GRYFFONDOR : 677 pts | POUFSOUFFLE : 304 pts | SERDAIGLE : 666 pts | SERPENTARD : 278 pts
C'est l'été sur ATDM ! Pour l'occasion, le cirque Arcanus a planté sa tente à Londres, pour tout l'été (plus d'explications ici). La partie Poudlard sera de retour dès le 1e septembre. D'ici là, bonnes vacances à tous !
Félicitations aux Gryffondor pour la coupe des quatre maisons !
Les anciens élèves, nouveaux adultes, n'oubliez pas de demander votre changement de statut juste ici !

Partagez

Confessions et tasses de thé | LYS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Mildred O. Nott



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 295
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | jenesaispas
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Confessions et tasses de thé | LYS Empty
MessageSujet: Confessions et tasses de thé | LYS Confessions et tasses de thé | LYS EmptyVen 29 Juin 2018 - 22:58

L'hiver figeait autant le paysage que le temps et les gens. Les individus se perdaient dans la terrible contemplation de la nature morte ou dormante, qui attendait paisiblement de pouvoir à nouveau s'ouvrir au monde. Les oiseaux sortiraient, les fleurs fleuriraient, et le soleil reviendrait. Pendant cette saison, la jolie petite héritière portant le doux nom de Mildred Nott ne sortait guère. Elle se couvrait démesurément lorsqu'elle sortait de chez elle, ce qui arrivait bien peu. Ses parents veillaient à ce qu'elle reste enfermée dans sa tour d'ivoire pour ne pas voir le monde, et surtout pour que le monde ne se retrouve pas face à la terrible vérité qui étirait ses traits. L'hiver, était une saison rude, et la jeune femme supportait mal ces températures basses, ainsi que ces vents violents. Elle s'occupait comme elle le pouvait. Son annulaire était toujours vide d'une bague de fiançailles, ce qui n'avait pas été le cas lorsqu'elle avait longuement été fiancée à Rabastan. Mais il n'était pas question de son ventre résolument vide de tout héritier qui porterait un grand nom, tout comme il n'était pas question d'un mariage qu'elle ne pourra sans doute jamais planifier, puisque personne ne voudra d'elle. La jeune femme s'était faite à l'idée, et elle veillait à ne plus y penser. A dire vrai, elle mettait même un enthousiasme démesuré à se réjouir du mariage des autres. Car seule la joie pouvait éclipser les tristes ressentiments de cette héritière à la dot pourtant conséquente, dont personne ne voulait. Sa cousine germaine, plus jeune, plus belle et surtout, en meilleure santé qu'elle, allait se marier, si l'on se fiait à l'annonce dont elle avait entendu parler. Faute d'avoir été présente - elle n'était que la cousine germaine, malade qui plus est - Lucius lui en avait plus tard parlé.

Le coeur sur la main, Mildred avait immédiatement décidé de discuter avec Lys Malefoy à ce sujet. Pour elle qui voyait le monde d'une couleur rose bonbon, elle ne se doutait pas que ce mariage désespérait sa cousine - comment pouvait-on s'affliger de ce genre de chose ? - et elle comptait évaluer sa joie avec bonne humeur. Non pas pour en tirer profit, ce qu'elle aurait pu faire, mais plutôt pour la mettre en garde et la préparer. N'était-ce pas son devoir, après tout ? Le commun des mortels n'aurait sans doute pas considéré cela comme étant de son ressort mais plutôt comme étant celui de la mère. Pourtant, la petite Nott désirait profondément s'investir dans ce genre de choses, faute de pouvoir se marier elle-même. Par cette journée froide d'hiver, elle avait donc invité sa cousine à venir prendre le thé, à seize heure dix chez elle. La maison des Nott était accessible par transplanage ou par le réseau des cheminées. Ils n'habitaient en effet plus à Londres depuis de nombreuses générations, au grand malheur de l'héritière qui souffrait de cette mise à l'écart supplémentaire, mais qui n'était hélas pas de son ressort à elle. Elle invita son elfe à préparer deux tasses pour elles, et attendit, peut-être un peu nerveusement, sa cousine germaine dans le grand salon.

