Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

Laisse moi crier comme une mandragore | LINDSAY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1035
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | Applestorm
| SANG : Sang-Pur noyé dans le scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Laisse moi crier comme une mandragore | LINDSAY Ven 25 Mai - 10:56


Moran vivait une fin d’année toute particulière. Lui qui s’attendait à vivre la meilleure année de sa vie, se trouvait en réalité face à son pire cauchemar. Il avait commencé l’année avec Daisy Blackstone et la terminait sans elle - ce qu’il avait décidé de son propre chef et ce qui ne faisait que le ronger un peu plus chaque jours - mais il avait également commencé l’année le cœur plein d’espoir concernant la coupe de Quidditch, qui comme son ex-petite-amie, lui filait maintenant entre les doigts. Il le vivait assez mal, et depuis sa violente altercation avec Evan Rosier, il ne lui adressait même plus la parole pour lui lancer une pique, et cela était réciproque. Maintenant, les deux Serpentards se toisaient en chien de faïence, et l’Écossais veillait toujours à lancer un sortilège discret sur son lit à baldaquin pour ne pas se retrouver assassiné au petit matin. Jamais sans doute, il n’avait autant haït quelqu’un.

Mais outre ces relations chaotiques, il pouvait se réconforter dans l’idée d’avoir également des amis, même des amis qui faisaient partis de la nouvelle maison ennemie des Serpentards, les Serdaigle. En effet, avec la victoire justement arrachée des Gryffondors, c’étaient les Érudits qui avaient soulevés la Coupe. Moran n’était même pas resté pour assister à cela. Darius veillait bien à le vanner là-dessus, comme il savait que c’était un sujet très important pour lui, mais le futur étudiant restait digne. Ou pensait-il rester digne. Ce jour-là, il allait féliciter Lindsay Talbott. Il n’était pas certain d’être prêt à voir son regard et son sourire goguenard, mais il savait qu’il ne pouvait plus repousser à plus loin son “bravo” marmonné dans sa barbe.  Ainsi, il cherchait la jeune femme dans tout le château. Il avait été à la volière, mais elle n’y était pas. Il avait rôdé devant la salle commune des Bleus, mais elle n’y était pas. Il avait montré son nez dans la Grande salle, mais une fois encore, elle n’y était pas. Moran commençait à perdre patience et à se dire qu’elle pouvait bien mettre ses félicitations là où il le pensait lorsqu’il aperçu sa tête brune dans les serres. L’endroit était tout mystérieux pour le garçon qui n’avait jamais eu d’affinités avec les plantes, mais le décor lui importait bien peu pour la tâche ingrate qu’il devait faire. Elle était dos à lui, aussi s’approcha-t-il d’elle à pas de loup pour la saisir par derrière et lui faire peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 105
| AVATARS / CRÉDITS : Danielle Campbell – DANDELION
| SANG : Sang-pur évidement, comment pourrait-il en être autrement ?


MessageSujet: Re: Laisse moi crier comme une mandragore | LINDSAY Mer 1 Aoû - 12:42

Lindsay ne pouvait pas être une vrai sorcière, même malgré son sang-pur sans être une fan de Quiddicth. Et il faut dire que dans la famille, le quidditch était très apprécié. Ses frères avaient tout les deux été dans l'équipe et ils jouaient souvent ensemble pendant les grande vacances dans le parc du manoir Lerouge. Sans compter Morann qui jouait lui aussi dans l'équipe de serpentard.
Alors évidement, elle était soutenir l'équipe de sa maison à chacun des matchs ! Et elle avait assister aussi au dernier match de la saison opposant les Serpentard aux Gryffondor. elle encourageait bien évidemment les vert et argent. elle n'avait nullement envie que les Bouffondor remporte le match. Même sans Morann dans l'équipe adverse, elle l'aurait encourager.

