C'est officiellement les vacances sur ATDM ! Poudlard ferme ses portes pendant deux mois pour laisser place à la Coupe du Monde de Quidditch qui se déroule cette année au Royaume-Uni, dans le petit village de Mimbulus-les-Bains !
GRYFFONDOR : 1040 pts | POUFSOUFFLE : 390 pts | SERDAIGLE : 735 pts | SERPENTARD : 880 pts

Partagez|

Dans la gueule du loup... [Evan Rosier]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 247
| AVATARS / CRÉDITS : Tarja Turunen
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : L'un de ses enfants essayant de l'attaquer
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Dans la gueule du loup... [Evan Rosier] Ven 8 Juin - 21:35

Encore une soirée qui promettait d’être très intéressante. Elise s’y préparait tranquillement. Pas chez elle pour cette fois. Sa fille était à la maison pour le week-end. Elle préférait ne pas la mêler à tout ça tant qu’elle ne l’avait pas demandé. Alors tout se faisait dans leur antre de petits mangemorts qu’ils étaient. Comme d’habitude, elle avait donc passé sa perruque blonde, ses gants, son masque… Pour changer de ses habitudes sa tenue simple la faisait plus discrète. Ce qui était tout de même mieux pour ce qu’ils devaient faire ce soir. Car oui, ce soir elle sortait. Et pas seule. Ce soir, elle avait un but précis.

Il y a plusieurs mois déjà elle avait fait plus amples connaissances avec Evan Rosier. Il avait participé à leur petite remise à niveau d’été. Il s’était d’ailleurs montré assez… comment dire… Elise avait été “contrainte” de sévir. A sa manière bien entendu. Cela avait instauré un climat particulier entre eux. Mais malgré tout il allait être accepté dans leur famille. Et dans cette situation, elle se devait de le protéger dans leur mission de ce soir, comme elle devrait le faire avec n’importe quel autre. Surtout que ce soir, leur mission lui servirait d’évaluation. Elle devait s’assurer qu’il pouvait être à la hauteur de leurs attente. Alors c’était un assassinat qui les attendait. Dans les règles de l’art. Tous les deux. Et ce serait à lui de le faire… Elise s’était donc présentée devant lui à l’heure convenue.

-Prêt Rosier? C’est votre soirée, il va falloir nous montrer de quoi vous êtes capable.

Elle lui tendit ensuite la main pour l’emmener jusqu’à leur destination en transplant. Une fois sur place Elise pris le temps d’inspecter un peu la situation. Elle se tourna ensuite vers son acolyte d’un soir.

-Il faut que ce soit toi qui termine le travail, je ne fais que m’assurer que tout se passe bien. Pas de précipitation.

Elise prend ensuite les devants pour commencer à avancer… la baguette en main, ils approchent de la cible, une petite maison un peu plus loin dans la rue. Soudain prise d’un pré-sentiment, elle s’arrête. Elle essaye de voir autour d’eux, scrutant la rue déserte en pleine nuit.

-Quelque chose ne va pas…


Elle avait à peine chuchoté ces quelques mots qu’un sort passe à quelque centimètres de sa tête. Immédiatement elle recule et par réflexe se place devant Evan, baguette prête. Finalement ce sont six Aurors qui sortent de l’ombre. Une embuscade, une de plus. Elles étaient de plus en plus fréquentes, mais il faut dire que celle-ci tombait mal…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 475
| AVATARS / CRÉDITS : © BONNIE
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Cassandra Rosier
| PATRONUS : Une Orque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Dans la gueule du loup... [Evan Rosier] Mar 19 Juin - 18:40

Evan s’était toujours présenté comme le plus puissant, le plus fort, le plus redoutable des Rosier. L’héritier avait pourtant passé une nuit remuante à l’issue de laquelle il se trouvait incapable de dire lesquelles de ses certitudes se trouvaient encore attachées à son crâne. Qu’est-ce que Thanatos avait ressenti avant sa première mission ? Achilles ? Et son père, avait-il déjà supprimé une vie ? Il avait souhaité vidé une bouteille d’alcool mais son corps, lui refusant le droit de s’échapper, avait contracté son estomac pour l’empêcher de se souler.