(554)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lys Malefoy



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 416
| AVATARS / CRÉDITS : Valentina Zenere (c) McFlurry.
| SANG : Pardon ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père.
| PATRONUS : Un Renard.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Confessions et tasses de thé | LYS Empty
MessageSujet: Re: Confessions et tasses de thé | LYS Confessions et tasses de thé | LYS EmptySam 30 Juin 2018 - 1:03


Le Mariage. Il avait été annoncé à un autre, celui de son frère. Son Mariage. Elle aurait pu être heureuse de vivre ce moment, se levant fièrement, souriante, heureuse de perpétuer deux lignée. Mais elle ne l'était pas. C'était un mariage. Celui d'Amycus Carrow. Leur Mariage. Elle aurait pu l'être si un autre facteur ne rentrait pas en compte. Thomas. Elle n'aurait jamais pensé vouloir avoir quelconque relation avec ce dernier, mais il fallait croire que le destin en avait décidé autrement tout comme son frère qui avait bien compris qu'il se tramait quelque chose. Le Mariage de Lucius et de Narcissa la rendait purement jalouse de cette dernière même si elle l'appréciait énormément, après tout elle avait le droit au bonheur sans contredire les choix qui avaient été faits pour elle. Si l'on regardait correctement sa vie de "fiancée" avait été catastrophique, elle avait été fiancée tout d'abord à Sirius Black lorsqu'elle avait quatre ans pour finir par les rompre lorsqu'il avait été jugé trop dissident. Elle se retrouvait liée à un être plus bête qu'un moustique qui ne pensait qu'avec ses muscles et sa fierté, qui n'aurait jamais ses A.S.P.I.Cs puisque renvoyé. Chose qui avait très certainement motivé plus ardemment les fiançailles du côté de son père et l'empêchait de défendre la cause de Thomas, fier de pouvoir annoncé que son futur gendre avait rappelé son statut à un indésirable. Et maintenant elle réfléchissait à une solution pour briser ses secondes fiançailles annoncées en publique avec l'aider de Rosier à qui elle n'aurait jamais pensé à demander quelconque soutient.

L'invitation de Mildred lui permettait d'interrompre son flot continu de pensées sur le sujet et l'éloignement de la maison familiale où se préparait un dîner avec la famille Carrow, évènement qu'elle répugnait au plus au point. Elle connaissait l'impossibilité pour sa cousine de se marier, ou tout du moins le problème que posait ses noces toujours absentes, elle l'enviait quelque part, tout en sachant que si sa situation avait été la sienne elle aurait préféré celle qui s'offrait à elle. La jeune Malefoy enfila sa cape d'hiver verte émeraude et appela son elfe de maison qui lui servait de chauffeur. Seize heures six minutes. Un "PLOP" sonore retentit à son arrivée devant le portail de la demeure Nott dont elle traversa le jardin pour frapper à la grande porte en marbre. Seize heures dix minutes. Elle toqua.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mildred O. Nott



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 295
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | jenesaispas
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Confessions et tasses de thé | LYS Empty
MessageSujet: Re: Confessions et tasses de thé | LYS Confessions et tasses de thé | LYS EmptySam 30 Juin 2018 - 21:14

Les habitudes de la jeune Mildred Nott se résumaient à peu de choses. Comme elle n'étudiait pas et travaillait encore moins, elle passait la plupart de son temps à lire, ou à s'occuper de ses plantes. Comme elle possédait un coffre à Gringotts alimenté en continu par l'argent de père, elle pouvait s'autoriser quelques sorties pour des emplettes. Mais ces dernières étaient généralement plus agréables avec des amies, ce qu'elle avait bien peu. Oh, le commun des mortels ne détestait pas la jeune femme, en règle générale, le commun des mortels en réalité, avait souvent pitié d'elle. Mais ses amies se mariaient, avaient autre chose à faire que de fréquenter celle qui n'aura pas cette chance-là. L'héritière était suffisamment réaliste quand à ce détail de sa vie. Il était loin désormais le temps des faux-espoirs et des sourires paisibles. Elle se tenait donc dans son salon, les mains jointes et un peu nerveuse, en attendant de voir Lys Malefoy surgir de l'âtre. Les minutes pourtant, s'égrainaient et personne n'arrivait. Forcément, elle sursauta violemment lorsqu'on toqua à la porte, sa cousine germaine, à n'en point douter. La jeune femme s'élança en courant, manqua de renverser le vase de son arrière arrière grande tante - il coûtait une fortune, selon son père - et arriva finalement devant la porte. Un regard dans une vitre d'en face pour vérifier qu'une mèche ne dépassait pas de sa queue de cheval, et elle ouvrit la porte. Le sourire joyeux et bienveillant qu'elle arborait valait sans doute tous les saluts : " Coucou Lys !". La sincérité était une qualité propre chez la jeune femme qui ne saurait cacher ce qu'elle ressentait pour quelqu'un, "entre donc, il fait très froid dehors !".

