Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

A coup de batte et de poings | EVAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1035
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | Applestorm
| SANG : Sang-Pur noyé dans le scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: A coup de batte et de poings | EVAN Ven 18 Mai - 13:04

Le match de Quidditch ne se déroulait pas de manière parfaite. Le jeune homme pressentait quelque chose qui lui déplaisait particulièrement, et il ne se sentait pas prêt à écouter son instinct. Ses nerfs commençaient à le lâcher, et lorsqu’Evan manqua une passe - la seule d’ailleurs, qu’il manqua pendant toute la durée du match - Moran ne put s’empêcher de lancer, l’air goguenard et provocateur, qu’“il avait bien fait d’avoir une discussion avec l’entraîneur de Quidditch des Faucons pour le dissuader de proposer au garçon d’entrer dans l’Équipe”. L’Écossais ne savait que trop bien à quel point le Quidditch était important pour son camarade de dortoir - car au bout de sept ans passés avec lui, il commençait à le connaître - et il avait pris un plaisir tout à fait malsain à détruire ses chances d’entrer dans l’Équipe. En effet, lui et Evan connaissaient une rivalité aussi franche que désagréable depuis beaucoup trop longtemps pour qu’il puisse ne pas prendre de plaisir à lui planter sa baguette dans le dos. Car l’héritier Rosier était passé maître depuis des années dans la maîtrise de cet art (celui de casser du Moran Powell) et pour une fois dans sa vie, il avait envie de lui rendre l’appareil. On ne pouvait pas dire qu’il avait été particulièrement mauvais avec le garçon le reste du temps, Moran répondait ou serrait ses dents pour ne pas déclencher de bagarre dans le dortoir ou dans le couloir.

Mais aujourd’hui, ses nerfs le lâchaient, le Quidditch était son défouloir et Evan était sa victime. Lorsque l’attrapeur des Rouges se saisit du vif, Moran balança un coup de batte de dépit en direction de son camarade. Sa coupe s’envolait, au même titre que ses rêves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 477
| AVATARS / CRÉDITS : © BONNIE
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Cassandra Rosier
| PATRONUS : Une Orque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A coup de batte et de poings | EVAN Lun 28 Mai - 20:40

Le match qui venait de s’achever était le dernier de la saison, et pour certains de ses joueurs les plus obstinés, le dernier qu’ils ne connaîtraient jamais plus en compétition. Le commentateur  dont la voix était portée par un sonorus assénait le score et ses conséquences, encore et encore. L’équipe verte et argent perdait contre leur équipe rivale historique (depuis la création même des maisons de leur école des siècles en arrière) et la coupe, qu’ils avaient été à deux doigts de remporter, leur échappait. Les joueurs défaits rentraient avec des regards mauvais plus ou moins retenus ciblant leur attrapeur, en direction des vestiaires. Evan Rosier, suivant le mouvement, commençait à se défaire sans doute un peu trop précocement de son équipement de protection. Il eut néanmoins le réflexe de rentrer la tête entre les épaules lorsqu’une batte siffla à son oreille, pour heurter le manche de son précieux balai - nul autre que le dernier nimbus 1500 messieurs dames ! - qu’il portait sur l’épaule. Son bois ne céda pas mais il l’entendit un craquement distinct (et il valait mieux pour le maladroit qu’il s’agisse de sa clavicule plutôt que sa monture). Leurs camarades innocents eurent le réflexe de tous reculer d’un pas si bien que ne se trouva plus que le capitaine au milieu de ce cercle. Il avait vaguement entendu Moran Powell se vanter sur le terrain d’être responsable de son refus d’admission dans les rangs des Faucons de Falmouth. Evan s’était dit que le vent avait soufflé le mauvais message à son oreille car assurément, son coéquipier dont il ne sous-estimait pas l’instinct de survie, ne souhaitait sans doute pas mourir avant la remise des diplômes ? Un malentendu que ce coup de batte dissipa néanmoins. En moins de temps qu’il n’en fallut au poursuiveur pour que sa pensée fasse son chemin, il resserra le poing pour asséner un violent coup dans la mâchoire de celui qui, après tout, n’était plus son capitaine. « Répète ce que tu as dit sur le terrain ». Le sang lui battait encore aux tempes après cet effort physique si bien que les effets de la rage devançaient même sa survenue. Les élèves les plus neutres de leur équipe continuèrent à rejoindre les vestiaires comme s’ils n’étaient les témoins que d’une plate discussion, les autres applaudirent ce conflit qui se dessinait. Les mille pas des spectateurs faisaient vibrer les gradins sous lesquels ils se trouvaient et bourdonnaient à leurs oreilles. N’attendant pas même sa réponse, Evan s’élança sur son adversaire pour lui porter un nouveau coup.

