Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

Rencontre au détour d'une cheminée •• Benjysée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 366
| AVATARS / CRÉDITS : Adelaïde Kane by Hypnotic
| SANG : D'un rouge bordeaux d'une pureté parfaite


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une cage. Etre enfermée sans plus d'espoir.
| PATRONUS : Un renard des neiges, malin vif et furtif
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Rencontre au détour d'une cheminée •• Benjysée Mar 8 Mai - 12:10



Quand tu te réveilles ce matin, tu sais par avance que la journée va te paraître longue et ennuyeuse. Tu ne sais pas pourquoi mais tu le sens venir. Alors tu tentes de t'occuper comme tu peux, évitant aisément de tomber sur ta mère qui serait du genre à te faire encore une de ses fameuses, longues et hyper endormissante, leçon de morale sur le rôle que doit tenir une jeune femme de sang-pur à la maison. Vu la manière dont tu es habillée, tu n'y échapperais pas. Tu portes de quoi monter Rossinante, ton étalon à la magnifique couleur baie. Mais si tu écoutes ta mère "les jeunes filles biens ne montent pas à cheval, ne parcourt pas les campagnes au galop et reste sagement à la maison". Seulement tu as ce côté un peu insolent et libre qui te restes d'une enfance un peu trop stricte à ton goût. C'est ton frère qui t'as donné ce goût pour l'émancipation et ta belle-soeur Lyssa, si respectée malgré la liberté qu'elle possède te rend un peu jalouse. Aussi, tu l'évites agilement et file aux écuries. Après tout, si on t'as appris à monter et que la famille possède des écuries avec de beaux chevaux, c'est que c'est autorisé non ? Si ta mère râle autant c'est parce qu'elle a peur de monter depuis une chute quand elle était plus jeune.

Tu regardes l'heure sur la pendule et soupires. Il faut que tu tue les heures jusqu'à dix-huit heures où tu dois retrouver une amie pour une soirée entre filles. Mais il n'est que seize heures et tu t'ennuies. Tu es montée toute la matinée, tu as peins et tu as fais du piano en début d'après-midi. Tu n'as plus envie de rien d'autres que de sortir de la maison là. Tu te dis que tu pourrais rendre visite à ta belle-soeur Lyssa et à ton neveu, Bran. Elle t'as bien dis que tu pouvais passer quand tu voulais non ? Décidée, tu te redresses, lisse ta robe crème en cette belle journée, attrape ta cape au cas où tu ne repasserais pas par ici avant de retrouver Cassiopée. - Mère ? Je vais voir Lyssa et Bran avant de retrouver Cassie. Ta mère relève la tête du livre qu'elle est en train de lire et sourit brièvement. Aucune lueur n'anime son regard d'une neutralité froide et presque effrayante. A trop faire semblant, on en oublie qui on est réellement. - Bien. Salut les de ma part. De même que Cassiopée. Ne rentre pas trop tard ce soir. Tu acquiesces et te diriges vers le salon au rez-de-chaussée.

Prenant de la poudre de cheminette tu lances l'adresse de ta belle soeur. Enfin ça, c'est ce que tu croyais. Parce qu'en vérité tu tournes, tournes et tournes encore dans toutes les cheminées. Tout ce que tu arrives à capter ce sont des éclats de voix de différentes tonalités, des couleurs qui se mélangent les unes aux autres et qui te donnent le tournis. Tu as merdé quelque part, le trajet n'est pas si long habituellement. Tu aurais du transplaner ... Tu as horreur des trajets en cheminée. Soudain tout s'arrête et tu bascules en avant. Tu tombes sur le dos, sur un tapis plutôt épais. Le plafond te semble différent de chez Ares et Lyssa. Il n'est pas en pierre. Quelque chose ne va pas. Tu n'es pas chez ton frère. Une tête apparaît au dessus de la tienne. Elle semble à la fois inquiète et amusée. C'est sûr, voir débarquer une inconnue sur son tapis, ça ne doit pas être habituel. Tu te redresses et pose une main sur ta tête. Ouille ça tourne. Et tu t'es cogné. On te demande si ça va. Tu es un peu sonnée. - Heu ... je crois. Où suis-je ? tu demandes en acceptant la main qu'on te tend pour te relever. Normalement tu n'acceptes pas la main des inconnus comme ça mais à ce moment là tu as relevé la tête et croisé le regard de l'inconnu. Et tu es incapable de le lâcher tant sa profondeur t'attire comme un aimant. Il se présente comme étant Benjy. - Ysée, tu dis simplement.

