C'est officiellement les vacances sur ATDM ! Poudlard ferme ses portes pendant deux mois pour laisser place à la Coupe du Monde de Quidditch qui se déroule cette année au Royaume-Uni, dans le petit village de Mimbulus-les-Bains !
GRYFFONDOR : 1040 pts | POUFSOUFFLE : 390 pts | SERDAIGLE : 735 pts | SERPENTARD : 880 pts

Partagez|

so we meet again - Niclas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 117
| AVATARS / CRÉDITS : Alexandra Daddario
| SANG : Pur


MessageSujet: so we meet again - Niclas Mar 6 Fév - 11:36

Tu aimais les week-ends hors de Poudlard, tu avais toujours beaucoup à faire, beaucoup de monde à voir, et tu pouvais choisir qui tu allais fréquenter. Tu n’avais pas à croiser ces sang-de-bourbes dans les couloirs, ni à travailler avec des sang-mêlés. Au fond, il fallait se le dire, tu étais très courageuse et endurante pour réussir à supporter cela presque tous les jours sans tuer personne. D’autres auraient peut-être eu moins de patience que toi. Tu te demandais d’ailleurs comment certaines personnes que tu connaissais n’avaient pas fait un massacre à l’école. Ce Dimanche serait le mariage de Lucius et Narcissa, et c’était l’excuse parfaite pour t’échapper de l’école et passer le week-end chez toi à te préparer. Tu étais rentrée Vendredi après les cours, et avait passé une soirée relaxante près de ta cheminée avec un livre sur la magie noire. Ici, personne ne pouvait te juger pour lire ce genre d’ouvrages, et tu ne risquais pas de t’attirer des ennuis si quelqu’un le rapportait au directeur. Tu prenais des notes de temps en temps te disant que tu devrais apprendre tel ou tel sortilège, ou que tu devrais dire à ton frère d’en apprendre certains autres. Bellatrix pourrait t’aider à les maîtriser dans un premier temps, et tu pourras ensuite transférer cet enseignement à Amycus.

Tu entendis ton hibou claquer son bec contre la fenêtre et posa ton livre pour ouvrir et lui donna une caresse afin de pouvoir prendre la lettre sans te faire becqueter la main. C’était une réponse de Niclas, à qui tu avais demandé si tu pouvais lui rendre visite le lendemain. Il te répondit que oui, et surtout que Fluvia serait sortie pour faire ces derniers ajustements à sa robe pour le mariage dans l’après-midi. Un sourire satisfait s’étala sur ton visage alors que tu jeta le petit bout de parchemin dans le feu de la cheminée. Tu sortis de ta poche ta petite horloge et remarqua qu’il était déjà minuit passé, et qu’il était probablement temps pour toi d’aller dormir.

Tu ouvris les yeux vers dix-heures du matin, et t’étiras dans ton lit. Cela faisait du bien de pouvoir dormir aussi longtemps. A Poudlard, tu étais toujours réveillée par les autres parasites de ton dortoir aux alentours de huit heures du matin, et tu n’arrivais jamais à te rendormir. Tu te levas et grogna sur l’elfe de préparer ton petit déjeuner avant de te jeter sous la douche pour te préparer. Une fois ta douche prise, tu t’affairas à te coiffer et t’habiller. Une fois en bas, tu te mis à table. La grande maison dans laquelle tu habitais était silencieuse, et tu te demandais si tu frère était encore en train de ronfler dans son lit. Père était très sûrement au ministère, cela ne faisait aucun doute. Et mère prenait probablement le thé chez une quelconque autre famille de sang pur. Un peu de solitude te faisais tu bien, tu avais enfin l’impression de t’entendre penser. Une fois ton petit déjeuner posé devant toi, tu congédias ton elfe de maison avec un coup de pied dans ses côtes. Les elfes de maison t’avaient toujours dégoûtée, et tu ne trouvais juste pas la force d’être gentille avec eux.  De toute façon, ils n’étaient là que pour être ton esclave, alors pourquoi faire un effort ?

Tu pris ton temps pour manger et lire le journal, et lorsque sonna une heure de l’après-midi, tu remontas dans ta chambre pour finir de te préparer et laissa un mot pour ton frère sur la table en lui disant que tu rendais visite aux Travers et que tu serais de retour en fin d’après-midi. Tu pris de la poudre de cheminette et te retrouvas au chez Niclas très rapidement. Tu retiras ta cape couverte de poudre et de cendres pour l’accrocher au porte-manteaux. “ Nick ? Je suis là ! “ Tu appelas dans le couloir. Un elfe de maison pointa le bout de son nez fourchu dans la salle. “ Toi, rends-toi utile, vermine. Va chercher ton maître.” Lui sifflas-tu.


