C'est officiellement les vacances sur ATDM ! Poudlard ferme ses portes pendant deux mois pour laisser place à la Coupe du Monde de Quidditch qui se déroule cette année au Royaume-Uni, dans le petit village de Mimbulus-les-Bains !
GRYFFONDOR : 1040 pts | POUFSOUFFLE : 390 pts | SERDAIGLE : 735 pts | SERPENTARD : 880 pts

Partagez|

Attrape moi si tu peux | GRETA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 986
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by the riddler
| SANG : Sang-Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Attrape moi si tu peux | GRETA Dim 28 Jan - 11:27


Moran était épuisé. La fin de n'année était toujours un peu rude, la cause aux entraînements de Quidditch qu'on multipliait en vue des vacances, mais aussi à cause des nouvelles occupations que se trouvaient les élèves avant de changer d'année. Le bal animait toutes les langues, sauf celle du jeune homme, qui se sentait soulagé à l'idée de rester dans la salle commune à lire, ou encore mieux à dormir. C'est qu'il rentrait toujours tard de ses petites sauteries dans les couloirs, et le sommeil lui manquait tant et si bien qu'il avait ce jour-là, deux fossés sous les yeux. Sécher le bal pour rester dans son dortoir, était l'idée la plus lumineuse qu'il n'eut jamais eu lui semblait-il, quand bien même il s'agissait de sa dernière année au château de sorcellerie. Il rentrait ce jour-là d'un entraînement particulièrement virulent au Quidditch, et tout ce qu'il désirait c'était rentrer au dortoir avant celui avec lequel il le partageait, pour se mettre dans son lit et dormir sans l'entendre bavasser. Car il était bien dur pour le jeune homme de partager sa chambre avec un autre qu'il ne supportait pas, et il pestait souvent contre les créateurs de Poudlard d'avoir eu une idée aussi loufoque que de laisser des jeunes ensembles dans une même pièce pour toute une année. Aussi peu de clairvoyance le dépassait et c'est sur cette idée là qu'il traversa l'immense entrée pour déboucher dans le Hall. Si l'Ecossais trouvait la présence d'Evan nuisible, il trouvait assurément celle de Greta Catchlove agaçante. Mais la jeune fille au moins, avait le mérite de caresser son égo dans le sens du poil et Moran était un garçon qui aimait qu'on le chouchoutte, mine de rien.
Ainsi, sa relation avec la Poufsouffle était outrageusement vexante pour elle, mais elle ne s'en rendait pas encore compte. Il espérait avoir quitté le château lorsqu'elle réalisera à quel point il l'avait utilisé à des fins impropres. C'est que le Serpentard n'avait pas trop envie d'avoir une furie sur les bras. Sa batte posée sur son épaule comme s'il venait de tuer un dragon, il s'avança prudemment dans l'espoir d'échapper à l'oeil de faucon de la jeune femme. Mais bien entendu, c'était peine perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 148
| AVATARS / CRÉDITS : © shelley hennig
| SANG : moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : les lutins
| PATRONUS : un lévrier whippet
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux | GRETA Ven 2 Fév - 19:30

S’il y avait bien deux choses que Greta Catchlove connaissait par cœur, c’était la liste des garçons pour qui elle avait éprouvé un petit quelque chose ET les petits détails insignifiants de la vie de Moran Powell. Ses horaires de cours, les heures de ses rondes lorsqu’il était préfet, les jours de ses entraînements de Quidditch, la longueur exacte de ses cheveux, la plupart de ses notes, la taille de sa baguette –magique- et la manière qu’il avait de la sortir de sa poche, le nombre de centimètres qui séparait son épaule du bout de ses doigts et de son poignet jusqu’à son coude, la couleur de sa brosse à dents, combien il avait de grains de beauté –zones intimes non comprises-, la manière absolument trop mignonne qu’il avait d’écrire ses « e », le mauvais pli de la poche gauche de l’une de ses robes de sorciers… En bref, Greta Catchlove n’avait rien, absolument rien d’une psychopathe. Elle n’était tellement pas une psychopathe qu’elle ne s’était pas glissé sous les gradins du terrain du quidditch pour observer Moran en tout discrétion –et sans qu’il pense qu’elle était envoyée par les blaireaux pour espionner leur stratégie-, elle n’avait pas non plus attendu cachée derrière un arbre qu’il sorte des vestiaires, ne l’avait pas suivi en se camouflant derrière des buissons, n’avait pas décidé de le laisser tranquille pour traverser le château –elle trouvait aux cachots une certaine intimité- et n’était pas maintenant à quelques mètres de lui dans les couloirs qui le menait à sa salle commune. En soit, il ne pourrait pas remettre en cause la légitimité de sa présence ici, elle était poufsouffle, il était serpentard et –malheureusement pour lui- leurs dortoirs étaient situés au sous-sol.

