Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

❀ You don't own me yet ❀ Rosa & Swann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 215
| AVATARS / CRÉDITS : Madelaine Petsch
| SANG : ⊰ La plus pure des traîtres.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un serpent
| PATRONUS : Un renard roux
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: ❀ You don't own me yet ❀ Rosa & Swann Ven 8 Juin - 22:43

You don't own me yet





D'une main lasse, la jeune rousse rejeta son opulente chevelure rousse derrière son épaule, la laissant cascader jusqu'au bas de son dos. Elle affecta une moue blasée alors que Picott ouvrait son petit sac en toile pour y fouiller l'intérieur. Avec un geste dédaigneux elle mit ses lunettes de soleil rétro, achetée à la brocante de Loutry-Sainte-Chaspoule cet hiver, pour se protéger du soleil. Au travers des verres teintés elle adressa un regard supérieur au concierge avant de récupérer d'une main son sac, et de reprendre son chemin vers Pré-au-Lard en affichant l'expression la plus désapprobatrice de son répertoire.

D'un pas paisible elle prit la direction du petit village, tout en observant autour d'elle le printemps éclore dans les forêts alentour et couvrir de diverses fleurs les prairies. La jeune fille avait revêtu une tenue légère faite d'un haut court en dentelle blanche et d'une jupe simple. Et ce n'était pas tant parce qu'il faisait chaud, mais bien parce qu'elle avait enfin la possibilité de mettre au chose que d'énormes pulls et des écharpes. Car si la "chaleur" écossaise n'était rien pour une Weasley originaire du Devon comme elle, le froid de l'hiver avait été autrement plus traumatisant.

Enfin arrivée dans Pré-au-Lard, la jeune fille se dirigea vers la taverne des trois balais. Elle n'y allait pas souvent, elle devait l'admettre, mais appréciait bien l'ambiance chaleureuse du lieu. Arrivée à l'intérieur, elle y retrouva une bande d'amis divers et variés avec lesquels elle bavarda durant plusieurs heures, en enchaînant plusieurs pintes de Biéraubeurre. Alors que le groupe commençait à penser partir de la taverne, Rosalyn attrapa son porte-monnaie d'une main et l'ouvrit. Une unique mornille la narguait au fond de celui ci, et si elle avait été capable de parler, cette dernière l'aurait sans doute insultée de la pire des façons. La jeune fille pinça ses lèvres, le visage baissé vers son porte-monnaie avant de le refermer précipitamment, le regard hagard et le teint pâle. On pouvait finir à Azkaban pour ne pas payer une consommation ? La jeune Weasley jeta un regard terrifié derrière elle, vers le comptoir, alors même que plusieurs de ses amis commençaient à partir. Finalement, les jambes flageolantes elle se releva, en tentant de conserver un semblant de dignité, et la jeune fille s'approcha de la gérante. « Bonjour … Je venais pour ma con- ... » commença-t-elle en baissant le regard sur le bois du comptoir, avant que la barmaid l'interrompe avec un grand sourire pour lui dire : « Elle a été réglée ! A une prochaine fois ! » Rosalyn redressa lentement son visage avec une expression de profonde incompréhension et d'incrédulité totale. Après quelques secondes de choc traumatique, elle acquiesça rapidement et sortit précipitamment de la taverne. Une fois dehors, elle fronça une nouvelle fois ses sourcils, quelle était cette sorcellerie ? Un farfadet l'avait aidée ? Un korrigan peut être ?

La jeune fille laissa tomber son regard sur un serdaigle qui lui adressait un geste de main chaleureux au loin. Le voilà le korrigan, pensa-t-elle alors en plissant ses paupières d'un air désapprobateur. D'un pas sage elle s'avança vers Swann en gardant ses prunelles rivés sur le garçon. Arrivée à sa hauteur, elle croisa ses bras d'un air revêche et releva le menton avec fierté pour le "toiser". « Alors, petit canari, tu n'aurais pas des choses à m'avouer ? » demanda-t-elle d'un ton suspicieux, avant de pencher son visage sur le côté pour scruter les traits, avantageux, du jeune Jones : « Tu n'aurais pas glissé une piécette ou deux sur le comptoir ? »


©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 110
| AVATARS / CRÉDITS : Colin O'Donoghue - myself (Elmyr)
| SANG : Sang mêlé | mi moldu - mi sorcier - mi rhum cannelle


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui, invisible au milieu de la foule
| PATRONUS : Un paon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ❀ You don't own me yet ❀ Rosa & Swann Sam 9 Juin - 1:46




Avec du recul, Jones avait beau adorer son quotidien de sorcier à Poudlard, son jour préféré restait indéniablement le dimanche. Particulièrement les ensoleillés. Il faisait à nouveau bon d'aller à Pré-au-Lard. Terminé le froid de goule et son lot de neige, fini la gadoue qui glisse et flingue les pompes. Un t-shirt, son cuir et un jean suffiraient à tenir chaud pour aujourd'hui. Boucle d'oreille et bagues du dimanche, Swann avait l’a-panache d'un dur à cuir endimanché. Le rendez vous était fixé aux trois balais, et pas mal d'élèves étaient conviés; pas de petite sauterie entre gars pour cette semaine. Et puis il n'y avait pas grand chose à débriefer des six derniers jours, ils avaient été étonnement calme et même Swann n'avait fait que potasser ses examens de fin d'année, en grande partie avec son ami Saul Funestar. À vrai dire, il ne savait même pas qui il allait retrouver à la taverne, mais il s'y rendait d'un pas décidé. Il était en retard, il avait mal dormi et avait encore tapé une insomnie assommante qui ne lui avait laissé le luxe du sommeil qu'aux alentours de six heures et demie, si bien qu'il n'avait ensuite émergé qu'à midi. 


Lunettes de soleil vissées sur son nez et écharpe dans la poche, il prit la direction de Pré-au-Lard d'une marche rapide. déboulant les escaliers reliant sa salle commune du reste du château deux à deux. Les couloirs étaient vides et chacun de ses pas résonnaient. Il fit la route assez rapidement et à grande foulée tout en révisant la recette de l'amortentia qu'il avait potassée toute la semaine. Il connaissait la recette par cœur mais aussi le goût de cette potion dont il avait déjà été victime deux fois. Pour chaque fois versée dans son jus de cannelle matinal. Il fit la moue en repensant à ces anecdotes, dépité de s'être fait prendre à deux reprises. 


Il poussa la porte de la taverne en souriant, fit un signe de la main à ses camarades l'ayant déjà remarqué et pris directement la direction du comptoir. Il salua la serveuse qu'il avait déjà remarquée comme étant sympathiquement bien formée, et lui adressa un beau sourire flatteur. Il commanda la même chose que d'habitude - du rhum groseille servi dans une pinte de Bièraubeurre - Il était profitable de paraître plus âgé dans de nombreuses situations. Il prit une première gorgée accoudé au bar en toisant la salle et remarqua rapidement ses amis attablés avec Rosalyn Weasley. Il fronça les sourcils et sans même réfléchir, il adressa un signe de main à la gérante qui vint lui répondre presque directement. " Mettez les consommations de la jolie rousse la bas dans le fond sur ma note s'il vous plait. " Ce n'était pas vraiment de la charité, mais il n'était pas franchement secret que miss Weasley faisais partie d'une grande fratrie, elle avait surement bien meilleur investissement à faire ailleurs que dans une taverne, et Swann savait qu'elle économisais la moindre mornille pour un stupide bouquin de botanique. 


Il s'installa à l'autre bout de la table aux côtés de Dowey qui lui avait gardé une place, lui tapant une accolade chaleureuse dans le dos tout en ce faisant sermonner pour son retard, il avait visiblement manqué une très intéressante anecdote concernant Delilah McLeon. Le temps passa rapidement, et les verres aussi: quatre pour être précis. Et lorsqu'il commença à ce faire tard, Swann ce leva pour aller régler parmi les premiers, il était en bout de table côté comptoir. Il pouffa en voyant le nombre de verres que Weasley avait avalé surement sans même compter, et imaginait déjà sa tête de troll en voyant le tarif. Comme convenu, il s’acquitta de la totalité puis sorti prendre l'air en saluant les têtes réduites qui ne faisaient que répéter que l'entrée était interdite aux sorciers de premier cycle, sans que personne n'en ai quelque chose à faire, et vissa ses lunettes de soleil sur son nez. 


