Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

Je vois, je vois ... Jick Magger tout nu sous sa douche | PROFESSEURE BAKKE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 144
| AVATARS / CRÉDITS : © Cranberry
| SANG : ⊰ Mêlé mais c'est un secret.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Leur jardinier cracmol
| PATRONUS : Un caniche de concours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Je vois, je vois ... Jick Magger tout nu sous sa douche | PROFESSEURE BAKKE Mer 21 Mar - 12:57

Le manque d’application combiné au mauvais caractère de Vespyr Wilkes lui valait autant de remontrances de ses professeurs que de mauvaises notes sur ses bulletins. Les objets qu’on lui demandait d’ensorceler ou les potions qu’on lui demandait de concocter finissaient très souvent disséminés en une multitude de parcelles après qu’elle les fasse exploser (du bout de sa baguette ou parfois de sa main princière). Depuis le début de la troisième année pourtant, une matière faisait exception à cette règle - le noble art de prédire l'avenir et de faire apparaître ses rêves - enfin le plus souvent (il lui arrivait encore de piquer des crises de colère) !

Une tasse de thé, projetée contre un mur, venait de se briser en mille morceaux ; et la jeune sorcière enfonça son visage entre ses bras pour étouffer un cri de rage. Le voile du futur était cruel et se soulevait parfois pour mieux se matérialiser comme un mur infranchissable dans l’esprit obsédé de la gamine. Elle était douée dans cette matière plus instinctive que intellectuelle - vrai de vrai comme elle avait même pris grand plaisir à corriger cette parvenue de Sybille Trelawney lors de la dernière classe, pensait-elle ! - mais son impatience à prédire son propre avenir refermait aussi vite la paupière de son troisième œil après les classes. Le prude avenir avait ce don frustrant de ne montrer que ce qu’il désirait et aucune des réponses académiques qu’on lui demandait de trouver en cours ne répondait aux questions d’amourettes et de mariages qui la tiraillaient. Son binôme qui était resté avec elle après la classe voulut lui remonter le moral d’une plaisanterie. « Han ! » feint-elle une prémonition en refermant ses doigts autour d’une boule de cristal. « Tu vois quoi ? » s’égosilla la gamine pleine d’espoir. « Jick Magger tout nu sous sa douche ! » « Tu dégages ». Le sombre regard que lança la caractérielle gamine étouffa le rire de son hardie camarade qui ouvrit la trappe d’un coup de pied pour fuir avant de se faire lire dans ses entrailles. Mais elle fut gênée par une tête brune qui montait l’échelle. « Vespyr … » voulut-elle l’alerter sur l’arrivée du Professeure Bakke. Mais l’intéressée n’écoutait plus et remplissait déjà d’eau fumante une nouvelle tasse ébréchée. Ses grands yeux étaient fermés et elle se laissait caresser le visage par l’obscure lumière qui filtrait les tissus pourpres qui recouvraient les fenêtres. Elle sentait quelque chose. Ses narines frémirent. « Atchoum ! ». Elle était allergique à la senteur patchouli des bâtons d’encens.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 89
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Je vois, je vois ... Jick Magger tout nu sous sa douche | PROFESSEURE BAKKE Dim 6 Mai - 10:58

Une journée assez calme se déroulait tranquillement pour Freya. Elle n'avait qu'un seul cours pour toute sa journée. Il y avait tout de même pire. En général elle en profitait donc pour vaquer à de toutes autres occupations. Oh cela pouvait être très varié ! Elle pouvait passer des heures à se promener dans la forêt interdite, à fixer le lac en réfléchissant à tout et n'importe quoi, boire diverses boissons parfois alcoolisées en faisant des tirages divinatoires variés, et s'enfermer dans une pièce du château qu'elle enfumait avec tout un tas de plantes qu'elle brûlait pour on ne sait quelle raison. Mais en tout cas cela semblait important pour elle.
Ce jour-là Freya avait passé un bon moment dans la salle des professeurs pour corriger quelques copies. Elle n'y échappait pas même si sa matière nécessitait une certaine pratique tout de même. Une activité dont elle ne raffolait pas vraiment mais il fallait bien s'y plier. Ce qui la mettait en contact avec ses collègues. On ne pouvait pas tellement dire qu'elle avait tissé beaucoup de liens. Elle se faisait plutôt discrète depuis le début de cette année. Enfin, dans la limite de ses capacités tout de même. Disons qu'elle s'était débrouillé pour ne pas se faire trop d'ennemis mais n'avait pas de grands amis non plus. Elle se mêlait aux conversations lorsque l'occasion se présentait.

