C'est officiellement les vacances sur ATDM ! Poudlard ferme ses portes pendant deux mois pour laisser place à la Coupe du Monde de Quidditch qui se déroule cette année au Royaume-Uni, dans le petit village de Mimbulus-les-Bains !
GRYFFONDOR : 1040 pts | POUFSOUFFLE : 390 pts | SERDAIGLE : 735 pts | SERPENTARD : 880 pts

Partagez|

Les aventures de Bah Rame ! (lol) || BASIL, MELODY ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 636
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Les aventures de Bah Rame ! (lol) || BASIL, MELODY || Lun 22 Jan - 8:40

Le jour tant redouté était enfin arrivé. Six mois plus tôt, Raven découvrait l'existence d'un oncle dont l'identité avait été cachée pendant des dizaines d'années et six mois plus tôt, Raven donnait rendez-vous à Basil Carrow au Chaudron Baveur. Bien des choses s'étaient passées depuis, mais les deux sorciers n'avaient toujours perdu leur volonté de retrouver cet inconnu qui faisait pourtant partie de leur famille. Un espoir était passé dans leurs yeux l'espace d'un instant, suffisamment rapide pour que leur fierté n'en soit pas affectée. Sorcier ou bien cracmol, côté du bien ou du mal, tous deux n'en avaient aucune idée et pourtant maintenant le mythe d'une personne rattrapant les cas dégénérés des Carrow et des Fawkes. Vu leur niveau de sadisme, le coup était facilement rattrapable.
Devant son miroir, l'Auror finissait d'ajuster son tailleur. Si aujourd'hui ils parvenaient à mettre la main sur leur oncle, elle ne tenait pas à apparaître telle un torchon de service. Son regard bleu métal et son air charismatique fixaient avec détermination la glace qui leur faisait face et les traits autour de sa bouche fermée respiraient la sévérité. En expirant un bon coup, elle enfila sa cape d'hiver. Avant de rejoindre son rival de toujours dans une rue de Londres, soit l'entrée du Ministère devant cette cabine téléphonique, Raven devait aller chercher quelqu'un de très important qui n'était pas moins concernée par l'histoire qu'elle. Melody. En tout légitimité, sa sœur avait le droit de connaître elle aussi cette branche familiale dont toutes deux avaient été privées depuis leur enfance. Il avait donc été convenu que l'Auror irait la chercher au manoir Fawkes en début d'après-midi. La date et l'horaire avaient été difficiles à trouver, les trois employés du Ministère n'ayant pas forcément les mêmes horaires. Mais au bout de six mois, ils avaient bien fini par trouver.

La sorcière transplana.

Lorsqu'elle sentit que son corps se reconstituait, elle faisait face à ce manoir qui avait hanté ses nuits depuis des années. Faire face à la façade qu'elle avait tant redouté petite en rentrant de Poudlard lui donnait la chair de poule, encore aujourd'hui. Sans perdre une minute, Raven gravit les marchés, atteint le perron et frappa trois petits coups à la porte. L'instant d'après, sa sœur était sortie, tout sourire, avec les mêmes yeux pétillants qu'à l'accoutumée. « Bonjour Melody. Prête ? salua-t-elle sa sœur. L'Auror regarda sa montre. 14h55. Basil et elle s'étaient donné rendez-vous à 15h au lieu dit, Raven l'ayant prévenu qu'elle serait accompagnée de la juriste. Il est temps. Basil doit être déjà là. » Ni une ni deux, l'aînée Fawkes transplana. Ce qu'elle pouvait paraître froide... Mais entourée d'adultes, le sourire se faisait rare et son côté responsable acharnée reprenait le dessus. Même en présence de sa sœur. Mais cette dernière était habituée de la voir se comporte ainsi.
Elle réapparut pile à l'endroit convenu, précédant d'un petit PLOC celui de sa sœur. 14h57. Elles étaient en avance. Un tour d'yeux pour voir où le bureaucrate se trouvait. Les deux sœurs se dirigèrent vers lui et l'Auror le salua simplement d'un hochement de tête « Basil. Elle posa sa main gantée d'un cuir noir sur l'épaule de sa jeune sœur. Vous devez connaître ma sœur, Melody. » Une fois que les salutations furent faites, l'Auror passa aux choses sérieuses en se tournant vers l'ancien Gryffondor. « Avez-vous le Portoloin ? » Carrow était censé avoir emmené un Portoloin devant les envoyer non loin de l'orphelinat moldu de Glasgow en Ecosse. Elle espérait qu'il ne l'avait pas oublié.
HJ a écrit:
J'espère que ce début vous convient !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 218
| AVATARS / CRÉDITS : Alison Sudol - Bazzart
| SANG : Sang-mêlé, mais qu'est-ce que ça change ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa soeur à l'époque de leur enfance
| PATRONUS : Un renard blanc
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les aventures de Bah Rame ! (lol) || BASIL, MELODY || Lun 22 Jan - 22:25