L’échéance redoutée avait prolongée la journée d’une manière interminable alors que son seul désir se trouvait être de la voir se terminer. Il ouvrit la porte le visage blême - le teint plus blafard que diaphane - et se passa pour une fois de tout commentaire sur le sexe de la mangemort qui l’accompagnerait. Quel aveu d’impuissance terrible cela aurait été de ne pas parvenir à lancer le plus fatale des impardonnables devant cette castratrice. Il ne lui accorda pas un regard et l’ignora tout bonnement avant que, ensemble, ils ne transplanent loin du manoir dans lequel il avait grandi. Sans doute apparurent-ils dans un coin de l’île plus au sud et à l’ouest, ou le ciel était-il moins bas, car le soleil finissait encore d'y tomber. Il lâcha la main de la mangemort comme si elle avait été la même vermine que celle qu’ils entendaient exterminer ce soir. « Je me fiche de tes conseils » s’éloigna-t-il farouche à travers les hautes herbes. Le sorcier n'avait jamais aimé suivre les chemins tracés pour lui par d'autres.

Une seule maison était édifiée dans la lande et le meurtre, si matériellement aisé, ne semblait s’en trouver que plus difficile à accomplir. Le jeune homme n’avait jamais aimé les victoires faciles. Il n’avait toujours été virulent, dans la vie comme au quidditch, que dans le feu de l’action. Sa première pensée, diablement naïve, fut qu’il avait dû réussir ‘le test’ lorsque Elise Lerouge s’arrêta devant lui. Mais quelque chose, pressentait-elle, n'allait pas ? L’apprenti mangemort n’eut pas le temps de tourner la tête. Le frôlement de capes caressa son oreille, six ombres se matérialisèrent. Et soudainement, la mort qu’il redoutait paradoxalement d’offrir lui sembla plus réconfortante comme adversaire que comme alliée. Il eut le réflexe de se baisser et lança, sous sa manche, son première sortilège. « STUPEFIX ! ». Ne prenant pas la peine de vérifier si sa cible avait été atteinte, son esprit de survie prenant le relais, il matérialisa un bouclier de protection devant lui. Lerouge était derrière, pourvu qu’elle assure ses arrières !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 247
| AVATARS / CRÉDITS : Tarja Turunen
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : L'un de ses enfants essayant de l'attaquer
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Dans la gueule du loup... [Evan Rosier] Mar 19 Juin - 21:48

La jeunesse avait ses avantages. Elise avait aimé ses jeunes années parmi les mangemorts. Elle avait aimé avoir cette liberté (bien que relative) de faire ce qu’elle voulait, de profiter de ce qu’elle voulait. Elle n’était pas encore enchainée par l’âge, contrainte à se terrer chez elle, à s’occuper comme elle le pouvait, enfermée dans sa solitude. C’était peut-être ce qui lui faisait le plus peur. Se retrouver contrainte à rester seule durant ces longues journée, à simplement attendre qu’un jour tout cela prenne fin. Mais cette jeunesse, ce soir elle devait l’accompagner. Et elle serait représentée en la personne du jeune Evan Rosier.

Elise commençait à être rodée. Ces petite missions pour tester ces jeunes gens. Elles se passaient généralement bien. Surtout pour elle. Certains avaient du mal à commettre leur premier meurtre. Il y avait ceux qui avaient besoin d’être poussés, ceux qui en étaient malades une fois les choses faites, et d’autres qui y prenaient immédiatement goût. Elle ne connaissait pas encore le goût que pourrait avoir le jeune Rosier pour ce genre de choses. Ce qu’elle savait de lui, c’était qu’il avait encore cette vanité qui le rendait si insupportable, ce quelque chose qui faisait qu’il refusait sa supériorité à elle. Alors que des deux, c’était elle qui avait l’expérience. Alors lorsqu’elle s’était présenté à lui, alors qu’elle les avait conduit jusqu’au lieu de le méfait, et alors qu’il avait retiré si prestement sa main de la sienne, elle n’avait pas pu s’empêcher de penser qu’il allait sans doute le regretter, sous peu. Disons qu’il était peu probable qu’elle plaide en sa faveur une fois devant leur Lord.

