Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

Nourrissons-nous, nous avons le temps pour les autres | AMBROSIUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 286
| AVATARS / CRÉDITS : Saoirse Ronan | praimfaya
| SANG : Mêlé, père cracmol, mère sorcière


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La foudre
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Nourrissons-nous, nous avons le temps pour les autres | AMBROSIUS Sam 14 Avr - 17:16

Le trophée de la plus belle tête des mauvais jours, c'était assurément Jyn qui le détenait. Avec ses épaules tombantes et ses yeux endormis, la petite Poufsouffle se contentait d'écouter d'une oreille bien distraite l'agaçante Greta lui parler d'amour, gloire et beauté bonheur. A treize ans, la paix dans le monde et la joie de vivre dans le château n'était pas la priorité première de la petite orpheline, qui se contentait tout juste de balayer correctement devant la porte de son jardin. En effet, elle avait bien d'autres choses personnelles à régler pensait-elle sombrement, en coulant ses yeux bleus sur la blonde qui faisait maintenant des gestes grandiloquents. Un soupir. Puis un deuxième. Alors qu'elles arrivaient près de la Grande Salle, la vue d'Ambrosius Flint la convainquit de sourire un peu pour ne pas paraître pour une fermière. « Greta, ça ne m'intéresse pas » lui fit-elle savoir – même s'il ne fallait pas être un devin pour le comprendre vu l'air avec lequel elle la regardait depuis qu'elles étaient sortis de la salle commune. « Tu m'ennuies » lui signifia-t-elle encore en croisant ses bras contre sa poitrine. Mais rien visiblement, n'arrêtait sa camarade qui ne se rendait pas compte à quel point la présence du troisième année au sang-pur la sauvait d'un crache-limaces. Sans qu'elle ne sache trop comment, ni pourquoi – puisqu'elle ne l'écoutait pas ! – Jyn se retrouva avec un plateau rempli de gâteaux. Son air médusé suivit du regard Greta qui lui mimait de s'en aller pour aller les distribuer. Cette idée farfelue d'équipe des blaireaux n'intéressait pas la gamine qui était de toute manière, trop asociale pour faire partie d'un réel groupe. Son regard se posa sur Ambrosius qui se révéla être dans la même périlleuse situation. Rien n'allait, d'autant plus que ce plateau était lourd, trop lourd.
Elle l'observa avec un regard timide sans oser lui parler. Tout pourtant, la portait à engager la discussion avec le jeune homme, mais si elle pouvait être aussi féroce qu'un dragon, elle pouvait aussi être aussi candide qu'un boursouf. « Tu dois les distribuer aussi, Ambr - Hmpf ? » osa-t-elle demander d'une voix minuscule et misérable en observant le plateau du jeune homme plutôt que lui. La petite Poufsouffle avait toujours ressenti – aussi loin pouvait-elle se souvenirs – à l'égard du garçon, une sincère tendresse qu'elle ne s'expliquait guère. Ce n'était pourtant pas faute d'y avoir réfléchie dans son lit, pendant les nuits où elle ne parvenait pas à dormir. Elle qui avait tendance à avoir une dent contre le monde entier, se trouvait présentement bien désarmée devant l'air et le sourire d'Ambrosius Flint.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 261
| AVATARS / CRÉDITS : Alex Lawther (made by me)
| SANG : Sang pur, même si cela n'a pas vraiment d'importance à ses yeux.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le fantôme de Pépé Urias
| PATRONUS : Un sphynx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Nourrissons-nous, nous avons le temps pour les autres | AMBROSIUS Sam 14 Avr - 17:36

Blong ! Dans un bruit de ferraille, un plateau rond rempli de gâteaux en tout genre recouvrit toutes ses notes d'étude des runes que le jeune Ambrosius avait étalées sur sa table de travail. En relevant la tête, il croisa le regard de la très souriante Greta Catchlove qui, les mains sur les hanches, lui lançait des oeillades significatives en alternant entre lui et le plateau. Devait-il comprendre qu'il était de corvée de distribution ? Dans un soupir, il se laissa aller contre le dossier de sa chaise.
— Greta, t'es gentille mais je bosse, là... lui dit-il.
Elle lui répondit d'un haussement d'épaules qu'on était samedi et qu'il aurait tout le temps de travailler ses cours cet après-midi car la bonne humeur, l'amour, le partage et la solidarité n'attendaient pas, puis elle le planta là pour aller mettre son grappin sur quelque autre innocent de la trempe d'Ambrosius qui, dépité et découragé d'avance, se leva, résigné, avant de s'emparer du plateau qui, en plus de quoi, était super lourd.
Jyn, sa camarade de classe un peu spécial, s'approcha de lui et le Poufsouffle lui adressa un sourire.
— Oué, j'en ai bien l'impression, dit-il en jetant lui-même un coup d'oeil à ce qui lui encombrait les mains. Mais ça ne m'enchante pas des masses... On a toujours l'air un peu goule à distribuer ces trucs à tous ceux qui passent, non ?
Il soupira de nouveau avant d'ajouter :
— Tu veux qu'on s'y colle ensemble ?