Melody se leva le sourire aux lèvres. Aujourd’hui était un jour très spécial, celui où les sœurs Fawkes, accompagnées de leur tout nouveau cousin Basil, allaient rencontrer leur oncle caché, et rien ne rendait plus joyeuse la juriste que de découvrir qu’elle avait de la famille cachée ! Non pas que Raven ne lui suffisait pas, mais elle rêvait d’une belle et grande famille depuis qu’elle avait entendu ses camarades parler des leurs à Poudlard, alors c’était une chance inespérée de retrouver un oncle, ainsi que des cousins, même si c’étaient des Carrow ! Sans parents, les filles Fawkes avaient été envoyées chez leur grand-mère, une femme méchante, dure, violente et partisante des idéaux des mages noirs. C’était une Sang-pur, une de ceux qui espéraient que leur lignée ne serait jamais souillée par du Sang-impur, et pourtant, c’est ce qui c’était produit. C’était d’ailleurs pour cela qu’elle détestait les deux petites, parce qu’elles étaient le fruit d’un amour qu’elle avait répudié, mais qui avait été plus fort que tout, et surtout qu’elle. Les deux Fawkes avaient subi ses coups, ses insultes et ses humiliations sans rien dire, enfin surtout Raven. Melody avait été légèrement protégée par la couleur de sa maison à Poudlard, qui avait provoqué un regain de considération de la part de Kathleen Fawkes envers elle, mais pas envers son aînée qui était à Poufsouffle.
En bref, Melody était excitée comme une puce à l’idée de rencontrer un nouveau membre de sa famille. Afin d’être présentable, elle passa une jolie robe rose pâle et mis un manteau gris. Sa sœur passerait bientôt la chercher, alors elle devait se tenir prête. Pour cette occasion si particulière, la blondinette avait cuisiné des macarons aux goûts divers : chocolat, café, vanille, rose, litchi… Elle mit les friandises dans une boîte en carton, bien calés les uns contre les autres de façon à ce qu’ils ne puissent pas se balader dans la boîte. Soudain, elle entendit quelqu’un toquer trois petits coups sur la grande et imposante porte du manoir. Melody sourit en se disant que c’était forcément Raven, il n’y avait qu’elle qui avait la manie de toquer trois fois, même si elle ne s’en rendait pas forcément compte. Elle glissa la boîte à gâteau dans son sac avant de se diriger vers la porte. "Bonjour Raven ! Oui, allons-y !" dit-elle en fermant derrière elle. "Ne t’en fais pas, nous serons à l’heure." déclara-t-elle en se préparant à transplaner. Juste avant, elle glissa à sa sœur "Tu es très élégante !". Il fallait être honnête, Melody détestait transplaner. Elle préférait de loin voler sur un balai ! Mais niveau rapidité, il valait mieux transplaner… Pendant ce cours instant pendant lequel elle ne touchait pas terre, Melody pria pour que Basil ne vienne pas avec son frère Merrick.
Les deux femmes arrivèrent entière au lieu de rendez-vous en avance de quelques minutes, comme d’habitude avec Raven. Basil Carrow était déjà là, alors les Fawkes se dirigèrent vers lui. Raven le salua assez froidement, d’un hochement de tête, avant d’introduire sa sœur. Celle-ci se rapprocha de l’homme en lui tendant la main. Bien que leurs deux familles ne s’aimaient pas, cela serait peut-être différent pour eux. Et puis, après tout, Melody n’aimait pas sa propre famille alors bon ! "Bonjour, Mister Carrow. Je suis enchantée d'enfin rencontrer un cousin, d'autant plus un à qui on ne s'attendait pas !" déclara-t-elle en lui souriant. L’homme qui se tenait en face d’elle semblait tout à fait appréciable. Il était assez beau et avait de la prestance. Après ces présentations, la juriste s’éloigna de l’homme pour revenir aux côtés de sa sœur, attendant de prendre le Porteloin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 532
| AVATARS / CRÉDITS : Christian Bale by shellhead
| SANG : Sang-Pur, cela va de soit.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Une panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les aventures de Bah Rame ! (lol) || BASIL, MELODY || Ven 26 Jan - 12:19


Un chapeau vissé sur sa tête, Basilius tenait coincé entre ses lèvres, une cigarette à peine entamée de laquelle il s'était déjà désintéressé. Entre ses mains, il tenait une lettre, ou disons plutôt, une invitation à un mariage dans lequel il n'aimait aucun des mariés. C'était là une obligation familiale qui le forçait à se plier comme un bon petit soldat. Sa traîtrise toujours dissimulée l'empêchait de cracher sur cette enveloppe. Ses yeux habitués à lire les lettres en diagonale, lisaient pourtant attentivement celle-ci.Le mariage de Narcissa Black et Lucius Malefoy promettait d'être quelque chose pour eux, tout comme pour lui. Carrow n'était plus un bon parti pour personne, et il se félicitait d'être le seul  de sa famille à avoir tourné le dos aux mariages arrangés pour vivre en coureur de jupons. L'ennui qu'il allait retirer d'un tel événement l'assaillait déjà violemment, et savoir en plus qu'il allait être à la même table que son neveu le mettait de très mauvaise humeur. Car depuis que les relations entre l'héritier Rosier et le cadet Carrow s'étaient détériorées, Basil se demandait si un meurtre n'allait pas être commit à leur table. Qui du neveu ou de l'oncle allait faire le premier pas pour tuer l'autre ? Il n'en avait malheureusement pas la réponse, mais trouvait un certain réconfort à l'idée de rencontrer la future femme d'un garçon qu'il considérait comme son fils. De la cendre tomba sur la lettre et noircit la page, ce qui fit prendre conscience au diplomate qu'elle s'était entièrement consommée sans qu'il n'en tire une seule taffe. D'un geste rageur, il la laissa tomber et en prit une deuxième pour l'allumer. Mais comme si Merlin avait décidé qu'il ne polluera pas plus ses poumons aujourd'hui, Raven Fawkes avait décidé de choisir ce moment pour apparaître avec sa prétendue sœur, visiblement. Basil releva ses yeux sombres à moitié cachés par son chapeau, rangea la lettre dans la poche intérieure de sa veste lorsqu'elle lui demanda s'il avait le portoloin. Plutôt que de lui répondre, il lui fit un signe de tête, tira une taffe et éloigna la clope pour serrer la main de la deuxième Fawkes. « J'en suis tout aussi ravi » répondit-il de sa voix grave, mais au ton neutre sans guère penser ses paroles. Il reporta sa cigarette à ses lèvres et sortit de sa poche un étui à lunette, qui se trouvait être leur portoloin. Il tira de sa poche aussi, sa montre à gousset pour estimer le temps qu'il leur restait. « Nous avons cinq minutes » les informa-t-il tout à fait sommairement. Il avait le temps de finir de se détruire les poumons d'un air paisible. C'était assez fou qu'une simple petite addiction pouvait ainsi calmer ses pires envies de meurtre. Il n'aimait pas Raven, et il y avait fort à parier qu'il n'aimera pas non plus sa sœur. C'était une Fawkes après tout, comme pouvait-il l'aimer ? Comme à l'accoutumée, l'héritier Carrow était bien habillé. Il ne sortait jamais sans son costume trois pièces qui lui donnait un air d'homme d'affaires. Basil fit raper sa ciagrette contre le mur pour finir de l'éteindre et la laissa tomber par terre, en tendant aux deux femmes l'étui pour qu'elles le prennent. Dans la seconde qui suivit, ils avaient disparus.

