C'est officiellement les vacances sur ATDM ! Poudlard ferme ses portes pendant deux mois pour laisser place à la Coupe du Monde de Quidditch qui se déroule cette année au Royaume-Uni, dans le petit village de Mimbulus-les-Bains !
GRYFFONDOR : 1040 pts | POUFSOUFFLE : 390 pts | SERDAIGLE : 735 pts | SERPENTARD : 880 pts

Partagez|

Besoin de soi, besoin de l'autre <> Feat. Sven Lænsen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 93
| AVATARS / CRÉDITS : josefine frida pettersen
| SANG : Pur


MessageSujet: Besoin de soi, besoin de l'autre <> Feat. Sven Lænsen Jeu 12 Avr - 2:57


Mal. Très mal. Le temps avait beau passer, les jours avaient beau défiler, tout empirait. Tout empirait pour Nina qui commençait à ne plus bien gérer l'éloignement avec son frère . Il lui manquait, Njal, mais elle était trop fière pour faire le premier pas, trop ignorante vis-à-vis du problème pour aller s'excuser. De quoi était-elle censée s'excuser au juste ? D'avoir été surprise ? De s'être demandée comment ses parents réagiraient s'ils venaient à apprendre le secret de leur fils aîné ? Ou de s'être énerve, car elle était vexée, parce que Njal ne lui avait pas parlé de ses sentiments plus tôt ? Tout se mélangeait et elle avait beau y réfléchir, elle voyait de moins en moins où était le soucis. Elle a pourtant envie de retourner vers son frère, énormément mais en même temps, elle n'y arrive pas. La simple idée d'aller le trouver la mettait dans un état d'anxiété impossible. Sans oublier que, quelque chose la dérange avec Holden et ça ne l'aide pas à oublier cette histoire. Nina Lænsen, elle d'habitude si pétillante avait l'impression d'être devenu un zombi ces derniers temps.

Même en cette instant précis, alors qu'elle descend vers les couloirs des cachots de l'école, la jeune fille se font dans le paysage terme des lieux. Elle est venue tout naturellement ici, comme si ses jambes savaient parfaitement de quoi elle avait besoin ou plutôt de qui... Cela semblait lui faire trop de temps qu'elle n'était plus tombée sur son jumeau : elle avait besoin de le voir. Elle espérait juste qu'il ne tarderait pas trop. Alors, elle se place contre un mur, un peu plus loin des cuisines où se trouve l'entrée de la salle commune des jaunes et noirs et, quand elle aperçoit l'un d'eux passer, elle l'intercepte afin de lui demander d'appeler Sven pour elle.

Au moins c'était fait, le message était transmit et elle pouvait le confirmer quand elle a vu sa moitié arriver. La mine abattue, la jeune sorcière s'empara du jeune garçon dès qu'il fit juste à côté d'elle, l'entourant de ses bras tout en restant silencieuse. Elle en profite un moment, plonge son visage dans son cou comme si elle cherchait à le cacher, comme si elle y était bien... Et c'était certainement le cas. Elle se sentait déjà mieux, un peu, mais c'était déjà ça de gagner. Un bon pas. Enfin, elle se retira légèrement, restant toutefois proche de son jumeau comme si elle avait peur qu'il s'en aille tout suite.

"Dis donc, t'aurais pas encore grandi toi ?" dit-elle comme pour ne pas s'attarder sur ce qu'elle venait de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 226
| AVATARS / CRÉDITS : › Froy Gutierrez • Ben ♥
| SANG : › Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Besoin de soi, besoin de l'autre <> Feat. Sven Lænsen Jeu 12 Avr - 16:54

