GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt

Partagez

La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Evan Rosier

Evan Rosier


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 524
| AVATARS / CRÉDITS : © Gemini
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Cassandra Rosier
| PATRONUS : N'en a plus.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA - Page 2 EmptyMar 12 Mar 2019 - 11:51

Le temps qui s’était écoulé entre leur premier baiser et ce nouveau s’était injustement suspendu et paraissait bien cruel au sorcier avide de retrouver les lèvres de sa favorite. Sa main caressante, qu’il avait cette autre fois plaqué contre sa joue, s’insinua fermement derrière sa nuque. Rosier sentit ses bras délicats se refermer pareillement autour de lui tandis qu’elle lui rendait son baiser avec la même envie. Enfin seuls, ils ne fuiraient nulle part. Puisque la liberté n’était qu’une illusion, sa délicieuse hôtesse était la seule à qui il entendait l'abandonner. Il l’écouta, le souffle encore court de leur baiser, lui rendre sa dévotion. Les battements de son coeur le rendaient fous depuis sa première mission et, si la petite voix de la sorcière éloignait la peur qui le paralysait depuis, elle ne calmait pas son excitation. Ses mots le galvanisaient, son coeur tambourinait, il devenait de plus en plus dément. Elle l’arrachait à la peur pour le plonger aussitôt dans l’extase. « Tout ce que tu voudras » lui promit-il en retour. Et prononçant ses mots avec la force de tout son être, c’était elle qu’il avait l’impression d’épouser cette nuit, personne d’autre n’existait plus. « Tu es la seule, Azelma ! ». Et il était vrai que aucune n’avait jamais mérité le regard d’adoration avec lequel il la contemplait, ni le sourire espiègle qu’il lui adressait présentement. Evan n’était pas simplement épris d’elle, il l’aimait profondément et sincèrement, depuis qu’ils étaient enfants et encore aujourd’hui. Il enfonça brusquement son visage contre son cou et, tout en chassant délicatement une mèche parfumée de ses cheveux, abîma sa peau porcelaine au contact de sa barbe mal rasée pour la rougir. Il voulait explorer chaque partie de son corps qui lui était interdite. Si l’union qu’ils se promettaient cette nuit résonnait puissamment de la racine de ses cheveux jusqu’à ses orteils, elle restait impie aux yeux du reste de leur monde. Ses poings se cramponnèrent avec frustration sur le tissu soyeux de sa petite nuisette sous laquelle il devinait son envoûtante nudité. Et cette partie de lui - qui l’adorait au-delà de l’amour - paraissait lutter avec son instinct primaire pour ne pas la lui arracher. L’héritier finit par étouffer un grognement contre son cou et, s’arrachant au moins à l'effluve capiteuse de son eau de parfum, fondit de nouveau sur le terrain connu de ses lèvres charnues. Ses mains, plus impétueuses et moins obéissantes, glissèrent sous ses fesses. Et s’il la souleva avec délicatesse et légèreté, ce fut pour mieux la plaquer contre un meuble de la cuisine et s’écraser entre ses cuisses blanches par lesquelles il avait grand mal à ne pas se trouver obséder. « Tu m’rends - ne sut-il quitter ses lèvres plus longtemps que pour trois mots soufflés en deux syllabes - fou ! ». Et torturant ses lèvres, s’empêchant de torturer toute autre partie de son corps, il ne torturait plus que lui.

dragées:
 


Dernière édition par Evan Rosier le Ven 8 Nov 2019 - 12:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Azelma R. Travers

Azelma R. Travers


SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 233
| AVATARS / CRÉDITS : Felicity Jolie | ♛ dulce.
| SANG : Pur


La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA - Page 2 EmptyLun 1 Avr 2019 - 15:51

