Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

Glace : matière à réflexion › ALEXANDRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 229
| AVATARS / CRÉDITS : › Froy Gutierrez • Ben ♥
| SANG : › Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Glace : matière à réflexion › ALEXANDRE Mer 11 Avr - 7:34

Décembre 1974.

Personne n’aimait l’hiver. Ou du moins, tout le monde se plaignait qu’il ne fasse pas assez chaud, pas assez beau, pas assez tout ce que vous voulez. Ce n’était pas l’avis de Sven. Pour lui, la neige était assez symbolique, représentant à la fois le hockey sur glace, son sport de prédilection dans lequel il n’était plutôt pas mauvais, mais aussi la Norvège, son pays natal. Parfois, le jeune Poufsouffle était assez nostalgique des souvenirs qu’il en avait mais il aimait trop l’Angleterre pour y retourner. Il savait que sa place se trouvait sur le sol britannique. Dans sa famille, on parlait à la fois anglais et norvégien, ce qui faisait que le dernier Lænsen comprenait et parlait les deux langues, passant de l’une à l’autre comme on tourne la page d’un cahier. Il lui arrivait de jurer en norvégien avant de reprendre une discussion normale en anglais. La barrière de la langue n’avait donc pas été un obstacle lors de son arrivée en Grande-Bretagne étant donné qu’il avait immigré très jeune, à l’âge de huit ans, et sa joie de vivre n’était pas restée en Norvège comme son grand-frère Njal. Sven s’était plutôt bien acclimaté à son nouveau lieu de vie.
Il faisait face au Lac de Poudlard, entièrement gelé par la saison, emmitouflé dans sa tenue de hockey, un casque sur la tête et ses patins aux pieds. Bon, le tout était à présent d’aller sur la glace sans se casser la figure. Quelques jours auparavant, il avait récupéré un caillou plat qui allait faire office de galet pour le moment. Il fallait faire avec les moyens du bord. Le norvégien avait ensuite placé deux branches en laissant un vide au milieu pour que cela face office de cage. Bien. Tout était en place.
Il se lança sur le lac en ressentant avec bonheur cette sensation de glisse et fit plusieurs virages en compagnie de sa fidèle crosse qu’il avait depuis des années, ses yeux bleus tirant sur le vert balayant le paysage autour de lui. Lorsqu’il se sentit prêt, il plaça le petit caillou à quelques mètres de la « cage », prit son élan et tira. Le caillou vola et frôla l’un des deux branches. Raté
« Dritt ! » jura-t-il entre ses dents pour lui-même. Ce caillou était un peu trop léger. Il fallait qu’il en choisisse un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 968
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Glace : matière à réflexion › ALEXANDRE Dim 15 Avr - 8:25


Alexandre rassemblait ses affaires dans un sac. Ses patins à glace prenait le plus de place, laissant peu d'espace pour une bouteille d'eau et d'autres choses utiles pour la pratique du sport. Il s'agissait d'un véritable puzzle dont le Serpentard était accoutumé. Il aimait l'hiver car cette saison lui permettait de reprendre son sport favori même en étant à Poudlard: le patinage artistique. Il ne se vantait pas d'avoir des compétences en la matière car des sorciers auraient du mal à comprendre, assimilant tout ça à un sport féminin alors qu'en vérité, il s'agissait d'un sport très physique et exigeant. Depuis son entrée à l'école de sorcellerie, il avait remarqué une baisse de son niveau et une faible progression qui le désolait. Il avait perdu beaucoup en souplesse, doutant même de sa capacité à pouvoir refaire un grand écart. Cependant, il n'avait rien perdu en terme d'équilibre et d'agilité. Il avait même gagné en force grâce au quidditch.
Il sortit enfin du dortoir et se rendit à l'extérieur. Il faisait très frais en ce début d'après-midi. Pour se donner chaud, Alexandre avait juste mis sa robe de sorcier, des gants et une écharpe. Il se dirigeait vers le lac noir. En arrivant, il vit quelqu'un sur le glace. Il fronça les sourcils, intrigué. Vu la silhouette, il s'agissait d'un garçon. Cependant, il portait un casque et le Serpentard ne pouvait pas voir son visage. La personne semblait jouer au hockey. Alexandre, d'une nature possessive, n'appréciait guère qu'on puisse squatter le lac gelé alors que jusque là, à sa connaissance, il fut un des seuls à en profiter. Il posa son sac par terre en lâchant un juron en allemand.
« Hé ! » appela-t-il assez fort pour que la personne puisse l'entendre. « Qu'est-ce que tu fais ? »
Cela voulait plus dire: "Qu'est-ce que tu fous là ? C'est mon territoire, dégage.". Alexandre, toujours aimable et poli. Il craignait surtout que ce fut une personne qu'il n'aurait guère appréciée, un indésirable, comme il les appelait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 229
| AVATARS / CRÉDITS : › Froy Gutierrez • Ben ♥
| SANG : › Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Glace : matière à réflexion › ALEXANDRE Dim 15 Avr - 15:59