Il fut rejoins par ses potes et leur sorti une pilule à base de courses à faire pour sa mère chez Gaichiffon, le genre de boutique suffisamment barbante pour décourager même le moins viril de ses potes à le suivre. C'était crédible à l'approche des grandes vacances que sa mère ai réclamé n'importe quelle layette en poil de boursouff. Comme un plan à la Jones ce déroule souvent sans accroc, Weasley sorti en bonne dernière avec une moue à peine remise du choc émotionnel qu'elle venait de vivre. Elle devait déjà s'imaginer de corvée de vaisselle pour le reste de la semaine si elle n'avait pas eu assez pour payer. Il lui adressa un sourire niais en lui faisant signe de façon tout aussi niaise pour l’agacer davantage. Il en profita pour reluquer discrètement sa jupette à travers ses verres teintés, et ce que le vent laissait apercevoir d'autre. Elle s'approcha de lui avec son air de pimbêche habituel tout en essayant de le toiser du haut de son mètre-lutin de cornouaille. " Alors, petit canari, tu n'aurais pas des choses à m'avouer ? " Il la laissa s'exprimer. " tu n'aurais pas glissé une piécette ou deux sur le comptoir ? " Il sourit du coin des lèvres en la regardant protester. Bien entendu, il aurai pu partir tout de suite et mettre suffisamment de distance pour qu'elle ne puisse pas le rattraper et l’alpaguer de la sorte. Mais il était d'humeur taquine, et c'était plus fort que lui. " Bonjour aussi, j'espère que tu vas bien. " Il avança en invitant la jeune Weasley à le suivre vers un coin moins passant, en direction de la route en pente qui menait à la cabane hurlante " Pour être honnête c'était un peu plus qu'une piécette ou deux, sacrée descente. "  Ils stoppèrent leur route, et il ce tourna vers elle en retirant ses lunettes pour la fixer droit dans les yeux. " quelque chose à dire miss Weasley ? Normalement on commence par merci, mais visiblement t'es du genre à brûler les étapes."  Lui dit il en la défiant du regard, ce tenant assez prêt d'elle pour la mettre légèrement mal à l'aise.

©️ GASMASK


Dragées:
 


Dernière édition par Swann A. Jones le Mar 21 Aoû - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 215
| AVATARS / CRÉDITS : Madelaine Petsch
| SANG : ⊰ La plus pure des traîtres.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un serpent
| PATRONUS : Un renard roux
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ❀ You don't own me yet ❀ Rosa & Swann Dim 10 Juin - 18:55

You don't own me yet



Pourquoi Swann souriait ? Sans doute essayait-il de l'amadouer ou de la manipuler, comme à son habitude, pensa Rosalyn. Mais cette fois, elle était déterminée, elle voulait des explications. Cela ne la dérangeait pas d'être aidée par Jones, bien au contraire d'ailleurs puisqu'elle doutait qu'avoir un casier judiciaire à son âge soit judicieux, mais elle avait l'étrange impression que cela dépassait la simple aide. Non pas qu'elle doute des motivations du Serdaigle, mais elle se sentait mal à l'aise face à l'image qu'elle rendait d'elle. Une pauvresse Weasley rousse, c'était incroyablement banal, et surtout incroyablement ridicule à ses yeux. La jeune fille garda les bras croisés en dévisageant Swann qui lui adressa un sourire en coin. Le fait qu'il reste pour subir ses foudres lui laissait entendre qu'il avait bien quelque chose à répondre à ses récriminations.

Néanmoins, alors qu'elle pensait sincèrement qu'il allait lui donner des explications, il la désarçonna sans beaucoup de gêne d'une voix taquine en la saluant. La jeune fille haussa ses sourcils, clairement déconcertée, avant de formuler d'une voix précautionneuse : « Oui, oui … Bonjour ... » Effectivement, la jeune Weasley avait été un peu abrupte à régler ses comptes directement, mais elle avait devant elle le plus fin joueur, ou du moins le plus taquin, de Poudlard. Comme si tout cela n'était qu'une promenade de santé, il prit d'un pas nonchalant le chemin de la cabane hurlante. Mais où se croyait-il ? Malgré tout, sans doute parce qu'elle n'était pas tant en colère contre lui, elle le suivit sans résistance. Lorsqu'il retira ses lunettes à la suite de sa phrase moqueuse, Rosalyn tourna son regard sur le côté. Pour ceux qui connaissaient Swann, c'était de notoriété commune que c'était comme le Basilic, si tu le regardais dans les yeux tu étais fichu. Et la fière rousse comptait bien ne pas tomber sous l'influence de ses prunelles tant que la situation n'aurait pas été éclaircie. « Les Weasley tiennent bien la boisson. » murmura-t-elle distraitement en enroulant une mèche de ses cheveux autour de son index : « Ça t'a coûté combien ? Je veux te rembourser ... » ajouta-t-elle d'une voix blanche en baissant le menton vers ses pieds. Elle avait entendu ses amies et d'autres filles murmurer qu'elle se faisait payer tout par Swann, parce qu'elle ne se respectait pas. Elle voulait se prouver que c'était faux, et elle voulait savoir si le Serdaigle la respectait malgré qu'il paye si souvent pour elle. Comme s'il n'avait pas entendu ses précédentes questions, il s'approcha d'elle et chercha son regard pour lui demander un remerciement.

Rosalyn rangea une mèche rousse derrière son oreille, en restant en silence quelques secondes. Elle inspira profondément avant de finalement relever progressivement son visage. Elle croisa le regard de Jones, et le soutint sans ciller. Finalement elle dessina un grand sourire, et lui répondit d'un ton chaleureux : « Merci pour tout. » La jeune Weasley pencha son visage sur le côté sans se départir de son sourire, releva sa main pour venir poser son index sous le menton de Swann. « Si grâce à toi, cela était gratuit, l'as-tu fait gratuitement pour autant ? » Elle garda le contact entre leurs yeux avant de retirer sa main, et passa son chemin sur le côté du Serdaigle, le frôlant en passant. Rosalyn fit quelques pas paisibles, sans vraiment de but, avant de se retourner : « On dit toujours que rien n'est gratuit. » Elle plongea ses prunelles dans les siennes : « Quel est ton prix à toi ? »  


©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 110
| AVATARS / CRÉDITS : Colin O'Donoghue - myself (Elmyr)
| SANG : Sang mêlé | mi moldu - mi sorcier - mi rhum cannelle


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui, invisible au milieu de la foule
| PATRONUS : Un paon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ❀ You don't own me yet ❀ Rosa & Swann Dim 10 Juin - 21:29




Visiblement, la petite Weasley ne s'attendais pas à tomber sur Jones en sortant de la taverne. Il aurai pu payer ses consommations sans demander son reste comme il l'avait déjà fait par le passé. Ce n'était pas systématique mais c'était une habitude qu'il avait commencé à prendre. On avait pas besoin d'être à Poudlard depuis longtemps pour savoir que la famille Weasley était plutôt fauchée. Il suffisait de croiser une conversation entre deux Serpentards un peu dédaigneux pour l'avoir déjà entendu. Mais les moqueries concernant l'argent des parents était un truc qui n'amusait pas du tout le Swann. Pourtant il était probablement tout aussi riche que les élèves qui ce moquaient des Weasley. Certes, son père possédait une fortune tout à fait moldue; mais sa mère étant une sorcière, elle n'avait pas de mal à effectuer quelques changements de monnaie pour que son fils ne manque de rien. Néanmoins, Jones n'avait jamais réellement fait part de cette fortune à Poudlard. Il avait quelques mornilles et peut-être deux ou trois gallions dans le porte feuille. 

Il ce tenait face à Rosalyn, le regard franc. Avec toute la fierté qu'ont lui connaissait. Il avait visiblement réussi à la désarçonner, puisqu'elle ravala immédiatement tout son panache pour répondre à ses salutations, ce souvenant visiblement qu'il était de bon ton de commencer une discussion par la. Elle était attendrissante." les Weasley tiennent bien la boisson. " Il nota cette information dans un coin de sa tête, surement pour tenter de la vérifier dans un futur plus ou moins proche. " Ça t'a coûté combien ? Je veux te rembourser..." Il haussa légèrement les sourcils en essayant de ne pas prendre cette proposition dans le mauvais sens. Suite de quoi elle baissa la tête en tirant une moue décontenancée. Il ne comprit pas pourquoi faire toute une histoire de quelques bièrraubeurres offertes dans une taverne. " Merci pour tout."


