Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

getting married to your ex - Mildred

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 116
| AVATARS / CRÉDITS : Alexandra Daddario
| SANG : Pur


MessageSujet: getting married to your ex - Mildred Mar 22 Mai - 16:56

FLASH FORWARD 1977

Le moment était arrivé pour toi de prendre ton courage à deux mains, et d’annoncer à une personne qui t’étais chère, tes très récentes fiancailles. Pour le moment, la nouvelle avait été gardée secrète, et très peu de personnes étaient au courant. Il en était ainsi dans le milieu des sang purs, il fallait s’assurer que le consentement des familles soit donné avant de pouvoir annoncer officiellement une relation. Tu avais dut te battre un peu pour avoir l’autorisation de Père pour épouser Walden, mais il avait finit par céder, comme il le faisait souvent avec toi. Tu te demandais bien pourquoi, d’ailleurs, puisqu’il était intransigeant avec toute autre personne, surtout les femmes. Mais tu ne te plaignais pas de ce traitement de faveur, bien au contraire.

Au final, dans cette histoire, ce n’était pas tellement la réaction de ton père qui t’avais fait te ronger les ongles en catimini, mais plutôt la réaction d’une de tes amies les plus proches - Mildred. Elle avait beau être ton aînée de quatre ans, tu la considérais un peu comme la jeune soeur que tu n’avais jamais eue, et ressentais le besoin de protéger de ta force sa faiblesse, et d’éclairer de ta lumière son esprit noircit par les enchaînements de malchance dans sa vie.  La véritable raison pour laquelle il était difficile pour toi d’annoncer cette nouvelle à Mildred était parce que Walden et elle furent fiancés, il y a bien longtemps. Et même si cela faisait à présent des années, il n’était jamais facile de voir une de ses amies se lancer dans un mariage qui aurait put être le sien.

La vérité étant que ta décision de te marier avec MacNair allait probablement créer des vagues. Déjà parce que ce dernier empilait déjà deux tentatives de fiançailles qui avaient échouées, mais aussi parce que cet homme était important aux yeux de deux des femmes les plus chères à tes yeux. Mildred - pour la raison évoquée plus tôt, et Bellatrix, qui fut amoureuse du blond des années auparavant, lorsqu’il était fiancée à sa traîtresse de soeur, Andromeda. Cependant, pour une raison que tu ignorais - l’amour - tu avais décidé de te battre afin de faire de ces fiançailles une possibilité. Tout d’abord aux yeux de son père, mais aussi aux yeux du reste des sang purs. Milly serait la première personne que tu irais voir. La première personne à qui tu donnerai l’information officielle, puisque tu ne voulais pour rien au monde qu’elle l’apprenne par quelqu’un d’autre.

Elle venait aujourd’hui prendre le thé, et tu avais réussi à passer ta nervosité et ta frustration sur ton elfe de maison, qui était du coup plutôt amoché en préparant les petits gâteaux pour le goûter. Toi, tu étais, comme toujours, très élégante, et très jolie. Tu avais mit une robe noire en dentelle, sur laquelle des bordures vertes nacrées dansaient en arabesques. Tes cheveux d’ébène coulaient le long de tes clavicules pour s’arrêter à la naissance de ta poitrine, légèrement mise en valeur par le bustier de ta robe. Une tenue assez commune dans la bourgeoisie, en soit. Tu tournais en rond dans ton salon, près de la cheminée. Tu étais nerveuse, et à raison. Tu ne pourrais pas le supporter si Mildred refusait d’entendre un mot de plus de ta part après lui avoir annoncée la nouvelle.