Il n’y avait pas à dire, personne n’allait au lac en hiver. En fait, personne ne sortait tout court en hiver, il faisait bien trop froid. Déjà que le temps était assez changeant en Grande-Bretagne, mais la saison des glaces était mortelle. Après, c’était clair que se prélasser dans la Salle Commune devant le feu de la cheminée était beaucoup plus agréable que se les cailler dehors. Mais le froid ne dérangeait pas tant que ça le norvégien qui, comme ses origines l’indiquaient, était plutôt habitué à ce genre de température. Et puis, quand on faisait du sport, le corps chauffait tellement vite que les Fahrenheit en moins n’étaient que de vagues souvenirs.
En l’occurrence, Sven était à présent vraiment concentré sur sa trajectoire. Il avait récupéré un autre caillou qui, cette fois-ci, semblait faire l’affaire, et l’envoya droit aux cages. But ! Il fit un geste victorieux du bras qui ne tenait pas la crosse et refit un grand cercle avant de s’arrêter pour reprendre son souffle. Le cadet Lænsen, de loin, ne ressemblait à rien. Enfin. À rien. Disons que, de prime à bord, on ne le reconnaissait pas du tout. C’est dire à quel point le casque et l’équipement de hockey pouvait changer une personne, physiquement. Et puis, ça lui donnait de grosses épaules aussi – il fallait bien ça pour supporter les chocs, lors de matchs. Alors qu’il allait repartir, le Poufsouffle entendit une voix sur la berge et il ne savait pas vraiment si le ton était agressif ou non. Il tourna la tête pour tenter d’apercevoir qui l’appelait mais ne parvenait pas à distinguer son visage à cause des grilles sur son casque. Il l’enleva d’un geste souple de la main et secoua sa tête pour décoller ses cheveux aplatis sur son front. Son souffle chaud soudainement libéré, cela formait de la buée à chaque respiration.
« Je m’entraîne ! fit le garçon sur le même ton pour que l’autre l’entende, et toi ? »
Ne voulant pas forcément que leur échange ne soit que cris et appels au loin, Sven se rapprocha en quelques glissement jusqu’à finir à une dizaine de centimètres de la berge. Les traits de son interlocuteur ne lui étaient pas inconnus, mais incapable de se souvenir où est-ce qu’il l’avait vu.
« Je t’ai jamais vu par ici, tu viens souvent ? » demanda le scandinave en lui souriant, les cheveux tout ébouriffés. Il sentait le froid s'accaparer de son visage, il était bien mieux la tête enfouie dans son casque !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 968
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Glace : matière à réflexion › ALEXANDRE Mer 18 Avr - 18:48


