Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

Once Upon A Time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 179
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Once Upon A Time Sam 30 Juin - 17:40

The first day of you life
21 décembre 1959



Vladimir a su, dès le premier instant, qu'il l'aimerait. Elle était sa lumière, d'ailleurs c'est pour cela qu'il l'avait appelé Svetlana. "Svet", en russe, signifie "Lumière, clarté". Dans un russe plus ancien, cela voulait également dire "qui a la peau blanche ou le cheveux clairs". Si elle tenait des gènes de sa mère, leur fille aurait la peau aussi blanche que la porcelaine et la blondeur des jeunes filles de leur mère patrie. Il déposa un doux baiser sur le front de la petite puis il posa un genou à terre pour mettre sa petite Lana a hauteur de son fils.

- Je te présente ta petite soeur, Svetlana. Tu dois en prendre soin. Elle fait partie de notre famille.

Le petit garçon de deux ans, répondant au nom de Dimitri, hocha la tête. Du regard, Vladimir lui indiqua le large fauteuil, l'invitant à s'y asseoir. Ce que fit le jeune garçon. Alors le père Vassiliev plaça avec précaution le nouveau né dans les bras de son fils qui prit soin de la tenir correctement. Lui aussi, il l'aimait, dès le premier regard.

Irina Vassiliev regardait la scène de loin. Elle avait peur. Avoir une fille...

- Vladimir, souffla-t-elle doucement, éreintée par l'accouchement.

L'homme s'approcha de sa femme et prit ses mains, doucement.

- Elle ne sera pas comme Iryn...
- Mais... la malédiction ?

Iryn était sa sœur, sa petite soeur, morte avant son trente-cinquième anniversaire. Tout comme sa mère, et ses cousines...

- Je briserai cette malédiction, pour notre famille.

Irina hocha la tête mais elle avait peur, peur d'aimer cet enfant qu'elle venait de mettre au monde. Dimitriov reprit sa progéniture dans ses bras et la berça en lui chantonnant un petit air. C'était le 21 décembre 1959, le jour du solstice d'hiver, et il neigeait à Moscou.

You can follow me, you can follow me
I will always keep you safe
Follow me, you can trust in me
I will always protect you, love


Dernière édition par Svetlana Vassiliev le Mar 28 Aoû - 20:21, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 179
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Once Upon A Time Ven 20 Juil - 21:23

Le temps de l'apprentissage
5 mai 1962



- Et souvenez-vous, tsarevna, le dos bien droit, le bras souple et le coude relevé au niveau de l'épaule, parallèle au sol.

Svetlana observait son précepteur avec une grande attention, analysant la posture qu'il venait d'adopter afin de la mimer avec perfection. D'un geste de la main, l'homme d'une cinquantaine d'année qui portait le nom de Chostakovitch invita son élève à prendre la posture. Ce nom ne vous est peut-être pas inconnu. Il s'agit d'un célèbre musicien russe, auteur d'une très récente 13e symphonie, orchestrée par l'Orchestre philharmonique de Moscou. Une famille de sang pur traditionaliste dans un établissement moldu ? Évidemment que non. Le célèbre institut avait sa partie sorcière, très prestigieuse et riche en magie. Pour Vladimir et Irina, ce concert fut une révélation, un véritable coup de cœur. Et après maintes lettres, ce cher Dmitri Chostakovitch avait accepté d'enseigner la musique à leurs enfants.

Pour Dimitri, leur aîné, le piano fut l'instrument de prédilection. Il avait un peu touché à tout avant de se tourner vers les touches noires et blanches. Il pouvait passer des heures sur le clavier à perfectionner son art. Et Svetlana, ce fut le violon. D'ailleurs un fa juste mais encore légèrement tremblotant retentit dans le petit salon du palais.

- Bien, bien, Tsarevna.

La petite sourit alors de touts ses dents. Il en manquait d'ailleurs une. Dimitri, qui observait silencieusement la scène depuis le début, s'approcha de sa petite sœur et embrassa tendrement le haut de sa tête.

- Mon cher Tsarévitch, votre sœur va développer un grand talent pour la musique, tout comme vous.