Elle cessa enfin de fuir son regard. Il toisa la petite Weasley et ses longs cheveux, remarquant qu'ils encadraient parfaitement son joli visage." C'était pas si difficile " marmonna-il en roulant les yeux au ciel. Il fit celui qui n'avait pas entendu concernant sa demande de remboursement." Si grâce à toi, cela était gratuit, l'as-tu fait gratuitement pour autant ? " la petite ne manquait pas de panache, et lui fit comprendre par la même occasion qu'elle n'était pas naïve. Elle posa son index sous son menton et il haussa un sourcil en ce demandant ou elle voulait en venir, elle était parvenue à attirer toute son attention. Et la situation était suffisamment ambiguë pour plaire au jeune homme. Sans qu'il ne puisse rétorquer, elle détacha son contact et fit volte face. Sans pour autant s'enfuir elle continua sa route vers la cabane hurlante, puis lui fait à nouveau face. " On dit toujours que rien n'est gratuit. Quel est ton prix à toi ? " Elle ne lui semblait ni naïve ni innocente. Néanmoins, il n'eu pas l'impression d'avoir affaire à une sorcière aussi sûre d'elle que ça. Il fit quelques pas en avant pour rompre la distance et ce retrouver aussi proche d'elle que tantôt, tournant autour d'elle pour lui barrer le passage." Tout dépend de toi. " lui dit-il d'un air joueur, un léger sourire aux lèvres. Il avança comme pour la forcer à reculer, ou pour s'approcher un peu plus d'elle. " On pourrai simplement dire que j'ai fais ça par pur altruisme, parce que j'en avais les moyens. Ou alors... " Il fit mine de réfléchir " On pourrai dire que c'était intéressé, auquel cas quelle serai ta réaction ? " Il ce stoppa, et croisa les bras devant lui en la toisant davantage. Il s'attendait à n'importe quelle réaction de sa part. Ça sonnait un peu louche, comme s'il lui laissait toutes les cartes en main. Elle pouvait décider de s'arrêter aux remerciements et parti retrouver ses amis, ou de rester pour tomber dans les filets de Jones. 

©️ GASMASK

Dragées:
 


Dernière édition par Swann A. Jones le Mar 21 Aoû - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 215
| AVATARS / CRÉDITS : Madelaine Petsch
| SANG : ⊰ La plus pure des traîtres.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un serpent
| PATRONUS : Un renard roux
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ❀ You don't own me yet ❀ Rosa & Swann Lun 11 Juin - 1:01

You don't own me yet




Les longs cheveux roux de Rosalyn avait toujours été son emblème. Elle en avait toujours pris soin, avec beaucoup d'application, afin que ces derniers brillent de milles feux en toutes circonstances, et que ses reflets de feu frappent la rétine de tout les rigolards qui la désignaient de leurs doigts boudinés pour se moquer de sa pauvreté. D'une main sage elle lissa sa jupe avec application alors qu'elle faisait quelques pas en direction de la Cabane hurlante. D'après certains, c'était l'endroit le plus hanté d'Ecosse, et du Royaume Uni, mais en tant qu'habitante du Devonshire elle restait persuadée que l'abbaye en ruine de Loutry-Sainte-Chaspoule était plus effrayante que la vieille bicoque en bois moisi. Alors que son regard se perdait derrière les cheminées tordues de cette masure, elle frissonna. Non pas tant parce qu'il faisait froid, mais bien parce qu'il aurait été mentir de dire que la jeune était sûre d'elle. Quelque chose la mettait mal-à-l'aise, sans pour autant l'effrayer, mais lui échappait tout à fait.

Comme si d'un mouvement furtif, félin, le jeune serdaigle avait profité de son moment d'absence pour la prendre par surprise, Rosalyn se rendit compte qu'il avait aboli la distance prudente qu'elle avait instauré entre eux. Rusé le renard. Il lui tourna autour, avant de lui barrer le passage, plus proche encore qu'avant d'elle. Elle pouvait très nettement sentir son souffle sur elle. La jeune fille arbora un sourire en coin, amusée et espiègle, avant de redresser des prunelles joueuses dans celles de Swann. Ce dernier voulait jouer, et ça tombait bien, la Weasley adorait jouer. Sa phrase vint la titiller sans préambule. Tout dépendait d'elle. Paradoxalement au corps de Jones qui s'approchait d'elle pour la forcer à reculer, la jeune rousse se sentait extraordinairement puissante. Elle redressa le menton d'un air fier en élargissant son sourire resplendissant avant de minauder d'une voix distraite : « Vraiment ? Même ton destin dépend de moi ? » Elle ne recula pas d'un pas, croisant ses bras négligemment sans céder un seul centimètre à l'envahisseur. D'une main gracieuse, elle décroisa ses bras, puis vint déposer sa paume sur le torse du Serdaigle, comme pour stopper son avancée sans pour autant exercer de pression contre lui. Sans la retirer, elle pencha son visage sur le côté pour écouter Swann parler, en fixant intensément ses prunelles. « En voilà des possibilités déconcertantes ... » murmura-t-elle doucement en laissant fleurir un sourire particulièrement taquin sur ses traits. Elle avait toutes les cartes en main dans leur petit jeu, elle devait l'admettre. Mais comme toute bonne joueuse, elle n'avait pas encore réellement envie de montrer ses intentions si tôt dans la partie.

Elle papillonna lascivement des cils, toute amusée de la situation, avant de s'attarder sur le visage du jeune Serdaigle. Il était son ami depuis quelque temps déjà, et elle pensait connaître ses traits par cœur, mais elle avait parfois l'étrange impression de redécouvrir avec un certain plaisir les détails de son visage, de ses cheveux, et de ses yeux. La proximité aidant, elle riva son regard sur ses lèvres, qu'elle n'avait très honnêtement jamais observées. Finalement après son observation, et après un petit moment de silence comme elle aimait en faire planer, Rosalyn se décida à répondre. « Déjà, j'espère que les deux possibilités ne se contredisent pas … Je te pensais très altruiste, très philanthrope » souffla-t-elle en revêtissant son sourire le plus innocent, avant de poursuivre d'une voix plus polissonne : « Mais si cela était intéressé ... » Elle commença sa phrase, ravie de voir Swann suspendu à ses lèvres, en attendant un peu avant de la poursuivre : « Je me sentirais flattée, bien sûr ... » minauda-t-elle, avant de relever sa paume du torse du garçon, y faisant courir ses doigts lentement jusqu'à sa clavicule, qu'elle effleura doucement. « Sans doute même que ça me plairait, de la part d'un si beau garçon … » poursuivit-elle en descendant son regard sur le corps du Serdaigle, ajoutant d'une voix faussement timide en s'approchant dangereusement de lui : « Mais je ne voudrais pas que ça ne soit qu'une supposition ... » Avec un grand sourire espiègle, la jeune fille s'échappa une nouvelle fois de l'emprise de Jones pour faire quelques pas guillerets jusqu'à la rambarde qui donnait sur la Cabane. Rosalyn y posa ses paumes, tournant le dos négligemment à Swann.


©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 110
| AVATARS / CRÉDITS : Colin O'Donoghue - myself (Elmyr)
| SANG : Sang mêlé | mi moldu - mi sorcier - mi rhum cannelle


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui, invisible au milieu de la foule
| PATRONUS : Un paon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ❀ You don't own me yet ❀ Rosa & Swann Lun 11 Juin - 3:35



On peut-être exposé au danger sans vraiment s'en méfier. Pour certains, la prudence est maître mesure tandis que pour d'autres elle est un fardeau dont on aimerai ce détacher. Swann était paradoxalement des deux côtés de la bataille. Tantôt prudent dans le choix de son entourage et dans l'image qu'il renvoie à ce dernier, inconscient la seconde d'après par manque de jugement, par relâchement. Pourquoi ce forcer à être ce que l'on ne veut pas ? Ainsi, Rosalyn était une amie. Et du jour au lendemain, on peu décider de faire évoluer les choses dans le bon comme dans le mauvais sens. Il l'avait forcée à faire changer les choses d'un simple caprice. Il aurait pu ce contenter de payer la note sans demander son reste, mais il avait choisi de brusquer les choses. Et pourquoi ? 


Peut-être n'avait-il jamais pris la peine de ce retourner sur la jeune élève par le passé, pour s’apercevoir plus tôt qu'elle était charmante ? Et il était la, face à elle à faire barrage, attendant qu'elle décide de partir ou de rester. Il l'empêchait d'avancer, mais pas de reculer. Elle pouvait très bien partir après avoir dit merci, au fond. Mais visiblement Weasley n'avait pas que des grandes manières mais aussi de grandes ambitions, et ne ce laissait pas impressionner par son aîné qui tentait pourtant de l'intimider. Elle faisait face, elle était restée. Et elle semblait tout aussi déterminée que lui à jouer. Swann fit abstraction de son jeune âge, décontenancé par l'assurance de la Lionne qui n'avait pas volé sa place au sein de sa maison. « Vraiment ? Même ton destin dépend de moi ? »  Elle conserva toute son assurance, ce qui fit sourire le Serdaigle, qui observait la situation, et la vit poser sa main sur son torse. Il ce stoppa. Il lui avait laissé toutes les cartes en main et la liberté de faire comme bon lui souhaitait. Il observa brièvement autour d'eux, et calcula les possibilités qui s'offraient à elle. Si elle n'était pas intéressée elle n'avait qu'à reculer et partir en descendant le chemin qui menait à Poudlard, ou alors avancer pour rester et prendre la direction de la cabane hurlante: du danger. 