(547)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 636
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les aventures de Bah Rame ! (lol) || BASIL, MELODY || Ven 26 Jan - 23:04

Le ton froid de Basil que connaissait bien Raven la fit plisser légèrement les lèvres en signe de mécontentement. Qu’il se déchaîne sur elle s’il le souhaitait, elle s’en battait sincèrement les cognards. Ce n’est pas comme si l’Auror était habituée. Mais qu’il utilise des ais impolis envers sa sœur, ça non elle ne pouvait pas lui concevoir. Qu’il laisse Melody en-dehors de leur querelle d’adolescents. Car si la juriste ne connaissait pas les tonalités de la voix du bureaucrate, Raven en revanche les connaissait par cœur. Carrow ne pensait pas ce qu’il disait, pour changer, d’autant plus qu’il esquiva royalement la question de la sorcière qui était plutôt pressée, ce qui eut le don de lui faire lever les yeux au ciel. Non mais. Pour qui il se prenait à prendre des airs de faussement intéressé ? Elle savait à quel point il voulait, lui aussi, mettre la main sur l’identité de leur oncle commun. Qu’il ne fasse pas comme s’il s’en fichait. Elle au moins avait l’intelligence de se montrer honnête. Au diable l’orgueil. Ils étaient ici pour une affaire qui les concernait tous. « Profitez-en pour faire une sieste, nous ne vous en voudrons pas, railla l’Auror, de mauvaise humeur à cause de lui. Melody allait devoir subir les combats verbaux des deux sorciers, pour son plus grand dam. Décidément, ça ne laissait rien présager de bon pour la suite.
Une fois que môsieur eut fini de gentiment écraser sa cigarette contre le mur – le mot propreté n’existant visiblement pas dans son crâne de nuisible – l’Auror et sa sœur touchèrent l’étui à lunettes qu’il leur tendait. L’instant d’après, les trois sorciers avaient disparu.

Ils réapparurent à une centaine de mètres d’un grand bâtiment, probablement l’orphelinat dans lequel leur oncle anonyme avait été placé. Personne en vue, ils s’y dirigèrent donc. Ils se trouvaient ainsi à Glasgow, en Écosse. Une fois arrivés devant le lourd portail noir, ils s’arrêtèrent un instant pour souffler un peu, puis l’Auror prit les devants en poussant la grande porte qui les laissa entrer dans un grincement. Encore quelques pas, les voilà sur le perron face à une large porte. N’y allant pas par quatre chemins, Raven toqua trois coups.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 218
| AVATARS / CRÉDITS : Alison Sudol - Bazzart
| SANG : Sang-mêlé, mais qu'est-ce que ça change ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa soeur à l'époque de leur enfance
| PATRONUS : Un renard blanc
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les aventures de Bah Rame ! (lol) || BASIL, MELODY || Lun 29 Jan - 11:54

Melody voyait en cet homme une réelle chance : celle d’avoir un nouveau membre dans la famille. Les Fawkes, ses parents, avaient disparus il y avait des années de cela. Les deux fillettes avaient alors été confiées à une femme sadique : leur grand-mère. En bref, Melody ne savait pas vraiment ce qu’était une famille, au final, même si elle aimait profondément sa grande sœur. C’était sa seule famille et, même si elles n’étaient pas très proches, elles savaient pertinemment qu’elles pouvaient compter l’une sur l’autre. Basil, même si lui et Raven ne s’entendaient pas vraiment, représentait quelque chose d’important aux yeux de la blondinette, qui espérait sincèrement bien s’entendre avec lui.
Lorsqu’il lui répondit qu’il était tout aussi ravi qu’elle de la rencontrer, Melody aurait pu se réjouir, mais elle n’était pas si crédule. La voix de l’homme était neutre, sans aucune émotion, ce qui montrait bien qu’il lui répondait cela plus par politesse que parce qu’il le pensait. Mais la jeune femme décida de ne pas y accorder trop d’importance, après c’était la première fois qu’ils se voyaient, ils ne pouvaient pas immédiatement s’apprécier. Cela viendrait peut-être avec le temps, enfin elle l’espérait. C’était valable pour Basil, mais surement pas pour Merrick Carrow. Lien de sang ou non, les deux ne s’appréciaient pas et cela se voyait, même en pleine audience. Melody était d’ailleurs soulagée de voir que Merrick n’était pas venu avec son frère. Peut-être qu’il n’était même pas au courant ? La jeune femme lui demanderait plus tard, lorsque l’atmosphère se serait réchauffée, enfin si elle se réchauffait…
Basil clama qu’ils avaient encore un peu de temps, s’en servant pour finir sa cigarette, ce que Raven s’empressa de répliquer de manière ironique qu’il pouvait même, s’il le désirait, faire une sieste. Melody, qui espérait détendre l’atmosphère, posa sa main sur le bras de sa sœur et déclara "Cela fait plus de trente ans qu’on ne le connait pas, alors une minute de plus ou de moins ne va pas nous tuer", et elle ponctua sa phrase par un sourire destiné aux deux personnes en face d’elle. La juriste désirait sincèrement que tout se passe bien. Après tout, ils avaient le même objectif et la même envie, alors ils pouvaient très bien mettre leur différent de côté ! Raven était une femme assez mature pour cela, quant à Basil… Melody n’en savait rien, alors elle se contenta d’espérer que c’était le cas. De toute façon, elle s’était donné pour mission de faire tampon entre les deux, ce qu’elle ferait.
Après avoir touché le petit étui à lunette que leur avait tendu Basil, les trois sorciers se retrouvèrent devant un grand bâtiment sobre, dans une rue déserte. Melody regarda un peu autour d’elle : la rue n’était pas très animée et quelque peu glauque : peut-être était-ce à cause des gros nuages noires qui flottaient dans le ciel qu’elle avait cette impression. L’Auror ouvrit le grand portail noir qui se trouvaient devant eux. Après in grincement sinistre, le petit groupe de cousin monta un petit perron et l’aînée Fawkes frappa à la porte. Après quelques instants, celle-ci s’ouvrit sur un grand homme aux cheveux gris, assez imposant, qui les détailla avant de demander "Je peux vous aider ?".  

