Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

wolves without teeth [Ariena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 138
| AVATARS / CRÉDITS : Cillian Murphy by me
| SANG : un lycanthrope peut-il se dire sang pur ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: wolves without teeth [Ariena] Dim 27 Mai - 18:17

Le juron résonna jusqu’à la cime des arbres, affolant quelques oiseaux qui s’envolèrent en piaillant. Les yeux clos, Farkas souffla lentement pour faire passer la nausée. Il venait d’arracher sa chemise à la plaie encroutée qui empoissait son dos. Le tissu s’étant collé à la blessure, la manœuvre avait été particulièrement douloureuse. Il s’affala sur la couchette de paille de l’humble cabane perdue au milieu des bois, et perdit connaissance une nouvelle fois. Lorsqu’il se réveilla, il était toujours au même endroit, le refuge où Fenrir l’envoyait habituellement lorsqu’il ne voulait pas que les crises de son bras droit ne perturbent la meute. Mais une crise ne laissait pas le dos et le visage en sang… Non, cette fois-ci, il s’était passé autre chose… Farkas se traîna jusqu’à la bassine et se rinça le visage, colorant l’eau en rouge. Cela eut le mérite de commencer à lui remettre les idées en place. Il se souvenait de la raclée qui l’avait mis dans cet état… Et de la raison de cette raclée. Bates… Cette enflure lui avait échappé en poussant son esprit au fond d’un gouffre dont il avait bien cru qu’il ne sortirait jamais. Les tremblements qui continuaient de l’agiter en était les séquelles.

C’était Tom, jeune loup à la carrure déjà impressionnante, qui était venu récupérer un Farkas qui s’était prostré au fond d’un caveau. Il avait été incapable d’expliquer ce qui s’était passé à Greyback, et ce dernier était entré dans une fureur noire. Farkas avait accueilli les coups sans broncher, son esprit encore brisé espérant que la violence brutal du chef de meute l’achève pour de bon, ce fut en tous cas ses dernières pensées avant de perdre connaissance. Et pourtant, il s’était bien réveillé, dans cette cabane. Ses pensées étaient brumeuses, mais elles retrouvaient de la cohérence, se concentrant sur ce qu’il savait faire le mieux : survivre. Il tâta son visage, évaluant les dégâts. Son arcade était coupée, mais avait cessé de saigner, sa pommette aurait pas contre peut-être besoin de quelques point de suture, rien de bien compliqué, si ses tremblements finissaient pas se calmer. Il s’inquiétait un peu plus pour son dos, qui était encore à vif. Il n’était pas capable de soigner ça tout seul… Quant à aller jusqu’à Sainte-Mangouste, la route était longue, il ne pouvait pas prendre le risque de s’effondrer en chemin, que ce soit à cause de la douleur ou d’une nouvelle crise.

Soudain, un frisson le parcourut. Il avait entendu quelque chose… Et surtout, il avait senti quelque chose… Est-ce que c’était encore une création de son esprit malade pour le perdre un peu plus ? Il regarda autour de lui, mais bien sûr, on ne lui avait pas rendu son couteau de chasse. Il essaya de se mettre sur ses pieds, mais les forces lui manquaient, ayant perdu trop de sang, ses jambes se dérobèrent et il s’écroula par terre. Qui que soit l’intrus qui s’approchait doucement de la porte de la cabane, il était à sa merci…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 283
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Rudd (@CRIPSOW)
| SANG : sang-mêlé et lycanthrope (doublement souillé)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine lune
| PATRONUS : Aigle
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: wolves without teeth [Ariena] Mar 31 Juil - 0:00