Ce jour-là elle avait un peu parlé avec son collègue de divination. Ils avaient souvent quelques débats animés, pas toujours d'accord sur tout. Freya avait une approche toute particulière de cette matière qu'elle voyait comme un art à part entière assez délicat. Après tout, chez elle, c'était un peu son rôle. Ce jour-là elle avait fini par décider sa collègue de la laisser faire quelques petits réglages dans sa salle de cours. C'était donc les bras chargés de tout un tas de choses que Freya était allée jusque dans cette tour. Et à sa grande surprise, elle n'était pas seule. Deux élèves étaient encore là, deux jeunes gens qu'elle connaissait pour les avoir en cours dans sa matière. Elle ne s'était pas décontenancé malgré la surprise.

-Oh bonjour, votre professeur m'avait pourtant dit qu'il n'y avait plus personne dans la tour... Enfin ne faites pas attention à moi, continuez vos exercices !

Freya pose sur une table son panier chargé avant de commencer à sortir ces bâtons d'encens, ces bouquets de sauge blanche, lavande et cèdre, et sa coquille d'abalone. Un coup de baguette et l'encens commence à fumer gentiment. En marmonnant quelques mots en norvégien, elle allume également la sauge avant de commencer à marcher dans la pièce tout en continuant à marmonner. Après quelques instants elle sourit avant de se retourner subitement vers la jeune fille qui semble contrariée.

-Si je peux me permettre Miss Wylkes, vous devriez vous détendre un peu avant d'interroger les forces divinatoires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 144
| AVATARS / CRÉDITS : © Cranberry
| SANG : ⊰ Mêlé mais c'est un secret.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Leur jardinier cracmol
| PATRONUS : Un caniche de concours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Je vois, je vois ... Jick Magger tout nu sous sa douche | PROFESSEURE BAKKE Jeu 17 Mai - 13:39

En rouvrant les yeux, Vespyr fut surprise de voir la tête du Professeure Bakke dépasser de la trappe. Et comme sa mauvaise humeur l’empêchait d’accueillir toute surprise avec bienveillance, son troisième œil s’aveugla encore quand elle fronça les sourcils couronnant ses deux autres. Qu’est-ce que son enseignante en défense contre les forces du mal venait bien fichtre dans la classe de divination ? « Hum … Bonjour » la salua-t-elle pour la première fois de l’année (quoi que bien sombrement). La plupart de ses camarades de maison rejetaient la professeure - soupçonnée d’affiliation moldue - et la troisième année les imitait sans se poser aucune question.

Elle secoua la tête pour s’ébrouer de tout questionnement secondaire et ne se concentra que sur l’activité de boire sa tasse de thé un petit doigt levé. Sa tasse paraissait se vider aussi doucement que son esprit guidé par sa baguette magique. La professeure évoluait autour en disposant plusieurs artefacts aux odeurs plus puissantes - et beaucoup moins chatouilleuses - que le patchoulis. Et la troisième année que la chaleur interne du thé (pas plus que celle externe du soleil frappant le carreau) ne transportait suffisamment loin, se mit bientôt à suivre d’un regard dérangé les pas de l’intruse que les épais tapis ne feutraient pas suffisamment à son goût. Il n’en fallait pas plus pour que son coeur insuffle de la peur à sa fertile imagination, aussi articula-t-elle vexée sa vérité lorsqu’elle y fut invitée par un bon conseil. « Sauf votre respect Professeure, me relaxer est compliqué quand vous êtes clairement en pleine chasse à la créature maléfique - et comme elle entendait maintenant la dureté de ses mots vibrer dans l’air, elle ouvrit de grands yeux et souhaita se rattraper en insistant sur la particule exigée par les conventions de leur école - Professeure ». Un bruit sourd résonna contre un tuyau et fit trembler la tasse que l’élève venait de retourner dans sa coupelle. « C’était quoi ? Une goule ? » se retourna-t-elle vivement, toujours agenouillée sur son tapis, dans un glapissement aigüe. Mais il existait sur cette terre des créatures pires que les goules et déjà le regard clair du spectre de la mort transperçait sa couarde imagination. « Oh non, c’est la banshee, c’est ça ? ». Vespyr l’avait pressentie à l’instant où elle enflammait la chevelure du modèle que la créature des ténèbres viendrait plus tard l’écharper de ses longs doigts. Les sentiments négatifs étaient nombreux à obscurcir son esprit et la jeune élève avait certes de grands efforts encore à fournir dans le noble art divinatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 89
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Je vois, je vois ... Jick Magger tout nu sous sa douche | PROFESSEURE BAKKE Mar 22 Mai - 19:31

Il semblerait que cette chère Freya n’était pas tout à fait attendue ni même bienvenue dans cette tour. La jeune élève qui s’y trouvait déjà semblait peu encline à recevoir de la visite dans une salle de cours qui aurait dû être vide. Mais le professeur Bakke n’était pas du genre et décourager les élèves. Visiblement, cette jeune fille cherchait des réponse dans les feuilles de thé. Il était donc sans doute mieux de la laisser interroger l’avenir. Son accueil bien que peu amical était donc suffisant pour la belle brune.