Loin d'elle l'idée d'appeler son elfe pour débarrasser la jeune invitée de sa cape, la minuscule jeune femme s'en saisit toute seule pour l'accrocher sur quelques loquets prévus à cet effet. Car en effet, l'elfe familial des Nott devait être occupé avec le thé, et Mildred s'en serait voulu de l'arracher à une tâche qui lui plaisait tant. Elle l'invita à traverser le corridor, ouvrant la marche de son pas léger et agréable, avant d'arriver au salon : "Je pense que le thé doit être prêt, maintenant" l'informa-t-elle gentiment, "installe toi où tu veux !". L'entrain de la jeune héritière n'était pas feint et était au contraire une partie intégrante du caractère agréable, sincère et doux de la Nott. Elle claqua vivement dans ses mains et le petit elfe apparu, essaya de saluer Lys tout en portant le plat avec les tasses, que l'ancienne étudiante de Poudlard lui retira des mains pour qu'il ne le casse pas. "Maîtresse désirerait-elle un feu chaud ?". La petite chose avait des passions pyromanes se rappelait Mildred qui eut un sourire un peu figé face à la demande qui cachait d'autres desseins sans doute. Malgré tout, elle ne pouvait pas lui retirer le plaisir d'allumer un tel feu. Si sa maison était chauffée, elle mourrait de froid. "Fais donc, fais donc..." l'invita-t-elle d'un mouvement vague avant de s'asseoir sur son fauteuil pour servir une tasse de thé à sa cousine. "Je suis vraiment ravie que tu sois là aujourd'hui..." lui confia Mildred. Elle passait tant de temps seule qu'elle ne pouvait que se réjouir d'un peu de compagnie.

(592)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lys Malefoy



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 416
| AVATARS / CRÉDITS : Valentina Zenere (c) McFlurry.
| SANG : Pardon ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père.
| PATRONUS : Un Renard.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Confessions et tasses de thé | LYS Empty
MessageSujet: Re: Confessions et tasses de thé | LYS Confessions et tasses de thé | LYS EmptyDim 26 Aoû 2018 - 0:10

Lys avait toujours apprécié sa cousine malgré ses problèmes de santé et sa tendance à être trop sincère, mais c'était quelque chose d'unique et elle espérait sincèrement que son aînée garderait ce trait de personnalité qu'elle considérait comme une qualité. Le sourire jovial de la brune lorsque la porte s'ouvrit contamina bien trop rapidement la blonde à son goût. « Hello, Mildred ! » fit-elle avec une joie non dissimulée avant d'entrer et d'enlever sa cape de printemps. « Froid, non... Mais peut-être un peu frais. » fit-elle en lui donnant son apparat. Elle avait pris l'habitude de voir sa cousine effectuer de nombreuses tâches que l'on attribuait généralement à la vermine d'elfes de maison, mais soit. Elle ne s'était jamais pencher sur le sujet de crainte de froisser la jeune femme qui était déjà bien assez exclue vis à vis de la société sang-pure. La blonde suivit la jeune femme à travers les couloirs de sa maison jusqu'au salon se demandant comment diable cette maison pouvait être aussi dédaleuse qu'un labyrinthe. Lys la remercia de sa gentillesse avant de s'asseoir dans un fauteuil plus que confortable prêt de la cheminée éteinte malgré le léger froid ambiant que sa cousine semblait ressentir plus violemment au vu de sa posture. « Je suis d'autant plus ravie de venir te voir, avec tout ce qui se passe en ce moment, ta maison est un havre de paix ! » dit-elle en jetant un regard dédaigneux à l'elfe allumant le feu. « Comment vas-tu ? » finit-elle par dire, souriante. Les conversations simples étaient les plus chaleureuses et les plus sincères qu'elle pouvait avoir avec la Nott et s'en réjouissait à chaque instant l'éloignant des normes de la société.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mildred O. Nott



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 295
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | jenesaispas
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Confessions et tasses de thé | LYS Empty
MessageSujet: Re: Confessions et tasses de thé | LYS Confessions et tasses de thé | LYS EmptyDim 26 Aoû 2018 - 0:34