Dernière édition par Ambrosius J. Flint le Ven 4 Mai - 9:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 286
| AVATARS / CRÉDITS : Saoirse Ronan | praimfaya
| SANG : Mêlé, père cracmol, mère sorcière


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La foudre
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Nourrissons-nous, nous avons le temps pour les autres | AMBROSIUS Lun 16 Avr - 19:41

Jyn devait probablement être la seule enfant à avoir pleuré de désespoir en apprenant qu'elle n'appartenait pas au monde des "moldus" mais bien au monde des "sorciers". La petite fille originaire du nord de l'Ecosse, avait très mal vécu l'idée de devoir se séparer de ses parents. Son traumatisme juvénile l'avait toujours poursuivi et continuait encore tous les jours, de créer en elle un profond malaise qu'elle ne parvenait pas à faire disparaître.  Poudlard n'était pas une seconde maison pour elle mais bien la première prison dans laquelle elle avait marché. Ses hauts murs et ses grandes façades l'a hantaient chaque jours un peu plus tandis qu'elle traversait les couloirs d'asphalte habillés de toiles. La première fois qu'une statue lui avait parlé, elle avait sursauté, avait posé sur elle ses yeux bleus puis s'était enfuie à toute jambe. Il n'y avait guère que la forêt interdite pour calmer ses terribles ressentiments. Elle ne voyait plus ses parents que pendant les vacances, et comptait les jours qui la séparait d'eux. Il ne restait exactement que cinquante-trois jours avant qu'elle ne reparte pour le Pays de Galles, et elle avait hâte. Au dessus de son lit, il y avait un calendrier qu'elle avait ramené de chez elle, sur lequel était imprimé les photos hypnotiques de la forêt de Dean. La gamine rêvait d'y fouler le sol, et avait pris l'habitude de l'observer pendant quelques instants, tous les matins. Ses camarades de dortoirs se moquaient bien de ses lubies, mais la sauvage et asociale petite fille, ne faisait guère attention à eux. Peut-être ressentait-elle inconsciemment la peur de ne voir personne pour l'accueillir à la gare King's Cross. L'angoisse d'être à nouveau abandonnée ravageait l'équilibre qu'elle aurait dû se construire à Poudlard. L'Ecole de Sorcellerie après tout, n'était pas là pour se faire détester par ses aspirants sorciers, mais bien pour les élever à un rang supérieur, et digne. Jyn pourtant, se sentait bien incapable de faire de la magie avec son bâton de bois et se contentait de l'agiter en marmonnant sans guère faire d'efforts pour produire le moindre sort. La gamine espérait qu'ainsi, elle soit renvoyée de Poudlard et puisse enfin toucher à l'existence moldue et normale à laquelle elle aspirait. Outre la solitude qu'elle ressentait sans ses parents, la petite Poufsouffle avait l'impression de ne voir autour d'elle, que des regards hostiles. Il n'y avaient guère que quelques élus pour accrocher ses pupilles, et la faire se déconcentrer de ses rêves fantomatiques. Ambrosius Flint faisait partit de ces personnalités qui avaient accrochés son regard, et elle ne pouvait jamais s'empêcher de le regarder longuement lorsqu'il étudiait paisiblement dans la salle commune. Ce n'était que bien après le début de son observation, qu'elle avait appris qu'il portait ce qui était l'équivalent d'un nom noble chez elle. Son origine n'était pas quelque chose qui l'intéressait et... " On a toujours l'air un peu goule à distribuer ces trucs à tous ceux qui passent, non ?" interrompit-il le court de ses pensées. Ces dernières s'évanouirent dans ses yeux tandis qu'elle se sentait bête de ne pas l'avoir écouté. Une telle conclusion la fit rougir furieusement et elle peina à articuler : "C'est vrai... Je t'avoue que j'ai parfois, hum, un peu honte de ce qu'ils font". Jyn avait beau ne pas se soucier de son propre ridicule lorsqu'elle s’enfuyait à toute hâte pour éviter la foule, elle était particulièrement sensible à l'image que renvoyaient ses pairs. Elle acceptait mal que l'on puisse la confondre avec des donneurs de gâteaux ambulants. La petite fille estimait que ce n'était pas en faisant cela que les gens endeuillés par la guerre, iraient mieux. La preuve, elle avait beau s'empiffrer des mets qu'elle voyait à table le soir, cela ne changeait guère son apitoiement misérable lorsqu'elle repensait à ses géniteurs.  Les mots du Professeur McGonnagall résonnaient toujours dans sa tête tandis qu'elle se demandait si elle n'avait pas menti en disant que la maison à Poudlard, serait une deuxième famille. Elle se sentait si loin de leurs délires, si loin de leurs habitudes, qu'elle ne se sentait pas reliée à eux. Les seuls desquels elle se sentaient proche par la force des choses, c'était ses parents. "Je ne... Je ne comptais pas les distribuer, pour tout te dire" lui confia-t-elle en ponctuant sa phrase d'un léger rire lorsqu'il lui proposa qu'ils s'y collent ensemble. Néanmoins la gamine y vit là une occasion trop belle de passer du temps avec lui : "Mais on peut toujours faire comme si ?".

