Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

Le hasard est une loi qui voyage incognito ϟ FT. Wilda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 112
| AVATARS / CRÉDITS : Charlie Hunnam - © LY52 (avatar) - code signature par XynPapple.
| SANG : Sang-Mêlé, les puristes en douteraient aisément.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide.
| PATRONUS : Un Renard.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Le hasard est une loi qui voyage incognito ϟ FT. Wilda Lun 2 Juil - 21:25

Le hasard est une loi qui voyage incognito.
ϟ Wilda & Yrian
••••

Juillet 1976, auberge "la Toque ensorcelée". Un grincement insistant. Une poignée ricanante et joueuse. Un courant d'air assassin. Un bon lui suffit. Baguette en main, bras tendu, sens en alerte, le regard scotché sur le bois mitée de la porte de chambrée. Le panneau boisé s'ouvrit à la volée. Un large sorcier, qui aurait peiné à passer son encadrement se dressait devant lui. Silhouette chancelante à l'équilibre fragile. Regard médusé. Un filet rubis traversait la pièce projetant le bougre contre le mur de l'allée. Une œillade sur celui qu'il avait pris pour son agresseur et il comprit rapidement qu'il n'avait rien d'un suppôt de mage noire. Une simple viande saoule ayant pris une mauvaise décision, ouvrant la mauvaise porte. »Dritt...Enervatum« murmura le norvégien d'une voix à demi éveillée. L'ivrogne dans une démarche titubante entreprit de quitté la pension en laissant quelques jurons inaudibles. Au dehors, les rayons lunaires se laissaient chasser par les premiers éclats matutinaux. Les oiseaux s’égosillaient d'un chant approximatif. La rosée couvrait dans une toile scintillante les vallons qui se dessinaient au travers de la lucarne. Le sorcier aurait volontiers brigué quelques instants de plus sous le linge de sa paillasse, mais il se devait de s'extirper de son lit. Il écarta couverture et oreiller et s'asseyait prêt de l'oculus, puis l'ouvrit. Tandis que l'air frais l'aidait à émerger, l'oubliator tira un parchemin vierge et une plume de son barda et s'employa à rédiger une lettre. Plongé dans ses écrits, il ne remarqua pas l'imposant hibou grand-duc qui venait tout juste de se poser sur la table de nuit. L'animal lui asséna un coup de bec sur le dos de sa main libre et le scruta de son regard impénétrable. Une petite caresse et il glissa le manuscrit roulé et ficelé entre les serres du rapace, sortit ce qui ressemblait à un biscuit de son sac et le tendit à l'oiseau. » Bård kommer tilbake til landet!* Allez files. « soufflait-il à son fidèle animal l'accompagnant d'un ample mouvement. D'un battement d'ailes, le large hibou s'envola au travers de la lucarne et disparut. Soupirant, le norvégien sentit naître en lui le mal du pays. Il enviait le volatile. Le sorcier arborait une tenue moldue dissimulée sous sa cape, baguette en bandoulière dans une doublure, il était fin prêt pour attaquer cette nouvelle journée. Comme il le craignait, l'auberge était déserte. Les âmes encore plongées dans les abîmes de leurs songes. L'idée de passer cette journée, qui s'annonçait radieuse, à patrouiller parmi les fadas de Quidditch ne l'enchantait guère. S'assurer qu'aucun moldu ne s'approche de la barrière qui entourait le site. Fouiller les nouveaux arrivants afin de garantir l'entrée d'aucun objet ou personne suspect. Faire de la lèche aux officiels pompeux. Des tâches toutes aussi importantes qu'ingrates, tandis que d'autres s'amusaient, festoyaient. Il s'étira et pris le chemin du hall d'entrée lorsque le craquement de l'escalier se perdit en raisonnant dans la salle à manger.