1, 2, 3, 4 : En plein dans l’estomac, Moran en lâche sa batte.

5, 6 : Moran se décale à temps. Evan resserre son poing sans le lâcher du regard. Sa rage, semble-t-il, ne s’en trouve que décupler.


Dernière édition par Evan Rosier le Ven 27 Juil - 9:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 5321
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: A coup de batte et de poings | EVAN Lun 28 Mai - 20:40

Le membre 'Evan Rosier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1035
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | Applestorm
| SANG : Sang-Pur noyé dans le scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A coup de batte et de poings | EVAN Jeu 31 Mai - 21:53

Les hommes étaient parfois soumis à de biens étranges émotions, et Moran ce jour-là, en était la précieuse victime. Le garçon, dépité, désespéré aussi sans doute par ce qui venait de lui échapper, n’avait trouvé qu’une seule solution pour extérioriser son mal : Evan. Evan était là, dans tout ce qu’il haïssait le plus, fier représentant de ce qu’il repoussait tant bien que mal depuis sa première année, horrible camarade qui le harcelait depuis sept ans. Une semaine auparavant pourtant, Moran s’était bien vengé. Tous les affronts subis, toutes les mauvaises paroles, toutes les plus vives chansons, tout cela avait été vengé par un formidable concours de circonstances. Edmond Firreflye, l’entraîneur de l’Equipe de Quidditch que Rosier lorgnait lui avait envoyé une bien longue lettre à lui, son Capitaine et entraîneur, pour lui demander ce qu’il pensait de son coéquipier. Sans doute s’était-il attendu à des éloges mais il n’en avait certainement pas fait. Le portrait dépeint par le Capitaine de l’Equipe des Serpentards était le plus noir que l’on puisse offrir, bien qu’il eut pris soin de préciser quelques qualités pour qu’Edmond ne s’imagine pas qu’il s’agissait de jalousie. Cela n’en était pas, c’était simplement une revanche. Une revanche sur son camarade, une revanche sur la vie, finalement. Moran savait, mieux que personne sans doute, les rêves que nourrissait le garçon et il avait prit un plaisir certes sadiques à les lui arracher. La roue tournait pensait-il mortellement, bien qu’il doutait que le garçon ne change son comportement à cause du revers de la batte qu’il venait de se prendre.

Le coup que le Capitaine lui asséna le rata de peu, mais il ne cherchait pas, à l’instant, à lui faire du mal. Moran était dépité et se contentait de le taquiner pour passer ses nerfs. Evan cependant, en profita pour lui coller un grand coup de poing dans la mâchoire : “T’es sourd maintenant, Rosier ?” lui demanda-t-il en se massant douloureusement la joue, priant silencieusement pour qu’il ne lui ai pas cassé sa molaire, “Edmond Firreflye m’a envoyer une lettre pour que je lui parle de toi. J’ai dépeins un portrait fidè…” ne put-il finir puisque son camarade lui mit son poing dans le bide, qui lui fit lâcher sa batte dans un bruit sourd. Une petite troupe se formait autour d’eux, et Moran regretta bien vite, malgré son mètre quatre vingt, de ne pas pouvoir se saisir de sa baguette qui était bien cachée dans sa chaussette. “Dégagez !” s’exclama-t-il comme ils n’avaient rien à faire dans ce règlement de compte. Il en profita pour tenter sa chance.

1,2,4,5 : Un violent coup de poing s’abat sur l'arcade sourcilière du jeune homme, qui s'ouvre pour laisser une trace de sang sur la main de Moran
3,6 : Evan se décale juste à temps, Shit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 5321
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: A coup de batte et de poings | EVAN Jeu 31 Mai - 21:53

Le membre 'Moran J. Powell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 477
| AVATARS / CRÉDITS : © BONNIE
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Cassandra Rosier
| PATRONUS : Une Orque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A coup de batte et de poings | EVAN Ven 1 Juin - 18:40