Dimitri sourit avec retenu mais la petite ne put s'empêcher de rire, emportée par la joie et la félicité. C'est à ce moment là que Vladimir entra dans la pièce. Sa démarche était fière et altière, un prince, un roi, d'où les titre qu'employait le musicien. Tsarevna et tsarévitch signifiant fille et fils de Tsar. Après quelques compliments tout en froideur et retenue, le chef de famille congédia Chostakovitch et se tourna vers sa fille.

- Svetlana, tu ne dois pas te comporter ainsi en société. Ne te l'ai-je pas déjà dit ?

La voix était ferme, froide, incisive, mais avec malgré tout quelques accents de douceur. La petite fille baissa les yeux, honteuse.

- Je vous demande pardon, atïéts.

Vladimir posa un genou à terre et releva doucement le menton de sa fille.

- Ne montre jamais tes sentiments, tes pensées, à qui que ce soit. Ce sont des armes redoutables que les sorciers peuvent utiliser contre toi. Ne les réserve qu'à ta famille, qui ne te trahira jamais, et à tes proches amis, auxquels tu confierais ta propre vie.

L'enfant hocha doucement la tête. Le père embrassa sa fille sur les deux joues et en fit de même pour son fils.il aimait ses enfants. Plus que tout.


Dernière édition par Svetlana Vassiliev le Mar 28 Aoû - 20:22, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 179
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Once Upon A Time Ven 3 Aoû - 21:08

Le traumatisme et les premiers signes de magie
29 décembre 1963



Il faisait tellement noir. Les larmes ne cessaient de couler le long de ses joues. Le noir autour d'elle, dans ce petit espace. Un trou. Très profond. Des briques sombres et humides. Le bas du corps submergé d'une eau claire et pure. Un puits. Comment s'était-elle retrouvée là ? Svetlana jouait dans le jardin du manoir. Le temps était magnifique, au cœur de l'été moscovite, par une belle après-midi. Elle courrait et riait seule. Elle pouvait s'exprimer à loisir tant que personne n'était là pour l'apercevoir.

Lana courrait dans l'herbe fraîche, sautillant, sprintant, galopant. Et puis, elle était tombée dans ce trou. Comment a-t-elle fait son compte ? Il était inutilisé depuis des années alors ses ancêtres avait bouché l'entrée par quelques planches. Ces dernières avaient pourri avec le temps et s'étaient recouvertes de mousses et de mauvaises herbes environnantes. Comment le voir ? Le bois avait rompu sous le poids plume de la jeune slave. Elle avait glissé le long de la paroi et s'était durement réceptionnée.

Voilà des heures qu'elle criait à l'aide et pleurait son frère et ses parents. Personne n'était venu. Le soleil avait perdu de son éclat. La nuit était tombée. Que pouvait-elle faire ? La petite avait griffé la pierre de rage, laissant ses doigts fins saigner de désespoir. Svetlana poussa un nouveau hurlement et il résonna en écho. Son cœur paniquait. Et si personne ne venait. Elle allait mourir ici ? Rongée d'angoisse, elle avait agrippé la pierre et tenté de grimper. Première échec. Elle n'alla pas bien haut. Mais la peur la fit recommencer, encore et encore.

Combien de fois a-t-elle essayé ? Dix ? Non... plus. Beaucoup plus. Cette fois, elle réussit à grimper haut, très haut. Mais la sortie était encore loin. Et c'est là qu'elle entendit ces voix qui l'appelaient. Son cœur manqua un battement et cela la fit déraper et elle s'écrasa lourdement, une fois encore, au fond du puits. Elle hurla. Ils étaient là... si proche. Svetlana leva la main, comme si ce simple geste pouvait suffire, comme si son père était là pour l'attraper.

C'est alors que des étincelles sortirent de ses extrémités et filèrent vers la haute sortie. Quelques secondes plus tard, elle vit une forme descendre jusqu'à elle à cheval sur un balai.

- Papa, pleura-t-elle.
- Ma petite Tsarevna. Tu nous as fait tellement peur.

Il ne lui reprocha pas de pleurer. Elle était effrayée, elle tremblait. Tendrement, son père la serra dans ses bras, la rassura et ils remontèrent ensemble. Depuis, Svetlana est incapable de dormir dans le noir. Le noir l'effraie. Elle panique sans lumière.


