GRYFFONDOR : 815 pts | POUFSOUFFLE : 370 pts | SERDAIGLE : 660 pts | SERPENTARD : 760 pts

Partagez|

Veritas - Quand il n'y a plus de secrets entre nous (Marly)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 294
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood - Elysion
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Veritas - Quand il n'y a plus de secrets entre nous (Marly) Ven 20 Avr - 0:41

Samedi 14 Février 1976

Lily venait de sortir la boîte de son sac. Mary lui avait offert ce jeu quelques semaines avant pour son anniversaire. "Tu verras, c'est vraiment cool !" avait décrété son amie en lui mettant d'office dans les mains, tout en se lançant dans diverses explications des règles.
Lorsque Marlène l'avait vu remonter avec cette boîte toute colorée, elle s'était empressée de lui faire promettre de faire la première partie ensemble. Et Marlène demeurant Marlène, Lily avait fini par accepter.

C'est comme cela que les deux jeunes filles avaient réservé leur samedi tout spécialement pour y jouer. Et pas n'importe quel samedi. Aujourd'hui on était le 14 Février, jour de la célèbre fête des amoureux.
Et puisqu'elles n'en avaient rien à faire de cette fête-et surtout personne avec qui la partager- les deux jeunes filles avaient pris le matériel nécessaire (couverture, victuailles sans oublier le jeu) et étaient parties se trouver une salle de classe vide, assez à l'écart.

Tandis que Lily verouillait les portes, Marlène installait leur petit coin cosy, disposant gâteaux et sucreries à portée de main, depuis les couvertures.

- Super ! acquiesça Lily en s'asseyant à son tour et s'emparant de la boîte. Elle sortit un plateau de jeu en bois orné d'une grande bulle de verre en son centre. Lily attrapa la règle du jeu et la lut à haute voix.
"Le joueur le plus jeune commence à poser une question. L'interrogé doit y répondre à haute voix, tout en disant la vérité." Jusque là, ça semble pas trop dur. "Dans le cas d'un mensonge,la sphère deviendra rouge et vous serez puni." Super, dis-moi ! C'est bien le genre de Mary que de m'offrir un jeu où l'on te fait payer en direct !

Elle reprit la boîte et l'observa mieux. Dans les dédales de couleurs pailletés on pouvait vaguement deviner : Veritas, jeu de la vérité. Ah oui, effectivement, vu comme ça, elle était totalement tombée dans le panneau. Elle lança un regard à Marlène hésitant presque à reporter la séance. Mais bon, elle avait donné sa parole tout de même et elle appréciait le calme des lieux, loin des cupidons et autres niaiseries de ce jour.

- Allez on commence ? proposa Lily en s'emmitouflant dans sa couverture. Elle dévisagea un moment son amie, à la recherche d'une question. Quel est l'élève de ta maison que tu supportes le moins ? finit-elle par demander.

Elle sentait que dans ce genre de jeu mieux valait y aller par étape. ça pouvait vite monter crescendo ce genre de choses, surtout avec Marlène !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 737
| AVATARS / CRÉDITS : © tumblr
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Veritas - Quand il n'y a plus de secrets entre nous (Marly) Ven 20 Avr - 9:26

Lorsque Lily était remontée dans son dortoir avec un joli paquet bigarré, Marlene s’était empressée de lui sauter dessus. Le jeu de la veritas avait immédiatement séduit la préfète qui était aussi crédule avec son entourage que piètre menteuse quand il s’agissait de leur rendre la politesse. Et puis qui ne rêvait pas de savoir ce qui se passait dans la tête si bien faite mais si secrète de Lily Evans ? Cela faisait un petit moment que les deux amies ne s’étaient pas retrouvées toutes les deux et le 14 février - autrement appelé galentine’s day chez les célibataires notoires - était l’occasion idéale de lancer la partie ! Marlene s’échinait à dresser une pyramide de cupcakes fourrées à la patacitrouille qui n’arrêtait pas de s’écrouler mais s’interrompit dans son activité en écoutant les règles. « Puni comment ? ». Elle laissa tomber son activité pour consulter la notice à son tour mais elle avait beau la retourner dans tous les sens, il n’y avait aucune autre précision. « Il n’y a que les sorciers pour être aussi vagues et tordus à la fois ! » fit-elle davantage amusée que troublée après ce constat.