Tu ne savais pas à ce moment là ... que le Destin était en marche. Et que cet inconnu allait faire parti de ta vie ... à tout jamais.


Dernière édition par Ysée Selwyn le Jeu 10 Mai - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 270
| AVATARS / CRÉDITS : Riz Ahmed (par hershelves).
| SANG : Mêlé, métissé indien et anglais.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ysée
| PATRONUS : Un tigre du Bengale
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'une cheminée •• Benjysée Mar 8 Mai - 12:26

Il faisait sombre dans son appartement sans lumière. Assis à son bureau dans le petit trente mètres carré qu'il louait au coeur de Londres, Benjy était penché sur son bureau contre un mur de son petit salon. Il avait réussi par je ne sais quel miracle à se faire un peu de place sur un coin de table en poussant papiers, fournitures et tout ce qui n'avait pas de rapport avec son travail afin de laisser de l'espace à la pile de documents qu'il était en train de feuilleter pour la brigade. Après de longues minutes à parcourir les lignes interminables sur ses parchemins, il leva la tête et soupira en se frottant les yeux. De sa fenêtre, on ne voyait que le mur de briques de l'immeuble d'à côté et, parfois, une ombre légère et féminine apparaissait sur le rideau blanc de la fenêtre qui faisait face à la sienne. Mais ce jour-là, nulle silhouette pour venir le distraire et le sorcier fut donc forcé de se replonger dans ses parchemins.
Un nuage de fumée verte envahit alors son appartement tandis qu'un « bong » sonore résonnait sur le plancher. D'un bond il fut sur ses pieds, en alerte, sa baguette rivée en direction de l'âtre de sa cheminée qui réapparut doucement à mesure que le nuage se dissipait. Benjy déglutit alors, quitta sa position de combat et laissa retomber son bras armé le long de son flanc quand apparut, sur le sol, la chevelure brune de celle qui allait être la cause de tous ses ennuis. D'un pas, il fut près d'elle et la regarda du dessus, amusé.
— Tout va bien ? demanda-t-il en la contournant avant de lui tendre la main tandis qu'elle l'interrogeait sur le lieu où elle avait atterri. Chez moi. Je m'appelle Benjy.
Une fois la jeune femme debout, elle se présenta et il secoua doucement sa main -qu'il n'avait pas encore lâchée- avant de retirer la sienne pour venir la glisser dans la poche arrière de son jean.
— Accident de cheminée ? C'était votre première fois ?
Il avait du mal à détacher son regard de la sublime créature qui lui faisait face et il en oublia le temps d'un instance la prudence qu'on lui avait inculquée à l'école de police. Mais ses réflexes de tireur d'élite revinrent vite à la charge et il se mit à douter de la possibilité qu'une aussi jolie jeune femme ne se retrouve par pur accident au beau milieu de son salon par le plus grand des hasards. Et pourtant... Elle semblait si innocente, pouvait-elle être une si bonne comédienne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 366
| AVATARS / CRÉDITS : Adelaïde Kane by Hypnotic
| SANG : D'un rouge bordeaux d'une pureté parfaite


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une cage. Etre enfermée sans plus d'espoir.
| PATRONUS : Un renard des neiges, malin vif et furtif
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'une cheminée •• Benjysée Mar 8 Mai - 15:33



Tu regardes cet homme face à toi et tu te sens un peu déboussolée. Tu as cogné la tête sur le sol en tombant mais ce n'est pas ça qui te perturbe. Ce sont ces yeux noirs qui te dévisagent à la fois avec amusement suite à ton arrivée mouvementée mais aussi avec beaucoup de méfiance, et tu peux le comprendre. Par les temps qui courent, toi non plus tu ne ferais pas confiance à un inconnu débarquant comme ça de ta cheminée. Et s'il savait qui tu étais réellement, fille et soeur de mangemorts, tu étais persuadée qu'il te jetterait dehors immédiatement. Prenant la main de l'inconnu - Benjy si tu as bien compris - tu te relèves. Il te serres délicatement la main lors des présentations puis te la lâche. Tu en profites pour remettre de l'ordre dans ta robe crème et dans tes cheveux couverts de poussière. Tes grands yeux se posent ensuite sur le jeune homme. Il a la peau mate et un air métissé qui lui va bien. Ses cheveux bouclés, légèrement en bataille te donne immédiatement l'envie d'y glisser les doigts pour voir s'ils sont aussi doux qu'ils en ont l'air. Aussitôt tu secoues doucement la tête pour chasser cette idée de tes pensées. - Hum non pas le premier voyage. J'ai du me tromper dans ma prononciation .. Ou il y a eu un problème je l'ignores, tu réponds. Je déteste les cheminées ... tu marmonnes ensuite. Tu pousses un léger soupire. On est où exactement ? Enfin chez vous je sais mais ... quelle ville ? tu t'enquiers. Juste histoire de savoir où tu as atterri quoi ... Tu regardes un peu autour de toi. C'est petit mais ça à l'air confortable. Je suis désolée de vous avoir dérangé ... tu fais très poliment mais tes joues rosissant légèrement sous le regard du beau Benjy.