Jamais Azelma n'avait connu de moment si délicieux de toute sa vie, que cet instant suspendu qui n'appartenait qu'à eux, eux deux, étroitement enlacés contre l'adversité, contre ceux qui avaient cherché à les séparer, ceux qui avaient sous-estimé la force de l'attachement qu'il lui portait, ceux qui avaient cherché à le séparer d'elle... Cassiopeia. Le délicat visage de la cousine honnie se fraya un chemin jusque devant les yeux de la benjamine Travers, et celle-ci se sentit envahir d'une joie triomphante, jouissive, en réalisant que Rosier venait de lui offrir sur un plateau d'argent la plus belle des revanches du monde contre l'outrage perpétré par la traîtresse Yaxley, qui allait le rester encore un moment... Puisque le nom de Rosier était le sien.
— J'ai toujours été la seule, murmura-t-elle d'une voix cajoleuse, jeune nymphe inexpérimentée mais à qui l'expression d'adoration peinte sur le visage d'Evan donnait des ailes de tentatrice, et tu as toujours été à moi ! conclut-elle comme pour elle-même, puisque déjà Rosier ne l'écoutait plus, occupé à déchirer la peau tendre de son cou avec sa mâchoire rugueuse. Cet assaut, tout délicieux qu'il fut, eut toutefois le don de la ramener à son jeune âge et son absence d'expérience des choses physiques, et Azelma se figea entre les mains de Rosier qui froissaient avec passion la fragile étoffe de sa chemise de nuit. La jeune Travers n'était pas sotte, elle savait bien ce que les sorciers de son âge avaient en tête, Thomas lui-même ne pensait quasiment plus qu'à ça, et pourtant il était plus jeune que Rosier. Evan avait 18 ans, il était adulte, et elle ne pouvait croire qu'il ne soit pas au fait de ces choses-là. En revanche cette question ne s'était jamais posée pour elle, leur relation ayant toujours été chaste du temps où elle était d'actualité — mais ils étaient alors bien jeunes, et les choses étaient bien différentes, en témoignait la ferveur avec laquelle il se collait contre elle. Devait-elle le repousser ? Était-ce bien convenable ? En avait-elle encore quelque chose à faire, d'être convenable, maintenant qu'il lui avait assuré qu'il n'aimait qu'elle et lui appartenait ? Peut-être Evan suivait-il son raisonnement entre deux caresses impétueuses, car il fondit soudain de nouveau sur ses lèvres et Azelma sentit ses dernières digues rompre sous la force du courant de la passion qui l'envahit tandis que leurs langues reprenaient leur ballet délicieux. Elle se laissa soulever de terre sans protester, sans protester même lorsque son dos rencontra la froide dureté d'un présentoir à argenterie et alla même jusqu'à entourer sa taille de ses jambes nues pour le rapprocher encore, encore d'elle, et l'empêcher de repartir. Sa décision était prise, folle à n'en pas douter, au moins aussi folle que cette folie dont il la rendait responsable, mais elle ne changerait plus d'avis. Alors soyons fous à deux, l'invita-t-elle tout contre ses lèvres tout en posant une main timidement hardie au niveau de la ceinture du sorcier, comme une invitation pas si tacite que cela à consacrer leurs retrouvailles. Elle avait beau avoir l'intime conviction qu'il s'agissait d'une terrible décision, Azelma savait que quelles qu'en soient les conséquences elle ne parviendrait pas à la regretter.
Revenir en haut Aller en bas
Evan Rosier

Evan Rosier


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 524
| AVATARS / CRÉDITS : © Gemini
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Cassandra Rosier
| PATRONUS : N'en a plus.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA - Page 2 EmptyMer 17 Avr 2019 - 9:42

Les mains glissées sous sa nuisette poussaient ses caresses à la limite du supportable, ses doigts découvraient la peau velouté de son ventre, frôlaient dangereusement les élastiques d’un autre vêtement satiné. Et s’il désirait lui arracher son sous-vêtement pour l’initier à d’autres préliminaires, il ne désirait pas lui arracher son consentement, pas à elle. Il grogna encore de frustration quand elle resserra ses cuisses autour de sa taille, il se faisait sacrément allumer, elle ne pourrait bientôt plus le repousser. La petite phrase qui se logea jusqu’à son oreille en même temps que sa main délicate jusqu’à sa ceinture le libérèrent. Il suspendit un instant sa fougue pour la contempler, à moitié dans l’ombre, à moitié dans la lumière tremblante du chandelier. Et fut avec une rare délicatesse qu’il caressa de son pouce sa clavicule jusqu'à ses épaules pour faire tomber la première de ses bretelles, puis la seconde …