Il s'était passé une foule de chose depuis sa dernière rencontre avec Hitchens. A tel point qu'elle pensait l'avoir de ranger de côtés...définitivement. Mais en vérité la dernière phrase de Farkas avant qu'elle ne le quitte, lui trottait toujours en tête. "On n'a pas le choix. Tu es liée à moi. Et je suis lié à toi."
Depuis leur première rencontre, elle avait tout fait pour nier cette sensation, pour l'oublier... elle refusait d'être liée à ce type, déjà parce qu'il était son "meurtrier" et en plus parce que justement il était tout ce qu'elle exécrait, sa façon de croire qu'il ne pouvait pas changer, sa façon d'abandonner, de ne voir d'espoir nul part. Elle avait été comme ça, mais elle avait évoluer et celle qu'elle était devenue avait été prête à l'aider.
Elle avait beau tenter de se convaincre qu'elle n'était liée à personne, que le fait qu'il l'ai mordu LUI n'avait aucun impact sur elle, la phrase résonnait comme une mélodie entêtante qui se glissait insidieusement dans son esprit, se rappelant à la jeune louve dès lors qu'elle essayait de penser à autre chose.

C'est ce qui l'avait poussé sur les chemins à essayer de retrouver puis de suivre la trace de Hitchens, sans se faire voir et sans pénétrer sur la zone de sa meute dont elle ne connaissait pas les frontières. Elle avait besoin d'en savoir plus la dessus. Besoin de l'entendre dire qu'il avait dit ça juste pour la retenir et que ce n'était pas vrai, qu'elle se faisait des idées. C'était presque une question de vie ou de mort. Elle avait eut du mal à retrouver sa trace mais ses connaissance et, pour une fois, sa partie loup l'avait aidé à remonté jusqu'à lui. Après ça, elle l'avait observé à distance, suivie, elle l'avait vu se disputer avec un homme qu'elle n'était pas parvenue à identifier mais dont elle avait retenue l'odeur. Puis elle avait perdu sa trace, avant de la retrouver à quelques kilomètres de cette cabane. En suivant son odeur, elle était parvenue à conclusion qu'il se terrait la depuis quelques jours déjà.
Elle avait attendue un certain moment avant de se décider à entrer, sa baguette à la main. Bon d'accord le crie qu'elle avait entendue un peu avant la poussait aussi vers l'intérieur. Et si quelqu'un était en danger la-dedans, menacé par Hitchens ?

En entrant, elle ne s'attendait clairement au spectacle qui l'attendait. Voir un Frakas Hitchens écroulé par terre, tremblant de tous ses membres, le visage et le dos en sang, l'avait déstabilisé. Bon d'accord, elle avait déjà vu Farkas en position de faiblesse, suite à une de ses crises mais la on était passé à un autre niveau.  A premier abord, elle avait cru que le sang venait de quelqu'un d'autre et s'était préparez à se ruer sur le jeune homme avant que son nez, de plus en plus fonctionnel ne l'informe qu'il s'agissait du sang de celui qu'elle traquait. La jeune femme abaissa sa baguette, pour ne pas effrayer le loup et s'approcha doucement de lui.
A quelques mètres, elle activa silencieusement un lumos - qui fit sursauter le loup - et évalua l'ampleur des dégâts.
Après un long silence, elle sortit un mouchoir propre de sa poche et le tendit à Hitchens.
"-Tiens..."
Inutile de lui demander d'expliquer son geste, elle en serait incapable...

dragées:
 


Dernière édition par Ariena Blackwell le Mar 21 Aoû - 23:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 138
| AVATARS / CRÉDITS : Cillian Murphy by me
| SANG : un lycanthrope peut-il se dire sang pur ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: wolves without teeth [Ariena] Jeu 16 Aoû - 12:14