Dernière édition par Ysée Selwyn le Jeu 10 Mai - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 270
| AVATARS / CRÉDITS : Riz Ahmed (par hershelves).
| SANG : Mêlé, métissé indien et anglais.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ysée
| PATRONUS : Un tigre du Bengale
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'une cheminée •• Benjysée Mer 9 Mai - 10:48

— Vous êtes à Londres, répondit-il, à deux pas du Ministère.
Il fit un tour d'horizon de son appartement pour constater qu'il n'avait rien de très accueillant et pour cause, il ne recevait jamais, d'ordinaire. Il était sombre, éclairé seulement d'une fenêtre dans son petit salon et d'une autre, toute petite, au-dessus du robinet de sa cuisine. Il n'y avait pas de placard, rien qu'un verre et une assiette posés sur l'inox de son évier. Un vieux canapé en cuir marron séparait le salon de la cuisine et un vieux tourne-disque avait été abandonné sur la table basse en compagnie d'une multitude de vinyles. Un bureau d'écolier avait été poussé contre l'un des murs sur lequel avait été étendu une carte géante du Royaume-Uni qui, d'un coup de baguette, vous zoomait sur les villes, les rues, les petits chemins oubliés avec une précision extraordinaire. Très pratique pour bosser ses enquêtes depuis chez lui. La porte de sa chambre était fermée, ce qui n'était pas plus mal sans quoi l'invitée surprise de Benjy aurait eu tout le loisir de remarquer à quel point le type chez qui elle avait atterri était bordélique. Il n'avait pas d'armoire, qu'une unique penderie à laquelle il avait accroché ses tenues de travail. Pour le reste, tout traînait au sol et son lit n'était même pas fait.
— Vous m'excuserez le désordre, dit-il dans un sourire un peu intimidé par le regard qu'elle lui lançait, semblant l'inspecter dans ses moindres détails, c'est que je n'attendais pas de visite...
Regrettait-il cette visite impromptue ? Étonnamment, pas tant que ça. La jeune femme lui demanda pardon pour le dérangement et Ben balaya ses excuses d'un petit geste de la main.
— Vous voulez vous asseoir un moment ? demanda le tireur d'élite en désignant d'un signe de tête son canapé aux coussins légèrement défoncés. Pour vous remettre... ajouta-t-il un peu précipitamment pour clarifier sa pensée. Les voyages par poudre de cheminette ne sont jamais très agréables.
Il avait prononcé ces derniers mots d'une petite voix, presque à voix basse, sans parvenir à quitter des yeux la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 366
| AVATARS / CRÉDITS : Adelaïde Kane by Hypnotic
| SANG : D'un rouge bordeaux d'une pureté parfaite


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une cage. Etre enfermée sans plus d'espoir.
| PATRONUS : Un renard des neiges, malin vif et furtif
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'une cheminée •• Benjysée Mer 9 Mai - 13:18



Ok Londres, Ministère. Tu fais une moue ennuyée quoique adorable. - Bon, pas du tout où j'étais censée atterrir mais tant pis, on fera avec ! tu fais en haussant les épaules et en balayant la situation d'un délicat revers de la main, comme si ça importait peu. Ce qui était le cas. Certes tu aurais préféré arriver chez ton frère et ta belle-soeur du premier coup mais un coup de transplanage et tu y seras en quelques minutes, ce n'est pas non plus un retard conséquent. L'endroit où tu te trouves est petit, sombre, en bazar, à l'opposé de ton immense manoir toujours niquel mais bizarrement, tu t'y sens à l'aise. Comme si ici, il n'y avait pas besoin de faire semblant, que tu pouvais juste être naturellement toi sans faux semblant ou hypocrisie. C'était génial comme sensation. L'inconnu s'excuse pour le désordre, qu'il n'attendait personne. - Vous plaisantez ? C'est moi qui vient de débarquer comme une furie dans votre appartement, je ne vois pas pourquoi il faudrait que vous, vous vous excusiez ! tu fais en riant doucement. Il fait la même mimique que toi en balayant tes propres excuses de la main. Et t'invite même à t'asseoir un petit moment. Pour te remettre de tes émotions bien sûr. Oui, je déteste ça. J'ignores même pourquoi je l'ai utilisé aujourd'hui ! J'avais la tête ailleurs je pense ! Tu souris d'un air amusé.