(821)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 261
| AVATARS / CRÉDITS : Alex Lawther (made by me)
| SANG : Sang pur, même si cela n'a pas vraiment d'importance à ses yeux.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le fantôme de Pépé Urias
| PATRONUS : Un sphynx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Nourrissons-nous, nous avons le temps pour les autres | AMBROSIUS Ven 4 Mai - 9:54

Ambrosius rigola et manqua par la même occasion de renverser son plateau qu'il rattrapa de justesse. Tandis qu'ils quittaient tous les deux la pièce -sous l'oeil satisfait de leur camarade Greta- en descendant le petit passage qui menait aux tonneaux gardant l'entrée de la salle commune, le garçon se tourna vers son amie.
— Et que voulais-tu en faire, demanda-t-il avec humour, si tu ne comptais pas les distribuer ? Les donner aux elfes ? Les manger ?
Ils arrivèrent dans le couloir du sous-sol et rencontrèrent une bande de Serpentard qu'Ambrosius connaissait pour être des amis de sa soeur. Sachant pertinemment qu'il allait se faire rembarrer, il leur tendit tout de même le plateau de mignardises.
— Un cookie ? fit-il avec le sourire.
— Casse-toi, pauvre tâche ! lui répondit-on et Ambrosius se tourna vers Jyn en haussant les épaules, sans se départir de son sourire amusé.
— J'aurai essayé.
Au bout du couloir, ils entendirent la voix de Greta et le Poufsouffle poussa un juron.
— Viens, cachons-nous ! dit-il en tenant le plateau d'une main et en empoignant le bras de Jyn de l'autre afin de l'attirer dans un placard à balais qu'il referma une fois qu'ils y étaient entrés.
Le sorcier actionna la lampe à l'aide d'une ficelle et lorsque la lumière se fit dans le minuscule espace dans lequel ils s'étaient retranchés, il posa son index sur ses propres lèvres pour intimer à sa camarade de rester silencieuse. Puis il lui fit un clin d'oeil et s'empara d'un muffin qu'il croqua à pleines dents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 286
| AVATARS / CRÉDITS : Saoirse Ronan | praimfaya
| SANG : Mêlé, père cracmol, mère sorcière


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La foudre
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Nourrissons-nous, nous avons le temps pour les autres | AMBROSIUS Dim 6 Mai - 21:19

Les relations de Jyn pouvaient se compter sur les doigts d'une main. La petite fille était une farouche sorcière. Mais si elle ne niait pas le terme "farouche" elle niait bien volontiers le nom qui suivait. Elle était d'après elle, aussi proche d'être une sorcière qu'une pâte à pain d'être une pizza. Mais parmi ces gens sans visage - car elle ne s'occupait pas assez des individus dans leur immense majorité pour se soucier des traits de leurs visages - il y avait Ambrosius. Le garçon rayonnait comme la couleur de son blason, au contraire de la petite orpheline qui semblait assombrir tous les tableaux dès lors qu'elle y apparaissait. Lui, il était un garçon gentil, et apprécié. La preuve, Greta était venue le voir pour lui demander de distribuer des gâteaux. Mais elle. Elle était un répulsif à éruptif. Jyn n'était pas une gamine qui portait clairement la joie de vivre sur ses traits, bien qu'elle les forçait un peu pour paraître totalement saine et normale en face du Poufsouffle. Une envie de l'impressionner ? Peut-être. En attendant, elle ne savait pas comment agir normalement sans le faire fuir.

