GRYFFONDOR : 1040 pts | POUFSOUFFLE : 390 pts | SERDAIGLE : 735 pts | SERPENTARD : 880 pts

Partagez|

A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi ☼ THICKIDY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 174
| AVATARS / CRÉDITS : KJ APA, elyam
| SANG : MÊLÉ


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grande tante Jocelyn.
| PATRONUS : Un castor.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi ☼ THICKIDY Mer 14 Mar - 23:12

Le redoux pointait fébrilement le bout de son nez sur le Royaume-Uni, et comme les escargots aimaient à sortir par temps de pluie, les apprentis sorciers de Poudlard arpentaient les allées du parc du Château dès que les premières chaleurs arrivaient.
Et en parlant de chaleurs.
Holden était installé sur un des bancs du parc, tranquillement en train de lire. Dans son manuel de botanique avancée dont il n'avait absolument rien à fiche, il avait planqué une BD moldue riche de dessins humoristiques qui le faisaient se bidonner discrètement derrière son bouquin. De toute façon, personne ne lui prêtait attention car il avait choisi un banc suffisamment à l'écart pour être tranquille, puisqu'il avait proposé à Janice, sa meilleure amie, de le rejoindre.
Non pas qu'il avait peur d'être vu en sa compagnie, au contraire ! Mais il avait développé un attachement tel pour elle qu'il ne la voulait que pour lui, et était désireux de passer du temps en sa compagnie, loin de son club des vierges à deux noises et de sa barjot de copine McKinnon. A croire que de leurs jours, pour certaines personnes aux idées un peu trop arrêtées, il n'était plus possible pour une fille et un garçon d'entretenir des rapports amicaux ! Bien que s'il devait être véritablement honnête, il n'avait pas toujours que des pensées amicales à l'encontre de Miss Thickey...
Un rayon de soleil filtrait à travers le couvert des arbres et vint exploser sa rétine de sa pâle lueur quasi-printanière. Il s'amusa à fermer un œil, puis l'autre, alternativement, pour faire danser les ombres que projetaient les feuilles sur sa BD. Cassy était bien, vraiment bien. Il n'attendait plus que son amie Jane pour être encore mieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 280
| AVATARS / CRÉDITS : Teresa Oman (MAD SOUNDS)
| SANG : mêlé, parents et grands-parents sorciers mais arrière-grand-mère maternelle moldue.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un Moremplis.
| PATRONUS : Un écureuil.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi ☼ THICKIDY Dim 18 Mar - 20:15

Les premiers rayons du soleil de printemps étaient là et la chaleur qu'ils répandaient dans le château avait pour conséquence le changement d'attitude des élèves et même des professeurs. Tous étaient de meilleure humeur et Janice ne dérogeait pas à la règle. Elle avait tressé ses cheveux dans lesquels elle avait glissé de grosses perles de bois colorées qui donnaient à sa tenue de sorcière bien tristounette des airs un peu plus gai. Elle avait enroulé autour de son cou un cordon noir au ras de la peau duquel pendait une fleur de vie en argent, et son pull était orné d'une multitude de badges en tout genre, prônant l'amour, la paix, la mixité, l'égalité des sexes et toutes sortes d'autres messages révolutionnaires qui lui montaient à la tête depuis qu'elle collait aux basques de Marlene McKinnon. Elle profitait du weekend pour se parer de ses plus beaux atours car, en semaine, le Professeur McGonagall interdisait toutes ses fioritures et elle était même d'autant plus sévère avec les élèves de sa maison desquels elle ne tolérait aucun écart.
Ce matin-là, Holden vint saluer la Gryffondor et l'invita par la même occasion à passer un peu de temps en sa compagnie au bord du lac. Janice, qui avait déjà rendez-vous à son club de chorale, lui promit de le rejoindre juste après, et c'est ce qu'elle fit. Dès le cours terminé, elle quitta le château et prit la direction du lac au bord duquel elle reconnaissait la silhouette de dos de son meilleur ami. En arrivant à sa hauteur, elle remarqua qu'il était plongé dans son grimoire de botanique duquel dépassait ce qui ressemblait à un bout de bande-dessinée. Voyant qu'il ne la calculait pas, elle décida de se mettre entre lui et le soleil.
— Je vois que ça bosse dur ! dit-elle en chipant sa BD qu'elle feuilleta en arborant un petit sourire malicieux. Qu'est-ce que c'est ? Des gnomes bleus ? Les Strou... Schtou... Schtroup... Les... bref.
Et elle lui rendit son bouquin avant de s'asseoir à côté de lui, non sans juger ses goûts étranges en matière de littérature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 174
| AVATARS / CRÉDITS : KJ APA, elyam
| SANG : MÊLÉ