La chaleur du rayon de soleil qui courrait sur sa joue lui parut bien fade après la nuit qu’ils avaient passée. Le corps endormi de sa première fiancée lové contre le sien, ce ne fut pas pour se remémorer la nuit qu’il avait passé qu’il se frotta les paupières. Ce magnifique souvenir était gravé dans sa tête comme dans toutes les courbatures de son corps. Les pérégrinations qui l’avaient conduit ici, elles étaient oubliées. « Merde » souffla-t-il en se rappelant ensuite de son mariage. Il coula un regard vers l’horloge placé sur l’âtre de la cheminée et une pierre lui tomba au fond de l’estomac. Il était six heures du matin du premier jour de sa vie d’époux. Et ce n’était plus à sa première fiancé qu’il était promis. Un instant s’écoula, le raie de lumière qui avait percé les rideaux s’étirait dans l’obscurité du salon, la trotteuse de l’horloge hachait ses pensées, il regrettait qu’une magie n’existe pas pour arrêter le temps. Revenir en arrière ? Assurément pas. Il laissa un baiser sur l’épaule de la belle héritière en l’abandonnant seule sur le canapé puis la recouvrit avec le bord de leur couverture de fortune. Il ne déambula pas longtemps dans l’immense manoir des Travers, guère soucieux d’exposer sa nudité à d’autres membres de la famille, et retrouva bien vite une partie de ses vêtements dans les escaliers. La chambre avait fini par leur paraître trop loin la nuit dernière. Le sourire sur les lèvres de Rosier était indéfectible, il avait longtemps été oublié. Tout au contraire, l’elfe de maison cachée derrière un garde-corps de l’escalier, pleurait son chagrin. Ne manquait plus au sorcier que sa chemise et ceinture qu’il retrouva dans la cuisine. Il recouvrait soigneusement de sa manche la marque des ténèbres lorsqu’il entendit la porte grincer derrière lui …
Revenir en haut Aller en bas
Azelma R. Travers

Azelma R. Travers


SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 233
| AVATARS / CRÉDITS : Felicity Jolie | ♛ dulce.
| SANG : Pur


La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA - Page 2 EmptyMer 19 Juin 2019 - 12:14

Les deux amants s'étaient finalement endormis sur le canapé du salon des Travers au mépris de tous les risques au terme de ce qui représentait, et représenterait sans doute très longtemps pour Azelma, la plus belle soirée de sa vie. Il avait été doux et prévenant dans des propensions telles qu'elle n'avait jamais rêvé de trouver chez lui, et qui achevaient de la convaincre qu'elle s'assoupissait langoureusement dans les bras de l'être le plus parfait au monde... et même l'hideux tatouage qui défigurait son avant-bras, seul indice susceptible de lui confirmer qu'ils ne vivaient pas dans un monde idyllique et que cette parenthèse délicieuse était destinée à une fin irrévocable ne suffisait pas à faire éclater la bulle de bonheur et de volupté dans laquelle la benjamine Travers flottait paisiblement.
Mais quand elle ouvrit les yeux, Evan n'était plus là, et la bulle explosa sans autre forme de procès. Azelma n'était plus qu'une jeune fille alarmée ayant passé seule la nuit sur un luxueux canapé de cuir, incapable pendant une courte seconde de déterminer si tout ceci n'avait été qu'un rêve particulièrement réaliste ou la réalité. La benjamine Travers se redressa pour s'asseoir et cacha sa poitrine menue derrière la couverture dont elle se trouvait recouverte, tout en cherchant du regard ses vêtements qui ne se trouvaient pas dans le salon. Elle rougit en se remémorant quelques bribes de sa soirée, ou de son rêve ? Elle refusait de considérer cette possibilité pour le moment... Même si elle prenait progressivement conscience des retombées que cette folle nuit pouvait avoir sur son existence toute entière. Un bruit de vêtements froissés en provenance du hall de la maison attira son oreille, et immédiatement Azelma se leva pour s'enrouler plus étroitement dans sa couverture. S'il s'agissait de son père, elle ne tenait pas à ce qu'il la trouve déshabillée dans le salon familial - s'il s'agissait d'Evan, ils devaient à présent discuter des modalités de leur fuite. Quand elle pénétra dans le hall, elle ne trouva que son pyjama laissé en plan sur les premières marches de l'escalier. De plus en plus convaincue d'avoir rêvé cette nuit folle, elle poussa la porte de la cuisine pour surprendre la silhouette tant aimée de Rosier occupé à fixer ses boutons de manchette, et malgré elle un sentiment mêlé de soulagement et de panique s'empara d'elle. Elle n'avait pas rêvé, tout ceci s'était bien passé. La benjamine Travers réduisit en quelques pas la distance qui la séparait d'Evan et l'entoura de ses bras pour poser sa joue contre son dos pour ne pas l'empêcher de se rhabiller.
— Et maintenant, souffla-t-elle d'une petit voix, on fait quoi ? La confiance pleine et aveugle qu'elle portait en Evan ne la portait pas une seule seconde à douter du fait qu'il allait trouver une solution pour qu'ils puissent enfin vivre leur amour en plein jour. Ce qu'Evan voulait, il l'obtenait : et ne lui avait-il pas dit la veille au soir qu'elle était celle qu'il voulait ?
Revenir en haut Aller en bas
Evan Rosier