Dernière édition par Svetlana Vassiliev le Mar 28 Aoû - 20:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 179
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Once Upon A Time Lun 6 Aoû - 21:06

Les Vassiliev et la musique
21 décembre 1964



- 5 ans, déjà. Ma petite Tsarvena.

Annushka, mère de Vladimir et donc grand-mère de Dimitri et de Svetlana, adorait ses petits-enfants. Chez les Vassiliev, il y avait un véritable amour de la famille. Toujours à s'aider les uns, les autres, avancer main dans la main, organiser des fêtes somptueuses, parfois juste pour le plaisir de se réunir. Ils s'aimaient. Aucune rancœur, aucune discussion, que de bons rapports. Et surtout, ils étaient tous musiciens. C'était l'une des particularités de la famille.

Aujourd'hui c'était l'anniversaire de Svetlana. Une montagne de cadeaux l'attendait. Mais avant, il y avait un protocole à respecter. Tout d'abord, il fallait saluer tout le monde avec l'élégance requise. Les masques de froideur n'étaient évidemment pas présents ce soir. Ils étaient entre eux, en famille. Ils se connaissaient. Ils n'avaient pas à se cacher. Les Anciens avaient priorité évidemment.

Svetlana serra chaleureusement sa grand-mère dans ses bras et cette dernière déposaient de nombreux baisers sur le haut de sa tête, descendant jusque sur ses joues tout en encadrant le visage de poupée de Lana entre ses mains fines, blanches et parfaitement manucurées.

- Qu'est-ce que tu vas nous jouer tout à l'heure ?
- C'est un air pour piano et violon, "All of me" ça s'appelle, répondit la petite avec un petit sourire mutin.
- Oooooh, tu vas jouer avec ton frère alors ?

Svetlana hocha la tête, vivement. Elle avait hâte. D'ailleurs, en parlant de son frère, celui-ci vint à son tour embrasser sa grand-mère et Lana en profita pour l'enlacer également. Cet attachement fit rire la vieille femme.

- Jamais l'un sans l'autre. Quelle belle fratrie. Tu peux être fier de toi, Vladimir.

Le fils de Annushka sourit en bombant le torse et en posant les mains sur les épaules de ses enfants. Oui, il avait une belle petite famille.

- Allez vous préparer, tous les deux.

Les enfants opinèrent du chef et main dans la main ils se dirigèrent vers leurs instruments.

- Pauvre petite, souffla Annushka. Elle a pourtant un avenir prometteur.
- Je vais trouver une solution, déclara Vladimir avec une fermeté qui fit sursauter sa mère.

Cette foutue malédiction. Annushka regarda l'assemblée, majoritairement masculine. Toutes les femmes nées Vassiliev finissaient par mourir avant leur 35e anniversaire. Elle s'enclenchait après leurs 17 ans. Ekatherina , leur lointaine cousine s'est pendue dans l'heure suivant son anniversaire. C'était il y a bien longtemps. La mort la plus récente était celle d'Iryn, la sœur de Vladimir. Une mort horrible qui hante toujours l'esprit de ce dernier. Elle abandonnait d'ailleurs une fille merveilleuse, la petite Lyleïa. Depuis, il faisait de nombreuses recherches afin de briser cette malédiction.

Et puis, la cacophonie des mots, des dernières nouvelles, des simples discussions perdit en intensité et le silence se fit. Ça allait commencer. L'assistance n'avait d'yeux que pour ces deux enfants, l'un au piano, l'autre au violon. Et quel plaisir pour les oreilles.

- Toute la Russie doit connaitre leur talent. Inscrit-les au conservatoires et aux concours de la philharmonie. Je connais bien le directeur.
- De l'époque où tu dansais pour le Bolchoï ?

Annushka sourit. Et quelle époque !


Dernière édition par Svetlana Vassiliev le Mar 28 Aoû - 20:26, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 179
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Once Upon A Time Mar 7 Aoû - 13:55

Départ pour l'Angleterre
1er mai 1966



- Tous les bagages sont faits ?

Les elfes de maisons hochèrent la tête. Leurs serviteurs sorciers étaient alignés dans l'allée, les mains jointes, la tête basse, attendant patiemment que leurs maîtres quittent les lieux. La famille Vassiliev, tout de noir vêtue, faisait un dernier tour dans le palais afin de vérifier qu'ils n'oubliaient rien. Le noir, alors que le soleil brillait fièrement dans le ciel. la couleur du deuil. Hier, Annushka avait rendu son dernier soupir. Si jeune...