Mais avant de t'asseoir tu remarques les vinyles et le tourne-disque et tes yeux s'illuminent. Tu as toujours aimé la musique. Mais comme tu n'es pas chez toi tu n'oses pas aller regarder ce qui s'y trouve comme style. Tu as été bien élevée. - Merci, tu fais doucement en t'asseyant. Mais la curiosité est trop forte alors tu montres doucement les vinyles. Hum ... vous avez l'air d'un collectionneur. Vous aimez quoi comme style de musique ? tu demandes curieuse. Tu t'étonnes de ta propre audace. Tu ouvres même légèrement la bouche, ébahie. Désolée ... vous n'êtes pas obligé de ... J'pense que je devrais vous laisser au lieu de m'imposer et ... tu fais en te redressant. Cet homme te perturbe bien plus que tu n'aurais voulu l'admettre pour toi même. Et dans un sens que tu ne comprends pas forcément. Comme cette envie de plonger dans son regard encore et encore et mourir pour ne serais ce que de le voir sourire.


Dernière édition par Ysée Selwyn le Jeu 10 Mai - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 270
| AVATARS / CRÉDITS : Riz Ahmed (par hershelves).
| SANG : Mêlé, métissé indien et anglais.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ysée
| PATRONUS : Un tigre du Bengale
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'une cheminée •• Benjysée Jeu 10 Mai - 18:03

— Ça pour avoir la tête ailleurs... fit Benjy en pouffant doucement avant de désigner d'un mouvement de la tête son petit appartement où elle avait atterri par erreur.
Tandis qu'elle s'asseyait, le tireur d'élite retira un de ses tee-shirts qui traînait sur le dossier du canapé et l'envoya discrètement derrière le pot en terre cuite d'une plante qui aurait bien eu besoin d'un peu d'eau pour survivre. Il tourna la tête vers Ysée lorsqu'elle mentionna ses disques et il sourit car sa collection très hétéroclite était un peu sa fierté, la seule chose matérielle qu'il possédait réellement et qui lui tenait un peu à coeur.
— Vous ne vous imposez pas, répliqua-t-il à son inquiétude en s'approchant de la table basse. J'écoute un peu de tout, de la musique sorcière comme de la musique moldue... De la musique de chez moi, aussi.
Il s'empara d'un vinyle qu'il sortit délicatement de sa pochette cartonnée pour venir le poser tout aussi doucement sur le tourne-disque qui s'enclencha de lui-même. Aussitôt la petite pièce fut plongée dans une ambiance indienne, bercée par la voix tendre d'une hindoue qui récitait le mantra « Hare Krishna » sur une mélodie typique de chez lui. Comme à chaque fois qu'il lançait ce disque, la nostalgie s'empara de lui et il se perdit un instant dans ses pensées à regarder les autres vinyles étalés sur la table sans vraiment les voir. Quand était-ce, la dernière fois qu'il était rentré au pays ?
— Celui-là est à ma soeur, dit-il après un moment en désignant l'unique vinyle de Celestina Moldubec de sa collection, il faut que je pense à le lui rendre...
Il leva les yeux vers Ysée et sourit d'abord avant de pouffer ; son mensonge ne trompait personne.
— Vous voulez boire quelque chose ? demanda-t-il. J'ai de l'eau, ou... il toussota dans son poing ...de la bière, pas mal de bière, à vrai dire.
Son appart' était une piaule d'étudiant et, gêné quoique amusé, le garçon se passa une main dans les cheveux, les lèvres pincées. Sa méfiance envers la jeune femme avait presque totalement disparue et son instinct lui laissait comprendre qu'il pouvait lui faire confiance... S'il avait su, alors, qu'elle le mènerait à sa perte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 366
| AVATARS / CRÉDITS : Adelaïde Kane by Hypnotic
| SANG : D'un rouge bordeaux d'une pureté parfaite