La botanique, la botanique. Sven était un élève studieux et travailleur, mais là… Chourave leur avait donné une consigne incompréhensible, il avait beau demander autour de lui, personne n’était en mesure de l’éclairer. Ça devait être la matière où il était le plus nul, et pourtant Merlin savait qu’il faisait des efforts. Ils avaient les BUSES à la fin de l’année, il avait tout intérêt à se bouger. En plus, la date buttoir approchait. Génial. Il soupira en se laissant tomber sur le dossier de sa chaise. La Salle Commune était vide mais plus pour très longtemps. Ça sonnait bientôt seize heures, soit la fin des cours pour beaucoup d’élèves. Sven, quant à lui, finissait à quinze heures ce jour-là. C’était donc assez tranquille. Bon. Il fallait qu’il replanche là-dessus avant d’être embêté par les futurs nouveaux arrivants. La Salle Commune était top pour travailler, mais seulement lorsqu’il n’y avait pas de bruit. Il s’y sentait en sécurité et il faut dire que les tons chaleureux de la pièce y étaient pour quelque chose. Posant sa joue dans le creux de sa main, il mâchouilla le bout de son crayon les sourcils froncés, lisant une énième fois la consigne écrite sur son parchemin. Ouais, non. Toujours pas mieux que quelques minutes auparavant.
Tandis qu’il se grattait la tête à la recherche d’une vaine illumination, il entendit des pas puis des bruits de voix. La fin des cours. Ça y était. Il soupira, ferma son parchemin et rengaina sa plume. C’était terminé pour aujourd’hui. Peut-être après le repas, si la bibliothèque était ouverte. Et encore, ce n’était même pas sûr. Mrs. Pince n’aimait pas trop ouvrir le soir. Bon, tant pis.
« Hé, Sven ! Y’a ta sœur qui t’appelle devant la Salle Commune ! » lui lança John, un élève un peu plus âgé que lui.
Sa sœur ? Nina ? Mais ? Qu’est-ce qu’elle faisait là ? Ce n’était pas dans ses habitudes de venir frapper à la porte des Blaireaux… Ça devait être urgent.
« Merci mec ! Je pose mes affaires là, personne n’y touche ok ? »
Les Poufsouffle présents dans la salle lui firent un signe affirmatif, et c’est le pas rapide que Sven déboucha hors de leur repaire avant de tourner la tête à droite et à gauche pour… Oh. Nina. Celle-ci accourut dans sa direction et lui fit un câlin tout en le serrant contre elle. Sven le lui rendit et ils restèrent comme ça pendant quelques secondes. Sa sœur se dégagea un peu de lui et Sven rit à sa remarque.
« Peut-être bien ! Mes manches commencent à être trop courtes, regarde, » lui fit-il en lui montrant lesdites manches qui remontaient un peu plus haut que son poignet.
Le Poufsouffle lui jeta alors un air soucieux. Il la connaissait trop bien pour savoir lorsque quelque chose n’allait pas.
« Oula, je connais ce regard. Y’a quelque chose qui va pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 93
| AVATARS / CRÉDITS : josefine frida pettersen
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: Besoin de soi, besoin de l'autre <> Feat. Sven Lænsen Mar 24 Avr - 21:13


Sven était bien mal barré avec sa sœur et son frère quand on y pensait : toujours positionné entre les deux individus qui peuvent se prendre la tête à tout moment, les choses n'étaient pas toujours simples à gérer pour lui. Du moins, c'est ce à quoi pense souvent Nina lorsqu'elle le voit tout faire pour calmer le jeu et arranger les choses. Mais cette fois, il n'y a que Nina, en partie. La jeune fille avait besoin de discuter avec son jumeau, de le voir, de passer un petit moment avec lui : sa présence lui avait toujours été d'un certain réconfort. C'est pourquoi elle était venue jusque dans les sous-sol, c'est pourquoi elle a demandé à le voir et qu'elle l'a attendu pour le serrer ensuite dans ses bras, geste que le jeune homme n'a pas refusé... Ce n'est pas aussi inhabituel qu'on pourrait le croire ; ils n'ont jamais vraiment eus besoin de parler pour se faire comprendre. Il parait que c'est ça être jumeaux même si ça va bien au-delà encore.

Nina jette un regard aux bras de sa moitié, souriant face à la réaction de Sven. Même si la remarque de la blonde était seulement un moyen de faire oublier ce qu'il venait de se passer, le brun avait visiblement joué le jeu mais malheureusement, il n'est pas si dupe que ça, et même pas du tout à vrai dire surtout lorsqu'il s'agit de sa sœur. Cette dernière, bien qu'ayant tenté de pas montrer son mal-être du moment, avait lamentablement échoué face à celui qui avait grandi à ses côtés.

"Je ne peux rien te cacher hein ? "

Elle lui adresse un sourire, parvient même à laisser un petit rire lui échapper. Puis elle reprend son sérieux, ne se décidant pas à s'éloigner de son frère par la même occasion.

"Je...Je voulais te parler. C'est au sujet de ma dispute avec Njal. Je sais pas quoi faire."