-Hum … Bonjour

Un peu froid mais c’était tout de même présent. Le temps que Freya passe à ses occupations, la jeune fille retourna aux siennes. Mais il semblerait qu’il était difficile pour elle de se concentrer sur sa tâche. C’était donc dans un conseil purement empli de compassion que le professeur conseilla à son élève de se détendre. Il était toujours plus simple d’ouvrir les yeux lorsque l’on pouvait également ouvrir son esprit.

-Sauf votre respect Professeure, me relaxer est compliqué quand vous êtes clairement en pleine chasse à la créature maléfique…

En pleine chasse? Oh non, ce n’était pas tellement l’ambiance de la chasse. Non, Freya se contentait de libérer les lieux des quelques nuisances diverses que cette pièce pouvait comporter. Elle eut même un léger rire à cette remarque. Mais en même temps, cela ne devait sans doute pas être le domaine de prédilection de sa jeune élève. C’était assez acide dirons-nous comme remarque. Malgré son petit complément tardif et ses grands yeux. Mais Feya était habituée. Elle avait un caractère assez fort malgré tout et ne se formalisait pas pour si peu.

-Si je chassais réellement les créatures maléfiques jeune fille, vous ne seriez sans doute plus dans la même pièce.

Elle n’était pas non plus tout à fait inconsciente et il serait peu judicieux de faire une telle traque avec une jeune élève dans le coin. Même si c’était potentiellement en train de changer. Un bruit dans la tuyauterie les fit toutes deux sursauter. L’une plus que l’autre cela dit à en juger par la tasse dans les mains de la jeune fille.

-C’était quoi ? Une goule ?

Il y avait tout de même peu de chances. C’était un endroit très étroit tout de même. Freya sortant tout de même sa baguette par précaution s’approcha lentement de l’origine du bruit. D’autres petits coups continuaient à se faire entendre.

-Oh non, c’est la banshee, c’est ça ?

La jeune Vespyr ne semblait pas des plus à l’aise. Voire même un peu affolée. Il faut croire que ce cours avait marqué son esprit. Tournant vers elle un regard rassurant, Freya tenta de la calmer un peu.

-Non, ne vous en faites pas, cette créature n’est plus dans l’école. Et il serait assez surprenant d’en trouver une dans la tuyauterie de cette tour. Par ailleurs, vous devriez désormais être capable de vous défendre face à une Banshee, vous savez quoi faire.

Rassurant ou pas, c’était son argumentaire. Freya se pencha ensuite contre le mur, contre le tuyau, essayant d’entendre ce qu’il s’y passait. une fois la source à peut près localisée, la jeune professeure donna quelques légers coups sur le tuyau à son tour, son oreille toujours collée. Après quelques secondes sans la moindre réaction, ce qui se trouvait à l’intérieur s’agita et finit par arriver on ne sait trop comment à sortir du tuyau pour se jeter sur la jeune Vespyr. En essayant de réagir le plus rapidement possible, Freya eut du mal à viser la petite créature avec sa baguette tant elle s’agitait sur sa pauvre élève. Mais en quelques secondes c’était fini. Elle eut même un sourire en identifiant la “terrible menace”.

-Tiens, comment es-tu arrivé là toi?

Attrapant le petit niffleur immobilisé pour le mettre dans une boite vide, le regard toujours aussi amusé par cette petite surprise, Freya se tourna bien vite vers sa pauvre élève.

-Tout va bien? C’est tout de même moins effrayant qu’un Banshee non?

Elle remit en place ce que la petite créature avait pu déplacer dans sa précipitation, remettant la tasse de son élève dans sa soucoupe. Curieuse de nature, elle y jeta un oeil…

-Vous savez Miss, l’art divinatoire est délicat mais aussi capricieux. Il y a des questions qu’il ne vaut mieux pas poser et d’autres qui n’auront jamais de réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 144
| AVATARS / CRÉDITS : © Cranberry
| SANG : ⊰ Mêlé mais c'est un secret.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Leur jardinier cracmol
| PATRONUS : Un caniche de concours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Je vois, je vois ... Jick Magger tout nu sous sa douche | PROFESSEURE BAKKE Lun 4 Juin - 20:43