-Je me fiche de tes conseils

Un sourire amusé et plein de défi illuminait le visage de la belle, bien qu’il ne puisse pas le voir sous ce masque.

-Oh bien sûr, tu te fiche sans doute également de ce que j’ai à dire à ton sujet dans ce cas. Peu importe à qui j’ai à le dire.


Elise le rattrapa rapidement par l’épaule pour le retourner vers elle, agrippant son col avec une certaine véhémence, reflet de ce qu’elle pouvait ressentir à son égard.

-Aucun de nous n’apprécie l’autre Rosier, mais ce soir on va devoir faire avec. Alors tu vas faire ce que je te dis et je ne serai pas trop médisante devant le Lord…

Elise l’avait bien vite lâché avant de lui repasser devant pour commencer à observer leur cible. Cette charmante petite maison isolée recevrait bientôt leur visite. Enfin… c’était le plan initial. Elise avait rapidement senti que quelque chose était différent, que quelque chose n’allait pas comme il le fallait. Alors qu’elle en avait avisé son coéquipier de la soirée, la confirmation ne se fit pas attendre. Six personnes, si ombres, si ennemis. Elise avait déjà commencé une riposte. Evan s’était placé dos à elle et après avoir envoyé lui aussi un sort, il avait mis en place une barrière. Bien, elle devrait donc se charger de son dos à lui. C’était ainsi, une obligation, elle avait le devoir de le ramener en un seul morceau. Alors elle avait continué à lancé des sorts, tant qu’elle pouvait, essayant de trouver la faille. Elle avait été contrainte de reculer, puis avait tenté d’avancer avec un succès relatif. Finalement elle en avait touché un. Au bras visiblement. Après avoir reculé en boitillant, un autre lui avait fait signe d’aller chercher de l’aide. Ces teignes avaient posté d’autres hommes plus loin sans doute. Ces chiens… Alors il était parti, les autres s’assuraient qu’il pourrait le faire en intensifiant leur attaque sur eux. Elise aussi fut contrainte à la défense pure, assurant à la fois ce qu’il y avait devant elle et donc ce qui pouvait être derrière Evan. Ils ne tiendraient sans doute plus très longtemps, il allait falloir qu’elle trouve le bon moment pour s’emparer à nouveau de lui pour transplaner là où ils seraient en sécurité. Quelle réussite cette mission, vraiment…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 475
| AVATARS / CRÉDITS : © BONNIE
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Cassandra Rosier
| PATRONUS : Une Orque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Dans la gueule du loup... [Evan Rosier] Jeu 12 Juil - 9:28

Lerouge menaça Rosier de le dédire devant le Lord. Il s’agissait de la menace la plus terrible que la mangemort pouvait professer et l'apprenti continua à avancer la peur au ventre mais pas aux pieds. L'échafaud n'était pas devant mais derrière se répétait-il à chaque pas. La veuve noire l’attrapa alors par le col et le poussa à confronter son regard clair. Le sien resta naturellement séditieux. Voldemort l’effrayait, pas les paroles d’une bonne femme, semblait-il dire. « Même mangemort, tu utilises des armes de femme ». Et il rassembla son courage le plus fou pour adresser un sourire vacillant à l’intéressée.