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grande tante Jocelyn.
| PATRONUS : Un castor.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi ☼ THICKIDY Mer 21 Mar - 15:35

Si plongé qu'il était dans la lecture de sa BD, Cassy n'entendit pas Janice arriver, encore moins ne la vit. Il fallut qu'elle se mette entre lui et les rayons du soleil pour qu'il l'aperçoive enfin. Il crut voir une vision.
Avec le soleil dans le dos, le surplombant de toute la hauteur de son mètre soixante-trois, Jane avait l'air d’être entourée d'un halo de lumière comme un ange, jolie comme un cœur avec ses trucs bizarres dans les cheveux et les badges qui recouvraient son pull. Holden, comme tout mec de quinze ans, n'était pas un expert n matière de mode. Et de toute façon, elle aurait pu porter un sac-poubelle sur le dos ou un costume de citrouille, qu'il l'aurait quand même trouvé belle.
Il leva les yeux au ciel en souriant lorsqu'elle lui prit son livre de bandes-dessinées, et il se décala sur le côté pour lui faire de la place sur le banc avec lui. Il tendit la main vers elle en gigotant des doigts et elle lui rendit son bien, tandis que son sourire s'agrandissait. Jane avait toujours eu cet effet-là sur lui.
— Les Schtroumpfs, banane, ria-t-il en glissant sa main dans sa poche de pantalon, en tirant deux chocogrenouilles. Il en tendit un à son amie. Ils vivent dans un village de champignons au milieu de la forêt et il leur arrive tout un tas d'aventures avec un vieil alchimiste qui veut les manger ou s'en servir pour fabriquer de l'or, c'est très sympa, résuma-t-il, insensible au regard perplexe de la griffonne. Il ouvrit la friandise et croqua vite dedans avant qu'elle ne s’échappe quelque part dans le parc pour se faire la malle, regardant la carte qu'il avait gagnée. Daisy Dodderidge. Dommage, il l'avait déjà deux fois. Il filerait bien ce troisième exemplaire à sa petite sœur, elle n'y comprenait rien de toute façon et croyait que le but était d'en avoir le plus possible, même en décuple exemplaires. La bouche pleine de chocolat, il demanda ; C'était bien la chorale ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 280
| AVATARS / CRÉDITS : Teresa Oman (MAD SOUNDS)
| SANG : mêlé, parents et grands-parents sorciers mais arrière-grand-mère maternelle moldue.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un Moremplis.
| PATRONUS : Un écureuil.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi ☼ THICKIDY Dim 1 Avr - 22:03

Holden se lança dans un résumé complet et détaillé de ce qui aurait pu figurer sur la quatrième de couverture de sa bande-dessinée, ce à quoi Janice répondit par une grimace et un « okkkkk... » qui résumait quant à lui tout à fait la perplexité dans laquelle la plongeait le pitch de ce bouquin.
Elle ouvrit d'un coup de dent sa chocogrenouille qui s'échappa d'un bond mais elle eu le réflexe de la rattraper en se collant une claque sur la cuisse, coinçant ainsi le batracien en chocolat entre la paume de sa main et le tissu de sa jupe plissée.
— Je t'ai eu ! s'exclama-t-elle avant de décapiter la bestiole qui n'opposa plus aucune resistance. Flavius Belby. Wow, de mauvais goût.
Et elle rangea la carte que contenait sa chocogrenouille dans la poche de sa cape. Belby avait gagné sa notoriété en survivant à une attaque de Moremplis, cette même bestiole qui avait tué le père de Janice avant que l'on ne se rende compte qu'il avait simulé sa mort pour aller vivre une nouvelle idylle amoureuse dans le village voisin. Longue histoire.
— La chorale, c'était sympa, dit-elle entre deux bouchées de chocolat qui avait le mérite de réchauffer tout son corps aussi bien -voire plus encore- que les rayons de ce premier soleil de printemps. Mais on m'a encore fait faire les choeurs, je comprends pas.
Elle qui était persuadée de chanter comme une sirène... chantait plutôt comme un strangulot qu'on étouffe avec une poignée d'algues.
— Tu devrais t'inscrire à la chorale, toi aussi, je suis sûre que ça te plairait !
Elle avait repéré un mignon petit mec qu'elle soupçonnait d'être gay, lui aussi, et qu'elle rêvait de caser avec son meilleur ami. Elle avait d'ailleurs passé la moitié du cours à faire l'éloge d'Holden auprès de ce fameux garçon avant que la prof ne la reprenne sur son manque de concentration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 174
| AVATARS / CRÉDITS : KJ APA, elyam
| SANG : MÊLÉ