L’élève de se maison qu’elle supportait le moins ? « Trop facile » se vanta-t-elle de pouvoir répondre sans détour. « Bertha Jorkins ! - Et la grande boule de verre resta aussi transparente que la joueuse - Tu n’imagines même pas à quel point c’est le stress de partager son dortoir et sa salle de bain avec elle ! Je vis dans la crainte constante de ronfler la nuit et qu’elle diffuse ce son à la radio ! Peut-être que je finirais chanteuse de « death growl » et que je rejoindrais un groupe de goules ! Ce serait peut-être chouette en fait ! ». Elle leur servit à chacune un mug bien chaud d’une concoction à base de braillantine, une plante qui avait ce don intéressant de rendre l’imagination féconde (voire complètement paranoïaque quand on en abusait comme la préfète). « Et toi c'est qui ? ».

______________________________
She was too quiet or she was too loud
She took things too seriously, or not seriously at all. She was too sensitive, or too cold-hearted. She hated with every fiber of her being, or loved with all her heart. There was no in-between for her.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 294
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood - Elysion
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Veritas - Quand il n'y a plus de secrets entre nous (Marly) Ven 20 Avr - 11:49

Tandis que Lily lisait calmement les règles du jeu, Marlène tripotait tout et n'importe quoi si bien qu'elle n'était pas certaine que cette dernière sache de quoi il en retournait. Enfin, ça c'était jusqu'à ce qu'elle lise la fameuse phrase sur les punitions. Son amie tiqua autant que la rousse sur l'intitulé.

- Je ne sais pas trop...ça n'a pas l'air marqué dit-elle tandis que la préfète lui prenait le parchemin des mains pour tenter d'y lire à son tour.
- J'imagine que pour les sorciers c'est ça la définition de l'amusement, nota la rouquine en écho à son amie.

Lily jeta un oeil rapide à la sphère totalement immaculée. En même temps elle n'avait pas trop de mal à la croire. Bertha et elles étaient comme chien et chat, elles passaient leur vie à se chercher et à se faire des crasses. Perso, Lily n'appréciait pas plus que ça la jeune fille et avait plus ou moins pris le parti de Marlène dans cette guéguerre. Mais s'il fallait avouer que parfois c'était elle qui cherchait !

- Pour le ronflement, t'as qu'à lancer un assurdiato autour de ton lit, proposa Lily. Comme ça plus de stress, tu peux dormir tranquille sans qu'on t'entende !
Après faut juste être sûre de pas t'étouffer dans ton sommeil parce que personne pourra t'aider...après je suis pas sûre que Jorkins serait venu t'aider dans tous les cas,
déclara Lily en haussant les épaules.

C'était souvent assez facile de faire des blagues pince-sans-rire vu qu'elle était déjà considérée par beaucoup comme trop sérieuse.
Lorsque Marlène lui retourna la question, Lily réfléchit longuement. D'instinct elle aurait bien sûr dit Potter...ou Black. Ces deux-là étaient plus ou moins de la même trempe. La rouquine prit le temps de passer en revue les différentes personnes de sa maison. Non, à part les maraudeurs, il n'y avait personne qu'elle pouvait qualifier de vraiment "détestable". Avec ce mot, elle pensait plus à Avery et sa clique. Pour les maraudeurs ? C'était plus de l'exaspération.

- Oh regarde !
Etant donnée qu'elle avait mis trop de temps à réfléchir, un petit compte à rebours s'était mis à défiler dans la sphère centrale. Des chiffres argentés qui s'égrenaient. 14...13...12

- Euh je sais pas moi, ça se joue entre Black et Potter, s'écria la jeune fille, un peu stressée par le compteur. Ce dernier ne s'arrêta pas pour autant.
Bon d'accord, je déteste James Potter ! s'écria-t-elle soudain.