Comme elle se pensait fortement maligne et qu’elle avait déjà dû imaginer bon nombre de stratégies pour provoquer le destin, elle décida qu’il était temps pour elle d’en mettre une en pratique. Alors, quand il prit à gauche à l’intersection suivante, elle prit à droite et se mit à courir comme une dératée dans le but ultime de se retrouver face à lui avant qu’il ne soit trop tard. Heureusement qu’elle connaissait les lieux presque par cœur puisque dès qu’elle se retrouva près de la salle commune des verts, elle vit la tignasse de son bien aimé à l’autre bout du couloir. Son pouls s’était accéléré et elle ne savait pas si c’était à cause de sa course ou simplement de la présence de Moran à quelques mètres d’elle. Elle fit mine de marcher naturellement dans sa direction, comme si de rien n’était même si l’envie de ricaner face à sa victoire était tentante. Elle n’avait pas envie qu’il pense qu’elle était une folle bizarre qui se marrait toute seule. "Oh Moran !" Le salua-t-elle lorsqu’il fut à une distance assez proche pour forcément l’entendre. "Coucou." Elle balança une de ses mèches de cheveux en arrière, apparemment c’était une bonne technique de séduction mais elle n’était pas tout à fait convaincue. "Tu vas bien ? T’étais où ? Tu faisais quoi ? La batte de Quidditch et le fait qu’elle l’ait espionné pendant tout son entraînement ne l’empêchait pas de perdre ses moyens, non non, "C’est marrant qu’on se trouve ici au même endroit au même moment ! T’as besoin que je nettoie ta batte ? Je peux piquer un peu d’alcool dans la réserve de Verpey, parait que c’est le meilleur moyen !" Elle papillonna des yeux en le regardant. Elle ferait tout ce qu’il voudrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 986
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by the riddler
| SANG : Sang-Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux | GRETA Sam 3 Fév - 20:50


Tel un grand joueur fatigué, Moran s'avançait doucement dans le couloir échapper à la jeune Poufsouffle. Mais elle arrivait de face, et aussi ne fut-il pas étonné de l'entendre prononcer son nom. Il feignit tantôt la surprise puis la joie forcée de voir la jeune fille en face de lui. Il n'avait pas trop envie de jouer la comédie ce soir, mais une bataille remportée maintenant lui assurera la paix plus tard, se rappelait-il. Le sourire affable sur son visage n'aurait pas dupé un regard attentif, mais il était certain qu'il fera l'affaire avec elle. « Greta, quelle surprise ! » s'exclama-t-il faussement sans pourtant déloger de son épaule, la batte qu'il tenait. Elle commença à lui poser plein de questions et l'Ecossais dû prendre sur lui pour ne pas rouler des yeux.
Joueur malgré tout, il décida de forcer le plus possible son accent barbare pour qu'elle ne comprenne rien à ce qu'il lui répondit : « J'étais à l'entraînement de Quidditch, je crois que ça se voit ». C'était amusant de la croiser au même endroit, oui, se dit-il silencieusement. Curieux. Le château était immense, et ce n'était pas le moment où il y avait le plus d'élèves dehors. Il plissa légèrement les yeux, suspicieux. « Quelle batte ? » s'exclama-t-il sans pouvoir s'en empêcher. La jeune fille avait tendu la perche – la batte – pour ses blagues douteuses. Il lui tendit quand même la sienne (celle en bois, bien entendu), parce qu'il aimait bien ennuyer Verpey et sa collection d'huiles. C'est que lui-même ne lustrait pas du tout la sienne. Moran était un peu le prototype de la brute de décoffrage qui n'en avait rien à faire des échardes. D'ailleurs, sa batte en avait plein et il se demanda si Greta n'allait pas regretter de la prendre à pleine main. Ça n'était pas son problème, de toute manière.
Toujours théâtral, il se rapprocha d'elle pour la prendre par les épaules comme s'ils étaient un couple depuis des années. « C'est tellement gentil de le faire pour moi... » lui souffla-t-il doucement comme s'il s'était agit d'un secret bien gardé. Il n'en avait rien à faire de ce que pouvait s'imaginer la Poufsouffle. De toute manière, il quittera l'école d'ici peu et elle oubliera tout cela. Ce n'était rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 148
| AVATARS / CRÉDITS : © shelley hennig
| SANG : moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : les lutins
| PATRONUS : un lévrier whippet
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux | GRETA Mer 7 Fév - 17:51