Leur échange violent fut écourté par un autre à baguettes tirées. Ils étaient attendus par six aurors. Le jeune homme, qui n’avait pas eu le réflexe de dégainer pour tuer, en avait au moins immobilisé un. Il s’était protégé, en même temps que les arrières de sa coéquipière, d’un bouclier. Des gerbes de couleurs jaillissaient autour d’eux si vivement que l’héritier se trouvait bien incapable d’identifier les tirs amis des tirs ennemis. La seule chose qu’il parvint à deviner, aux cris poussés par certains de leurs adversaires, était que Elise Lerouge ne se battait pas pour stupéfixier ses ennemis. Le plus jeune avait la respiration haletante. Il réalisait que l’affrontement le galvanisait. Sa main droite tremblait non pas de crainte mais d’excitation. La seule peur qu’il ressentait en cet instant était celle dont son aînée l’avait menacé. L’accuserait-elle d’avoir lancé un inoffensif stupefix ? De ne pas avoir été capable de tuer un seul auror ? Le torturerait-on ?

Elise lui avait infligé le doloris l’année passée et sentir sa chaleur dans son dos éveilla dans chaque os du jeune sorcier une douleur fantôme. Les tirs des adversaires s’étaient espacés. Le futur mangemort ne réfléchit pas plus avant. Il avait identifié la silhouette d’une aurore derrière une statue qui, maintenant hors de sa cachette, avançait vers les proies acculées. L’élève rompit le bouclier d’un vif mouvement du poignet et, baguette brandie vers l’aurore, murmura entre ses dents. « Avada Kedavra ». Une explosion de gravats le surprit à sa droite et il se protégea le visage trop tard. D’autres sortilèges, maintenant plus nombreux, jaillissaient face à son erreur débutante. Il distingua une dune lointaine derrière le nuage de poussière et, sa couarde baguette pliant sa revêche volonté, transplana le premier.

Le ciel était plus sombre - combien de temps avaient-ils essuyé les attaques des aurors ? - et l’apprenti à la respiration étouffée avait les prunelles rivées vers les lumières lointaines d’une rarissime aurore boréale. Les hautes herbes écrasées autour de lui habillaient sa position d’une trompeuse robe d’ange. Il cessa de cracher la poussière de ses poumons en percevant en contrebas une discussion. « Ca va ? » « J’ai transplané trop vite et j’ai perdu mon bras … ». Il reconnaissait dans la voix de son adversaire la fébrilité logée dans la sienne, était-il un apprenti de l’autre camp également ? « J’espère qu’ils ont manqué Agapia mais je suis certain de rien. Il y a eu un jet vert et … ». Ce ton contrit de compassion n'alluma par contre aucune étincelle dans son âme vide. « J’y retourne. Toi tu ne bouges pas. La blonde est toute seule et on peut la finir ! ». Les sortilèges pétardaient dans la vallée et l’ancien serpentard réalisa que ce qu’il avait bêtement confondu avec une aurore boréale n’était que le halo de sortilèges meurtriers prisonniers dans la poussière. Il resta tapi dans l’ombre sans oser retourner au combat. L’adversaire n'avait-il pas dit que la femme mangemort était condamnée ? Lui pouvait achever sa mission et revenir. L'apprenti auror était resté assis sur un rocher, il était tout seul en contrebas et il n’avait plus qu’un bras pour tenir sa baguette quand - « Diffindo » - l’autre lui tomba.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 247
| AVATARS / CRÉDITS : Tarja Turunen
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : L'un de ses enfants essayant de l'attaquer
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Dans la gueule du loup... [Evan Rosier] Lun 16 Juil - 20:43

Il fallait bien avouer que même si elle était une femme, Elise Lerouge avait réussi à s’imposer assez pour que sa parole vaille quelque chose. Et c’était sans doute avec le temps ce qui l’avait aidé à occuper cette place au sein des mangemorts. Elle n’était pas une duelliste d’élite. Elle n’était pas non plus une stratège imbattable. Mais elle avait fait ses preuves et savait penser ses coups. C’était sans doute ce qui pouvait peser un peu en sa faveur face à des jeunes gens comme Evan Rosier. En tout cas c’était les arguments qu’elle avait avancé.