La tête baissée en direction de la petite sorcière, il observa ses cheveux d'un roux flamboyant au soleil, ils irradiaient d'une lumière éclatante. Il passa une main dans ses propres cheveux pour les rabattre vers l'arrière, la gravité les rappelèrent directement à l'ordre en les faisant retomber devant son visage, assombrissant ce dernier d'épaisses mèches brunes. Elle semblait réfléchir à ce qu'il venait de dire, comme pour choisir laquelle des deux options lui plaisait le plus. " Déjà, j'espère que les deux possibilités ne se contredisent pas … Je te pensais très altruiste, très philanthrope...Mais si cela était intéressé ... " Elle décousu sa phrase avec une lenteur insoutenable et il fixa ses lèvres quelques secondes, comme hypnotisé.  " Je me sentirais flattée bien sûr ... Sans doute que ça me plairait, de la part d'un si beau garçon "  Elle faisait courir ses doigts d'une manière insupportable le long de son torse jusqu'à sa clavicule, ce qui lui du un léger frisson de frustration. Cette petite savait comment faire tourner des têtes, et il ce surprit à penser qu'il n'était surement pas le seul qu'elle tentait de rentre fou. D'autant plus qu'elle commençait à très clairement le draguer. Il la laissa parler, comme pour attendre de voir ou était le piège, si piège il y avait. Elle s'approcha encore plus que possible, presque collée contre lui et il resta stoïque, le regard fixé dans le sien sans rien laisser transparaître. " Mais je ne voudrais pas que ça ne soit qu'une supposition ... "  Et elle s'échappa, après avoir avoué. 


Il souffla pour ce calmer. luttant autant que possible pour ce retenir de l'attraper pour la soulever sur la rambarde à laquelle elle c'était appuyée. Il ce félicita d'avoir aussi naturellement décidé d'aider son amie, toute cette situation découlait d'un simple acte de générosité qui lui avait toujours paru complètement anodin avant ce jour. " J'ai fais ça par pur altruisme. Je ne vois pas pourquoi tu n'aurais pas le droit de t'amuser autant que les autres, c'est tout. "  répondit-il d'une voix claire en s'approchant à nouveau d'elle, ce plaçant dans son dos et disposant chacune de ses mains de chaque côté de la rambarde, autour d'elle. Il approcha ses lèvres de son oreille " Mais je suis ravi de savoir que tu aurais préféré l'autre possibilité. " murmura il alors les lèvres proches de son cou, respirant le parfum de ses cheveux, dégageant sa nuque délicatement d'une main douce en l'effleurant doucement. " J'espère que tu n'es pas trop déçue ..." souffla-t-il d'une voix suave, sans rompre le contact avec la jeune Weasley qui n'avait presque plus d'échappatoires. Après quelques secondes à l'acculer de la sorte, il recula légèrement en lâchant la rambarde, libérant son emprise.
©️ GASMASK

Dragées:
 


Dernière édition par Swann A. Jones le Mar 21 Aoû - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 215
| AVATARS / CRÉDITS : Madelaine Petsch
| SANG : ⊰ La plus pure des traîtres.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un serpent
| PATRONUS : Un renard roux
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ❀ You don't own me yet ❀ Rosa & Swann Lun 11 Juin - 21:26

You don't own me yet



On ne pouvait pas vraiment dire que l'éducation modeste qu'avait reçu Rosalyn la prédestinait à de grandes choses. Au mieux à cultiver quelques citrouilles, et à s'occuper d'une famille nombreuse, au pire à avoir une vie d'une plus grande insignifiance encore. Mais s'il y avait bien une chose que la jeune Weasley ne supportait pas, c'était bien l'insignifiance. Elle avait soif d'exister, et de se prouver sans cesse qu'elle était plus que la miséreuse paysanne du Devonshire, que tous lui rappelait être. Sa grand mère était une Black, et elle possédait un sang bien plus pur que la moitié des cafards issus du registre de Nott qui se disaient supérieurs et nobles. Qu'est ce qui lui manquait alors ? L'argent, déjà, et surtout les préjugés et la cruauté de cette élite. Elle n'était pas naïve, loin de là, et elle s'en fichait bien de connaître le pedigree des gens qu'elle fréquentait. Pourtant, cela ne l'empêchait de jouer à un jeu dangereux avec le jeune Jones. Il était son ami, elle l’appréciait beaucoup, mais pour elle leurs sous-entendus n'étaient que des taquineries sans conséquences. Du moins, le pensait-elle.

Rosalyn mordilla ses lèvres en regardant devant elle, fermant ses paupières momentanément en laissant passer la brise de printemps sur ses traits. Elle ne doutait pas que Swann viendrait la rejoindre. Il commença à lui répondre, d'une voix claire, et elle garda les yeux fermés sans se retourner « Grâce à toi, je m'amuse comme jamais » Appuya-t-elle avec conviction, d'un ton sincère, avant de poursuivre pour s'expliquer : « Ce n'est pas ça qui ... » Elle coupa sa phrase en sentant le corps de Jones derrière elle. Elle ouvrit ses yeux, surprise, et vu ses bras l'entourer alors qu'il posait tranquillement ses mains sur la barrière. Elle était piégée. Elle sentait son souffle sur son cou, et ce n'était pas désagréable.  « Ce qui me dérange … C'est que je ne veux pas paraître pour ta chose. » souffla-t-elle en refermant ses paupières, entourée par la présence physique de Swann. Il vint lui susurrer à l'oreille quelques mots, et un sourire en coin effleura ses traits, ce serdaigle savait comment la déstabiliser. Elle répondit, dans un chuchotement « Il faudrait être bien aveugle, pour ne pas préférer cette autre possibilité … » Rosalyn garda ses paupières fermées et retint sa respiration alors que le jeune serdaigle venait effleurer de la main son cou.

Un frisson parcourra l'échine de son dos.  « Déçue, peut être bien un peu … » concéda-t-elle après sa phrase murmurée contre sa nuque, en gardant la tête droite et le menton fier. Enfin, il relâcha son emprise, et malgré qu'elle restait convaincue qu'il n'y avait rien de plus qu'un jeu entre eux, elle avait un peu chaud et ses joues étaient rouges. Elle rouvrit ses yeux et tourna sur elle même pour jauger Swann. « Et aussi un peu soulagée » répondit-elle en riant avec espièglerie. « Ce n'est pas sans risque avec toi, d'autres y ont perdu des plumes. » le taquina-t-elle en l'observant de biais, un sourire mutin sur ses lèvres. « Et puis, si j'étais à vendre, je ne me donnerai pas pour quelques mornilles, j'ai un peu d'honneur. » Rosalyn fit sa blague en adressant un regard rieur à son camarade, avant de croiser ses bras devant elle, peinant à retrouver son sérieux. "Tu fais quoi cet été ?" Lui demanda-t-elle finalement en penchant son visage sur le côté.


©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 110
| AVATARS / CRÉDITS : Colin O'Donoghue - myself (Elmyr)
| SANG : Sang mêlé | mi moldu - mi sorcier - mi rhum cannelle


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui, invisible au milieu de la foule
| PATRONUS : Un paon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ❀ You don't own me yet ❀ Rosa & Swann Ven 15 Juin - 15:45



Swann était un privilégié. Né dans les plus beaux quartiers résidentiels de Londres, fils d'un père ayant fait fortune dans l'immobilier. Néanmoins, à Poudlard, la vie moldue aussi confortable soit-elle ne présentait qu'un intérêt modéré; voir même inexistant. Ainsi, le jeune Serdaigle n'avait aucune envie de ce vanter de quoi que ce soit, et laissait sa vie moldue derrière lui; comme une double vie dont on à un peu honte. Et lorsque la fin d'année approchait, il pestait à l'idée de devoir faire un choix entre vacances magiques ou vacances "normales". Enfant, il avait été scolarisé dans une école privée moldue, jusqu'à ce qu'il ne rende aphone un garçonnet de sa classe lors d'une dispute, par magie. Et comme beaucoup d'autres avant lui, il eu l'opportunité de finir sa scolarité à Poudlard. Sa mère mis tout en oeuvre pour conjuguer la double vie de son fils le plus confortablement possible, échangeant tout des deux mondes. Mais dans l'échelle sociale magique, Swann n'était qu'un sang-mêlé, ce qui n'était pas de très bon augure par les temps actuels. A ses yeux, Rosalyn qui était de sang pur avait beaucoup plus de chances de réussir, avec ou sans argent en poche. 