Il était content de la voir, non ? Enfin, elle ne chercha pas une seule seconde à savoir si oui ou non elle le dérangeait. Ils étaient censés s’aimer pour toujours et passer du bon temps ensemble, c’était la base. Même lorsque ce n’était pas vraiment prévu. Elle le regardait niaisement, comme à chaque fois, bien trop subjuguée par tant de charme. Elle avait beaucoup de chance de l’avoir et elle le savait, peut-être même irait-elle brûlé un cierge pour remercier le saint Merlin d’un tel cadeau. "L’entraînement de Quidditch, évidemment, quelle cruche je fais." Dit-elle tout en se frappant le front du plat de la main. Elle voulait rattraper un peu les points qu’elle venait de perdre par sa stupidité –à mettre sur le compte du stress– et proposa donc de faire une petite beauté au matériel du garçon.

Au début, elle ne comprit pas. Quelle batte ? Elle n’en voyait qu’une seule et qui était bien assez conséquente. Y avait-il des chances qu’il soit aussi perché qu’elle ? Puis, ses petites hormones de fille de 16 ans grimpèrent jusqu’à son cerveau et elle écarquilla les yeux de surprise en comprenant. "Je… C’est…" bégaya-t-elle avant de fermer la bouche aussi vite qu’elle l’avait ouverte. Ses joues toujours empourprées ne risquaient pas de retrouver leur couleur initiale de sitôt. Une question la frappa mais elle se retint de la poser à haute voix ne voulant pas prendre le risque de mettre fin à leur histoire d’une manière si idiote. Mais tout de même, il était majeur et elle ne l’était pas, n’existait-il pas un règlement dans la loi qui leur mettrait des bâtons dans les roues ? Il n’allait quand même pas terminer en prison ? Pour un amour partagé ? Elle se promit de se rendre à la bibliothèque au plus vite pour faire cesser ses doutes. En attendant, elle se contenta de lâcher un "Merci" à Moran avant de récupérer sa batte, comme si le service rendu venait de lui et non l’inverse. "Tu sais il a un stock assez impressionnant. Elle se remettait doucement de ses émotions, J’ai presque failli lui proposer de nettoyer sa batte à lui aussi mais je me suis dit que je pouvais pas te faire ça…" Elle était fière de n’avoir pas craqué devant le beau Ludovic Verpey. Peut-être que le serpentard aurait été jaloux ? Elle eut peur une seconde qu’il ne soit vexé mais il la rassura dans un souffle et mieux encore, établit un geste sacrément physique avec elle. Saint Merlin serait gâté. "Euh Moran au fait, pour le bal… Elle s’arrêta dans le couloir et lui fit face. Bien qu’elle soit obligée de rompre ce moment si fort en émotions, le besoin d’éclaircir un point était trop grand. J’aimerais bien savoir la couleur de ton nœud papillon. Comme elle ne savait pas s’il en porterait vraiment un, elle s’empressa de rajouter : Ou de ta cravate ? Ou alors de ta chemise si tu ne portes ni l’un ni l’autre ? C’est pour bien accorder ma robe avec toi." se justifia-t-elle avant de jouer à nouveau avec la mèche de ses cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 986
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by the riddler
| SANG : Sang-Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux | GRETA Ven 9 Fév - 20:49