Avec ses demandes de botruc, son manque de savoir-vivre…Le compte à rebours s'était bel et bien arrêté. Le jeu semblait se satisfaire de cette réponse. Cependant, elle remarqua que la sphère n'était pas aussi transparente que pour son amie. Légèrement rosée, pour tout dire.
Sentant le regard de Marlène elle soupira.

- Bon d'accord, je le déteste peut-être pas… Il y a des moments..potables. Mais il est chiant ! Et c'est lui qui me porte le plus sur les nerfs ! s'agaça-t-elle en lançant un regard au centre du plateau.

Limpide.
Faut dire qu'il avait tout pour être agaçant. Trop bruyant. Toujours à l'apostropher. Ses attaques envers Sev. Et la dernière fois cette proposition ridicule de rencards.

Ce jeu allait vite être pénible, s'il était aussi insistant que ça. Lily jeta un regard noir à la sphère centrale, avant de finalement esquisser un bref sourire.

- Bref...maintenant que ça c'est écarté. Si tu avais pu choisir n'importe qui pour t'accompagner au bal, qui aurait-tu voulu ?

Parce que bon, okay Potter est son pote mais bon, toute fille a bien envie d'un autre cavalier qu'un ami, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 737
| AVATARS / CRÉDITS : © tumblr
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Veritas - Quand il n'y a plus de secrets entre nous (Marly) Ven 20 Avr - 12:44

Marlene aurait peut-être dû s’affoler lorsque Lily lui rappela la notion d’amusement par les sorciers. Leur jeu le plus populaire comptait après tout deux horribles boules noires destinées à casser les membres de ses joueurs ; mais sa confiance l’aveuglait, elle était persuadée de dire toute la vérité et rien que la vérité. Bertha Jorkins avait déjà éventé tous ses secrets les plus honteux après tout (la transformation suspicieuse de son acné en tâches de rousseurs avait achevé leur amitié). « Assurdiato ? Mmmmmh » considéra-t-elle avec intérêt ce sortilège que le Professeur Flitwick ne lui avait jamais encore appris. Lily avait beau avoir une année de moins qu’elle, elle avait toujours réponse à tout. A bien des égards, Marlene aurait été perdue sans elle dans Poudlard.

Mais très vite le décompte de la boule de verre attira son attention et son coeur manqua un battement. Elle avait vu un tas de films d’action avec sa maman et cela lui rappelait une bombe. « Han ! Répond Lily ! Vite ! VITE ! - ne fit-elle pas baisser la pression tandis que Lily confessait que sa réponse se jouait entre James et Sirius - N’IMPORTE LEQUEL, CHOISIS ! ». La préfète eut le réflexe de refermer les yeux quand sa camarade répondit mais rien ne se passa. Alors Lily détestait toujours James ? Ils étaient bien loin de Romulus et Julieta ! Mais les yeux de la rouquine firent de nombreux allers retours entre la boule et elle. La boule était rose, et les joues de l’intéressée commençaient également à le devenir. Qu’est-ce que ça voulait dire par Merlin ? « Ca avait l’air de bien se passer au bal, non ? » l’interrogea-t-elle bien déterminée à insister sur les moments potables davantage que sur tout le reste. Elle ne savait pas comment la situation avait implosé entre eux cette nouvelle fois car pendant un instant ils avaient vraiment semblé pouvoir coexister ensemble (ce qui était déjà un sacré progrès).

Mais ce bal n’avait pas été uniquement été une déception pour ses deux camarades, avec qui avait-elle voulu aller au bal ? Un nom s’imposa directement dans son esprit mais elle désira jouer sur le caractère vague de la question pour tirer son épingle du jeu. « Mick Jagger ! » lança-t-elle un sourire confiant avant de recevoir un jet pestilentiel en plein dans sa rétine. « AHHHH CA PUE, CA BRÛLE ! JEU DE … » commença-t-elle à râler en s’essuyant le visage avec une serviette. Ce qui lui permit de voir un nouveau décompte s’afficher lequel débuta au chiffre trois. QUOI ? « Sirius ! SIRIUS ! » implora-t-elle la pitié de l’artefact de magie noire. Son coeur terrifié battait maintenant la chamade et elle releva un regard désolé vers sa camarade dont elle redoutait le jugement. « J’ai conscience qu’ils ne se tirent pas vraiment vers le haut du chaudron ces derniers temps ! - admit-elle sans mentir la moindre des choses que l’on puisse dire, et le globe avait retrouvé toute sa transparence - mais j’ai été vexée qu’il invite quelqu’un d’autre ». Elle était vexée et sentait maintenant le putois, super le jeu !