Ses sens ne l'avaient pas trompé, il reconnut Ariena avant qu'elle n'entre dans la pénombre de la cabane, baguette pointée sur lui. Incapable de se redresser, ni de calmer ses tremblements, il se contenta de la fixer. C'était la dernière personne qu'il s'attendait à voir. Mais parmi tous ceux qui voulaient certainement sa mort, c'était sans doute son premier choix. Quitte à mourir, autant que ce soit son visage qu'il voit en dernier... Il ne comprit pas tout de suite son geste lorsqu'elle baissa sa baguette et s'approcha de lui. Comme la bête blessée qu'il était, il tenta instinctivement de lui cacher son dos nu et lacéré. Ne jamais montrer à quel point l'on est affaibli... La lumière qui surgit soudain de sa baguette le fit avoir un mouvement de recul, qui lui arracha une grimace. Mais la lueur ne révéla aucune trace de menace sur le visage de la louve. Ils s'observèrent un long moment en silence. Lorsqu'elle lui tendit un mouchoir, Farkas ne réagit pas, gardant ses yeux fixés sur elle. Il n'avait qu'une envie : la toucher, s'assurer qu'elle était bien là, que ce n'était pas le fruit d'une nouvelle crise de délire, un fantasme pour le torturer un peu plus. Mais il n'esquissa aucun geste. Il lâcha, dans un souffle incertain, méfiant : "Qu'est-ce que tu fais là ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 283
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Rudd (@CRIPSOW)
| SANG : sang-mêlé et lycanthrope (doublement souillé)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine lune
| PATRONUS : Aigle
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: wolves without teeth [Ariena] Sam 18 Aoû - 18:33

Il était connu ce proverbe qui disait" le coeur à ses raisons, que la raison ignore" et la jeune femme en faisait présentement l'éxperience. Elle ignorait tout de ce qui la poussait à agir comme elle le faisait. La Ariena, tel qu'elle se connaissait était méfiante, rancunière, avec un grand coeur qu'elle cachait sous des tonnes et des tonnes de pensées auto-dégradantes. Mais certainement pas une jeune femme qui tentait de raisonner les "méchants".
Le bras toujours tendu avec son mouchoir, elle observait plus attentivement son "créateur". Elle n'avait observer que son visage mais elle remarquait maintenant la chemise qu'il avait jeté au sol et ses yeux se portèrent immédiatement sur le corps du loup. Son analyse tourna court quand il lui demanda, méfiant ce qu'elle fichait la. Elle se posait elle aussi la question et elle n'avait pas la réponse. Elle ne pouvait pas lui dire qu'elle voulait en savoir plus sur ce qu'il avait dit lors de leur dernière rencontre. Enfin si elle pouvait mais ce n'était pas le sujet actuel. Elle haussa négligemment les épaules. "Si j'avais voulu t'attaquer je l'aurais fait dès mon entrée" tenta-t-elle de le rassurer.Elle se demandait surtout ce qui avait bien pu lui arriver. C'est que la pleine lune remontait à quelques semaines déjà donc des plaies fraîche étaient impossible. Tenant toujours son mouchoirs dans les mains, elle l'approcha sans gestes brusque du visage du loup.
-"Qu'est-ce qu'il t'es arrivée ?" demanda-t-elle se doutant bien qu'il ne lui dirait pas facilement ce qui lui était arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 138
| AVATARS / CRÉDITS : Cillian Murphy by me
| SANG : un lycanthrope peut-il se dire sang pur ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: wolves without teeth [Ariena] Dim 19 Aoû - 11:06

Alors que le regard d'Ariena courait sur lui, évaluant certainement son état pathétique, une vague de chaleur l'envahissait, mais c'était peut-être juste la fièvre qui remontait... Il laissa sa main s'approcher de son visage, et lorsque le mouchoir effleura sa joue sanglante, il eut un frisson, mais ses tremblements s'apaisèrent un peu. Elle l'interrogea sur l'origine de ses blessures. Un mince sourire étira le coin de ses lèvres "Tu aurais aimé que ce soit toi, hein ?" La manière dont Greyback l'avait démoli était certes brutale, mais la violence physique était si commune pour Farkas qu'il l'avait intégré comme la réponse logique à la colère que l'on peut ressentir pour quelqu'un. Et Ariena le détestait, il le savait. Leur dernière rencontre remontait à un bon moment déjà, et la crise qui l'avait pris à ce moment troublait les souvenirs de la fin de leur échange. Il avait alors été incapable de répondre au choix absurde qu'elle lui avait proposé. Il y avait tant de choses qui les rendait incapables de se comprendre, et pourtant, il se sentait instinctivement lié à elle comme à personne d'autre.