La petite fille rosit lorsqu'il s'amusa de sa réponse. Elle avait l'impression de se donner en spectacle et d'être ridicule. Si l'écossaise était minuscule, elle n'en avait pas moins une panse de dragon. Manger tous ces gâteaux ne lui faisait pas peur : "Hmf, c'était une option, oui..." fit-elle en faisait une tentative pour avoir l'air de sourire naturellement - un échec ! L'orpheline faisait de grands pas pour soutenir son allure, elle était minuscule alors qu'il était beaucoup plus grand qu'elle. Le jeune garçon proposa un cookie à un Serpentard qui l'insulta. Une fois encore, les joues de Jyn rosirent mais pas de gêne, cette fois-ci. "Tu ne peux pas le laisser dire ça" remarqua-t-elle en fronçant les sourcils tout en faisant un geste pour sortir sa baguette de sa poche. Faire cracher des limaces à cet idiot qui osait traiter Ambrosius de tâche pourrait rendre sa journée merveilleusement belle. Mais la petite fille n'eut pas le temps de réaliser son rêve puisqu'il l'entraîna avec elle - en lui prenant la main en plus ! - pour se retrouver enfermée dans un placard à balai. Jyn crevait de chaud, mais elle avait plus l'impression que c'était à cause du coup de sang qu'elle venait d'avoir. Elle devait avoir les joues toutes rouges et elle les sentit chauffer un peu plus lorsqu'elle y pensa. Pour cacher sa gêne, la petite orpheline prit timidement un cookie pour croquer dedans à pleine dents. Elle se sentait prête à relever le défis de tout manger. "Tu serais capable de manger tout ton plateau ?" demanda-t-elle autant par curiosité que par envie de relever un défi. Elle étira un sourire mutin sur ses lèvres - ou tout du moins, désirait-elle qu'il soit mutin et non bizarroïde.

(510)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 261
| AVATARS / CRÉDITS : Alex Lawther (made by me)
| SANG : Sang pur, même si cela n'a pas vraiment d'importance à ses yeux.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le fantôme de Pépé Urias
| PATRONUS : Un sphynx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Nourrissons-nous, nous avons le temps pour les autres | AMBROSIUS Mar 15 Mai - 9:48

Ambrosius, la bouche pleine, posa son oreille contre la porte du placard et garda la position jusqu'à ce que les pas de leur chère camarade Greta se soient assez éloignés pour qu'ils ne parviennent plus jusqu'à eux. Alors il se redressa tout en enfournant un deuxième morceau de muffin dans sa bouche. Il remarqua la grimace -ou était-ce un sourire ?- que lui adressa Jyn et, les sourcils froncés, il lui sourit à son tour.
— Et toi ? lui lança-t-il sur un air de défi, ses yeux fixant les siens. Le dernier qui en vient à bout devra retourner auprès de Greta pour lui demander de nouveaux gâteaux, et les distribuer pour de vrai, cette fois.
Ambrosius pouffa doucement, leva son muffin à hauteur de ses yeux et hocha la tête d'un air solennel.
— Prête ?
Et le Poufsouffle engloutit d'une bouchée le restant de son muffin avant de s'emparer d'un cookie à la noix de pécan. Mâcher son gâteau lui fit perdre un temps considérable -comme lorsque l'on veut répondre à quelqu'un mais que l'on veut avaler ce qu'on a dans la bouche avant, ça prend toujours trois plombes de plus qu'en temps normal, c'est insupportable- et il manqua de s'étouffer en riant. Il était très mauvais à ce jeu, il n'avait jamais été un gros mangeur -de toute façon à la maison on lui retirait souvent l'assiette avant qu'il n'ait eu le temps de terminer son repas. Son muffin enfin avalé, il croqua avec vigueur dans son cookie et regretta de ne pas avoir d'eau à disposition pour faire passer le tout. C'était trop sec, une vraie plaie, ce qui eut le don de le faire encore plus rire. Après le cookie, il engloutit encore deux madeleines, un financier à la pistache et lorsque vint le tour du scone à la myrtille, Ambrosius s'empara du seau sur lequel il était assis et recracha ce qu'il avait dans la bouche. Etait-ce vraiment de la myrtille qu'ils avaient mis là-dedans ?
— Je déclare forfait ! dit-il à moitié en toussant, à moitié en riant. T'as gagné, j'abandonne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 286
| AVATARS / CRÉDITS : Saoirse Ronan | praimfaya
| SANG : Mêlé, père cracmol, mère sorcière