Greta était le type de fille qui donnait soit des envies de rire, soit des envies de meurtre. Si le jeune Capitaine était fatigué de son entraînement – car il était aussi exigeant avec lui-même qu'avec les autres –  il se sentait de taille à affronter la Poufsouffle et son étrange passion pour lui. Oh il était flatté comme jamais d'avoir ainsi attiré l'attention de Greta, mais il n'en était point attendri. Son côté vicieux et manipulateur lui commandait d'utiliser la faiblesse de la jeune fille et il avait rendu les armes à demi mots. Lorsqu'elle se plaignit d'être un peu cruche, il dû lutter férocement pour ne pas rire en hochant cruellement la tête. Moran devenait sadique dans la maison de Salazar, à force d'en côtoyer des garçons pires que lui. Il ne pu d'ailleurs résister à l'envie de lui faire une allusion sexuelle, par pure curiosité. Était-elle assez illuminée – ou cruche, comme elle disait – pour ne rien comprendre et bégayer ? Ses yeux écarquillés de surprise lui arrachèrent un rire et il s'empressa de la rassurer : « Je plaisante, Greta ». Comme s'il venait de détruire son âme d'enfant, il se permit de la prendre par les épaules pour établir un contact physique qui, il le savait allait faire bondir le petit cœur de la jeune femme, quitte à lui provoquer un violent infarctus.
Mais finalement, elle prononça des mots qui le firent se décoller d'elle et reculer de deux pas, comme s'il était sous sa forme d'animagus et qu'il venait d'apercevoir un chien. Le bal. Il ne comptait pas y mettre un pied ! Une soirée catastrophe lui avait suffit l'année précédente. Sans parler du fait qu'elle était dans la pire maison de Poudlard et qu'il ne désirait pas donner de mauvaises idées à Daisy qui s'en prendrait volontiers à lui – et à elle, mais ça, ce n'est pas son problème. « Euh... Pourquoi tu me demandes ? » la questionna-t-il simplement. Autant nier l'évidence. « Je n'y vais pas, tu peux encore te chercher un autre cavalier » lui dit-il sans état d'âme et encore moins en la préparant au choc. Il n'en avait rien à faire de la faire pleurer. L'Ecossais avait ses plans pour la soirée, et Greta Catchlove n'en faisait certainement pas parti. Elle était la dernière personne pour qui il ramènerait ses fesses au bal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 148
| AVATARS / CRÉDITS : © shelley hennig
| SANG : moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : les lutins
| PATRONUS : un lévrier whippet
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux | GRETA Jeu 1 Mar - 10:22


C’est que, depuis qu’avait été mise en place sa stratégie d’approche de la gente masculine, Greta se voyait bien trop souvent faire face à des échecs. Et si elle n’avait jamais jugé bon de changer de technique c’est parce qu’elle était persuadée qu’elle finirait par tomber sur LA personne. Alors, lorsque Moran s’était présenté comme le garçon idéal, elle n’avait pas pu s’en empêcher et heureusement pour elle puisqu’elle baignait désormais dans cet horrible bain de bonheur qu’était l’amour d’adolescent. Il n’avait été ni méchant ni réellement clair sur la situation et en parfaite Poufsouffle sympathique -et cruche au possible- qu’elle était, avait sauté en plein dans cette relation qu’elle imaginait réciproque. Son sourire, ses mots, ses yeux, la manière qu’il avait d’être avec elle, c’était évident. Il était fou d’elle.

Elle n’avait entendu que des brides sur les rapports un peu plus poussés que pouvaient avoir les jeunes. Déjà que ses liens avec sa famille n’étaient pas les plus folichons du monde, elle ne pensait même pas une seule seconde à tout ce qu’elle avait encore à apprendre. Elle savait sans savoir.
Moran la rassura et elle comprit qu’il y avait un truc qu’elle n’avait pas saisie. Peut-être n’était-elle pas si drôle qu’elle pensait ? Elle faillit s’excuser d’avoir gâcher sa blague mais, avant qu’elle n’ait pu prononcer le moindre mot, fut en contact direct, presque peau à peau, avec lui.
Elle était dans ses bras -ou presque mais ça ne saurait tarder elle le savait-, ils étaient seuls, pas dans l’endroit le plus romantique qui soit certes mais les couloirs feraient tout à fait l’affaire. Alors, comme le moment était idéal, elle s’élança sur la pente glissante qu’était le bal.