Tu rigolais à haute voix, seule. Depuis quand étais-tu devenue si faible d’esprit ? Cela ne te ressemblais pas du tout. Milly avait toujours été ton point faible. Peut-être que la faiblesse et la douceur de cette jeune femme s’écroulait sur toi de manière si délicate, qu’à chaque fois que tu étais en sa présence, tu te laissais apprivoiser, comme un serpent devant un flutiste. L’elfe déposa le thé et les gâteaux sur la petite table basse, et tu le congédias en l’envoyant valser contre le mur de la pièce d’à côté avec ta baguette. A ce moment même, du bruit se fit entendre dans la cheminée, et la mince figure de Mildred apparut dans le manoir des Carrow. - Milly ! Je suis ravie que tu sois là. Dis-tu avec un de tes rares sourires sincères, une lueur d’inquiétude toujours dans tes yeux. Qu’allais-tu faire si elle n’acceptait pas ces fiançailles ? - Je t'en pris, assieds-toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 292
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | Thinkky
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: getting married to your ex - Mildred Mar 22 Mai - 17:31

Mildred avait beau être une jeune femme que beaucoup raillaient, elle avait la chance cependant de pouvoir compter sur des gens qui l'aidaient et se faisaient du soucis pour elle. La jeune femme appréciait que l'on s'occupât d'elle, même si elle se sentait parfois mal-à-l'aise devant certaines attentions. Globalement, elles étaient appréciables, fort heureusement. Alecto Carrow avait toujours été une jeune femme qui s'était occupée d'elle gentiment bien que pourtant plus jeune. La Nott, qui était l'aînée, voyait les rôles naturels s'inverser à cause de son tempérament doux et de ses faiblesses physiques. Ce jour-là, son amie justement, l'avait invité à venir prendre le thé chez elle, et pour qui connaissait un peu l'héritière, il s'agissait de quelque chose qui lui plaisait particulièrement. En bonne anglaise qu'elle était, elle aimait toute sorte de thé et il s'agissait d'une tradition qu'elle ne remettait jamais en cause. Si elle était habituée à le prendre seule chez elle, avec pour seule compagnie le silence assourdissant de leur appartement, la jeune femme appréciait grandement de le siroter avec ses amies. Bien qu'elle n'en ai pas beaucoup, cela lui arrivait quand même. Ainsi déboula-t-elle dans le salon des Carrow avec une robe aux tons joyeux, comme elle, bien qu'un peu poussiéreuse à cause de la cendre. Elle éternua et s'essuya les épaules pour être un peu plus présentable devant son amie qui l'accueillait : "Bonjour Alecto, j'adore ta robe !" ne put-elle s'empêcher de lui confier avec une admiration non feinte.

Dans les paroles de l'héritière, il n'y avait aucune jalousie. Mildred n'était pas une jeune femme sujette à ce genre de sentiments. Peut-être était-ce mieux, peut-être était-ce pire. La jeune femme s'assit comme l'y invitait son amie, avec un immense sourire collé sur le visage : "Je suis tellement heureuse que tu m'es invitée, j'adore prendre le thé ailleurs que chez moi..." lui confia l'ancienne Serpentard avec toute la spontanéité dont elle était capable. Si cela pouvait être une affliction pour certain, il s'agissait peut-être d'une de ses plus jolies qualités. Son sourire joyeux ne parvenait pas à quitter ses lèvres tant elle était contente d'être présente ici ce jour-là. Alecto avait toujours été proche d'elle, elle l'avait toujours protégée. Peut-être même qu'au fond d'elle-même, elle la considérait un peu comme la grande soeur dont elle avait eut besoin pour la protéger dans l'Ecole de Sorcellerie. Mildred Nott ne savait cependant pas qu'elle allait apprendre une sacrée nouvelle ce jour-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 116
| AVATARS / CRÉDITS : Alexandra Daddario
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: getting married to your ex - Mildred Mer 23 Mai - 20:16