Moran Powell avait subi sept années de misère sans jamais se rebeller. Une fois son poing enfoncé dans le creux de son estomac, Evan avait naturellement pensé lui couper la respiration en même temps que son audacieuse rébellion. Un violent coup lui fut asséné sur l’arcade sourcilière et le déséquilibra légèrement si bien qu’il se demanda d’abord si un griffon n’avait pas traitreusement rejoint la bagarre. Son capitaine était néanmoins le seul à se trouver bien droit devant lui, du sang sur la jointure de ses doigts resserrés. « Fils de … - l’héritier entra-t-il dans une colère noire et la fin de sa phrase fut dissimulée par le son d’un pétard de victoire éclatant plus loin en gerbes rouges et or. Ce traitre à son sang, cette honte de leur maison, cette tâche sur leur blason, avait osé lui rendre son coup, écraser son avenir prometteur, retirer la dernière bouffée d’air de la cloche de verre sous laquelle son nom l’avait fait naître. Le futur mangemort asphyxiait depuis qu’il avait ouvert le parchemin hautement impersonnel de Edmond Firreflye. Et dans son esprit absolutiste exacerbé par la haine et la rage, son adversaire devenu son ennemi ne méritait d’autre sort que la mort. Evan lui bondit dessus, non pas pour lui décocher un nouveau crochet, mais pour glisser son avant-bras sous sa gorge et l’étrangler. Tous, tous n’étaient que des crevures, des impurs, des traîtres, tous, tous ne méritaient que de crever sous leur baguette. La sienne était restée au vestiaire mais ce défaut de circonstances ne lui paraissait pas poser le moindre problème en l’instant. Qu’est-ce que ça lui faisait à lui de ressentir l'impuissance jusqu’à plus d’air ?

1, 2, 3, 4 : La porte du vestiaire est fermée et le capitaine s’y retrouve adossé, l’avant-bras de son coéquipier glissé sous la gorge l’écrase sans ménagement pour l’empêcher de respirer. « Tu vas crever comme ce putain de moldu » souffle-il les yeux autant exorbités que sa victime (quoi que par rage plutôt que par manque d’air). Il n’était pas dans les habitudes du jeune homme de faire des menaces en l’air, mais aurait-il vraiment rejoint si facilement le rang des meurtriers comme son ami Avery ? Son bras sembla légèrement faiblir à cette fugace pensée …

5, 6 : La porte du vestiaire est entrouverte et les deux garçons, projetés par l’agresseur, s’écrasent par terre de l’autre côté. Foi de Rosier, c’est bien la première fois que la vision d’une nana en soutien-gorge ne trouve pas à le distraire ! Des cris aigus s’élèvent et leur cassent les oreilles !


Dernière édition par Evan Rosier le Ven 27 Juil - 9:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 5321
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: A coup de batte et de poings | EVAN Ven 1 Juin - 18:40

Le membre 'Evan Rosier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1035
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | Applestorm
| SANG : Sang-Pur noyé dans le scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A coup de batte et de poings | EVAN Lun 4 Juin - 19:53

Moran était effaré par ce qui était en train de se produire. Il avait davantage l’habitude de créer les problèmes chez les autres plutôt que d’y être directement impliqué. En d’autres termes, d’habitude, il créait les bagarres mais n’y participait jamais. Pourtant, il avait bien senti le poing de Rosier dans son estomac, tout comme sa main avait bien senti le coup qu’il venait de lui rendre. Ses jointures étaient pleines de ce sang que son camarade de chambre revendiquait comme étant pur. Cette simple symbolique le déconcentra, et il commença à se faire étrangler par le garçon tandis qu’une deuxième pétarde retentissait au dessus de leurs têtes. Les Gryffondors ne pouvaient-ils pas être moins Gryffondors, pour une fois ? Toutes les tensions de ces derniers mois devaient sortir avant que Moran n’explose. Pour essayer de glaner un peu d’air, le jeune homme passa difficilement une main sous l’avant-bras de Rosier pour le faire quelque peu lâcher prise, mais heureusement ou non, la porte du vestiaire féminin n’était pas totalement clôse - les innocentes !  - et ils tombèrent tous les deux à la renverse en éclatant la porte. Moran, venait de se taper violemment le crâne contre la pierre, et s’il avait eut le temps, il aurait regardé s’il ne s’était pas fait une entaille. Loin de le calmer, il toussait à s’en exploser les poumons, mais parvînt tout de même à cracher au garçon « FANAIDH BÀLAICHEAN* », avant de se jeter sur lui à nouveau.

1&6 : Son coup de poing rate la mâchoire de Rosier de plusieurs centimètres, le jeune homme est encore déstabilisé par sa tête tournante.
2&3&4&5 : Moran vise juste - encore heureux pour un batteur - et son poing s'écrase sur la mâchoire de Rosier, proche de son oreille droite, laissant une marque de sang sur la joue du garçon. Le jeune homme en profite pour se relever et essayer de prendre l'avantage sur son camarade, malgré les cris de protestations des jeunes femmes pas franchement très habillées - hum.


