GRYFFONDOR : 815 pts | POUFSOUFFLE : 370 pts | SERDAIGLE : 660 pts | SERPENTARD : 760 pts

Partagez|

Je vois, je vois ... Jick Magger tout nu sous sa douche | PROFESSEURE BAKKE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 124
| AVATARS / CRÉDITS : © Charlotte
| SANG : ⊰ Mêlé mais c'est un secret.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Leur cracmol de jardinier
| PATRONUS : Le caniche de concours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Je vois, je vois ... Jick Magger tout nu sous sa douche | PROFESSEURE BAKKE Mer 21 Mar - 12:57

Le manque d’application combiné au mauvais caractère de Vespyr Wilkes lui valait autant de remontrances de ses professeurs que de mauvaises notes sur ses bulletins. Les objets qu’on lui demandait d’ensorceler ou les potions qu’on lui demandait de concocter finissaient très souvent disséminés en une multitude de parcelles après qu’elle les fasse exploser (du bout de sa baguette ou parfois de sa main princière). Depuis le début de la troisième année pourtant, une matière faisait exception à cette règle - le noble art de prédire l'avenir et de faire apparaître ses rêves - enfin le plus souvent (il lui arrivait encore de piquer des crises de colère) !

Une tasse de thé, projetée contre un mur, venait de se briser en mille morceaux ; et la jeune sorcière enfonça son visage entre ses bras pour étouffer un cri de rage. Le voile du futur était cruel et se soulevait parfois pour mieux se matérialiser comme un mur infranchissable dans l’esprit obsédé de la gamine. Elle était douée dans cette matière plus instinctive que intellectuelle - vrai de vrai comme elle avait même pris grand plaisir à corriger cette parvenue de Sybille Trelawney lors de la dernière classe, pensait-elle ! - mais son impatience à prédire son propre avenir refermait aussi vite la paupière de son troisième œil après les classes. Le prude avenir avait ce don frustrant de ne montrer que ce qu’il désirait et aucune des réponses académiques qu’on lui demandait de trouver en cours ne répondait aux questions d’amourettes et de mariages qui la tiraillaient. Son binôme qui était resté avec elle après la classe voulut lui remonter le moral d’une plaisanterie. « Han ! » feint-elle une prémonition en refermant ses doigts autour d’une boule de cristal. « Tu vois quoi ? » s’égosilla la gamine pleine d’espoir. « Jick Magger tout nu sous sa douche ! » « Tu dégages ». Le sombre regard que lança la caractérielle gamine étouffa le rire de son hardie camarade qui ouvrit la trappe d’un coup de pied pour fuir avant de se faire lire dans ses entrailles. Mais elle fut gênée par une tête brune qui montait l’échelle. « Vespyr … » voulut-elle l’alerter sur l’arrivée du Professeure Bakke. Mais l’intéressée n’écoutait plus et remplissait déjà d’eau fumante une nouvelle tasse ébréchée. Ses grands yeux étaient fermés et elle se laissait caresser le visage par l’obscure lumière qui filtrait les tissus pourpres qui recouvraient les fenêtres. Elle sentait quelque chose. Ses narines frémirent. « Atchoum ! ». Elle était allergique à la senteur patchouli des bâtons d’encens.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 26
| AVATARS / CRÉDITS : Shireen Annicke
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Je vois, je vois ... Jick Magger tout nu sous sa douche | PROFESSEURE BAKKE Dim 6 Mai - 10:58

Une journée assez calme se déroulait tranquillement pour Freya. Elle n'avait qu'un seul cours pour toute sa journée. Il y avait tout de même pire. En général elle en profitait donc pour vaquer à de toutes autres occupations. Oh cela pouvait être très varié ! Elle pouvait passer des heures à se promener dans la forêt interdite, à fixer le lac en réfléchissant à tout et n'importe quoi, boire diverses boissons parfois alcoolisées en faisant des tirages divinatoires variés, et s'enfermer dans une pièce du château qu'elle enfumait avec tout un tas de plantes qu'elle brûlait pour on ne sait quelle raison. Mais en tout cas cela semblait important pour elle.
Ce jour-là Freya avait passé un bon moment dans la salle des professeurs pour corriger quelques copies. Elle n'y échappait pas même si sa matière nécessitait une certaine pratique tout de même. Une activité dont elle ne raffolait pas vraiment mais il fallait bien s'y plier. Ce qui la mettait en contact avec ses collègues. On ne pouvait pas tellement dire qu'elle avait tissé beaucoup de liens. Elle se faisait plutôt discrète depuis le début de cette année. Enfin, dans la limite de ses capacités tout de même. Disons qu'elle s'était débrouillé pour ne pas se faire trop d'ennemis mais n'avait pas de grands amis non plus. Elle se mêlait aux conversations lorsque l'occasion se présentait.

