Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

this impossible year ft. Luzia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 197
| AVATARS / CRÉDITS : Julia Johansen - Morphine
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Poupée en porcelaine
| PATRONUS : Renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: this impossible year ft. Luzia Lun 7 Mai - 14:49

L’état de choc était peint sur son visage pâle. Ses cheveux étaient presque blancs, vides de couleur et de vie. Même les yeux de la métamorphomage étaient voilés de blanc alors qu’elle avançait de façon mécanique vers sa salle commune. Ce qu’il venait de se passer avec Evan dans un des couloirs des cachots allait rester dans la mémoire de Lilah comme l’un des événements les plus marquants de sa vie. Elle réalisait pour la première fois que la guerre serait cruelle, et qu’il y avait des personnes si vicieuses dans le monde sorcier qu’elle aurait besoin de plus que les cours particuliers de duels de Lysandre pour pouvoir se battre contre cela. Pendant longtemps, elle avait été persuadée qu’elle ne voudrait pas se battre dans la guerre, qu’elle ne voulait pas être au front de la bataille mais plutôt aider dans l’ombre pour garder sa sécurité. C’était la première fois qu’elle remettait cette décision en doute.

La rousse était généralement pleine d’énergie, et de bonheur. Elle était celle qui remontait le moral des autres lorsque les nuages étaient gris et que les problèmes s’accumulaient, mais aujourd’hui, elle n’en serait pas capabl; pour sûr. Le choc qu’elle éprouvait était si grand qu’il aspirait ses larmes comme un trou noir. Ses émotions étaient aliénées par le traumatisme qu’avait laissé Rosier en l’amenant si près de la mort. L’adolescence de Lilah avait jusque là été plutôt normale. Même si elle avait toujours craint Evan et ses menaces, elle avait toujours eu des amis pour l’entourer et lui faire oublier cette histoire. Elle n’avait la plupart du temps qu’à se soucier des examens et de ses problèmes de coeur. Il semblait aujourd’hui qu’elle devait tourner la page et rayer au feutre noir cette époque de sa vie à présent révolue.

Elle arriva au portrait de sa salle commune, guidée par l’instinct, et rentra avec un groupe de garçon qui lui jetèrent des regards suspicieux de côté. Elle décida de les ignorer et se dirigea vers les escaliers de son dortoir. Et alors que le sentiment de sécurité commençait à réapparaître une fois de retour dans son cocon familier, les émotions commencèrent également à refaire surface. Elle se mit à trembler de plus en plus jusqu’à s’effondrer en pleurs à la porte de sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 805
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Manon <3
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: this impossible year ft. Luzia Ven 25 Mai - 19:40

Luzia profitait pleinement de sa soirée. Elle n'avait pas à assurer ses devoirs de préfète et rien n'urgeait dans son travail scolaire. La jeune fille, couchée sur son lit, relisait pour la énième fois son roman préféré de Abraxas Bleinheim, profitant d'une solitude et d'un calme bienvenus.
À vrai dire, Luzia prenait ses distances avec les autres depuis quelques temps. Tout s'était mal fini avec Evan dont elle avait découvert le côté pervers et insensible. Sa fiancée s'en était chargée et Luzia avait été empoisonnée. En échange de l'antidote, elle avait dû confesser sa relation avec Evan.
Moran ne lui parlait plus, Hestia gérait comme elle pouvait ses histoires de famille, et Marlene, occupée avec ses multiples clubs, était aussi accessible que le sommet de l'Himmalaya... Seule, Luzia recherchait la solitude, mais elle en souffrait aussi. Il n'y a rien de plus terrible, à seize ans, que de voir ses amis s'éloigner sans y pouvoir faire quelque chose...
Le dortoir était donc devenu un de ses endroits favoris. Avant, ne le fréquentait-elle guère que pour des raisons pratiques. À présent, il s'agissait d'un refuge.

L'Espagnole terminait un chapitre quand la porte du dortoir s'ouvrit. Delilah y entra, et Luzia vit de suite que quelque chose n'allait pas. L'arrivante semblait absente d'elle-même. Ses cheveux aux couleurs de l'automne étaient à présent ternes et gris. Manifestement, Delilah n'avait pas remarqué la présence de Luzia et se laissait aller à une émotion effroyable.
Doucement, la Sixième année se leva de son lit.
Lilah, appela-t-elle presqu'en murmurant. Que se passe-t-il ?
En proie aux larmes, Lilah ne semblait pas s'être rendue compte de sa présence.
Lilah ?, recommença-t-elle en posant une main rassurante sur l'épaule de son amie.

