GRYFFONDOR : 1040 pts | POUFSOUFFLE : 390 pts | SERDAIGLE : 735 pts | SERPENTARD : 880 pts

Partagez|

Faut qu'on s'arrange, elle est cassée ! | Gabin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 429
| AVATARS / CRÉDITS : olivia cooke © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Faut qu'on s'arrange, elle est cassée ! | Gabin Lun 23 Avr - 22:12

Depuis quelques temps Maya avait remarqué un dysfonctionnement de la part de sa baguette. Cette dernière lui semblait bien capricieuse et rares étaient les sorts qui fusaient dans la bonne direction. Il y avait un truc, le problème ne pouvait venir que de l’objet, impossible qu’elle ait pu avoir la moindre difficulté en sortilèges ou tout autre matière. Dès la première année et encore aujourd’hui, elle s’était assuré d’avoir une réputation scolaire à la hauteur de ses compétences et les petits aléas de son bout de bois la poussait presque à se remettre en question. Ce qui n’était, évidemment, pas possible. Pourtant, lorsqu’elle l’avait acquis, tout s’était bien passé, la chaleur, la prise en main, la flexibilité, la baguette avait choisi son sorcier et ce sorcier était Maya.

Elle avait, bien sûr, fait le lien entre M. Ollivander, le célèbre vendeur et Gardenia, une autre élève de sa maison mais, cette dernière étant plus grande, plus vieille, plus intimidante, s’était rabattu sur son cousin, Gabin, poufsouffle qui lui semblait plus accessible. Bien qu’elle ait imaginé un plan pour l’aborder et exiger une réparation avec dommages et intérêt de son outil de vie, Maya ne parvint pas à lui mettre la main dessus. Trop occupé aux repas, indisponible à la bibliothèque, toujours en groupe dans les couloirs, elle ne savait pas comment s’y prendre pour qu’ils aient enfin cette discussion à prendre très au sérieux.

Maya avait perdu espoir et rentrait à sa salle commune -le couvre-feu n’était pas loin- lorsqu'elle se heurta à ce qu’elle crut être un mur à l’angle d’un couloir. Un mur vivant et massif qui la dominait largement d’une tête ou deux. Ses yeux s’écarquillèrent à la fois de bonheur et de surprise en reconnaissant Gabin, seul. « Oh… euh…, commença-t-elle avant de souffler un bon coup et de reprendre, excuse-moi, je faisais pas vraiment attention. » Et avant qu’il ne puisse lui échapper, elle s’exclama : « En fait je te cherchais ! ». Le pauvre ne savait pas encore dans quoi il s’engageait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 82
| AVATARS / CRÉDITS : Ansel Elgort
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Faut qu'on s'arrange, elle est cassée ! | Gabin Mar 24 Avr - 21:06

Gabin s’était séparé de son groupe d'amis de cinquième année car il avait voulu faire un petit détour pour aller discuter avec Moran d'une de leurs prochaines fêtes. Le soleil n’était pas loin d'atteindre son zénith lorsqu'il décida de rejoindre sa salle commune pour rejoindre les poufpouf et passer une soirée au calme avec eux. Bien que fêtard, il n’était jamais contre une soirée un peu plus calme de temps en temps pour ressembler à n’importe quel élève classique. Il était perdu dans ses pensées à comparer dans esprit les différences entre ses habitudes lorsque lors d'un virage, il percuta une lilipucienne. En baissant la tête, il ne put voir qu'une tignasse bien brune. Elle avait peut être bien un demi mètre de moins que lui !

Alors qu'elle se mit à s'excuser, Gabin se dit qu'il valait mieux mettre son costume d'enfant sage dans ce genre de situation. "Ne t’inquiètes pas, je ne faisais pas attention, non plus. Je ne t'ai pas fait mal au moins ?". C’est bon, il avait fait son devoir, il pouvait repartir en toute tranquillité d'esprit. "Bonne soirée" lui dit-il d'un ton très poli. Il avait dans l’idée de repartir au plus vite mais la petite l’arrêta ! "Tu me cherchais ? Désolée mais qui es-tu ?" Drôle de jeune fille, que quelqu'un le cherche alors qu'il ne la connaissait même pas était un peu étrange ! Il n' avait vraiment pas envie de s’éterniser en plus, il avait bien envie de discuter avec Ludo et l'air déterminé de sa cadette lui dit qu'il était encore loin de pouvoir repartir dans la direction souhaitée. "Et que puis-je faire pour toi ?" il décida de prendre un grand sourire après tout, elle ne lui avais rien fait à part vouloir lui parler ce qui n’était pas forcément une catastrophe, si seulement il savait …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 429
| AVATARS / CRÉDITS : olivia cooke © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Faut qu'on s'arrange, elle est cassée ! | Gabin Jeu 7 Juin - 19:56

Maya rougit à n’en plus pouvoir tandis que le gentil Gabin la rassurait et lui demandait si elle n’avait pas mal. Bien sûr que non ! Elle était même aux anges de pouvoir enfin demander réclamation pour les défaillances de sa baguette. « Euh…, commença-t-elle avant de se racler la gorge et de reprendre d’une voix plus confiante, non tout va bien merci ! » . Il était bien sympathique de s’inquiéter pour elle alors qu’elle n’avait pas hésité à se jeter sur lui. Sa mère lui avait toujours appris que les occasions étaient rares et celle-ci était bien trop belle pour qu’elle ne passe à côté. « Je te… cherchais, oui, oui, oui, je… te cherchais. » Bégaya-t-elle. Il venait de la déstabiliser avec sa question sur son identité et son cerveau se perdait dans de multiples manières de se présenter convenablement, elle n’arrivait pas à choisir. « Je suis Maya. Dit-elle tout simplement avant de réaliser qu’il y avait plusieurs filles au même prénom dans l’école, Andrews, Maya Andrews. Je suis Maya Andrews. » . Elle imaginait parfaitement que son visage tout entier abordait une magnifique couleur framboise. « J’ai besoin de toi, vraiment besoin de toi…, elle sortit la baguette qu’elle pensait cassée de sa poche et la tendit en direction du garçon, elle ne fonctionne plus. Elle secoua la tête, désespérée puis se reprit vivement et aborda un air qui montrait qu’elle était prête à faire des affaires. Alors, comment on s’arrange ? Tu me rembourses en pièces d’or ou en services ? » .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 82
| AVATARS / CRÉDITS : Ansel Elgort
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Faut qu'on s'arrange, elle est cassée ! | Gabin Lun 11 Juin - 21:35