Peut-être était-ce la déception qui vint la frapper en plein cœur lorsqu’il eut un moment d’hésitation, pire encore, lorsqu’il lui demanda la raison de sa demande ? N’était-ce pas assez logique ? Elle fronça les sourcils incapable de croire que Moran ne puisse pas comprendre. L’avait-elle surestimé intellectuellement parlant ? Comme il faisait souvent preuve de patience à son égard, elle tenta de s’expliquer plus clairement. "Pour qu’on aille au bal ensemble, tu sais ? En tant que couple." Elle avait parlé d’une voix douce, la même qu’elle utilisait avec son petit frère de 5 ans son cadet. "La tradition serait qu’on associe nos vêtements pour que tout le monde sache qu’on est cavaliers." Ajouta-t-elle toujours sur le même ton. Elle s’y voyait déjà, tout serait parfait, ils seraient le couple phare de ce bal, elle en était persuadée.

Ce doux moment de rêve ne dura pas.

"Quoi ?" s’étrangla-t-elle après qu’il ait osé dire qu’il ne se rendait pas au bal, "Excuse moi j’ai dû mal comprendre tu as bien dit "Oui Greta, ce sera super, ma cravate est…" " Elle agita sa main pour l’inviter à répondre ladite couleur. Elle avait forcément mal entendu. En plus de ne pas réussir à trouver de cavalier en si peu de temps, elle ne voulait s’y rendre accompagnée que d’une seule personne : Moran. "Je ne veux pas d’un autre cavalier." chouina-t-elle en priant pour qu’il culpabilise assez et décide de l’emmener. Il y avait forcément méprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 986
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by the riddler
| SANG : Sang-Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux | GRETA Ven 2 Mar - 23:57

Le bal de Noël était la millième préoccupation du jeune homme, qui avait déjà informé sa chère et tendre qu'il n'y allait pas. S'y pointer avec la jolie blonde à son bras aurait été son rêve – mais sans doute ne l'admettra-t-il jamais –  cependant cela, Greta Catchlove ne le saura jamais. Elle n'était pas, à ses yeux la partenaire idéale, trop jeune, trop niaise, trop tout, en soit, et elle n'était pas Daisy. Il n'y allait pas, aurait très pu, une fois encore y aller seul ou au bras de Gardenia mais il connaissait la jalousie maladive de la fille qu'il aimait et jamais il ne l'aurait impunément provoqué. La résonance du mot « couple » dans la bouche de la jeune femme fit déglutir l'ancien préfet qui préféra justement mettre de l'espace entre eux. Jamais, Ô grand jamais, il ne s'affichera comme cela avec elle. Il ne lui répondit que par la négative ce qui, lui sembla-t-il, provoqua un choc psychique à la Poufsouffle, qui tenta tant bien que mal de se persuader d'autre chose.
Moran, qui n'était certes pas psychomage et certainement pas perspicace en amour, se ficha bien de ce qu'il provoqua chez la gamine. Son chouinement était davantage en passe de le faire exploser de rire plutôt que de l'attendrir, et il dû se retenir en se rappelant de tous les services qu'elle lui rendait gratuitement uniquement parce qu'il feignait de s'intéresser à elle. Peut-être le voyait-elle comme un éternel romantique, ou un éternel timide, ou que sais-je encore, mais Moran s'en moquait bien. « Je ne veux pas te faire de peine » murmura-t-il du bout des lèvres en la regardant avec un air triste qui n'aurait convaincu personne d'autre qu'elle, « mais tu trouveras mieux que moi, tu sais ». Il s'autorisa à frotter le bras gauche de la jeune femme avec sa main comme dans une tentative désespérée pour la réconforter un peu. « Si tu aimes bien les Serpentards, essaie d'y aller avec Laensen » proposa-t-il justement, se disant que ce grand idiot irait bien avec la petite idiote.
Il arrêta de lui frotter le bras pour se relever de toute sa hauteur. Comme s'il avait besoin de se justifier alors que sa décision était immuable, il ajouta : « J'ai horreur des bals, Greta ». La triste révélation qu'il lui faisait là, il l'avait rarement dite, parce qu'elle était majoritairement fausse. Il s'agissait plus d'un mensonge qu'il venait d'inventer pour éloigner la triste enfant. « Navré » précisa-t-il faussement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 148
| AVATARS / CRÉDITS : © shelley hennig
| SANG : moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : les lutins
| PATRONUS : un lévrier whippet
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux | GRETA Lun 12 Mar - 10:00

