Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

Laisse moi sale sorcière ! | CASSIOPEA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 261
| AVATARS / CRÉDITS : Saoirse Ronan | skywalkers
| SANG : Mêlé, père cracmol, mère sorcière


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La foudre
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Laisse moi sale sorcière ! | CASSIOPEA Sam 2 Juin - 21:10

L’air embrumé de Jyn semblait remplir le couloir et tel un brouillard qui se répandait malgré lui, mettait mal-à-l’aise toutes les personnes autour d’elle. Il n’existait pas d’univers dans lequel la petite fille se sentait guillerette et joyeuse comme toutes les gamines de son âge. Non, elle, à peine âgée de treize ans, faisait sans doute un peu peine à voir. Une chape de plomb avait l’air d’être tombée sur ses épaules à la naissance comme elles étaient basses et son dos légèrement courbé. Simple posture ou technique pour se couper du monde ? Les deux étaient peut-être un peu vrai, l’un allant avec l’autre : sa posture était par inconscience un moyen pour elle de se protéger du reste du monde qu’elle ne souhaitait pas regarder. La petite orpheline ne souhaitait pas attirer l’attention sur elle, et veillait à ne pas être remarquée. Elle ne participait pas en cours, et s’illustrait davantage par sa nullité ainsi que sa nonchalance. Jyn se sentait mal avec une baguette entre les doigts, c’était comme s’il s’agissait de quelque chose d’anormal. Comme si la chose n’était guère naturelle. C’était comme si elle ne ressentait pas la magie de la même manière que tout le monde. Elle, elle aimait se promener au soleil, se coucher dans une clairière, entourée par la vie et la nature. Poudlard l’isolait de cela, et lui demandait de dompter quelque chose dans ses veines qui ne souhaitait pas l’être. Les professeurs voyaient bien qu’elle n’y mettait pas du sien, qu’elle comptait les jours qui la séparaient des vacances et de son cher pays. Si le Pays de Galles n’était que son pays adoptif, elle sentait chez elle, entourée de ses parents qu’elle avait peur de ne plus revoir. Comme à chaque retour de vacances, elle allait se sentir mal la veille, elle allait pleurer dans son lit à l’idée de revoir cette école impersonnelle, et froide.

Jyn posait ses yeux éclatants sur les visages lumineux de ses camarades sans comprendre ce qui leur plaisait tant dans le château. Il y avait tant de choses à voir dehors, tant de choses à vivre. Pourquoi s’aliéner ainsi alors que la vraie magie se trouvait dans l’eau du lac et dans l’herbe du parc ? Et elle marchait, terne et sans vie, dans les couloirs bondés, évitait tout personne qu’elle pouvait percuter, passait à travers les fantômes sans même lever ses yeux vers leurs face d’ectoplasme effarouchée. Elle parvint finalement à la bibliothèque, n’eut pas envie de demander à la bibliothécaire de l’aider. Alors, Jyn chercha seule le manuel de potion dont elle avait besoin, et dont le Professeur Slughorn l’avait si profondément invité à aller bouquiner. La petite orpheline n’était pas totalement irrécupérable en potion mais n’y mettant pas du sien, les résultats n’étaient guère très visibles, et étaient masqués par la fumée des catastrophes qu’elle provoquait sciemment. Son souhait le plus violent, son désir le plus inavoué, était d’être renvoyée. Elle pensait candidement que lancer un crache-limace à la figure d’Amycus Carrow allait suffire, mais Apollon Picott avait eut assez à gérer avec cet espèce de brute sans cervelle. Ah, la voici dans le rayon potion, mais nulle trace de son livre.

Sans essayer de chercher, Jyn allait rebrousser chemin, toute satisfaite à l’idée de ne pas l’avoir trouvé - comme si elle l’avait cherché ! - et de pouvoir indiquer au professeur de Potion que ce n’était pas de sa faute. Malheureusement, en attardant son regard sur l’étagère, elle le vit, d’une flamboyante couleur mauve. Elle le vit, et elle fut prise de culpabilité à ne pas s’arrêter pour le prendre. Mais l’ouvrage était haut, trop haut pour son mètre cinquante à peine dépassé, aussi se dirigea-t-elle vers une chaise sans faire attention à l’occupant d’à côté - comme d’habitude - et se prépara à grimper dessus pour s’en saisir.

