectif est atteint, ils font comme s'ils nous avaient toujours soutenu pour récolter le prestige de bon professeur". En effet, Slughorn, pendant la première année de Severus n'avait cessé de lui répéter d'essayer de suivre le programme pour acquérir les bases(qu'il maîtrisait déjà largement) d’arrêter les expérimentations car cela pourrait devenir dangereux. La seconde année, il s’emerveillait sur chacun des gestes qu'il pouvait faire. En troisième année, il voulut lui donner des cours particuliers pour l'emmener au meilleur niveau sans penser une fois que son élève n’avait largement dépassé. Et depuis, enfin, Slughorn avait arrêté de vouloir le diriger et le laissait simplement utiliser la salle à sa guise ainsi que les ingrédients ce qui était bien plus agréable pour Severus qui n'avait pas besoin de s’embarrasser de personnes inutiles. Seulement, le Serdaigle ne semblait pas ressembler à leur professeur, il semblait être animé par le même feu, la même passion, sans vouloir s'approprier les actions des autres.

Les deux garçons discutaient de potions comme d'autres de quidditch, avec un réel intérêt, une compréhension mutuelle. Bien que le jeune garçon ne pensait pas que son aîné le dépassait en terme de compétences, il était quand même une des rares à s'approcher de son niveau ! Bien que réticent, il était plus que curieux de savoir à quoi ressemblerait une séance de travail avec l'hyppogriffe. En ne discutant que quelques instants, ils avaient réussi à établir des théories et certaines solutions alors qu'est ce que ce serait s’ils étaient tous les deux dans une ambiance plus propice au travail ! "Très bien, je te dirais mais c’est toi qui va passer ses aspics alors tu es sûrement plus occupé que moi, je passe une bonne partie de mon temps en salle de potions de toute façon !" lui répondit—il. Il s’était e effet sociabilise avec ses camarades de maison mais c’était les potions qui l’intéressait le plus et vu qu'ils étaient intéressés par ses capacités, il pouvait sans problème s'exercer avec l'appui de tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 345
| AVATARS / CRÉDITS : › Sam Claflin by moomins
| SANG : › Sang-pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une potion de la discorde ou de l'entente ? |Darius| Sam 5 Mai - 16:32

Même si tu adorais la botanique et que cette matière restait sans conteste ta préférée, les potions avaient également une place spéciale dans ton cœur. Tu avais déjà quelques projets concernant le post-ASPICs, et ils ne se trouvaient certainement pas à l’École Supérieure de Magie. L’enseignement qui était divulguée était certainement la meilleure de toutes, mais ce n’était pas vraiment ce qui te correspondait. Tu préférais être un peu libre de tes gestes sans avoir sans cesse un professeur sur ton dos à te dire quoi faire. Tu étais l’un des meilleurs éléments de ce château, et pourtant le corps enseignant était quelque peu réfractaire à certaines expériences que pouvaient mener des élèves comme toi ou Severus Rogue. C’était ainsi, malheureusement. Malgré ton amour pour l’école, tu voulais un peu voler de tes propres ailes, loin des devoirs, des examens et autres-choses de la sorte. Tu voulais être toi, dans ton élément. Tu avais le projet d’ouvrir une boutique de botanique et aucune filière ne correspondait à ton souhait. Tu te doutais bien qu’il faille improviser.
Tu hochas la tête.
« C’est un peu ça. J’ai beaucoup de respect pour les professeurs, je t’avoue, mais Slughorn a parfois tendance à se dire que notre niveau est uniquement le fruit de son enseignement. Enfin… tu t’arrêtas un instant pour mieux t’exprimer, il n’a pas totalement tort, mais on ne va pas dire que c’est lui qui nous a poussé à faire toutes ces expériences. » Tu n’aimais pas manquer de respect à ceux de la hiérarchie. C’était un peu la base, respecter les plus âgés.
Tu lui souris un peu. Les révisions pour les ASPICs te prenaient beaucoup de temps, il est vrai. Néanmoins, tu avais déjà pris de l’avance sur le programme de cette année l’année précédente, il s’agissait donc là de la simple relecture et quelques approfondissements. Pas comme certains qui allaient se mettre à réviser la semaine juste avant les examens. On pouvait appeler ça de la dernière minute. Mais tu n’étais pas comme ça, toujours prévoyant avec une petite longueur d’avance. Tu aimais bien être serein dans ce que tu faisais et pas stressé par le temps, ce qui expliquait sûrement ton caractère paisible et jovial. Sans stress le Abbot.
« T’inquiète pas, je ne m’en fais pas trop pour les ASPICs. J’ai bien travaillé cette année. Tu avisas alors le livre que le Serpentard avait cherché au tout début de votre rencontre, le pris et le lui tendis. Tiens ! Je n’en ai pas besoin pour le moment, tu peux l’étudier en toute tranquilité. »
C’était que Rogue devait avoir du travail ou du moins, une sacrée envie de tenter d’autres expériences. Tu ne voulais pas le déranger davantage, même si tu étais assez content d’avoir trouvé quelqu’un de la même trempe que toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 411
| AVATARS / CRÉDITS : Asa Butterfield. holdy.
| SANG : Mêlé, mais c'est un secret.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père, Tobias Rogue
| PATRONUS : Une biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une potion de la discorde ou de l'entente ? |Darius| Jeu 31 Mai - 22:43