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une cage. Etre enfermée sans plus d'espoir.
| PATRONUS : Un renard des neiges, malin vif et furtif
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'une cheminée •• Benjysée Jeu 10 Mai - 18:28

Tu ris doucement quand il acquiesce sur le fait que tu as la tête ailleurs. Oui ça c'est habituel chez toi. Des fois tu déconnecte de la réalité et tu pars dans ton monde. C'est probablement pour ça que tu te retrouves ici aujourd'hui. Ou alors c'est le Destin. Tu n'y pensais pas à ce moment là, tu étais loin d'imaginer ce que la vie allait te réserver, que cet homme en face de toi sera l'amour de ta vie autant que celui qui te mènera à la mort et réciproquement pour lui. Tu ignores le mélange d'amour, de passion et de complication que sera votre relation au milieu d'une guerre violente pour des idéaux désuets. Non tu es loin de tout ça, de toutes ces pensées et de ce futur dont tu ignores tout. Tes yeux se posent sur ses disques et tu t'enquiers de quel genre de musique il écoute. Tu adores la musique, tu pourrais en écouter pendant des heures. Il te dit qu'il écoute de tout. De la musique sorcière, de la musique moldue, de la musique de son pays. En entendant ça, tu aurais du te dire qu'il faut que tu partes, qu'il est probablement impur et que tu ne devrais pas le fréquenter mais ça ne te viens même pas en tête. Il pose un vinyle sur le tourne disque et la musique qui envahit la pièce te fais pousser un soupir de contentement. C'est tellement beau que tu en fermes les yeux pour en profiter un maximum.

Puis tu regardes un peu les vinyles qu'il a. Il possède effectivement de tout. Votre regard tombe sur le même au même moment. A sa soeur hein ? Tu arques un sourcil d'un air sceptique, une moue amusée sur ton doux visage alors qu'il pouffe de rire. Ouais, trop crédible ... Il se lève et te proposes à boire. De l'eau ou de la bière. Il semble gêné et ça te fait rire. C'est toi qui t'impose et c'est lui qui est gêné. - Va pour une bière alors ! tu fais en haussant les épaules. Ce n'est pas ta boisson de prédilection mais pourquoi pas pour une fois ? - J'aime beaucoup cette musique. C'est vraiment magnifique, tu fais avec douceur. L'Inde doit vous manquer non ? Ca à l'air d'un pays superbe, si je pouvais voyager j'adorerais le visiter. Vous êtes arrivés il y a longtemps ici ? tu demandes curieuse d'en apprendre plus sur ce bel homme qui est ton hôte du moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 270
| AVATARS / CRÉDITS : Riz Ahmed (par hershelves).
| SANG : Mêlé, métissé indien et anglais.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ysée
| PATRONUS : Un tigre du Bengale
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'une cheminée •• Benjysée Jeu 10 Mai - 19:18

Benjy hocha la tête et se dirigea vers la cuisine. Il ouvrit le réfrigérateur qui ne contenait quasiment rien sinon un reste de dal, quelques samosas et une bouteille de ketchup dans l'une des étagères de la porte. Et bien sur, des bières qui remplissaient à elles seules l'intégralité du bac à légumes. Il en extirpa deux -des cuvées des trolls bien sorcières- qu'il décapsula avec le bout d'une fourchette avant de retourner auprès d'Ysée. Il lui en tendit une et s'avala une longue gorgée de la sienne.
— J'aime beaucoup, moi aussi, acquiesça-t-il, la musique indienne est assez unique.
Il jeta un coup d'oeil à droite, puis à gauche et repéra la chaise en bois calée sous son bureau. Il s'en empara et vint la placer à l'envers en face de son invitée, de l'autre côté de la table basse. Il s'y installa et s'accouda sur le dossier. La musique emplissait toujours le salon et Benjy ferma ses paupières pour mieux en profiter encore. Dodelinant doucement de la tête, il ne les rouvrit que lorsque la voix d'Ysée -qui saurait à l'avenir l'apaiser bien plus encore que la musique de son pays- l'extirpa de son monde intérieur.
— J'étais très jeune quand je suis arrivé à Londres, répondit-il, et il n'y a pas un jour sans que Mumbai ne me manque.
Il sourit, un brin mélancolique et porta une nouvelle fois le goulot de sa bière à ses lèvres. S'il restait en Angleterre, c'était pour ses parents, pour sa soeur, pour son travail qui le stimulait comme aucun autre boulot n'aurait pu le faire, même en Inde. Surtout en ce moment, où le danger était comme une épée de Damoclès au-dessus de sa tête à chaque fois qu'il partait en mission. Le danger, il n'y avait rien de tel pour se sentir vivant.
— Vous, d'où venez vous ? demanda-t-il en se penchant en avant sur le dossier de sa chaise. Et ne me répondez pas de ma cheminée, vous me briseriez le coeur si j'apprenais que vous êtes la femme du Père-Noël...
Un fin sourire étira le coin de ses lèvres et il rigola de son audace un poil ringarde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 366
| AVATARS / CRÉDITS : Adelaïde Kane by Hypnotic
| SANG : D'un rouge bordeaux d'une pureté parfaite