Evan Rosier


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 524
| AVATARS / CRÉDITS : © Gemini
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Cassandra Rosier
| PATRONUS : N'en a plus.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA - Page 2 EmptyVen 21 Juin 2019 - 10:18

Azelma surprit Evan dans un geste d’intimité et de tendresse qui lui rappela les souvenirs de cette nuit en lui décochant un fin sourire. Il n’avait pas menti en lui confessant ne se sentir heureux que lorsqu’il était avec elle. Les autres propos qu’il lui avaient tenus - promis - se trouvaient autrement plus flous et fous comme il n’insistait pas pour se les remémorer. Il savait clairement ce matin qu’il ne pouvait fuir ses obligations de mangemort sans fuir celles d’époux et inversement. Il savait également que toute fuite était vaine face au seigneur des ténèbres et l’aube levée, se voyait intimement terrifié d’avoir osé entretenir cette pensée. Adolescent, sa fougue l’avait toujours emportée sur sa couardise. Adulte, ce n’était plus le cas. Il resta un moment figé dans les bras de sa première fiancée et finit par lui répondre droitement : « Je ne dirai rien si toi non plus ». Il se dégagea doucement de ses bras et finit de remettre précautionneusement sa chemise. Il n’était pas désireux de croiser de nouveau le regard de l’héritière dépucelée et commençait à regretter cette nuit qui avait été une erreur, une erreur davantage due à la peur qu’à la liqueur. Le sentiment de réconfort auquel elle l’avait initié ne lui avait jamais été connu auparavant. Cette nuit avait pour lui également ce drôle de goût de première fois. Et il redoutait encore plus que le lord l’apprenne plutôt que sa fugitive envie de désertion …

Cette pensée l’amena naturellement à se braquer et retrouvant son infecte assurance des grands jours, il osa enfin se tourner vers son amante pour la confronter. « Ouvre moins la bouche que les cuisses et tout se passera bien, c’est également dans ton intérêt Miss Travers » l’informa-t-il d’un ton plus placide que doux. Et sa gueule de bois, plus que sa méchanceté, lui flanquant un ulcère ; le jeune premier cramponna brièvement l’endroit de son ventre où se trouvait son appendice en grimaçant. Une pomme se trouvait non loin de son autre main et il s’en empara naturellement pour y laisser la marque de ses dents parfaitement alignés. Il ne s’attarderait pas pour un petit-déjeuner moins frugal mais ne disait pas non à un peu de glucides avant de transplaner chez lui où son témoin, et meilleur ami de la mariée, l’attendrait bientôt. Plus important encore avant de partir, il voulait la promesse de son hôtesse que le souvenir de cette nuit, et plus encore de leurs propos échangés, ne resterait connu que d’eux.
Revenir en haut Aller en bas
Azelma R. Travers

Azelma R. Travers


SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 233
| AVATARS / CRÉDITS : Felicity Jolie | ♛ dulce.
| SANG : Pur


La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA - Page 2 EmptyLun 24 Juin 2019 - 15:13