Elle n’était pas bête. Quoiqu’ assez pour ne pas se rendre compte de la situation. Et même si elle était fortement peinée d’essuyer un tel refus de la part de l’amour de sa vie, elle ne se démonta pas. Après qu’il l’ait encouragé à trouver mieux que lui –était-ce même possible ? – et qu’il ait tenté sans aucune peine de la refourguer à Njal Laensen, elle ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel. « Il est tellement…, elle chercha plusieurs secondes l’adjectif qui pouvait correspondre le mieux, intimidant. Dit-elle en baissant le volume sonore de peur qu’il ne puisse l’entendre par on ne savait quel moyen. Puis surtout, il n’est pas toi. ». Pour accompagner son propos, Greta posa sa main sur celle du garçon dans un geste presque tendre. Elle ne pouvait pas se résoudre à le laisser s’échapper. D’autant plus qu’elle avait déjà fait part à sa meilleure amie de ce couple improbable et qu’elle s’était même assuré que cette dernière fasse passer le mot par le biais de Bertha Jorkins. Si elle ne se rendait pas au bal au bras de Moran, sa réputation déjà moyennement fameuse ne ferait qu’empirer, elle passerait pour une menteuse et les Catchlove n’étaient pas des menteurs. « Mais qui n’aime pas les bals ? demanda-t-elle en levant les mains en l'air. Décidemment, il n’y m’était pas du sien. Le buffet, la musique, l’ambiance générale, c’est le seul moment de l’année où on a le droit de faire les foufous sans être punis ! » Puis, elle s’horrifia d’avoir utilisé un mot aussi démodé que « foufous ». C’est qu’en dehors de ces évènements, elle n’avait que trop peu, voire jamais, l’occasion de faire la fête. Elle n’avait connu rien d’autre que ces bals et les fêtes de son village et celles-ci paraissaient bien tristes maintenant qu’elle avait goûté à la magie. « Tu ne veux pas aller au bal dans la Grande Salle, c'est ça ? demanda-t-elle dans une dernière tentative. Elle ne pouvait pas le forcer non plus bien qu’un petit sortilège puisse faire l’affaire... Hum, elle serait capable de se louper. Non, elle allait faire mieux. Très bien alors je n’y vais pas non plus, conclut-elle, on aura qu’à passer la soirée tous les deux dans la salle de repos. Je vais préparer notre bal à nous. Elle était résignée et imaginait déjà la décoration qu’elle allait mettre en place. Je te promets que ça ne ressemblera à rien de ce que tu as déjà vu ! » Elle lui sourit niaisement heureuse d’avoir trouvé une alternative à leur problème. Tout allait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 986
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by the riddler
| SANG : Sang-Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux | GRETA Jeu 15 Mar - 22:43

Moran comptait bien user de son côté vicelard pour écarter Greta Catchlove de son chemin et de sa soirée du Nouvel An. L’Écossais n'ayant rien prévu, il aurait pu accepter gracieusement de s'y rendre avec elle. Mais en couple et traumatisé par son dernier bal, il ne désirait pas y remettre les pieds. C'est que la seule perspective de voir Alexandre s'amuser pourrait lui filer la dragoncelle. Il préférait encore jouer aux échecs avec un gamin trop moche et timide pour avoir osé mettre un pied à cette soirée. Il lui proposa comme cavalier Njal, qui n'allait pas y aller accompagné selon lui. La Poufsouffle et le Serpentard iraient bien ensemble se dit-il. Un air mauvais fugace passa sur son visage lorsqu'elle renchérit qu'il était intimidant. « Nighean* » se permit-il de la nommer dans sa propre langue avant de continuer, « je sais que personne ne pourra me remplacer dans cette soirée, mais tu seras mieux avec un garçon qui s'amuse plutôt qu'avec un garçon ennuyé » fit-il en baissant les yeux d'un air presque coupable. Que l'on soit clair, il ne l'était pas. Son sens du jeu théâtral n'avait aucune limite.
Elle s'époumona presque en louant les bals et le garçon manqua de bâiller devant une tentative si désespérée pour le convaincre d'y aller. L'air triste, il croisa les bras pour l'observer en hochant négativement la tête. Il allait lui répondre en lui disant qu'il ne voulait pas aller à un bal du tout mais elle le coupa pour continuer en lui disant qu'elle ferait une soirée exprès pour eux dans la salle de repos. S'il avait eu quelque chose dans la bouche, sans doute se serait-il étouffé avec et serait en train de convulser au sol. « Greta, Greta, Greta » s’apitoya-t-il avec un ton affligé, « je ne sortirai pas de ma salle commune pendant la soirée du bal. J'ai énormément de choses à préparer pour rentrer chez moi après et surtout, j'ai des dossiers à préparer pour ma sortie de Poudlard ». Ce n'était pas totalement faux, mais pas totalement vrai non plus. Moran allait devoir envoyer des piles de paperasses à divers endroits, mais ne comptait juste pas le faire le soir du nouvel An. « Tu connais les Ecossais » s'excusa-t-il à moitié en passant une main dans ses cheveux châtains, « on est têtus ».