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une cage. Etre enfermée sans plus d'espoir.
| PATRONUS : Un renard des neiges, malin vif et furtif
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'une cheminée •• Benjysée Jeu 10 Mai - 19:39

C'est pour ça que tu aimes la musique. Parce qu'elle réunit les coeurs même ceux qui sont inconnus. La bonne musique peut anéantir toutes les guerres pour toi. Tu prends la bouteille de bière en le remerciant doucement. Tu la portes à tes lèvres et bois une gorgée. Elle est fraîche ça fait du bien. Tu te décides enfin à retirer ta cape pour la poser à côté de toi. Tu t'intéresse au jeune homme, à sa vie en Inde. Il te dit qu'il a quitté son pays très jeune mais qu'il lui manque encore. - J'imagine un endroit merveilleux, rempli de couleurs, de musique et de rire. Avec beaucoup de soleil. Est ce que je me trompe ? tu demandes, rêveuse. Ici il pleut si souvent que tu a presque oublié la sensation du soleil sur ta peau claire. Le jeune homme semble mélancolique lui aussi par rapport à son pays natal. Il t'en parle avec le regard perdu dans le vide comme si il était encore là bas. Et toi tu rêves d'aventures, de mondes merveilleux et d'une liberté infinie. De voyages où personne ne te dit qui tu dois être ou ce que tu dois faire. D'où tu viens ? Tu ris doucement à sa phrase suivante. - Non je ne suis pas la femme du Père Noël ... Ni sa fille malheureusement ... Peut-être celle du Père Fouettard ! tu tentes en entrant dans son jeu. Oui, tu l'as dis. Tu as beaucoup de culture, y compris dans celle des moldus même si ça, tu ne l'avouerais pour rien au monde. Mais combien de fois ne t'es tu pas réfugiée dans la bibliothèque de Poudlard, cachée parmi les rayons pour lire des romans ou des histoires moldues. Ainsi tu connais les Légendes du Père Noël et du Père Fouettard. Mais je serais tentée de dire que le côté Père Noël vient de vous ... Après tout ... vous m'avez offert une super bière ! tu fais en riant et en lui montrant ta bouteille. Sinon moi je viens d'Ecosse. Grandes étendues verdoyantes, pluie à volonté ... Avez-vous visité d'autres pays ? tu t'enquiers, toujours aussi curieuse, le regard pétillant d'intérêt et un sourire rêveur sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 270
| AVATARS / CRÉDITS : Riz Ahmed (par hershelves).
| SANG : Mêlé, métissé indien et anglais.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ysée
| PATRONUS : Un tigre du Bengale
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'une cheminée •• Benjysée Dim 13 Mai - 17:51