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La foudre
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Nourrissons-nous, nous avons le temps pour les autres | AMBROSIUS Ven 18 Mai - 14:32

Si Jyn abhorrait les relations humaines, sa relation la plus accomplie demeurait avec la nourriture. La petite écossaise ayant grandit dans le Pays de Galles, avait toujours été une enfant nourrit avec deux plats plutôt qu’un, et elle avait vite comprit sa chance d’avoir une constitution lui permettant de s’empiffrer comme elle le désirait. Elle avait souvent eu des soirées assez fameuses avec son père adoptif, et il lui arrivait de gagner - bien qu’elle pensait qu’il la laissait faire - les compétitions de qui mangera le plus et le plus vite. Alors forcément, la petite orpheline n’avait pas trop peur d’Ambrosius, qui lui rendait son regard de défi. Lorsqu’il ramena la lourde Greta dans la conversation, Jyn manqua de blanchir. Elle aurait pu refuser - et en avait grandement envie - rien qu’à l’entente du prénom de la fille. Car au fond d’elle-même, la petite Poufsoufle demeurait une enfant qui n’avait pas confiance en elle, et qui était sûre de ses faiblesses avant d’être sûre de ses forces. Elle était consciente de pouvoir perdre. Mais, n’était-elle pas désireuse de passer du temps avec lui ? N’était-elle pas désireuse de l’impressionner un peu ? Lorsqu’il lui demanda si elle était prête, Jyn étira un franc sourire et se saisit d’un cookie pour se préparer à l’engloutir. Ce qu’elle fit lorsqu’il lança les hostilités. Après des années de combat avec son père, la petite fille avait mit en place sa stratégie : on mange ce qui est le plus gros pour que ça diminue plus vite, et après on se débrouille pour faire passer tout ce qui est petit. C’est ainsi qu’elle engloutit trois cookies, un muffin à la framboise, deux donuts, un beignet à la pomme et une part de gâteau étrange couleur verte. Elle n’avait pas tout à fait le ventre plein qu’Ambrosius abandonnait la bataille. “Déjà ?” s’exclama-t-elle alors qu’elle n’avait même pas avalé son dernier morceau de gâteau, “il est super bizarre ce gâteau en tout cas”. Comme elle avait encore de la place - elle le sentait, elle n’était point repu ! - elle se saisit d’un scone à la myrtille dans le plateau du garçon pour voir si c’était aussi ignoble que ça en avait l’air. “C’est quoi ?” lui demanda-t-elle parce qu’elle partait là dans une aventure bien mystérieuse.
La petite fille n’aimait pas trop cuisiner même si elle adorait manger, et ses parents n’étaient pas très friands de pâtisseries. Aussi se trouvait-elle bien dépourvue devant la plupart des choses qui étaient empilées sur les deux plateaux. “Tu n’es pas obligé d’aller voir Greta, tu sais” articula-t-elle avec une certaine difficulté, “ce serait bête que tu sois à nouveau insulté…”. Elle se replongea dans son scone, ce n’était pas si bon mais ce n’était pas horrible au point qu’elle le recrache dans un seau comme lui. Lorsqu’elle l’eût finit, elle en prit un autre, le dernier du plateau du jeune homme en se demandant ce qu’elle allait bien pouvoir manger après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 261
| AVATARS / CRÉDITS : Alex Lawther (made by me)
| SANG : Sang pur, même si cela n'a pas vraiment d'importance à ses yeux.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le fantôme de Pépé Urias
| PATRONUS : Un sphynx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Nourrissons-nous, nous avons le temps pour les autres | AMBROSIUS Ven 25 Mai - 14:34