C'était clairement sa façon d'appeler son jumeau au secours. En temps normal, Nina ne lui demande rien lorsqu'elle se prend la tête avec son aîné, jamais, c'est lui qui décide de se mêler aux festivités. Sauf que cette fois c'est différent : cette fois, la jeune fille avait besoin de demander comment faire, avait besoin d'être écoutée et peut-être conseillée.

"Je voudrais bien arranger les choses mais je sais pas comment m'y prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 226
| AVATARS / CRÉDITS : › Froy Gutierrez • Ben ♥
| SANG : › Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Besoin de soi, besoin de l'autre <> Feat. Sven Lænsen Sam 5 Mai - 16:27

Sven et Nina, c’était comme les deux doigts de la main. Ils se connaissaient par cœur et ne pouvaient rien se cacher l’un à l’autre. Ils avaient une telle relation fusionnelle qu’ils étaient même capables de savoir ce que l’autre aurait pu faire à tel ou tel moment, ce qui faisait qu’ils s’entendaient aussi bien. Les jumeaux, aussi loin que leur permettait leur mémoire, ne s’étaient jamais disputé. Ou alors, ça n’avait pas dû être pour quelque chose de très important. En revanche, Njal et Nini, n’était une toute autre affaire. Deux caractères qui s’opposaient. Deux Maisons qui s’opposaient. Ce n’était pas facile et Sven se retrouvait très vite au milieu de cette fratrie en tant que médiateur. Cela pouvait vite péter entre le serpent et la lionne.
« J’te connais trop Nini, tu le sais bien, » fit-il avait un fin sourire.
Sven connaissait cette tête-là, il connaissait ce regard abattu et cette bouche triste. Quelque chose à voir avec Njal. Et le blaireau avait mis le doigt juste. Njal. Tout de suite après leur dispute, Nia était venue le trouver et lui avait tout raconté. Tout. Dans les moindres détails. Il soupçonnait sa sœur d’en avoir un peu rajouté, car elle exagérait tout le temps un peu lorsqu’il s’agissait d’une engueulade avec leur frère aîné. Frère qui lui avait révélé son orientation sexuelle. Ce n’était pas grave en soi, mais Sven pouvait comprendre la réaction de sa sœur. Tout comme il pouvait comprendre celle de Njal. Comment ne pas le comprendre ? C’était une vérité assez dure à dire, assez dure à accepter.
« Tu viens, on va s’asseoir ? » lui proposa gentiment le blaireau avant que tous deux ne se dirigent vers un banc en pierre non loin.
Il prit un peu son temps avant de prendre la parole. Il ne fallait pas qu’il brusque sa jumelle, surtout lorsqu’elle était dans un tel état.
« Je sais que vous avez votre petite fierté vous deux, et que vous n’irez pas vous excuser à l’autre tout seul. La discussion que t’as eue avec lui l’autre jour, je comprends qu’elle puisse être difficile, franchement je sais pas comment j’aurais réagi à ta place. Mais… Il hésita un peu avant de poursuivre. Je pense qu’il faut que t’essaies de te mettre à sa place. Tu sais, ça… Ce genre de… sujet, c’est pas évident. Tu connais Njal, il garde un peu tout pour lui, et des fois j’ai l’impression qu’il nous dit que tout va bien alors que non… Ça a pas dû être évident déjà pour lui de s’accepter, et le dire à sa propre sœur a dû être encore plus dur. Sven fit une petite pause le temps que sa sœur digère tout ça. Tu t’imagines comment sont les serpents. J’imagine qu’il a pas dû se faire accepter par eux à cause de ça, sans compter la rumeur qui a circulé dans tout le château à ce sujet… La rumeur concernant l’homosexualité de Njal qui, en fait, s’était révélée être vraie. Après, je suis d’accord avec toi. Il aurait dû s’y prendre autrement, savoir qu’on est la famille, qu’il peut compter sur nous et qu’on le jugera jamais. Le norvégien planta la prunelle de ses yeux dans ceux de sa sœur, mais avant d’avoir confiance en l’autre, il faut d’abord s’apprendre à s’aimer. J’pense qu’il a mis du temps avant de s’aimer, Njal. Il faut pas lui en vouloir tu sais, juste… Essayer de se mettre à sa place. »
Sven ne savait pas trop si ses paroles avaient fait du bien à sa sœur, mais il espérait qu’elle ne soit pas trop aveuglée par son âme vexée et blessée pour comprendre le sens de ses phrases.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 93
| AVATARS / CRÉDITS : josefine frida pettersen
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: Besoin de soi, besoin de l'autre <> Feat. Sven Lænsen Mer 16 Mai - 21:15