— Non, vous ne vous trompez pas, répondit Benjy d'une voix évasive. L'Inde c'est tout ça, c'est aussi la foule, les rencontres... le sourire de ses habitants, malgré la misère...
Il hocha la tête avec un sourire, conscient que, si ce sujet de conversation faisait rêver la jeune femme, il le plongeait quant à lui dans une nostalgie qu'il n'avait plus connu depuis trop de temps. Loin d'être désagréable, ce sentiment ramenait à lui des souvenirs de ses voyages et la réalité d'un manque qu'il avait trop longtemps gardé enfoui.
Lorsqu'elle lui répliqua qu'elle n'était ni la femme ni la fille du Père-Noël, Benjy rit avec elle, étonné cependant qu'une sorcière connaisse ces légendes. Il en déduisit qu'elle devait être de sang-mêlé, sinon complètement née-moldue, bien que sa tenue laisse à penser qu'elle était ancrée depuis toujours dans l'univers de la magie. Il apprécia son humour et son esprit qui le rassurèrent quant au fait qu'elle n'était pas qu'une jolie poupée de porcelaine creuse. Il aurait été tellement plus simple qu'elle en soit une...
— J'en ai visité beaucoup, oui, dit-il, du temps où mon père avait encore espoir que je suive ses traces au Ministère. Enfin, visiter est un bien grand mot. Il m'emmenait partout avec lui, seulement à part les différents Ministères de chaque ville où nous sommes allés, j'ai pas eu l'occasion de voir grand chose. Et vous, est-ce qu'il vous arrive de voyager ? De quitter les grandes plaines écossaises ?
Il porta la bouteille à sa bouche avant d'avaler une lampée de sa cuvée des trolls. Puis comme pris par une pulsion, il se leva de sa chaise et s'approcha des vinyles. Il déposa sa canette sur un coin libre de la table basse et s'empara d'une pochette cartonnée sur laquelle souriait une bande de hippies cheveux longs et blonds attifés de vêtements larges et colorés. Il en sortit le disque tandis que sur la platine, le vinyle aux chants hindous s'arrêtait et se mettait à léviter pour aller se ranger de lui-même dans sa pochette.
— Vous connaissez ? dit-il en présentant l'étui en carton d'une main alors qu'il plaçait le disque sur la platine de l'autre. Frankie and the hippogriffs, un classique du monde sorcier. Regardez... Il laissa Ysée s'emparer de la pochette et lui indiqua de l'index le coin en bas à droite où l'on pouvait voir plusieurs signatures ainsi qu'un petit dessin humoristique représentant le groupe qui adressait des signes de la main à la jeune femme. J'étais à Poudlard avec Frankie avant qu'il ne devienne un beatnik. Depuis, on se recroise de temps en temps. Il a bien réussi, j'en suis vraiment content.
Et une musique d'un tout autre style envahit la petite pièce tandis qu'il repartait s'asseoir à cheval sur sa chaise, bière en main.
— Vous êtes plutôt quel style de musique ? demanda-t-il en désignant sa collection d'un geste de la tête. Dites-moi s'il y a quelque chose que vous aimeriez que je mette. Même Moldubec, ajouta-t-il en riant, d'ailleurs on ne peut pas lui retirer qu'elle a une voix superbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 366
| AVATARS / CRÉDITS : Adelaïde Kane by Hypnotic
| SANG : D'un rouge bordeaux d'une pureté parfaite


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une cage. Etre enfermée sans plus d'espoir.
| PATRONUS : Un renard des neiges, malin vif et furtif
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'une cheminée •• Benjysée Jeu 17 Mai - 20:20

- Peut-être que la vie me laissera m'y rendre un jour alors, tu fais doucement. Mais tu ne t'y attardes pas trop parce que tu lis dans le regard de Benjy, une mélancolie bien profonde. Son pays doit lui manquer. Si seulement il y avait un lieu qui te rattachait autant toi aussi, peut-être que tu ne serais pas aussi prompt à le fuir. Le fait que tu connaisses la référence moldue sembla l'étonner et c'était tant mieux. Comme ça il n'imaginerait pas que tu étais une sang-pur de haute lignée. Tu ne voulais surtout pas ça. Ca briserait tout qu'il l'apprenne alors que tu te sentais soudain si bien dans cette bulle que vous sembliez vous créer tous les deux. Une bulles hors de l'espace et du temps dans laquelle tu étais simplement toi, Ysée, une jeune femme de vingt-deux ans et personne d'autre. Ici pas question de sang-pur, de haute lignée, de protocole à respecter, ni rien. Benjy te parles du fait qu'il a beaucoup voyagé parce que son père l'emmenait même s'il visitait plus les ministères que les pays en question. Ca te fit légèrement rire avant que tu n'hausses délicatement les épaules. - Non. Mon père voyage de temps à autre pour son travail. Il a emmené mon frère parfois avec lui mais moi il m'a toujours laissé à la maison, tu fais tristement. Tu préfères autant ça. Ton père n'a aucune considération pour toi, tout ce qu'il veut, c'est te marier au premier sang-pur qui lui rapportera la plus grosse alliance et le plus de pouvoir possible. Et qu'importe ce que tu désires toi.