Comme prévu, le rapprochement qu'il avait entrepris n'avait pas laissé la jeune griffonne insensible et elle en avait presque perdu ses moyens, bafouillant légèrement lorsqu'elle prétendît s'amuser de la situation. « Ce qui me dérange … C'est que je ne veux pas paraître pour ta chose. » Ajouta-elle, il sourit amusé par cette image. « Il faudrait être bien aveugle, pour ne pas préférer cette autre possibilité … »  Son attirance était réciproque, et ils étaient bien dans un jeu de séduction. Il trouvait ses deux réponses contradictoires. Elle fini par admettre sa prétendue déception.  Il eu l'impression d'avoir gagné. Et lorsqu'il libéra la jeune sorcière, il eut envie qu'elle ce tourne pour lui tomber dans les bras; ce qu'elle ne fit pas. Suite de quoi elle pimenta encore les choses. « Et aussi un peu soulagée. Ce n'est pas sans risque avec toi, d'autres y ont perdu des plumes. Et puis, si j'étais à vendre, je ne me donnerai pas pour quelques mornilles, j'ai un peu d'honneur. »  Weasley prouva encore qu'elle avait du caractère, ce qui fit sourire Swann. Un sourire à demi sincère, il n'appréciait pas forcément la réputation qu'il avait bâti au fil des années; fruit de plusieurs batifolages rendus tristement populaires. Il traînait quelques casseroles qui ne pouvaient pas rester secrètes dans une école aussi fermée que Poudlard. Il avait eu plusieurs copines et ne s'en était jamais caché. " Je n'avais pas l'intention de t'acheter. " Ponctua-t-il. Un peu vexé. 


Il toisa Weasley d'un air un peu mauvais, son visage pincé tandis qu'elle riait, visiblement amusée. Il était blessé. Il n'entendit pas sa question concernant les vacances et s'appuya à son tour sur la rambarde en fixant la cabane hurlante. Il ne répondit pas à Rosalyn. Il pensa amèrement à l'image qu'il renvoyait, à celle qu'il aurai préféré avoir, et ce demanda si tout ça en valait vraiment la peine. " Garde tes plumes alors, je pensais pas à mal. Désolé si tu t'es faite des idées. " Répondit-il un peu sèchement, son regard au loin. Il soupira, puis ce tourna vers Rosalyn qu'il fixa quelques secondes avant de demander. " Qu'est ce que tu attends de moi Rosalyn ? " Il attendait une réponse.

©️ GASMASK

Dragées:
 


Dernière édition par Swann A. Jones le Mar 21 Aoû - 22:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 215
| AVATARS / CRÉDITS : Madelaine Petsch
| SANG : ⊰ La plus pure des traîtres.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un serpent
| PATRONUS : Un renard roux
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ❀ You don't own me yet ❀ Rosa & Swann Sam 16 Juin - 1:47

You don't own me yet



Le printemps écossais était caractérisé par une alternance entre de chaudes journées, et des temps plus frais qui apparaissaient sans crier gare. On prenait ses aises, on remettait des vêtements légers, on rangeait les écharpes et les manteaux, et du jour au lendemain, le froid était de nouveau là pour vous saisir à la gorge. Au final, bien que n'étant pas issu de ses contrées, le Serdaigle lui donnait la même impression. Un instant avant, il était plein de sous-entendus et très rieur, l'instant d'après il affectait une expression moins chaleureuses. Cependant, si la météo écossaise était le fruit d'un hasard climatique tout à fait imprévisible, l'attitude de Swann était quand à elle raisonnée. Rosalyn cessa de rire et redressa des iris surpris au ton vexé du jeune garçon. Elle avait dit quelque chose de mal, elle pouvait en être certaine. Pour autant, elle ne l'avait pas fait pour le blesser, elle n'avait pas l'esprit vil et mal placé. En observant les traits de son ami, elle comprit que cette réputation qu'il s'était forgé, partiellement par des rumeurs infondées, n'était pas du tout un objet de fierté de sa part, et qu'il semblait la vivre comme un fardeau.
La jeune fille comprit alors, qu'après l'avoir taquiné, il lui fallait désormais désamorcer ce qu'elle avait elle-même enclenché. Elle ne renchérit pas sur la réponse du Serdaigle, mais acquiesça sagement de son visage, en arborant des traits plus sérieux. Rosalyn appréciait beaucoup Swann, et qu'elle ait pu le blesser n'était pas quelque chose qu'elle prenait à la légère. Avec d'autres, elle aurait pu n'en avoir rien à faire. Mais pas avec lui.

« Je plaisantais, je ne pensais pas ce que je disais. C'était pour te taquiner ... » murmura-t-elle doucement, pleine de réconfort. Elle ajouta ensuite, en suivant son regard sur la cabane hurlante : « Je ne t'ai jamais considéré comme un mauvais garçon » C'était vrai, elle n'avait jamais vu en Swann une personne mauvaise, bien au contraire. Il avait ses petits défauts, comme tout le monde, mais sa personnalité plaisant tant à Rosalyn, qu'elle était facilement prête à les ignorer pour ses beaux yeux. En parlant de ses yeux, ils les tourna vers elle, et lui adressa un regard perçant. Durant plusieurs secondes, il resta silencieux, les iris posés sur elle. La jeune Weasley hésita à redresser ses prunelles, et elle enroula machinalement une mèche rousse autour de son index, avant de relever avec prudence son regard vers lui. « Qu'est ce que tu attends de moi Rosalyn » Sa question la frappa en plein visage, et elle entrouvrit ses lèvres de stupéfaction. Que voulait-elle de lui ? Elle ne savait pas. Elle n'avait jamais vraiment voulu quelque chose de lui ? Ou peut être bien, qu'elle avait déjà souhaité des choses de Swann ?

La jeune fille resta statufiée quelques secondes, le regard perdu dans celui de son ami, avant qu'elle ne tourne finalement son visage sur le côté. Elle mordilla ses lèvres, indécise sur la réponse à donner à cette question. Elle releva son visage en arrière pour observer le ciel, un rayon de soleil vint l'éblouir durant quelques instants, avant qu'elle ne ferme ses yeux pour réfléchir. La réponse était qu'elle voulait des choses contradictoires de Swann. Elle voulait qu'il ne la mette pas dans l'embarras en l'aidant financièrement, mais en même temps, elle adorait qu'il prenne en compte ses difficultés et agisse avec tant d'empathie. Elle voulait qu'il soit plus proche d'elle, et à la fois moins taquin, tout en adorant son caractère espiègle. Finalement, elle rouvrit ses yeux, et pencha son visage vers le Serdaigle. Elle se détacha de la barrière pour l'approcher prudemment, et venir passer une main dans son dos. « Je n'aime pas qu'on paye pour mes consommations. » confia-t-elle, posément, avant de poursuivre doucement : « Je trouve que des cadeaux seraient plus valorisant, et donneraient moins l'impression que j'utilise ton compte en banque pour me payer des pintes » Elle resta un instant silencieuse, le regard baissé sur sa main qui passait dans le dos du jeune Serdaigle, avant que finalement elle ne murmure : « Je t'adore comme tu es » Tout souriante, elle vient déposer un bisou sur sa joue, sans arrière pensée, avant de poursuivre sa réponse : « J'aime me dire que je suis spéciale à tes yeux, que je ne suis pas comme tes autres amies. » Elle laissa flotter son sourire : « J'attends que tu me comprennes mieux, et que tu m'écoutes plus, parfois. »  Rosalyn retira sa main de son dos, et fit quelque pas autour de Swann, contemplant les quelques arbres qui se trouvaient autour d'eux. Avec un sourire ravi, elle ajouta d'une voix guillerette : « Parce que pour moi, tu n'es pas n'importe quel ami. »


©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 110
| AVATARS / CRÉDITS : Colin O'Donoghue - myself (Elmyr)
| SANG : Sang mêlé | mi moldu - mi sorcier - mi rhum cannelle


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui, invisible au milieu de la foule
| PATRONUS : Un paon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ❀ You don't own me yet ❀ Rosa & Swann Sam 16 Juin - 15:18



Le tempérament de Swann n'était pas simple. Toujours contradictoire et dicté par son instinct. Son esprit était tempétueux et incontrôlé, guidé par l'instant présent. Aussi pouvait-il imaginer toutes les combines, échafauder tout les plans possibles et imaginables; le résultat dépendrai toujours de ses émotions du moment. Il vivait avec le coeur parce qu'il était franc, il était entier. Parfois même lunatique, passant du rire à la colère en quelques secondes sans crier gare. Et c'était exactement ce qu'il venait de ce produire avec la jeune Weasley, il avait mal digéré les sous entendus qu'elle venait de lui faire, il était devenu amer et avait perdu son sourire en un instant. Elle semblait elle même surprise de ce revirement  de situation, pourtant elle connaissait son ami depuis déjà quelques années, et ce n'était pas la première fois qu'il ce montrait d'humeur aussi changeante. Seulement cette fois, c'était sa blague à elle, qui n'était pas passée.