••••

by Wiise


Citation :
— 529 mots
— Ouvrir un sujet


Dernière édition par Yrian R. Skagen le Lun 13 Aoû - 5:50, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

CAPITAINE SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 308
| AVATARS / CRÉDITS : Daisy Ridley
| SANG : Mes deux géniteurs sont sorciers, mais ma lignée n'est très certainement pas pure


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Le hasard est une loi qui voyage incognito ϟ FT. Wilda Mer 18 Juil - 3:34

Sous le lourd duvet d’un lit d’occasion de La toque ensorcelée, les jambes d’une jeune femme à peine dans la fleur de l’âge étaient secouées de tremblements incessants. Ses orteils se trémoussaient et ses pieds s’entrechoquaient plutôt violement. L’un aurait pu croire que ces convulsions étaient causées par un froid hypothermique, par une frayeur innommable ou encore par un niveau de stress frôlant la névrose. Cependant, quiconque connaissant Wilda Griffiths savait pertinemment que les soubresauts qui animaient ses gambettes aux petites heures du matin étaient reliées à un trop plein d’énergie, une impatience pimpante et peut-être même à une pincée d’agacement. La sorcière était dégoûtée d’avoir été écartée des festivités de la veille et rétrogradée de la tente à l’auberge, car ses parents voulaient ‘faire la rumba avec leurs potes’. Seule dans son lit, elle leva les yeux au ciel et bascula vers la gauche. Elle les connaissait tous, leurs amis. Et puis elle était une adulte maintenant : clairement elle pouvait enfiler quelques verres en compagnie du cercle social de ses géniteurs. Elle les ferait même rire ces ainés, leur montrerait sans doute comment se déhancher un peu!

En toute honnêteté, la jeune femme se sentait surtout terriblement lésée d’être écartée des festivités de la Coupe, bien qu’elle devait s’avouer ne pas être encore prête à entendre ses parents s’égosiller en blagues salaces. L’ambiance du camping était tellement plus trépidante que celle de cette vieille auberge. On pouvait s’y balader, parmi les fêtards contents d’être heureux, et s’y faire moult amitiés improbables et éphémères qui pourtant resteraient en mémoire bien plus longtemps qu’elles avaient existées. Ces soirées à l’atmosphère grésillant et aux dénouements impromptus la faisaient vibrer d’excitation, de curiosité et de vie. L’idée d’en manquer ne serait-ce qu’une seule suffisait à la faire taper des pieds. Ce n’était pas tous les quatre ans que la Coupe du Monde de Quidditch s’installait en Angleterre nom d’une gargouille ! Pour cette passionnée de Quidditch et de festivités, l’occasion devait être vécue à plein régime. D’ailleurs, comme si les évènements n’étaient pas suffisants pour rendre Wilda intenable, elle ne s’était pas entrainer de la semaine. De la se-mai-ne. Elle qui se claquait régulièrement deux entraînements de Quidditch par jour, de préférence soutenus d’une séance de musculation et de course, n’avait pas levé le petit doigt en six jours. Ça vous donne une idée du niveau d’énergie qui bouillonnait dangereusement en elle.

Soudainement, la sorcière bondit hors du lit, comme piquée par un Billywig, enfila un short et un top de sport, calla un verre d’eau et descendit les escaliers en trombe, réveillant probablement au passage quelques pauvres âmes endormies. Il devait être 5h, elle devait se bouger. La poursuiveuse courue près d’une heure parmi les fêtards aguerris, évitant de peu quelques ivrognes échoués sur son chemin, le son des derniers pétards ponctuant parfois ses pas.

Dégoulinante de sueur, un peu sonnée de certaines scènes dont elle avait été témoin, mais nettement ressourcée, Wilda poussa la porte de l’auberge et se dirigea en bondissant vers la salle à manger. « Bon matin gentilshommes et gente dame ! » s’exclama-t-elle d’un ton pimpant au barman et à la barmaid dont les cernes s’étiraient jusqu’au sol. Outre un homme avachi sur une table, ronflant, la salle était déserte. « Qu’est-ce que vous cuisiner de si bon matin? J’ai une faim minotaure ! ». Dire que les employés lui lançaient un regard noir aurait été un euphémisme. Une silhouette élancée et allèchement musclée, qui s’approchait du comptoir attira son attention. « Yrian ! » s’écria la jeune femme en bondissant de son tabouret dans un élan pour venir l’enlacer – un élan qu’elle stoppa net en se rappelant qu’elle était suante à souhait – « Levé spécialement pour petit déjeuner avec moi, je suis flattée » continua la jeune femme, les yeux pétillants de malice : son trop-plein d’énergie n’était peut-être pas maîtrisé finalement.