Sauf que voilà selon l'équipe qui gagnait, les serdaigle pouvait remporter la coupe et ça s'était quand même un sacré dilemme ! L'autre dilemme concernait lui un devoir de botanique. La plante qu'elle avait choisit d'observer était sujette à des éruption toutes les deux heures et un match de quiddicth, tout le monde le savait, pouvait diablement s'éterniser.
Heureusement, elle avait un tour aux serres juste avant le début du match et celui c'était terminé dans un temps acceptable pour le devoir de Lindsay. C'est qu'elle était studieuse la petite.
elle avait donc acclamer son équipe quand elle avait soulever la coupe, avait féliciter les joueurs et s'était éclipser en deux secondes vers les serres.
Elle était occupé avec son bubobulb qui rampait négligemment sur la table et elle observait délicatement la formation d'un des pustule de la plante. Pustule qui contenait, du pus nauséabond mais qui soignait des blessure irritantes. Elle était tellement concentré qu'elle n'avait pas entendue le jeune homme qui s'était faufiler derrière elle et qui s'apprêtait à la surprendre. Et qui la surpris. Il l'attrapa par l'épaule et la tira en arrière. La jeune fille ne s'y attendait pas et fit un bon de trois mètres sans manquer d'écraser au passage le pustule qu'elle observait et qui déchargea sur elle son contenu dans une odeur d'essence.

- "Nom d'un Snargalouf à ventouse !" jura-t-elle en se retournant, son t-shirt éclabousser d'une substance jaunâtre peut ragoutante. elle se retrouva nez à nez avec Morann son frère de coeur. "Espèce de troll des cavernes défraîchi !" cria-t-elle "Ca va pas de me faire peur comme ça ? Sale goule édentée !" Malgré le coeur la chamade, elle se calma assez rapidement et a part la colère de voir son haut tâcher et l'odeur qui s'en échappait, elle s'adoucit quand même. C'est que le serpentard n'avait déjà pas trop l'air de bonne humeur, mieux valait évité de l'énerver davantage. C'était sans doute à cause de leur défaites au quiddicth et la coupe qui leur passait donc sous le nez. Tu pouvais le comprendre, toi aussi ça t'aurais foutut en rogne. Presque autant que ton t-shirt massacré par du pu de bubobulb.
En soupirant fortement pour lui faire comprendre son mécontentement, elle s'assit en tailleur sur le sol après avoir lancé un récurvite sur son vêtement souiller.

-"J'imagine que tu ne m'a pas chercher juste pour me faire peur ?" demanda-t-elle au jeune homme non sans un touche d'ironie.

HJ:
 

HJ2:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1035
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | Applestorm
| SANG : Sang-Pur noyé dans le scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Laisse moi crier comme une mandragore | LINDSAY Jeu 2 Aoû - 14:09


Les serres. Cet endroit vénéré de son cousin mais détesté de lui. Moran n'avait pas la main verte, c'était le cas de le dire. Pire encore, la seule plante qu'il ne confondait pas était la mandragore, plante à cause de laquelle il s'était évanouis en deuxième année à l'École. Glorieux moment diraient certains, ridicule, diraient d'autres. Quoiqu'il en soit, le jeune homme avait finis à l'infirmerie et ne supportait plus, depuis lors, de voir le visage hideux d'une de ces plantes de malheur. De fait, il avait toujours été nul en cours de botanique. Cela ne voulait pas dire qu'il n'y mettait pas les pieds lorsqu'il le devait, comme ce jour-là où il cherchait son amie Lindsay. Il explosa de rire en constatant qu'outre le fait qu'il lui avait fais peur, elle s'était faite éclaboussée dessus par une drôle de pustule. "Bah voilà, t'es à l'image de ta pustule maintenant, Linny" lui fit-il remarquer en même temps qu'il sortait sa baguette dans l'idée de réparer ses dégâts. Malheureusement, elle fut plus rapide à la tâche et nettoya son haut. Il posa donc sa baguette sur la table, l'air de rien. "Je voulais avoir la joie de te voir couverte de la semence de cette chose" ironisa-t-il en retour, non sans lui lancer un clin d'oeil que beaucoup auraient jugé vulgaire. Il soupira, car il aurait préféré être là pour ça plutôt que pour féliciter la jeune femme de la victoire de sa maison dans le sport le plus populaire chez les sorciers. Ca piquait la langue. Il déglutit, pris une grande inspiration en même temps qu'il essaya de rassembler du courage, pour lâcher : "jetefelicitepourlavictoiredetamaisonauquidditch". Sans doute n'avait-il jamais prononcé une phrase aussi vite. Machinalement, et comme à chaque fois qu'il était gêné et ou agacé, il se passa une main sur le visage. Il se rappela bien trop tard que c'était une mauvaise idée. Sa bagarre avec Rosier à la fin du match perdu lui avait laissé quelques marques, tant sur le visage que sur les bras, et il avait mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Laisse moi crier comme une mandragore | LINDSAY

Revenir en haut Aller en bas

Laisse moi crier comme une mandragore | LINDSAY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Lindsay River ♥« Je suis l'unique créatrice de mes Désirs »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Poudlard
-