Ce n'était pas réellement de la faute de Rosalyn, elle n'avait fait que mettre le doigt sur un point sensible. Swann ne ce considérait pas comme un Don Juan, mais dans les faits; c'était tout à fait ce pour quoi il passait. Il avait eu plusieurs copine et n'avait pas toujours été un modèle de droiture. Il aimait plaire, il aimait séduire mais il aimait par dessus tout aimer. Incapable de rester seul, comme pour compenser un vide en lui. Il était amoureux de l'amour; c'était très naïf. Mais un sentiment aussi pur et simple soit-il ne pouvait jamais le rester sans que personne n'y ajoute son grain de poussière pour salir l'ensemble. Ainsi, on lui prêtait une image de séducteur sans émotions, qui ne voulait que parvenir à ses fins avec une fille. Alors que non, Swann était un véritable coeur d'artichaut, facilement entiché. Oui: la jeunesse et le manque de maturité rendait toutes ses tentatives parfois grossières ou maladroites, mais on apprend pas à devenir un homme dans les livres, alors on essaie et souvent, on fait des erreurs. Bien sûr, les rumeurs ne véhiculaient que ce que les gens aiment entendre: les soucis ou n'importe quoi de calomnieux. Malheureusement, Swann donnait souvent du bois pour le feu.

Elle essaya rapidement de rectifier de tir, ce justifiant en prétendant avoir voulu le charrier, et c'était certainement la vérité. Rosa n'avait jamais été volontairement méchante avec qui que ce soit devant Swann, c'était une amie franche et sincère; peut-etre un peu brut de décoffrage. Elle ne mâchait pas ses mots, et son tempérament était aussi flamboyant que sa chevelure; ça lui plaisait, indéniablement. Peut-être essayait-il inconsciemment de la toucher pour la pousser dans ses retranchements, en lui demandant ce qu'elle attendait de lui. Il avait la sensation qu'il fallait aller plus loin, qu'elle n'était pas ici devant lui simplement pour discuter ou débattre d'une histoire de pintes payées. Elle mordilla ses lèvres, visiblement médusée par cette interrogation et mis quelques secondes avant de prendre à nouveau la parole. « Je n'aime pas qu'on paye pour mes consommations. » Avoua-t-elle en s'approchant de Swann, passant une main rassurante dans son dos. « Je trouve que des cadeaux seraient plus valorisant, et donneraient moins l'impression que j'utilise ton compte en banque pour me payer des pintes »[/color] Son argumentaire tenait la route, et il eu le mérite de faire sourire le Serdaigle qui pris cela pour une demande de cadeaux. " Hum, c'est bien noté. " ajouta-t-il simplement en acquiesçant. « Je t'adore comme tu es » Ces mots rassurèrent le sorcier qui retrouva petit à petit une mine moins déconfite.

Doucement, elle vint lui embrasser la joue. Il fut grandement surpris et ce baissa légèrement pour lui laisser le champ libre. Il était largement plus grand qu'elle. « J'aime me dire que je suis spéciale à tes yeux, que je ne suis pas comme tes autres amies. J'attends que tu me comprennes mieux, et que tu m'écoutes plus, parfois.» Il ne comprit pas vraiment ce qu'elle voulait dire par " je suis pas comme tes autres amies " qu'attendait-elle alors de lui ? Elle lui plaisait, mais il n'arrivait jamais à savoir sur quel pied danser avec miss Weasley, qui prenait toujours un malin plaisir à rester ambigüe. Si lui savait comment plaire, elle savait comment faire tourner les hommes en bourrique. Néanmoins, il fut attendrit par ses mots. « Parce que pour moi, tu n'es pas n'importe quel ami. » Il dégluti, choqué par cette dernière affirmation. S'il semblait réellement spécial à ses yeux, Swann ne savait pas comment régir ni ce qu'elle attendait de sa part. Il commença une joute mentale pour lutter contre le désir ardent qu'il avait de l'embrasser sur le champ. Elle s'éloigna de lui en retirant la main dans son dos, tournant autour de lui comme pour continuer de s'amuser à le rendre fou. Il poussa un soupir mi agacé mi-amusé.

Il passa une main dans ses cheveux, et ce gratta la tête quelques secondes. Que faire ? Il observa Rosalyn, égarant son regard sur ses cheveux, son visage, sa jupe. Puis rapidement il retrouva ses esprits, et s'approcha d'elle à nouveau d'un pas décidé. " Je ne demande qu'à mieux te comprendre, mais j'avoue que tu ne me facilite pas la tache, Alors..." Il coupa sa phrase une fois arrivé au de la gryffone qu'il fixa dans les yeux, passant une main dans ses cheveux pour faire tourner à son tour une mèche rousse entre ses doigts. Puis il laissa tomber sa main en effleurant son épaule. Il lui faisait face, son corps proche du sien, il ce pencha à son niveau pour plonger son regard dans le sien. " Je n'arrive pas à savoir ce dont tu as envie, ce que tu attends que je fasse. " Murmura-t-il doucement.


©️ GASMASK

Dragées:
 


Dernière édition par Swann A. Jones le Mar 21 Aoû - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 215
| AVATARS / CRÉDITS : Madelaine Petsch
| SANG : ⊰ La plus pure des traîtres.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un serpent
| PATRONUS : Un renard roux
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ❀ You don't own me yet ❀ Rosa & Swann Dim 17 Juin - 2:25

You don't own me yet



On avait longtemps appris à Rosalyn, à ne jamais désirer plus qu'elle ne pourrait avoir, à ne jamais désirer plus qu'elle ne pourrait être. On avait délimité très précisément le champs de ses ambitions, un petit pré d'une taille ridicule dans lequel elle aurait été censée s'épanouir. Et bien que sa mère et son père lui avait appris cela pour son bien, car ils se savaient incapables de lui donner plus que le peu qu'ils avaient, la jeune rousse n'avait jamais toléré cet état de fait. Elle voulait plus, elle voulait tout.  Dans ses études, elle voulait être la meilleure, dans sa vie sociale, la plus populaire. Pour autant, elle ne cherchait pas à rabaisser les autres pour obtenir ce qu'elle cherchait, car elle conservait une certaine empathie, et une certaine douceur envers les autres.  Elle était faite ainsi, alternant entre une indépendance d'esprit qui la poussait parfois à l'égoïsme, et une tendresse de cœur qui faisait d'elle cette fille loyale et secourable.

La jeune Weasley, en amour comme en amitié, s'attachait difficilement. Soit on lui plaisait directement, et elle accrochait totalement à la personnalité de la personne, soit elle l'ignorait tout simplement. Elle n'avait pas le temps pour des à-peu-près et des amitiés de façade. Elle n'avait pas le temps pour des relations qui n'étaient pas sincères. Néanmoins, quand elle trouvait une personne qui lui plaisait vraiment, et qu'elles devenaient amies, il n'y avait plus de chemin arrière pour elle. Elle ne faisait pas dans la demi-mesure. Quand elle adorait quelqu'un, c'était absolu, de même lorsqu'elle haïssait. Et l'affection sincère qu'elle portait à Swann l'empêchait d'envisager un seul instant de venir le blesser volontairement, sans aucunes raisons. Le jeune Serdaigle sembla prendre en compte ce qu'elle lui avait dit, et esquissa même un léger sourire. Il semblait avoir compris ses raisons, et pourquoi elle préférait qu'il s'y prenne d'une autre façon. Il n'était pas un Serdaigle pour rien, il fallait bien l'avouer, il était plutôt vif d'esprit.