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 532
| AVATARS / CRÉDITS : Christian Bale by shellhead
| SANG : Sang-Pur, cela va de soit.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Une panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les aventures de Bah Rame ! (lol) || BASIL, MELODY || Mer 31 Jan - 22:07


Aussi loin qu'il puisse se souvenir, Basil avait toujours fait la guerre à Raven et vice-versa. La faute à sa présence nuisible dans un groupe d'amis qu'il ne pouvait pas trop fréquenter ouvertement. Il lui en voulait peut-être de cet éloignement qu'il avait lui-même voulu et de cette haine qu'il avait lui-même provoqué. Carrow était un homme contradictoire que peu comprenaient. Il prit son temps pour finir sa cigarette et lâcha une espèce de grognement lorsque Fawkes Sr se permit de l'ouvrir pour commenter son petit plaisir : « Ce serait avec plaisir, mais votre voix criarde empêcherait un paresseux de s'endormir » railla-t-il en rappant sa cigarette contre le mur pour l'éteindre. Il s'amusa de l'impatience de Raven sans trop faire attention à sa petite sœur. Elle n'était pas l'objet du débat, ni de la dispute, et il ne comptait pas la mêler inutilement à tout cela. Mais elle s'intégra d'elle-même et prit – Ô grand miracle – plutôt le parti de son tout nouveau cousin plutôt que celui de sa sœur. Un ricanement mauvais s'échappa de ses lèvres tandis qu'il expirait son dernier souffle de fumée. « Vous voyez, une minute de plus ou de moins ne changeront guère de choses, Fawkes » s'amusa-t-il à lui dire alors qu'il leur tendait négligemment l'étui à lunette. Ils disparurent dans la seconde et à l'heure exacte du départ minuté du portoloin.
Ils se retrouvèrent tous les trois dans une rue vide et Basil s'écarta vivement des deux sœurs, autant par indépendance que pour ne pas être affilié avec elles. Il remit en place son chapeau sur ses cheveux noirs et mit une main dans sa poche pour y tenir fermement sa baguette. On lui avait apprit à toujours être prêt, dans n'importe quel lieux et un orphelinat moldu n'allait pas faire exception à la règle. Alors que Raven prenait les devants pour toquer, Melody suivait le mouvement tout comme le diplomate. Basilius souffla devant le silence de l'aînée lorsque l'homme leur demanda ce qu'ils faisaient là. Réalisant qu'il était de toute évidence le chef, il s'avança un peu plus, étira un sourire affable sur son visage, aussi manipulateur que faux et retira son chapeau pour passer dans ses cheveux, une main détendue. « A n'en point douter, Sir » caressa le diplomate dans le sens du poil l'homme austère qui se tenait devant eux, « nous sommes à la recherche de quelqu'un qui aurait vraisemblablement été un résident de votre... Excellent orphelinat » continua-t-il d'un air paisible, malgré son hésitation quand au terme à utiliser pour l'hostile endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 636
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les aventures de Bah Rame ! (lol) || BASIL, MELODY || Mer 21 Fév - 18:51

Basil et Raven se détestaient depuis qu’ils s’étaient rencontrés, c’était un fait avéré. Tous leurs camarades de classe de leur époque le savaient et évitaient de les faire se rencontrer en public car les esprits pouvaient vite s’échauffer. Plusieurs fois, ces deux-là s’étaient retrouvés dans des situations incongrues bien contre leur gré, comme par exemple ce mémorable épisode dans l’ascenseur du Ministère qui, du moins Raven, allait rester graver dans leur mémoire. L’ironie du sort était qu’ils avaient découvert l’existence d’un oncle commun, un sorcier ou Cracmol liant les deux familles comme si la vie leur riait au nez. L’Auror ne put retenir un juron lorsque le sorcier lui répondit tranquillement. De tous les paresseux, Basilius Carrow en était la pire espèce. C’est alors que sa propre Melody s’interposa entre eux et pris le parti de son pire ennemi. Raven lui lança un regard noir et se dégagea du contact de sa sœur. Sa fierté lui interdit de prononcer le moindre mot. Pour qui ils se prenaient ces deux-là ? L’Auror attendit avec impatience non dissimulée que son cher collègue du Ministère finisse son petit morceau de tabac et tous trois s’envolèrent dans les contrées de l’Écosse, à Glasgow.
Sur le perron, la porte s’ouvrit suite aux coups toqués par Raven, découvrant un homme grand plutôt âgé qui possédait un certain charisme. Alors que l’Auror allait prendre la parole, le bureaucrate prit les devants et fit quelques pas en avant, s’attisant le regard furieux de l’aînée Fawkes. Mais quel impoli cet homme était, la sorcière ne pouvait plus s’encadrer sa face de crabe. Elle soupira face à son intervention – car elle avait bien sûr noté sa légère hésitation – et prit la parole en élevant légèrement la voix afin de se faire entendre. « Il semblerait qu’il ait été placé ici dans les années 1920. » En quantité d’informations, le trio ne possédait rien, même pas son nom ou son prénom, seulement son sexe. La sorcière espérait vivement qu’ils puissent consulter les archives qui contenaient très certainement une trace de cet homme dont ils avaient découvert l’existence après plus de cinquante ans de secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 218
| AVATARS / CRÉDITS : Alison Sudol - Bazzart
| SANG : Sang-mêlé, mais qu'est-ce que ça change ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa soeur à l'époque de leur enfance
| PATRONUS : Un renard blanc
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les aventures de Bah Rame ! (lol) || BASIL, MELODY || Ven 2 Mar - 21:57