*jeune fille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 148
| AVATARS / CRÉDITS : © shelley hennig
| SANG : moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : les lutins
| PATRONUS : un lévrier whippet
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux | GRETA Dim 1 Avr - 21:35

Il suffisait peut-être à Moran de se voir remettre les idées en place ? Lui proposer d’y aller avec un autre ? Greta n’était pas douée en amour certes, mais elle savait que ce genre de choses n’était pas correct, surtout de la part d’un petit ami. Elle aurait bien eu envie de lui mettre un coup de sa batte sur la tête mais se retint. Vu la tournure que prenait la situation, elle n’aurait pas gagné de points en agissant ainsi. « Non merci. » se contenta-t-elle de dire en levant les yeux au ciel.
Même si la peine envahit rapidement son petit corps, cette sensation fut aussitôt remplacé par de l’indignation. Elle ne comprenait pas qu’il n’apprécie pas les bals à leur juste valeur. Ses joues prirent une teinte pivoine et Greta eut soudainement des bouffées de chaleur. Elle avait la triste impression de ne plus contrôler quoi que ce soit dans cette relation et cette simple idée la fit paniquer. Elle ne trouvait pas le réconfort attendu dans les yeux du garçon ce qui ne fit qu’amplifier le sentiment de frustration grandissant au fond de son estomac. Pire encore, elle manqua de tourner de l’oeil lorsqu’il prononça son nom, non pas une mais trois fois! Elle ne se lassait pas de se l’entendre dire d’ordinaire mais pour la première fois, elle n’eut pas les petits papillons dans le ventre que lui procurait la voix de Moran. Elle fronça les sourcils face à ses arguments qu’elle trouvait, encore, un peu douteux. « Tu auras tout le temps de préparer tes affaires avant le bal ! S’exlama-t-elle plus fort qu’elle ne l’avait prévue, si ce n’est qu’une question de valises je peux te filer un coup de main… ». Elle perdit rapidement toute bonne humeur quand il aborda sa sortie de Poudlard. Elle n’avait pas envie de penser à ça, pas maintenant. Jamais.
Elle sourit lorsqu’il se passa la main dans les cheveux, elle-même rêvait de pouvoir un jour y glisser les doigts mais ne se laissa pas distraire, elle avait un autre combat à mener. « Toi tu ne connais pas les Catchlove, visiblement. » lâcha-t-elle avec satisfaction, fière de sa minable répartie. Si dans sa famille ils parvenaient à être têtus comme des mules, elle n’avait pas hérité du gêne et était plus influençable que personne. « Alors, qu’est-ce que t’en dis de notre contre-bal ? » força-t-elle de nouveau en faisant mine d’ignorer que la première proposition s’était soldée par un échec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 986
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by the riddler
| SANG : Sang-Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux | GRETA Mer 4 Avr - 19:33

