GRYFFONDOR : 815 pts | POUFSOUFFLE : 370 pts | SERDAIGLE : 350 pts | SERPENTARD : 610 pts
Félicitations aux Serpentard ! On poursuit la saison de Quidditch avec le prochain match : Serdaigle VS Gryffondor ! Les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

À la recherche du livre perdu › CASSIOPEIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 63
| AVATARS / CRÉDITS : › Aneurin Barnard
| SANG : › La question ne se pose même pas


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: À la recherche du livre perdu › CASSIOPEIA Dim 28 Jan - 22:19

Le Chemin de Traverse n’était pas un endroit énormément fréquenté par Christian. En ce bas lieu traînait souvent du bas monde et l’héritier Travers ne voulait pas être mêlé à ce genre de personnes, ce depuis toujours. Malgré ses airs calmes et impassibles, il ne pouvait s’empêcher d’exprimer un certain dégoût via ses yeux ordinairement sans expression. Et puis, même cette grande rue sentait l’insalubrité, lui habitué au luxe et au propre. Il avait simplement l’impression de marcher dans les besoins d’un rat et d’avoir cette odeur nauséabonde lui emplir les narines. Oui, vraiment, cet endroit n’était pas fait pour lui. Cependant, il y avait toujours quelque chose qui l’emmenait de temps en temps par ici et ce n’était nul autre qu’Obscurus Books, la seule librairie dans laquelle il daigne bien mettre les pieds. Cette édition était extrêmement bien réputée, il était donc normal que le musicien s’y intéresse. Mais aujourd’hui, ce n’était pas pour découvrir des livres qu’il était venu. En première année d’étude supérieures, Christian et Cassiopeia, son amie depuis toujours, s’étaient donné rendez-vous à cette boutique afin de se procurer quelques manuels pour leur cours de droit. Des heures très intéressantes dont le garçon ne perdait pas une miette. Il regarda sa montre.
13h58
La Yaxley n’allait plus tarder, il était venu en avance comme souvent. Ses yeux évitant de rencontrer ceux des sang-de-bourbe et compagnie, il portait en revanche un port altier qui lui donnait un air très confiant et hautain. N’était pas un Travers qui le voulait, Chris avait reçu la meilleure éducation qui soit. Cassiopeia apparut alors et l’ancien Serpentard lui offrit un maigre sourire. Jamais très expressif le Travers. Il s’avança vers elle et inclina la tête de façon respectueuse. « Comment vas-tu Cassie ? Bien depuis hier ? » Ils s’étaient en effet vu la veille pour les cours. Étant dans le même cursus, ils partageaient tout naturellement les mêmes cours. Le sorcier lui fit alors signe pour qu’ils rentrent en lui tenant la porte comme tout bon gentleman. À l’intérieur, les vendeurs les reconnurent aussitôt et s’empressèrent de les saluer en des « Miss Yaxley, Monsieur Travers, quel plaisir de vous revoir… » que Christian répondit par un simple sourire crispé. Il n’aimait pas être au centre de l’attention.
Citation :
• Ouvrir un Sujet ▬ 2 dragées ▬


Dernière édition par Christian Travers le Mer 31 Jan - 7:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 270
| AVATARS / CRÉDITS : Keira Knightley
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Geôlier
| PATRONUS : Chat Manx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: À la recherche du livre perdu › CASSIOPEIA Mar 30 Jan - 11:44

Le chemin de Traverse fut comme transpercé par l'arrivée de Cassiopeia. D'un pas élégant et déterminé, elle fendit la foule sans l'ombre d'une hésitation, sa robe simple d'un vert émeraude sombre, ses perles, et son port de tête altier semblèrent éclairer ce lieu si commun. Sans l'ombre d'un regard, ou de la moindre expression envers les sangs-impurs qui l'entouraient, elle se dirigea vers la boutique où elle et Christian avait prévu de se retrouver. Jamais la jeune Yaxley n'arrivait en avance, elle arrivait à l'heure exacte, ni plus ni moins.

Lorsqu'elle l’aperçut devant l'échoppe, elle lui adressa un sourire resplendissant et guilleret, agitant sa main d'un petit geste gracieux, avant de le rejoindre. Son maigre sourire semblait bien l'apogée d'émotion et de démonstrativité que Christian n'avait jamais atteint, et elle avait appris à s'en contenter depuis des années déjà.  
« Je vais bien et toi ? J'ai cru voir une manifestation de vampires végétariens plus loin vers l'allée des Embrumes, je me souviens mieux pourquoi je ne viens jamais ici d'habitude » plaisanta-t-elle, avant de le suivre à l'intérieur de la boutique, le remerciant d'un signe de tête pour lui avoir tenu la porte.
Cassiopeia semblait tout à fait dans son élément au milieu de l'adulation des vendeurs, mais se contenta d'un simple regard condescendant sur eux. Comme de petits elfes de maison, ils continuèrent leur harcèlement : « Que cherchez-vous ? Nous pouvons vous aider ? » En tournant son visage vers Travers et échangeant un regard avec lui, elle répondit d'un ton sans appel à l’aréopage impur : « Nous trouverons par nous même, merci. » avant de se diriger vers une section des sections spécialisées dans les ouvrages de droit.