(633)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 38
| AVATARS / CRÉDITS : Tiera Skovbye
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort
| PATRONUS : Corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Laisse moi sale sorcière ! | CASSIOPEA Sam 2 Juin - 22:35

   







Cassiopea était assise à la bibliothéque depuis plusieurs heurs quand une élève de Poufsouffle passa derrière elle. Elle avait trouvé un coin assez peu fréquenté dans l’espoir de pouvoir travailler au calme, sans bruit. Fort prise par ses lectures de roman, elle avait beaucoup de retard dans ses travaux, elle avait donc prévu de passé toute la journée à l’intérieur, alors qu’elle aurait nettement préféré profiter du soleil pour se promener à l’extérieur se laissant aller à ses rêveries habituelles et pour ensuite aller s’installer sous un arbre avec le vieux livre de conte qu’elle avait découvert dans la bibliothéque de sa salle commune la semaine précédant.

Malheureusement, elle était là ! Assise dans la grande bibliothéque de Poudlard, un endroit qu’elle aimait beaucoup habituellement, mais qui aujourd’hui lui semblait aussi sinistre qu’Azkaban, les grandes allées étaient pratiquement désertes, les autres élèves aillant probablement choisis des activités beaucoup plus divertissantes, la pouffsoufle était la seule personne que Cassiopea avait vu passé aujourd’hui.
Cherchant n’importe quel prétexte pour se détourner de sa dissertation de potion, elle détourna les yeux pour observer la jeune fille, celle-ci ne semblait pas vouloir rester, elle ne semblait ni vouloir s’assoir, ni chercher quelque chose et fit rapidement demi-tour. Les élèves de Poufsouffle ont généralement la réputation d’être des personnes sympathiques, agréables et de bonne humeur. Ce que Cassiopea avait pu vérifier depuis son arrivée à Poudlard il y a maintenant plus de quatre ans, mais la nouvelle venue, elle, avait plutôt l’aide maussade.

Pensant que la Poufsouffle allait partit, Cassiopea replongea à contre cœur dans son explication des dangers et des effets secondaire du veritaserum. Mais se fut une erreur, à la place elle tira une chaise située à coter de celle vers l’étagère et semblait vouloir monter dessus.


 
▬ Tu compte monter dessus pour attraper un livre ? Questionna Cassiopea incrédule.


Ça n’était généralement pas dans ses habitudes d’initier des contacts avec les autres, mais curiosité avait été piqué au vif.

 
▬ Tu veux peut-être que je t’aide ? Duquel as-tu besoins ? lui demand-t-elle avec un sourire.



Elle prit une vois douce, ne voulant pas que la jeune sorcière se sente jugée, elle n’avait pas besoins de ça vu ça tête, elle semblait déjà porté tout les malheurs du monde sur ses petites épaules. Aprés tout, bien que se soit un sort de base, il arrivait à tout le monde d’oublier certains choses… Même les plus simples.  
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 261
| AVATARS / CRÉDITS : Saoirse Ronan | skywalkers
| SANG : Mêlé, père cracmol, mère sorcière


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La foudre
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Laisse moi sale sorcière ! | CASSIOPEA Dim 3 Juin - 18:29