dragées:
 

______________________________
She was too quiet or she was too loud
She took things too seriously, or not seriously at all. She was too sensitive, or too cold-hearted. She hated with every fiber of her being, or loved with all her heart. There was no in-between for her.


Dernière édition par Marlene McKinnon le Ven 20 Avr - 15:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 294
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood - Elysion
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Veritas - Quand il n'y a plus de secrets entre nous (Marly) Ven 20 Avr - 13:42

- Oui je crois que c'est Sev qui me l'a conseillé. C'est plutôt efficace je dois dire.

Le problème c'était le sens dans lequel ça marchait. Elle aurait bien eu besoin d'un sortilège à jeter sur d'autres pour avoir une impression d'anti-bruits. Après il y avait bien le Silencio mais il était direct repérable. Et elle n'était pas certaines que ses camarades le prennent bien si elle se mettait à jeter des sorts à tout ceux de la salle commune lorsqu'elle désirait étudier.
Le petit compte à rebours les surpris toutes deux, la préfète la faisant stresser encore plus en hurlant de choisir l'un des deux garçons, n'importe lequel ! Elle eut envie de lui hurler à son tour que justement, n'importe lequel ne conviendrait pas mais elle n'avait pas le temps. Elle balança James, sans que cela ne semble trop la surprendre. Après tout, le fait qu'il l'insupporte était de notoriété publique dans le château.

Les deux filles laissèrent retomber la pression une fois que la boule semblait redevenue inoffensive. C'est ce moment que choisi la préfète pour lui demander d'un air narquois, si ça ne s'était pas bien passé au bal avec Potter.
Lily leva les yeux aux ciel, agaçée. Pour tout dire, elle avait encore cet épisode coincé dans le fond de la gorge.

- ça, mouai… N'en fais pas tout un plat Marly ! Mon cavalier était Remus. James m'a juste invité à danser quand vous avez tout deux décidé de disparaître, Merlin savait où ! Alors oui, c'était le cas typique : j'essaie d'oublier ses anecdotes débiles et passer outre et me surprend même à le trouver sympa… t'emballe pas ! s'exclama-t-elle en voyant son sourire ravi. ...et après, il redevient Potter.

Je ne sais pas s'il prend une potion d'amabilité ou quelque chose du genre mais son truc n'est pas au point sur la durée, crois-moi !
Après il s'est mis à me prendre la tête sur Sev ! Sorti de nulle part comme ça ! Et m'a laissé en plan en me traitant de "celle qui murmurait à l'oreille des vipères" !
hurla presque Lily, folle de rage.

C'est un crétin, je te dis ! Je voudrais pas offenser ses parents, mais on dirait qu'il a du sang de troll dans les veines !

Même en insultant, Lily y allait avec des pincettes. Merveilleux !
Et sans vouloir davantage perdre son temps à parler de cet idiot, Lily se concentra sur la question suivante. La réponse de Marlène fusa avec le même sourire déterminée. Sauf que ce ne fut pas la seule chose qui fusa à leur grande surprise à toute deux ! Marly se prit un jet de pus bizarre en plein dans la tronche ! Tandis qu'elle s'essuyait, Lily observa le plateau cherchant à voir d'où était apparue la substance.
- Euh Marly… le compteur s'est relancé !
Elle ne l'entendit pas de suite trop occupée à pester contre le jeu.
- MARLENE ! Vite ! Souviens-toi ! Le bal ! QUI ? Marlene !! QUI NOM D'UN SCROUTT ??