Si beaucoup de gens se moquaient de la sincérité candide, et de la gentillesse naturelle de Mildred Nott, certains y étaient beaucoup plus sensibles, bien qu'ils se comptaient sur les doigts d'une main. Il était malheureusement beaucoup plus facile pour la jeune femme d'entrevoir les "amis" qui ne l'appréciaient pas. Lys, Alecto, Rabastan, Andromeda, et Lucius étaient les seules personnes pensait-elle tristement à l'apprécier. Lys et Lucius étaient sa cousine et son cousin, ils ne comptaient pas vraiment comme des amis à proprement parler. En ce qui concernait Rabastan maintenant, elle ne pouvait guère le qualifier d'ami comme il était son ancien fiancé. Alecto Carrow et Andromeda Black étaient les seules amies qu'elle avait. Evan Talbott était bien un ami fidèle, mais Mildred était légèrement refroidie depuis ce qu'il s'était passé entre lui et Andromeda justement, chez elle. La jeune Malefoy en tout cas, semblait ravie de la voir également et c'est avec un sourire joyeux qu'elles marchèrent jusqu'à l'imposant salon des Nott. "Un havre de paix, vraiment ?" s'exclama la jeune femme, surprise d'un terme qu'elle n'avait guère l'habitude d'entendre pour qualifier sa maison. "Ce n'est pas un terme employé très couramment" ajouta Mildred en posant ses yeux sur son elfe pyromane qui positionnait les bûches dans la cheminée pour les réchauffer. Elle passa ses doigts fins sur ses bras, comme pour chercher à garder sa chaleur. Son sourire joyeux quelques secondes avant, défaillit alors qu'elle sentait un désagréable frisson lui parcourir l'échine. Un feu ne serait pas de trop, évidemment. L'héritière nota le regard de sa cousine pour l'elfe qui s'échinait à construire une pyramide de bois, et elle toussota pour détourner son attention. Mildred n'appréciait pas la méchanceté gratuite envers les êtres inférieurs, et elle ne pouvait pas s'empêcher de traiter correctement Pok dans le privé. Bien entendu, il ne lui serait jamais venu à l'idée de lui tapoter le crâne devant Lys qui semblait, si dégoûtée.

Contrairement à ses pairs, la condition des elfes la touchait et elle s'en voulait qu'ils se fassent du mal pour elle. Ils n'étaient pas des objets pensait-elle, certes, ils étaient inférieurs, mais cela était assez terrible sans qu'il ne faille en plus de cela, les dénigrer ouvertement. "Dépêche toi, Pok..." dit-elle avec un semblant d'autorité. A peine cela fut fait qu'une flamme vive apparue dans l'âtre. Un soupir satisfait s'échappa des lèvres de la jeune femme tandis qu'elle prenait une tasse de thé chaude entre ses doigts. "Sers toi, Lys, ne sois pas timide" l'invita-t-elle doucement, avant de répondre à sa question : "bien sûr que je vais bien, comme toujours". Cette réponse marmonnée d'un air absent était une réponse qu'elle disait toujours à ceux qui lui demandaient comment elle allait. Mildred n'allait jamais vraiment bien, ni jamais vraiment mal, elle vivait simplement sa vie en lisant des livres, priant pour que quelque chose de merveilleux lui arrive. Elle enviait presque la vie de cette pauvre Jane Eyre. "Mais c'est plutôt de toi dont il convient de parler !" s'exclama-t-elle avant de se plonger dans sa tasse pendant quelques secondes, "tu dois être contente d'être fiancée". Mildred n'avait absolument aucun tact, et il ne lui serait jamais venu à l'idée que l'on puisse être défaitiste à propos d'un mariage alors que d'autres - comme elle par exemple - n'avaient pas cette chambre. L'héritière se satisferait de n'importe quel parti. Elle dirait oui à un jeune homme pas encore majeur - avec qui elle se marierait une fois qu'il le serait bien entendu -  tout comme elle dirait oui à un hideux veuf de soixante ans. Lys avait de quoi être fière. Amycus était charmant dans son genre, et il avait un beau nom, ce qu'elle-même n'aurait jamais évidemment.