Les entreprises que Jyn menait étaient généralement tout à fait loufoques pour un sorcier accomplis. Elle se coiffait avec ses doigts, et non avec sa baguette. Rangeait ses affaires à la main également, sans sortilège. Et la plupart du temps, elle sautait délibérément l’étape “agiter la baguette” dans la préparation d’une potion, au grand désarroi du professeur Slughorn. Jamais sans doute on avait rencontré une personne aussi peu à l’aise et aussi peu désireuse d’apprendre la magie. Alors, se saisir d’un livre en grimpant sur une chaise, où était le mal ? Les moldus le faisaient et n’en mourraient pas - pour la plupart. Pourquoi la regardait-on avec des yeux de botruc affamé ? C’était en tout cas le regard que lui lançait une Serdaigle, lui semblait-il.
La petite fille n’en avait pas grand chose à faire, à dire vrai. Ce que pensait cet individu dont elle n’avait même pas mémorisé les traits ne lui importait pas vraiment. Les rares avis qui importaient pour elle venaient de personnes qui n’avaient pas “la chance” de fouler les pierres de Poudlard. Finalement, alors qu’elle positionnait correctement la chaise qui allait lui permettre d’avoir son livre, la fille l’interpella en lui demandant si elle allait bien monter sur la chaise pour récupérer son livre. Jyn souhaitait éviter au maximum les interactions sociales, mais elle comprit vite qu’elle allait devoir lui répondre pour ne pas être davantage importunée : “Bah oui”. La Poufsouffle l’observa de ses yeux bleus pendant quelques secondes avant de tester sa chaise pour être sûre qu’elle était bien stabilisée. Malheureusement, il y avait une latte qui était surélevée par rapport à une autre, et Jyn se baissa pour l’observer. Elle bougonna dans sa barbe en bougeant à nouveau la chaise, mais dû s’arrêter puisque la fille semblait déterminée à lui parler. “Je n’ai pas besoin d’aide” répondit-elle d’un ton légèrement sec. La petite fille avait non seulement une fierté, mais il était hors de question qu’on utilise la magie pour récupérer son ouvrage.

Car en effet, ce serait mettre à l’épreuve sa logique irréfutable selon laquelle les moldus ou les cracmols pouvaient se débrouiller aussi bien que les sorciers mais sans bâton de bois. Et ce n’était certainement pas demain la veille qu’elle allait l’admettre ou se laisser aider par un sorcier. N’en avaient-ils pas assez de se mêler de ce qui ne les regardait pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 38
| AVATARS / CRÉDITS : Tiera Skovbye
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort
| PATRONUS : Corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Laisse moi sale sorcière ! | CASSIOPEA Dim 3 Juin - 19:03


 
▬ Je n’ai pas besoins d’aide. Avait dit la Pouffsoufle d’un ton un peu trop sec au gout de Cassiopea.


Elle comprenait très bien qu’une personne refuse de l’aide, surtout que Cassiopea était persuadé que la jeune sorcière ne connaissait pas le sort de lévitation et ne voulais pas admettre son manque de savoir… Elle était bien loin de s’imaginée qu’en réalité elle détestait juste la magie, comment quelqu’un aurait-il pu détester la magie ?    

Ce qui énervait la Serdaigle dans cette situation c’est qu’il n’était pas dans ses habitudes de tenter d’être gentille avec les inconnus mais que pour une fois elle avait pris sur elle-même pour être serviable (et, oui, aussi pour se sortir un petit peut de son livre de potion) et visiblement ça n’avait servis à rien. Était-elle si mauvaise en rapport social ? Totalement incapable de comprendre le monde de fonctionnement d’un autre être humain ?


 
▬ Derrien, c’est un plaisir de te proposer de l’aide ! dit-elle d’un ton légèrement plus froid que celui de la jeune sorcière.  J’espère que ton livre pourras t’apprendre à faire léviter des objets.  



Ceasiopea leva les yeux au ciel et se retourna, fessant semblant de continuer à travailler… Tout comme si cette histoire lui passait totalement au-dessus de la tête. Mais elle regardait tjs tu coin de l’œil la jeune fille et espéra sincèrement que la triste blonde n’arrive pas à attraper son livre et finisse par être obligé de demander de l’aide, pensent – probablement trop naïvement – qu’elle ne pourrait pas repartir sans l’ouvrage dont elle avait besoins.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 261
| AVATARS / CRÉDITS : Saoirse Ronan | skywalkers
| SANG : Mêlé, père cracmol, mère sorcière


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La foudre
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Laisse moi sale sorcière ! | CASSIOPEA Lun 4 Juin - 11:38

La fille qui était dans la maison de Rowena semblait ne pas faire preuve d’autant d’intelligence que ses pairs, puis qu’outre sa question stupide sur ce qu’elle faisait, elle se trouva bien étonnée de voir que tous les Poufsouffles n’étaient pas joyeux, gentils et amicaux. Ce genre de présupposés sur sa maison avaient tendance à lui hérisser le poil et à lui donner envie de prendre ses jambes à son cou. Car en effet, elle aurait bien fuit la fille si elle n’avait pas eut à récupérer son livre. Et la petite fille y mettait du cœur : elle avait fait l’effort de prendre une chaise, de la positionner, de la tester enfin pour essayer de grimper dessus, sans grand succès de prime abord. Fort heureusement, Jyn possédait un tempérament tout à fait aventureux, hérité d’elle ne savait quel parent - logique - qui ne lui faisait pas rendre les armes devant une simple chaise. Elle avait l’habitude de grimper aux arbres pour observer le monde et être d’une certaine manière en communion avec cette nature dont elle dépendait totalement, alors où était le problème à grimper sur une chaise ?