Le jeune joueur de hockey en remarquant la présence d'Alexandre tourna sa tête vers lui avant de retirer son masque. Etant trop éloigné, le Serpentard n'arrivait toujours pas à discerner les traits de son visage. Il lui répondit qu'il s'entraînait, ça il l'avait bien remarqué, avant de lui demander ce que lui faisait. Vraisemblablement, l'individu n'avait pas saisi les sous-tons de la question. Le garçon se rapprocha alors de la berge et son visage eut quelque chose de familier pour Alexandre. Bien sûr ! C'était le petit frère de Njal ! Il leur trouvait un petit air de famille, d'autant plus qu'il avait déjà à plusieurs reprises croiser Sven Laensen dans les couloirs de Poudlard ou même chez lui quand il venait squatter pendant les vacances scolaires.
L'allemand ne savait absolument pas que le petit frère de son meilleur ami faisait du hockey. Ce dernier ne lui avait jamais dit. Encore une raison de plus pour lui faire la tête, à celui-là ! Sven, par ailleurs, ne le reconnut même pas, apparemment. Et le comble fut qui lui demanda s'il venait souvent ici. Alexandre le dévisagea longuement l'air de dire: "T'es sérieux ?". La question sonnait absurde aux oreilles du Serpentard en sachant qu'il venait tout les hivers depuis sa première année à Poudlard au moins trois fois par semaine.
« Bah je viens m'entraîner aussi. Et ça fait presque six ans que je viens patiner quasi-quotidiennement l'hiver. Donc ce serait plutôt à moi de te poser la question. Tu viens souvent ici ? »
Alexandre préférait laisser le loisir à Sven de se rappeler de qui il était. Cela allait forcément finir par lui revenir. Pendant toutes les années où l'allemand avait fait du patinage artistique en club, il avait toujours remarqué une certaine rivalité entre les patineurs artistiques et les joueurs de hockey, bien qu'elles fussent toutes les deux très différentes en leur genre. Alexandre n'avait jamais réellement compris. Peut-être n'était-il pas resté assez longtemps pour ça. Encore à 11 ans, il se souciait peu de ces choses là. Il se coltinait à l'univers dur et intransigeant du patinage artistique. Dans ce monde là, il n'y avait pas de solidarité entre les pratiquants, surtout quand c'était à haut niveau. Ceux qui avaient un niveau supérieur regardaient ce du grade d'en dessous de haut. Le Serpentard en savait quelque chose pour y avoir baigner tant d'années. Et cela devait être encore pire quand les individus passaient dans l'adolescence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 229
| AVATARS / CRÉDITS : › Froy Gutierrez • Ben ♥
| SANG : › Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Glace : matière à réflexion › ALEXANDRE Sam 5 Mai - 11:28

Njal ! Voilà où le jeune scandinave l’avait vu ! Ou plutôt, avec qui ! Car si le sorcier en face de lui portait les couleurs de Serpentard, c’était bien le meilleur ami de son grand-frère. Comment avait-il pu passer à côté de ça ! Il fallait dire qu’entre les grilles de son casque, il n’y voyait pas grand-chose. Cependant, même si la joie se peignait sur le visage du Poufsouffle, cela ne semblait pas être le cas concernant son aîné qui était visiblement assez mécontent que quelqu’un soit sur la glace en même temps que lui. Pourtant, il n’y avait pas lieu de s’énerver, le lac était assez grand pour contenir au moins une cinquantaine d’élèves dessus. Pas de quoi paniquer, que tout le monde garde son calme. Sven s’énervait rarement voire jamais, aussi prit-il simplement une mine un peu désolée face à l’irritation du serpent. Il n’avait pas pensé à mal, il ne pensait jamais à mal envers les autres. Ça ne lui posait pas de problèmes de partager la glace avec quelqu’un d’autre, d’autant plus que peu de monde patinait à Poudlard. Voir un confrère des patins était plus qu’un plaisir pour le Norvégien qui s’ennuyait un peu à glisser seul.
« Désolée, je ne savais pas que tu venais ici… Je viens m’entraîner depuis que je suis arrivé à Poudlard, mais on ne devait pas venir aux mêmes horaires. » Tout s’expliquait donc.
Sven ne se souvenait plus de quel sport pratiquait le Serpentard, mais si sa mémoire était bonne, il s’agissait du patinage artistique. Il avait toujours aimé regarder ce domaine même si les clichés sur ce sujet étaient nombreux, et trouvaient dans le geste des patineurs une grâce inégalée dans les sports d’hiver. Le hockey sur glace était un peu comme le rugby : les joueurs se fonçaient dedans sans avoir peur d’avoir mal, et il n’était pas rare de finir avec quelques blessures même si l’apparition du casque avait un peu atténué le nombre qu’on pouvait avoir. Ce n’était pas du tout la même chose que dans le patinage artistique et, aux yeux de Sven, ces deux sports avaient grandement du mérite.
« T’es Alexandre, pas vrai ? Le pote de mon frère ? »
Il était pratiquement sûr de sa réponse. Mais c’était toujours bien de demander, on ne savait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 968
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Glace : matière à réflexion › ALEXANDRE Sam 12 Mai - 18:57