Et là Lily l'observa avec de grands yeux. Sirius, Sirius Black ? Le mec qui lui avait demandé si elle ne s'était pas fait mal en tombant du ciel en deuxième année ? Ce Sirius ?
Mais en voyant le petit regard inquiet de Marlène sur elle, elle ne put se permettre d'y redire quoi que ce soit. Elle était son amie, et ça passait avant tout.
- Alors je ne dirais pas que je ne suis pas surprise… je le suis totalement mais… Whouah Black quoi ! ne put-elle s'empêcher de répéter pour elle-même.

Bouse ! Et elle venait de lui dire qu'elle le détestait.
- Il est déjà moins pénible que Potter si tu veux mon avis.
Bon c'était pas encore ça comme phrase encourageante.
- Mais c'est cool ! Et du coup… t'es amoureuse de lui ou … ou c'était juste, pour le bal, pour voir ?
Lily avait été un peu hésitante, sans plus trop penser au jeu entre elles. C'était juste une discussion entre filles.

Ah. Connaissant le caractère de Marlène à se froisser pour tout, Lily pouvait bien comprendre qu'elle se soit vexée.

- Vexée, vexée… mais tu lui a demandé au moins ?
Ce n'était pas la tradition certes mais la préfète se vantait toujours d'être une femme moderne prête à soulever ce genre de différence homme femme. Et puis Lily était mal placée pour juger, elle qui avait invité Remus au bal.
Elle ne savait pas vraiment les rapports que les deux entretenaient mais s'ils n'étaient pas si proche, il était peut-être normal qu'il n'ai pas du tout pensé à elle.

- Après je pense que tu as été bien vengé ! Je sais pas si tu as entendu mais sa cavalière lui a vomi sur les pompes ! s'exclama Lily en riant.
D'accord c'était pas sympa pour la fille en question mais si cela remontait le moral de Marlène concernant l’événement.

Le jeu clignotait bizarrement à côté d'eux. Une phrase s'afficha alors.
"Prière de ne poser qu'une question à la fois par personne."

- Ah mince ! Mais c'était pas des questions pour toi face de botruc ! D'ailleurs je crois que c'est à ton tour. invita-t-elle son amie à jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 737
| AVATARS / CRÉDITS : © tumblr
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Veritas - Quand il n'y a plus de secrets entre nous (Marly) Ven 20 Avr - 15:20

Marlene se délectait autant de l’histoire de sa camarade que du cupcake chocolat fourré à la patacitrouille qu’elle dégustait. Lily avait trouvé James sympathique et l’espoir que la guerre fratricide déchirant les griffons cesse la faisait déjà sourire. Mais l’intéressée calma immédiatement ses ardeurs et l’étouffa d’un rire en parlant de potion d’amabilité. Malheureusement, elle avait un exemple sérieux pour étayer la drôle accusation. « Il a dit ça ? C’était méchant et pas intelligent ! » avala-t-elle armèrent son sourire en même temps que la dernière bouchée du gâteau. Bien que la tentation soit grande en cet instant de le traiter de troll  d’une même voix, elle sentait malgré tout qu’il était de son devoir de ne pas jeter d’huile sur les flammes du dragon. Aussi prit-elle le temps de s’essuyer les doigts pour réfléchir à ses prochains mots. Que ce soit James qui parle de Lily, ou Lily qui parle de James, la pente était toujours bien savonneuse et porteuse de nombreuses gamelles. Le fait était que Lily était pétrie de quelques préjugés et que la stupide arrogance de James leur avait une fois de plus donnés raison. Si seulement ils avaient pu remettre les compteurs à zéro. « Je pense malgré tout qu’il t’apprécie sincèrement - se remémora-t-elle leur dernière discussion sans pouvoir s’empêcher de penser que sa camarade avait carrément de la chance qu’un garçon éprouve pour elle autre chose que de l’amitié - non pas que ça excuse ses propos idiots ! » ajouta-t-elle précipitamment avant de se faire foudroyer du regard. « Mais s’il s’excusait, tu penses que tu pourrais lui laisser une nouvelle chance ? » couina-t-elle d’une petite voix tandis que son coeur s’emballait de nouveau sous l'effet du stress.