Capable de se défendre face à une banshee ? Si la peur n’avait pas chassé les couleurs du visage de la jeune sorcière, sans doute aurait-elle rougi de honte. Le dernier cours du Professeure Bakke avait laissé à Vespyr un souvenir marquant et pourtant elle avait déjà oublié quel sortilège incanter pour se défendre du spectre de la mort. Sans doute s’était-elle dit, habituée qu’elle était à ne sortir que dans le grand parc bordé du manoir familial, qu’elle n’en croiserait jamais de sa vie. Le seul aveu coupable de la gamine fut de serrer les mains contre ses oreilles et de se clapir derrière la silhouette de son aînée plus assurée et, sans considération des rumeurs pesant sur sa naissance en cet instant, plus rassurante. Un traître rayon de soleil perça malheureusement la fente d’un rideau et fit scintiller l’une des nombreuses breloques que la sorcière portait aux poignets, laquelle n’eut que le temps de distinguer une furtive boule de poils noirs lui sauter au visage (ou plutôt aux mains, mais comme elle se protégeait le visage de ses dernières, son point de vue sur la scène se trouva bien confus). « AHHHHHHHH » hurlait-elle de son cri le plus terriblement aigu en s’agitant comme une démente. La pauvre se prit même les pieds dans le tapis et se retrouva bientôt les fesses par terre jusqu’à ce qu’un éclair rouge jaillisse. Une horrible bestiole se trouvait accrochée à son avant-bras, elle pouvait sentir son palpitant battre une folle mesure, ses yeux luisaient à la fois de terreur quand ils l’observaient et d’avarice quand ils observaient ses bijoux. Elle ne bougeait pas autrement et la sorcière s’en défit en agitant une ultime fois le bras avant de ramper sur les fesses contre le mur le plus éloigné de son agresseur. Il faut dire qu’elle était facile à traumatiser et avait même les larmes aux yeux. « Qu’est-ce que c’est que cette chose horrible ? » glapissait-elle encore. Est-ce que c’était moins effrayant qu’une banshee ? « Je sais pas … » pensait-elle simplement qu’elle ne voulait en trouver ni l’une ni l’autre dans sa penderie ! Elle remit tous ses précieux bijoux en place en reniflant une ultime fois.

La professeure ne semblait plus du tout inquiète - si elle l’avait jamais été - et jeta un coup d’œil à sa tasse. Elle avait l’air de s’y connaître un peu en divination. « Jamais de réponse ? - se choqua-t-elle - Mais c’est impossible ! Même si c’est notre seule question ? Comment faire ? Quand notre bonheur - notre vie ! - dépend de cette réponse ?! ». Elle se remit finalement debout sur ses deux pieds et ne prit même pas le temps de s’épousseter pour se précipiter vers sa tasse qu’elle retourna dans tous les sens en feuilletant de son autre main compulsive l’ouvrage de traduction. « Vous voyez quoi vous ? » avait-elle besoin de tout savoir au moins sur ce point primordial de sa vie adolescente …

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 89
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Je vois, je vois ... Jick Magger tout nu sous sa douche | PROFESSEURE BAKKE Ven 8 Juin - 0:25

Le professeur Bakke était une jeune femme agréable, naturellement souriante, bienveillante. Elle était contente de pouvoir rendre service de temps en temps, même si elle gardait naturellement un caractère assez fort. Au final, la matière qu’elle enseignait lui convenait plutôt bien. Loin d’être effrayée par tout ce qu’elle pouvait leur dire et leur enseigner, elle gardait un calme olympien y compris face à cette créature qu’elle leur avait ramené pour leur dernier cours. Une créature qui avait visiblement marqué la jeune fille à ses côtés. Elle y avait immédiatement pensé en entendant ce bruit, et maintenant la voilà qui se cachait derrière elle en se bouchant les oreilles. Pas exactement ce que l’enseignante lui avait appris mais il était en même temps très peu probable qu’il s’agisse effectivement d’une telle créature. Sans prendre plus d’une seconde pour s’amuser légèrement de cette réaction assez enfantine, elle avait finit par débusquer la créature en question.

Vespyr avait sans doute réagit un peu violemment par rapport à la situation réelle… Certes, le niffleur lui avait sauté dessus. Mais au final cette petite bête n’avait pas grand chose de dangereuse. C’était surprenant mais guère plus. Pourtant la jeune fille était tombée à la renverse et une fois son petit agresseur immobilisé, elle s’était réfugiée contre un mur.

-Qu’est-ce que c’est que cette chose horrible ?

Une petit boule de poil qui s’était sans doute égarée en se laissant guider par le reflet d’on ne sait quoi de brillant dans le château. Une petite bête pas bien méchante que Freya trouvait assez mignonne en fait.

-C’est un Niffleur Miss. Une petite créature pas bien méchante qui est attirée par ce qui brille. Sans doute vos bracelets pour cette fois. Mais elle ne vous aurait pas fait de mal, ce sont de petit chapardeurs.

La voyant assez choquée elle avait tenté une petite dose d’humour en faisant une nouvelle comparaison avec la Banshee, soumettant l’idée rassurante que la petite bestiole était sans doute moins effrayante.

-Je sais pas …

Visiblement pas suffisant. L’enseignante pris donc la peine de pousser un peu sa curiosité.

-Vous vous sentez bien? Vous ne risquez rien Miss, je vous assure.

Elle se voulait la plus rassurante possible. Et puis finalement elle était passée à autre chose. En fait, elle était passée à la tasse de thé que la jeune fille avait tenté de lire peu de temps avant. Freya avait donc jugé bon de mettre en garde sa jeune élève contre l’acharnement dans la divination. Une mise en garde qui ne semblait pas tellement au goût de la jeune Vespyr.