Sans doute que le problème, c’était qu’il y avait quelqu’un ici pour l’observer et la juger. En règle générale, lorsque la petite orpheline grimpait dans un arbre du parc, elle veillait à ne pas être observée, parce qu’être le centre de la vie de quelqu’un lui donnait de franche sueurs froides. Et justement, elle en avait plein le dos ! A cause de qui ? De la fille, bien sûr ! Cette dernière, sorcière jusqu’au bout des ongles, ne put s’empêcher une remarque qui agaça tellement la jeune fille qu’elle s’arrêta alors qu’elle avait tout juste posé un pied sur le socle de la chaise. Jyn tourna vers elle ses yeux bleus lagons pour la jauger de haut en bas. “Vous” commença-t-elle d’un ton froid, “vous les sorciers vous ne savez jamais vous débrouiller sans baguette” mit-elle naturellement l’ensemble de l’espèce dans le même panier, comme on met toutes les tomates ensemble. La petite fille soupira comme un bœuf et grimpa sur la chaise pour se saisir de son livre. “L’art des potions en duel” lut-elle. Elle leva les yeux au ciel en se disant que vraiment, l’art des potions en duel lui passait complètement au dessus de la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 38
| AVATARS / CRÉDITS : Tiera Skovbye
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort
| PATRONUS : Corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Laisse moi sale sorcière ! | CASSIOPEA Lun 4 Juin - 21:25


Cassiopea vit le regard de la jeune élève se posé sur elle. Elle en profita pour la regarder plus attentivement. Elle avait de yeux d’un bleu très profond et des cheveux blond. La serdaigle la trouva jolie malgré son aire abattue et ne put pas s’empêché malgré son agacement de son agacement se qui pouvait rendre une jeune fille si triste.  


 
▬ Vous, vous les sorciers vous ne savez jamais vous débrouiller sans baguette dit elle froidement.


La phrase étonna grandement Cassiopea qui se retourna vers elle d’un aide un peut perdu. Elle devait surement être née où avoir grandi dans une famille de moldu pour parler de la sorte. Cella dit à vue d’œil, elle devait également être probablement en 3ème année à Poudlard, après trois ans elle aurait du s’adapter au fait d’être une sorcière.

 
▬ Comment ça nous sorciers ? A prioris toi aussi tu es une sorcière sinon tu ne serais pas là.



La Poufsouffle l’intriguait de plus en plus. N’aimait-elle pas être une sorcière ? Tout les moldus n’aimerait-ils pas connaitre la magie ? Ou peut-être se sentait-elle coupable d’avoir cette chance alors que le reste de sa famille ne l’avait pas ?
Dans tous les cas, même si elle aurait voulu poser toutes ses questions à son interlocutrice, Cassiopea décida qu’il était plus facile dans un premier temps de lui prouver qu’elle avait tort.

 
▬ Et puis c’est totalement faux, la baguette n’a pas toujours existé et aujourd’hui encore il existe des pays dans les quelles elle est rarement utilisée, c’est le cas en Afrique notamment. Maintenant, effectivement, en Europe tous les sorciers ont une baguette, c’est donc évident que notre mode de vie soit adapté à se confort. Sans bargette nous construirions juste des étagères moins hautes ou nous rajouterions des échelles. La bibliothèque serait beaucoup plus grande, ça serait beaucoup moins pratique… Mais nous arriverions à nous débrouiller.