Et comme si le jeu avait voulu tester sa cardio, la question que lui adressa sa camarade fut un véritable parcours du combattant, mais la vérité fut crachée. Sirius Whouah Black, du nouveau prénom que venait de lui trouver Lily. Et ce fut au tour de la jeune femme d’enfiler des gants en peau de dragon. Sirius était moins pénible que James, le complimenta-t-elle d’un doux euphémisme. Et Marlene ne put que se fendre d’un léger rire. « Ca le toucherait sûrement ! ». L’amusement ne dura pas et fut envoyé dans un cercueil six pieds sous terre lorsque la question suivante tomba. Amoureuse de lui ? Ah quelle horreur ! « Par Merlin, Lily, bouche les oreilles de la boule avant de poser des questions aussi terribles ! » déposa-t-elle les deux mains sur la boule de verre. Elle avait carrément peur de répondre à cette question en présence du jeu cruel. « Plutôt embrasser un scroutt à pétard que de retenter l’expérience avec Black ! » ne répondit-elle pas, et la boule lui brûla la paume des mains qu’elle dégagea prestement en hurlant. Pourquoi avait-elle voulu jouer à ce maudit jeu ? « Ce jeu devrait être interdit, c’était une expression, boule idiote ! » lança-t-elle un regard assassin au plateau. « Ca reste entre nous hein ? Je sais pas ce qui est plus la honte entre sortir avec Wilkes ou être l’expérience la plus courte du tableau de chasse de Black ! ». Et puis quelle mauvaise publicité pour ses clubs prônant les valeurs du féminisme … Elle répondit plus directement à la second question de sa camarade avant que la boule ne se transforme en rocher et lui roule trois fois dessus. « Je voulais lui demander mais j’ai pas eu le temps et ça ne change rien au fait que même s’il ne voulait pas y aller avec moi, il aurait au moins pu m'envoyer un hibou ! ». Car c’était cela par dessus tout qui avait vexée la jeune fille qui avait au moins cru être son amie et s’était bien enfoncée la baguette dans l’oeil. Le fait que Janice Thickey lui ait vomi sur les pieds ne suffisait pas à la réconforter dans cette affaire.

La boule décida enfin de sauver Marlene qui sauta sur l’occasion de poser la question suivante. Elle avait un petit peu envie de piéger Lily avec une question difficile pour ne pas être la seule à sentir le putois ! Qu’est-ce que ce jeu était malsain ! « La mystérieuse carte postale de noël, elle s’adressait à qui ? Tu sais le garçon dont tu voulais réentendre la voix ? ». Et tout au fond d’elle, elle espérait qu’il ne s’agisse pas du dit Severus Rogue. Elle avait jusque là brillamment éviter de le critiquer et espérait bien continuer sur cette lancée.

dragées:
 

______________________________
She was too quiet or she was too loud
She took things too seriously, or not seriously at all. She was too sensitive, or too cold-hearted. She hated with every fiber of her being, or loved with all her heart. There was no in-between for her.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 294
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood - Elysion
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Veritas - Quand il n'y a plus de secrets entre nous (Marly) Sam 21 Avr - 0:16

Ah ça faisait du bien mine de rien que de pouvoir vider son sac pour de bon et dire tout ce qu'elle avait sur le coeur. Le bal de cette annnée n'avait pas été l'un des meilleurs et ce, sans même prendre en compte la super blague qui avait valu à toute une partie de l'école de se tordre les boyaux le reste de la nuit.
Et puis pour le coup, Marlène, qui semblait souvent tenter de les réconcilier avec Potter, pouvait bien admettre que ce n'était pas du tout de sa faute si la soirée était partie en suçacide !
- Qu'il m'apprécie sincèrement ? répéta Lily, interdite. On doit pas voir les mêmes choses alors. Il aime m'embêter, c'est tout. c'est l'un de ses jeux préférés, j'ai même l'impression, marmonna-t-elle en grognant.
Quand donc lui lacherait-on la grappe ?