Pour être honnête, tu avais déjà cru par le passé que ton amitié avec Mildred serait tachée par le fait que ton père veuille absolument te marier à Rabastan. Cela était sensé, puisque le Lestrange était son filleul, et que Morfin souhaitait le meilleur pour toi, sa fille prodige. Cependant, rien n’avait jamais été officiel, et l’histoire avait finit par mourir d’elle-même, sans que rien n’arrive vraiment aux oreilles de Milly. Tu en avais été soulagée, mais que pour un bout de temps, puisque tu avais commencé à fréquenter Walden peu après, et t’étais vite rendue compte que cela deviendrait très rapidement plus sérieux qu’avec Rabastan. - Et toi tu es radieuse. Comme toujours. Tu n’aimais pas vraiment porter de la couleur, ce n’était pas ton truc. Et tu trouvais que ça ne t’allais pas, la réalité étant que tu trouvais que ça n’étais pas beau de façon générale. Pour une raison que tu ignorais, tu trouvais toujours cela élégant et raffiné quand Mildred le faisait. Si la plus vieille t’admirait, tu ne pouvais t’empêcher de lui retourner la faveur. C’était étrange, car vous étiez comme le jour et la nuit. Tu étais cruelle, méchante, mesquine, et assoiffée de bataille. Mildred était raffinée, attentionnée, et fondamentalement gentille. Tu te demandais souvent comment elle acceptait d’être ton amie, mais ne te risquais jamais à laisser la question t’échapper des lèvres en sa présence, de peur qu’elle réalise qui tu es vraiment et ne te fréquente plus. - Je suis contente que tu sois venue. Je trouve cela très agréable de pouvoir passer plus de temps avec toi depuis ma sortie de Poudlard, ta compagnie m’avait beaucoup manquée lorsque j’étais au château, et que tu ne l’étais déjà plus. Une des raisons pour lesquelles tu t’étais si facilement laisser happer par le côté sombre de ta personnalité était probablement en partie à cause du départ de Mildred du château. Lorsque vous y étiez ensemble, elle faisait un peu office de ton garde-fou, et te poussais à essayer d’être plus gentille avec les autres. Tu avais abandonnée cette idée lorsque Mildred avait passé son diplôme et avait commencé à vivre sa vie d’adulte. Maintenant, il était trop tard pour qu’elle essaie de te ramener dans sa lumière, mais cela ne t’empêchait pas d’en apprécier la chaleur. - Comment te portes-tu, dernièrement ? J’ai été très occupée depuis ma sortie de l’école, je suis navrée de ne pas avoir passé plus de temps en ta ravissante compagnie. C’est pas que je n’ai pas voulu, mais tu as vu comment est le monde. Tout se passe dans l’action en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 292
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | Thinkky
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: getting married to your ex - Mildred Jeu 24 Mai - 12:15

Mildred se demandait parfois pourquoi les gens qui semblaient les plus éblouissants s’intéressaient à elle. De son humble avis, elle n’avait rien de spécial. Elle était petite, malade, jolie mais dont le teint terne rehaussait les imperfections. Elle se laissait marcher sur les pieds par rapport à son nom, il ne lui était jamais venu à l’idée d’insulter des né-moldus ou des traîtres. La jeune femme vivait sa vie sans rien demander aux autres et à Poudlard, elle avait toujours été celle dont on se moquait, celle que l’on coinçait dans les couloirs pour se moquer d’elle. Pourtant, son cousin Lucius et son amie Alecto, avaient toujours eu à coeur de s’occuper d’elle, comme pour limiter les dégâts. Finalement, il semblait qu’elle faisait ressortir le meilleur chez les gens. Elle avait vérifié cela avec Rabastan également. Sans savoir pourquoi, elle s’était sentie bien avec lui, elle avait été captivée par ce qui faisait le jeune homme - était-ce son aura ? - et en retour, il avait été compréhensif, et doux avec elle. Chaque jour qui passait lui rappelait comme il lui manquait et comme elle était triste de ne pas porter son nom. Cela faisait maintenant des années, mais la plaie semblait toujours vive et impossible à faire cicatriser.