Svetlana était triste. Cette nuit, elle avait longuement pleuré, d'abord seule dans la chambre, puis elle s'était réfugiée dans les bras de Dimitri. Il planait dans le palais une sombre atmosphère. Non seulement personne ne voulait de ce départ pour l'Angleterre, mais ils venaient également de perdre leur babushka. C'était un moment difficile. Mais il ne fallait rien laisser paraître. Leurs domestiques ne devaient pas voir leur peine.

- Bien, nous pouvons y aller.
- Père, allons-nous assister à l'enterrement ? demanda Dimitri, le ton neutre et le visage froid.

Le petite Svetlana serrait la main de son frère pour se donner bonne contenance. Elle était de marbre mais son cœur saignait. Vladimir posa une main sur l'épaule de son fils. Annushka avait succombé à un maladie très virulente. De fait, les obsèques avaient déjà eu lieu afin de ne pas exposer plus longtemps le corps et empêcher la propagation du virus. L'homme posa un genou à terre et expliqua la situation. Ses enfants ne bronchèrent pas. Il était fier de leur éducation.

- On pourra passer sur sa tombe ? demanda Lana.

Vladimir hocha la tête. Une fois dans le carrosse, à l'abri des regards étrangers, les masques tombèrent. Irina serra son fils dans ses bras mais ignora totalement sa fille. Svetlana se sentait rejetée par sa mère. A vrai dire, Irina refusait d'aimer sa fille, pas de tendresse ni aucune attention. La jeune femme savait que sa fille était condamnée... alors à quoi bon. Vladimir lui jeta un regard désapprobateur en prenant sa fille sur ses genoux.

Arrivés au cimetière sorcier, des membres de leur famille les attendaient. Svetlana ne voulait pas les saluer, elle voulait aller sur la tombe de sa babushka. Malgré tout, elle suivit le protocole, une fois encore. Quand enfin elle fut libérée de ses obligations, elle courut jusqu'à la stèle de marbre. Ses larmes coulèrent tandis qu'elle sortait son petit violon de son étui. Annushka aimait tellement l'entendre jouer. Alors, pour elle, elle fit glisser l'archet sur les cordes, pour lui dire adieu.

Dire adieu à babushka.

Dire adieu à sa mère patrie.

Dimitri resta à ses côtés, silencieux. Au loin, la famille observait.

- Tu es sûr de ce que tu fais, Vladimir ? demanda son frère Lushka.
- Les Romansky sont aussi partis en Angleterre. Nous ne serons pas seuls. Et puis, il y a ce mage noir...
- Oui, j'ai entendu parler de ce Voldemort. Il a des idées prometteuses.

Vladimir hocha la tête.

- La suprématie sorcière. Il est tant de revenir à cette époque où les gens nous craignaient et nous respectaient. Nous ne devrions pas nous cacher, comme si nous avions honte de ce que nous sommes.

Vladimir fit une pause.

- Mes recherches n'ont mené à rien ici. Je dois quitter l'URSS ou Lana sera perdue.

Les notes de violon pleuraient dans le silence respectueux du cimetière. Lana ne pouvait exprimer sa tristesse comme elle le voulait alors elle jouait pour que la mélodie transmette ses propres sentiments.


Dernière édition par Svetlana Vassiliev le Mar 28 Aoû - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 179
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Once Upon A Time Mar 14 Aoû - 16:06

Le coté obscur de Dimitri
25 décembre 1966



Les cours d'anglais se succédaient ainsi que les réceptions. Svetlana avait beaucoup de mal avec ce pays pluvieux, sans âme. Londres était une ville sans âme. Moscou lui manquait. L'URSS lui manquait. Certes le pays était dur, ferme, froid, mais c'était une partie d'elle.

- Cela fait à peine quelques mois. Laisse-toi du temps, Sisstra.

Dimitri arrangeait son manteau afin qu'elle ne prenne pas froid et il finit par ajuster la chapka sur sa tête.

- Et voilà, la plus belle des jeunes filles de l'Est.