- Je lui en donne à la pelle Marlène des nouvelles chances ! Et pas toujours parce que tu me le demande en plus ! Tu vois, ce doit être ma bonté naturelle ! Mais rien n'y fait, ce mec est comme il est, ça se termine toujours en fiasco !
Et puis vu le souaffle qui lui sert de tête, les excuses ne sont pas forcément sa marque de fabrique
, répliqua-t-elle agaçée.

Mais quand on parle de l'un, l'autre n'est jamais loin apparement. La révélation de Marlène surprit Lily au plus haut point. Elle se sentait un peu bête de s'être emporté contre lui avant et tentait donc de faire de son mieux pour apporter son soutien à la préféte.
Mais outre une nouvelle initiative du jeu, c'est une phrase de Marly qui retint pleinement son attention.
- Retenter l'expérience ? Non, ne me dis pas… Tu as déjà embrassé Black ? PAS UNE QUESTION, PAS UNE QUESTION, s'écria-t-elle aussitôt à l'attention de la sphère qui ne sembla pas se manifester.

Elle envoya de petites oeillades taquines à son amie. Oulala elle n'en revenait ! Elle apprenait coup sur coup que Marly en pinçait pour Black et qu'en plus, ils s'étaient déjà embrassés, ça en faisait du scoop ! Pas étonnant qu'elle ait une peur panique de Jorkins dans son sommeil. Un mot de laché et c'était l'école entière qui serait au courant de ce secret !

- Bien sûr que ça reste entre nous, la tempéra Lily. Pour elle, il s'agissait de l'évidence même. Comme le B-A-BA du code de l'amitié. On garde les secrets des copines. Sauf cas exceptionnel bien entendu mais il ne s'agissait pas de son ressort.
Et ne t'en fais pas, tu n'as aucune honte à avoir.

C'est vrai qu'à choisir entre les deux, elle aurait sans doute pris Black, et à ses yeux, ce n'était pas le haut du chaudron. Elle ne comprenait vraiment pas comment Marly tombait amoureuse de ces garçons !
Lilou préféra ne rien ajouter par solidarité avec Marly. Personnellement, elle ne voyait aucune raison qui eut poussé Black à lui envoyer un hibou. Après leur histoire était peut-être compliquée. C'était sans doute le cas si Marly y était impliquée.

C'était à son tour de recevoir une question, et quelle question ! Lily n'avait pas beaucoup de secret mais celui-ci, elle avait réussi à l'enfouir en elle depuis un petit moment sans jamais en parler à personne.
C'était cette maudite histoire de carte de Noël qui la trahissait donc. Stupide ! Elle savait bien qu'elle n'aurait jamais dû le tenter !

- Elle s'adressait… à Potter bien sûr comme tu l'as si brillamment deviné, répondit ironiquement Lily tout en lui rappelant son rôle dans l'histoire. Un nuage de fumée épaisse sortait déjà de la sphère tandis qu'elle virait au rouge cramoisie. Je plaisante, je plaisante. Théo.

La fumée la fit un peu tousser et lui piqua les yeux aussi. Dès que le prénom fut prononcé elle se dissipa, petit à petit laissant juste une odeur de cendre sur la jeune fille.
Elle lança un regard à Marlène avant de préciser.
- Théo Wadge, à Poufsouffle. C'était la période de Noël… j'aimais bien l'entendre chantonner ces airs de fêtes…alors en retour j'ai voulu lui faire passer cette petite carte, tout simplement.

Elle sentait le rouge lui monter légèrement aux joues mais elle soutint le regard de son amie. Lily se sentait nulle. Comme si le simple fait d'avoir expliqué ce rêve fou à voix haute, l'empêchait désormais d'exister dans son esprit.
Et pourtant, elle se doutait bien qu'au petit déjeuner du lendemain, elle tournerait la tête vers la table des jaunes.

- Ah ah c'est un peu bête, je sais. L'effervescence des fêtes sans doute, murmura-t-elle d'une voix qui sonnait terriblement fausse à ses oreilles. Garde ça pour toi, hein, lui rappela-t-elle néanmoins.