-Même mangemort, tu utilises des armes de femme

Il avait l’air tout à fait assuré, mais à force Elise avait appris à lire un peu mieux dans les yeux de ses interlocuteurs. Et finalement le jeune Evan n’était peut-être pas si sûr de lui. La belle n’avait pas pris le temps de relever cette nouvelle forme d’impertinence, pas cette fois. Peut-être plus tard… Pour le moment, ils avaient quelque chose de plus important à faire. Ses cheveux faussement blonds au vent, elle avait donc pris la tête des opérations. Jusqu’à ce moment où un nouvel obstacle s’était dressé. Six plus précisément. Six Aurors déboulés de nul part et qui n’avaient visiblement pas très envie de les laisser partir comme cela. Alors dos à dos, ils avaient commencé par se protéger même maladroitement. Puis Elise avait commencé à répondre plus fermement, essayant de faire couler le sang du camp adverse. Au moins, si ils en supprimaient un peu, non seulement ils pourraient partir, mais en plus ils auraient été efficaces… Enfin elle surtout. Evan ne semblait pas très agressif. Mais ce n’était pas tellement le moment d’y penser. Finalement il avait semblé se réveiller et avait lancé un sort de mort… juste avant une grosse explosion à côté d’eux. Puis d’autres sorts, plus nombreux, beaucoup plus nombreux. Cela rendrait leur retraite plus compliquée. Alors Elise avait voulu tendre une main vers lui, dans son dos. N’arrivant pas à l’atteindre, elle avait tourné un oeil vif pour le voir... pour ne plus le voir justement!

Il était parti, il avait transplané comme ça. Elise était sous le choc. Même si elle ne l’aimait pas, elle ne s’en cachait même pas, jamais elle n’aurait pensé l’abandonner de la sorte. C’était comme un accord tacite entre eux, une règle informulée. Ils avaient beau être de belles ordures tous, dans des situations pareilles, ils faisaient souvent preuve du minimum d’entraide. Pas lui, pas Evan… Evan Rosier venait de l’abandonner, seule, face à eux tous. Elle ne savait pas exactement combien, la fumée n’était pas encore retombée. Mais ils étaient assez nombreux pour rapidement la dépasser. Alors dans un élan de courage et après avoir laissé passé sa surprise, Elise avait tenté de se défendre de son mieux. Un coup une protection devant, un coup une attaque derrière, elle bougeait tellement qu’on aurait dit qu’elle dansait. On ne pouvait pas dire non plus qu’elle était à l’aise. De temps en temps un sort d’en face faisait mouche et une coupure apparaissait sur sa robe. Mais elle s’accrochait, espérant une ouverture même petite pour fuir à son tour. Bientôt une douleur atroce la prend et elle tombe à terre sur le coup, lâchant un hurlement. Tombée en avant, quelques sorts passent au-dessus de sa tête. Des larmes nerveuses coulent sous son masque alors que sa respiration bruyante résonne à l’intérieur. Il fait sombre et tout ce qu’elle peut voir c’est qu’elle saigne… beaucoup… et au niveau de la hanche surtout il semblerait. Alors profitant de la très courte surprise donnée par sa chute, elle finit par réussir à transplaner à son tour.

Elise atterrit lourdement sur le sol carrelé d’une des pièces du point de chute des mangemorts. Un nouveau cris de douleur presque plus proche du râle. D’un geste pataud elle retire violemment masque et perruque, gémissant légèrement à chaque mouvement. Ses gants pleins de sang se posent sur sa cuisse,  ou plutôt ce qui semble en rester. De larges et profondes entailles sont présentent entre sa hanche et son genoux. Une partie semble même arrachée. Disons-le, c’est moche. Et pas forcément facile à vraiment voir avec ces lambeaux de robe noires.  Mordant un de ses doigts pour tenter de se lever, Elise essuie un échec cuisant. Une légère panique la prend, ce sentiment d’impuissance totale est si inconfortable…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 475
| AVATARS / CRÉDITS : © BONNIE
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Cassandra Rosier
| PATRONUS : Une Orque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Dans la gueule du loup... [Evan Rosier] Dim 29 Juil - 9:36