(667)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lys Malefoy



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 416
| AVATARS / CRÉDITS : Valentina Zenere (c) McFlurry.
| SANG : Pardon ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père.
| PATRONUS : Un Renard.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Confessions et tasses de thé | LYS Empty
MessageSujet: Re: Confessions et tasses de thé | LYS Confessions et tasses de thé | LYS EmptyJeu 4 Oct 2018 - 19:29

« Avec toute l’agitation du moment, je considère ta maison comme telle ! » fit la jeune fille à sa cousine. La maison Nott était rarement bouleversée par l’arrivée d’un grand nombre d’invités contrairement à celle des Malefoy où chacun s’invitait pour tenter de lui adresser quelconque félicitation ou de prévoir un éventuel mariage avec un possible nouveau-né dans la famille.  Une bande de lèche-baguettes sans fin défilait sur son palier en plus d’Amycus Carrow qui ne venait déjeuner que trop souvent.
Havre de paix était alors le mot qui désignait pour elle l’habitation peu fréquentée de sa cousine, bien qu’elle sache pertinemment que celle-ci était catégorisée comme pestiférée et la maison comme prison pour la plupart de la société sang-pure.
Toute cette population inexistante rendait l’endroit particulièrement silencieux et peut-être même froid… Non. Il faisait froid et cet incapable d’elfe qui s’occupait du feu mettait beaucoup trop de temps à y parvenir.  Ce n’était pas tant de la méchanceté gratuite, qu’un pur et simple dégoût de par leur apparence si repoussante qui l’écœurait au plus au point, mais c’était toujours mieux que de voir un sorcier faire ces tâches.
Sa cousine sembla néanmoins s’apercevoir qu’elle avait perdu son attention et se racla la gorge, ce qui ramena bien vite la jeune blonde dans la conversation.

Elle se saisit d’une tasse fumante, n’affichant pas le plaisir que cette chaleur entre ses mains lui procurait, cette maison était glaciale et il était bien temps qu’elle se réchauffe auprès du feu sous peine de mourir de froid. « Ne t’en fais pas pour moi, je reprends mes marques, je ne suis pas venue depuis l’été dernier. » La serpentard fronça les sourcils à la réponse de sa cousine qui n’avait pas l’air d’aller bien, ni d’aller réellement mal. Elle savait que la solitude lui pesait et qu’elle avait eu du mal après la rupture des fiançailles, mais elle ne comprenait pas. Mildred avait beau être sa couine, elles étaient toutes les deux complètement différentes, ce que la suite du dialogue montra une fois encore. Si l’une attendait désespérément une proposition, l’autre ne cherchait qu’à l’annuler, ou plutôt l’annihiler. Elle plongea les lèvres dans sa tasse de thé en cherchant quelconque solution pour changer de conversation, ce qui s’avérait compliqué au vu du tempérament de la plus âgée. « Et bien… J’aurais pu tomber plus mal. » tenta-t-elle sans réellement conviction, ne voulant pas vexée sa cousine qui ne voyait pas un fléreur sur le pas de sa porte.



Dernière édition par Lys Malefoy le Mar 8 Jan 2019 - 21:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mildred O. Nott



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 295
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | jenesaispas
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Confessions et tasses de thé | LYS Empty
MessageSujet: Re: Confessions et tasses de thé | LYS Confessions et tasses de thé | LYS EmptyDim 7 Oct 2018 - 13:24

Un havre de paix. La maison Nott était-elle cela ? Était-ce son rôle désormais que la famille n’avait qu’un nom à entretenir et non pas d’héritiers ? Mildred était sceptique. Si sa mère ne travaillait pas – car ce n’était pas là son rôle – son père rentrait tard, sans doute pour ne pas croiser les traits de cette fille qui l’avait tant déçu. La petite poupée si jolie mais dont aucun enfant ne veut car elle est différente, étrange ou bizarre. Sans doute que tout l’intérêt qu’elle pouvait avoir s’était envolé, la maison Nott en effet, avait cela de paisible : plus personne ne se poussait pour être accueillit par Ouranos et Gaea et personne encore ne venait faire de courbettes à Mildred dans l’espoir d’avoir sa main en mariage. Pourtant, quiconque viendrait, jeune ou plus âgé, obtiendrait gain de cause, du moment qu’il ferait parti d’un des vingt-huit noms sacrés. Mais même avec cette garantie, personne ne venait. C’était dire à quel point elle était une pestiférée. Lys était plus jeune, plus jolie sans doute, en meilleur santé aussi. Et elle avait trouvé assez facilement un fiancé tout à fait correct tandis que sa cousine vivait dans le souvenir de ses fiançailles ratées avec un Lestrange. Quelle triste destinée que voilà. Néanmoins, ce que Lys ne soulevait pas – par politesse à n’en point douter – c’est qu’il faisait une température glaciale dans la maison. Comme si, par le biais des degrés, l’on soulignait comme la maison perdue dans Leeds était mise à l’écart. Personne ne venait, personne n’était là dans la journée – à part la malheureuse héritière – pourquoi donc s’embêter à chauffer l’endroit ? Le petit efle s’échinait pourtant à faire survivre les flammes dans l’âtre sans que la jeune femme ne daigne lui en vouloir. Le pauvre avait aussi froid qu’elle et s’occupait merveilleusement bien de sa chambre. Comment lui en vouloir donc de ne pas arriver à allumer une cheminée qui était éteinte la plupart du temps ? Fort heureusement, les tasses fumantes que Pok leur avait apporté avaient au moins cela de bon qu’elles laissaient échapper une chaleur délicieuse entre leurs doigts glacés.