Svetlana se dérida et enlaça son frère. Puis, main dans la main, ils se baladèrent dans les rues de Londres, décorées pour fêter Noël. Il ne neigeait même pas. Tout était lumineux, mais elle, elle trouva tout cela d'une triste sans nom. Leurs pas les menèrent jusqu'à un parc, plus grand et plus joli que les autres. Ils y croisèrent un autre sorcier anglais qui avait sympathisé avec la famille. Dimitri et lui entrèrent dans une grande conversation qui n’intéressait absolument pas Svetlana. Ca tournait autour du Quidditch. Même si elle adorait ce sport, elle ne souhaitait pas s'impliquer dans la conversation des garçons.

Alors, elle lâcha sa main et s'aventura un peu plus loin seule.

- Ne t'éloigne pas trop, Lana.

Svetlana hocha la tête. Evidemment... elle n'était pas sotte. Un peu plus loin, des enfants jouaient ensemble, dans un espace en retrait. Les adultes ne pouvaient les voir de là où ils étaient. Ils pouvaient ainsi faire ce qu'ils voulaient. Il y eut alors un violent coup de vent et son chapeau de fourrure blanche s'envola au milieu du terrain de jeu improvisé. L'un des enfants le vit et le ramassa. Son regard embrasa l'espace jusqu'à se poser sur elle. Aussitôt l'enfant eut un grand sourire et il courut dans sa direction.

- C'est à toi ?

Lana hocha la tête. Le garçon regarda la chapka, intrigué. Il caressa la fourrure.

- C'est doux. C'est quoi ?
- Hermine, répondit-elle avec un léger sourire.

Ce garçon était d'une telle allégresse que c'en était communicatif.

- Je m'appelle John, dit-il en mettant la chapka sur sa tête.
- Svetlana, répondit-elle avec un petit rire tout en retenu.
- Tu as un joli accent. Tu viens d'où ?

Ils discutèrent encore un peu puis, ils se mirent à jouer ensemble. Le petit garçon la prit par la main et la fit courir sur le terrain, chassant un adversaire invisible, inventant une histoire rocambolesque. Puis il remit le chapeau sur sa tête et en profita pour l'embrasser sur la joue. Ses joues rosirent de plaisir mais toutes les bonnes choses ont une fin. Le garçon fut propulsé loin d'elle et une main ensserra son poignet.

- Reste loin d'elle, infâme moldu, dit-il en russe.

Il marmonna doucereusement d'autres mots tout en se rapprochant du gamin, des mots qu'il ne comprenait pas mais qui l'effreyait. Et Dimitri se déchaina, lui donnant des coups de pieds dans les cotes et dans le visage. Les autres garçons voulurent lui venir en aide mais le regard de l'aîné Vassiliev les en empêcha. Quand il les vit partir en courant en hurlant le nom de leurs parents, Dimitri fit volte-face et prit Lana par la main et s'en alla avec elle d'un pas rapide.

- Ne t'approche plus jamais de ce genre d'individu, Lana.
- Pourquoi, lui demanda-t-elle, déçue mais aussi légèrement effrayée par l'attitude de son frère.

Percevant son inquiétude, Dimitri posa un genou à terre et prit sa petite soeur par les épaules.

- Ce sont des moldus. Ils n'ont aucun pouvoir. Il ne mérite pas de fréquenter des gens comme nous. Papa te l'a déja expliqué. Nous sommes purs, d'un rang supérieur.

Svetlana hocha la tête, doucement. Dimitri eut un sourire tout en la serrant contre lui.

- Ces gens là ne sont pas digne de toi, ma petite Svetlana.

Et pour lui, personne ne le sera. Personne n'était assez bien pour elle. Elle était sa lumière, sa Svet. Elle était sienne.


Dernière édition par Svetlana Vassiliev le Mar 28 Aoû - 20:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 179
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Once Upon A Time Jeu 16 Aoû - 21:59

La difficile intégration
1967-1970

Titre musical à venir...


Les premières "pur party" furent particulièrement difficile. Une famille d'émigrés, aussi pure soit-elle, a du mal à s'intégrer dans la bonne société anglaise. Mais Vladimir Vassiliev avait de bons contact et rapidement ils enchaînèrent les dîners.

- Encore un !

Svetlana n'en pouvait plus. Ils n'étaient jamais chez eux, certaines de ses affaires n'étaient même pas sorties des cartons. Par contre, les tenues... une différente à chaque cérémonie et pour chaque occasion. Ils prouvaient par cela non seulement leur richesse mais aussi leur bon goût pour la mode et leur adaptation au code vestimentaire anglais.

- Cela est nécessaire, Svetlana. Alors ne discute pas.

Les mots de sa mère avait claqué tel un fouet. Aucune chaleur, juste une froideur polaire et une intense sévérité. Elle avait toujours été ainsi. Toujours plus proche de son frère. C'était injuste... et pourquoi ? Son père, lui, était aimant pourtant. Combien de fois s'était-elle blottie contre ses genoux ? Alors elle ne broncha pas. A l'aide de leur elfe de maison, elle enfila une robe de soie rose, d'une toute beauté. Apparemment c'était un dîner de fiançailles.

Heureusement, Svetlana se fit quelques relations, quelques amis pour ainsi dire. Il y avait Rabastan Lestrange, plus âgé, de dix ans son aîné. Elle le collait souvent au basque mais elle ne connaissait personne d'autre à l'époque. Elle le trouvait tellement cool, tellement "anglais". Quand il était là, elle se précipitait à ses cotés.

Et puis, il y eut Sirius Black. Un vrai numéro. Il faisait tout pour la faire rire... et il y est parvenu. Quand il a vu qu'elle riait à ses bêtises, aussitôt ils ont commencé à traîner ensemble aux réunions de famille. Et comme elle ne parlait pas encore très bien anglais, Sirius l'a aussi coaché.

- Encore des fiançailles aujourd'hui...
- Eux, pas très heureux, déclara Svetlana dans un anglais encore maladroit et un accent très prononcé.

Les futurs avaient réellement des airs sombres et pas une seule fois ils ne s'étaient regardé.

- Nous, on sera plus heureux.

Et commença alors leur délire d'enfant. Leur proximité s'accentua au fur et à mesure et ils s'amusèrent à parler de mariage... comme des enfants. C'était la belle époque de l'insouciance, même si son père la recadrait de temps à autre sur l'attitude à adopter en société. Lorsqu'elle était dans une salle à part, loin des regards familiaux, elle pouvait se lâcher et rire avec Sirius.

Une autre belle rencontre fut celle avec Thomas Avery. Il prenait des cours de violon et ils avaient le même précepteur... mais pas le même talent. Thomas a rapidement abandonné mais ils n'ont pas cessé de se fréquenter pour autant. Svetlana aime le charrier sur ce sujet. Ce ne sont que des jeux d'enfants. Mais ils sont amis mais toujours à part. Leur complicité se révèle lorsque qu'ils sont seuls, dans un salon loin de la foule ou à jouer seuls dans le jardin.

Mais même parmi les purs, il existe une hiérarchie. Les gens parlent. Alors qu'ils se baladaient sur le chemin de traverse, Irina et Vladimir ont rencontré une famille. Les Weasley. Apparemment, ils représentaient la honte des sorciers de sang pur. Leur pauvreté était... risible. En tout cas c'était les dires des parents mais aussi de Dimitri. Svetlana, elle, se contenta d'observer la scène de loin, désintéressée. Son regard accrocha cette rousse qui semblait être plus ou moins de son âge, Rosalyn Weasley. Une couleur de feu. Elle aimait cette couleur. Mais il n'était pas bon de fixer les gens de la sorte. C'était impoli. Alors, elle détourna le regard et le porta sur le vide, attendant simplement que le "spectacle" se termine.

Mais tout n'est pas rose dans ce monde clos. Deux emmerdeurs : Evan Rosier et Demetrius Flint. Toujours à la titiller. Sans réelle méchanceté. Mais cela avait réellement tendance à l'agacer. Comme son frère pouvait-il l'obliger à fréquenter ses amis. Toujours à la pousser dans ses retranchements.


Dernière édition par Svetlana Vassiliev le Mar 28 Aoû - 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 179
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Once Upon A Time Mer 22 Aoû - 17:19



Les années Poudlard

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 179
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Once Upon A Time Mer 22 Aoû - 17:55

1ère année
1970-1971

Titre musical à venir...


L'arrivée à Poudlard fut particulièrement difficile. Peu d'amis, un anglais encore bancale et une répartition dans un maison différente de celle de son frère. Il était l'un de ses principaux repères. D'ailleurs, elle n'a cessé de faire des aller-retour à la table de Serpents pour passer du temps avec Dimitri. Mais il fallait aussi se sociabiliser avec les élèves de sa propre maison. Qu'allait-elle faire sinon lorsque son frère partirait de Poudlard ? Ce fut extrêmement difficile au début mais Sirius a continué de la soutenir en lui corrigeant son anglais et elle réussit tout de même à se faire quelques liens.

Lindsay Talbott fut une belle rencontre. Pas une réelle amitié ni de complicité, juste un bon feeling. Lindsay et Svetlana sont radicalement différentes, que ce soit dans leur physique ou dans leur caractère tout en venant du même milieu. Elles ne se fréquentent pas beaucoup... et pourtant quand elles sont ensemble, un véritable duo de choc. Elles s'imposent, on ne voient qu'elles. Elles rayonnent. De beauté et de confiance. Et cela s'est réellement accentué avec le temps.

Sinon, elle restait dans son petit cercle de sang-pur, ne parlant que très peu aux autres élèves. Peu... juste par politesse ou obligation voire convention sociale. Et pourtant, elle était intriguée. Elle n'avait que très peu rencontrée de sang-mêlé. Et des né-moldus, jamais. Et pourtant, des personnes comme Emmeline Vance ou Lily Evans l'intriguaient. Mais elle ne tissa pas de liens avec eux... pas cette année en tout cas.

Niveau cours, Svetlana se découvrit un certain don pour le vol. Les cours lui donnaient une telle sensation de liberté, voler au-dessus de tout. Elle se sentait libre. Pour la défense contre les forces du mal, ce fut autre chose... Une honte, monumentale. Svetlana maudissait le nom de Raspoutine a chaque fois qu'arrivait l'heure fatidique. Et l'histoire de la magie ne l'intéressait guère plus. En vérité, elle trouvait que le cours étaient principalement anglocentré. Et, tout le monde le savait, le cœur de Lana était en Russie.

L'année fut longue. Elle ne prit que peu de plaisir... sauf vers la fin. Pendant les vacances, elle se promit de s'ouvrir davantage.. dans un but purement personnel évidemment. Il fallait enrichir son réseau et profiter des connaissances de tous. Ce ne pouvait qu'être bénéfique.


Dernière édition par Svetlana Vassiliev le Mar 28 Aoû - 20:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 179
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Once Upon A Time Mer 22 Aoû - 18:55

2ème année
1971-1972

Titre musical à venir...



Svetlana avait beaucoup grandi. Elle était bien plus grande que la plupart de ses camarades. Cela n'allait pas l'aider à se sentir à l'aise. Et pourtant, elle s'était donnée une bonne résolution : s'ouvrir aux autres. Lana commença avec Emmeline Vance. C'était plus facile. Même promotion, même maison et même sexe... donc même dortoir. Devant l'extrême timidité de cette personne, Lana se retrouva, contre toute attente en difficulté. Comment tisser des liens avec elle ? Elle n'y voyait alors aucun intérêt. Cependant, elle lui découvrit bien des choses au fur et à mesure des mois. Les livres sur sa table de chevet changeaient régulièrement et elle la croisait régulièrement à la bibliothèque. Svetlana fut surprise d'apprécier ces discussions longues et ces débats interminables à propos de tel ou tel livre. Elle n'était qu'un sang-mêlé après tout, une personne bien inférieure. Mais plus qu'Emmeline, c'est Greta Catchlove qui lui a réellement ouvert les yeux à propos des sang-mêlés et nés moldus. Sa fierté s'effrita peu à peu pour laisser place à une réelle curiosité. Si Greta ne cessait de la harceler sur la Russie (quoiqu'harceler était un mot un peu fort puisqu'elle aimait parler de son pays), Svetlana se mit à lui poser des questions sur ce monde moldu qu'elle ne connaissait pas.

Cette ouverture aux autres ne plaisait pas à son frère. Il n'était déja pas très heureux lorsqu'elle se rapprochait des certains sorciers purs, alors des sang-mêlés et des nés-moldus...