Ce jour-là elle avait un peu parlé avec son collègue de divination. Ils avaient souvent quelques débats animés, pas toujours d'accord sur tout. Freya avait une approche toute particulière de cette matière qu'elle voyait comme un art à part entière assez délicat. Après tout, chez elle, c'était un peu son rôle. Ce jour-là elle avait fini par décider sa collègue de la laisser faire quelques petits réglages dans sa salle de cours. C'était donc les bras chargés de tout un tas de choses que Freya était allée jusque dans cette tour. Et à sa grande surprise, elle n'était pas seule. Deux élèves étaient encore là, deux jeunes gens qu'elle connaissait pour les avoir en cours dans sa matière. Elle ne s'était pas décontenancé malgré la surprise.

-Oh bonjour, votre professeur m'avait pourtant dit qu'il n'y avait plus personne dans la tour... Enfin ne faites pas attention à moi, continuez vos exercices !

Freya pose sur une table son panier chargé avant de commencer à sortir ces bâtons d'encens, ces bouquets de sauge blanche, lavande et cèdre, et sa coquille d'abalone. Un coup de baguette et l'encens commence à fumer gentiment. En marmonnant quelques mots en norvégien, elle allume également la sauge avant de commencer à marcher dans la pièce tout en continuant à marmonner. Après quelques instants elle sourit avant de se retourner subitement vers la jeune fille qui semble contrariée.

-Si je peux me permettre Miss Wylkes, vous devriez vous détendre un peu avant d'interroger les forces divinatoires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 124
| AVATARS / CRÉDITS : © Charlotte
| SANG : ⊰ Mêlé mais c'est un secret.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Leur cracmol de jardinier
| PATRONUS : Le caniche de concours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Je vois, je vois ... Jick Magger tout nu sous sa douche | PROFESSEURE BAKKE Jeu 17 Mai - 13:39

En rouvrant les yeux, Vespyr fut surprise de voir la tête du Professeure Bakke dépasser de la trappe. Et comme sa mauvaise humeur l’empêchait d’accueillir toute surprise avec bienveillance, son troisième œil s’aveugla encore quand elle fronça les sourcils couronnant ses deux autres. Qu’est-ce que son enseignante en défense contre les forces du mal venait bien fichtre dans la classe de divination ? « Hum … Bonjour » la salua-t-elle pour la première fois de l’année (quoi que bien sombrement). La plupart de ses camarades de maison rejetaient la professeure - soupçonnée d’affiliation moldue - et la troisième année les imitait sans se poser aucune question.

Elle secoua la tête pour s’ébrouer de tout questionnement secondaire et ne se concentra que sur l’activité de boire sa tasse de thé un petit doigt levé. Sa tasse paraissait se vider aussi doucement que son esprit guidé par sa baguette magique. La professeure évoluait autour en disposant plusieurs artefacts aux odeurs plus puissantes - et beaucoup moins chatouilleuses - que le patchoulis. Et la troisième année que la chaleur interne du thé (pas plus que celle externe du soleil frappant le carreau) ne transportait suffisamment loin, se mit bientôt à suivre d’un regard dérangé les pas de l’intruse que les épais tapis ne feutraient pas suffisamment à son goût. Il n’en fallait pas plus pour que son coeur insuffle de la peur à sa fertile imagination, aussi articula-t-elle vexée sa vérité lorsqu’elle y fut invitée par un bon conseil. « Sauf votre respect Professeure, me relaxer est compliqué quand vous êtes clairement en pleine chasse à la créature maléfique - et comme elle entendait maintenant la dureté de ses mots vibrer dans l’air, elle ouvrit de grands yeux et souhaita se rattraper en insistant sur la particule exigée par les conventions de leur école - Professeure ». Un bruit sourd résonna contre un tuyau et fit trembler la tasse que l’élève venait de retourner dans sa coupelle. « C’était quoi ? Une goule ? » se retourna-t-elle vivement, toujours agenouillée sur son tapis, dans un glapissement aigüe. Mais il existait sur cette terre des créatures pires que les goules et déjà le regard clair du spectre de la mort transperçait sa couarde imagination. « Oh non, c’est la banshee, c’est ça ? ». Vespyr l’avait pressentie à l’instant où elle enflammait la chevelure du modèle que la créature des ténèbres viendrait plus tard l’écharper de ses longs doigts. Les sentiments négatifs étaient nombreux à obscurcir son esprit et la jeune élève avait certes de grands efforts encore à fournir dans le noble art divinatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je vois, je vois ... Jick Magger tout nu sous sa douche | PROFESSEURE BAKKE

Revenir en haut Aller en bas

Je vois, je vois ... Jick Magger tout nu sous sa douche | PROFESSEURE BAKKE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: La tour sud :: Les tours :: 
Le cours de divination
-