Il ferma les yeux un moment, l'adrénaline retombait et la douleur dans son dos commença à reprendre le dessus. Il ne se souvenait pas ce que le chef de meute avait utilisé pour le lacérer, mais sa chair était à vif, exposé à toute infection. Alors qu'il se mit à tousser, un nouveau pic de souffrance le transperça. Par réflexe, il attrapa la main d'Ariena, et s'accrocha à elle, la respiration sifflante. Mais la crispation rendit la douleur encore plus insupportable, et il se sentit, encore une fois, sombrer dans l'inconscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 283
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Rudd (@CRIPSOW)
| SANG : sang-mêlé et lycanthrope (doublement souillé)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine lune
| PATRONUS : Aigle
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: wolves without teeth [Ariena] Dim 19 Aoû - 22:32

Ariena faisait preuve d'un contrôle de soi exceptionnel. Elle ne semblait pourtant pas se forcer à cet instant. Elle tapoter délicatement le mouchoir sur la joue de Farkas pour éponger le sang qui coulait et nettoyer la plaie. Quand elle se soignait, elle avait tendance à forcer sur la plaie, à se faire ressentir la douleur pour se rappeler qu'elle était avant tout humaine. La, elle agissait doucement, délicatement, autant par peur de réveiller la douleur de Farkas, que de l'effrayer par des mouvements brusques.
Elle releva brusquement les yeux à la remarque du lycanthrope. Ok, elle l'avait détesté la première fois qu'elle l'avait vu. Ok, elle ne savait toujours pas ce qu'elle lui voulait. Elle savait une chose en revanche c'est qu'elle était incapable de souhaiter du mal à quelqu'un. Qu'il puisse le penser la choqua un peu. Elle n'avait pas du lui montrer sa meilleure facette mais pour sa défense, elle avait une bonne raison.
-"Je ne souhaiterais ça pas même à mon pire ennemi ! C'est sans doute ce qui différencie l'homme de l'animal..." Elle lâche, avant de se taire.

Elle s'arrêta un instant le temps quand Farkas se mit à tousser. Quand il se pencha Ariena aperçut des traces sanglantes dans son dos. Non elle avait du croire les apercevoir ce n'était possible autrement. avant qu'elle n'ait pu dire ou faire quelque chose, il agrippa sa main avant de commencer à chanceler. Elle se doutait bien ce qu'il se passait. Il lui était arriver de perdre conscience aussi sous la douleur d'une blessure après une nuit de pleine lune mouvementé. Et il perdit conscience en s'affalant sur la jeune femme qui eut pleine visibilité sur le dos balafré du loup.
-"Par Merlin!" murmura-t-elle pour elle-meme "dites moi que je rêve !"
Qui pouvait infligé une telle chose à un être humain ? Qui était fou et assez cruel pour ça ? Un semblant de réponse se fraya un chemin dans l'esprit de la jeune femme, qu'elle rejetta...avant de la laisser revenir...
Attendant que le loup reprenne conscience, elle entreprit de l'allonger sur le ventre et s'occupa avec son mouchoir et de l'eau à nettoyer et à panser les horribles blessures de son dos. Ils devront avoir une petite discussion lorsqu'il sera à nouveau capable de parler. Enfin à condition que la jeune louve reste capable de contrôler sa colère et son dégout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 138
| AVATARS / CRÉDITS : Cillian Murphy by me
| SANG : un lycanthrope peut-il se dire sang pur ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: wolves without teeth [Ariena] Dim 19 Aoû - 23:47

Ce qui différencie l'homme de la bête ? Farkas leva un sourcil, n'ayant pas la force de relancer ce débat. Au bord de l'inconscience, il se sentit tomber, mais la suite fut assez flou. Des mains chaudes le rattrapèrent, mais ce bref moment entre ses bras se perdit dans le noir.

