GRYFFONDOR : 1040 pts | POUFSOUFFLE : 390 pts | SERDAIGLE : 735 pts | SERPENTARD : 880 pts

Partagez|

Laisse moi crier comme une mandragore | LINDSAY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 946
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by lux aeterna
| SANG : ♣ Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Laisse moi crier comme une mandragore | LINDSAY Ven 25 Mai - 10:56


Moran vivait une fin d’année toute particulière. Lui qui s’attendait à vivre la meilleure année de sa vie, se trouvait en réalité face à son pire cauchemar. Il avait commencé l’année avec Daisy Blackstone et la terminait sans elle - ce qu’il avait décidé de son propre chef et ce qui ne faisait que le ronger un peu plus chaque jours - mais il avait également commencé l’année le cœur plein d’espoir concernant la coupe de Quidditch, qui comme son ex-petite-amie, lui filait maintenant entre les doigts. Il le vivait assez mal, et depuis sa violente altercation avec Evan Rosier, il ne lui adressait même plus la parole pour lui lancer une pique, et cela était réciproque. Maintenant, les deux Serpentards se toisaient en chien de faïence, et l’Écossais veillait toujours à lancer un sortilège discret sur son lit à baldaquin pour ne pas se retrouver assassiné au petit matin. Jamais sans doute, il n’avait autant haït quelqu’un.

Mais outre ces relations chaotiques, il pouvait se réconforter dans l’idée d’avoir également des amis, même des amis qui faisaient partis de la nouvelle maison ennemie des Serpentards, les Serdaigle. En effet, avec la victoire justement arrachée des Gryffondors, c’étaient les Érudits qui avaient soulevés la Coupe. Moran n’était même pas resté pour assister à cela. Darius veillait bien à le vanner là-dessus, comme il savait que c’était un sujet très important pour lui, mais le futur étudiant restait digne. Ou pensait-il rester digne. Ce jour-là, il allait féliciter Lindsay Talbott. Il n’était pas certain d’être prêt à voir son regard et son sourire goguenard, mais il savait qu’il ne pouvait plus repousser à plus loin son “bravo” marmonné dans sa barbe.  Ainsi, il cherchait la jeune femme dans tout le château. Il avait été à la volière, mais elle n’y était pas. Il avait rôdé devant la salle commune des Bleus, mais elle n’y était pas. Il avait montré son nez dans la Grande salle, mais une fois encore, elle n’y était pas. Moran commençait à perdre patience et à se dire qu’elle pouvait bien mettre ses félicitations là où il le pensait lorsqu’il aperçu sa tête brune dans les serres. L’endroit était tout mystérieux pour le garçon qui n’avait jamais eu d’affinités avec les plantes, mais le décor lui importait bien peu pour la tâche ingrate qu’il devait faire. Elle était dos à lui, aussi s’approcha-t-il d’elle à pas de loup pour la saisir par derrière et lui faire peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Laisse moi crier comme une mandragore | LINDSAY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Lindsay River ♥« Je suis l'unique créatrice de mes Désirs »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: L'extérieur :: Les serres de Poudlard-