Pour n'avoir jamais attendu grand-chose de son entourage, Azelma n'avait subi au cours de sa vie que peu de désillusions : une mère fade sur laquelle elle n'avait jamais pu compter, un père qui lui passait tous ses caprices mais ne s'intéressait pas à elle, trois frères auxquels elle vouait le plus franc des mépris... Dans une telle famille, la benjamine Travers avait appris à ne se reposer sur rien ni personne, mais était parvenue à se construire une ébauche d'équilibre en nouant quelques amitiés et affections dans un cadre plus large que celui du manoir Travers : sa cousine et maintenant belle-sœur Fluvia, son cousin Thomas, Daisy Blackstone et Lys Malefoy dans le temps avaient, chacun à leur manière, permis à la jeune Azelma d'apercevoir les fondements de ce que pouvait être l'affection. Mais c'était Evan Rosier qui avait le mieux exacerbé chez elle cette capacité qu'elle avait, contre toute attente, d'aimer à en perdre la tête quand chez les Travers on avait pourtant choisi la haine. Pour Evan Rosier, sans cesse Azelma Travers avait fait taire cette petite voix qui lui enjoignait de se méfier un peu, elle avait abattu tous les murs si patiemment bâtis autour de son âme et de son cœur tout au long de ces années de négligence et de mépris, s'était prise à rêver de quelque chose de différent, de quelque chose de mieux.
— Je ne dirai rien si toi non plus, lui répondit-il avant de se dégager doucement de son étreinte. Azelma resta une seconde interdite à mesure que les mots de Rosier s'imprimaient en elle, avant que ne monte en elle un irrépressible sentiment de détresse qui la porta à s'écarter de lui pour s'appuyer contre l'imposante table de la cuisine, soudainement incapable de respirer. Il l'avait piégée, n'avait jamais songé à s'enfuir avec elle. Il l'avait trompée, dans le but délibéré d'abuser de sa crédulité pour parvenir à ses fins et obtenir d'elle ce qu'elle n'avait jamais voulu lui offrir du temps de leurs fiançailles. La jeune fille avait jusqu'à cet instant été persuadée qu'elle n'aurait jamais pu souffrir autant que ce qu'elle avait souffert lorsqu'il avait rompu leur engagement : comme elle se trompait, réalisait-elle à présent, nue et souillée à jamais dans sa propre cuisine en compagnie de l'être le plus méprisable qu'elle n'ait jamais rencontré !
— Pars d'ici, trouva-t-elle la force d'articuler d'une voix fortement altérée mais intelligible, le regard rivé sur le bois de la table de la cuisine.
Revenir en haut Aller en bas
Evan Rosier

Evan Rosier


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 524
| AVATARS / CRÉDITS : © Gemini
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Cassandra Rosier
| PATRONUS : N'en a plus.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA - Page 2 EmptyMer 3 Juil 2019 - 10:23

A l’école, comme dans le cercle plus confidentiel de leurs familles, la réputation d’Evan Rosier était celle d’un éternel véracrasse. L’art de la séduction excitait son âme, comme la poursuite de n’importe quel pouvoir, en lui insufflant une illusion de liberté à travers la domination de son entourage féminin. Et s’il avait partagé la vulnérabilité de la belle héritière quelques heures auparavant, il ne se sentait pas prêt à renouveler l’expérience maintenant que le jour s’était levé. Il la laissa seule vulnérable et encore nue sous son drap. Il l’avait déjà blessée auparavant - on pouvait même dire qu’il n’en avait eu cesse depuis la rupture de leurs fiançailles - mais jamais de cette manière lui semblait-il. La voir reculer devant sa menace ne lui apporta étrangement aucun sentiment déplacé de fierté. Une crainte l’animait au contraire à son tour. Celle de l’avoir définitivement dégoûtée de lui. Ils jouaient ensemble depuis qu’ils étaient enfants et il n’aimait aucun autre visage autant que le sien parmi tous ceux de leur entourage. Il ne connaissait simplement plus aucun autre jeu à partager avec elle que celui de la séduire pour mieux la blesser. Bien souvent elle s’éloignait et il ne semblait alors l’oublier que pour mieux revenir et recommencer. Azelma paraissait plus meurtrie que les autres fois mais assurément elle le laisserait encore jouer ? Il ne le savait plus et la considéra s’éloigner d’un air incrédule avant qu’elle ne trouve appui contre la table de la cuisine. Elle voulait qu’il parte. Et tout comme il lui avait conseillé de ne rien dire, son départ était également le meilleur conseil qu’elle pouvait lui offrir. Sa voix était meurtrie, proche de la supplication. Il n’aimait pas cela et dans sa folie montante, commençait à avoir l’impression qu’elle retournait contre lui leur sadique nouvelle partie. « Non ». Il franchit les quelques pas qui les séparaient pour la bloquer une nouvelle fois entre son corps et la table. « Pas avant d’avoir été pleinement satisfait … » caressa-t-il du regard puis du bout de l’index la naissance de son décolleté border par le drap. Et tandis que sa démence le gangrénait, il ne savait plus pourquoi il provoquait ainsi celle qu’il ne savait pas aimer dans la paix. Désirait-il la prendre par la force ? Recevoir la gifle et les insultes qu’il méritait ? Poursuivre leur illusion d’histoire ou signer sa fin ? Ses mains remontèrent vivement pour lui enserrer le visage et forcer le baiser qu’elle lui refusait avec violence. Sans susciter ni chez elle la moindre passion, ni chez lui le moindre plaisir. « Jure moi que tu la fermeras » la menaça-t-il sans libérer son visage qui lui paraissait en cet instant aussi fragile que celui d’une poupée de porcelaine. « Jure moi ! » lui gueula-t-il dessus avec une voix qui commençait à dérailler autant que sa personnalité.