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 197
| AVATARS / CRÉDITS : Julia Johansen - Morphine
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Poupée en porcelaine
| PATRONUS : Renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: this impossible year ft. Luzia Jeu 7 Juin - 16:31

Assourdie par les larmes et le choc, Delilah n’entendait rien. Aveuglée par ses émotions, assommée par la peur, elle s’était totalement fermée du monde extérieur et, persuadée d’être seule, se laissait aller complètement pour tenter de relâcher un peu de tout cela, tant bien que mal. Lorsqu’elle sentit une main sur son épaule, elle sursauta vivement, et s’éloigna par réflex avant de s'apercevoir que ce n’était que Luzia, son amie d’enfance.

Elle baissa à nouveau sa garde, mais ne put lui répondre tout de suite. Elle essayait de sortir des mots de sa gorge, mais cette dernière était serrée au point de ne laisser échapper aucun son. Peut-être était-ce encore l’effet de la strangulation que lui avait fait subir Evan quelques minutes plus tôt. Dix minutes s’écoulèrent, pendant lesquelles Delilah ne faisait qu’essayer de prendre sur elle afin de pouvoir parler. Il fallait qu’elle en parle à quelqu’un, même si cette personne la penserait sûrement folle et menteuse. - Rosier.

Laissa échapper la métamorphomage d’une voix étouffée et rauque. - J’ai toujours dit que ça finirait mal. Dit-elle au bord des larmes. - Il a faillit me tuer… Et je n’exagère pas. Confia difficilement la rousse, qui commençait à peine à reprendre des couleurs de personne vivante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 805
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Manon <3
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: this impossible year ft. Luzia Ven 29 Juin - 18:37

Delilah avait eu un violent sursaut quand Luzia s'était approchée d'elle. Avait-elle été ensorcelée au point de ne plus reconnaître son amie ? Luzia commençait sérieusement à s'inquiéter et ne savait vraiment pas quoi faire.
Son amie, cependant, sembla réaliser que ce n'était que la préfète et son attitude fut moins fébrile. Elle restait nerveuse - aussi l'Espagnole resta-t-elle à distance, ne désirant pas ajouter à l'angoisse de son amie métamorphomage.

Cette dernière paraissait sur le point de parler, sans y parvenir.
Prends ton temps, dit doucement la jeune Ozores, se voulant rassurante.
Les minutes s'égrenèrent. Cela parut à la Sixième année une éternité. Elle voulut faire asseoir Delilah, mais craignait qu'elle ne se braquât. Sentant qu'il fallait laisser les choses venir, Luzia garda le silence.
C'est alors qu'une voix rocailleuse, qui appartenait à Delilah, creva le silence oppressant de la chambre. Rosier ? Luzia tiqua. Evan ?
Encore lui, songea-t-elle.
Il a failli me tuer, lâcha la Septième année en fondant en larmes. Et je n’exagère pas.
Quoi ?!

En trois enjambées, Luzia rejoignit Delilah et l'entoura de son bras. Evan avait encore frappé ! Elle n'était donc pas la seule à qui il avait fait du mal ! Mais entre prendre quelqu'un pour une idiote et vouloir tuer quelqu'un d'autre, il y avait un monde.
Raconte-moi tout, fit l'Espagnole en guidant Delilah jusqu'à son lit pour qu'elles puissent tous deux s'y asseoir. Que s'est-il passé exactement ?

Elle lança un sort pour faire léviter une boîte de mouchoirs jusqu'à elles pour essuyer le maquillage de Delilah qui coulait sur ses joues.

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: this impossible year ft. Luzia

Revenir en haut Aller en bas

this impossible year ft. Luzia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» The Impossible Made Possible. Fè san sòt lan wòch? Lamizè ayisyen
» impossible d' actualiser l' assedic par la toile
» HAPPY NEW YEAR
» We wish you a merry chrismas and !a! happy new year ♪
» Mon dieu à moi... [LIBRE Senior Year-A]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Poudlard
-