-Jamais de réponse ? Mais c’est impossible ! Même si c’est notre seule question ? Comment faire ? Quand notre bonheur - notre vie ! - dépend de cette réponse ?

Elle avait bien inquiète. Freya ne savait pas ce qu’elle avait pu poser comme question si importante, mais après tout à son âge, ce n’était peut-être pas si grave. Elle s’amusait même un peu de cette réaction.

-Les réponses viennent quand elles le doivent. Elles donnent des indications, des conseils, parfois des réponses plus ou moins précises. Et parfois rien ne vient. C’est sans doute qu’aucune réponse ne doit se présenter.


Une réponse qui ne semblait pas (non plus) convenir à la jeune élève. Affolée, elle cherchait des réponse sans doute par tous les moyens. Pour ce qu’elle avait vu, elle ne trouverait sans doute pas grand chose.

-Vous voyez quoi vous ?

Après un très court rire attendri, Freya avait pris la tasse. Même si elle était peu convaincue dès le départ, elle avait fait l’effort d’accorder de l’attention à ce qui semblait réellement être important pour la jeune fille. Finalement elle avait reposé la tasse en s’asseyant à table en face de son élève. D’une voix douce et marquée par son accent Norvégien peu discret, elle tenta de la ramener un peu vers la raison.

-Je peux voir à la fois tout et rien dans cette tasse, ce n’est qu’une question d’interprétation. Poser une question lorsque l’on parle de divination est déjà un art en soi. Si vous vous focalisez trop dessus vous ne pourrez pas voir grand chose. Commencez par vous calmer, vous détendre, et laisser à votre troisième oeil le temps de s’ouvrir avant de chercher à voir. La divination demande des conditions particulières, ce n’est pas quelque chose que l’on peut pratiquer rapidement entre deux pages d’un livre ou deux lignes d’un devoir.

Souriante, elle tend la tasse à sa jeune élève sans rien ajouter de plus concernant de qu’elle pouvait voir ou non dans ce petit écrin de porcelaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 144
| AVATARS / CRÉDITS : © Cranberry
| SANG : ⊰ Mêlé mais c'est un secret.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Leur jardinier cracmol
| PATRONUS : Un caniche de concours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Je vois, je vois ... Jick Magger tout nu sous sa douche | PROFESSEURE BAKKE Jeu 5 Juil - 9:26

L’infâme créature se trouva être un niffleur. La sorcière passa devant la bête encore stupéfiée en lui jetant un regard empli de dégoût. « Notre elfe de maison aussi chapardait … » menaça-t-elle la boule de poils en insistant bien sur le temps passé de la chose. Vespyr Wilkes n’était sensible à aucun charme sinon à celui du jeune homme qui emprisonnait son coeur. Les boursoufs même, qu’elle accusait de trop perdre leurs poils colorées sur ses jolies robes, ne perçaient pas sa sensibilité. Alors un niffleur ? Et puis quoi encore ? Elle se demanda naturellement si le destin ne renfermait pas quelque message dans ses boyaux et s’il ne méritait pas une éviscération en bonne et due forme …

La question mystérieuse de son avenir l’obsédait plus que de raison comme elle redoutait de finir sa vie enfermée comme sa moldue de mère dans une pièce obscure de leur manoir. Et la réponse du Professeure Bakke ne trouva évidemment pas à la satisfaire. Préjugeant que sa matière se trouvait être la défense contre les forces du mal et non la divination, un regard aussi peu crédule que peu poli lui échappa. C’est que l’ouvrage de la sorcière s’appelait « lever le voile du futur » et non pas « se contenter de lever le rideau pour constater le temps nuageux du lendemain ». La jeune fille au coeur capricieux tailla mentalement une nouvelle robe à sa sage interlocutrice qui ne valait pas plus à ses yeux que la vulgaire escroc d’une foire moldue (sans doute en corrélation directe avec sa piètre ascendance). L’aînée ne marqua un point que lorsqu’elle souligna l’incapacité à pouvoir se concentrer sur cet art sacré qui exigeât la dédicace du temps d’une vie. « Je serais sans doute meilleure si les autres professeurs arrêtaient de m’écraser sous le poids de leur savoir inutile ! » pesta-t-elle en tournant du bout de son index de nouvelles pages de son ouvrage. Il s’agissait d’un sujet particulièrement sensible pour la jeune élève comme elle était fort mauvaise dans l’ensemble des autres matières. Et, comme elle disait parfois en toute mauvaise foi, quel intérêt de savoir faire danser la gigue à une tabatière ? « Peut-être que si je bénéficiais d’une dérogation pour avoir moins de devoirs … ? » essaya-t-elle d’une voix roucoulante en levant, pour la première fois depuis leur rencontre, un regard doucereux vers son interlocutrice. C’est que Vespyr Wilkes se trouvait être aussi peu subtile en divination qu’en manipulation. C’était sa détermination de niffleur qui lui permettait généralement d’accéder à ses fins les moins nobles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 89
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Je vois, je vois ... Jick Magger tout nu sous sa douche | PROFESSEURE BAKKE Mar 10 Juil - 19:54