Si on suit ton raisonnement, de tous façon, les moldus ne sont pas mieux… Ils ont eux aussi inventer des choses qui leur apporte un plus grand confort et dont ils ne sauraient plus se passer. Quand ils doivent faire des longues distances ils n’ont pas de poudre de chemisette donc ils sont oubliés de prendre leurs véhicules moldu et même s’ils sont moins efficaces que les nôtres je doute fort que ca les enchantes plus de devoir faire tout en marchant.


C’était une des rares fois où ses petites connaissances sur les moldus avait pu être utile dans une conversation avec une sorcière – se même si celle-ci ne semblait pas entièrement consciente d’en être une –. Vivant dans une grande ville principalement peuplée de moldus, elle avait pu les observés. Il y avait généralement plus de voiture sur les route que de passant dans les rues. Tous enfermé dans leur petite boite de métal sur roue… Une bien triste invention, bien qu’il fallait l’admettre, indispensable quand on a pas de moyens magique.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 261
| AVATARS / CRÉDITS : Saoirse Ronan | skywalkers
| SANG : Mêlé, père cracmol, mère sorcière


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La foudre
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Laisse moi sale sorcière ! | CASSIOPEA Lun 4 Juin - 22:41

Jyn contempla la sorcière d’un air médusé lorsqu’elle lui répondit qu’elle était également une sorcière. Cela fit monter brusquement le rouge aux joues de la petite fille qui sauta par terre en la regardant d’un air en colère. En effet, elle n’était pas ce que l’on pouvait appeler une enfant très équilibrée, elle avait quelques tendances lunatiques et impulsives qui nourrissait un peu plus son mythe d’enfant sauvage. Jyn avait toujours eu cette nature, aussi loin pouvait-elle s’en rappeler en tout cas, ce qui avait souvent donné du fil à retordre à Monsieur et Madame Dawkins qui ne savaient sans doute pas à quoi s’attendre en récupérant la petite fille de leur ami, Aonghas Graham. Elle n’avait pas mit beaucoup de temps à s’adapter à eux, elle les avait très vite accepté. Madame Dawkins était devenue sa mère, Monsieur Dawkins son père, et ils n’en avaient jamais réellement discutés. Ils avaient accepté son tempérament comme s’il était tout naturel et la petite orpheline jouissait d’une parfaite indépendance, déjà très tôt. Et surtout, c’était une indépendance très moldue. Jyn revalorisait ce côté là sans se douter que son réel père était cracmol de lignée druidique et sa réelle mère sorcière, ce qui faisait presque d’elle le parfait prototype de la petite sorcière. Malgré tout, elle se sentait moldue, et cette fille ne pouvait pas lui enlever cela : “Ouais, malheureusement” grommela-t-elle en essayant de se retenir pour ne pas lui sauter dessus. Elle serra son livre contre elle comme si cela allait être un sortilège qui allait faire fuir la Serdaigle. Hélas, ce n’était pas le cas, et elle restait plantée là comme si c’était tout à fait normal qu’elle l’importune ainsi parce qu’elle était différente.

Jyn avait un très grand problème avec cela, parce qu’elle avait l’impression terrible de se différencier de tout le monde, alors qu’à ses yeux de petite fille élevée par des moldus, c’étaient les sorciers qui étaient différents, et qui étaient des abominations. Ils se pensaient supérieurs parce qu’ils savaient faire mumuse avec un bâton stupide. “Cela ne change rien au fait que les sorciers utilisent la magie à tort et à travers” fit remarquer Jyn en lui coupant délibérément la parole, si bien que ses propos se mêlèrent avec ceux de l’autre fille de manière tout à fait impolie. La Poufsouffle connaissait les règles de politesse mais choisissait simplement de ne les appliquer qu’avec ses parents, et avec Ambrosius…
Penser à lui eut le mérite de la calmer un peu, et elle attrapa sa chaise pour la remettre à sa place. Jamais elle n’avait autant parlé à quelqu’un, et cela la dérangeait particulièrement : “Qu’est-ce que ça peut te faire que j’utilise la magie ou non, hein ?” lui demanda-t-elle abruptement, avant d’enchaîner : “Les moldus sont bien plus débrouillards que les sorciers” s’entêta Jyn en la regardant fixement. A cet instant, si elle avait connu le sortilège pour la faire taire, elle l’aurait visé avec et se serait enfuit en toute hâte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 38
| AVATARS / CRÉDITS : Tiera Skovbye
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort
| PATRONUS : Corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Laisse moi sale sorcière ! | CASSIOPEA Mar 5 Juin - 19:34

L'agacement de Cassiopea ne fit qu’accroitre quand son interlocutrice se mit à lui couper la parole. Si elle voulait répondre, elle pouvait très bien le faire plus tard, quand elle aurait terminé. Mais de tout évidence il n’y a pas que les sort de lévitation qu’elle ne maitrisait pas. Les règles basiques de la politesse aussi lui passait au-dessus de la tête.
 