dragées:
 


Dernière édition par Evan Rosier le Ven 8 Nov 2019 - 12:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Azelma R. Travers

Azelma R. Travers


SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 233
| AVATARS / CRÉDITS : Felicity Jolie | ♛ dulce.
| SANG : Pur


La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA - Page 2 EmptyVen 12 Juil 2019 - 10:39

Un désagréable frisson parcourut l'épiderme d'Azelma lorsque le refus catégorique de partir de Rosier tomba comme le couperet du bourreau, et la jeune fille n'eut que le temps de lever un regard à présent paniqué en direction de son ancien fiancé que ce dernier était déjà contre elle à exiger qu'elle le satisfasse. La froideur et l'agressivité avec laquelle il s'adressait désormais à elle, qui contrastait si terriblement avec la manière dont il s'était comporté la veille, la plongea dans un abîme de désespoir et lui fit monter les larmes aux yeux tandis qu'il laissait glisser son doigt sur la peau tendre de sa poitrine. Tout ceci n'avait été qu'une vaste et abominable farce, une comédie destinée à la duper et à présent elle voyait son vrai visage, si laid et effrayant.
— Lâche-moi tu me fais mal, trouva-t-elle la force de le supplier à voix basse, le dos douloureusement tordu contre la table dans un effort désespéré d'échapper à tout contact physique avec lui. Son contact la dégoûtait à présent franchement, mais Rosier ne l'entendait visiblement pas de cette oreille puisqu'il saisit vivement son visage à deux mains et Azelma, surprise, convaincue que son objectif était maintenant de l'étrangler comme une vulgaire moldu, n'eut que le temps de lever ses mains à sa gorge pour se défaire de son étreinte que déjà il lui imposait un baiser qui n'avait rien à voir avec ceux dont il l'avait gratifiée la veille au soir, et dont la jeune fille tenta vainement mais violemment de se défaire. Lorsqu'il rompit finalement le contact entre leurs deux bouches sans toutefois la relâcher de ses mains, les larmes de détresse dévalaient les joues d'Azelma, qui n'osait plus le regarder dans les yeux, plus morte que vive. Et si la deuxième injonction de Rosier à ce qu'elle se taise ne lui tira aucune réaction, le hurlement du jeune homme la fit osciller et son instinct de survie le plus primaire l'amena à accepter de satisfaire son exigence.
— Je te le jure, chuchota-t-elle dans la quiétude matinale de la cuisine de la demeure des Travers, personne n'en saura rien. Pars, maintenant. S'il te plaît. Elle trouva dans cette simple formule de politesse le courage incongru de lever vers son agresseur un regard d'une froideur polaire. Un regard à faire fuir le plus terrible des Détraqueurs.  
Revenir en haut Aller en bas
Evan Rosier

Evan Rosier


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 524
| AVATARS / CRÉDITS : © Gemini
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Cassandra Rosier
| PATRONUS : N'en a plus.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA - Page 2 EmptyMer 6 Nov 2019 - 11:34

Azelma lui jura son silence et Rosier relâcha enfin son emprise mais ne retrouva pas pour autant son esprit. Il s’éloigna de deux pas maladroits de son amante et baissa les yeux vers le sol après s’être confronté à ce rejet forcé, un éclat de rire nerveux au bord des lèvres. Le nouveau vide qui l’habitait depuis sa première mission de mangemort, depuis son premier meurtre, le regagnait. Ce n’était pas un vide apaisant. Il ne revoyait plus le jeune homme qu’il avait été à Poudlard devant le miroir, et après cette nuit, Azelma ne le reverrait sans doute plus non plus. « Bien … - murmura-t-il d’une voix désincarnée en relevant enfin vers elle un regard aussi sauvage que désert - D’accord ». Il ne se souvenait pas avoir jamais vu la moindre larme rouler sur la joue de l’héritière. Et derrière sa draperie vulnérable, elle conservait encore sa hauteur la plus naturelle. L’heure du mariage approchait et ils revêtiraient, en même temps que tout ce monde qui les avait si mal façonnés, leur masque. Sans doute avait-il quitté le sien pour la dernière fois et quelque chose l’empêchait encore de regretter que cela ait été devant elle. Il transplana, sans autre mot, regard ni même égard.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas

La reine de coeur et le valet de trèfle | THOMAS & AZELMA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Cellule 211 [DVDRiP]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres :: 
Les lieux d'habitations
-