Mildred rougit lorsque son amie lui confia qu’elle lui avait manqué, et un rire un peu gêné sortit de ses lèvres, comme un remerciement. Elle-même n’avait pas besoin de signifier qu’elle lui avait manqué, puisque cela se lisait assez facilement sur son visage aux traits encore juvéniles. La jeune femme retira doucement ses gants qu’elle fourra délicatement dans sa poche. Alecto lui demanda de ses nouvelles et la petite héritière se trouvait toute ravie de lui en donner. “Oh, je me doute que tu as été très occupée ! J’ai entendu dire que tes ASPICs se sont bien passés, c’est une très bonne chose !” s’exclama-t-elle. Mildred ne pouvait en effet pas se targuer d’avoir eu de très bons examens. Elle avait été une élève moyenne, car il n’était pas dans son rôle d’éblouir la classe de son talent - qu’elle n’avait pas. Mais Alecto n’était pas comme elle et cela était tout à son honneur. “Je vais bien pour ma part, j’habite en collocation avec un langue-de-plomb, il est un peu bizarre, mais je ne le croise jamais” s’amusa-t-elle en ponctuant ses propos d’un geste inutile de la main. Elle posa ses yeux sur le salon dans lequel elle se trouvait, sans effacer un gentil sourire de son doux visage. Son amie avait évoqué des occupations et la petite héritière se demandait bien de quoi il s’agissait. Pouvait-elle demander ? On lui avait tant rappelé de ne pas trop poser de questions indiscrètes que la jeune femme se trouvait souvent bien silencieuse dans les discussions de peur de commettre un impair. Aussi opta-t-elle pour un chemin détourné : “Tu dois être très occupée, en ce moment, et cela me fait d’autant plus plaisir que tu m’aies invité. Tu comptes faire des études, ou ce n’est pas pour toi ?”.


(510)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 116
| AVATARS / CRÉDITS : Alexandra Daddario
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: getting married to your ex - Mildred Jeu 24 Mai - 16:32

La maladie de Mildred n’avait jamais été un problème à tes yeux. Certes, cela la rendait faible, mais ce n’était pas quelque chose de condamnable. La véritable maladie était de ne pas aboir le sang pur. Et le sang pur, Milly l’avait. Tu n’étais pas sans savoir que l’annulation des fiançailles de Mildred et Rabastan avait été pour eux deux un très grand chagrin, et qu’ils n’avaient pas souhaité que cela se termine ainsi. Tu trouvais ça stupide, que pour une histoire de maladie, on refuse un mariage qui était pourtant très bon pour les deux partis. Cela était contre productif pour le dessin de la préservation du sang pur.

Les manières de Milly étaient des plus douces, et ses sourires disaient plus de choses que beaucoup de mots, à ton goût. Tu voyais parfaitement ce que Rabastan avait trouvé chez elle, et la raison pour laquelle il ne souhaitait pas se marier à qui que ce soit d’autre. - Oui, les examens se sont très bien passés. Ce n’est pas si difficile si on accepte de fournir un minimum d’efforts. Et puis j’avais besoin de convaincre père que je n’étais plus une enfant. Dis-tu avec un haussement d’épaules, ne voulant en aucun cas offenser l’aînée qui n’avait pas aussi bien performé. Tu savais bien que dans beaucoup de familles de sang pur, on ne demandait pas nécessairement aux jeunes filles d’avoir de bons résultats à l’école, du moment que leurs manières et discussions étaient suffisante pour faire d’elles de bonnes femmes au foyer. Cela aurait dut être le destin de ton amie.

Tu avais entendu parlé de la collocation de Milly avec Rookwood, mais ne savais pas trop quoi en penser. Beaucoup de gens médisaient sur le fait qu’une jeune femme ne devrait pas habiter avec un homme dont elle n’était pas la femme, mais toi, tu t’en fichais éperdument. C’était sûrement mieux pour Milly de ne plus habiter chez les Nott.

Tu invitas d’un geste délicat Mildred à s’asseoir sur le canapé, puis t’assis à côté d’elle, t’affairant à servir le thé. - J’ai commencé à faire des études en police magique, mais ça ne m’intéresse guère, pour être honnête. Je suis sous la tutelle de Bellatrix pour m’améliorer en sortilèges. Mais je ne souhaites pas t’entraîner dans ce genre de conversations noires. Tu as réussi pour le moment à ne pas être trop chamboulée par la guerre, j’aimerai que cela reste ainsi. Déclaras-tu pour mettre un terme à la conversation. Tu ne voulais pas parler avec Milly du fait que tu avais rejoint les mangemorts, et que tu passais ton temps à apprendre comment te battre contre d’autres, et comment torturer les corps et les esprits. - Il y a autre chose qui va bientôt me prendre du temps, également. Et c’est la raison majeure pour laquelle je t’ai invitée ici, je dois t’annoncer quelque chose d’important. Mais avant cela, j'aimerai que tu m'en dises plus sur toi. Comment te sens-tu en ce moment ? Ta maladie... Ca va dernièrement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 292
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | Thinkky
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: getting married to your ex - Mildred Ven 25 Mai - 20:48