Freya n'avait jamais été du genre à apprécier se venter de quoi que ce soit. Elle avait appris à prendre la place qu'elle avait aujourd'hui dans le petit monde du paganisme nordique. Sans aller jusqu'à dire que c'était normal, c'était comme cela. Alors elle n'allait pas non plus hurler à qui voulait bien l'entendre qu'elle était chanceuse et privilégiée et toute autre chose du genre. Ses élèves actuels la voyaient comme elle s'était présentée. Évidemment norvégienne, elle n'aurait pas caché son accent et ses erreurs d'anglais bien longtemps. Mais surtout, comme professeur de défense contre les forces du mal. Une matière qui ne lui posait pas de problèmes, ce qui était encore heureux dans sa situation. Mieux, qui l'intéressait dans le sens où il y avait tellement encore à faire et à appréhender. Seulement c'était aussi un aspect assez éloigné de ses centres d'intérêt principaux. Elle avait le don de seconde vue et savait plutôt bien percer les mystères de l'avenir. Ce n'était pourtant pas cette partie de sa vie qu'elle avait mise en avant. Il n'était donc pas si surprenant qu'on ne la considère pas capable de donner son avis dans ce sens. La jeune Vespyr semblait donc dubitative. Sans parler de cette petite boule de poil qui s'était jeté sur elle quelques instants avant.

-Notre elfe de maison aussi chapardait …


Une allusion assez claire dirons-nous. Sans parler de son regard. Freya n'était pas tout à fait au point sur les pratiques des grandes familles sorcières. Mais elle avait assez vite compris que les elfes de maisons souvent utilisés par les familles fortunées avaient rarement droit à un traitement particulier. La bestiole ne semblait en tout cas pas lui plaire...
La conversation avait ensuite dérivé. La jeune fille semblait vouloir connaître son avenir. Et visiblement un point précis de son avenir. Sans pour autant parvenir à une réponse satisfaisante. Freya la soupçonnait de plus en plus de ne pas avoir de réponse du tout. La concentration était évidemment un élément plus qu'important.

-Je serais sans doute meilleure si les autres professeurs arrêtaient de m’écraser sous le poids de leur savoir inutile !
 

Ce n'était pas contre elle, mais Freya lâcha un rire franc. Franchement, c'était un taquet assez violent envers les autres matières. Y compris la sienne d'ailleurs. Tout savoir était utile à son goût. Simplement en son temps, pas forcément de la façon attendue non plus.

-Il ne faut jamais dédaigner un savoir. C'est la connaissance qui fait que nous sommes aptes à appréhender une situation correctement. Plus notre savoir est important, plus notre réflexion sera juste.

La jeune fille ne l'avait pas encore regardé, elle tournait toujours les pages de son livres. Certains se seraient vexé, mais pas Freya. Elle la laissait faire en continuant à promener ses herbes dans la pièce.

-Peut-être que si je bénéficiais d’une dérogation pour avoir moins de devoirs … ?

La belle norvégienne soupira sans un sourire alors que la jeune vert et argent levait enfin un regard de chiot piteux vers elle. Elle ne semblait pas très bonne en manipulation. Freya ne rechignait pourtant jamais devant la possibilité de donner un coup de main. Pour la jeune fille, cela ne passerait pourtant pas par la suppression de ses devoirs.

-Vous n'avez pas besoin de plus de temps, mais de plus de concentration sur ce que vous faites. Lorsqu'on vous conseil d'ouvrir votre esprit, ce n'est pas pour rien...

Freya regarda un peu autour d'elle avant de commencer à s'activer. D'abord, fermer les rideaux. Puis aller chercher deux grosses bougies sur les tables avant de les allumer d'un coup de baguette. Elle avait éteint sa tresse de sauge qu'elle avait baladé un peu partout avant de cette fois allumer un mélange de benjoin, de camphre, de résine de galbanum et d'hibiscus. Cela saurait sans doute aider la jeune fille à se concentrer et à réveiller ses talents divinatoires. Enchaînant avec toujours des mouvements rapides, concentrée sur ce qu'elle faisait, la norvégienne avait ensuite amené une des boules de cristal rangées dans leurs boites sur le socle qui était déjà posé sur la table. Ainsi éclairées à la bougie, l'une en face de l'autre autour de cette petite table ronde, Freya s'était agenouillée pour être à la même auteur que son interlocutrice avant de sortir délicatement l'outil de cristal de sa boite pour la poser sur la socle entre elles.

-Libérez votre esprit de la question unique et élargissez vos horizon. Cherchez à voir simplement, pas ce que vous vous voulez voir à tout prix. Ce n'est que comme cela que vous arriverez à libérer vos capacités...