Il ne mit pas longtemps à se réveiller cette fois-ci. Il était sur le ventre, et sentait la fraicheur apaisante de l'eau sur son dos, et les soins délicats d'Ariena. Il ouvrit les yeux, et bougea légèrement la tête.
"Il y a... ce qu'il faut, là... Dans le coffre..." dit-il d'une voix faible, en désignant la boite ouverte dans un coin. Elle y trouverait du matériel de soin. Certes, ce n'était pas un attirail de médicomage, mais Farkas était tout de même plutôt bien équipé. Elle trouverait baumes et bandages, et ce qu'il faut pour apaiser la douleur. Les yeux fermés, il la laissa finir de nettoyer son dos, et commencer à appliquer le baume. Il se sentait déjà un peu mieux, même si ses membres étaient toujours agité de tremblements. "C'est moi qui m'occupe de ça d'habitude..." lâcha-t-il. Il croisa le regard perplexe d'Ariena. "Les soins... précisa-t-il. Après les pleines lunes, je m'occupe de celles et ceux qui en sorte les moins en forme..." Il était un des rares à aller de temps en temps à Sainte-Mangouste, pour se faire soigner lui-même, et en même temps en apprendre assez pour assurer ce rôle auprès de la meute. "Alors, homme ou bête ?" aurait-il eu envie d'ajouter, mais il se contenta d'un silence. "Tu fais ça bien..." apprécia-t-il en refermant les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 283
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Rudd (@CRIPSOW)
| SANG : sang-mêlé et lycanthrope (doublement souillé)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine lune
| PATRONUS : Aigle
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: wolves without teeth [Ariena] Lun 20 Aoû - 21:21

Son mouchoirs avait rapidement viré à l'écarlate. Les blessures dans le dos du jeune homme étaient fraîches. Elles seraient difficiles à cicatriser, surtout si le loup ne s'imposait pas une immobilité complète, ce qui ne risquait pas d'arrivé, elle le savait très bien. L'avantage au moins c'est qu'elles ne s'infecteraient pas.
Le visage crispé, elle était toujours autant choqué et en colère à la vision des plaie sur son dos. Elle ne comprenait tout simplement pas...non seulement, elle ne comprenait pas qu'on puisse faire ça, mais elle ne comprenait qu'on puisse laisser faire ça !

Le loup se réveilla et tourna légèrement la tête. Il lui indiqua un petit coffre et elle se leva pour aller fouiller le contenu de la boite. Elle en tira un baume et quelques bandages qui lui servirait. Elle fût quand même étonné de tout ce que contenait la boite. Pour le coup, ses seuls soins, étaient des potions de guérison et rien d'autres. Enfin quand elle arrivaient à en avoir. Ces potions étaient toujours surveiller dans leur utilisation et le fait d'en demander trop souvent pouvait attirer l'attention sur elle. Dans d'autres cas, elle bandait simplement la plaie avec un fin tissus imbibé de désinfectant. Mais l'attirail de Farkas aurait pu convenir à un régiment.
D'une main habile, elle appliqua doucement le baume sur les plaies sans trop le faire pénétrer pour que ses effets dure plus longtemps.
Les révélations de Farkas la laissèrent perplexe. Elle n'avait jamais imaginé Farkas dans un autre rôle que celui qu'elle lui connaissait. Un mec violent et instable. Elle comprenait maintenant qu'il était beaucoup plus complexe que ça. Son instinct l'avait-il perçu bien avant et guidé vers lui ?
"Et toi ? Qui s'en occupe quand tu es amoché ?" elle connaissait parfaitement le type de personne qui prenait soin des autres avant eux-même. Elle en avait un bon exemple à la maison. Elle s'était étonné de l'isolement dont faisait preuve Farkas alors qu'il était blessé. Mais en y repensant, elle ne connaissait rien de la meute dans laquelle il vivait si ce n'est qu'ils vivaient comme des loups "sauvages".
"Et pourtant, je ne  m'y connais absolument rien" répondit-elle en réponse à la remarque de Farkas. Après tout, elle était auror, pas médicommage. D'ailleurs, contre toute attente, elle avait peur des médicommage. Elle ne saurait expliquer pourquoi, alors qu'ils avaient été adorable avec elle lorsqu'elle avait été mordu. Elle avait peur des médicommage c'est tout.
Elle l'observa un instant les yeux fermés, calme, presque serein si ce n'était les légères crispations quand elle soignait une autre plaie. Elle se sentit soudainement prise de compassion pour cet homme. Elle commençait à comprendre un peu le personnage, enfin du peu qu'il laissait paraître. La vie de loup-garou n'était pas facile, même avec une famille. Alors la vie en meute, Ariena n'osais l'imaginer. Elle s'était toujours dit que cela devait ressembler à une grande famille mais les quelques avis qu'elle avait eut, lui confirmait que sa meute à elle était sa famille.
Elle ignorait si le loup s'était rendormi. Elle continua à le panser délicatement tout en l'observant, il semblait paisible, sans la souffrance ni le désespoir sur son visage. Sans la fatalité, ni le poids de la malédiction. Mue par un réflexe qu'elle ne pu contrôler - et dont elle ignorait l'origine, elle laissa sa main se diriger vers le visage du jeune homme et profitant d'une mèche de cheveux tombant sur son visage lui caressa doucement le front .