D'un naturel solitaire, Alexandre avait toujours préféré pratiquer le patinage artistique seul, sans personne autour de lui. Cette préférence s'était accentué à son entrée à Poudlard où il avait tendance à dissimuler cette passion pour le patinage artistique qui l'aurait vite fait passer pour une danseuse étoile sur glace aux yeux de certains arriérés d'esprit qui ne saisissaient pas toute la difficulté et les exigences de cette discipline qui n'était pas pour les faibles. Ah ça, il en avait bavé à l'époque pour son très jeune âge. Le patinage artistique n'était pas seulement un sport mais un mode de vie. Tenu de faire des exercices de souplesse tout les jours même hors pratique, il devait surveiller ce qui se trouvait dans son assiette pour garder une silhouette fine et gracile. Son entraîneur voulait qu'il atteigne le haut du panier, faire de lui un fier représentant du Royaume Uni aux Jeux Olympiques d'hiver dans le futur. Mais le destin et la nature d'Alexandre avait fait que ce fut un rêve inaccessible.
« Ah d'accord. » dit le Serpentard face aux explications de Sven.
Alexandre commençait à s'étonner que le Poufsouffle ne le reconnaisse pas avant que ce dernier finisse enfin par mettre un prénom sur son visage. Il s'était posé des questions, il se disait que sa mémoire lui faisait véritablement défaut compte tenu de la situation. Alexandre, jusqu'à récemment, passait son temps avec Njal. Ne pas voir les deux jeunes hommes ensemble plus de vingt-quatre heures en dehors de leur dortoir était rarissime. On associait toujours l'un à l'autre. Même pendant les vacances scolaires, ils continuaient à se voir régulièrement, comme s'ils se passaient tellement de choses dans leur vie d'étudiants en vacance cloîtrés chez eux, à la piscine ou à la patinoire en quarante-huit heure qu'il fallait qu'ils se voient pour en parler. En vérité, la plupart du temps, c'était juste pour s'ennuyer. On s'ennuyait toujours mieux à deux que seul, non ?
« Ah bah je commençais à me poser des questions. Ça fait 6 ans que tu me vois squatter votre maison une bonne partie des vacances scolaires et 4 ou 5 ans que tu me vois toujours avec Njal dans les couloirs de Poudlard. Il aurait peut-être été temps de retenir qui j'étais. » commenta Alexandre avec un petit sourire.
Le Serpentard s'assit sur un rocher à proximité et ôta ses chaussures avant de sortir ses patins. Ces derniers étaient noir unis et semblaient beaucoup plus légers et aériens -et bien plus élégants- que ceux de Sven. Ils étaient façonnés pour un usage optimal à la pratique du patinage artistique. Ils auraient pu se fondre avec n'importe quelle tenue grâce à leur sobriété raffinée et masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 229
| AVATARS / CRÉDITS : › Froy Gutierrez • Ben ♥
| SANG : › Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Glace : matière à réflexion › ALEXANDRE Sam 26 Mai - 6:55