Suivant ces bonnes paroles, elle avait touché la boule de cristal qui s'était aussitôt mise à luire, assez faiblement mais elle réagissait. Des images floues s’enchaînaient et il faudrait s'approcher un peu plus pour réellement voir de quoi il s'agissait. Ce qui n'était pas le plan initial de Freya.

-Approchez-vous et posez vos mains sur les miennes. Nous verrons si vous êtes assez ouverte d'esprit pour accepter de voir.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 144
| AVATARS / CRÉDITS : © Cranberry
| SANG : ⊰ Mêlé mais c'est un secret.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Leur jardinier cracmol
| PATRONUS : Un caniche de concours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Je vois, je vois ... Jick Magger tout nu sous sa douche | PROFESSEURE BAKKE Jeu 19 Juil - 10:06

La défense contre les forces du mal nécessitait un instinct dont Vespyr était dépourvue, les potions, la métamorphose, les sortilèges de la finesse d’esprit et de la précision, le vol du talent, la botanique d’aimer se salir, l’astronomie et l’histoire de la magie une trop grande résistance au sommeil. La divination lui promettait au contraire, si elle en devenait la grande prêtresse, de ne plus s’enquiquiner avec toutes ces autres vulgaires matières. Sa naïveté de gamine la poussait à penser qu’elle n’avait besoin d’aucune autre connaissance que de celle de son futur. C’est qu’elle préférait savoir l’heure à laquelle une banshee surgirait sur son chemin pour être en mesure de l’éviter plutôt que de se laisser surprendre et d’être forcée de devoir l’affronter. L’élève continua encore à observer de manière naturelle, et en opposition avec le conseil qui venait de lui être délivré, le Professeur Bakke de son faciès dédaigneux.

Sa seconde réflexion - comme elle y voyait une corrélation directe avec des progrès en divination - la toucha par contre. Sa mine fière vacilla un instant face à l’idée que son dépassement en divination puisse un jour être lié à du travail dans toutes les autres matières. Quelle horreur … Elle restait pourtant déterminée malgré sa mine déconfite. « Hum … d’accord … ». Son oeil fut certes plus curieux - et ouvert - devant la cérémonie ensorcelante de la femme du nord. La flamme tranquille des bougies, le bout incandescent et rougeoyant des branches de sauge, les volutes de fumée qui s’en élevaient, il s’agissait d’autant d’éléments qui apaisaient la jeune apprentie. Elle s’était toujours plus sentie dans son élément cachée dans l’obscurité. Vespyr était devenue beaucoup moins bavarde et plus attentive. Le conseil de libérer son esprit de la question unique et d’élargir ses horizons lui parlait encore. Mais tandis que cette simple idée ne faisait que l’effleurer, elle sentait déjà une boule d’angoisse surgir des tréfonds de son âme. Car elle craignait terriblement ce qu’elle pourrait y trouver.

Elle joua néanmoins le jeu en commençant à se défaire de ses breloques qui symbolisaient une richesse dans laquelle elle se rassurait et cherchait à tricher et tracer sa destinée. Elle retira ses bracelets clinquants d’abord puis les lourds joyaux qu’elle portait aux oreilles ensuite pour les déposer sur un coussin. Elle ne conserva autour du cou que le collier de perles que lui avait offert sa tendre mère. « Han ! » hallucina-t-elle de voir la boule de cristal luire même faiblement au contact du seul touché de la professeure. C’est que la jeune fille n’avait encore jamais vu - et ce n’était pas faute d’avoir insisté - le noble orbe réagir. Elle hésita un peu avant de déposer des mains tremblantes sur celles de son maître à penser. Les formes dansant faiblement dans la boule de cristal paraissaient avoir changé bien que l'élève se trouvât incapable de savoir pourquoi ni comment. « Ca a changé ... - souffla-t-elle simplement la seule vérité qu'elle pouvait constater - Vous voyez quelque chose, Professeure ? » l’interrogea-t-elle le coeur au bord des lèvres et avec la plus grande déférence qu’on ne lui avait jamais entendu de sa vie de jeune fille.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 89
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Je vois, je vois ... Jick Magger tout nu sous sa douche | PROFESSEURE BAKKE Dim 22 Juil - 17:39

Dans la divination, chacun avait un peu ses recettes. Chacun ses petits trucs, ses petites méthodes, ses façons de faire. Mais il y avait des constantes, des méthodes reconnues plus ou moins, des modes plus efficaces que d’autres. Freya ne voulait pas se considérer experte. Elle ne cachait cependant pas un certain savoir faire. Elle en connaissait bien entendu les bases, mais aussi pas mal de subtilités. Cela passait notamment par l’utilisation de plantes particulières, d’une façon de penser ou d’actes magiques un peu plus décriés. Quoi qu’il en soit, cela fonctionnait assez bien. Elle se permettait donc aujourd’hui de donner quelques conseils à la jeune élève qui s’était réfugié dans la salle de cours de la même matière.