Alors que la jolie juriste tentait innocemment d’apaiser le début de tension qu’elle sentait apparaître entre les deux anciens Gryffondor, elle déclencha une chose à laquelle elle ne s’attendait absolument pas : le ressentiment de sa sœur. Celle-ci, en effet, jeta à sa cadette un regard d’une noirceur profonde et impénétrable. Melody senti alors son cœur faire un bond dans sa poitrine, mais pas le genre de bond de quand on voit un beau garçon nous sourire, plutôt le genre du moment où on comprend aisément qu’on est bel et bien dans la panade. La blondinette lança alors un regard désespéré à sa sœur : elle n’avait absolument pas agi contre elle enfin ! D’ailleurs, elle ne voulait agir ni contre elle ni contre Basil Carrow. Elle voulait être neutre car c’était, à son humble avis, le seul moyen de ne pas envenimer encore plus les choses et de tenter de faire régner un certain calme. Melody ne supportait pas que sa sœur lui en veuille pour quelque chose, alors elle se promit de mettre les choses au clair avec elle sur cet épisode fâcheux dès que le mystérieux Carrow serait parti.
La porte de l’orphelinat s’ouvrit sur un vieil homme semblant assez chaleureux. Tour à tour, Basil et Raven lui parlèrent, l’un expliquant que l’on cherchait quelqu’un ayant fréquenté cet orphelinat, qualifié d’excellent pour le brosser dans le sens du poil, et l’autre apportant des précisions sur période précise. L’homme les regarda tour à tour, les deux s’étant avancés afin de lui faire face en laissant Melody derrière eux. Celle-ci leva alors les yeux au ciel et s’immisça entre eux deux d’une manière particulièrement élégante avant de coller un ravissant sourire sur ses lèvres. "Auriez-vous un registre des anciens pensionnaires, cher monsieur ?" demanda-t-elle avec une voix très chaleureuse et amicale. L’homme, après l’avoir regardée, ou plutôt contemplée, la bouche ouverte pendant quelques secondes, se reprit et hocha la tête. La juriste lui lança alors un regard presque suppliant, car oui elle savait très bien comment se servir de son visage angélique pour atteindre ses objectifs même si elle tentait de le faire le moins possible. "Pensez-vous que nous pourrions y jeter un petit coup d’œil ? Nous cherchons désespéramment notre oncle… C’est la seule famille qu’il nous reste…" expliqua-t-elle, en exagérant quelque peu afin de faire naître une certaine empathie chez son interlocuteur. Car, après tout, se pointer comme des fleurs en demandant de voir un registre, normalement assez confidentiel, ne suffisait surement pas pour y avoir accès : il fallait jouer sur les sentiments des gens, ce que détestait profondément Melody, mais ils n’avaient pas vraiment le choix. Le vieil homme sembla hésiter quelque peu, mais devant le sourire plus grand encore qu’il ne l’était de la jeune blonde, il finit par se laisser convaincre. "Normalement je n’ai pas le droit…" murmura-t-il comme pour lui-même avant d’ajouter "Mais puisque c’est pour retrouver un membre de votre famille qui vous cherchez désespérément… Suivez-moi, jeunes gens !" dit-il avant d’entrer dans la grande bâtisse.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 532
| AVATARS / CRÉDITS : Christian Bale by shellhead
| SANG : Sang-Pur, cela va de soit.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Une panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les aventures de Bah Rame ! (lol) || BASIL, MELODY || Lun 5 Mar - 12:28


Tout n'avait été que lutte de pouvoir entre Raven et Basilius depuis leur scolarité commune à Poudlard. S'ils avaient été répartis dans des maisons différentes – Merlin merci – il avait fallut qu'ils fréquentent les mêmes personnes, ou presque. La possessivité du Carrow ici présent n'aidait pas à créer une atmosphère bucolique, tout comme la fierté de l'ancienne Poufsouffle l'empêchait de détendre l’atmosphère. Tout était électrique dans l'air, et chacun savait sans se le dire ouvertement qu'un simple dérapage à voix haute suffirait à déclencher une guerre. La deuxième Fawkes, qui semblait n'être qu'une pâle copie de sa sœur aux yeux du bureaucrate, devait se rendre compte de tout cela. Si elle pensait que tout allait bien, c'était qu'elle était plus sotte qu'elle ne le paraissait. Se faisant, ils arrivèrent tous les trois devant l'orphelinat où l'ancien préfet prit soin de caresser dans le sens du poil l'homme qui venait de leur ouvrir. Comme Fawkes rimait avec gâchis – ou pas... – Raven décida de parler sans aucune délicatesse ce qui, assurément, anéantissait le travail qu'avait initié Carrow. Il avait juste envie de lui sauter à la gorge pour l'étrangler – des années qu'il se retenait rendez-vous compte – mais cette envie lui passa lorsque sa sœur décida de rajouter une couche de miel sur un plat déjà salé. Le sucré-salé était la pire chose qu'on ai pu inventer selon lui qui pourtant, n'accordait pas une attention particulière à ce qu'il devait avaler. Il ne prenait pas plus de plaisir à cuisiner qu'à manger, aussi se préoccupait-il assez peu de ce genres de choses. Le travail, et l'accomplissement personnel était tout ce qui comptait à ses yeux.
Il observa Melody de l’œil dubitatif de celui qui se sait meilleur mais qui observe l'élève se vautrer sans intervenir. L'utilisation de ses charmes lui parut si puérile qu'il en arriva à la conclusion qu'elle ne valait pas mieux que sa sœur. Tenir un homme par ce qui le faisait homme était tout à fait petit d'après lui. Lui qui pourtant était un homme à femme, charmé facilement par les atouts féminins, ne  se laissait cependant pas avoir par si peu. Peut-être était-ce parce qu'il avait connu tant de femmes qu'il ne se laissait plus surprendre ? L'homme pourtant, qui vivait ici et s'occupait d'enfants, ne devait pas voir de ravissante créature toquer à sa porte tous les jours. A l'entente de « la seule famille qu'il nous reste », Basilius manqua de s'étouffer. L'idée simple d'être associé dans la même phrase à ces femmes, que ce soit en tant que frère ou que cousin, le répugnait. Cet oncle qu'ils avaient en commun, ne les liait heureusement pas par la seule force du sang. L'homme les invita à entrer et poliment, Basil les laissa passer devant. Il ferma la porte derrière lui. L'intérieur était tout aussi lugubre que l'extérieur. Le directeur s'excusa avant de sortir par une porte à droite pour aller chercher le registre. De son œil expert d'homme maniaque, le diplomate se détacha des deux femmes pour se balader dans la pièce. Il fit passer deux doigts sur une cheminée poussiéreuse qui lui arracha une grimace tandis qu'il frottait ses mains entre elles pour faire disparaître la poussière. Une moue dégoûtée et fugace passa sur son visage sans s'éterniser. Si leur oncle avait grandit dans de telles conditions, il n'osait imaginer comment il vivait maintenant. Il avait d'ores et déjà décidé que s'il s'agissait d'un ermite, il ne reviendra plus jamais le voir.