Greta était aussi collante qu'une verracrasse baveuse, et avait presque l'air, d'une verracrasse baveuse. Bon, elle n'était que baveuse parce que ce n'était pas une gamine trop moche, mais les standards des goûts de l’Écossais n'étaient pas forcément ceux d'un jeune homme raisonnable. Il fallait bien dire qu'avec Daisy à son bras (disons plutôt, avec l'absence de Daisy à son bras) , il ne pouvait rêver de mieux. La jolie blonde n'avait pas à craindre de la concurrence. Il en était de même avec son ex, Sue et son autre ex, une jolie moldue bien écossaise. Aussi soupira-t-il lorsqu'elle écarta sa proposition d'y aller avec un autre (et pas n'importe qui, quand même!). Quelle était collante, quelle était fatigante ! Elle ne voulait pas lâcher l'affaire, c'était en tout cas la terrible conclusion du garçon lorsqu'elle s'écria qu'il aurait bien le temps de tout préparer avant le bal. Elle n'avait foncièrement pas tort. Mais Moran était un garçon fier, aussi roula-t-il des yeux avec une exagération non feinte. « Ca n'a rien à voir avec les valises, voyons » la réprimanda-t-il en secouant la tête comme un sac à puces, « ce sont des papiers à faire, à remplir, à envoyer, des dossiers à vérifier... De la paperasse, quoi ! ».
Et c'était chiant comme pas permis... Mais, oh malheur ! Il ne fallait pas qu'elle voit en cela une proposition à l'accompagner : « Mais je m'en chargerai très bien tout seul. Pendant la soirée du bal ». Autant enfoncer le clou, des fois qu'elle ait oublié son marteau... Et elle repartait maintenant sur ce qu'elle appelait un contre-bal. Moran avait l'impression qu'il n'y avait pas d'issue. Alors, il décida de prendre le dragon par les ailes et profita qu'un groupe d'élèves passent par-là pour faire mine qu'on l'avait appelé : « Ah ! Oui j'arrive Jeremiah, désolé Greta, on m'appelle ! J'ai demandé à son père des pass pour le prochain match des Harpies, tu comprendras j'en suis sûr ! » s'exclama-t-il  en se faufilant dans le groupe de Serpentards qui se dirigeaient fort heureusement, en direction de leur salle commune. « Beannachd leat*, Greta ! ».


*adieu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 148
| AVATARS / CRÉDITS : © shelley hennig
| SANG : moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : les lutins
| PATRONUS : un lévrier whippet
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux | GRETA Sam 14 Avr - 11:54

Sans perdre espoir -dans une situation amoureuse comme la sienne on apprenait à rester optimiste-, elle commençait tout de même à avoir du mal à accepter ce rejet constant. Elle ne voyait pas comment leur relation pouvait avancer et devenir encore plus sérieuse s'ils ne passaient pas un minimum de temps ensemble. Tant pis pour le bal, tant pis pour la soirée, tant pis pour le reste, elle voulait simplement l'avoir lui. Si l'action concernait Moran, elle la trouvait tout de suite bien plus intéressante et trier des papiers ne lui sembla plus être une tâche si ingrate. « J'aime bien la paperasse ! » mentit-elle en s'accrochant désespérément aux dernières illusions qui la berçaient. Elle allait mettre en lumière toutes ses qualités d'organisatrice et de personne ordonnée -ce qu'elle n'était pas vraiment mais il n'avait pas à le savoir- mais fut coupée par sa réponse. Fatale, elle venait de l'achever et de réduire ses dernières chances en poussière. Ils ne passeraient pas la soirée du bal ensemble. Elle serra très fort les dents pour retenir ses larmes qui menaçaient d'une seconde à l'autre de s'échapper. Elle ne dit rien non plus lorsqu'il s'enfuya comme un voleur et resta comme une cruche dans le couloir à fixer l'endroit où le garçon venait de disparaître. Si elle n'avait pas vraiment été amoureuse de lui elle aurait sûrement brisé sa batte en deux. Mais non, elle se contenta simplement de souffler un bon coup et sans même prendre le temps de prévenir Kalia, fonça dans leur salle du Cercle des Coeurs Brisés pour évacuer sa peine.
Dans tous les cas, elle n'avait plus envie d'aller au bal.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux | GRETA

Revenir en haut Aller en bas

Attrape moi si tu peux | GRETA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une invitation que,malheureusement je ne peux refuser(PV HC)
» croque-moi si tu peux - jeudi 24 mai, 14h17
» Je peux manger avec toi ? { FT Fox}
» Je ne peux m'empêcher de facepalm '-'
» Greta Jones

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Poudlard
-