L’apprenti auror désarmé - en même temps que démembré - hurlait de douleur et tous ses acolytes étaient occupés à finir Lerouge. Le cottage dans lequel le Lord lui avait demandé d’accomplir sa première mission était proche et uniquement éclairé de manière sporadique par les sortilèges qui éclataient dans la vallée. Le visage étrillé dans un masque déformé par les impacts reçus au coeur de la mêlée, Evan ne distinguait plus que le son de sa respiration meurtrière et sifflante. Ses mains tremblaient sur sa baguette. Mais sous le manteau de la nuit, il continua à avancer. D’autres sons appartenant au chaos suivirent et le silence ne sembla revenir que lorsque les sanglots d'une petite fille s’éteignirent cette nuit-là.

Les oreilles de l’apprenti - devenu mangemort - cessèrent alors de bourdonner et remontant son masque dans ses cheveux pour respirer, la mélodie des vagues caressa son oreille en même temps que les embruns marins son visage. Ils étaient au bord de l’océan. La nuit était magnifique et ignorait toutes les horreurs qui s’y étaient déroulées. Lui les ignorerait-il jamais ? Les yeux vitreux de sa victime le contemplaient encore et, celui qui avait rêvé de se sentir libre, se sentit soudainement accablé. Les tourments l’emprisonnaient dans un espace réduit à la taille de son propre corps. Ils lui collaient à la peau.

Il devenait fou, complètement fou.

***

Il transplana bien plus tard dans le manoir abandonné qui accueillait le quartier général des mangemorts. Les rayons de lune perçaient les planches en bois clouées contre les fenêtres. L'air n'était plus marin en ce nouveau lieu mais ses narines ne semblaient plus pouvoir sentir que l'odeur âcre du sang. Le mangemort suivit naturellement les traces rouges sur le carrelage et entendit bientôt, derrière une porte qu’il poussa, des halètements de douleur. Elise Lerouge avait survécu mais à quel prix ? Pas celui de sa vie à lui, espérait-il. Rosier, insensible à la douleur et à la détresse de la femme, lâcha simplement la tête de la fillette décapitée qu’il tenait dans sa main. Celle-ci roula comme un vulgaire souafle jusqu’aux pieds de sa maîtresse. « J’ai fait passer le message … » dit-il d’une voix qui lui sembla résonner dans sa carcasse vide, vide de toute pensée, vide de toute âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 247
| AVATARS / CRÉDITS : Tarja Turunen
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : L'un de ses enfants essayant de l'attaquer
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Dans la gueule du loup... [Evan Rosier] Dim 29 Juil - 15:52

Elise n’avait encore jamais connu de situation similaire. Il lui était déjà arrivé d’être blessée plus ou moins légèrement. Mais si il y a une chose qu’elle avait rapidement compris, c’est que parfois la fuite permet de mieux revenir. Il était donc assez rare qu’elle reste très longtemps dans une situation délicate. Elle aurait bien aimé continuer sur cette idée pour le coup. Cela ne semblait pas pourtant être dans les plans du jeune Rosier. Il était parti, seul, dans son coin, la laissant dans le sien, et en très mauvaise compagnie. Dans une posture délicate même. Bien qu’elle finit par ne pas y rester longtemps non plus, mais cela ne se fit pas sans perte. Avec un peu de temps elle avait fini par arriver à bouger un peu, se relever bien que peu stable, et avait gagné la pièce d’à côté. Elle avait espéré y trouver du monde mais il semblerait qu’il n’y ait personne. Après une nouvelle chute elle était resté un peu là, peinant à reprendre ses esprits.

Un peu plus tard la porte s’était finalement ouverte. Mais pas sur une personne qu’elle espérait revoir. Evan Rosier lui apportait le résultat de son escapade solitaire. La petite tête roula jusqu’à elle alors qu’elle fusillait du regard son interlocuteur.