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grande tante Jocelyn.
| PATRONUS : Un castor.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi ☼ THICKIDY Lun 2 Avr - 15:29

Jane fit la grimace en voyant sa carte de chocogrenouille et mordit dans sa friandise avec vigueur. Certaines blessures du passé étaient très difficile à digérer... Du moins, toujours plus difficiles à digérer qu'un bon chocogrenouille !
Il acheva la sienne d'une seconde bouchée et, contenté de sa petite dose de cacao, se cala en arrière dans le banc, les bras croisés derrière la tête pour s'en faire un oreiller. Son visage exposé au soleil captait la chaleur des rayons comme un lézard en plein cagnard. De quoi avait-il besoin de plus à cet instant ? Sa meilleure amie et élue de son cœur à son flanc, un bon chocolat, et glandouiller au soleil. Il était le roi de Poudlard.
Janice lui racontait ses déboires à la chorale — « C'est dommage, toi qui t'investis tellement dedans, tu mériterais un petit solo de temps en temps... — », elle qui, pourtant, chantait comme un vaudelune à l'agonie, ce qui aux yeux de Cassy la rendait encore plus craquante. Il l'écoutait, tranquille, les yeux fermés. Jamais il n'aurait osé lui avouer à quel point ses vocalises étaient pires que celles de la Grosse Dame, car pour rien au monde il n'aurait voulu lui faire de la peine, quitte à abonder un peu trop dans son sens plutôt qu'à verser dans l'objectivité. Holden Cassidy n'était qu'un hypocrite amoureux.
Et lorsque Janice lui proposa de rejoindre la chorale, son cœur s'emballa. Il ouvrit un œil, garda l'autre fermé, car lorsqu'on restait trop longtemps les yeux fermés au soleil, ça faisait un mal de chien quand on les rouvrait, et la regarda de profil. Il vit dans sa proposition un signe évident qu'elle le voulait avec elle, sans doute pour partager ensemble une activité, et encore plus de leur temps.
— C'est vrai, tu voudrais que je vienne avec toi ? Demanda-t-il, et il se sentit rougir violemment. Quel con, il avait le chic pour toujours mettre les pieds dans le chaudron. Il camoufla sa gêne en chaussant sur son nez une paire de lunettes de soleil qu'il sortit de la poche de sa cape, le parfait alibi. Avec sa peau pâle et criblée de tâches de rousseur de parfait petit rosbif qu'il était, il espérait faire passer ses joues rouges pour un début de coup de soleil. Enfin je veux dire, tu crois que j'y aurais ma place ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 280
| AVATARS / CRÉDITS : Teresa Oman (MAD SOUNDS)
| SANG : mêlé, parents et grands-parents sorciers mais arrière-grand-mère maternelle moldue.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un Moremplis.
| PATRONUS : Un écureuil.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi ☼ THICKIDY Jeu 3 Mai - 17:21

— Bien sûr ! s'exclama Janice en sautant à bas de son banc avant de faire face à son ami. En plus, tu as une jolie voix de baryton tandis que je suis soprano, déclara-t-elle ensuite sans rien n'y connaître du tout, nos voix s'accorderaient trop si on chantait ensemble !
Elle battit des mains, surexcitée avant de porter un de ses doigts à son oreille droite comme elle avait déjà vu faire tant de fois Celestina Moldubec sur les nombreuses photos animées que l'on retrouvait dans quasiment toutes les éditions de Sorcière Hebdo. Puis elle se mit à faire des vocalises, les paupières closes, et une nuée d'oiseaux s'envola des arbres alentours en piaillant d'agacement. Elle ne remarqua rien, évidemment, et lorsqu'elle eut fini sa démonstration, elle adressa un grand sourire à Holden, en attente de son avis.
— Alors ? le pressa-t-elle, désireuse d'entendre le verdict quant à ses talents en chant. N'est-ce pas que je mériterais bien un solo rien qu'à moi ?
Elle se reposa à ses côtés et enfonça sa main dans la sienne, sans se douter une seule seconde que cela pouvait troubler son ami.
— Allez, inscris-toi avec moi ! le supplia-t-elle. On va devenir le nouveau duo phare de l'école ! Et puis, qui sait... peut-être que tu pourrais rencontrer l'amour, à cette chorale.
Oui car, d'après elle, il était évident que sa relation avec Nina n'était que de la poudre aux yeux. On ne la faisait pas à Janice Thickey !
Dans un élan fraternel, elle retira sa main et passa carrément son bras par-dessus les épaules du Gryffondor. Ses perles tintèrent les unes contre les autres tandis qu'une légère brise venait adoucir la chaleur des rayons du soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 174
| AVATARS / CRÉDITS : KJ APA, elyam
| SANG : MÊLÉ