Ce que Gabin pensait être une simple "altercation" se transforma finalement en conversation bien malgré lui. Il l'aida à se relever et lui demanda si tout allait bien pendant qu'elle épousseta sa robe de sorcier.

Il fut légèrement désarçonné lorsqu'elle lui dit qu'elle le cherchait ! Qu'est ce qui allait encore lui tomber dessus ! Il détailla la fille qu'il avait en face d'elle. Plutôt petite, brune avec un carré mi- long et les cheveux légèrement ondulés. Son visage enfantin lui confirma qu'elle était plus jeune et sa cravate lui indiqua que c’était une Serdaigle tout comme Nia. Elle devait être en deuxième ou troisième année car elle ne lui disait rien du tout !

Elle begaya et rougit en lui apprenant qu'elle le cherchait ainsi qu'en se présentant ce qui ne lui augurait rien de bon ! Elle n’était tout de même pas amoureuse de lui ? Il eut le droit d'apprendre par trois fois son prénom ainsi que son nom. Voulait-elle que ce nom lui entre à tout prix dans sa tête ou perdait-elle simplement ses mots, il aurait été incapable de le dire.

Les premiers mots de la jeune fille était d'autant plus perturbant, que pourrait-il faire pour elle qui soit à ce point indispensable ! "Euh oui ?" Lorsqu'elle commença à débiter ses paroles, il la laissa parler pendant qu’elle sortait sa baguette. Il resta plusieurs minutes en état de choc sans savoir quoi dire tellement ce qu’elle dosait était aberrant. "Est-ce que tu es au courant que je ne suis pas mon père quand même ?" Est-ce qu'elle se moquait de lui ? Ça ne pouvait être que ça ! Il commençait à se dire qu'il était tombé sur un cas qui avait l'air d’être complètement folle ! "Une baguette ne se rembourse pas, peu importe la forme de celui-ci !" Puis il dit d'une voix plus ferme et nettement moins avenante. "La baguette est l’élément indispensable d'un sorcier et on se doit d'en prendre soin, si tu l’as cassé, tu n'as qu’à t'en prendre qu’à toi-même." Certes il ne voulait pas reprendre la boutique de son père mais qu'une personne pense comme ça qu'elle pouvait balancer sa baguette et en avoir une nouvelle en claquant des doigts l'enervait au plus haut point. Elle se prenait pour qui. D'autant plus que la première baguette d'une sorcier était sacrée alors qu'elle soit inutilisable au bout d'un ou deux ans en disait beaucoup sur la fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 429
| AVATARS / CRÉDITS : olivia cooke © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Faut qu'on s'arrange, elle est cassée ! | Gabin Mer 13 Juin - 19:43

Maya était assez intimidée face au garçon, d’abord parce qu’il était plus vieux et plus grand mais aussi car elle commençait à toucher du doigt la période de l’adolescence qui brisait les cœurs. Il était beau, elle n’aurait jamais pu dire le contraire et pourtant elle ne perdait pas son objectif premier : que justice lui soit rendu. Très peu à l’aise dans ce qu’elle considérait comme une négociation, elle rougit encore un peu plus lorsque Gabin émit l’idée qu’il n’était pas son père. La pensait-il stupide ? Elle n’était pas à Serdaigle pour rien, c’est maintenant lui qu’elle trouvait nigaud d’imaginer une seule seconde qu’elle puisse être bête, ou pire, aveugle. Mais le réseau Ollivander n’était-il pas assez grand pour pouvoir palier son soucis ? « Je sais que tu n’es pas ton père mais tu dois bien t’y connaître en baguette, non ? » . Sa voix avait nettement plus d’assurance désormais. Il commença à lui faire une espèce de morale inutile et elle se retint de lever les yeux au ciel, elle n’était en aucun cas coupable de la déformation de ce stupide bout de bois. « Je ne l’ai pas cassé , répliqua-t-elle avec un ton des plus méprisants, il s’agit tout simplement d’une arnaque, je ne vois pas d’autres mots. » . Ses parents avaient mis le prix nécessaire pour qu’elle puisse s’épanouir pleinement dans le monde de la magie et voilà qu’elle se retrouvait à échouer misérablement lorsqu’il fallait jeter un simple sort. « J’exige des dommages et intérêts ! » dit-elle en levant le menton fièrement. Nom de Dieu, elle n’allait quand même pas avoir à se remettre en question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faut qu'on s'arrange, elle est cassée ! | Gabin

Revenir en haut Aller en bas

Faut qu'on s'arrange, elle est cassée ! | Gabin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'amitié il faut l'entretenir pr qu'elle grandisse [Ginger]
» « Faut pas rater sa vie, faut vivre même si elle l'est » Pv : Dark Malabar.
» La curiosité est-elle un vilain défaut ?
» Que pensez vous de l'oeuvre en elle-même?
» La curiosité est un vilain défaut ?! [Sujet en commun N°3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: L'aile est :: Les escaliers et les couloirs de Poudlard-