Lorsqu'elle lui déposa un bisou sur sa joue, il se baissa un peu pour qu'elle puisse l'atteindre, et la jeune fille sourit avec amusement en s'éloignant de lui. S'il n'avait pas voulu qu'elle l'embrasse, il n'aurait pas eu à se baisser, car elle n'aurait pas réussi à déposer ses lèvres sur sa joue sans son aide. Elle n'aurait pas su l'expliquer, mais elle avait apprécié lui donner un bisou plus qu'elle n'aurait dû. Quelque chose en elle semblait ravi, et elle resta songeuse quelques secondes alors qu'elle scrutait la cime des grands pins qui résidaient près des barrières. Tout cela n'était qu'un petit jeu entre eux, se répéta-t-elle pour se convaincre que la situation n'était pas aussi déconcertante qu'elle semblait l'être. Swann était l'un des amis les plus proches qu'elle avait, mais elle ne pouvait pas nier qu'ils y avaient autre chose entre eux, qu'elle n'avait pas avec d'autres. Il n'était pas n'importe qui à ses yeux.

Elle fit quelques pas en rond, ne sachant quoi penser de la situation. Elle était tout à la fois réjouie, et parfaitement paniquée. Elle attrapa une feuille d'un buisson sur le côté, et la plia en quatre machinalement. Elle ne savait plus vraiment ce qu'elle souhaitait réellement, et sur quels pieds elle dansait. La jeune Weasley pourtant toujours si déterminée et affirmée, se trouva être timide et intimidée par la situation. Elle sentait que Swann voulait quelque chose, qu'il ressentait lui aussi que leur amitié n'était pas tout à fait comme les autres. Elle le regarda s'approcher d'elle, et elle accrocha son regard intensément, sans sourire. Son visage n'exprimait pas d'émotion particulière, si ce n'était une attention particulièrement intense dans la contemplation des iris du Serdaigle. Elle aimait bien ses yeux, s'aperçut-elle. Alors qu'il lui répondait d'une voix déterminée, il passa une main dans sa chevelure et joua avec une mèche rousse de ses cheveux. Elle chuchota en réponse : « Je peux peut être t'aider. » La jeune rousse ne détacha pas son regard, et cilla momentanément. Ils étaient si proches que Rosalyn commença à penser qu'elle appréciait cela. Elle laissa descendre son regard sur les lèvres du garçon, et les regarda quelques secondes. Son souffle se ralentit alors qu'elle se sentait incapable de détourner ses yeux, elle s'approcha progressivement de Swann et vint déposer doucement un chaste baiser sur ses lèvres. Elle n'effleura sa bouche que furtivement, mais ses joues rosirent malgré tout furieusement. Elle murmura alors d'une voix calme, étonnamment sûre d'elle même : « J'avais envie de ça. »

©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 110
| AVATARS / CRÉDITS : Colin O'Donoghue - myself (Elmyr)
| SANG : Sang mêlé | mi moldu - mi sorcier - mi rhum cannelle


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui, invisible au milieu de la foule
| PATRONUS : Un paon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ❀ You don't own me yet ❀ Rosa & Swann Mar 31 Juil - 3:46



L'acharnement de la jeune Weasley à toujours vouloir avoir raison, à toujours vouloir être la meilleure et à avoir cette attitude de "reine des abeilles" avait suscité l'admiration de Swann il y à des années déjà. Elle était de celles que l'on remarque même dans des couloirs aussi immenses que ceux de Poudlard. Sa chevelure rousse flamboyante captait fatalement l'attention, mais son caractère forçait son interlocuteur à ne pas détacher son regard. Elle avait ce petit quelque chose dans les yeux qui brillait d'un désir incroyable de revanche. Aussi fier soit-il, Swann ne pouvait qu'assumer son affection pour la jolie rouquine. Elle n'était pas de celles que l'on drague pour passer le temps ou pour frimer, mais bien de celles dont on s'amourache pour de bon, qui s'attache en vous comme une vélane possessive. 

Elle était toute petite, toute menue comme une jolie poupée fragile. Pourtant Jones savait qu'il n'en était rien et que la petite poupée aurait vite fait de ce transformer en affreuse Acromantula venimeuse hurlante s'il avait le malheur de la froisser en ce comportant comme le roi des abrutis. Et avec toute l'affection qu'il lui portait, il préféra ce garder de lui bondir dessus comme un loup garou un soir de pleine lune. Et pourtant, pleine lune il y avait. Il resta figé un moment dans son regard, attendant qu'elle lui donne un hypothétique feu vert qui n'arriverai peut-être jamais. Il baissa son regard sur ses lèvres rosés, il avait une envie difficilement contrôlable de l'embrasser sur-le-champ. Et c'est avec une grande force de caractère qu'il parvint à détacher son regard pour le coller sur un arbre afin de parvenir à ce calmer. Durant de longues seconde, il dévisagea cet arbre comme çi ce dernier avait décimé toute sa famille à grands coups de noisettes. Il inspira profondément et adressa à nouveau son regard bleu ciel à Rosalyn qui faisait des petits pas dans son coin. Il suivi attentivement ses derniers en priant qu'elle ne décide pas de partir en le laissant planté la avec toute sa frustration. 

Vu de l’extérieur, la scène ressemblait parfaitement à ce qu'elle était: deux adolescents entrain de ce chercher. Une jeune fille indépendante en proie d'un jeune homme à la réputation presque pas volée de séducteur de minettes. Mais Swann ce plaignait en son for intérieur des erreurs qu'il avait commises tout au long de sa fastidieuse puberté. Trop de fraques et trop de précipitations lui avaient déjà coûtées cher, aussi laissa t-il Rosa s'approcher de lui sans rien tenter en retour. Il fit un effort incroyable pour ne pas la serrer dans ses bras. Et lorsqu'elle s'approcha suffisamment pour entrer dans sa zone de confort, son regard ce retrouva hypnotisé dans le sien, et sans répondre de rien, il la laissa très simplement l'embrasser. Une petite seconde d'égarement de la part de la jeune Gryffonne enflamma les poudres prêtes à déclarer un énorme incendie. Swann resta prostré, son regard planté dans le sien comme pour vérifier qu'elle avait réellement envie de faire ce qu'elle venait de faire, et qu'elle ne regrettait pas déjà l'avoir fait. « J'avais envie de ça. »  Ses mots résonnèrent dans l'esprit de l'aigle. 

Rapidement, il fondit sur sa proie, approchant ses lèvres des siennes pour l'embrasser à nouveau avec plus d'intensité. Elle lui avait donné sa permission. Il plaça une main dans son dos, resserrant un peu plus leur étreinte sans la brusquer. Puis lorsqu'il détacha ses lèvres des siennes, il vint passer ses doigts dans une mèche de ses longs cheveux avant de légèrement ce reculer pour ne pas l'envahir ni l'étouffer. « J'avais envie que tu ai envie de ça. » Affirma t-il d'une petite voix à demi murmurée. Il laissa fuir son regard sur le même arbre que précédemment, pour s'aider à ne pas recommencer de suite. Puis il soupira de nouveau en regardant le sol.  « Je t'apprécie réellement Rosa, et rien de tout ça n'était prémédité. J'ai pas envie que tu te fasse de fausses idées sur ce qui ce passe.  »  Il passa doucement une main sur le bas de sa joue en soutenant son regard, cherchant celui de Rosalyn. « Tu peu encore t'enfuir, je ne parlerai pas de ça si tu veux que ça reste ici.  » Il lui laissa une ultime porte de sortie, priant pour qu'elle ne la franchisse pas en courant. 


©️ GASMASK

Dragées:
 


Dernière édition par Swann A. Jones le Mar 21 Aoû - 22:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 215
| AVATARS / CRÉDITS : Madelaine Petsch
| SANG : ⊰ La plus pure des traîtres.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un serpent
| PATRONUS : Un renard roux
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ❀ You don't own me yet ❀ Rosa & Swann Mar 14 Aoû - 0:37

You don't own me yet



La chaleur de l'été avait provoqué l'éclosion de la vie sous tout ses formes à un rythme effréné. Les pins poussaient et tendaient leurs cimes graciles vers les cieux, les fleurs fleurissaient dans la lande et la parait de chatoyantes couleurs, et les animaux de toute sorte batifolaient en tout sens. Au milieu de tout ça, la jeune Weasley et Swann semblaient ne former qu'un tout, que la saison portait l'un contre l'autre. Être si proche de lui, et avoir échangé un baiser, lui semblait à la fois tout à fait bouleversant et rassurant. C'était comme si elle avait trouvé la clef de la relation qui les unissait, et qui attendait d'être découverte depuis longtemps déjà. Pourtant, la jeune fille n'avait pas tout à fait encore conscience de la portée de son geste. Elle s'était abandonnée si instinctivement à son élan, qu'elle n'avait pas cherché à en voir les conséquences. Alors même qu'elle avait rompu le contact de ses lèvres, elle sentit son esprit s'étreindre, alors même qu'elle cherchait dans le regard du serdaigle qui se trouvait en face d'elle la confirmation qu'elle ne l'avait pas embrassé contre son gré.