dragées:
 


Dernière édition par Ariena Blackwell le Mar 21 Aoû - 23:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 138
| AVATARS / CRÉDITS : Cillian Murphy by me
| SANG : un lycanthrope peut-il se dire sang pur ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: wolves without teeth [Ariena] Mar 21 Aoû - 16:43

"Et toi ? Qui s'en occupe quand tu es amoché ?" La question lui arracha un léger sourire. Certes, le fait qu'elle était actuellement à son chevet révélait de manière assez évidente qu'elle n'était pas indifférente face à son état. Mais l'entendre formuler ainsi rempli Farkas d'un étrange sentiment. "Tu veux postuler ?" lança-t-il, mi-sérieux, mi-amusé. Dans la meute, se serrer les coudes était une règle d'or. Certes, leur quotidien était souvent violent, rempli de souffrance. Mais le lien qui unissait les frères et soeurs de meute était fort. Il avait longtemps pu compter sur Wolfgang, les deux jeunes hommes s'étaient mutuellement sauvé la vie de nombreuses fois. Sa trahison n'en n'était que plus douloureuses. Seul le contact doux et caressant des mains d'Ariena lui permit de chasser la haine qui menaçait de l'envahir à cette pensée.

Mais à cet instant, rien n'existait d'autre que cette étrange intimité qui naissait entre eux. Il avait toujours été persuadé qu'un lien particulier les unissait, et c'était bien sûr le cas : après tout, même si elle pensait que c'était pour le pire, il avait changé sa vie avec la morsure dont elle gardait certainement toujours la cicatrice dans l'épaule. Mais est-ce que c'était ça qui expliquait ce besoin que le contact de ses mains sur sa peau ne s'arrête jamais ?... Il avait les yeux fermés, emplit de l'apaisement qu'elle lui apportait, quand, comme dans un rêve, il sentit une légère caresse sur son visage.

Il ouvrit les yeux, et découvrit une Ariena apparemment déconcertée par son propre geste, qui avait esquissé un mouvement de recul. Elle semblait complètement perdue, alors que lui-même n'avait jamais été aussi sûr de la vouloir près de lui, de sentir le contact de sa chair. Il se redressa doucement, réussissant péniblement à se remettre assis, face à elle. Un être humain normal en aurait été incapable, mais sa tolérance à la douleur était bien au-dessus de la moyenne, et le baume faisait assez effet pour qu'il puisse se tenir assis, à défaut de pouvoir se lever. Il attrapa les bandes qu'Ariena avait posé à côté de lui, et les tendit vers elle, fixant ses yeux dans les siens.
"J'ai besoin de toi..." Pour passer les bandes autour de torses, certes, mais il laissa sa phrase en suspens.