676 mots


Dernière édition par Alecto Carrow le Mer 25 Avr - 12:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 451
| AVATARS / CRÉDITS : jack falahee, kane.
| SANG : archi pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : //
| PATRONUS : un lycaon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: so we meet again - Niclas Mer 7 Fév - 23:10


Lorsque le hibou des Carrow avait toqué à l'une des fenêtres du Manoir, Nick paraissait dans le vaste living-room des Travers, non loin d'un Christian plongé dans un de ses sempiternels livres.
Chaque membre de la famille vaquait à ses occupations et, par chance, Fluvia était en compagnie de son père, avec qui elle passait un peu de temps et sa soirée.
Qu'importe ; il n'était plus un secret pour personne que depuis « l'épisode » - comprendre, la fausse-couche de la jeune femme - leur couple battait de l'aile. Il n'état bien sûr absolument pas question de se séparer, et Niclas n'envisageait pas de vivre avec une autre que Fluvia.
Mais quelque chose entre eux était brisé définitivement.
Tout du moins, du côté du Mangemort. La mort de leur tout premier héritier alors qu'il n'avait pas même poussé son premier cri, la tromperie de Fluvia, et ce avec un sang-de-bourbe, et ces longs mois de silence et de mensonge, alors qu'elle pensait sans doute qu'il n'aurait jamais vent de toute l'histoire... La confiance était rompue, le respect plus qu'une vague notion, faible comme la lueur d'une flamme dans un abîme d'obscurité.
Non, Niclas n'aurait fait subir à Fluvia l'affront d'une séparation, mais il ne l'épargnait pas cependant de l'humiliation du doute avec lequel elle vivait, alors qu'elle voyait graviter autour de son époux certaines femmes, dont une, aux cheveux aussi noirs que son regard était bleu. Bien sûr, il avait répondu favorablement à la lettre d'Alecto.

Le lendemain, les femmes Travers partaient ensemble essayer leurs tenues pour le mariage de Narcissa et Lucius, ce qui laissait aux hommes du répit, et le Manoir vide. Le mariage des Malefoy était censé être l’événement mondain du siècle, et lui rappelait étrangement son propre mariage, comme un jour terriblement lointain et proche à la fois.
Sur les coups d'une heure, la cheminée du Manoir s'embrasa, et une voix féminine qui n'était ni celle de sa mère, ni celle de sa femme, ni celle de sa sœur, scanda son prénom. Descendant les marches de l'escalier principal sans se hâter, Niclas vint accueillir son invitée du jour d'un de ses rares sourires.
— Serait-ce l'héritière des Carrow, que j'aperçois en train de martyriser mon personnel ? Railla-t-il, sourire en coin, venant à sa rencontre.

______________________________
another sky i damage
And I find it kind of funny, I find it kind of sad, The dreams in which I'm dying are the best I've ever had. I find it hard to tell you, I find it hard to take, when people run in circles it's a very, very    mad world
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 117
| AVATARS / CRÉDITS : Alexandra Daddario
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: so we meet again - Niclas Jeu 8 Fév - 11:10




Entre Niclas et toi, ça avait toujours été quelque chose de spécial, d’un peu différent. Il était ton ami, sans aucun doute, et sûrement le meilleur. Tu ressentais de l’affection pour lui, ce qui était beaucoup pour une personne comme toi pour qui l’amour était un sentiment quasiment inconnu au bataillon. Tu aimais ta famille, et particulièrement ton frère, mais ce n’avait rien à voir avec le fait d’aimer quelqu’un. Parfois, tu te demandais comment c’était, de tomber amoureuse, et de vouloir passer tout son temps avec quelqu’un. Mais au fond, tu savais que c’était la dernière de tes préoccupations, parce que cela ne ferait que te rendre vulnérable, et te détourner de tes objectifs. Et c’était la raison pour laquelle tu ne pourrais jamais tomber amoureuse, à ton avis, et pour laquelle tu ne tomberais jamais amoureuse de Niclas.