C'est vrai, Sven connaissait trop bien Nina pour ne pas deviner que quelque chose la tracassait. Surtout qu'elle était moins turbulente qu'en temps normal ces derniers temps. D'habitude, elle ne se laisse pas abattre pour si peu mais elle ne sait pas, elle ne sait pas expliquer pourquoi cette dernière dispute avec Njal a autant d'impact sur elle. Il y avait quelque chose de différent, dans celle-ci, quelque chose qui l'avait blessé plus que de raison alors que les autres fois, ça ne l'affectait pas de cette façon. Mais le vert avait lui aussi été blessé, surtout cette fois. Peut-être que c'est l'une des raisons pour lesquelles la jeune Lænsen vivait aussi mal la chose : elle lui avait fait plus de mal qu'elle ne l'aurait voulu... Et elle ne l'avait pas voulu tout court....Mais le problème était qu'elle ne parvenait pas à trouver ce qui avait autant pu le blesser. Alors Sven était encore devenu sa seule issue, parce qu'elle le savait plus réfléchit et que bien souvent, c'était lui qui arrangeait les plus grosses disputes ou du moins, qui clamait le jeu jusqu'à ce que sa soeur et son frère finissent le boulot. Elle s'en voulait presque, Nina, de se reposer de la sorte sur son jumeau. Mais il était celui qui la comprenait mieux que quiconque, celui qui la connaissait le plus au monde et réciproquement.

Alors elle l'écoute, elle écoute sa moitié attentivement, forcée de constater que oui, il a raison. Njal est fier, plus renfermé, ne de libre pas sur ce qui le tracasse et son orientation n'a pas dû être simple à assumer. Mais...Mais voilà , Sven a encore tapé dans le mille : le problème , c'était que l'aîné Lænsen n'avait pas fait confiance à sa famille pour ça, pour en parler. Au fond, c'est cela qui avait le plus blessé la blonde. Certes, la nouvelle fût un choc mais Nina n'allait pas reprocher à son grand frère d'aimer les garçons ou le juger là-dessus .. A vrai dire, elle s'était plutôt inquiétée de ce qu'en penseraient leurs parents, à la limite. Mais peut-être n'avait-il pas compris ce qu'elle lui avait reproché. Peut-être avait-il pris l'expression surprise de sa petite soeur comme un lié à la honte plutôt qu'à la nouvelle en elle-même. Nina regardait son frère, lui adressa un petit sourire alors qu'elle était assise à côté de lui.

«Oui, j'ai compris. Njal a toujours eut du mal avec lui-même. Je pense qu'on a beaucoup trop réagis tous les deux...» Elle marque une pause, pose sa tête sur l'épaule du brun avant de reprendre. «Je voulais pas le blesser tu sais. Jamais. Mais j'ai peur qu'il ait cru l'inverse ou que j'en avais honte....et qu'il ne revienne pas vers moi comme avant. Ça fait plusieurs mois qu'on s'est plus parlé , ça semble faire une éternité. Je ne sais pas comment retourner vers lui,sans qu'il cherche à m'éviter, je sais pas comment lui expliquer, lui faire comprendre...»

Son frère, Nina l'adore plus que tout au monde avec Sven. Ce seront toujours eux avant les autres. Elle pourrait presque tout planter pour eux. Comment retourner vers Njal et lui faire comprendre à quel elle veut le retrouver, à quel point elle a besoin de lui, à quel point elle l'aime ? Mais aussi qu'il doit lui dise confiance et ne pas croire qu'elle le jugera ou le rejettera sur ce qu'il pourrait dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 226
| AVATARS / CRÉDITS : › Froy Gutierrez • Ben ♥
| SANG : › Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Besoin de soi, besoin de l'autre <> Feat. Sven Lænsen Sam 26 Mai - 11:52