▬ Qu’est-ce que ça peut te faire que j’utilise la magie ou non, hein ? Les moldus sont bien plus débrouillards que les sorciers.  



Décidément, la poufsouffle avait vraiment un problème avec la magie. C’était dommage et si elle n’avait pas été de mauvaise humeur, elle l’aurait probablement questionné pour en savoir plus, par simple curiosité, sans jugement. Essayé de comprendre un mode de pensé totalement différant du sien.  Mais a plusieurs reprises la jeune blonde l’avait provoqué par con ton désobligeant et ça fierté l’obligeait à surenchérir et ne pas se laisser faire.  

 
▬ Probablement oui, et les hommes des cavernes étaient beaucoup plus débrouillard que moldu et sorcier réunis. Es pour ça qu’il est préférable de s’installer un feu de bois et une tente en peau d’hippogriphe ? Je ne pense pas non.
Utilise la magie, ne l’utilise pas… ça m’est totalement égale. Si tu préfères vivre comme une moldue c’est ton choix.  Mais quand on te propose de l’aide, cependant, tu peux être plus agréable. Pas besoins de baguette pour cella.




   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 261
| AVATARS / CRÉDITS : Saoirse Ronan | skywalkers
| SANG : Mêlé, père cracmol, mère sorcière


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La foudre
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Laisse moi sale sorcière ! | CASSIOPEA Mer 6 Juin - 10:52

Jyn ne comprenait pas bien le fonctionnement général de l’être humain. Elle ne comprenait pas ce besoin viscéral de se mêler de ce qui ne les regardait pas, de proposer son aide alors que ça détruisait une fierté, de se moquer des autres. Véritablement, la petite fille était totalement étrangère à ce genre de choses. Bien que répartie à Poufsouffle - davantage parce qu’aucune maison ne lui correspondait vraiment, selon elle… - la petite orpheline ne faisait pas preuve de gentillesse, mais tout au plus d’indifférence. Elle ne souriait qu’à de rares élus, ignorait les autres, leur parlait d’un ton sec pour qu’ils déguerpissent le plancher. Et elle pensait sincèrement que faire cela avec la Serdaigle allait la calmer. Malheureusement, la jeune fille commençait à se dire qu’elle avait un léger problème avec les représentants de cette maison. Entre Wilda Griffiths qui gardait un sourire avenant et une gentillesse débordante d’humour pendant que Jyn s’enfuyait à tout hâte, celle qui était devant elle semblait vouloir lui répondre. Cela l’agaçait beaucoup.
L’orpheline n’avait pas l’habitude qu’on lui réponde ainsi, tout comme elle même n’avait pas l’habitude de s’éterniser avec quelqu’un. Ses yeux bleus l’observaient fixement. Pourquoi ne partait-elle pas ? “Je n’avais pas besoin d’aide” répondit-elle d’un ton sec, “il faut apprendre à se mêler de ce qui nous regarde”. Sur ces charmantes paroles, Jyn leva le nez d'un air fier et déguerpit, en priant silencieusement pour que la fille ne la poursuive pas comme beaucoup avaient l’habitude de le faire pour lui régler son compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 38
| AVATARS / CRÉDITS : Tiera Skovbye
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort
| PATRONUS : Corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Laisse moi sale sorcière ! | CASSIOPEA Jeu 7 Juin - 16:08

Cassiopea se disait souvent qu’elle ne comprendrait jamais le comportement humain. Quand elle ne parle pas, on lui reproche de ne pas parler assez. Quand elle parle, on lui reproche se qu’elle dit. Quand elle est indifférente on la trouve dédaigneuse et quand elle propose son aide le résultat ne semble pas très différant. Pourtant tous les autres autours d’elle semble y arrivé. Quel est donc le secret des interactions social ? Celui la visiblement la jeune sorcière n’était pas prête de le percé à jour. Pourtant, si l’exercices ne lui semblait pas être le plus fascinant, elle aurait aimé comprendre. Pas forcément pour avoir des amis, certainement pas pour discuter du temps qu’il fait avec aisance, mais par pure curiosité pour cette chose étrange qui semble couler de source pour la plus part des mortels.