Benjy change soudain la musique pour une autre, plus moderne. Il te montre la pochette et te raconte qu'il connait le chanteur principal de Poudlard. Tu lui offres un grand sourire. - Vraiment ? C'est génial ça ! Ca vous fera une super histoire à raconter pour plus tard si vous avez des enfants ! tu lances. Tu écoutes la musique. C'est moins ton style mais tu aimes bien quand même. La rythmique est différente mais elle est intéressante. Tu te surprends à tapoter du bout des doigts en comptant les mesures et les changements de rythmes. - Je sais pas trop. J'aime bien tous les styles je pense. J'aime le jazz. Et les musiques qui font voyager. Celle qui prennent l'âme et le coeur. Qui on une histoire à raconter. Qui donne envie de danser. Tu regardes dans ses albums et ouvre de grands yeux en attrapant la pochette de l'album d'un groupe moldu absolument génial. Oh j'adore cette chanson là ! tu fais en la lui montrant. Ca semble le faire rire alors que vous changez de répertoire. Tu fermes les yeux et chantonne en même temps, te laissant emporter par les rythmes à la fois lents et pourtant dynamiques de la chanson. Revenant à la réalité tu croises le regard de Benjy qui semble fixé sur toi et tu ne le lâches pas. Comme dans une autre réalité, une parallèle, tu te lèves et lui tend la main. Et dans ce petit espace encombré, dans cette bulle qui semble se renforcer, vous dansez. Tu ris dans ses bras. Tu t'y sens si bien, comme si c'était quelque chose de naturel. Comme si ta place avait toujours été ici et que le Destin avait fait en sorte que vous soyez enfin réunis. Mais lorsque la chanson se termine, la magie retombe un peu. Vous vous séparez. Tu remets une mèche de cheveux brun derrière ton oreille, presque timide. Je devrais y aller ... tu souffles sans en avoir aucune envie. Tu pourrais rester ta vie entière ici si ça signifiait échapper au monde brutal qui vous entoure et ne vivre que dans cette bulle étrange mais si rassurante.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 270
| AVATARS / CRÉDITS : Riz Ahmed (par hershelves).
| SANG : Mêlé, métissé indien et anglais.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ysée
| PATRONUS : Un tigre du Bengale
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'une cheminée •• Benjysée Ven 25 Mai - 11:26

Dès les premières notes d'Hotel California, Ysée ferma les yeux et se mit à chantonner les paroles qu'elle avait l'air de connaître par coeur. Benjy ne put détacher son regard de cette fille presque irréelle qui avait envahit son salon pour il ne savait quelle raison sinon pour tourmenter un peu son coeur de pierre. Tandis qu'elle se laissait aller au rythme du riff de guitare, le brigadier s'imaginait parcourir les rues de Mumbai en sa compagnie, visiter les plus beaux endroits de la ville de son enfance, la porte de l'Inde, les jardins suspendus et le temple Jain à Malabar Hill, ses rues, ses marchés...
Mais les images de son pays s'envolèrent lorsque la jeune femme ouvrit les paupières. Benjy ne détourna pas le regard et elle s'en aperçut, le fixa à son tour, puis se leva et le sorcier la regarda s'avancer jusqu'à lui sans ciller. Elle lui tendit une main dont il s'empara et alors ils se mirent à danser au beau milieu de son salon bordélique, dans la pénombre de son appartement mal éclairé. La main droite de Benjy était posée dans le bas du dos de la sorcière tandis que la gauche caressait la paume de sa main, jouait doucement avec ses doigts. Ysée riait dans ses bras et son humeur était communicative, aussi devait-il se mordiller la lèvre pour contenir un sourire tandis qu'il la dévorait des yeux.
C'était un peu hors du temps, cette intrusion inattendue dans sa forteresse aux murailles que la jeune femme avait réussi à abattre d'un simple battement de cils. Il avait pourtant mis des années à les construire, ces murailles et, hormis sa soeur qui ne lui avait pas laissé le choix, personne n'était parvenu à les franchir. Jusqu'à ce jour.
La musique s'arrêta et leur danse avec elle. Alors Ysée de détacha de lui en prétextant devoir y aller mais Benjy la retint par le coude avant de venir, dans une pulsion, déposer ses lèvres doucement au coin de sa bouche.
— Qui es-tu ? murmura-t-il, la mine grave, quelle magie exerces-tu sur moi ?
Mais il pressentit qu'il n'aurait pas de réponse à ses questions et, de toute façon, il n'en désirait pas. Il ne voulait pas briser le charme de cette rencontre déroutante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'une cheminée •• Benjysée

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre au détour d'une cheminée •• Benjysée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Tour du monde virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres :: 
Les lieux d'habitations
-