Mildred Nott était davantage promenée comme un objet d’apparat que comme un être humain à proprement parler. En effet, Gaea et Ouranos avaient tendance à la présenter comme un objet aux diverses personnes qu’ils rencontraient, qu’ils soit étrangers, ou non de la famille. La jeune femme devait appliquer les règles durement apprises mais qu’elle acceptait. Elle ne répondait que lorsqu’on lui posait une question frontale ; elle ne devait pas se scandaliser d’entendre parler d’elle-même, en bien ou en mal, lorsqu’elle était là ; elle devait se faire oublier en toute circonstance et surtout, surtout, ne pas tomber dans les pommes. Si d’aventure elle se sentait mal, la jeune femme devait doucement et respectueusement prendre congé de ses hôtes, sans rien laisser transparaître de son malaise. Ces quelques règles étaient des règles inébranlables que Gaea Nott faisait encore parfois réciter à sa progéniture avant une réception. Mais en présence d’Alecto, Mildred était plus calme, davantage elle-même. Il était bien rare qu’elle soit si bien en présence de quelqu’un d’autre d’ailleurs, car chez les sang-pur, il était bien facile de voir l’autre comme un potentiel adversaire politique, ou social. Les femmes se faisaient la guerre entre elles en courtisant la proie de l’autre, les hommes se clamaient meilleurs amis pour mieux s’abattre en politique. Quel monde froid, quel monde de glace dans lequel vivait la douce jeune femme.

Elle qui jamais n’avait de mauvais sentiments, elle qui toujours s’évertuait à aider les autres. Oh, Mildred était profondément triste de ne pas être fiancée à Rabastan mais elle savait qu’elle serait profondément heureuse qu’il trouve une partie pour lui. Il le méritait tellement. Il était si bon. Pourquoi était-il comme elle, une âme errante dont personne encore ne voulait la main ? Était-ce un moyen de représenter le destin, ou était-ce un terrible coup du sort qui les tenait éloigner pour mieux les torturer ? La jeune femme revînt pour ainsi dire à elle lorsque son amie reprit la parole. “Il te protège comme si tu étais un beau vase fragile, rare et délicat, en porcelaine de Chine, je suppose ?” s’amusa-t-elle doucement à l’idée d’un père qui se souciait de sa fille. Elle, elle avait simplement un père qui se souciait de la marier. N’était-ce pas au fond, une manière aussi de se soucier d’elle ? Alecto souhaita couper bien vite la conversation sur la police magique et Mildred Nott s’en trouva un peu triste.
Elle aimait bien suivre les vies des autres comme elle n’en avait aucune. Pas d’étude, pas de commerce, pas de métier, pas de revenus, pas d’époux. Que faisait-elle de sa vie oisive ? Pas grand chose, finalement. Elle se mettait au service de ses plantes comme un elfe de maison répétait inlassablement sa mère, comme avec l’idée de lui faire entendre raison. La mère de famille traînait sa fille comme un vulgaire boulet qui se permettait de trouver de la poésie dans les plantes. Et en plus, qui ne parvenait pas à se soigner avec elles. L’ironie était violente pour Gaea, pourtant, quiconque connaissait la jeune femme savait qu’elle désirait plus que tout guérir pour peut-être, épouser Rabastan. “Oh, tu sais, comme d’habitude” soupira-t-elle en affichant un rire jaune, “mais je n’y peux rien, de toute façon tu sais…Alors, qu’est-ce que tu veux m’annoncer ? J’ai l’impression qu’il s’agit pour toi, d’une grande nouvelle, je me trompe ?”.