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grande tante Jocelyn.
| PATRONUS : Un castor.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi ☼ THICKIDY Dim 6 Mai - 19:28

Jane semblait être à fond dans l'idée et sautilla devant lui comme un petit farfadet. Une voix de baryton ? Ah bon, première nouvelle, il était incapable de dire à quoi cela correspondait, il n'y connaissait rien lui. Mais bon, tant qu'elle ne lui sortait pas qu'il avait la voix d'un castra, c'est tout ce qui lui importait, parce que ça à l'inverse, il savait très bien ce que c'était. Du coup, il se racla imperceptiblement la gorge, et répondit d'une voix qu'il voulait chaude et profonde ;
— C'est vrai, t'as p't'être raison en fait, étant plus séduit à l'idée que leurs deux voix s'unissent à la perfection, comme leurs âmes, plutôt que de se retrouver coincé à la chorale, dirigée par la mystérieuse Hoover. Séduite aussi, Janice se lança dans une démonstration vocale de tout son talent dont son amoureux transi ce serait bien passé. La jolie sorcière chantait si faux qu'outre l'envolée d'oiseaux, un nuage gris passa devant le soleil et le voila en partie. Cassy, enlevant ses lunettes de soleil, sursauta en entendant sa voix de crécelle et s'agrippa au banc à s'en faire pâlir les jointures, comme si toute l'amplitude des vocalises de son amie allait le faire s'envoler dans les airs lui aussi. Elle rouvrit ses beaux yeux de biche qu'elle avait fermés, sans doute pour vivre le moment aussi intensément que lui l'avait vécu — à un degré d'intensité bien différent fallait-il souligner — et lui offrit un sourire éblouissant qui le désarma.
— Euh ouais, carrément..., bafouilla-t-il, les yeux tout clignotants, se remettant de ses émotions, tu as vraiment un grain de voix..., merde, merde, merde, trouver le bon mot, il lui venait pas, quoi dire pour pas la vexer, vite que l'inspiration lui vienne, ça devenait très gênant, s'il ne répondait pas dans la minute il allait passer pour un c... Unique ! Voilà, tu es unique. Holden Cassidy, roi des baratineurs. Mais elle se rassit à côté de lui, contente, prit sa main et passa finalement son bras autour de ses épaules. Cassy eut chaud, très chaud.
Puis Jane dézingua l'ambiance en une seconde.
— Rencontrer l'amour ? Il se fit violence pour ne pas lui crier dans l'oreille qu'il l'avait dans les bras à l'instant-même, afin que ça lui rentre dans le crâne. Pas besoin, j'sors déjà avec Nina, botta-t-il en touche. Mais sortir avec quelqu'un signifiait-il obligatoirement en être amoureux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 280
| AVATARS / CRÉDITS : Teresa Oman (MAD SOUNDS)
| SANG : mêlé, parents et grands-parents sorciers mais arrière-grand-mère maternelle moldue.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un Moremplis.
| PATRONUS : Un écureuil.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi ☼ THICKIDY Dim 13 Mai - 20:33

Janice soupira d'aise lorsque son ami la qualifia d'unique. C'est vrai qu'elle l'était, sa mère n'avait de cesse de lui répéter et elle commençait à le croire sérieusement, si bien que les critiques lui glissaient dessus comme d'autant de bave de crapaud sur l'impervius de ses plumes de blanche colombe. Ou un truc du genre, elle n'était plus très sûre de l'expression exacte, m'enfin, qui s'en formaliserait...
— Tut tut tut... dit-elle en retirant son bras de dessus ses épaules pour venir lui faire face en s'installant en tailleur sur le banc. Cassy... de toi à moi... Est-ce que tu crois VRAIMENT -elle insista très fort sur le « vraiment »- que Nina est « l'amour de ta vie » -elle mima des guillemets avec ses doigts- ? Non parce que l'amour, c'est un sentiment complexe. On croit parfois à tord qu'on aime quelqu'un alors que c'est simplement l'excitation de la nouveauté qui nous pousse à penser qu'on est amoureux, tu vois.
Jane n'avait rien contre la pauvre Nina, mais depuis quelques temps, sans savoir réellement pourquoi, elle se mettait à l'éviter, dans les couloirs, dans la salle commune, à la table des Gryffondor dans la grande salle... Le pire était lorsqu'elle était accompagnée de Cassy. Alors ces deux-là elle les fuyait comme elle fuyait Elliot McLane et sa maladie de la goule ! Et puis Holden aurait été beaucoup mieux avec Jan... John pardon, le Serdaigle de 6e année qu'elle avait rencontré à la chorale.
— Pour une fois, lui dit-elle avec autorité, sois un peu honnête avec toi-même, Cassidy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 174
| AVATARS / CRÉDITS : KJ APA, elyam
| SANG : MÊLÉ