Si tu n’étais pas celle que tu étais, tu serais sûrement tombé dans le panneau il y a longtemps. Nick savait être charmant, il était très beau, et d’une très bonne famille. Objectivement, tu aurais eu toute les raisons de pouvoir tomber amoureuse, mais tu n’en étais pas capable. L’amour était une perte de temps et n’apportait que des choses négatives, à tes yeux. Bien entendu, tu n’étais pas réticente à l’idée de te marier, parce que c’était la chose à faire pour préserver le sang pur des grandes familles, et que d’avoir un allié pour la vie était une idée intéressante. Mais tu ne voyais l’intérêt à mêler l’amour dans un tel contrat.

Nick s’était marié avec Fluvia, et tu avais été très heureuse pour lui. La jeune Avery était une très jolie jeune femme avec un caractère trempé, qui pouvait tenir tête à Nick. Tu étais contente pour ton ami, cependant, cela ne t’empêchais pas de toujours le trouver attirant. Ce n’était pas un fait qui changeait lorsque quelqu’un se mariait. Il n’y avait que très peu de personnes de la même trempe que toi, et la plupart étaient des hommes. Et dans ce genre de situation, soit on te tournait autour, soit on te détestait. Nick était différent. Tu avais l’impression qu’il te comprenait vraiment, et c’était ton allié le plus précieux, en dehors de ta famille. Seulement, entre le Travers et toi, il y avait toujours eu cette alchimie, ce flirt, cette énergie que vous aviez tous les deux décider d’arrêter de combattre lorsque les yeux indiscrets étaient aveugles. Oui, il était marié, mais cela n’avait pas d’importance. Le mariage de Nick était déjà en train de pourrir de l’intérieur, alors tu lui apportais un peu de réconfort. Tu étais son amie, après tout.

Tu adressa à Nick un de tes rares sourires sincères. Si lui souriait peu, toi, tu souriais souvent. Mais souvent par politesse, souvent pour faire penser à quelqu’un que tu les appréciait pour mieux les trahir plus tard, souvent pour faire bonne impression, et surtout, souvent pour te moquer. “Qui d’autre saurait traiter le personnel du Manoir Travers comme il se doit ?” Te contentas-tu de répondre en avançant vers lui. Tu le pris dans tes bras un court moment pour le saluer. Il était bon de le revoir, tu devais admettre que cela te manquais de le voir tous les jours depuis qu’il avait quitté Poudlard. Tu avais hâte de quitter le château à ton tour. “Je suis contente de te voir. Le château est remplis d’imbéciles, c’est consternant. Au moins quand tu étais là, il y avait quelqu’un pour relever le niveau et rendre mes journées plus intéressantes.” Bien-sûr il y avait des personnes avec qui tu t’entendais bien au château, tu avais des alliés là bas, et d’autres personnes avec qui parler. Mais ils ne partagaient pas ta passion pour le sadisme et la torture comme Niclas le faisait. “Comment vas-tu ? Tu ne m’as pas beaucoup écrit ces dernières semaines. J’ai été très, très triste.” Te plains-tu en croisant les bras comme si ton ami avais des comptes à te rendre. Avec tes yeux bleus perçants, peu de personnes réussissaient à être malhonnêtes avec toi. Mais Niclas connaissait tes fourberies et savait quand il ne fallait pas te prendre au sérieux. Tu savais que sa vie était bien remplie à présent, et que parfois le temps lui manquait pour certaines choses.

712 mots


Dernière édition par Alecto Carrow le Mer 25 Avr - 12:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 451
| AVATARS / CRÉDITS : jack falahee, kane.
| SANG : archi pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : //
| PATRONUS : un lycaon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: so we meet again - Niclas Mer 14 Mar - 15:52