Elle fut bien vite rassurée sur le consentement de Swann, alors même que celui-ci passait une main derrière son dos, et pressait ses lèvres contre les siennes une nouvelle fois, par lui-même. Rosalyn ferma ses paupières momentanément durant leur échange, ne cherchant pas à fuir la présence réconfortante de Jones et de ses bras. Elle s'y sentait bien, et répondit à son baiser en frissonnant. Finalement, cet instant de grâce s'arrêta, et le jeune garçon s'écarta d'elle pour la laisser reprendre ses esprits. A moins qu'il ne cherchât lui même à reprendre les siens ? Elle battit des cils momentanément, cherchant à mettre des mots raisonnable sur ce qui venait de se passer entre eux. Elle fronça doucement ses sourcils. Rien ne serait plus jamais comme avant entre eux, elle en était consciente, mais le regrettait-elle ? Non, pas une seconde.

La main de Jones effleura sa joue dans un geste terriblement plaisant, et la jeune Weasley dessina un léger sourire sur ses lèvres à l'écoute de sa réponse. « Je te crois, je te fais confiance. » lui répondit-elle en tout honnêteté. Lorsqu'elle appréciait une personne, elle lui faisait confiance aveuglément, et pleinement. Car pour Rosalyn, l'affection, la considération, et la confiance formait les trois têtes d'une relation, qu'importe la nature de cette dernière. En cela Swann Jones avait toujours été un garçon que Rosalyn tenait en haute estime. Il n'avait pas peur de dire ce qu'il pensait, et son caractère lui avait toujours plu. Certes, il n'était pas vraiment issu du même milieu, plus riche et paradoxalement moins sorcier que Rosa. Mais elle n'était pas du genre à le juger pour ça, et pour dire vrai elle n'avait jamais pris en compte son statut du sang. La pureté n'avait pas plus de sens à ses yeux que la fausse supériorité de certaines classes de sorciers sur les autres. « Je ne suis pas du genre à fuir, Swann. » murmura-t-elle lentement en redressant progressivement ses prunelles jusqu'à les plonger dans celles du jeune garçon.

Elle avança sa main vers celle du Serdaigle pour la saisir précautionneusement dans sa paume. Elle la serra doucement avant de s'avancer de nouveau vers lui. Son visage relevé vers celui de Swann, elle l'observa d'un regard pénétrant, un sourire au coin des lèvres. Certes, elle n'était pas genre à fuir. Mais elle n'était pas du genre à s'avouer vaincu sans combattre. « Tu peux en parler si tu veux, Casanova » elle laissa échapper un petit rire, avant de poursuivre : « Les cours finissent à la fin de la semaine, tu n'auras qu'à m'envoyer des hiboux cet été ? » proposa-t-elle d'un air badin, ne laissant pas le temps au jeune Serdaigle de répliquer, que déjà elle sortait une plume de son sac et écrivait sur l'avant-bras de Jones. « Voilà, c'est mon adresse. » précisa-t-elle en regardant ce qu'elle avait écrit à l'encre bleue sur la peau de Swann : 2 impasse de Pengwen, Loutry Sainte-Chaspoule, Devonshire. Finalement, toute souriante, elle vint déposer un dernier baiser sur les lèvres de son ami, sur la pointe des pieds, avant de s'écarter de lui. Silencieuse, avec un sourire grand sourire rayonnant, elle lui adressa un geste de main pour lui dire au revoir, et entreprit de s'en aller.  


©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 110
| AVATARS / CRÉDITS : Colin O'Donoghue - myself (Elmyr)
| SANG : Sang mêlé | mi moldu - mi sorcier - mi rhum cannelle


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui, invisible au milieu de la foule
| PATRONUS : Un paon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ❀ You don't own me yet ❀ Rosa & Swann Mar 21 Aoû - 0:45




Le retour à la réalité fut assez difficile pour Swann lorsque Rosalyn mis fin à leur étreinte. Il eut soudainement un brutal retour à la réalité. Venait-il réellement de batifoler avec la jeune Weasley -de deux ans sa cadette- en face de la cabane hurlante ? Sa mémoire fit quelques pas en arrière jusqu'à ce bar où il s'était accoudé quelques heures plus tôt, puis sur cette table où il avait trinqué plusieurs verres avec ses compagnons de magie. Parmi eux - Rosa. Elle était là, face à lui; le regard embué par la situation. Et ses lèvres si douces encore rosies par ces baisers volés puis rendus. L'émoi d'une première étreinte lui procurait toujours une immense sensation de plénitude et cette dernière comblait à chaque fois un peu plus l'étrange vide qu'il ressentait perpétuellement. Swann était le passager d'un étrange bateau, il naviguait sur des eaux agitées en pagayant toujours un peu plus pour atteindre un rêve qui continuait de s'éloigner. Mais cette fois, il eut l'impression d'accoster. Car c'était l'aboutissement d'une relation qui jusque alors n'avait pas trouvé son sens. Éveillé, il cogita comme le bon Serdaigle qui logeait dans son esprit. Elle était plus jeune que sa petite sœur - Mais lui paraissait avoir deux ans de plus que lui. Elle était une Weasley - Mais quelle importance ? L'avait-il finalement achetée ?Surement pas, parce qu'il ne la possédait pas - encore.

« Je te crois, je te fais confiance. » Ses mots, prononcés par Rosalyn Weasley à son attention touchèrent l’aîné des Jones en pleine poitrine. Il échappa un sourire à demi dissimulé. Puisqu'il savait très bien que la confiance de Rosa ne se gagnait pas en un coup de baguette magique. Elle se méritait, et plus que tout; elle était indéfectible une fois acquise. Etant donné que la gryffonne n'était pas sorcière à s'encombrer de parasites sur sa robe. Il prit ses mots comme un gage d'affection et c'est pourquoi il fut si touché. Elle lui offrit à nouveau son regard « Je ne suis pas du genre à fuir, Swann. » Ajouta-elle d'une douce voix. « Bien sûr que non ...» Murmura-il pour lui-même. Il tenait en haute estime le courage et le panache de la jeune sorcière qui n'avait pas peur de défendre son sang et ses convictions dans des combats musclés; joutes verbales et autres duels d’intérêts sordides face à des sorciers toujours plus radicaux sur la prétendue pureté de ce dernier. Il eut une petite pensée pour la famille Weasley, étaient-ils prêts à laisser leur fille batifoler avec un sorcier de demi sang ? Il chassa ces pensées de son esprit pour remettre cette idée à plus tard. 

Elle attrapa la main de Swann qui se laissa faire comme ensorcelé par ses prunelles sombres et ses boucles mordoré. Il égara son regard sur la peau pâle de son cou, puis de ses clavicules, descendant un peu par inadvertance là ou il valait mieux éviter pour finir par poser ses yeux sur les doigts de Rosa, mêlés aux siens. « Tu peux en parler si tu veux, Casanova ... Les cours finissent à la fin de la semaine, tu n'auras qu'à m'envoyer des hiboux cet été ? » Nouveau retour à la réalité. Les vacances d'été. Une sorte d'entre deux ou Swann devait dealer entre deux mondes opposés. Retrouver ses amis moldus et leur raconter son année dans son pensionnat d'élite, rester en contact avec sa vie de sorcier par le biais de lettres: des hiboux comme il était coutume de les appeler dans cette autre vie. Son bottin s'étoffa alors d'une nouvelle destinataire qui était en train d'écrire son adresse sur son avant bras. Il lui tendit volontiers ce dernier en souriant, amusé par la spontanéité de son amie qui prenait soin de toujours l'étonner davantage dans ses démarches. Suite de quoi, il admira le chef-d'oeuvre en scrutant sa manchette. Casanova se sentait fier comme un coq, et adressa un regard malicieux à sa plus qu'amie. « Seulement si tu me promets d'y répondre à ton tour, je suis certain que tu auras beaucoup de choses à me raconter. » Et sur ces mots, Rosa fit volte face après avoir embrassé une dernière fois son amour de presque vacances, lui adressant un dernier sourire qu'il photocopia dans sa mémoire. Et lorsqu'elle lui fit un signe de la main pour lui dire au revoir, il s'avança vers elle pour saisir cette dernière. « Ne m'oublie pas. »

 
©️ GASMASK

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ❀ You don't own me yet ❀ Rosa & Swann

Revenir en haut Aller en bas

❀ You don't own me yet ❀ Rosa & Swann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» Selon l'écrivain Frank Laraque:Il n'y a pas de bons Duvalieristes
» Dutch Food Valley Classic (HC)
» Horn Cléostrate de Rosa [Présentation]
» Rosa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Pré-au-Lard :: A la sortie du village-