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grande tante Jocelyn.
| PATRONUS : Un castor.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi ☼ THICKIDY Lun 14 Mai - 23:03

« Est-ce que tu crois vraiment que Nina est « l'amour de ta vie » ? »
Jane avait souvent le don de lui couper le souffle, mais là, elle le laissait carrément sans voix. Un instant interdit, il blêmît, et se demanda si son amie ne l'avait finalement pas percé à jour. Il faut dire, ses insinuations étaient de moins en moins subtiles, ces derniers temps. Et beaucoup de gens, maintenant, partageaient son secret et ses déboires de cœur... Alors, se pouvait-il qu'elle ait enfin compris ce qu'il ressentait pour elle ?
La jolie griffonne se détacha de son étreinte et s'assit face à lui, en tailleur sur le banc. Il se tourna d'un quart, une jambe pliée devant lui, l'autre pendant par-dessus le banc, un bras accoudé au dossier. Ils étaient si proches... Holden se perdit dans ses beaux yeux noisette. Il déglutit péniblement, et n'osait plus parler. Il n'avait rien écouté de ce qu'elle disait, il fixait ses lèvres, les voyait bouger, sans entendre ce qu'elles racontaient. De quoi parlait-elle ? Une théorie sans queue ni tête sur l'amour, encore un truc farfelu que Marlene et son club des vierges avaient dû lui fourrer dans le crâne.
Elle le regardait avec son beau petit visage mutin, semblant attendre une réaction de sa part à sa tirade. C'était maintenant. C'était maintenant où jamais. « Pour une fois, sois un peu honnête avec toi-même, Cassidy ! »
Cassy n'était pas un Gryffondor pour rien, car il savait être courageux lorsque c'était nécessaire. Rendant gloire au hardi Godric, fondateur de sa maison, il se lança.
— Okay, j'vais être honnête alors. Il baissa la tête, et se massa distraitement la nuque, nerveux comme jamais. Cependant, il ne pouvait plus reculer. Il se redressa et fixa sa meilleure amie. C'est vrai, Nina n'est pas l'amour de ma vie. Une pause. En fait, je ne suis même pas amoureux d'elle. Puisqu'ils en étaient aux révélations, autant y aller franco. J'suis amoureux de quelqu'un d'autre. Un ange passa. L'ultime occasion pour Jane d'ouvrir la bouche et dire quoi que ce soit, avant la révélation tant attendue. J'suis amoureux... De toi.
Cassy la scruta de son regard le plus inquisiteur, guettant sa réaction en retenant sa respiration. Ça y est, les dés étaient jetés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 280
| AVATARS / CRÉDITS : Teresa Oman (MAD SOUNDS)
| SANG : mêlé, parents et grands-parents sorciers mais arrière-grand-mère maternelle moldue.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un Moremplis.
| PATRONUS : Un écureuil.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi ☼ THICKIDY Lun 21 Mai - 16:52