Traiter le personnel comme il se doit était un euphémisme, Alecto excellait en la matière. Car aux yeux de Nick, ces pauvres bougres étaient à peine tangibles.  Demi-êtres, créatures repoussantes, le Mangemort ne les voyait même pas, aveugle à la bassesse de leur condition, profondément indifférent face à la vacuité de leur existence. Ces choses étaient là pour les — le — servir, et l'homme ne voyait en eux que des « moyens de », des outils, relégués presque au rang de meubles, comme on en dispose à sa guise.
D'un coup de pied, l'aîné des Travers balaya de son chemin l'elfe qui venait faire les frais de tout le savoir-vivre dont savait faire preuve la jeune Carrow et qui couina comme un jeune chiot avant de filer sans demander son reste.
Alecto vint l'enlacer pour le saluer, et Niclas lui rendit son étreinte, la gardant contre son torse peut-être un peu trop longtemps pour que cela sied véritablement aux convenances d'usage, mais qu'importe ; il était chez lui, dans le Manoir familial, et sur son terrain personne, pas même son père, n'était en mesure de lui faire la moindre remarque.
Il sourit d'un air railleur lorsque l'héritière lui fit part de son désarroi face à ses congénères de Poudlard, et la prit par le coude pour l'accompagner avec lui jusqu'au living-room.
— Si tu veux mon avis, ce Manoir est rempli d'imbéciles également, fit-il avec toute la diplomatie dont il était coutumier, tout en se dirigeant vers l'immense buffet en bois de noyer patiné par le temps, dont il sortit deux verres à pieds. Mais que faire, à part se résigner à la cohabitation ? Krettina ! Beugla-t-il pour appeler l'elfe de maison de Fluvia. La petite chose qui servait son épouse à longueur de journée se matérialisa et zyeuta en direction d'Alecto, sans aménité. A coup sûr, elle se morigénerait pour cet affront plus tard. Domaine de Chipping Clodbury, cuvée des Nymphes, 1965. Tout de suite. La petit chose tremblotante disparue pour réapparaître plus tard avec une bouteille millésimée à la main qui provenait de la cave de Forsyth, qu'elle posa religieusement sur la table basse devant leur invitée, avant de se soustraire à leur vue de nouveau.
Nick saisit la bouteille qu'il ouvrit, et versa le précieux liquide dans les deux récipients. Alecto n'était pas majeure, et alors ? Ce n'était sans doute pas sa première mauvaise conduite...
Pour effacer l'air faussement boudeur de son visage, il décroisa les bras de la jeune femme et lui tendit son verre, avec un air entendu qui signifiait « pas de cela avec moi ». Il se laissa tomber sur le large sofa et invita sa compagne à en faire de même.
— Je n'ai plus beaucoup de temps à moi ces derniers temps, ce qui était vrai, sans compter qu'il faisait également tout pour rester très occupé et très loin du Manoir. Mais tout va bien. Il sourit, de cet éternel sourire qui n'atteignait jamais ses yeux. Il but une gorgée de vin et demanda à son tour ; Et toi, je te retourne la question ? Mènes-tu un train d'enfer à Poudlard ? Poudlard... Comme cette époque lui semblait lointaine, alors qu'il ne l'avait quitté que deux ans auparavant ! Comment va ton frère, d'ailleurs ? Il se trouve que les frasques de l'héritier Carrow avaient déjà fait le tour de leur cercle...

______________________________
another sky i damage
And I find it kind of funny, I find it kind of sad, The dreams in which I'm dying are the best I've ever had. I find it hard to tell you, I find it hard to take, when people run in circles it's a very, very    mad world
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 117
| AVATARS / CRÉDITS : Alexandra Daddario
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: so we meet again - Niclas Mar 27 Mar - 12:19



Tu fis un sourire en coin lorsque Nick te dit que son manoir était tout autant remplis d’imbéciles. Tu n’en doutais pas. Même si tu n'entretiens pas de mauvaises relations avec la plus grande partie de la famille Travers, tu savais que Niclas était, dans sa famille, unique en son genre. Et c’était d’ailleurs pour cela que tu avais choisis de faire du jeune homme ton ami et ton allié. Tu le suivis jusqu’à la pièce suivante, dans laquelle il sortit deux verres à pieds, et ton visage s’illumina d’un sourire. Si il y avait une chose que tu appréciais presque autant que ton ami dans ce manoir, c’était le vin. Nick avait très bon goût pour la boisson et lui offrait toujours les breuvages les plus fruités et les plus délicats. “ Eh oui, malheureusement, il faut bien cohabiter.” Soupira-tu. “Mais tous ces sang-de-bourbes me filent la nausée, je ne comprends simplement pas pourquoi ils ont le droit d’être là.” Pesta-tu en levant tes yeux de glace vers le ciel.