 
▬ Je n’avais pas besoin d’aide, il faut apprendre à se mêler de ce qui nous regarde avait dit l’autre sorcière avant de se retournée.  



Cassiopea passait de l’agacement à l’énervement. Se mêlée de ce qui la regarde ? Mais elle avait juste proposé son aide ! Il y avait forcément une chose qui devait ne pas tournez rond chez la jeune fille aux yeux bleu… En plus de l’évidence. Et tout cas Cassiopea ne comptait pas la laissée partir sans réagir.

 
▬ Tu avais besoins d’aide. Tu as besoins d’aide. Tu ne veux juste pas l’admettre !


Cassiopea leva légèrement la voix pour être certaine que la jeune Poufsouffle, qui avait déjà parcouru la moitié de la grande allée de livre, puisse l’entendre. Avant tout, la jeune fille voulait avoir le dernier mot comme si c’était un jeu et que laisser son interlocutrice partit sans rien dire serait admettre la défaite. Elle se retourna alors vers sa dissertation, faussant mine d’être concentré, attendant de voir si la victoire allait lui être accordée.

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 261
| AVATARS / CRÉDITS : Saoirse Ronan | skywalkers
| SANG : Mêlé, père cracmol, mère sorcière


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La foudre
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Laisse moi sale sorcière ! | CASSIOPEA Ven 8 Juin - 0:12

La plupart du temps, Jyn s’enfuyait pour éviter les problèmes. C’était sa solution miracle, la chose que personne daignait lui refuser connaissant son tempérament de furie sauvageonne. Pourtant, pourtant, cette fille l’empêchait de fuir la bataille comme elle en avait tant l’habitude. En effet, elle sentait son regard dans son dos, ses yeux - dont elle n’avait pas pris la peine de regarder la couleur - la suivaient sans aucune gêne, ce qui eut le don de la déranger particulièrement. La petite orpheline avait l’impression d’être de nouveau dans la forêt derrière chez elle au Pays de Galles l’été dernier, où de jeunes garçons de son âge l’avaient ennuyés, l’avaient moqués, et l’avaient empêchés de s’enfuir, ce qui avait eut le don de la faire sortir de ses gonds. Au final, le leader du groupe, celui qui avait la voix la plus agaçante, le timbre le plus insupportable, s’était prit un sortilège pour cracher des limaces en pleine face ! S’en était suivit d’une convocation au Ministère dont la petite fille n’avait rien à faire. A dire vrai, elle avait espéré être virée de l’école. Mais la juriste qui lui avait fait des remontrances n’avait pas voulu la virer, au grand désespoir de la poufsouffle qui n’attendait que cela. Si elle l’avait écouté, au moins, elle n’aurait pas eut à faire à cette espèce de Serdaigle insupportable !
« Toi aussi, t’inquiète Twpsyn* ! » l’insulta-t-elle dans sa langue de manière toute naturelle en se retournant vers elle, les poings sur les hanches. Elle l’observa de son air de petite fille courroucée par l’adulte qui la gronde. Jamais elle ne regardait ses parents ainsi. Le pays de Galles et la maison des Dawkins étaient son cynefin à elle, l’endroit où elle méritait de vivre, l’endroit qui la méritait elle, le seul endroit sur terre où elle se sentait réellement et profondément chez elle. Elle savait qu’elle était née à Inverness, mais elle ne se sentait pas écossaise, bien qu’on lui ai souvent dit qu’elle en avait le tempérament. Et qu’elle en avait le visage. Pourtant, elle était galloise de plein droit depuis qu’elle avait été adoptée par Monsieur et Madame Dawkins.