(581)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 636
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les aventures de Bah Rame ! (lol) || BASIL, MELODY || Mer 14 Mar - 9:29

De l'espoir, Raven en avait. Grandir sans famille avait été une chose extrêmement difficile pour elle et elle n'avait longtemps pas compris ce qu'elle avait fait pour mériter cela, tandis qu'autour de la sorcière, tout le monde semblait jouir d'un bonheur familial. Il y avait Melody, elle ne la supprimait pas de sa vie car si elles n'étaient pas proches, la juriste restait néanmoins sa sœur. Mais un fossé s'était creusé au milieu, fossé sûrement accentué par l'auror qui, ne voulant plus entendre parler de leur passé, ne faisait pas vraiment d'efforts pour changer les choses. Était-ce de la paresse ? Une absence de motivation ? C'était triste à dire, mais Raven n'avait pas spécialement envie que les choses changent. Elle ne voulait pas qu'elles ne changent pas non plus, en fait l'aînée Fawkes se complaisait dans cette situation. Son cœur, brisé, s'était fermé à tout sentiment nuisible pour elle. À quoi bon s'attacher à quelqu'un si c'était pour en souffrir deux fois plus après ? L'auror se considérait comme suffisamment meurtrie comme ça.
Mais l'arrivée soudaine de cet oncle réveillait en elle cette flamme de la valeur familiale qu'elle pensait éteinte depuis sa tendre enfance. Une espèce de force la tirait en avant et lui donnait envie de connaître son identité jusqu'à-là inconnue.
Après une départ quelque peu calamiteux – la faute à qui, merci Basilius – le trio faisait à présent face au sûrement directeur du pensionnat. Il ne semblait pas méchant, mais cela se sentait que c'était un homme d'autorité. Raven vit sa sœur user de ses charmes pour obtenir ce qu'elle désirait et vit quelque chose chavirer dans le regard de leur interlocuteur. Aucune émotion ne transparaissent dans le regard de l'auror qui l'avait rivé sur le monsieur. Ce dernier semblait un peu gêné.
Évidemment qu'il n'avait pas le droit de leur fournir de telles informations.
Mais jetant un dernier coup d'œil au visage angélique de la juriste, il les fit finalement rentrer à l'intérieur de l'immense bâtisse.
L'intérieur n'était pas fameux comme le laissait présumer la façade du bâtiment. Tout était gris et poussiéreux et Raven se demanda si des enfants vivaient vraiment ici et si oui, dans quelles conditions déplorables. Elle espérait que son oncle avait vécu mieux que ça.
Au bout d'une dizaine de minutes, le directeur revint avec deux gros cartons et les posa sur la table centrale. L'auror s'en approcha aussitôt. Dans ces feuilles se trouvait cet oncle dans lequel elle plaçait beaucoup d'espérance.
« Oh, mais quel impoli je fais, s'écria subitement l'homme en tapant légèrement le front avant de tendre la main à Raven. Gilbert Davidson, directeur du pensionnat Victoria. » La sorcière mit une micro-seconde avant de répondre à sa salutation et lui serra la main en retour.
« Raven Fawkes. » fit-elle d'une voix neutre.
Le bonhomme fit le tour des personnes présentes. Elle espérait qu'il ne reste pas trop longtemps avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 218
| AVATARS / CRÉDITS : Alison Sudol - Bazzart
| SANG : Sang-mêlé, mais qu'est-ce que ça change ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa soeur à l'époque de leur enfance
| PATRONUS : Un renard blanc
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les aventures de Bah Rame ! (lol) || BASIL, MELODY || Mer 14 Mar - 11:36

Melody détestait particulièrement utiliser son joli minois pour convaincre les autres de faire telle ou telle chose. C'était une femme intelligente et assez éloquente pour ne pas avoir besoin d'utiliser son charme, en effet elle savait assez bien manier les mots. Mais là, en l'occurence, elle n'avait ni le temps ni la patience d'argument sur pourquoi ils devaient avoir accès à cette liste. La juriste ressentait un besoin presque compulsif de savoir qui était son grand oncle. Il fallait la comprendre, elle n'avait pas de famille à part sa soeur, quoique maintenant elle avait trouvé un cousin éloigné en Basil Carrow, mais cela ne lui avait jamais vraiment suffit. Tout d'abord parce que Raven et elle étaient devenues de moins en moins proches avec le temps, et que ça ne semblait pas vouloir s'arranger, mais en plus car leurs parents avaient disparus sans même qu'elles sachent s'ils étaient morts ou non. En bref, Melody cherchait une famille, elle en avait besoin. Bien sûr, elle tentait tant bien que mal de retrouver sa soeur, mais parfois il lui semblait que c'était peine perdue... Pourtant, elle ne comptait pas lâcher l'affaire !
Lorsque les trois sorciers entrèrent dans l'orphelinat, la blondinette fut quelque peu choquée de voir l'état de la pièce dans laquelle ils étaient reçus : des montagnes de poussières jonchaient le sol et les meubles, ce qui sembla aussi déranger le jeune Carrow, qui passa son doigt sur la cheminée et fit une grimace, ce qui fit sourire la blondinette. Elle non plus n'appréciait pas particulièrement l'état dans lequel le personnel de l'orphelinat laissait cette pièce, était-ce de famille ? Melody eut envie de se moquer d'elle-même de penser ça, c'était tout bonnement ridicule ! Elle cherchait des signes où il n'y en avait pas, des ressemblances que deux inconnus pourraient avoir lui semblait la démonstration du lien de parenté entre elle et ce Basil. Carrow. Elle secoua la tête pour enlever cette idée ridicule de son esprit et se rapprocha de sa soeur.
L'homme, qui se présenta comme le directeur Davidson, déposa des cartons sur la table. Raven se présenta, puis Melody en fit de même "Melody Fawkes, enchantée Monsieur Davidson" dit-elle poliment.
Après avoir serré la main du seul autre homme que lui, il regarda sa montre. "Je dois aller préparer le repas des enfants puis les faire manger. J'en ai à peu près pour deux heures. Disons que j'ai distraitement laissé ces cartons ici sans surveillance jusqu'à ce que les enfants aient fini de manger..." déclara-t-il avec un clin d'oeil avant de quitter la pièce et de fermer la porte derrière lui.
Melody fit glisser un des cartons vers elle et s'assit sur une chaise. Elle leva les yeux vers les deux autres et leur demanda d'une voix douce "Bien, que cherche-t-on précisément ? Qu'est-ce qui doit nous faire mettre un dossier de côté ?". La meilleure façon de faire vite, selon elle, était que chacun s'occupe d'un carton, ça irait plus vite et ils seraient plus efficace. Elle attendait donc de savoir, puisqu'elle était la dernière au courant de toute cette histoire et donc de ses détails, ce qu'elle devait chercher parmi ces nombreux dossiers.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 532
| AVATARS / CRÉDITS : Christian Bale by shellhead
| SANG : Sang-Pur, cela va de soit.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Une panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les aventures de Bah Rame ! (lol) || BASIL, MELODY || Dim 18 Mar - 18:47