Yrian était un bon ami de son père, Roderic. Elle le connaissait depuis qu’elle était une minuscule boule d’énergie sur deux pattes et il occupait une place de choix dans l’échelle des gens pour qui elle avait du respect. Les soirées thés & discussions – parfois Whisky, mais ça elle ne s’en était rendu compte que bien plus tard – entre les deux hommes avaient toujours fascinées la petite et semblaient faire parties de la poigné de moments où elle était calme et silencieuse. Le norvégien faisait partie des rares élus qui connaissait la Wilda posée et attentive. Alors que l’enfant, l’adolescente et maintenant la jeune femme, dévorait chaque parole de son père sur la justice sociale, elle s’était vite abreuvée de celles d’Yrian, non sans développer un petit faible enfantin et innocent pour cet homme, qui comme son père, était intelligent, critique et juste. À sa défense, quelle gamine ne serait pas charmée par un bel homme qui discoure avec fermeté sur l’égalité entre les créatures magiques et les sorciers? Elle aurait peut-être dû aller se doucher.  « T’as le temps de prendre une bouchée avec la seule âme à jeun qui vit encore ? » demanda-t-elle les yeux brillant d’espoir. Elle sembla soudainement se rappeler que l’homme n’était pas son ami, mais bien un ami de son père, qu’ils n’avaient jamais partagé un moment seul à seul, qu’il ne la connaissait pas sous son jour pimpant, qu’il avait 14 ans de plus qu’elle et qu’il n’avait peut-être pas envie de converser avec une gamine surexcitée avant même d’avoir pris son café. Ses joues rosirent légèrement et elle ajouta : « Je… si tu n’as rien de prévu, euhm… si tu veux, t’es pas obligée non plus. Pardon, j’ai beaucoup d’énergie le matin. »

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 112
| AVATARS / CRÉDITS : Charlie Hunnam - © LY52 (avatar) - code signature par XynPapple.
| SANG : Sang-Mêlé, les puristes en douteraient aisément.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide.
| PATRONUS : Un Renard.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Le hasard est une loi qui voyage incognito ϟ FT. Wilda Mer 18 Juil - 14:48