« Par Merlin, depuis qu'ils ont le droit de vote, ils ne se sentent plus ... » murmura-t-elle d'une voix distraitement amusée à Christian, bien que ce droit leur avait été accordé depuis déjà plusieurs décennies. Elle laissa courir un regard circulaire autour d'elle, parcourant les titres des ouvrages, en posant sa main gauche sur son collier de perles. « Quel est le titre du manuel que nous cherchions ? » s'enquit-elle, pensive, en adressant un regard à son meilleur ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 63
| AVATARS / CRÉDITS : › Aneurin Barnard
| SANG : › La question ne se pose même pas


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: À la recherche du livre perdu › CASSIOPEIA Mer 31 Jan - 21:51

Cassiopeia était élégante, comme toujours. Grand nombre de Sang-Purs savaient prendre soin de leur image et il était important, notamment pour les femmes, faire comprendre au reste de la population qui étaient les personnes les plus puissantes. Chaque vêtement Travers était fait sur mesure, ainsi aucun risque pour que l’un pique une veste à l’autre étant donné que chaque enfant ne possédait pas la même carrure. « Bien, répondit simplement l’héritier, il est vrai que par chance, nous n’avons pas à fréquenter cet endroit souvent. » Christian détestait le Chemin de Traverse autant qu’il détestait les elfes de maisons, ces êtres répugnants. Il n’avait jamais pu s’encadrer cet endroit depuis tout petit, la première fois qu’il y avait mis les pieds étant pour acheter sa baguette magique chez Ollivander. Même le reste de ses fournitures scolaires, il avait chargé des elfes d’aller lui en chercher. Quand bien-même il y avait d’importantes choses à se munir, Chris refusait catégoriquement. Cet endroit n’était pas fait pour lui, tout simplement.

Le visage Travers opta pour un masque impassible face aux questions incessantes des vendeurs si ce n’était une légère crispation à la mâchoire, signe d’un petit agacement. Heureusement pour lui, son amie s’en chargea et l’envoya balader d’une phrase sèche avant que tous deux ne s’orientent vers le rayon Droit. Le sorcier hocha doucement la tête en rangeant ses gants dans ses poches. « Quel dommage que nous ne puissions plus les punir à notre façon. Le monde se tiendrait mieux ainsi. » À sa question, il se gratta la tête la moue pensive. Il y en avait plusieurs… Mais puisqu’ils se trouvaient dans ce rayon. « Droit civil et pénal des sorciers, livre I. répondit l’étudiant immédiatement. Ils se mirent donc à la recherche de ledit bouquin, Chris ayant les mains derrière son dos droit. Heureusement que Père a payé l’École pour m’épargner les cours des droits civils et pénaux des moldus. Ces créatures ne possèdent aucun droit qu’il soit. » En bon Travers, l’ex-Serpentard portait en horreur ces êtres sans pouvoirs magiques. Les sorciers leur étaient supérieurs, un point c’est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 270
| AVATARS / CRÉDITS : Keira Knightley
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Geôlier
| PATRONUS : Chat Manx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: À la recherche du livre perdu › CASSIOPEIA Sam 3 Fév - 0:19

Délicatement, un doigt après l'autre, la jeune Yaxley ôta ses gants de dentelles, les gardant ensuite dans sa main gauche, jetant un dernier regard désapprobateur aux vendeurs du magasin, avant d'approuver distraitement d'un signe de tête aux propos de Christian. Que les anciennes punitions soient une perte, de cela Cassiopeia en doutait, mais que le monde doive reprendre sa marche convenable, de cela elle était certaine.
La question de la jeune n'était pas réellement sincère, elle se souvenait du titre du livre, mais il s'agissait plus d'une façon de valoriser l'élément masculin, et dans le cas présent Christian, que de s'en remettre à sa mémoire. Aussi la jeune Yaxley acquiesça doucement, avant de se mettre à la recherche de l'ouvrage, parcourant de ses mains pâles et élancées les rayonnages, ses doigts s'arrêtant parfois sur certaines reliures.