Travers te décroisa les bras et glissa le verre dans ta main. Tu te fis la réflexion qu’il avait de la chance qu’il soit aussi important pour toi, car tu n’aurais pas permis à beaucoup de personnes de se permettre cet affront. Tu accepta la boisson avec plaisir et t’assis sans un bruit sur le canapé, à côté du jeune homme, le corps de côté pour pouvoir le regarder alors qu’il te parlait. Tu étudiais son visage en sachant que quelque chose devait forcément occuper son esprit s’il avait arrêté de lui écrire pendant tant de temps. Cependant, cela devait probablement avoir quelque chose à faire avec sa femme, et tu n’avais aucune envie d’en parler, et il était très probable que Nick n’ait pas non plus envie d’en parler. Tu décidas donc de ne pas aborder le sujet. “ Eh bien, je fais ce que je peux.” Répondis-tu à sa question, en te passant une main dans la nuque. “ Si je pouvais faire ce que je voulais, l’ambiance serait bien différente, mais on se contente d’une chose à la fois. Effrayer les impurs uns par uns. Je commence à avoir une bonne réputation, on commence un peu à m’éviter dans les couloirs, quand on a quelque chose à se reprocher.” Tu ris un peu, le regard fier. Ils avaient tous raison de te craindre, car Dumbledore ne les protègera pas pour toujours, et toi, tu seras là pour leur rappeler qu’ils ne sont que des moins que rien qui auraient dut rester à leur place. “ Du coup; je m’occupe aussi.  Il faut bien. Je lis beaucoup sur la magie noire, et j’ai vraiment hâte de pouvoir m’entrainer, mais c’est trop risqué tant que je suis encore à l’école. Vivement cet été.” La liberté était si proche, mais elle paraissait encore pourtant si loin. Tu n’avais pas vraiment de projet d’avenir, d’études ou de travail. Tu savais seulement que tu voulais rejoindre les rangs du Lord, et c’était tout ce qui t'importait. “Amycus ?” Demandas-tu, un peu surprise. “ Bah… Il fait ce qu’il peut.” Tu finis avec sincérité. Ton frère, en ce moment, enchaînait les malchances et les ragots. Il était, dans le cercle des sang-purs, une personne dont on parlait souvent en ce moment. “ On n’a pas besoin de se lier aux Malfoys pour établir notre respect.” Afirma-tu; orgueilleuse. Les fiançailles de ton frère ne tenaient plus qu’à un fil à cause des rumeurs qui circulaient sur ton frère, et tu te doutais que bientôt, Amycus devrait trouver une nouvelle fiancée. Ce genre de choses n’avaient de cesse d’arriver dans leur milieu. Des fiançailles rompues, et un autre mariage à la place. Niclas était bien placé pour le savoir, car il s’était marié avec Fluvia après que ses fiançailles avec Cassie soient rompues.

L’amour ne comptait pas, tout était un jeu d’échec. Il fallait placer ses pions au bon endroit, et attendre de voir comment les autres pions allaient bouger. Certains avaient la chance d’avoir plus d’affection pour leur partenaires que d’autres - comme Cissy et Lucius - mais certains, comme Nick et Fluvia, n’avaient pas vraiment le choix. Toi, tu te fichais d’aimer, tomber amoureuse n’était pas dans tes préoccupations, et semblait de toute façon être plus contraignant qu’autre chose. Tu souhaitais seulement te marier à un homme de bonne famille, qui te permettrait de garder le sang-pur de ta famille en vie, et qui partageait les même convictions que toi. Pour le moment, tu convoitais Rabastan, mais cela ne s’annonçait pas très fructueux. “Si mon frère n’arrive pas à faire un grand mariage, ça sera moi qui apportera l’honneur à ma famille, et à la famille de mon futur époux.” Finis-tu par dire en haussant les épaules. “ Cependant, je ne crois pas que mes plans de mariage avec Rabastan n’aboutissent. Il faut que je trouve quelqu’un d’autre.” Dit-elle en prenant une gorgée de sa boisson. “ De toute façon; tout le monde sait que même si Amycus est l’héritier officiel, c’est moi qui tirerait les ficelles une fois père mort. Je serais certainement convoitée pour cette raison, et le choix ne devrait pas me manquer.” Tu souris en coin, laissant apparaître une hâte certaine de voir des homme s'aligner devant toi pour te demander en mariage. C’était bien-sûr une exagération, mais cela promettait d’être intéressant. “ Amy n’est pas assez mature, il ne comprends pas que s’il lui arrive des bricoles, c’est parce qu’il a mal jouées ses cartes. Et puis je peux pas être toujours derrière lui à réparer ses erreurs.”

930 mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: so we meet again - Niclas

Revenir en haut Aller en bas

so we meet again - Niclas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval
» "Never be the same, if we ever meet again."
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !
» [The Preston Sisters : Meet Anna, the one with the eyes that look ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres :: 
Les lieux d'habitations
-