Elle s'approcha enfin, et alors qu'elle passait ses bras autour de lui pour faire passer les bandes dans son dos, leur proximité physique augmenta le rythme cardiaque du loup. Bien qu'il ne pouvait respirer profondément, au risque de tirer trop sur mon dos meurtri, il s'emplit de son odeur, sentant avec délectation son souffle sur son cou. D'un léger mouvement de tête, il permit à leurs joues de se frôler alors qu'Ariena repassa face à lui, à quelques centimètres de son visage. Derrière l'intensité de son regard, tout le danger et l'attirance de la bête et de l'homme confondu. Car il était les deux, il serait toujours les deux, Ariena devait le savoir avant... quoi qu'il puisse se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 283
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Rudd (@CRIPSOW)
| SANG : sang-mêlé et lycanthrope (doublement souillé)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine lune
| PATRONUS : Aigle
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: wolves without teeth [Ariena] Ven 28 Sep - 23:18

Si Ariena n'étais pas devenu médicommage comme son frère aîné ce n'était pas uniquement parce qu'elle avait peur d'eux. Elle savait aussi qu'elle n'était pas faite pour ce métier. Elle avait de la compassion et de la douceur quand on creusait dans son coeur mais elle savait aussi qu'elle aurait pitié de ses patients les plus atteint et ce n'était pas ce don ils avaient besoins. Elle préférait l'action du terrain, l'impression de jouer le justicier plutôt que le sauveur, parce que après tout, elle n'avait rien d'une sauveuse, mais elle pouvait se donner l'impression d'être une justicière.
-"J'ai déjà un travail je te rappelle", dit-elle en masquant sa gêne. La proposition de Farkas même si elle n'insinuait rien de concret avait fait monté une gêne. Une image d'elle le soignant après chaque pleine lune était apparut et rapidement disparut mais cela avait suffit. A part quand Maëlyn ou son frère Aedhan, étaient malade, autrement, elle ne prenait pas spécialement soin des autres. Elles prenait des nouvelles quand un collègue ou un ami était malade mais cela s'arrêtait la.

La jeune louve était en train de perdre des yeux sont objectif qu'elle avait en venant ici. Elle s'était dit qu'elle allait lui demandé des explications sur ce "lien" que Hitchens avait dit, exister entre eux. La vérité c'est que c'était justement ce lien, cette attirance qui l'avait poussé à retrouver le loup. elle n'en était juste pas encore consciente. Ce loup avait toujours fait partit de sa vie d'une manière indirecte par la morsure présente sur son épaule, et dans son esprit aussi. Elle n'avait jamais rien oublié de cette nuit. En général après un traumatisme le cerveau humain avait tendance à classé ce traumatisme dans un coin oublié de la mémoire, bien barricadé, pour ne plus y avoir accès. Mais la jeune femme se souvenait de tout ! Était-ce cela le "lien" dont il parlait ? Le fait de lié par des souvenirs, par une l'obsession d'un traumatisme ou d'une haine qui hante les gens ? Et cette attirance qu'elle ressentait pour le loup ? Était-ce à cause de ça que dans un réflexe incontrôlé elle venait de caresser le visage du loup ? Elle ne saurait le dire. Elle était déconcerté par son geste et avait eut un mouvement de recul. Elle fixait sa main comme si il y'avait elle ne l'avait jamais vu, les yeux équarquillés. Elle était complètement perdue. Avant qu'elle puisse réagir, Farkas lui tendit les bandes de soin et elle sursauta il lui dit qu'il avait besoin d'elle. Elle regarda les bandes, leva les yeux toujours perdus sur le loup puis lui pris les bandages des mains et commença à les appliquer sur le torse du jeune homme.
Le rapprochement physique de leur corps n'arrangea pas les choses. Elle pouvait sentir la chaleur de sa peau, son parfum, presque animal qui l'attirait. Elle se concentrait sur ses propre mains qui plaçaient les bandages. Et elle pu presque faire abstractions de tout ce qu'elle ressentait. Presque ! elle sentait les battements de son propre coeur dans sa cage thoracique. Elle ne savait plus si c'était l'attirance ou la peur de ce que cette attirance lui faisait faire mais son coeur battait la chamade. En repassant devant le loup leurs joues se frôlèrent et la jeune femme eut un nouveaux mouvement de recul. Elle croisa le regard à la fois humain et bestial de l'homme devant elle. Un regard ou pointait à la fois le danger et l'attirance. Contre toute attente les deux lui parlaient, les deux résonnaient en elle comme si ils se calaient spontanément sur le même rythme qu'elle. La lueur bestial l'effrayait mais la lueur humaine la rassurait et l'attirait. Elle savait qu'elle devait partir au risque de finir par faire quelque chose qu'elle pourrait regretter, mais elle restait la à fixer le loup, le bout des doigts toujours sur le dernier bout de bandage qu'elle avait nouer, comme pour prolonger le contact.
La jeune femme finit par rompre le contact et esquissa un mouvement pour partir. Elle le devait ! Sa raison lui disait "Pars" tandis que son coeur murmurait "Retiens moi".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 138
| AVATARS / CRÉDITS : Cillian Murphy by me
| SANG : un lycanthrope peut-il se dire sang pur ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: wolves without teeth [Ariena] Sam 29 Sep - 14:28