Pour réconcilier ces deux-là, il fallait mettre le doigt sur le problème. Là où ça faisait mal. Ce n’était pas très agréable, mais il fallait parler des choses qui fâchaient, sinon personne n’avançait dans la vie. À croire que c’était le rôle de Sven de sans cesse recoller les bouts. Après, il le faisait avec plaisir. Il n’aimait pas voir les autres tristes ou mal à l’aise et faisait tout pour les rendre bien. Surtout lorsqu’il s’agissait de sa propre famille. Là, il pouvait se battre contre le monde entier pour que le trio Lænsen soit en paix. Pas toujours facile avec la boule de feu Nina et l’eau calme Njal. Mais Sven était un être compréhensif et prenait rarement parti entre les deux. Il cherchait plutôt à leur ouvrir les yeux au lieu qu’ils restent dans leur aveuglement. C’en était ainsi depuis qu’ils étaient tous jeunes.
Il hocha la tête. Bien sûr qu’ils avaient beaucoup trop réagi, tous les deux. Dès qu’ils se disputaient, ils se balançaient des phrases qu’ils ne pensaient même pas. La colère pouvait engendrer tellement de réactions bêtes qui pouvaient détruites tant de relations… Comme ça. En un mot, une phrase, l’orgueil était touché, la fierté était blessée. Et les ponts se coupaient. Ce n’était pas ce que souhaitait Sven pour Njal et Nina, aussi parce qu’il savait pertinemment qu’il ne pouvait pas choisir entre son frère et sa sœur. Ça avait toujours été eux trois contre le reste du monde, main dans la main. Et il voulait que ça reste ainsi.
« J’irai lui parler, lâcha Sven après quelques secondes de réflexion. J’irai lui parler histoire de faire baisser la tension de son côté comme je viens de le faire avec toi, continua-t-il en glissant un regard sur elle, puis après je veux que vous alliez parler pour régler tout ça. Excusez-vous tous les deux même si je sais que c’est difficile à faire des excuses, mais c’est que comme ça que vous allez pouvoir avancer. Il eut un instant de silence avant de reprendre. Oubliez votre fierté et dites-vous à quel point vous vous aimez. Njal a besoin de comprendre qu’il peut compter sur nous Nina, tu comprends ? Qu’on fait des efforts pour qu’il se sente à sa place avec sa famille. Si tu te braques, il aura l’impression qu’il ne compte pas à nos yeux… »
C’était peut-être un peu trop direct, mais parfois il fallait être un peu dur dans les mots pour réveiller la personne. Surtout quand cette personne s’appelait Nina Lænsen, et Sven était bien placé pour le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 93
| AVATARS / CRÉDITS : josefine frida pettersen
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: Besoin de soi, besoin de l'autre <> Feat. Sven Lænsen Ven 15 Juin - 23:04


Pauvre Sven qui était toujours au milieu de ses aînés...Enfin, pour le temps qui séparait l'heure de naissance de Nina et la sienne. Et dire que certains jumeaux se prennent la tête parce l'un est né quelques minutes avant l'autre. Ca semble bien stupide. En considérant que Sven était la cadet de la fratrie, c'était presque ironique de voir que par moments, il était le plus raisonnable et réfléchit. Ca ne devait pas toujours être simple à gérer pourtant, il le faisait toujours avec aisance et sans agacement. La situation était agaçante, mais l'aide qu'il fournissait venait toujours du fond du cœur. Parfois, Nina s'en voulait de se reposer sur lui dès que la situation était trop tendue, ici particulièrement car il faut dire ce qui est, c'est bien la première fois qu'elle va directement demander l'aide de sa moitié. D'habitude, Sven agit de son propre chef, sans que personne ne lui demande rien et tout se faisait naturellement. Mais là, la jeune fille était perdue, complètement.

Mais quand le Poufsouffle annonce qu'il va aller parler à Njal, les yeux de la jeune Lænsen deviennent ronds, s'agrandissent. Lui en parler … Lui en parler.


"Non..." dit-elle a voix basse, très fébrilement.


Après, on viendra dire qu'elle a pas voulu faire l'effort par elle-même, qu'elle se cache derrière son jumeau. Bon pour le coup c'était un peu près ça d'une certainement façon mais pas trop non plus. Elle avait juste besoin de trouver une solution. Mais à en juger par les parole du brun, elle allait devoir faire avec sa décision à lui, agir plus tard. La blonde baisse les yeux un instant suite aux mots de Sven : il était bien l'une des très rares personnes à pouvoir le faire agir ainsi. Et elle hoche la tête, se mordillant la lèvre durant ce petit moment de silence. Mais… rapidement, elle se remet à fixer sa moitié, penchant la tête, les sourcils froncer. Elle lâche alors un rire bref et sec, s'éloigne du jeune homme en tenant sa tête entre ses mains d'un air presque scandalisé, décoiffant ses cheveux de part et d'autre de sa tête.