Sven se gratta la tête en rigolant d’un air gêné. C’est vrai qu’au premier abord, il n’avait pas reconnu le meilleur ami, mais ce n’était pas entièrement de sa faute. La faute à qui ? La faute au casque et au grillage en fer. Ses yeux derrière ça, Sven n’y voyait pas grand-chose au loin. Bon ok, excuse un peu nulle qui ne passait pas trop, mais il n’y avait là que la pure vérité. Rien que la vérité, Sven était quelqu’un de sincère et de franc. Il détestait mentir.
« Je t’avoue que j’arrive pas bien à voir à travers ça, fit-il en soulevant légèrement son casque. Tu vas bien sinon ? Tu vas venir à la maison pendant ces vacances ? »
C’est que le Serpentard passait beaucoup de temps chez les Lænsen et Torvald n’était pas mécontent de voir son aîné avoir un copain, son aîné si solitaire et si peu sociable. Et c’était un peu pareil pour Sven, il était heureux pour son frère. Heureux, parce qu’il sentait que Njal se sentait bien avec Alex. Il le voyait rire à gorge déployée tout en sachant qu’il n’était pas vraiment lui-même à Poudlard. Comme s’il… Se cachait. Mais Sven connaissait suffisamment son frère pour savoir que ce dernier détestait qu’on se mêle de sa vie privée.
Le blaireau regarda un instant le Serpentard sortir ses patins noirs avant de se tourner vers la glace. Il y en avait assez pour tout le monde, mais Sven était de nature généreuse. Cela ne le dérangeait pas de laisser la place à quelqu’un, d’autant plus qu’il y était depuis déjà bien une demi-heure.
« Je peux te laisser t’entraîner, si tu veux. »
Après tout, rares étaient les élèves qui pratiquaient un sport d’hiver. Il y avait bien Theo, son poto de dortoir, qui faisait du foot – un sport moldu – mais la majorité des étudiants faisaient du Quidditch. Sven n’était pas trop mauvais sur un balai non plus. Mais il était plus à l’aise sur la glace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 968
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Glace : matière à réflexion › ALEXANDRE Jeu 31 Mai - 16:33


A priori, tout allait bien dans la petite vie d'Alexandre si on exceptait certaines choses. Amycus Carrow continuait d'exercer sa tyrannie dans le dortoir. Encore d'avantage depuis que l'allemand s'était amicalement fait rejeter par leurs compères Serpentard. Mais tout cela, Sven n'avait pas besoin de le savoir. Donc oui, tout allait bien dans le meilleur des mondes dans la vie d'Alexandre pour le petit Poufsouffle. Ce dernier demanda aussi s'il comptait venir squatter pendant les vacances prochaines. Quelle question ! A moins que le Laensen n'aillent en Norvège, il y avait chance pour qu'il voit Njal.
« Ça va et toi ? Bah écoute... Si j'en ai marre de m'ennuyer tout seul, je viendrai squatter. »
Alexandre sortit ses patins et entreprit de les mettre avec soin. A chaque nouvelle saison, il redoutait de les enfiler. Ne savait-on s'il avait pris une taille de pointure en plus entre temps. Dans ce cas, il ne voulait pas se risquer à lancer un sortilège pour augmenter la taille des patins. Un accident était si vite arrivé. Alors, il allait devoir se passer de patinage, bien souvent toute la saison, jusqu'à pouvoir acheter une nouvelle paire, ce qui coûtait cher. Heureusement, ce ne fut pas le cas, comme cela l'avait été en troisième année. Quelle horrible chose que l'adolescence pour le porte-gallion !
Il y eut un silence pendant qu'Alexandre lassait ses patins jusqu'à ce que Sven ne lui propose de lui laisser le Lac Noir. Alexandre leva son regard vers lui en fronçant les sourcils. Il n'en demandait pas tant ! Le Poufsouffle n'était pas un indésirable -encore heureux, pour être le frère de son meilleur ami-.
« Non non ça va, tu peux rester. Ça ne me dérange pas. Njal ne m'avait pas dit que tu faisais de hockey. En revenant au dortoir, je l'engueulerai. J'te voyais pas faire ça. »
Alexandre se leva et chercha l'équilibre sur ses patins qu'il trouva rapidement avant d'aller sur la glace qui semblait bien supporter son poids.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 229
| AVATARS / CRÉDITS : › Froy Gutierrez • Ben ♥
| SANG : › Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Glace : matière à réflexion › ALEXANDRE Lun 9 Juil - 19:05