(553)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 116
| AVATARS / CRÉDITS : Alexandra Daddario
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: getting married to your ex - Mildred Mar 12 Juin - 10:53

 Tu avais refusée de n’être que l’ombre de ton nom de famille, et de n’être utilisée que comme héritière de sang pur. Tu étais Alecto Carrow, et tu méritais le respect, et d’être considérée comme une personne à part entière. D’ailleurs, lorsque tu allais te marier, tu avais décidé de ne pas abandonner ton nom. Tu le garderai, et prendrai aussi celui de ton mari. Tu étais une Carrow, et tu le resterais. Tu avais essayé, plus jeune, d’inculquer à Mildred la détermination, la fierté de soi, mais elle et toi étiez trop différente. Elle était trop discrète pour se mettre en avant, et cela te faisait parfois de la peine, car tu savais que la jeune femme était bourrée de qualités, que beaucoup ne verraient jamais.

Au fond, même si tu avais essayé de courtiser Rabastan pendant un moment, tu n’avais jamais cessé de penser que Mildred et lui formeraient un très beau couple, et qu’ils étaient faits l’un pour l’autre. Personne d’autre que Rabastan n’aimerait autant Milly, et inversement. “ Oui, mais je suis tout sauf fragile. Mais il a du mal à se faire à l’idée.” Répondis-tu avec un sourire en coin. Tu pris une gorgée de ton thé puis joua de tes doigts sur la tasse en porcelaine, aussi fragile et délicate que ton amie face à toi. Ton père, contre toute attente se souciait de toi comme la prunelle de ses yeux. Morfin Carrow était un homme sans merci, sans pitié, et sans sympathie. Il sous estimait les femmes et les traitaient comme des objets, ta mère y compris. Cependant, toi, toi avais échappé aux stéréotypes que ton père t’avais inculqués sur les femmes. Tu étais forte, il t’avais élevée ainsi, et grâce à cela, tu étais devenue la seule personne de genre féminin à pouvoir l'impressionner, et en qui il avait de l’espoir et de la confiance.

Tu fus un peu triste que sa condition ne s’améliore pas. Tu espérais toujours, qu’un jour on te dise qu’elle était guérie, et qu’elle allait aller bien, qu’elle allait pouvoir avoir des enfants, et se marier à son cher Rabastan, et vivre la vie dont elle rêvait tant. Alecto, tout comme Milly, le désirait vivement. “J’ai une grande nouvelle, oui.” Dis-tu, le coeur soudain lourd de nervosité, tes entraille se serrant d’anticipation. “Je vais me marier.” Dis-tu avec assurance. Tu fis pendre ta phrase pendant quelques longues secondes avant de terminer. “Avec Walden MacNair.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 292
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | Thinkky
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: getting married to your ex - Mildred Mer 13 Juin - 14:40