"Pour qu'il se sente à sa place dans la famille ? Qu'il aura l'impression qu'il ne compte pas à nos yeux si je me braque ?"


Ces mots n'avaient rien d'apaisant tout à coup. Vraiment pas. A vrai dire, il venaient de déclencher chez la jeune fille une certaine colère, incompréhension.


"Sven ! je suis d'accord qu'il est pas toujours bien, pas sûr de lui. Mais au point qu'il se sente mal parmi nous , avec toi ou moi et que juste parce que je peux m'emballer sur lui, il ne sent pas aimer et soutenu… Là non. Non ! Il a tellement peu confiance en nous et nos sentiments pour lui ? En moi ?

Elle se retenait de pas hurler mais sa voix était clairement remplie de colère, mais aussi de tristesse. Des mois déjà qu'ils ne se parlent plus. Et elle se sent encore la plus touchée.

"J'ai l'impression d'être la seule à vouloir faire un effort, à prendre aussi mal la situation et à être pourtant prête à dire pardon… Mais là. Il a pas le droit de penser ainsi. Il a pas intérêt à penser ainsi ! ajoute-t-elle les poings fermé, poings qu'elle laisse tomber , presque violemment, sur le torse de son frère. Et là s'en était trop. Encore. Et elle laisse les larmes couler le long de ses joues. Rien ne va. Rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 226
| AVATARS / CRÉDITS : › Froy Gutierrez • Ben ♥
| SANG : › Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Besoin de soi, besoin de l'autre <> Feat. Sven Lænsen Mar 10 Juil - 23:02

Si les paroles du jeune homme avaient voulu être apaisantes auprès de sa sœur jumelle, ce fut tout l’inverse qui se produisit. Sven serra un peu sa mâchoire. Il n’avait pas voulu empirer la situation mais aurait dû prévoir le caractère fougueux et imprévisible de Nina qui partait souvent en quart de tour. Se passant une main dans les cheveux, il la laissa déballer tout ce qu’elle avait sur le cœur pour que tout sorte une bonne fois pour toutes. Le cadet des Lænsen essayait de se mettre à sa place – c’était d’ailleurs toujours ce qu’il faisait pour prendre de meilleures décisions – et ne pouvait que comprendre sa situation. Nina avait l’impression d’être trahie par son frère aîné alors que leur famille était leur pilier, leur mur porteur à tous les trois – tous les cinq si l’on comptait les parents. Lorsqu’un pilier s’effondrait, c’était tout le reste qui chutait en subissant les conséquences. Et les membres de la petite fratrie norvégien avaient chacun leur manière de réagir à ces chocs. Plus ou moins pacifiquement.
« C’est pas ce que je voulais dire, Nina, lâcha-t-il en guise réponse. L’élève se rapprocha de sa sœur et posa une main sur son épaule. J’dis pas qu’il n’a pas confiance en nous. Il nous aime sœurette, tu le sais bien. Je dis qu’il n’a pas confiance en lui, et que les gens qui n’ont pas confiance en eux ont toujours la même réaction. »
Mais rien à faire, Nina boudait toujours. Elle commençait à faire sa tête de mule. Sven soupira, se leva du banc et s’accroupit face à elle en cherchant son regard des yeux.
« Ils se renferment de plus en plus sur eux, Nina. Mets-toi à sa place, le nombre d’heures qu’il a dû passer à répéter en boucle dans sa tête ce moment où il nous l’annoncerait. Cette torture mentale à subir les moqueries des autres pendant que nous, on se doutait probablement de rien à ce moment-là. Attention, j’dis pas non plus que c’est de ta faute, il a dit certaines choses qu’il n’aurait pas dû dire mais… Je pense que vous devez vous expliquer. »
Le Poufsouffle eut un sourire triste.
« Imagine comment seraient nos vacances en Norvège. Papi et mamie trouveraient ça bizarre que vous ne vous parliez pas. Bon, après ils ont l’habitude, nuança-t-il avec un rire lumineux comme le soleil, mais tu vois ce que je veux dire. »
L’adolescent craignait un autre pétage de plomb de sa jumelle. Il espérait que ça ne soit pas le cas.

Citation :
Désolée du retaaard !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Besoin de soi, besoin de l'autre <> Feat. Sven Lænsen

Revenir en haut Aller en bas

Besoin de soi, besoin de l'autre <> Feat. Sven Lænsen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» besoin d'amour, besoin de tendresse.
» Mais, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre.Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde... [Livre I - Terminé]
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Poudlard
-