Cela faisait plusieurs années qu’Alexandre venait passer une grande partie des vacances avec les Lænsen. Il était devenu un peu le quatrième enfant de la famille tellement Njal et lui étaient proches. Comme s’ils étaient jumeaux mais avec le physique en moins. Loin d’être jaloux d’un quelconque rapprochement, Sven avait été très heureux que son frère se fasse un ami. Ça n’avait pas toujours été évident pour lui de se lier à qui que ce soit étant donné sa nature assez secrète et réservée. Et puis Sven aimait bien Alex. Ils pouvaient parler en toute décontraction, sans tabou ni censure.
« Ça va aussi, fit-il avec un sourire, ça serait trop cool que tu viennes ! Tu connais le chemin maintenant. T’as même ta chambre réservée, haha ! » s’esclaffa-t-il de bon cœur.
Mais Sven, en bon Poufsouffle qu’il était, était aussi très généreux et n’hésitait jamais à laisser la place ou à partager. Il était conscient que le Lac Noir était grand, mais certains préféraient avoir tout l’espace pour eux. Il aurait compris qu’Alex veuille en faire tout seul, sans personne pour l’importuner. Non pas qu’il l’importunait, après tout il était le frère de son meilleur ami… Mais disons qu’il ne voulait pas s’imposer, ce à quoi le Serpentard le rassura. Cependant, sa réponse lui fit hausser un sourcil. Comment ça Njal ne lui avait pas dit ?
« Ah ouais ? Celui-là alors… soupira-t-il. Et tu me voyais faire quoi, du coup ? »
Effectivement, difficile d’imaginer Sven dans ce drôle de costume qui lui donnait un air assez imposant qu’il n’avait pas du tout sans. Le hockey était un sport dur où les gens se rentraient dedans, et connaissant la nature pacifiste du Scandinave… Alex avait raison d’être étonné. Sven le regarda faire quelques mouvements de patin et nota la grâce certaine qui émanaient d’eux.
« Tu patines super bien ! T’en fais depuis combien de temps ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 968
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Glace : matière à réflexion › ALEXANDRE Ven 27 Juil - 17:29


« Quel luxe d'avoir ma chambre attitrée ! Je vais peut-être emménagé chez vous si ça continue. » commenta Alexandre avec légèreté.
Il aurait voulu avoir un frère comme Sven et non pas cet abruti de Frédéric. Le Poufsouffle était un garçon bien sympathique et avec qui il aimait bien discuter. Njal semblait très proche de lui. D'une manière générale, la fratrie Laensen était très soudée malgré leurs différences de tempérament. On ne pouvait pas en dire autant de celle des Rozen. Frères et soeur avaient beaucoup de similitude que ce soit sur le plan physique que dans leur personnalité. Beaucoup de tensions persistaient, surtout entre les deux frères. C'était pourquoi le Serpentard se sentait souvent mieux chez les Laensen que sous son propre toit.
« Je ne sais pas... Peut-être un sport moins brutal... Du basket ou du foot, par exemple. »
Il ne voyait pas Sven pratiquer un sport en solo. Il le voyait comme un gars aimant jouer avec une équipe soudée et non pas être seul contre tous. Si Alexandre se contentait parfaitement du caractère parfois solitaire du patinage artistique, il supposait que cela ne devait pas être le cas de son interlocuteur.
L'allemand mit pieds sur la glace et commença à patiner avec grâce pour s'échauffer et éviter les blessures tout en restant relativement proche de Sven avec qui il discutait en même temps. Il se sentait comme un poisson dans l'eau. Ou dans le cas présent, comme un pingouin sur sa banquise. Curieux, le Laensen lui demanda depuis combien de temps il patinait pour être aussi bon. Cette question satisfaisait l'égo d'Alexandre. Heureusement qu'il patine bien et qu'on le remarque, après toutes ces années de pratique !
« Je patine depuis que j'ai six ans. Mes parents m'avaient proposé de m'inscrire dans un club sportive quand je suis entré en primaire et mon choix s'est porté sur le patinage artistique. Je me rappelle que j'hésitais un peu avec l'athlétisme. » expliqua-t-il en ne cessant pas ses mouvements.
Ce choix n'avait pas beaucoup plus à son père mais tant pis. En choisissant ce sport, Alexandre ne soupçonnait pas tout le travail qu'il allait avoir à fournir et les contraintes. Mais au final, cela lui plaisait et il s'adaptait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 229
| AVATARS / CRÉDITS : › Froy Gutierrez • Ben ♥
| SANG : › Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Glace : matière à réflexion › ALEXANDRE Lun 8 Oct - 13:20