La jeune fille n’avait pas l’air emballée par les conseils de son son professeur. Freya ne se formalisait pas de ce regard plein de dédain. Ce n’était pas comme si elle n’était pas habituée. Et puis pas très convaincue… Mais il semblerait que Freya ait fini par toucher un point un peu plus sensible finalement.

-Hum … d’accord …

Pas convaincue la petite encore… Mais attentive. Ce qui était déjà un progrès en soi. Alors elle avait tout installé assez rapidement, prête à montrer le chemin à la jeune fille. Elle semblait réceptive dans la mesure du raisonnable, se débarrassant d’un tas de breloques que le nifleur de plus tôt aurait adoré saisir. Quoi qu’il en soit, sa conviction sembla se renforcer avec la réaction de la boule de cristal entre les mains de Freya. Elle tremblait, la scandinave pouvait le sentir. Alors que la chaleur d’une certaine énergie que lui transférait Freya envahissait les mains de sa jeune élève, cette dernière semblait tout à fait impressionnée par ce qui bougeait dans l’orbe.

-Ca a changé ...

Elle l’avait à peine prononcé, ses mots sortis dans un souffle alors que ses yeux étaient accrochés à cette boule posée entre elles.

-Vous voyez quelque chose, Professeure ?

Elle voyait beaucoup de choses. Plus ou moins claires. Cela ne lui disait pourtant pas grand chose pour le moment. Elle reportait surtout son attention sur les réactions de son élève pour le moment. Un sourire sur le visage, elle était satisfaite de voir finalement son intérêt grandir.

-Je peux regarder, mais ça n’a d’intérêt que si vous le faites aussi. Je veux vous aider à pratiquer la divination, pas la faire pour vous. Allez, calmez-vous, respirez un grand coup, et plongez votre regard dans la sphère…

Freya regarda avec elle. D’abord des silhouettes floues. Il était possible qu’elles n’aillent pas beaucoup plus loin aujourd’hui. Mais Freya poussa un peu, perdant son sourire sous la concentration. Faire voir à quelqu’un par son intermédiaire était assez délicat.

-Concentrez-vous et dites-moi ce que vous vous voyez…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 144
| AVATARS / CRÉDITS : © Cranberry
| SANG : ⊰ Mêlé mais c'est un secret.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Leur jardinier cracmol
| PATRONUS : Un caniche de concours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Je vois, je vois ... Jick Magger tout nu sous sa douche | PROFESSEURE BAKKE Mar 7 Aoû - 9:20

Les volutes de fumée prisonniers de l’orbe gagnaient en densité, ils étaient blancs, blancs comme une robe de mariée, ne pouvait s’empêcher de percevoir les yeux de la jeune Wilkes, blancs comme le voile qui aveuglait les yeux des morts et des fous. Le coeur de la jeune fille se resserrait sous l’effet d’une intuition qui n’était pas joyeuse. Elle ne voulait lire que ce qu’elle voulait car ce qu’elle aurait lu sinon était une vérité bien trop terrible. Et pourtant tellement plus prévisible, cela faisait des mois que sa mère était aux portes de l’agonie …

Le visage de sa mère adorée traversa subrepticement la sphère, les mêmes cheveux bruns, les mêmes yeux clairs, et elle souffla les larmes aux yeux : « Je me vois moi …. je me marie … ». Ses mains tremblaient sur la boule de cristal et elle finit d’en ôter une pour essuyer des yeux larmoyants dans sa manche. Sur ses lèvres, un large sourire. « Et c’est le plus beau jour de ma vie » sanglota-t-elle. La gamine avait toujours été extrêmement nerveuse - un peu folle la jugeait-on bien souvent - et semblait pleurer et rire en même temps dans une surprenante combinaison d’émotions. Elle se leva d’un seul coup en butant dans la table et l’orbe bascula de son support pour rouler sur le tapis. « J’ai vu tout ce que je voulais voir, merci professeure ! ». Elle perçut les volutes de brume se refermer autour du visage et l’envelopper pour l’emporter. Seule la main qu’elle glissa sur son collier de perles, comme un acte manqué, trahit son angoisse. La sagesse des grands maîtres de divination était, sans doute, de retranscrire ce qu’ils voyaient sans mentir. La jeune Wilkes n’en était assurément pas capable. Elle adressa un timide sourire à la divinatrice et se tourna brusquement vers la trappe de la salle de classe dont la chaleur était devenue atrocement étouffante pour s’en enfuir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je vois, je vois ... Jick Magger tout nu sous sa douche | PROFESSEURE BAKKE

Revenir en haut Aller en bas

Je vois, je vois ... Jick Magger tout nu sous sa douche | PROFESSEURE BAKKE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tout est sous contrôle
» Les chroniques musicales de Jick Magger
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses [Rochers maudits, Rang D, Qu'importe, Mine powa]
» (...) Vois-tu je sais que tu m'attends. [Hazel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Poudlard
-