*folle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 38
| AVATARS / CRÉDITS : Tiera Skovbye
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort
| PATRONUS : Corbeau
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Laisse moi sale sorcière ! | CASSIOPEA Jeu 21 Juin - 13:35

/**** Pauvre petite Jyn, pour être virée de Poudlard il faut au moins avoir causé la mort de qq un et encore là, c’est possible de s’en sortir xD
Désolée pour le long temps de réponse, exams :/  ****/


L'a Poufsouffle c’était retournée, au grand désarroi de Cassiopea qui aurait tout de même apprécier que la conversation s’arrête là, l’agacement était à son comble. Elle l’avait appelé ‘twpsyn’ un mot que l’aînée dont l’aîné de la conversation ignorait totalement la signification. Était-ce de l’anglais ? Elle n’en savait même rien. En tout cas pas celui qu’elle pratiquait tous les jours ! Un seul chose était certain, c’est que c’était une insulte, sauf que sans cette information, la serdaigle ne savait pas répondre correctement. Ne voulant pas admettre son ignorance, elle se contenta de d’ignorer cette partie du message.


 
▬ - J’ai peut-être besoins d’aide, mais dans tous les cas pas de celle d’une sorcière qui soit monter sur une chaise pour attraper un livre.


Cassiopea pris une aire hautement dédaigneuse, plus qu’a son habitude, mais cette conversation devenait une affaire d’orgueil et il n’était pas question qu’elle se laisse marchée dessus.

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 261
| AVATARS / CRÉDITS : Saoirse Ronan | skywalkers
| SANG : Mêlé, père cracmol, mère sorcière


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La foudre
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Laisse moi sale sorcière ! | CASSIOPEA Jeu 21 Juin - 18:35

Jyn pouvait tout à fait être du genre à fuir le problème lorsqu'il arrivait devant elle, mais elle pouvait aussi l'affronter comme elle le faisait présentement. La petite fille en effet, craignait plus les grands Serpentards que les frêles Serdaigles. Aussi studieuse la jeune femme pouvait être, cela n'inquiétait guère la piètre représentante de la maison Poufsouffle, qui ne s'inquiétait pas des quelques propos que pouvait tenir sa camarade. Peut-être connaissait-elle des sortilèges qui dépassait l'entendement de la petite fille, mais cela ne changeait rien, et encore moins sa haine viscérale des sorciers. Sans doute que si elle avait su que son père biologique était cracmol et sa mère une sorcière, elle n'aurait pas été véhémente. A dire vrai, s'ils ne l'avaient pas abandonnés aux Dawkins, rien de tout cela ne serait arrivé. Jyn pouvait bien être sauvage, c'étaient ses expériences qui la rendaient aussi allergique aux sorciers. Visiblement, cette fille ne souhaitait pas admettre qu'elle avait tort puisqu'elle en rajoutait une couche.
Si la petite orpheline avait eu une éducation tout à fait honorable, elle adorait mettre un coup de pied dedans. Elle faillit donc faire un doigt d'honneur à cette fille mais se retint au dernier moment. "Tant mieux !" répondit seulement la gamine de son air hargneux, satisfaite que l'autre jeune femme n'ait pas relevé son insulte grossière. Car ce qu'elle lui avait dit, n'était pas un compliment et elle était prête à parier que la Serdaigle l'avait très bien comprit. En plissant le nez, la petite fille allait tourner les talons pour de bon, mais la bibliothécaire surgit de derrière une étagère avec son air de corbeau malfaisant : "Des règlements de compte dans une bibliothèque ! Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre ! Miss Dawkins je vous interdit de vous enfuir, quand à vous Miss Lovett j'en attendais plus de votre part" les alpagua-t-elle en pointant sa baguette dans leur direction. Cette manie de toujours sortir l'arme pour inquiéter les élèves agaçait profondément la mini-Poufsouffle, qui fit quelques pas dans sa direction, sans rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Laisse moi sale sorcière ! | CASSIOPEA

Revenir en haut Aller en bas

Laisse moi sale sorcière ! | CASSIOPEA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?
» La Suisse 'coffre-fort' pour argent sale, un cliché dépassé
» Y'Shahinn Nehleän - Prime Sorcière
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ne la laisse pas tomber, elle est si fragile.. | Asher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Poudlard
-