Les potions, une des actions la plus intéressante et la plus complexe que les Hommes purent créer. Severus qui détestait l’approximation avait trouvé en cette matière la réponse à ses recherches et sa solitude. Il appréciait passer des heures et des heures, seul, dans une salle, à peser les ingrédients, les émincer, les faire fondre à température précise. Cela ressemblait fortement à de la pâtisserie bien que ce n'avait pas la même utilité. Savoir faire des potions C’était pouvoir tout contrôler. On pouvait plier des gens à notre volonté ou les sauver d'une mort certaine. On pouvait servir ses intérêt à, maîtriser tous les éléments de notre vie grâce à une simple petite fiole. N'etait-ce pas magnifique ?

Cependant, ta solitude était mise à mal par Darius et cela ne l'embetait pas vraiment se surprit-il a penser. En effet, l’homme était loin d’être bête et les potions semblaient être faciles pour au moins un second élève de cette école. Lorsqu'ils se mirent à parler des professeurs, malgré la véhémence des propos de Severus qu'il ne semblait pas partage, il semblait plutôt en accord avec ce qu’Il disait. "L'unique chose qu'il peut nous avoir appris est l'autonomie de ne pas souhaiter continuer l'enseignement à ses côtés, bien que ce soit le but premier des professeurs, il semblerait que Slug n'avait pas tout à fait compris ce qu'il devait vraiment faire." Il était vrai que le serpent avait beaucoup de mal avec ce professeur qui était prétentieux, arriviste et un peu trop diplomate pour être sincère. C’était sans doute pour cela qu'il réussissait à s'entourer d’élèves qui se prosternaient devant lui. On ne pouvait pas renier l’aura qu'il dégageait et le fait qu'il s'y connaissait un minimum.

Alors qu'ils étaient en train de se mettre d'accord pour se voir dans une salle de potions, Severus en profita pour l'interroger sur les Aspics. L'homme avait l'air d’être une tête ce qu'il confirma très rapidement au vert. "Tu dois être sacrément confiant ou intelligent pour ne pas t'en préoccuper plus que cela." dit-il d'un ton neutre. Le garçon lui tendit le livre ce qui était plutôt gentil. Il ne sait pas s'il en aurait fait autant s'il avait été dans la même situation

Il eut une idée mais il hesita, ça ne lui ressemblait pas vraiment mais il n'aurait sûrement plus cette chance dans la mesure où le Serdaigle quitterait bientôt l’école. "Écoute, je sais pas trop pour toi mais j'ai l’après midi de libre et j'ai en permanence la clé de la réserve et de la salle des potions sur moi, tu veux qu'on y aille maintenant ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1035
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | Applestorm
| SANG : Sang-Pur noyé dans le scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une potion de la discorde ou de l'entente ? |Darius| Lun 25 Juin - 14:49


Moran cherchait désespérément son cousin quelque part dans le château. Il avait besoin de lui parler en urgence parce qu'il allait vraiment mal. Le jeune homme ne se sentait pas très bien et pour cause : son anniversaire approchait, et il savait car il connaissait Daisy qu'elle allait lui envoyer un courrier. La perspective de cette soirée qui s'approchait à grands pas, lui donnait des nausées. Dans dix jours. Dix jours, ça passait trop vite. Est-ce qu'il se sentait prêt ? Peut-être qu'il était moins prêt qu'il ne l'avait jamais été. Personne n'était au courant de son idylle avec la jolie Blackstone, à part Darius.
Le Serdaigle était une personne sur laquelle il pouvait compter, c'était son cousin. Il aurait pu être son frère vu leurs quelques jours d'écarts. "Dîtes vous connaissez Darius Abbot ? Grands, blond, sympa et Serdaigle ?" interrogea-t-il une gamine de premiere année qui pensait sans doute que ce grand Serpentard allait l'agresser. Apeurée, elle fit non de la tête et prit ses jambes à son cou. Il réitéra l'expérience quelques fois, sans rien retirer de ces quelques discussions. Mais enfin, il tomba sur McKinnon qui le dirigea. Pour une fois qu'elle lui était utile, cela changeait bien de d'habitude. Darius était dans la bibliothèque - comme c'était étonnant de sa part. Pourtant, le septième année se figea sur le pas de l'entrée de la bibliothèque. Darius était avec ce Rogue. Le sang qui était monté aux joues de l'Écossais venait de quitter son visage. Il porta sa main à son avant-bras d'un geste nerveux, comme il se rappelait l'état dans lequel il avait finit à cause de ce garçon. Tout compte fait, Daisy n'allait sans doute pas être le seul sujet de discussion entre les deux cousins Abbot. Il s'avança quand même. Il ne pouvait pas laisser Darius avec un garçon aussi dérangé que dangereux. "Salut" fit-il rapidement sans poser son regard sur le garçon de sa maison, "Darius j'peux te parler ? Genre maintenant, ça urge grave". Les yeux tout ronds, Moran regardait son cousin comme s'il allait comprendre juste comme ça, qu'il devait lui parler non seulement de sa chère et tendre, mais aussi de Rogue. "On peut en profiter pour passer par les toilettes, d'ailleurs ? Ca fait trois plombes que j'te cherche !