Cassiopeia tourna son visage vers Christian, pour l'écouter avec attention. Un doux sourire amusé fleurit sur ses lèvres et elle murmura ensuite plus bas à son adresse : « Une bénédiction, j'ai choisi l'option de juridiction norroise archaïque, c'est un cours de runes spécialisé sur le lexique juridique. Les moldus ne méritent aucun intérêt, d'aucune sorte. Les haïr, c'est déjà leur accorder plus d'importance qu'ils n'en méritent. »
L'opposé de tout sentiment, et la preuve la plus certaine d'une réelle supériorité des sorciers, était aux yeux de Cassiopeia, de n'accorder que l'indifférence à leur égard. Rien n'était pire que l'indifférence, car aucuns liens ne pouvaient relier leur monde aux leur, car haïr c'était déjà reconnaître leur existence et créer un lien avec eux.

« Par Merlin, serait-ce … Ce peut-il … Un ouvrage en version originale des lois northumbrienne en runes, écrit par  Æthralwilft … » murmura d'une voix émue et surprise la jeune femme, avant de saisir un vieux manuscrit dans ses mains. Elle se retourna vers Christian avec un sourire resplendissant, puis plaça l'ouvrage contre elle de sa main droite, avant de reprendre sa recherche plus consciencieusement.

« Tu trouves quelques chose ? J'ai le Droit civil et pénal des sorciers Livre V, le livre VII et le XI devant mes yeux ... » demanda Cassiopeia d'un ton désappointé, une moue mécontente apparaissant sur ses traits devant l'incohérence hérétique de l'organisation des rayonnages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 63
| AVATARS / CRÉDITS : › Aneurin Barnard
| SANG : › La question ne se pose même pas


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: À la recherche du livre perdu › CASSIOPEIA Dim 4 Fév - 22:40

La boutique d’Obscurus Books était exceptionnel, Christian trouvait tellement dommage le fait qu’elle se situe au Chemin de Traverse. Son contenu était riche, l’on y trouvait parfois des œuvres originales ou copies faites selon l’originale qu’on ne trouvait pas dans une librairie lambda. Parfait pour se cultiver un peu au milieu de cette armée de Mangemorts qui suivaient à la lettre ce qu’un seul homme leur disait, pauvres moutons qu’ils étaient. Oui, ce n’était que de cette manière-là que Christian les nommait. Des moutons. Il écouta d’une oreille attentive ce que son amie lui disait. Effectivement, cette option était des plus intéressantes, il en valait de soi. Nombre d’options l’étaient et le choix avait été plutôt serré. Le Sang-Pur hocha la tête, étant du même avis que sa camarade de toujours. Les moldus ne méritaient rien, de toute façon. Ils avaient juste le mérite d’exister, encore fallait-il que leur existence soit agréable. Christian était de ceux qui n’avaient aucune considération pour les sangs de bourbe. « Intéressant, effectivement. Pourras-tu me faire partager le contenu de tes cours ? ajouta-t-il en tournant la tête vers elle, la culture n’a jamais de limites. Christian orienta à nouveau son regard face à eux tandis qu’ils évoluaient dans l’allée. Quant à moi, mon attention s’est davantage portée sur l’option Études Approfondies des Textes Fondamentaux. Nous y voyons le système du Conseil des Sorciers dans ses moindres détails. » Une bénédiction car Travers avait constaté avec grande déception qu’ils ne faisaient qu’effleurer ce sujet lors de leurs études. Lui qui comptait réformer le Ministère pour instaurer de nouveau ce conseil, il était important de mieux comprendre son fonctionnement.

Alors que le brun observait avec un intérêt visible la rangée de livres sur sa gauche, son amie poussa une exclamation qui lui fit tourner la tête. Elle se trouvait à présent en possession d’un ouvrage bien connu du monde juridique qui, malheureusement, se trouvait bien rare par les temps qui couraient. Il esquissa un faible sourire. « Cette boutique, malgré l’incompétence de ses gérants, renferme bien des surprises. » Tous deux continuèrent paisiblement, leur allure ne trompant pas sur la nature de leur sang. Ils étaient issus de bonne famille, et cela se voyait comme un Patronus dans le noir. Arpentant les rayons, Christian secoua négativement la tête. Rien à l’horizon, à croire que le volume I s’était envolé. « Rien par ici non plus, » annonça l’ancien Serpentard alors qu’il se redressait. Jetant un bref coup d’œil à son ami, il se gratta la tête, une mèche brune lui tombant sur le visage. C’était qu’il était plutôt beau garçon. « J’espère que nous le trouverons rapidement. Je ne suis pas venu ici pour perdre mon temps, » poursuivit calmement le sorcier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 270
| AVATARS / CRÉDITS : Keira Knightley
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Geôlier
| PATRONUS : Chat Manx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: À la recherche du livre perdu › CASSIOPEIA Dim 11 Fév - 18:34