Il ne manquerait plus que son presque crush arrive aux oreilles de l'intéressé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 737
| AVATARS / CRÉDITS : © tumblr
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Veritas - Quand il n'y a plus de secrets entre nous (Marly) Mar 1 Mai - 10:24

Le procès de James Potter était ouvert et Lily déroula un parchemin d’accusations encore plus long que la barbe de leur illustre directeur. Si bien qu’il devenait délicat de le défendre pour Marlene qui haussait les épaules à une remarque, acquiesçait à une autre … Pourvu que Lily n’apprenne jamais qu’elle s’était associée à la combine du ‘mec à la tête de souafle’ pour qu’il la fasse craquer. Il devenait de plus en plus difficile pour elle également de croire au fur et à mesure de l’année en la sincérité du maraudeur - car qui était si mauvais pour draguer l’élue de son coeur, sérieusement ? - et elle espérait ne pas avoir porté son concours, une fois de plus, à la cause perdue, au mauvais garçon … Son palmarès tout personnel n’était certes pas vraiment clinquant en la matière et l’état qu’elle dressa de sa dernière relation courte d’une soirée le confirma. Aucune honte à avoir ? Plus facile à dire qu’à ressentir ! Elle resta pour une fois bien silencieuse mais, comme à son habitude, bien rougissante. « C’est du passé tout ça ! » finit-elle par secouer la tête pour s’ébrouer de ses pensées les moins réjouissantes. Mais qui connaissait cette amoureuse de l’amour savait qu’un garçon ne disparaissait jamais de son coeur tant qu’un nouveau ne le chassait pas.

Les amours de Lily Evans l’intéressaient naturellement davantage, il s’agissait-il sans aucun doute de l’un des secrets les mieux gardés de leur école. Elle ne put s’empêcher de noter, malgré le ton évident de la blague, que la place que James Potter occupait dans les pensées de la rousse semblait être assez prépondérante (il avait au moins réussi ce pari !). Mais ces nouveaux espoirs se virent écraser par le nom de « Theo Wadge ? ». Elle s’accouda sur un coussin et redessina autour de son doigt l’une de ses boucles blondes (signe d’une intense réflexion) avant de conclure sans enthousiasme. « Mouais ». L’idée de leur couple ne l’emballait pas complètement car primo, ils étaient tous les deux nés de parents moldus et ce n’était pas ‘très mixité’ et secundo, il avait le charme nécessaire pour évincer le premier garçon. Ce fut au tour de la rouquine de vouloir sceller ses lèvres. « Évidemment que je garde ça pour moi ! » écarquilla-t-elle des grands yeux en se redressant d’un seul coup. Il lui semblait que ce n’était en l’espèce pas uniquement une question d’amitié mais une question de survie. « Delilah et Proserpine sont déjà sur le coup et c’est terrifiant de se faire attaquer par une blairelle en colère ! » rappela-t-elle. Les deux jeunes filles étaient ses amies et elle était toujours volontairement restée éloignée de leur histoire d’amour, et pour cause …. « Ca tue ton chien, puis ça saute sur ton nez, et tu hurles, tu te débats … mais le truc est déchaîné et ne te lâche pas !!! » se souvint-elle en tressaillant du jour où un blaireau, l’animal, le vrai, l’avait attaquée (vivre à la campagne pouvait être dangereux). Elle s’était toujours méfiée du blason des jaunes. « Tu vas quand même tenter ? ». Et se disant, son coeur se resserrait déjà. Dans combien de quêtes amoureuses qui risquaient de lui coûter la peau des fesses devait-elle se lancer pour rendre leur monde plus beau ?

dragées:
 

______________________________
She was too quiet or she was too loud
She took things too seriously, or not seriously at all. She was too sensitive, or too cold-hearted. She hated with every fiber of her being, or loved with all her heart. There was no in-between for her.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Veritas - Quand il n'y a plus de secrets entre nous (Marly)

Revenir en haut Aller en bas

Veritas - Quand il n'y a plus de secrets entre nous (Marly)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: L'aile est :: Les vieilles salles inutilisées-