— Un scone, répondit-il à sa question, t'en as jamais mangé ? C'est écossais, pourtant.
Et Ambrosius sourit de la voir engloutir le petit pain aux myrtilles avant de s'emparer du dernier gâteau, lui laissant le plateau vide. Il le cala sur ses genoux, se sachant trop quoi en faire. Ils étaient à l'étroit dans ce placard et le garçon ne savait pas bien comment s'installer pour ne pas empiéter sur le territoire de sa camarade qu'il savait sacré. N'empêche, il était un peu sur le chaudron de voir qu'un si petit bout de fille pouvait être capable d'emmagasiner autant de nourriture. Il s'était fait rétamer, et en beauté.
— C'est gentil à toi, lui répondit-il en hochant la tête lorsqu'elle lui dit qu'il n'était pas obligé d'aller voir Greta, mais j'accepte ma défaite et je suis prêt à recevoir ma sentence... Enfin, pas tout de suite.
En tout cas pour une sentence, c'en était bien une. Il rigola avant d'ajouter :
— Tu crois qu'on est de mauvais Poufsouffle de ne pas vouloir participer à tout ça ?
Par « tout ça », il entendait le plan d'action de leurs camarades qui s'évertuaient par tous les moyens à ramener la paix et la joie au sein du château. Dans l'idée, c'était sympa mais... Team blaireaux ? Vraiment ? Combien d'heures de brainstorming leur avaient permis d'en conclure que ce nom était LE nom qu'il fallait pour leur petit club de positive Pouffytude ? Ambrosius était déjà assez raillé comme ça et, s'il se savait divergent, il n'était pas encore prêt à assumer sa personnalité d'extrême gauche auprès de sa famille FSP (Front Sang-Pur) qui tolérait déjà très mal le fait qu'il ait atterri dans la maison d'Helga. Alors s'il venait à leurs oreilles que le benjamin Flint se pavanait dans les couloirs avec des tee-shirts « FREE HUGS » en distribuant cookies, muffins et autres scones à tous les parfums, il était à peu près certain que les prochaines vacances allaient être un véritable carnage à la maison. Et il tenait un tant soit peu à sa tranquillité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 286
| AVATARS / CRÉDITS : Saoirse Ronan | praimfaya
| SANG : Mêlé, père cracmol, mère sorcière


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La foudre
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Nourrissons-nous, nous avons le temps pour les autres | AMBROSIUS Dim 27 Mai - 14:41

Il y avait des gens qui se liaient d’amitié avec tout le monde.

Il y avait des gens qui ne se liaient d’amitié avec personne.

Il y avait des gens entre les deux. Et il y avait ceux qui préfèrerait littéralement ne pas être là. Ceux qui se liaient d’amitié avec tout le monde avaient tendance à être plus excentriques, plus affirmés. Ceux au contraire, qui ne se liaient d’amitié avec personne, avaient tendance à être plus timides et plus réservés. Ceux qui avaient assez d’amis pour ne pas être seuls et trop peu pour être réellement bien entourés étaient des gens sans doute bien équilibrés. Jyn par contre ne faisait partie d’aucune catégorie. Elle n’avait certes pas d’amis, mais ce n’était pas tant parce qu’elle était timide et réservée mais davantage parce que les gens avaient le don extraordinaire de l’ennuyer. Parmi cette foule d’individus sans valeur qui lui faisaient tout au plus perdre son temps, il y avait Ambrosius.

La petite orpheline ne réalisait pas sa chance de pouvoir discuter avec lui sans barrière ni autres élèves, simplement en tête à tête. D’elle-même, jamais elle n’aurait eu le courage d’aller le voir, de lui proposer de passer un peu de temps en sa compagnie. Après-tout celle-ci était franchement ennuyeuse. La Poufsouffle n’était point réputée pour sa conversation puisqu’elle ne parlait presque pas. Sans doute son compagnon d’infortune, se rendait donc compte qu’elle agissait bizarrement avec lui. L’idée qu’il puisse comprendre un temps soit peu ses sentiments lui colora les oreilles, fort heureusement cachées sous ses cheveux blonds. Lorsqu’il lui précisa qu’un scone était un pâtisserie écossaise, ce fut cette fois-ci les joues de la jeune fille qui s’empourprèrent un peu, non pas à cause de sa timidité mais plutôt à cause de son ignorance. Ignorance provoquée par son enfance passée au Pays de Galles. “Mmh, peut-être” marmonna-t-elle pour toute réponse comme elle n’osait pas s’épancher sur sa vie de manière malicieuse de peur de l’ennuyer profondément. Jyn ne se rendait pas compte qu’en réalité, c’était son attitude secrète qui ennuyait les gens. “Je n’ai pas encore décidé si ça me plaisait ou non” confia-t-elle en avalant la chose tout rond. Peut-être était-ce à cause d’une envie d’être gentille avec lui, ou alors était-ce une envie de lui plaire, mais la petite fille lui proposa une porte de sortie pour ne pas avoir à faire de nouveau face à Greta Catchlove. Elle esquissa un petit sourire timide lorsqu’il lui dit que s’il était prêt à recevoir sa sentence quand-même, il préférait attendre. Elle pouvait entendre cela : “Qui serait heureux de retourner voir Greta de suite pour continuer cette mascarade” marmonna-t-elle pour elle-même et non pour le jeune homme.