Mildred était beaucoup plus heureuse de penser au mariage futur et proche de sa cousine plutôt que de s’inquiéter de la température d’une maison qu’elle n’était pas capable, ni même en droit, d’entretenir. Lys pourtant, n’avait pas l’air de partager sa joie, mais la jeune héritière, dans sa bonne humeur habituelle, ne releva pas plus qu’elle ne vit, le voile se poser dans les yeux de Lys. “Oui, exactement !” appuya-t-elle en hochant la tête de manière entendue, “il a ton âge, tu as beaucoup de chance ” ajouta-t-elle encore. Si l’âge n’était pas pour elle un critère rédhibitoire comme Rabastan avait été plus âgé de quelques années quand même, Mildred cependant craignait de se voir mariée à un veuf de soixante ans, soit l’âge de son père environs. “Tu es ravie, n’est-ce pas ?” demanda doucement la jeune femme en portant sa tasse à ses lèvres. Comment ne pas l’être ? La jeune femme remplissait le rôle pour lequel elle était destinée, n’était-ce pas formidable ? D’autres n’avaient pas cette chance pensait-elle toujours en laissant ses yeux noisettes se perdre dans le vague. Elle revint cependant vite à la réalité pour enchaîner : “Il est encore trop tôt pour parler cérémonie, mais tu as déjà tes préférences ou tu es perdue dans la noir ?”. Mildred ne voyait pas – ne voulait pas voir ni même comprendre d’ailleurs – comment l’on pouvait être triste à l’idée d’être fiancée. Oh, ce n’était peut-être une personne que l’on aimait, elle en convenait, mais c’était mieux que rien. Lorsqu’elle avait d’abord été fiancée à Rabastan, elle ne l’aimait pas, le connaissait à peine. Il en allait de même pour Walden MacNair. Pourtant, elle aurait été ravi d’en épouser un, même si le Lestrange était toujours celui qui avait la mainmise sur son coeur.


(706)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lys Malefoy



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 416
| AVATARS / CRÉDITS : Valentina Zenere (c) McFlurry.
| SANG : Pardon ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père.
| PATRONUS : Un Renard.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Confessions et tasses de thé | LYS Empty
MessageSujet: Re: Confessions et tasses de thé | LYS Confessions et tasses de thé | LYS EmptyMer 9 Jan 2019 - 0:21