Le nom du pensionnat fit doucement rire Basilius tant il était ridicule. Associer une si grande reine, la Reine Victoria à cet endroit insalubre était un manque de respect inadmissible. Car en effet, la grandeur de l'une ne faisait pas la grandeur de l'autre, malheureusement. La pauvre femme devait se retourner dans sa tombe. Il lui semblait étrangement que cette journée était une véritable parodie ridicule de la vraie journée qu'ils auraient dû passer. Dans son esprit, Raven se tenait à carreau, Melody ne ressemblait pas à sa sœur, le pensionnat était correct et surtout il ne s'appelait pas Victoria. Ses yeux bruns regardaient un peu partout et durent se reposer sur le chef d'établissement lorsqu'il se présenta. Comme il n'avait pas vocation à devenir le meilleur ami de ce moldu, il tendit sa main en le gratifiant d'un : « Carrow ». Il n'aura pas le droit de dire son prénom. Une fois l'homme partit, le diplomate avait continué son inspection de la pièce, l'air de rien. Les cartons sur la table ne lui donnaient pas envie de s'investir, d'autant plus que ses deux accompagnatrices ne semblaient pas déterminées à user de la magie. Mais ce n'était pas son cas. Afin d'être sûr de ne pas être repéré, il sortit sa baguette en bois d'aubépine et jeta un sortilège à la porte afin qu'elle ne s'ouvre pas. Il était affligé qu'aucune des deux femmes ne l'aient fait avant. Maintenant qu'il était Directeur de Services, Carrow ne craignait plus grand chose et certainement pas une petite juriste telle que Melody Fawkes. Les moldus étaient tristement ignorants et il fallait en cela utiliser cela contre eux. Son nom, sa famille et sa classe sociale lui avaient toujours apprit à se sentir supérieur à eux. S'il rejetait en bloc leurs discours et belles paroles, certaines petite choses avaient finit par pénétrer son crâne. Son absence d'ascendance moldue, l'aidait en cela. « Nous cherchons un individu de sexe masculin, né très probablement en 1922 ou 1923 » lui répondit-il d'un air réprobateur, l'air de dire qu'il avait fait ses devoirs. Pour autant Basilius ne s'approchait pas de la table, comme s'il eu pu se brûler de participer ainsi aux recherches. Pourtant, habitué à remplir la paperasse, il aurait dû se sentir dans son élément. Mais l'endroit était si sale qu'il lui donnait des sueurs froides. « Peut-être devriez vous utiliser votre baguette » proposa-t-il faussement innocemment. Il se demandait si la benjamine était aussi douée que l'aînée avec une baguette ou si elle était nulle comme un elfe de maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 636
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les aventures de Bah Rame ! (lol) || BASIL, MELODY || Mer 21 Mar - 23:57

C’est avec un certain soulagement discret que Raven suivit des yeux le départ du directeur de la salle. Durant sa carrière, elle avait dû coopérer avec des moldus en se faisant passer pour quelqu’un d’autre, mais jamais pour une raison aussi… Personnelle. Elle aurait été avec sa sœur que l’ambiance aurait été meilleure. La présence de Basilius Carrow ne venait que renforcer sa mauvaise humeur depuis qu’elle l’avait rejoint à l’entrée du Ministère. Il avait vraiment le don de tout gâcher celui-là et l’auror espérait qu’il saurait se tenir s’ils parvenaient à mettre la main sur leur oncle disparu. C’était un maigre espoir, mais elle en avait quand-même – c’était assez incroyable au vu de l’estime minuscule qu’elle portait pour le bureaucrate. Ils n’étaient pas amis depuis leur enfance, ils n’étaient pas amis dans le temps présent, ils n’allaient sûrement pas le devenir quand bien même la découverte de cet oncle les rapprochait, qu’ils le veuillent ou non. Le destin semblait s’acharner sur eux comme le Filet du Diable qui ne vous lâche jamais tant que vous vous débattez. Là, sans même rien faire, leur chemin se croisait sans cesse. Dans l’ascenseur, dans l’hôpital, maintenant cet orphelinat… Quand allaient-il finir par pouvoir vivre leur vie tranquillement chacun de leur côté ?
Une fois que la porte fut fermée – et Raven fut forcée de voir une certaine intelligence de la part de son « cousin » – la sorcière se positionna debout face à sa juriste de sœur, posant une main sur le rebord d’un carton, accueillant le sarcasme du bureaucrate avec un regard noir. Ce n’était pas vraiment le bon moment de faire ce genre de remarques, et les deux meilleurs amis du monde se connaissaient assez pour savoir lorsque l’autre prenait un ton moqueur.
« Ravalez votre fierté d’aristocrate Carrow, et venez nous aider. » répliqua sévèrement l’Auror.
Elle tourna vivement la tête vers les trois cartons face à eux et sortit sa baguette. Bon. Les choses sérieuses pouvaient commencer.
D’un geste habile, elle mit de côté les dossiers antérieurs aux années 20 et ceux supérieurs aux années 30, puis remis dans le carton ceux dont le pensionnaire était de sexe féminin. Un rapide coup d’œil pour constater qu’il lui restait encore une cinquantaine à parcourir. Elle rigola intérieurement. Cinquante. Ce n’était rien comparé aux dizaines de centaines qu’elle avait au Bureau. Ce travail de recherche allait être un jeu d’enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 218
| AVATARS / CRÉDITS : Alison Sudol - Bazzart
| SANG : Sang-mêlé, mais qu'est-ce que ça change ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa soeur à l'époque de leur enfance
| PATRONUS : Un renard blanc
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les aventures de Bah Rame ! (lol) || BASIL, MELODY || Lun 9 Avr - 13:54