Sven rit avec légèreté aux paroles de son aîné Serpentard. Après tout, avec les années, c’était comme s’il faisait partie de la famille. Il se sentait un peu bête de ne pas l’avoir reconnu de suite, lui qui avait plutôt une bonne mémoire faciale. Maintenant que la catastrophe s’éloignait de plus en plus, le Poufsoufle pouvait enfin respirer un peu. Si son frère venait à l’apprendre, pas sûr qu’il soit épargné de quelques remarques venant de sa part… L’hockeyeur patina en arrière pour laisser un peu plus de place au nouveau venu. Cela allait chouette de partager le terrain avec quelqu’un. Le lac était très grand, peut-être même trop grand pour une seule personne. Et puis, cela lui faisait plaisir de voir qu’il y avait d’autres étudiants qui se passionnaient pour ce sport d’hiver, même si le Norvégien n’avait pas vraiment la tête pour pratiquer le hockey.
Il releva ses sourcils, surpris par la réponse de son interlocuteur. Il s’était attendu au Quidditch, aux Bavboules, que sais-je encore, mais pas ces sports moldus dont il avait très peu entendu parler. Le cadet de la fratrie Lænsen en connaissait à peine les règles.
— Le basket, hein ? Je ne connais pas trop à vrai dire, j’en ai juste entendu parler dans un couloir, mais je ne connais pas trop le principe… Par contre le foot je connais un peu, j’ai un pote Theo qui m’apprend à en jouer.
Le scandinave observa d’un œil attentif les mouvements gracieux qu’exécutaient Alexandre. En si peu de gestes, Sven pouvait dire avec certitude que le meilleur ami de son frère avait un excellent niveau. Il écouta la réponse du patineur artistique et fut amusé de voir qu’il faisait, encore une fois, à un sport moldu.
— Oh d’accord ! Très bon choix en tout cas, ce sport te va à ravir. Avec ma souplesse légendaire, ça m’étonnerait que j’arrive à faire certaines des figures du patinage artistique. On est un peu des brutes chez les hockeyeurs, ajouta-t-il sur un rire joyeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 968
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Glace : matière à réflexion › ALEXANDRE Ven 19 Oct - 15:19


Pour Alexandre, le football n'avait pas grand intérêt. Il s'agissait juste de gens courant après un ballon pour le lancer entre des poteaux. Certes qu'il y avait certainement des techniques à avoir, ce genre de chose... Mais il n'y avait pas le côté artistique qui lui plaisait dans le patinage. Ni cette sensation de liberté. Ce n'était pas juste courir après un ballon en faisant des croches-pattes à son adversaire. Si si, en regardant des matchs à la télévision moldue, les joueurs s'en faisaient très clairement. Il les avait vu. Il oubliait parfois que les Laensen n'avait pas un gramme de sang moldu coulant dans leur veine. Il s'en rappela de nouveau quand Sven lui avoua ne pas vraiment connaître le basket.
« Je connais Wadge, vaguement. »
Oui, vaguement. Alexandre n'avait pas franchement oublié le baiser qu'ils avaient partagé alors qu'ils étaient assez alcoolisés. C'était juste pour essayer. Il chassa rapidement cette idée de son esprit. Ce n'était pas le moment d'y penser. Le Serpentard, en glissant sur la glace, faisait preuve de dextérité comme s'il ne faisait qu'un avec l'eau solide. Il esquissa un léger sourire quand le Poufsouffle commenta la brutalité des hockeyeur.
« C'est le principal argument qui va à votre encontre, chez les patineurs artistiques. »  avoua-t-il. « Aujourd'hui, ma souplesse n'est plus ce qu'elle était avant d'entrer à Poudlard. A 11 ans, j'te faisais le grand écart sans sourciller.  Maintenant c'est une autre histoire. »
Forcément, sans entraînement régulier, il perdait de ses capacités. S'il ne régressait pas, il stagnait pour autant. Et ça le frustrait. L'arrêt de la pratique du personnage artistique de façon presque intensive avait beaucoup influer sur son corps et même sa vie en générale. En deux mois à Poudlard, il avait pris cinq kilos qu'il n'avait jamais perdu par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Glace : matière à réflexion › ALEXANDRE

Revenir en haut Aller en bas

Glace : matière à réflexion › ALEXANDRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Socle de glace
» Réflexion sur la question constitutionnelle aujourd'hui
» Le Feu et la Glace réunies... [PV Goupixa]
» MOIS DE GLACE
» Dossier Corruption: Alexandre/Latortue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Poudlard
-