Jyn était maintenant repue et n’avait guerre plus envie de manger. De son plateau, il ne restait que quelques miettes qu’elle n’avait pas le coeur - ni la place - d’avaler. S’ils étaient à l’étroit, cela ne l’empêcha pas d’étendre ses jambes pour caler son dos correctement contre la pierre froide, avant de reposer ses yeux bleus sur le jeune homme assis près d’elle. Est-ce qu’elle réalisait la proximité entre eux ? Non, pas vraiment. Pas du tout, même. Elle qui s’enfuyait dès qu’il se tournait dans sa direction, se retrouvait maintenant assise à côté de lui comme s’il s’agissait de la chose la plus normale de l’univers. Mais rester silencieuse alors qu’on avait cette chance, c’était assez étrange. Malheureusement, elle ne savait pas trop quoi dire. Jyn commençait à mentalement paniquer que le silence s’éternise - ne sachant guère s’il était agréable ou désagréable - et elle allait dire une chose banale lorsqu’Ambrosius pointa justement du doigt quelque chose de fort intéressant. La petite orpheline fronça les sourcils, intéressée par la question : “Je ne crois pas” finit-elle par statuer en tournant son visage vers lui pour observer sa réaction à travers ses traits, “il faut bien des différences, dans toutes les familles. Notre maison à Poudlard n’en est-elle pas une, d’après le Professeur McGonagall ?” lui demanda-t-elle rhétoriquement avant de hausser les épaules pour retourner son regard vers la porte en face d’eux. “Je ne crois pas que nous devrions faire quelque chose qui ne nous plaise pas… Il y a bien d’autres moyens de se montrer honnête et généreux tel que le demande notre maison que de donner des gâteaux aux premiers venus en prônant naïvement la paix et l’amour” conclut-elle finalement.

(735)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 261
| AVATARS / CRÉDITS : Alex Lawther (made by me)
| SANG : Sang pur, même si cela n'a pas vraiment d'importance à ses yeux.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le fantôme de Pépé Urias
| PATRONUS : Un sphynx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Nourrissons-nous, nous avons le temps pour les autres | AMBROSIUS Jeu 28 Juin - 10:01

Ambrosius écarta subitement les jambes pour laisser passer celles étendues de Jyn qui répondit à sa question par une phrase qui le laissa songeur un moment. Fallait-il réellement des différences dans toutes les familles ? N'aurait-il pas plutôt préféré que ses parents soient comme lui ?
Il acquiesça d'un geste de la tête quant au fait que leur maison à Poudlard était une famille. C'est vrai que ses amis, ses camarades, tout ça ressemblait plus à ce qu'aurait du être un modèle familial que ce à quoi il avait été habitué à la maison. Il avait le sentiment d'être plus apprécié encore par le Professeur Chourave que par sa propre mère, était-ce normal de ressentir ça ?
— Tu as raison, lui dit-il dans un sourire, il n'y a pas lieu de culpabiliser, chacun fait à sa manière, après tout.
Et sa manière à lui était d'oeuvrer de l'intérieur, dans son manoir, même si jusque là chacune de ses tentatives s'étaient solvées par des échecs cuisants. Il n'en perdait pas espoir pour autant, sa soeur était bien la preuve qu'être un Serpentard Sang Pur n'était pas une fatalité.
— Je pense qu'on peut sortir, ajouta-t-il en entrebâillant doucement la porte du placard pour vérifier que la voie était libre. Greta sera ravie de nous voir revenir avec nos plateaux vides.
Et si le gage voulait qu'il retourne aussitôt à la distribution, Jyn aurait au moins la chance d'être pénard le restant de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 286
| AVATARS / CRÉDITS : Saoirse Ronan | praimfaya
| SANG : Mêlé, père cracmol, mère sorcière


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La foudre
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Nourrissons-nous, nous avons le temps pour les autres | AMBROSIUS Sam 30 Juin - 23:03