Oh lala, Cassy tenait Jane en haleine ! Enfin, il allait faire le grand saut, il allait lui avouer ce qu'il avait sur le coeur depuis tant de temps, ce qu'il gardait enfoui au plus profond de lui ! Fini de se cacher dans le placard, il allait lui avouer son homosexua...
— Pardon ?
Le soufflé retomba en un POUF ! dans la tête de Janice qui regarda, interdite, son meilleur ami. Était-il en train de se payer sa tête ? De quoi est-ce qu'il parlait ? Il était amoureux d'elle ? Mais... Elle aurait pu lui rire au visage si sa blague ne l'avait pas tant vexée. Ainsi ne comptait-elle pas assez pour qu'il lui dise la vérité ? Était-elle, au même titre que Nina, qu'une simple couverture dont Holden pouvait se moquer ? Tout le visage de Jane se tendit alors qu'elle reculait doucement, sans quitter des yeux son meilleur ami. Elle ne souriait pas, elle ne disait rien, elle se contentait de le regarder dans l'attente d'un « Non, je déconne » qui ne venait pas. Alors au bout de quelques longues secondes, elle secoua la tête de droite à gauche.
— Non, lui dit-elle, non tu n'es pas amoureux de moi.
Bien sûr que non il n'était pas amoureux d'elle, il aimait les hommes, par Merlin ! Il était team centaure, pas team harpie ! Elle avait envie de l'attraper par les épaules, de le secouer comme un Saule-Cogneur, de lui crier d'arrêter de se moquer du monde, de se moquer d'elle... au lieu de quoi, elle restait là, immobile. Jusqu'à ce qu'elle se décide à se lever de son banc.
— Ecoute, je... commença-t-elle, le nez froncé et le regard fuyant, tantôt dirigé vers les nuages, tantôt vers les feuilles de l'arbre qui dansaient au-dessus de leur banc. J'ai oublié mon texte pour la prochaine chanson qu'on va faire à la chorale, on se voit plus tard, d'accord ?
Qu'est-ce que tu racontes, pauvre idiote, se dit-elle, tu n'es qu'une choriste super nulle, à part des « Ooooh » et des « Aaaaah », tu n'as aucun texte à apprendre.
La vérité c'est qu'elle était blessée, alors elle préférait fuir, ce qu'elle fit. Elle hocha doucement la tête, puis tourna les talons pour rejoindre le chemin de petits cailloux qui menait à l'entrée du château.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 174
| AVATARS / CRÉDITS : KJ APA, elyam
| SANG : MÊLÉ


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grande tante Jocelyn.
| PATRONUS : Un castor.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi ☼ THICKIDY Mer 23 Mai - 23:32

Holden attendait une réaction de la part de Jane, plutôt positive d'ailleurs s'il devait être honnête avec lui-même, euphorique aurait été le top, mais il se serait contenté de tout, même d'un petit sourire timide, de... De quelque chose, en fait. Mais à part un « pardon ? » estomaqué, il n'avait eu droit qu'à un regard étonné de strangulot frit, qui lui serrait le cœur autant qu'il lui brisait. Ça ne présageait rien de bon. Il s'était imaginé ce moment des millions de fois dans sa tête, et il avait espéré qu'elle se jette à son cou, plutôt que de se reculer de lui. Cassy en ressentit un profond sentiment de rejet qui l'atteignit plus profondément que ce à quoi il s'imaginait.
— Quoi ? Fit-il à son tour, incrédule, lorsque Janice secoua la tête en affirmant qu'il ne l'aimait pas. Les bras lui en tombaient ! Bien sûr que oui, je... Je viens de te le dire ! Le Gryffondor était désespéré. Et après, qu'aurait-il dû faire ? Se mettre à genoux ? Il s'approcha d'elle, quand elle reculait encore ; Écoute je sais, je te dis ça comme ça, j'aurais dû te  le dire bien avant, j'en avais envie tu sais, mais j'avais peur que ça change tout, que ça... Fasse ça, fit-il, les désignant tous les deux d'un geste de la main, pour illustrer à quel point la situation était gênante. C'est la vérité, et je pensais que tu l'avais... Compris ? Si seulement, à croire que la moitié de Poudlard réussissait à voir l'évidence entre eux deux, sauf la principale concernée !
Cette dernière, d'ailleurs, se leva carrément du banc et fit mine de partir. Elle lui sortit le prétexte le plus bidon de la terre, et le griffon eut l'impression qu'une poigne d'acier venait de saisir son petit palpitant et de l'arracher de sa poitrine avant de le jeter par terre et de piétiner par-dessus.
Et puis elle tourna les talons, et partit.
Holden resta assis sur le banc un quart de seconde, bouche ouverte, l'air dépité, avant de se lever et de lui courir après.
— Attends, Jane ! Tu peux pas partir comme ça ! Il l’attrapa par le coude et la fit doucement se retourner, lui lançant un regard blessé. Je me dévoile enfin, et toi tu te barres. Il laissa échapper une exclamation sans joie. Enfin, tu t'attendais à ce que je te dise quoi, au juste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi ☼ THICKIDY

Revenir en haut Aller en bas

A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi ☼ THICKIDY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: L'extérieur :: Le parc du château et son Saule Cogneur-