-J’ai fait passer le message …

Il était donc simplement reparti achever sa mission? Une mission si simple que revenir plus tard aurait été aussi bien? Ils seraient passé par un autre chemin dans l’heure suivante tout se serait sans doute bien déroulé. Mais non, il avait voulu poursuivre seul, sans se soucier de ce qui pourrait arriver à sa partenaire de la soirée. Telle une nymphette effarouchée il s’était éclipsé pour aller assassiner une fillette. Elise le vivait donc assez mal.

-J’en aurais sans doute pas mal à te faire passer aussi Evan Rosier!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 475
| AVATARS / CRÉDITS : © BONNIE
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Cassandra Rosier
| PATRONUS : Une Orque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Dans la gueule du loup... [Evan Rosier] Mer 8 Aoû - 18:52

Qualifier d'insatisfait le regard que lui lança Lerouge était un doux euphémisme ; et les traits habituellement angéliques du Rosier se déformèrent de rage quand il rouvrit la bouche. « J’ai accompli ma mission - articula-t-il distinctement comme si son ton était doué de la même sorcellerie qu’un impero - tu n’as rien d’autre à répéter au Lord … ». Son coeur battait violemment contre sa poitrine et il se trouvait dans un état rare de fébrilité. Les cheveux ébouriffés par le masque relevé sur son crâne, il ressemblait à un homme plus dément que sain d’esprit. Il bouillonnait à l’intérieur et sentait sa carapace s’ébrécher sous le regard de cette femme qu’il haïssait. Il s’était senti impuissant depuis l’instant où elle était venue le chercher sur le pas de sa porte et se sentait maintenant impuissant et humilié à la fois. On lui avait mis le sang d’une fillette sur les mains. Pourquoi ? Ne le jugeait-on pas suffisamment puissant pour braver en duel un sorcier debout ? Le prenait-on pour un couard ? Il serait mort, mort cent fois au combat, plutôt que d’achever cette ignoble mission. Il les haïssait tous. Il se haïssait lui. Il craignait d’être soumis une nouvelle fois au doloris ou de mourir à genoux et suppliant comme l’enfant qu’il avait achevée. Il aimait la guerre autant qu’il la haïssait. Il pouvait sentir la magie noire s’emparer délicieusement de son âme dès qu’il y succombait. Et malgré tout il désirait rester cet homme libre. Il s’ébroua encore les cheveux  après avoir jeté son masque contre un mur et flanqua un virulent coup de pied dans la tête. Le rugissement de rage qu’il poussa fut plus proche de celui d’un animal que d’un humain. Que lui restait-il d’un homme ?

Son regard se posa alors de nouveau sur la silhouette de la sorcière qui ne lui avait jamais paru plus fébrile. Le matelas sur lequel elle était assise était sanguinolent. « Je pensais que tu saurais te débrouiller toute seule » lui mentit-il de manière effrontée. Mais ce n’était pas comme s’il pouvait lui dire le contraire. Les paroles des Rosiers étaient connues pour être fallacieuses, qui s’en importunait encore dans leur monde ? Evan franchit les quelques pas qui les séparaient pour déchirer le tissu de sa robe d’un seul coup. Ce n’était pas la première fille qu’il déshabillait de cette manière, mais la première femme sans aucun doute. Il ne darda pas un autre regard dans ses yeux et, agenouillé à ses côtés, s’appliqua à nouer le tissu en garrot de fortune en haut de sa cuisse rouge en serrant bien fort d'un seul coup. Cela ne lui plaisait pas le moins du monde d’être agenouillé à ses côtés comme un elfe ni de prendre soin d’elle comme un médicomage. Mais sans doute cette femme, et tous ses acolytes qui assistaient aux mêmes horreurs, se trouvait être tout ce qu’il lui restait maintenant. Il la haïssait elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans la gueule du loup... [Evan Rosier]

Revenir en haut Aller en bas

Dans la gueule du loup... [Evan Rosier]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Environs de St-Jean-d'Angély] Dans la gueule du loup (Amy/Gabie)
» I know you... (Evan Rosier)
» Dans la gueule du Loup
» Dans la Gueule du Loup.
» Event 2 : Dans la gueule du loup (Part 2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Balade à Londres-