Entendre dire qu'on avait raison faisait toujours plaisir à l'ego. Mais l'entendre dire de la bouche d'un garçon qui nous faisait battre le coeur, cela valait tous les compliments que la petite Jyn pouvait entendre - et il y en avait bien peu. En effet, comme elle ne montrait pas sa gentillesse à n'importe qui, et qu'elle discutait encore moins aussi facilement avec quelqu'un, les Hommes n'avaient pas trop l'occasion de la complimenter sur sa manière d'être. De toute manière, même si elle avait été sociable, cela n'aurait servit à rien puisqu'elle était généralement une enfant qui savait se rendre détestable. Ses joues blanches rosirent brusquement et elle jeta un regard à la dérobade au jeune homme pour constater qu'il souriait paisiblement. Elle acquiesça rapidement, encore toute secouée. C'était comme si elle venait de recevoir ses faveurs, alors qu'il avait un comportement normal d'être humain sociable. Rien de bien extraordinaire en soit. La petite orpheline resta résolument silencieuse, ne sachant pas si elle devait répondre quelque chose au risque d'être lourde, ou si elle devait plutôt se taire pour limiter les dégâts.

Elle avait tellement rêvé de passer un peu de temps avec Ambrosius qu'être coincée avec lui dans ce placard à balais (au pluriel don't beat me plz) semblait être un coup du destin. A peine se figurait-elle cela que son camarade entrebâillait la porte du placard pour s'en aller. C'est avec un pincement au coeur qu'elle laissa un petit "Oui" mollasson s'échapper de ses lèvres.  Ils sortirent tous les deux, et Jyn ajouta quand même : "Bon... je pense qu'on peut aller lui rendre tout ça et fuir pour ne pas en avoir une nouvelle fournée ? Je n'ai plu très faim, ce serait dommage de gaspiller". Mais encore fallait-il la trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 261
| AVATARS / CRÉDITS : Alex Lawther (made by me)
| SANG : Sang pur, même si cela n'a pas vraiment d'importance à ses yeux.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le fantôme de Pépé Urias
| PATRONUS : Un sphynx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Nourrissons-nous, nous avons le temps pour les autres | AMBROSIUS Mer 1 Aoû - 17:31

Et pour la trouver, rien de plus simple, on l'entendait donner des directives à dix kilomètres à la ronde. Ambrosius s'extirpa de sa cachette à la suite de Jyn et épousseta ses cuisses d'une main tandis qu'à l'autre pendouillait le plateau vide. Il se tourna vers la farouche Poufsouffle et soupira dans un sourire, histoire de leur insuffler à tous les deux du courage. C'est qu'il en fallait.
— Sûre ? Je peux mandater un ami pour nous ramener de la nourriture -quoique là j'ai pas vraiment faim-, des vêtements propres, de quoi tenir dans ce placard le temps que leur petit jeu les lasse, dit-il en riant doucement. Allez, faut se dire qu'elle sera fière de nous !
Et Ambrosius d'attirer Jyn jusque là où résonnait la voix de Greta en déposant une main dans le bas du dos de sa camarade, main qu'il retira bien vite par réflexe en se souvenant à qui il avait affaire. Pas trop envie de finir au sol après une prise de jujitsu.
Il retrouvèrent Greta et reçurent, comme Ambrosius s'y était attendu, des félicitations pour leur efficacité. Seulement déjà elle leur tendait deux nouveaux plateaux que le garçon refusa tout net. Une fois, ok -et encore ils n'avaient pas été réglo-, deux fois c'était déjà trop. Greta s'en offusqua mais les deux Poufsouffle étaient déjà loin. Alors qu'il retournait à ses affaires abandonnées sur la table de travail, le troisième année se tourna vers sa camarade et, dans un moment gênant, il leva la main pour la saluer.
— Bon, c'était cool, dit-il en hochant la tête de haut en bas, les lèvres pincées de celui qui ne sait plus trop quoi ajouter. A l'occasion, si une fringale te prend, n'hésite pas à venir me voir et on ira se porter volontaires auprès de Greta, rigola-t-il avant de reprendre sa place à sa table.
Cette petite parenthèse avec la sauvage blairelle lui avait fait du bien et il ne comprenait pas pourquoi certains voyaient en elle des très de caractères qu'il ne retrouvait absolument pas lorsqu'il discutait avec elle... Jyn était une fille cool, à sa manière peut-être, mais cool tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nourrissons-nous, nous avons le temps pour les autres | AMBROSIUS

Revenir en haut Aller en bas

Nourrissons-nous, nous avons le temps pour les autres | AMBROSIUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Nous n'avons pas fini notre conversation [PV Léa]
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» Il y a un temps pour tout [Pomona]
» Il est temps pour moi de partir ...
» Prendre son temps pour manger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Poudlard
-