Déjà un travail... Farkas se retint de répondre, même s'il n'en pensait pas moins. Son travail, elle le perdrait, en même temps que tous ses "amis" sorciers. C'était une fatalité pour les gens comme eux. Elle ne se croyait intégré que parce qu'elle avait bâtit toute sa vie sociale sur des mensonges. Comment pouvait-elle croire qu'elle réussirait une carrière d'auror en étant elle-même hors-la-loi ? Il y avait de quoi lever les yeux au ciel, mais il contenta de les garder fermés, haussant simplement légèrement les sourcils.

Une étrange intimité s'installait entre eux. A chaque contact, frôlement, souffle de l'un sentit sur la peau de l'autre, c'était comme une nouvelle décharge. Un arc magnétique face auquel Ariena faisait mine de résister, mais Farkas percevait l'étincelle dans ses yeux, la même qui devait pétiller dans les siens. Une fois son torse bandé, malgré un bref sursaut de recul au contact de leur joue, les doigts d'Ariena s'attardèrent sur les bandelettes. Il était en train de doucement réduire l'espace de quelques centimètres qui séparaient encore leur visage lorsqu'elle fit mine de s'écarter.
"Non." D'un geste vif, il lui prit la main, et la plaqua contre son torse. Il maudit ce tremblement incontrolable qui lui reprenait dans le bras, mais c'était la vibration de son coeur, qui cognait à travers les bandages, qu'il voulait lui faire sentir. "Tu le sens aussi." Ce n'était pas une question. Il lui lâcha la main mais ne lui laissa pas le temps de se dégager qu'il prit son visage et céda à la pulsion qu'il ne voulait plus réfréner.

L'urgence l'emportait sur la tendresse dans ce baiser qu'elle appelait silencieusement mais qu'il lui imposait sans ménagement. Il l'aurait étreint avec toute la force du désespoir s'il en avait été capable, mais son état de faiblesse et une conscience enfouie mais bien présente le rendait inoffensif, du moins physiquement. Il s'écarta, le souffle court, les yeux brillants autant de la chaleur qui l'avait envahit au contact de leurs lèvres, que des larmes de douleurs que ce geste brusque lui coûtait. Elle pouvait s'enfuir, il ne serait pas capable de la retenir une deuxième fois. Mais c'était trop tard, ils le savaient tous les deux très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: wolves without teeth [Ariena]

Revenir en haut Aller en bas

wolves without teeth [Ariena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» (svetlana) wolves without teeth
» Space wolves VS tyranides
» SHOW ME YOUR TEETH.
» War Of Wolves
» Space Marine & Space Wolves Vs Eldar Iyanden

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres-