GRYFFONDOR : 815 pts | POUFSOUFFLE : 370 pts | SERDAIGLE : 660 pts | SERPENTARD : 760 pts

Partagez|

Sous les branches d'un saule pleureur | DARIUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 920
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by VOCIVUS
| SANG : ♣ Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Sous les branches d'un saule pleureur | DARIUS Ven 18 Mai - 11:59


Moran était paisiblement assit dans le parc. Il venait souvent par-là lorsqu’il avait besoin de réfléchir, et comme il s’était rendu compte - un peu tard - que la tour d’astronomie était le lieux de réunion des cœurs en peine, il avait changé ses habitudes. Et puis, il attendait Darius. Le jeune homme était habituellement un animal dont le retard était un adjectif, mais pour retrouver son cousin, l’Ecossais était toujours très alerte et très ponctuel. Le Serdaigle devait apprécier cette chance supposait-il, comme il avait trop souvent entendu ses parents râler contre son retard à chaque repas, à chaque réunions de famille. La famille Powell se trouvait être bien trop étendue dans l’Ecosse pour que Moran apprécie pleinement participer à ses repas. Il y avait là de nombreuses familles, qui n’avaient même plus leur nom pour certaines, et demeuraient des cousins et cousines au millième degrés, mais cela comptait pour Arthur, qui prenait toujours soin de les inviter. Quoi qu’il en soit, il avait un grand nombre de cousins germains, dû à la fratrie de son père, et Moran n’y pouvait absolument rien. Il y avait toujours une bonne cinquantaine de personnes dont il avait oublié le nom de la moitié déjà. Généralement, ils se réunissaient pour une naissance joyeuse ou un décès morose. Les naissances arrivaient bien vite, car les membres de leur familles jouissaient d’un corps tout à fait solide. Quelques uns se soustrayaient à la réception, dont son oncle Alaric qui s’en tenait éloigné pour de sombres raisons politiques que le jeune homme n’avait jamais eu le coeur de discuter avec lui. Il pressentait une dispute violente et il ne se sentait pas prêt à se détourner de lui, quand bien même il n’en était pas particulièrement proche, et quand bien même ce dernier ne répondait qu’à un tiers de ses lettres. Alaric avait presque été banni de la famille pour ses penchants extrémistes, et Moran demeurait le seul pont entre lui, et ses frères et sœurs. C’était assez triste.

Mais Darius était un tout autre type d’animal, qui loin de lui tirer une grimace comme lorsqu’il voyait cet oncle, lui arrachait au contraire un sourire tout à fait jovial et sincère. Comme il était dos tourné et qu’il observait paisiblement ce lac qui ne fera plus partit de son quotidien dans quelques mois, il n’entendit pas arriver son cousin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Sous les branches d'un saule pleureur | DARIUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: L'extérieur :: Le parc du château et son Saule Cogneur-