Mariage, mariage et encore mariage. Lys ne se considérait, et n'était, encore une adolescente n'ayant entamé sa cinquième année qu'il y avait quelques mois, comment pouvait-elle alors envisager une quelconque union ? D'autant plus qu'il fallait ajouter à cela le fait que le futur époux soit Amycus Carrow, au jour d'aujourd'hui, elle préfèrerai avouer mille fois que le père de Wilda Gryffiths était son oncle ou qu'elle avait été fiancée à Sirius Black à sa naissance que d'avouer son mariage avec cette brute sans cervelle qu'était son fiancé. Elle en frissonnait, certainement aidée par le froid qui régnait encore dans la pièce malgré le fait que l'être chargé de maintenir cette maison chauffée se battait avec la cheminée. Mais il fallait dire que Carrow était toujours un meilleur choix que celui qu'avait Thomas devant se lier à Proserpine Rosier... Ravie ? Elle ne l'était pas, mais mentir plus à sa cousine était quelque chose qu'elle ne supporterait pas plus. Si la jeune Malefoy était l'une des jeunes filles les plus manipulatrices et arrogantes à souhait de son année, lorsque c'était Mildred qui lui faisait face, elle n'arrivait décemment plus à se cacher derrière ce masque qui lui allait comme une cape. Cérémonie. Mariage. Préférences. Tout se bousculait à ses pieds et elle ne savait plus quoi faire d'Annabeth et Abraxas, ses chers parents, qui avait déjà fixé une date : le lendemain de ses dix-sept soit le 11 août 1978 et lui demandait déjà quelle serait la couleur des nappes. Lys craqua tout simplement et posa sa tasse de thé pour répondre à toutes les questions que sa cousine lui avait posé depuis son arrivée et ce avec sincérité. « Non, je ne vais pas bien : je ne suis pas heureuse non plus d'être fiancé à un idiot sans la moindre parcelle d'intelligence qui a été renvoyé de Poudlard la semaine dernière. Je ne suis donc pas ravie d'être tombée sur quelqu'un de mon âge. » lâcha-t-elle, telle une flèche décochée d'un arc avant d'enchaîner sans laisser le temps à la Nott d'enchaîner. « Et ne je ne veux certainement pas envisager une quelconque cérémonie après avoir passé cinq ans de ma vie à rêver à mon mariage et à choisir tel tissus et telles fleurs avec Sirius Black pour qu'on m'annonce à mes douze ans qu'on annulait tout. » termina-t-elle à bout de souffle tandis que l'elfe la regardait l'air médusé et qu'un silence s'installait. « Pok, s'il te plait, pourrais-tu continuer à chauffer cette pièce ? On meurt de froid. Je sais que tu n'invites jamais personne Milly, mais tu devrais faire plus attention avec ta santé. » Changement de sujet, bonjour. Découvrons-nous une amabilité rare pour les elfes de maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mildred O. Nott



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 295
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | jenesaispas
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Confessions et tasses de thé | LYS Empty
MessageSujet: Re: Confessions et tasses de thé | LYS Confessions et tasses de thé | LYS EmptyMer 16 Jan 2019 - 16:21

Mildred ne comprit pas, dans un long premier temps, que Lys n'était pas du tout du même avis qu'elle. Cela ne lui effleurait même pas le crâne. Pour elle, en tant que femme, on ne pouvait qu'espérer être mariée à un bon parti, si possible quelqu'un d'agréable, et l'on devait produire une descendance. La jeune femme avait vécu avec cela en tête pendant des années, depuis le tout début de sa vie. Ses parents avaient tôt fait de la former à ce futur rôle, et l'héritière, en bonne jeune fille obéissante, avait embrassé ce rôle. Elle serait épouse et mère de petits Lestranges depuis longtemps si Morpheus ne s'en était pas mêlé. Mildred soupira de manière imperceptible tandis que Lys, pour la première fois semblait-il, depuis qu'elle était dans le salon de la jeune Nott, lui répondit avec une telle sincérité que son hôte en resta bouche-bée. Les paroles de sa cousine semblaient s'échapper de sa bouche sans jamais pouvoir s'arrêter et l'héritière, malgré les explications de la Malefoy, ne comprenait pas son malaise. Enfin, même si Amycus était... Moins intelligent que tout autre sorcier, il lui permettrait au moins de faire ce pourquoi elle était née. Elle ne comprenait pas vraiment pourquoi cela lui posait problème. Mildred ferma et ouvrit sa bouche comme un poisson tiré hors de l'eau tandis que la collégienne lui faisait une remarque sur la température ambiante. Cela eut le don, au moins, de la ramener sur terre : « Oui oui » fit-elle à ses derniers propos concernant sa santé. Gênée d'une telle franchise, la jeune femme se contorsionnait les mains pour trouver quelque chose à dire qui ne la rendrait pas potiche. « Enfin, Sirius est bien gentil, et bien charmant mais il n'est plus tout à fait... Eh bien, tu sais. Fréquentable » lui fit-elle remarquer en haussant les épaules comme une fatalité. Elle l'observa avec tristesse. Mildred ne comprenait pas son malaise comme elle avait longtemps été fiancée à Rabastan en étant amoureuse profondément de lui. Ses fiançailles avec MacNair avaient été un tel soulagement qu'elle n'avait pu s'en formaliser.
« Je ne comprends pas ce qui te gêne » avoua-t-elle en essayant d'adopter le ton le plus navrée qu'elle avait pour ne pas la vexer, « je veux dire... Tu dois te marier. Peut-importe bien à qui ». L'héritière se leva finalement fébrilement. Ce n'était pas vraiment comme cela qu'elle avait envisagé toute cette histoire. Elle qui pensait parler joyeusement avec sa cousine de ce qui arrivait, se trouvait bien surprise de constater que toutes les femmes n'avaient pas le même avis qu'elle. Elle se lissa la robe. « Je ne sais pas quoi te dire » lui dit-elle ouvertement, « juste, je suis désolée, Lys ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lys Malefoy