La deuxième année signifiait aussi son intégration dans l'équipe de Quidditch. Elle découvrit alors une personne incroyable : Darius O. Abbot. C'était à ce moment là l'attrapeur de leur équipe. Mais au-delà de ça, il est devenu un véritable guide dans son intégration à Poudlard. Sirius était moins disponible et Lana ne lui en voulait pas. Après tout, ils étaient essentiellement entre membres de leur maison. Il s'était fait un nouveau groupe d'amis. Et il était temps qu'elle fasse le sien également. Mais qui dit Darius dit aussi Wilda Griffiths. Svetlana admirait beaucoup cette fille exubérante et toujours souriante mais elle ne pouvait s'empêcher de se sentir mal à l'aise en sa présence. Plus que jamais, elle se sentait terne et sans âme à coté d'elle. Et puis, elle avait aussi l'impression que la brunette ne l'appréciait guère.

Avec ses nouvelles relations, les sorciers purs lui font quelques remarques et certains se plaisent également à l'intimider en se moquant de son accent, son sang étranger ou encore sa froideur. Période difficile. Heureusement, Thomas Avery prend sa défense dès qu'il le peut. Cela sembla toujours surprendre ses amis d'ailleurs... Avec Thomas, elle a gardé d'ailleurs une certaine proximité. Il lui arrive parfois de lui laisser son violon pour voir ce qu'il peut en faire, mais... peine perdue.

Cette année s'est donc placée sous le signe de l'ouverture et l'intégration. Arrivée fin juin, Svetlana fit un petit bilan et se révéla satisfaite. Son cercle s’agrandissait et sa curiosité ne cessait de grandir. Elle n'avait qu'une hâte, revenir à Poudlard. Parce qu'elle se sentait chez elle la bas désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 179
| AVATARS / CRÉDITS : Amanda Seyfried
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir
| PATRONUS : Renard des neiges
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Once Upon A Time Mar 28 Aoû - 21:55

3ème année
1972-1973

Titre musical à venir...



L'année de tous les défis et où les liens se resserrent. Svetlana a passé son été à lire et échanger sur ses lectures avec Emmeline. Cette fille est réellement incroyable, elle en est désormais certaine. Et grâce (ou à cause, selon les points de vue) à ces nouveaux liens, Lana revoyait totalement son jugement sur les sangs mêlés et les nés moldus. Ils n'étaient pas incompétents comme l'affirmaient sa famille ou d'autres membres purs. Bien au contraire.

Et elle le vit bien cette année grâce à son binôme avec Lily Evans. Une fille brillante. La jolie rousse l'aide beaucoup à améliorer son niveau en défense contre les forces du mal. Il faut dire que son niveau est particulièrement médiocre. Après tout, dans sa famille, les femmes n'ont pas vocation à se défendre, ni à se battre. Et comme Lana n'aime pas recevoir sans contrepartie, la belle s'est mise en tête de la faire voler, la mettre à l'aise dans les airs.

Toujours dans l'optique de s'améliorer, Svetlana s'est trouvé un repère en la personne de Matthew Carter. Mais le modèle a atteindre et bientôt devenu un niveau a dépasser et Matt s'est pris au jeu. Ils sont toujours en éternelle concurrence, toujours à comparer leurs compétences et leurs résultats. Bien sûr, Svetlana ne lui avouera jamais qu'elle le respecte beaucoup, et qu'elle l'admire... mais elle le pense... très fort.

L'autre belle découverte fut celle de Gabin Ollivander. Le courant est passé très vite entre les deux. Jamais Lana ne s'était sentie aussi à l'aise avec une personne. Très rapidement, elle a découvert les deux facettes du jeune homme et lui a pu découvrir quelque peu qui elle était derrière ce masque de glace. Et le fait qu'il aime le violon, secrètement, a également joué dans ce rapprochement. Lana ne joue que très rarement devant les gens. Gabin fait partie des exception avec Darius.

En parlant de Darius, leur amitié se renforce. Il devient comme un grand frère pour elle, son Dimitri version Serdaigle. Par contre la tension entre Lana et Wilda ne semble pas s'améliorer. Elles se regardent toujours en chien de faïence, jamais un mot l'une pour l'autre. Elles s'évitent royalement. Et pourtant, Lana aimerait découvrir cette fille dont Darius ne fait que des éloges.



à continuer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Once Upon A Time

Revenir en haut Aller en bas

Once Upon A Time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» All Time Low

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: Ecrivez votre histoire :: 
Vos biographies
-