*fannybaws ARROW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 5321
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: A coup de batte et de poings | EVAN Lun 4 Juin - 19:53

Le membre 'Moran J. Powell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 477
| AVATARS / CRÉDITS : © BONNIE
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Cassandra Rosier
| PATRONUS : Une Orque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A coup de batte et de poings | EVAN Dim 17 Juin - 9:21

Les pétarades de la victoire voisine, les cris effarés des demoiselles, l’insulte braillé par son adversaire, tout se mêlait en un tohu-bohu incompréhensible. Son directeur de maison aurait pu présentement lui ordonner de se calmer sous peine de finir exclu comme son cousin, le jeune homme n’y aurait rien entendu. La seule voix qu’il entendait était celle de son cavalier noir qui lui commandait de frapper encore et encore ce traître à son sang de Moran Powell. Mais alors qu’il levait de nouveau son poing, le batteur fut le premier à lui décocher un coup dans la mâchoire. Evan lâcha sa prise sous la violence du coup et se releva un peu plus loin le pas titubant et la respiration haletante. Ses dents s’étaient écrasés sur l’intérieur de sa joue et il cracha du sang plus loin avant d’aviser son adversaire avec un sourire dément. La chaleur de cette rixe le faisait se sentir plus vivant que jamais depuis le début de l’année. A mort, semblait clamer son regard furieux. « Tu vas crever comme ce putain de moldu » lui souffla-t-il entre ses dents serrés et le regard déterminé. Il n’était pas dans les habitudes du jeune homme de faire des menaces en l’air, mais aurait-il vraiment rejoint si facilement le rang des meurtriers comme son ami Avery ? Sa seule réponse à ce grave questionnement fut de s’élancer une nouvelle fois sur son adversaire.

1, 2, 3, 4 : Evan attrape Moran par le col de sa robe de quidditch et le balance de l’autre côté de la porte des vestiaires toujours ouverte. Il ne laisse pas à son adversaire le temps de se redresser complètement et écrase son genou d’un violent coup de pied. Son but ? L’empêcher de fuir pour l’éliminer. Son entraînement mangemort de l’été précédent, avec ou sans baguette, prend le dessus.

5, 6 : Evan est projeté de l’autre côté de la porte des vestiaires par une salve de paillettes rouges. Il se relève un peu idiot sans comprendre ce qui se passe. « NON MAIS CA VA PAS LA TÊTE ! DU BALAI ! C’EST LE VESTIAIRE DES FILLES BANDE DE GROS PERVERS ! ».


Dernière édition par Evan Rosier le Ven 27 Juil - 9:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 5321
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: A coup de batte et de poings | EVAN Dim 17 Juin - 9:21

Le membre 'Evan Rosier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1035
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | Applestorm
| SANG : Sang-Pur noyé dans le scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A coup de batte et de poings | EVAN Mar 19 Juin - 17:40

Moran n'avait pas réalisé combien il avait besoin de frapper Evan Rosier pour se défouler. C'était là quelque chose qui le soulageait, qui lui rappelait que toutes les heures sombres qu'il avait passé à être sa marionnette n'étaient plus rien désormais. Toutes ces heures désagréables passées en sa compagnie par la force du destin, disparaissait à mesure que les deux joueurs de Quidditch s'échangeaient des coups. Il y avait peut-être une certaine passion violente dans ces gestes échangés, une nécessité honnête qu'ils acceptaient tous les deux malgré eux. Moran détestait Evan et Evan le lui rendait bien, car ni l'un ni l'autre ne pourraient oublier la première fois qu'ils s'étaient rencontrés. Il était bien difficile de leur trouver les ressemblances, tant sur le plan physique que sur le plan moral, et les deux hommes sans aucun doute, étaient ravis de ne pas ressembler à l'autre. Ce serait mentir que de dire que Moran n'aimait pas frapper le jeune homme. Les sept années passées sans rien dire avaient été trop longues et trop désastreuses pour qu'il ne désire pas ardemment se rebeller un jour contre le despotique héritier. Lorsqu'il lui assèna un coup sur la mâchoire, l'Écossais pensait candidement avoir remporté la bataille. Mais sept années n'étaient sans doute pas suffisantes pour lui faire comprendre que Rosier vivait avec l'absence de quelques cases de conscience. La phrase du garçon, aurait pu passer inaperçue s'il ne prêtait pas autant attentions aux mots.
Un frisson parcouru violemment l'échine du jeune homme qui trouva prophétiques ces quelques mots. Le sourire mauvais, la lueur malsaine dans les yeux gris du garçon lui faisaient comprendre qu'il pesait ses mots, et que rien, ni personne, n pouvait l'en empêcher. Nul doute que s'il devait le tuer, aucun de tous les joueurs qu'il avait entraîné cette année ne viendrait l'aider. Alexandre ferait sans doute mine de l'ignorer, Thomas s'en délecterait, Black l'observerait. La seule porte de sortie se trouvait derrière lui, et s'il était malin, il pourrait s'en sortir.