Coucou :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 345
| AVATARS / CRÉDITS : › Sam Claflin by moomins
| SANG : › Sang-pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une potion de la discorde ou de l'entente ? |Darius| Lun 25 Juin - 22:22

Tu eus un petit sourire. Slughorn était un professeur borné qui avait ses petits chouchous, c’était le moins qu’on puisse dire. Et pourtant, malgré le fait qu’il ne t’ai pas poussé dans tes recherches, il y avait chez cet homme quelque chose d’attachant qui t’empêchait de le juger trop sévèrement. Après tout, chacun avait sa manière d’enseigner, bonne ou mauvaise. Certaines personnes trouvaient leur compte dans les conseils de ce professeur, d’autres le détestaient, d’autres encore le toléraient à peine… Ainsi allait la vie. Une personne ne pouvait pas faire l’unanimité de tous. Et même si c’était le cas, cela devait être terriblement ennuyant.
Severus Rogue souligna sa confiance quant aux examens et tu eus un léger rire. Oui, tu n’étais pas du genre stressé et ceux qui te connaissaient le savaient bien. Tu savais ce dont tu étais capable, tu savais ce que tu connaissais, mais rien ne t’empêchait de réviser encore un peu. Non seulement on n’était jamais trop prudent, mais tu te rendais compte, à chaque lecture de chaque manuel, que tu apprenais de nouvelles choses en changeant par exemple ton angle de vue. Ton panel de connaissances s’élargissait alors encore un peu plus, et l’on pouvait se demander quand ton cerveau allait craquer sous le poids de tout ce savoir.
« En deuxième année, je connaissais déjà le programme des BUSEs par cœur, expliquas-tu sans prétention. Et je ne suis pas d’un naturel stressé, » ajoutas-tu avec l’ombre d’un sourire. Cette manie de sourire. Mais bon, il fallait bien qu’il y ait des bons vivants comme toi, non ? Dans ce monde de guerre et de déchéance…
Tu écoutas la proposition du Serpentard avec attention et un sourire étira tes lèvres. C’était une super occasion de mettre votre discussion précédente à exécution ! Et puis, concernant la potion Felix Felicis, tu n’avais pas encore pu expérimenter tout ça en laboratoire. Le moment d’observer tout cela en compagnie de ton nouveau complice des potions. Il y avait de quoi te réjouir. Mais avant que tu ne puisses répondre, quelqu’un s’immisça entre vous. Tu tournas la tête et… Oh ! Ce n’était que ton cousin Moran. Qu’est-ce qu’il faisait là ?
« Hey ! l’accueillas-tu avec un grand sourire. Tu ne voyais pas ton cousin souvent. Comment tu…
— Darius j'peux te parler ? Genre maintenant, ça urge grave. »
Tu fronças les sourcils. Quand Powell parlait sur ce ton, c’était que ça urgeait vraiment et que c’était important. Tu te demandas de quoi il s’agissait, d’autant plus qu’il avait dû te chercher dans tout le château avant de te trouver ici. Tu eus un regard désolé en direction de Severus.
« Désolé, la famille m’appelle… Une prochaine fois, promis, en tout cas ça me botte carrément ! On se fait ça quand tu veux, tu peux m’envoyer un hibou si tu veux. »
Après un geste d’au revoir, tu suivis Moran au pas de course en levant les yeux au ciel suite à sa remarque.
« C’est bon, va uriner espèce de goule. »
Celui-là alors… Impossible de se retenir.

Citation :
Désoléééée fallait absolument que je clôture quelques RP parce que j'en ai beaucoup trop Cry j'espère que ça te dérange pas Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une potion de la discorde ou de l'entente ? |Darius|

Revenir en haut Aller en bas

Une potion de la discorde ou de l'entente ? |Darius|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» potion de boost des familiers
» ~#Cours n°1# « Une potion hilarante » [1-2-3-4 années]
» Devoir de potion à l’improviste, de l’aide? [ TERMINER ]
» La potion de la mort qui tue (Solo, Jeu)
» Je voudrais une potion pour grandir [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Poudlard
-