Le hasard est une loi qui voyage incognito.
ϟ Wilda & Yrian
••••

Une silhouette à peine éveillée survola les escaliers de cette auberge, qu'elle trouvait malfamée, mais qui faisait amplement l'affaire pour une bonne soirée de repos. Cette ombre fila dans la plénitude baignant la salle de réception, - vidée de toute âme à quelques exceptions près. Sur une table centrale trônait les restes d'un cadavre enivrés par les festivités trop arrosées de la veille. Derrière les comptoirs, le couple de tenancier s’affairait, la mine déconfite, autour d'une jeune cliente. Une clientèle difficilement reconnaissable dans le jeu d'ombre matinal. Le norvégien, sa cape de sorcier jeté sur les épaules, les paupières encore engourdies par le sommeil, se dirigea vers la sortie de l'établissement le pas leste. Lorsque son nom déchira le calme de la salle à manger. Une voix qu'il eut un peu de mal à reconnaître dans les échos de cette apostrophe.  Le scandinave pivota machinalement sur lui-même. Dans un élan énergique, la demoiselle se précipita vers lui, dégoulinante de sueur, le regard illuminé de mille feux. Il ne fallut pas bien longtemps à l'ancien Kostein pour éclairer sa lanterne. Wilda Griffith, fille de Roderic Griffith, intellectuel avec qui l'oubliator appréciait se perde en discussion autour d'un bon thé - ou d'un whisky pur feu lorsque leur 'conférence' s'éternisait jusqu'au coucher du soleil. Un grand homme avec qui il partageait plus de point commun que son paternel, - lui aussi très au goût des sujets magiques. Au gré de leur débat sur la cause des créatures magiques, leurs droits et le dédain de la société à leur égard, le norvégien avait vu miss Griffith grandir durant ses visites au manoir familial, mais n'avait entretenu que peu de contact direct avec cette dernière. Ce fut d'un naturel déconcertant que le nordiste lui offrit une accolade qu'elle avait si poliment refrénée.  » Wilda, toujours un plaisir de te croiser. « la salua-t-il d'un ton aussi poli que surpris. Il la toisa d'un regard amical et jovial avant de la jauger de la tête au pied. La jeune femme qu'elle était devenue lui donna soudain un léger coup de vieux. » Regarde toi! « se permet-il dans un compliment maladroit. 'T’as le temps de prendre une bouchée avec la seule âme à jeun qui vit encore ?' Son sourire amusé valait une affirmation enthousiaste. Le scandinave n'avait rien de mieux à faire. Il aurait bien évidemment apprécié de piquer une petite tête dans le lac, - qu'il avait repérer et qui avait arrêté son choix sur cette auberge, mais l'onde calme et aqueuse pouvait bien attendre. Sans même porter une attention particulière à ses dires -qui lui arraché une nouvelle mine réjouie, le garçon des fjords accompagna la jeune femme dans une étreinte mesurée vers le comptoir qu'elle venait tout juste de quitter. » J'avais rendez-vous avec des stangulots, mais ils pourront bien se passer de moi pour quelques instants! « ironisait-il en se mettant à ses aises sur l'une des nombreuses chaises vides qui faisait du pied à la desserte. Dans un geste gêné, il interpella les tenanciers, -désolé de les déranger de si bonne heure, en glissant quelques pièces que l'homme bougon s'empressa de ramasser un rictus aux lèvres. » Comment se porte ton père? Et toi, tout va pour le mieux à Poudlard? « s'empressa-t-il de l'interroger en attendant que leur petit-déjeuner soit servi.


••••

by Wiise



Citation :
— 586 mots


Dernière édition par Yrian R. Skagen le Lun 13 Aoû - 3:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

CAPITAINE SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 308
| AVATARS / CRÉDITS : Daisy Ridley
| SANG : Mes deux géniteurs sont sorciers, mais ma lignée n'est très certainement pas pure


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Le hasard est une loi qui voyage incognito ϟ FT. Wilda Ven 10 Aoû - 1:57

La jeune femme fût agréablement surprise – et légèrement paniquée, priant mentalement Merlin pour ne pas sentir trop ‘l’après-sport’ – lorsque l’homme la pris dans ses bras dans une accolade familière. Si son visage n’avait pas été déjà coloré de rouge par l’effort de sa course, ses joues auraient probablement prises une teinte rosée. « Regarde-toi ! » s’exclama-t-il. Définitivement, Wilda était reconnaissante que son visage ne puisse prendre une teinte plus tomate qu’il ne l’était déjà. Une bref sourire taquin dansa sur son visage le temps d’une seconde. Si Yrian n’avait pas été l’ami de son père, elle n’aurait pas retenue sa langue et aurait probablement dit quelque chose du genre ‘eh ouais, regarde il m’a même poussé des seins!’ – en fait cette réplique lui picotait tellement la langue qu’elle passa à deux doigts de la sortir, mais le pauvre homme ne la connaissait pas sous ce côté – heureusement pour les petites oreilles, elle opta pour une approche beaucoup plus posée. « Et oui ! Je ne suis plus la gamine qui épie vos soirées en refusant d’aller au lit » lui répondit-elle avec un grand sourire. Elle aimait particulièrement ces soirées à boire discrètement chaque parole que les hommes s’échangeaient. Si son père avait semé la graine de l’égalité et de l’équité avec ses enseignements passionnants, assister aux rencontres où discussions, réflexions et contradictions y étaient les bienvenues avait sans aucun doute fait fleurir son intérêt, ses connaissances et son esprit critique.

La sorcière se laissa guider vers le comptoir – au grand damne des tenanciers qui croyaient bien s’être débarrassés de sa bonne humeur matinale – et pris place aux côtés d’Yrian. Wilda plissa des yeux au souvenir de sa dernière rencontre avec des strangulots. Elle n’en revenait pas encore de la chance qu’ils avaient eu de s’en sortir sans aucun mort… « Oh là là » commença-t-elle en levant les yeux au ciel, « parlant de papa et de strangulots…tu sais que j’ai beaucoup de respect envers ces créatures et que je n’encourage pas du tout qu’on s’impose dans leur habitat naturel…mais de là à les avoir chez soi…! » continua-t-elle mi amusée, mi découragées, « Tu sais le Lac-des-trois-arbustes qu’ils ont renfloué à pour aménager le stade de Quidditch… évidemment, Roderic – tu connais mon père – a jugé l’extradition des strangulots innaceptable, ce qui est vrai, maiiiiiis, papa a décidé de les héberger dans notre piscine temporairement. Disons que je l’ai découvert à la dure lors d’une chaude soirée de juillet avec quelques amis… C’était très louable, mais les strangulots ne connaissent pas la reconnaissance et j’ai passé proche d’y perdre 2-3 copains. » termina-t-elle sans pouvoir s’empêcher de rigoler un peu. Drôlement, elle omit de mentionné qu’elle n’avait pas portée attention à l’avertissement de son père, car évidemment Roderic lui avait bien dit qu’il y avait une horde de créatures semi-dangereuses dans la piscine familiale mais Wilda, le cerveau enivré par la foule, l’excitation et l’alcool – elle était majeure maintenant…pas que la minorité ne l’ait vraiment retenue auparavant – avait momentanément oublié ce léger détail. « Bref, papa va bien… un homme toujours aussi incroyable » dit-elle, les yeux brillants. Wilda estimait tellement son père, elle ne connaissait personne d’aussi intelligent, mais surtout, d’aussi bon. Son patriarche aurait pu monnayer ses connaissances, en tirer avantage, mais rien de tout cela ne l’intéressait : il recherchait inlassablement afin d’améliorer la cause des plus démunis, il discourait, il réfléchissait, n’en dormait parfois pas, sans jamais se laisser abattre par les obstacles ou l’inaction sociale. Il avait un respect profond envers chaque  être vivant, il était animé d’une mission qui le passionnait. La serdaigle espérait un jour assumer un tel rôle au sein de la société. « De mon côté, je vais bien, je m’apprête à débuter ma toute dernière année à Poudlard…» déclara Wilda. Malgré une légère pointe de nostalgie, l’idée qu’il ne lui restait plus qu’un an au premier cycle l’excitait. Elle avait d’innombrables projets : la jeune femme envisageait de s’inscrire à l’école de justice magique – ou celle de commerce international, elle n’en était pas encore certaine, mais tant qu’elle pouvait défendre les plus faibles contre les impacts de la mondialisation sorcière et tenter d’augmenter leur qualité de vie – et elle prévoyait tenter les sélections des Harpies dès juin. Rien qu’à y penser son cœur ratait un battement. « Et toi, Yrian, tu deviens quoi? » demanda-telle, intéressée.

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 112
| AVATARS / CRÉDITS : Charlie Hunnam - © LY52 (avatar) - code signature par XynPapple.
| SANG : Sang-Mêlé, les puristes en douteraient aisément.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide.
| PATRONUS : Un Renard.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Le hasard est une loi qui voyage incognito ϟ FT. Wilda Lun 13 Aoû - 4:39

Le hasard est une loi qui voyage incognito.
ϟ Wilda & Yrian
••••

En sa présence, le norvégien avait eu cette désastreuse impression d’avoir vieilli. Sa manière de s’adresser à cette interlocutrice matinale, bien trop pompeuse. Cette jeune fille qu’il avait vu grandir au gré de ses visites aux manoirs de Griffiths. Cette même gamine qu’il avait surpris à plusieurs reprises à les épier aux embrasures de portes mal fermées. Toute fois ces petits impairs somnambules semblaient avoir eu un effet plus que bénéfique sur cette sorcière aussi ouverte d’esprit que pouvaient l’être Roderic et le scandinave. Si bien que lorsque leur conversation dévia naturellement vers les strangulots, le kostein ne fut pas plus surpris que cela, - quant aux taverniers, cela n’étaient clairement pas à leur goût, pas plus que ne l’était leur déjeuner trop matinal. Ainsi le bleu et or écouta avec une attention particulière le récit farfelu de miss Griffiths et des mésaventures de ces amis. Bien qu’au courant de cette histoire de déménagement provisoire - dont il s'était farouchement opposé, de cette colonie d’êtres de l’eau, il était tout à fait impensable pour l’amoureux de cette faune si précieuse, qu’une nuée de stangulots puissent avoir élu domicile dans un habitat aussi hostile qu’une piscine.  «Ces veracrasses du Ministère,  jura-t-il plus pour lui-même de peur d’être entendu par des oreilles indiscrètes. A force de rabaisser ces créatures, le Ministère finira avec une rébellion sur les bras, bougonna-t-il tout en étouffant sa voix dans son poing.   J’essaierais de contacter une connaissance au bureau de contrôle des créatures magiques pour faire évacuer les strangulots dans un endroit plus sûr pour tout le monde en toute discrétion. Cela évitera par là-même bien des ennuis à Roderic.» Bien qu’alarmé par cette nouvelle, le fils de fjords ne put s’empêcher de trouver la situation loufoque. Par la barbe de Merlin, quel sorcier sain d’esprit pouvait bien accueillir des êtres aussi imprévisibles et peu prompts à la domestication dans une simple piscine. De plus, si jamais cela s'était répandu, l'oubliator n'aurait pas donné chère de la peau de ce vieux bougre. Cette vieille branche restait fidèle à elle-même, toujours prêt à se porter aux côtés des plus vulnérables, ce qui signifiait que tout allait pour le mieux dans le meilleur des chaudrons.  Et alors que la serveuse, une bonne femme aux cheveux grisonnant leur portait leur petit-déjeuner sur un plateau grossièrement dressé, la Serdaigle lui annonça qu’elle s’apprêtait à faire sa toute dernière rentrée à Poudlard. «Guds navn*, s’exclama-t-il tout en recrachant sa gorgé de jus de citrouille. Dernière année tu dis ? Par le caleçon de Merlin, il est loin le temps où tu n’étais pas plus haute qu’un botruc !» Nouveau coup dur pour la fierté du sorcier. Son visage stupéfait venait de prendre quelques rides de plus, pas de quoi se faire des cheveux blancs, mais tout de même, elle ne pouvait pas avoir grandi si vite ! «Tu as déjà une petite idée de ce qui t’attends après Poudlard, l’interrogea-t-il tout en épongeant le comptoir inondé de fluide orangé.» Une sorcière aussi érudite que Wilda ne pouvait avoir que des ambitions à la hauteur de son talent. De plus le norvégien avait eu vent, que le jeune femme n’était pas en reste sur un balai. Une poursuiveuse hors pair d’après les mérites de son paternel, le portrait craché de sa mère à en croire les rumeurs. Après, il lui restait encore une année et quelques examens pour se faire une idée de son futur professionnel. En parlant de cela, la jeune érudit ne finit pas à tarder par le questionner à son sujet. «Toujours  en poste au Ministère, souffla-t-il avec un peu de dépit. Il ne se voyait clairement pas finir à prendre la poussière au bureau des oubliators. La Coupe du Monde de Quidditch nous donne pas mal de besogne, ce dont on aurait pu se passer, mais nous ne sommes pas à plaindre !» Il était vrai que la quantité de travail demandée et fournit par les fonctionnaires était astronomique, si bien que les temps morts furent quasi inexistant pour grand nombre d’entre eux.  

••••

by Wiise


Citation :
— 678 mots
* noms des dieux (mythologie nordique plusieurs dieux toussa)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le hasard est une loi qui voyage incognito ϟ FT. Wilda

Revenir en haut Aller en bas

Le hasard est une loi qui voyage incognito ϟ FT. Wilda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les gens du voyage
» Voyage de Bougainville
» Voyage dans le foin...
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre
» Un ti termi que j'ai trouvé sur internet par hasard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les sujets de l'été
-