3&4 : Le jeune homme essaie de faire un croche-patte à son camarade mais il le rate. Son pied heurte à la place le tibia d'Alexandre Rozen qui passait miraculeusement par-là. Ce n'était pas Evan, mais il pourrait s'en contenter quand même !
1&2&5&6 : Face à la douleur lancinante de son genoux, Moran envoie son autre patte dans les jambes de Rosier et le fait tomber. Dans la confusion de l'action, il en profite pour se lever et quitter les vestiaires dont il claque violemment la porte pour ralentir son adversaire. Malheureusement, il ne fait pas une dizaine de pas qu'Evan le poursuit, son genoux lui fait mal, il ne l'a pas raté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 5321
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: A coup de batte et de poings | EVAN Mar 19 Juin - 17:40

Le membre 'Moran J. Powell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 477
| AVATARS / CRÉDITS : © BONNIE
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Cassandra Rosier
| PATRONUS : Une Orque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A coup de batte et de poings | EVAN Jeu 12 Juil - 9:57

Saleté d’Écossais qui ne lâchait rien … Evan n’eut pas le temps de se réjouir d’avoir handicapé son adversaire car celui-ci le renversa de sa jambe valide. Et le poursuiveur, momentanément plaqué au sol et le dos enfoncé dans la terre meuble, peina à se relever. Il ressentait soudainement avec douleur toute l’acuité des blessures endurées. Une fine pellicule de poussière recouvrait les plaies encore sanguinolentes qu’il avait sur le visage. Il expia encore un nouveau crachat de sang et observa finalement le délectable spectacle que lui offrait Moran Powell en train de fuir d'un pas claudiquant. Comme il était mal avisé de présenter son dos à un futur mangemort pour le fuir. Aucun autre spectacle n’aiguisait autant ses sens de prédateurs. Il ramassa l’infidèle batte de son adversaire pour l’armer sur son épaule et avança tranquillement sans perdre de vue son couard capitaine. Les gradins continuaient à se vider et il ne voulait attirer l’attention d’aucun préfet ou professeur. Certains élèves observèrent avec curiosité son visage blessé et son regard enflammé. Et enfin, il plissa des yeux en retrouvant la lumière comme le soleil paraissait brûler ses plaies. Le maillot vert de sa proie ne suffisait pas à la camoufler dans l’herbe et cette pensée lui arracha un rire goguenard. « Eh bien Powell ? Tu devrais courir plus vite … ». Et il laissa traîner dans son sillage le bout de la batte de son adversaire pour remuer les graviers du chemin dans son sillage. Il approchait et voulait que son adversaire le sache. Il n’était plus doué de l’arme de la surprise et se réjouissait de pouvoir employer celle de la peur. Les pétarades de victoire résonnaient plus loin dans le stade et on distinguait le reflet du ciel bleu dans le lac. Quelle magnifique journée pour en finir avec cette vermine. Il était maintenant arrivé derrière son ennemi et leva sa batte dans les airs.

1, 2, 3, 4 : Evan emploie toute sa force à flanquer un grand coup de batte dans le dos de son adversaire. Il est important qu’il cesse de se relever et de s’agiter pour qu’il puisse l’achever en bonne et due forme. Ce coup de maître le fait éclater de rire et il réajuste sa prise en contemplant le solide morceau de bois. « J’aurais adoré être batteur ! ».

5, 6 : Moran joue de rapidité et de ruse pour éviter le coup de batte, laquelle s’écrase dans l’herbe. Evan grimace de colère, tel un enfant capricieux, il relève déjà son arme dans un cri enragé pour en finir avec la vermine de traître à son sang, traître à son blason …


Dernière édition par Evan Rosier le Ven 27 Juil - 9:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 5321
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: A coup de batte et de poings | EVAN Jeu 12 Juil - 9:57

Le membre 'Evan Rosier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A coup de batte et de poings | EVAN

Revenir en haut Aller en bas

A coup de batte et de poings | EVAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral
» Coup raté, coup réussi, — “coup d’Etat” sans Etat
» Coup d’État en Haïti « revisité
» Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état
» Ricardo Seitenfus claims coup against Préval was suggested

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Poudlard
-