Les bibliothèques et Cassiopeia vivaient une histoire d'amour passionnelle depuis des décennies. Comme une séductrice invétérée, elle les avaient toutes faites, pas une bibliothèque de Londres, pas une seule, ne lui avait échappé. Lorsqu'on l'invitait quelque part, la première pièce qu'elle visitait était inévitablement la bibliothèque. Et si Cassiopeia devait mesurer la grandeur de quelque chose pour être séduite, c'était bien la grandeur de la bibliothèque de son prétendant qu'elle mesurerait.
Aussi malgré la fréquentation de la boutique, la jeune Yaxley y frayait avec aisance et passion, semblant tout à fait dans son élément au milieu des livres et des grimoires qui l'entouraient. Dans cette fascination livresque, les sangs-impurs qui polluaient les alentours lui semblaient tout à fait transparents et inexistants.
« Oui, bien entendu, je traduirais les passages en rune pour toi. Lui répondit-t-elle d'une voix songeuse mais sincère, avant de lui accorder un regard pour ajouter : si tu le souhaites. »
Elle acquiesça ensuite avec conviction à la remarque de son ami, car ils partageaient tout les deux un point de vue tout à fait similaire sur la question. Tout connaître était une tâche impossible à réaliser, et plus on pensait connaître, plus on se rendait compte de tout ce qu'on ne connaissait pas encore. Plus on s'approchait des limites, plus elles s'éloignaient. « En effet, la culture et la connaissance sont infinies, et je pense qu'il faudrait mille vies pour réussir à n'en apprendre qu'un quart. » murmura Cassiopeia, le visage penchée vers une pile de livres dont elle tentait d'en lire les titres.  Lorsqu'elle redressa son visage, elle revêtit un sourire en coin, avant de s'adresser à Christian d'un ton complice : « Dans ce cas nous ferons un échange de bons procédés, car ton option m'intéresse elle-aussi, depuis le temps que tu m'en parles de ce conseil. » Cassiopeia prononça sa phrase avec amusement, mais sérieusement. Ce sujet l'intéressait, et ce n'était pas parce que Christian frôlait la lubie sur celui-ci, qu'il en perdait de l'intérêt à ses yeux. Bien au contraire.

« Avaient-ils seulement conscience de la valeur de cet ouvrage ? Il vaut bien plus que deux galions ... » murmura-t-elle avec une moue dubitative sur ses traits, poursuivant sa recherche d'une démarche élégante.
Alors que l'espoir de trouver le maudit manuel s'éloignait, une inscription argentée attira le regard de Cassiopeia. Le reflet venait d'une étagère encombrée et surchargée de livre en tout genre, et la jeune femme se dirigea vers celle-ci sans un mot, déposant le vieux grimoire runique à ses pieds. Se haussant sur la pointe des pieds, en équilibre malgré ses chaussures noires à talon, elle prit appuis d'une main sur la bibliothèque, avant de diriger sa baguette vers la pile qui reposait tout en haut de celle ci. D'un geste de main, elle rejeta son opulente chevelure bouclée et brune en arrière, avant que d'un geste de baguette elle fasse sortir un livre à la couverture écornée du monticule informe.
Avec un sourire resplendissant de triomphe, elle tourna son visage vers Christian, plongeant ses prunelles dans les siennes. Elle ne garda ce contact oculaire entre eux que quelques secondes, mais elle sentit un malaise enserrer ses émotions progressivement. Gênée, et dans une position précaire, elle attrapa le manuel et le confia à son ami d'une main, alors que de l'autre elle rangeait sa baguette.
« Est-ce le bon ouvrage ? J'ai cru lire que c'était le tome I. » Murmura-t-elle alors qu'elle se baissait élégamment pour reprendre le grimoire runique qu'elle avait déposé au sol, posant une main chaste sur son collier de perle, le souffle court et le regard troublé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À la recherche du livre perdu › CASSIOPEIA

Revenir en haut Aller en bas

À la recherche du livre perdu › CASSIOPEIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» A la recherche du souvenir perdu, ou quand ce n'est plus un trou de mémoire, mais carrément le grand canyon ! [Adélaïde... et autres ?]
» A la recherche du temps perdu
» [Terminé - Rude an 6]A la Recherche du Chemin Perdu
» A la recherche du grimoire perdu
» A la recherche du pyjama perdu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Le chemin de traverse-