Mildred avait des qualités que l'on trouvait trop souvent faibles et inutiles. Sa gentillesse naturelle, sa générosité sans arrière-pensée, ou encore sa sincérité, avaient toujours fait d'elle la cible des injures les plus vulgaires et des mots les plus violents. La jeune femme, dans un autre monde, se serait sans doute épanouit et aurait été agréablement heureuse. En tout cas, elle le serait davantage que présentement. Dire qu'elle n'était pas heureuse serait faux puisque la jeune femme avait la formidable faculté d'accepter la vie comme elle venait, de courber l'échine sans se plaindre. Elle acceptait les choses simplement, et sans rien dire car tel était son caractère. Alecto à son opposée, s'était imposée, avait forcé le respect de son père et à fortiori, le sien. Son amie était éblouissante, forte et butée, tout ce qu'elle n'était pas. Ne fallait-il pas de tout pour faire un monde de toute manière ? Sans doute que oui, et Mildred avait tôt compris qu'il ne fallait jamais juger les autres sur ce qu'ils étaient mais davantage sur ce qu'ils faisaient, tout en prenant toujours tout en considération avant de se permettre un jugement. Elle avait trop souvent été injustement jugée pour ce qu'elle était malgré elle pour ne plus supporter de le faire sur les autres. La petite héritière se démarquait finalement de sa famille sans le vouloir, ni le faire exprès, mais elle se gardait bien de le montrer. Se détacher de ce qu'on lui avait appris était un jeu dangereux qu'elle n'était pas prête à essayer. Ce n'était pas pour rien après tout qu'elle avait fuis son ami Darius. Sa famille lui avait fait promettre de ne pas les humilier de sa présence et si elle trouvait cela absurde, il ne lui serait jamais venu à l'idée de provoquer inutilement ses parents. Lorsqu'elle lui confia être tout sauf fragile, Mildred eut un sourire un peu faible, parce que c'était exactement ce qu'elle était. Elle s'était faite à l'idée de son odieux caractère des années auparavant, bien avant qu'elle ne sorte de Poudlard. La jeune femme s'était longtemps dit qu'avec un caractère si étrange, personne ne pourrait jamais accepter de la fiancer avec son fils. N'avait-elle pas eut raison ? se dit-elle tristement. On cherchait des femmes dociles, mais pas des idiotes. Pourtant sa naïveté toute naturelle lui jouait beaucoup de tours, bien malgré elle. La petite Nott faisait confiance facilement, croyait les plus belles paroles et s'enfonçait dans sa propre nullité. "Il est certain que tu n'es pas fragile" sourit-elle pourtant en l'observant comme si elle était un modèle à recopier. Même si elle le voulait, elle en serait bien incapable. Sa propre mère l'avait compris des années auparavant et n'essayait même plus de la reprendre.
Mais Mildred n'avait pas été invitée ici pour parler de leurs caractères bien différents, elle s'en doutait bien. Elle avait l'impression que son amie ne savait pas comment l'annoncer. Était-ce des remords ? De l'inquiétude ? La jeune femme qui ne se doutait de rien dû bien froncer les sourcils devant son attitude peu habituelle. Mais loin d'elle l'idée de ressentir de l'angoisse, car elle vouait une confiance aveugle en Alecto Carrow. Ce ne pouvait être que quelque chose de merveilleux. Et la petite héritière ne s'était pas trompée. Un mariage !

La suite tomba comme un couperet, mais jamais la frêle et tendre Mildred n'aurait perdu son joyeux sourire pour cela. Elle avait été fiancée à Walden, oui. Il était charmant, elle avait voué beaucoup d'espoir dans leur relation. Mais il était un homme calculateur qui avait bientôt compris qu'elle ne portait pas la même méchanceté à Andromeda que celle de ses pairs. Bientôt, elle eut peur qu'il n'en parle à Alecto, et qu'elle la repousse comme celui dont elle allait prendre le nom. Peut-être s'inquiétait-elle pour rien essayait-elle vainement de se rassurer, cela ne concernait qu'elle et Walden. Il n'empêchait que quoi que cela signifie pour elle, la jeune Nott était incroyablement heureuse pour son amie, si bien qu'elle frappa dans ses mains tout en sautillant sur place : " Oh mais c'est formidable Alecto ! Walden est un très bon parti et puis, il est beau..." l'encouragea-t-elle joyeusement. Son sourire joyeux ne quittait pas son visage, quand bien même son futur pouvait être noir. Elle aurait pu être folle de jalousie, crier, hurler à la trahison. Mais il s'agissait là de sentiments trop violents et trop durs pour qu'elle puisse les éprouver. Ce n'était pas, après tout, parce qu'elle était une ratée que tout le monde devait être comme elle. La jeune femme ressentait une joie sincère pour son amie sans se soucier de sa morne existence.
Sans jamais se l'admettre vraiment, la jeune femme avait eut peur qu'elle ne se marie avec Rabastan. Il était toujours célibataire, rien ne semblait se profiler pour lui, pour l'instant... Et cela la rassurait, bien qu'elle sache qu'il se mariera un jour ou l'autre, avec quelqu'un d'autre qu'elle. "C'est pour quand, alors ?" enchaîna la jeune femme pour ne pas penser à ses deux mariages ratés, "et puis tu as une idée de ta robe ?".

(850)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: getting married to your ex - Mildred

Revenir en haut Aller en bas

getting married to your ex - Mildred

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le roman de Mildred Pierce.
» Soirée sept ∞ Just married
» Mrs. Mildred Aristide is Scrary!!!
» Just Married ! Recherche copain. ~
» All the best women are married, all the handsome men are gay [Ythel, Gil, Ahren]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres :: 
Les lieux d'habitations
-