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 416
| AVATARS / CRÉDITS : Valentina Zenere (c) McFlurry.
| SANG : Pardon ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père.
| PATRONUS : Un Renard.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Confessions et tasses de thé | LYS Empty
MessageSujet: Re: Confessions et tasses de thé | LYS Confessions et tasses de thé | LYS EmptyMer 13 Fév 2019 - 19:52

Fiancée. Un mot qu'elle avait l'impression de voir tatouer sur son front dès qu'elle croisait un miroir ou une tierce personne dans un couloir, dans une ruelle, même la plus sombre. Abraxas Malfoy et Morfin Carrow avaient fait l'oeuvre de leur vie. Elle savait parfaitement que la seule pensée de son père avait été dirigée vers le superbe héritage Carrow dont ses petits-enfants hériteraient. Elle le savait capable de marier sa descendance avec celle de Lucius pour pouvoir être certain d'agrandir sa fortune encore et encore. Elle avait eu besoin de vider son sac et Milly était certainement l'une des personnes qu'elle considérait assez "sûre" pour pouvoir le faire. Elle ne fréquentait personne et n'était pas non plus du genre à vouloir couler les autres. C'était l'un des traits qu'elle appréciait chez sa cousine. La serpentard dévisagea son ainée. Qu'est ce que... « Qu'est-ce que tu entends par fréquentable ? » dit-elle outrée de l'idée que se faisait sa cousine du jeune homme. Sirius avait toujours été la personne qu'il était. Il n'avait pas changé depuis ses cinq ans. Tout ça à cause de Gryffondor ? C'était injuste. Elle avouait volontiers, qu'elle ne lui parlait plus, mais ce pour de toutes autres raisons. Elle en avait trop dit. Et ces mots pouvaient être mal interprétés. « Tu ne comprends pas ? » dit-elle d'un rire cynique. « Je ne l'aime pas. Et encore, même comme ça je ne l'épouserai ja-mais, Mildred. Jamais, tu m'entends ? » continua-t-elle. « Je commence sérieusement à croire que tu pourrais épouser n'importe qui tant que tu peux finir enceinte avec des enfants. Une mère pondeuse qui ne fera rien d'autre de sa vie que de suivre docilement un abruti tel que Carrow. » fit-elle la voix haute, d'un ton presque moqueur. Elle aimait sa cousine, mais était parfois stupéfaite de sa façon de penser. De voir les choses. Elle-même était fière de son sang-pur et adhérait aux idées du Lord, mais il fallait parfois se réveiller. Et se dire que si on ne prenait pas les choses en main, les choses ne bougeraient jamais. La jeune fille termina son thé d'une traite et se leva, sa cape encore sur le dos au vu du froid régnant dans la maison. « Je suis navrée que cette joyeuse discussion est terminée ainsi, Milly. Mais je vais m'en aller pour ne pas faire plus d'histoires. » fit-elle en saluant sa cousine avec respect avant de se diriger vers l'extérieur du manoir. « Fluffy ! » cria-t-elle en appelant son elfe qui arriva aussi vite pour la ramener chez elle. Décidément, les prochaines retrouvailles familiales seraient... joyeuses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




Confessions et tasses de thé | LYS Empty
MessageSujet: Re: Confessions et tasses de thé | LYS Confessions et tasses de thé | LYS Empty

Revenir en haut Aller en bas

Confessions et tasses de thé | LYS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le pot de mayonnaise et les deux tasses de café...
» Bastet? C'est pas le nom d'une déesse égyptienne ça ? [PV Bastet]
» Juppé banané
» [1748][PV Lydia et Inferno] Confessions sous les Etoiles
» Un intérieur bien rangé est le signe d'un esprit dérangé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres
 :: Hors Londres :: 
Les lieux d'habitations
-