Bon, il fallait l'avouer, Melody était venue un peu les mains dans les poches, déjà parce qu'elle n'avait appris l'existence de cet oncle il y avait très peu de temps, et aussi parce que Raven ne lui avait pas donné plus de détails que ça, leur entrevue chez cette dernière s'étant terminée précipitamment... Enfin bref, elle ne la ramena pas quand Basil Carrow lui donna les informations qu'elle ne possédait pas d'un air réprobateur, car il n'avait pas tort, lui au moins avait fait ses devoirs, si l'on pouvait appeler ça comme ça. Pourtant, quand il se permit de la prendre de haut, comme si elle n'avait pas l'habitude d'utiliser la magie, cela irrita quelque peu la blondinette, qui leva les yeux au ciel. Bien sûr qu'elle allait utiliser un sortilège ! Ne pas le faire aurait été une perte de temps inutile. Pour qui la prenait-il enfin ? Elle n'était pas une idiote, loin de là. Elle attendait juste des deux autres qu'ils s'occupent chacun d'un carton, c'est ce qu'on appelait communément la répartition équitable des tâches. Mais finalement, sa sœur prit les devant et se chargea de tous les cartons toute seule, mettant une cinquantaine de dossier de côté. Bon, là, pour le coup, ils allaient devoir éplucher les dossiers d'une manière qui allait surement déplaire au bureaucrate : à la main, sans magie.
Assise autour de la table, Melody divisa la pile de dossiers mis de côté en trois et les disposa devant chaque personne se trouvant dans la pièce, et tout ça grâce à sa merveilleuse baguette magique. "Bien, je pense que ça par contre nous devons le faire sans magie. Etes-vous d'accord, Mister Carrow ?" demanda la juriste avec douceur, comme pour lui signifier que, cette tâche là, ils ne pouvaient pas la réaliser grâce à la magie, car oui, elle savait quand elle pouvait utiliser sa baguette ou non, contrairement à ce qu'il semblait passer. La blondinette se saisit donc du premier dossier et commença à scruter les pages. Il s'agissait de celui d'un certain Matthew Tavish, abandonné par son père à l'orphelinat car il se remariait avec une femme plus jeune que lui. Le dossier était assez détaillé, bien trop pour être celui de l'homme qu'ils cherchaient, alors elle le mit de côté. Le deuxième était celui d'un bébé dont la mère était morte en couche et donc le père était en prison, toujours pas le bon, donc. Il en fut de même pour les trois dossiers d'affilé, puis il y eut le sixième... Très peu de détail, pas d'historique de famille, juste un bébé posé devant les portes de l'orphelinat. Rien d'autre. Cela ressemblait beaucoup à un acte sensé être très discret. Etait-ce le bon ? "Tenez, regardez ça" dit Melody en poussant le dossier vers sa soeur et son cousin.

HORS RP:
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 532
| AVATARS / CRÉDITS : Christian Bale by shellhead
| SANG : Sang-Pur, cela va de soit.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Une panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les aventures de Bah Rame ! (lol) || BASIL, MELODY || Ven 13 Avr - 0:27

Basilius avait une éducation d'aristocrate, une supériorité naturelle d'aristocrate, et une attitude d'aristocrate. Il était bien ravi de se réclamer au dessus du panier et non en dessous. Aussi, ce que Raven considérait comme une insulte, se trouvait être un compliment qui faisait sourire le diplomate. « Il faut bien que l'un de nous en ai une » marmonna-t-il sans pourtant s'approcher plus de quelques pas. Le bureaucrate n'avait jamais été un petit stagiaire auquel on donnait tous les papiers, ou le petit secrétaire à lunettes que les directeurs de services adoraient harceler. Aussi n'avait-il finalement pas l'habitude de se salir les mains ainsi, dans des dossiers vieux de cents ans. Il avait très bien conscience de passer pour un homme égocentrique et désagréable, mais il n'était pas ici pour plaire. Il désirait des réponses, et les deux femmes qui étaient avec lui, semblaient toute déterminées à s'occuper de cela. Comme il n'avait pas l'air déterminé à faire don de ses mains bien entretenues, Melody crut sans doute bon de lui rappeler qu'il avait un devoir. En réponse, il lui jeta un regard venimeux et manqua de lui rétorquer qu'il n'était pas infirme.
Ainsi dû-t-il s'approcher de la table et n'observa guère que les noms de dossiers. Si l'un l'inspirait, il le prenait pour le feuilleter, à moitié assit sur la table, dos aux deux femmes. Qu'il était simple de reconnaître là le bureaucrate. D'un geste, il avait presque finit d'éplucher un dossier. Basil prenait soin de le jeter avec négligence sur la pile qui ne contenait pas ce qu'ils cherchaient. Il était prit dans l'histoire d'un gamin dont l'arrière grande-tante avait refusé la garde, avant qu'il ne s'échappe de l'orphelinat pour aller la retrouver – il lui vouait apparemment, un amour non réciproque  – lorsque la voix de Melody perça le silence. Loin de se presser, il finit son paragraphe, avant de jeter négligemment le dossier. Basilius ne ressentait aucune empathie pour ces gosses qui n'avaient plus personne.
Lui qui avait été élevé par un patriarche violent, et une mère absente, avait l'impression finalement, d'avoir grandit sans parents. Et il trouvait qu'il s'en sortait plutôt bien ! Il se releva pour s'approcher du dossier de la jeune blonde, les mains dans les poches. Son manque d'investissement était surtout dû à la compagnie qu'il avait. C'est-à-dire, exécrable. Ses yeux observèrent la juriste tandis qu'il la jugeait silencieusement. Au lieux de leur lire le passage intéressant, elle faisait durer un suspens stupide. Cela l'agaça. L'ancien Gryffondor se saisit du dossier avant que Raven ne puisse mettre la main dessus et se retourna pour aller à sa place, et créditer le silence de sa voix grave : « Un enfant fut déposé ce jour, très probablement aux environs de deux heures du matin... On s'en fou... Enroulé dans seulement une couverture de laine... Sa taille, mais qui écrit la taille d'un gosse dans un dossier, sérieusement... ». Il feuilleta d'un air méthodique le reste du dossier : « Enfant discret, aux allures parfois gauches, ça ne vient pas de chez moi, ça encore » marmonna-t-il de mauvaise grâce. Il se plaisait à déambuler avec sa démarche féline, mais force est de constater que son père marchait très mal. « Georges Hamilton, c'est comme cela qu'ils l'ont nommé. Il n'y a pas d'incidents le concernant, il était très porté sur la médecine apparemment... ».

(561)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les aventures de Bah Rame ! (lol) || BASIL, MELODY ||

Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Bah Rame ! (lol) || BASIL, MELODY ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Les aventures de Tom Bombadil
» Maud Fontenoy prête à traverser le Pacifique à la rame..
» Les aventures de Lena & Fee
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» Étranges aventures dans un bain [Rafa'][Un obscur jour de 1622]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres-