GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt

Partagez

Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Flora Dawlish

Flora Dawlish


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 626
| AVATARS / CRÉDITS : Emilia Clarke | savage.
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle-même, abandonnée, seule.
| PATRONUS : un éléphant
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Empty
MessageSujet: Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK EmptyJeu 12 Juil 2018 - 13:51


Certains disaient que seuls les jours de mauvais temps amenaient les mauvaises nouvelles. C'est pourtant par un temps radieux peu commun de l'Angleterre, que Basilius Carrow accueillit le coup de massue derrière la tête qui le maintenait immobile devant sa baie vitrée. Par delà celle-ci, il pouvait voir le monde moldu qui ne le voyait pas. Ses yeux pourtant, ne suivaient personne, restaient indubitablement posés sur la porte d'un petit parc que des enfants poussaient pour s'amuser. Il s'agissait-là d'un drôle de jeu pensait-il simplement. Il aurait pu demeurer là avec un verre d'alcool à la main comme tous les hommes respectables de ce monde, mais il n'aimait pas l'alcool. Comme s'il n'était déjà pas assez bizarre comme cela. Ses mains au contraire restaient au fond de ses poches sans qu'il ne pense à faire un geste pour changer de position. Sur sa table basse, le jeune homme avait abandonné quelques papiers. Des papiers pour ses cours à l'École Supérieure. Et un autre papier à l'information douteuse. Depuis qu'il l'avait lu, il ne bougeait plus. Il ne pensait pas plus d'ailleurs. Son regard était aussi vide que son âme et que son esprit. Le problème, fondamentalement n'était pas la nouvelle. Enfin, la nouvelle le dérangeait mais ce n'était pas tant le pire. Le pire, c'était qu'il l'avait appris de la mauvaise personne.
La patacitrouille passait mal.
Son amie - son ex disons plutôt - allait se marier. Et elle n'avait pas jugé bon de le lui dire elle-même. Sans doute se disait-elle qu'il n'en avait rien à faire, puisque lui-même évitait les mariages comme il évitait son père. Sans doute se disait-elle qu'elle avait le temps de lui en parler, ou non. Sans doute se disait-elle que ce n'était pas important. Peut-être qu'avant de l'apprendre, il aurait dit que cela lui importait peu. Qu'Astora se marie, c'était dans la logique des choses, c'était normal. Pourtant, il y avait ce sentiment profond qu'il tentait d'oublier, d'effacer et d'ignorer qui lui donnait l'impression que non, ce n'était pas normal, du tout.Finalement, il se décida à bouger. Comme une pile électrique, il se saisit de sa baguette, et transplana illico presto pour aller discuter avec Astora Nott, la future Madame Fawley.
Revenir en haut Aller en bas
Astora C. Fawley

Astora C. Fawley


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 130
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Kate Winslet .
| SANG : ⊰ Pur Nott.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : ⊰ Un cercueil d'enfant
| PATRONUS : ⊰ Une Lionne.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Empty
MessageSujet: Re: Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK EmptyDim 15 Juil 2018 - 20:02

Le faire-part que tu n'as jamais reçu



Lorsqu'on est au bord d'un précipice, soit l'on panique, soit on l'ignore. Astora se trouvait être à l'extrême intersection de ses deux attitudes. Paniquée que son choix soit une erreur, mais convaincue qu'il ferait son bonheur. Elle voulait fonder une famille, elle voulait voir au delà de l'immédiat, et penser au futur. Beaucoup d'hommes lui avaient fait leurs cours, certains plus purs que d'autres, parfois même de simples moldus. Mais à vingt et un ans, la jeune Nott rêvait inconsciemment de laisser les conflits du passé derrière elle, et d'enfin acquérir la paix. Et pour acquérir cette paix, elle devait se conformer, un peu, aux exigences de son entourage. Elle voulait se marier, elle voulait des enfants, il fallait juste qu'elle trouve un homme qui faisait parti du registre écrit par son grand-père qui soit à la hauteur.

Au début, il y a de cela plus d'un an, elle avait pensé chercher un homme doux, progressiste, intelligent et respectueux. Un homme qui n'aurait pas été enfermé dans le passé, mais dont les origines familiales l'auraient préserver du changement social. En gros, elle aurait voulu un Basilius Carrow. Mais elle avait très vite abandonné cette folle idée, en se souvenant à quel point il était opposé à ce genre d'engagement. Quelque part, elle aurait profondément souhaité qu'il soit possible de lui faire entendre raison, de réussir à le convaincre. Mais elle le connaissait trop pour avoir ce genre d'espoirs. Quelque part au fond d'elle, elle savait que les sentiments qu'elle avait nourri pour Basil étaient très loin d'être éteints, et brûlaient toujours aussi forts sous les cendres.

Mais elle se devait de regarder l'avenir. Elle ne pouvait pas attendre éternellement un hypothétique changement chez lui, elle devait assurer son futur avant qu'il ne soit trop tard. Marcus était plutôt beau, assez intelligent pour être intéressant, et globalement assez banal pour n'être pas du genre à poser de problèmes, pensait-elle. Lorsqu'il lui avait fait sa demande, elle avait hésité quelques secondes, l'espace d'un battement de cils. Elle était au bord du précipice, mais elle avait choisi d'ignorer le danger, et de courir le long de la falaise. Elle avait accepté. Elle était fiancée.

Depuis ce jour, elle restait plus ou moins continuellement enfermée chez elle, fuyant avec prudence sa future belle-mère homonyme qui la poursuivait pour savoir quelles nappes elle souhaitait pour son mariage. Plus l'échéance approchait, plus elle avait l'intime conviction de faire une immense erreur. Sa belle-famille la dégoûtait, la joie de la sienne à l'idée de la voir mariée la dégoûtait, et elle ne trouvait le réconfort qu'en grignotant des chocogrenouilles qu'elle achetait par hibou postal. Elle avait même envisagé de faire une collection de cartes, avant de se rendre compte que cela ne ferait que l'encourager dans sa gourmandise. Alors qu'elle terminait un paquet, du chocolat fondu collé de façon aléatoire autour de sa bouche et sur son menton, elle entendit quelqu'un transplaner devant la porte de la propriété Nott londonienne, un hôtel particulier de taille modeste mais élégant, et où habitait l'une de ses nombreuses tantes. Alors qu'elle était avachie sur un fauteuil rambouré situé dans sa chambre au deuxième étage, elle se hissa jusqu'au rebord de la fenêtre pour jeter un regard à l'extérieur. Aussitôt, elle plongea au sol, espérant que l'homme qu'elle venait de voir ne l'avait pas aperçue. Une goule chocolatée scrutant par une fenêtre n'était pas vraiment une image qu'elle voulait donner d'elle à Basilius Carrow.

Elle rampa sur le sol furtivement, attrapant un mouchoir qui passait par là pour s'essuyer consciensement le museau. Par Merlin, que venait-il faire ici ? Pourquoi ne l'avait-il pas prévenue ? Elle se releva et descendit l'escalier rapidement, s'arrêtant devant un miroir sur le palier pour vérifier qu'elle était présentable, avant de franchir les derniers pas qui la séparaient de la porte d'entrée. Il toqua, et elle ouvrit aussitôt, se rendant compte au moment même où elle ouvrait la porte que c'était parfaitement louche qu'elle l'ouvre aussi vite.
« Bonjour Basil, qu'est ce qui t'amène ici ? » Elle ne força pas un sourire qu'elle n'avait pas envie de revêtir, et garda ses sourcils très légèrement froncés.


©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Flora Dawlish

Flora Dawlish


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 626
| AVATARS / CRÉDITS : Emilia Clarke | savage.
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle-même, abandonnée, seule.
| PATRONUS : un éléphant
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Empty
MessageSujet: Re: Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK EmptyDim 15 Juil 2018 - 23:37


Basilius n'était pas heureux, c'était le cas de le dire. Apprendre par un tiers qu'Astora - son Astora - était fiancée, et donc à fortiori presque mariée, ça le mettait en colère. Est-ce que, si elle le lui avait appris elle, il aurait été en colère également ? Sans doute. Sa possessivité insupportable le rendait imbuvable. Pour autant, il n'y allait pas pour cracher sa haine à la jeune femme, non, il y allait pour la féliciter. Et avoir des réponses. Pourquoi un Fawley ? Elle méritait mieux pensait-il amèrement. Il ne serait jamais sans doute venu à l'idée du jeune homme que si elle se mariait avec cet homme, c'était aussi de sa faute. Il ne voulait pas se marier, il le lui avait dis. Est-ce qu'il ne l'aimait pas assez ? Peut-être l'aimait-il trop, et peut-être était-ce pour cela qu'il ne désirait pas l'enfermer dans une cage dorée. Ces cages dorées, les parents sang-purs essayaient toujours d'y enfermer leurs enfants, et Basil l'avait tôt compris. Astora aussi, car elle avait cette intelligence vive également, qui avait accroché son regard sombre. A peine était-il arrivé devant la porte de la jeune femme qu'elle lui avait ouvert. C'était à peine si sa main était retombée du loquet. Il leva un sourcil, devant son air faussement innocent.
Silencieusement, il détailla son visage, d'abord pour chercher un quelconque indice qui pourrait lui confirmer ce qu'il avait appris d'une lettre. Jusqu'à ce qu'il tombe sur... "Elles étaient bonnes, tes chocogrenouilles ?" demanda-t-il d'un air badin, comme s'il prenait le pouls pour s'enquérir de sa mort. Astora se rendait-elle compte que son autel sera également sa guillotine ? Il n'insista pas pour entrer. Après tout, ce qu'il devait lui dire aurait pu se dire par courrier. De fait, il n'était pas obligé de rester longtemps sur le pas de sa porte pour la féliciter. "Tu n'as vraiment aucune idée de ce qui m'amène ?" ajouta-t-il plus sèchement qu'il ne le désirait initialement. Il se rappela silencieusement qu'il n'était pas là pour l'accuser. Il était là pour la féliciter, et le seul moyen de le faire, c'était de contrôler ses désagréables ardeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Astora C. Fawley

Astora C. Fawley


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 130
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Kate Winslet .
| SANG : ⊰ Pur Nott.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : ⊰ Un cercueil d'enfant
| PATRONUS : ⊰ Une Lionne.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Empty
MessageSujet: Re: Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK EmptyJeu 26 Juil 2018 - 12:50

Le faire-part que tu n'as jamais reçu



Retrouver le visage de Basilius devant chez elle était une expérience alarmante pour la jeune Nott. La comparaison avec Marcus allait de soit, et était largement à l'avantage du Carrow, bien qu'Astora se refusa à s'attarder sur cette considération. A dire vrai, elle ne souhaitait voir personne jusqu'à son mariage, comme si l'intervention d'éléments extérieurs pourraient remettre en question sa décision hésitante et hâtive sur son avenir. Au fond d'elle, elle savait qu'elle faisait vraisemblablement une grossière erreur, mais la tentation était trop forte de tenter de se construire un bel avenir stable et propre, la jeune femme n'avait pas encore compris que son indépendance d'esprit lui réserverait un destin autrement plus sombre, et totalement inévitable. Du moins, tentait-elle de l'exorciser pour l'instant.
« Où ça ? Il m'en reste ? C'est bon, il n'y en a plus ? » s'alarma la jeune femme, en passant une main autour de sa bouche avec panique, effrayée par l'idée qu'elle pourrait avoir oublié une trace de chocolat. Elle attendit l'acquiescement de Basilius avant de reprendre un visage neutre, feignant d'ignorer la démonstration évidente de sa boulimie.

Astora répondit en fronçant légèrement ses sourcils, ne comprenant pas réellement les motivations du jeune Carrow devant sa porte : « Et bien non. Et je suppose que ce n'est pas pour venir manger mes chocogrenouilles. »  Leur relation était du passé, cela avait plus ou moins fini depuis quelques temps déjà, malgré quelques rechutes lors de certaines soirées pas forcément très sobres. Mais elle doutait que ce fut pour ces questions là qu'elle le trouvait devant chez elle. Il semblait mécontent, ou en tout cas préoccupé par quelque chose. « Enfin, je crois ... » finit-elle par laisser échapper, se demandant un instant si le fabricant de Chocogrenouille n'avait pas déclaré sur tout les toits qu'elle était devenue sa plus grosse acheteuse en l'espace de deux semaines, et que Basil venait pour s'assurer qu'elle ne mourrait pas d'une crise de foie accidentelle. « Tu veux rentrer peut être … ? » proposa-t-elle finalement en se poussant sur le côté, ménageant la place pour que le jeune homme rentre, s'il le désire.


©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Flora Dawlish

Flora Dawlish


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 626
| AVATARS / CRÉDITS : Emilia Clarke | savage.
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle-même, abandonnée, seule.
| PATRONUS : un éléphant
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Empty
MessageSujet: Re: Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK EmptySam 28 Juil 2018 - 15:29


Basil était parti de chez lui sur un coup de tête. Son impulsivité le commandait bien plus souvent qu'il ne l'admettra jamais, et maintenant qu'il se trouvait face à Astora, l'envie de se dérober pour se voiler la face le tentait. Il était venu chercher des réponses sans être vraiment sûr d'être prêt à les entendre. Il avait beau se répéter qu'on ne lui avait pas menti, tourner la lettre dans tous les sens possibles et imaginables, il ne réalisait pas vraiment ce qu'il avait lu. Peut-être que l'entendre de la bouche de cette fille avec qui il avait fricoté le ramènera sur terre. Il la regarda s'activer pour enlever toute trace de chocolat d'un air absent, et finit par lever son pouce pour lui enlever le peu qu'il restait sur l'extrémité de sa joue gauche. "Te voilà propre" commenta-t-il sans sarcasme. Elle feignait  d'ignorer la raison de sa présence, ou peut-être ne comprenait-elle réellement pas le problème. Basilius Carrow mourrait de jalousie de savoir qu'elle allait se marier avec quelqu'un d'autre, voilà tout. Pourtant, voilà quelques temps qu'ils n'étaient plus ensemble, l'un comme l'autre étant tantôt trop similaires, tantôt trop différents. Ils se repoussaient autant qu'ils s'attiraient et leur histoire, brève mais intense, ressemblait pourtant davantage à un sortilège qu'à un tour du destin. Il ne répondit rien à ses petites phrases et pénétra dans la maison lorsqu'elle se poussa pour le laisser entrer. Ses épaules larges supportant sa cape noire lui donnaient un air de corbeau malfaisant. "A dire vrai, Astora, je venais pour te féliciter" dit-il. Il ne pu retenir un ton sarcastique sur le dernier mot de sa phrase, "c'est vrai, après tout, un mariage est un grand événement".
Revenir en haut Aller en bas
Astora C. Fawley

Astora C. Fawley


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 130
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Kate Winslet .
| SANG : ⊰ Pur Nott.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : ⊰ Un cercueil d'enfant
| PATRONUS : ⊰ Une Lionne.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Empty
MessageSujet: Re: Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK EmptySam 11 Aoû 2018 - 12:35

Le faire-part que tu n'as jamais reçu



La personnalité d'Astora alternait lunatiquement entre une impulsivité instinctive, et une réflexion rationnelle à retard. Elle agissait, et ensuite elle réfléchissait. Non pas qu'elle soit incapable d'élaborer ses pensées, mais c'était surtout qu'elle réagissait principalement par instinct face aux situations. Si son instinct lui avait conseillé de fuir Marcus Fawley et ses fiançailles, c'était son esprit qui l'avait convaincu de rester. Etait-ce alors par lapsus qu'elle avait mis tant de mauvaise volonté pour écrire les invitations au mariage ? Et qu'elle n'avait prévenu aucunes de ses anciennes amies ? Au plus profond d'elle-même, elle savait que quelque chose clochait, mais la jeune Nott était trop fière pour l'admettre.

Basilius releva son pouce pour ôter de sa joue un des derniers vestiges de son massacre de chocogrenouille, et notifia sans ironie sa propreté. Il devenait chaque jours plus prévisible qu'elle ne rentrerait pas dans sa robe le jour du mariage, car même si elle n'avait pas doublé de volume, elle avait pris assez aux bons endroits pour remettre en question la coupe de la robe. Le jeune Carrow pénétra dans la maison à son invitation et fit quelques pas dans le vestibule. Astora percevant une gêne profonde au vue de l'attitude sinistre de Basil, se hâta de prendre la direction d'un des salons, faisant voler d'un coup de baguette des tasses, des biscuits et tout un tas de choses pour en recouvrir une petite table. « Tu devrais enlever ta cape, tu vas prendre froid quand tu ressortiras. » lui conseilla-t-elle distraitement même s'il fallait bien avouer qu'un souffle polaire balayait la demeure au travers de la présence du jeune homme.

La jeune femme frissonna à la réponse de Basilius et plissa ses paupières dans une moue suspicieuse. Elle entrouvrit ses lèvres, et les referma aussitôt, fronçant ses sourcils. Astora avait bien envie de lui répondre avec une reflexion rationnelle et d'éviter habillement le piège tendu, mais son instinct lui criait d'attaquer de front. Ce qu'elle fit d'une voix précautionneuse : « Je te remercie... » Commença-t-elle, poursuivant ensuite plus vivement en relevant le menton et en s'asseyant sur un fauteuil situé aux côtés de la petite table : « Quelque chose te dérange dans ce grand événement ? Tu as des récriminations ? » Elle croisa ses jambes élégamment, et attrapa un biscuit qu'elle croqua énergiquement. La frustration remontait, et avec elle, la boulimie de compensation émotionnelle.


©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Flora Dawlish

Flora Dawlish


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 626
| AVATARS / CRÉDITS : Emilia Clarke | savage.
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle-même, abandonnée, seule.
| PATRONUS : un éléphant
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Empty
MessageSujet: Re: Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK EmptySam 11 Aoû 2018 - 21:13

Il coûtait à Basil de venir chez Astora ce jour-là pour la féliciter de quelque chose qu'il n'appréciait pas. Mais il était un homme poli, et admettait sans détour que la jeune Nott comptait un minimum pour lui. Plus que son ex petite-amie, la jeune femme était aussi son amie, et bien qu'il prenne son union pour une scandaleuse méprise - qui n'était pas digne d'elle, en tout cas - il devait lui souhaiter bon courage. Pour ces encouragements-ci, il allait pourtant devoir se faire violence, car créer un scandale chez elle ne ferait que les séparer davantage. Dire qu'il ne vivait pas la chose comme une trahison serait faux, mais il n'était pas encore assez orgueilleux pour croire qu'elle l'aurait attendu toute sa vie. Astora avait une horloge interne qui ne pouvait pas attendre que le dernier Carrow prenne une décision mature, et propre à son rang. Il pénétra dans la maison sans parole particulière et se défaussa de sa cape lorsque la jeune femme lui fit remarquer avec un formidable pragmatisme qu'il allait attraper froid en ressortant. "Pour tout te dire, je ne me destine pas à rester" lui répondit-il en accrochant pourtant - et à l'opposé de ses mots - sa cape sur le porte manteau.

Il la suivit distraitement, et eu une grimace mauvaise lorsqu'elle le remercia de sa félicitation. Elle ajouta une question qui méritait une véritable dissertation. "A ton avis ?" demanda-t-il, ironique, "la liste est trop longue pour l'envisager sous un angle exhaustif". Basilius contrairement à la jeune femme, ne prit pas la peine de s'asseoir. Il ne lui servait à rien de paraître calme alors qu'il était une boule de nerf qui ne désirait qu'exploser. Il n'avait aucun droit sur elle depuis qu'il avait été clair sur ses ambitions matrimoniales. Le jeune homme ne désirait pas se marier, et il ne voulait pas plus d'enfants. S'il aimait sincèrement la jeune femme qui offrait aujourd'hui sa main à un autre, il ne pouvait pas tomber dans le piège d'une union scellée d'une bague. Cela satisferait trop de monde, surtout ceux qu'il ne désirait pas satisfaire. "J'aurais préféré l'apprendre de toi" ajouta-t-il en conservant une certaine neutralité dans le ton de sa voix. Il croisa ses mains devant lui en dardant sur elle un regard enflammé. Basil pensait mériter au moins un faire-part. Il n'avait rien eu et maintenant, elle ne lui offrait même pas d'explication. Ne valait-il rien à ses yeux ? se demandait-il constamment depuis qu'il avait appris la nouvelle. Considérant l'air nonchalant de la jeune femme tandis qu'elle mangeait un biscuit, il se dit sombrement que la réponse était peut-être finalement, "Non".
Revenir en haut Aller en bas
Astora C. Fawley

Astora C. Fawley


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 130
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Kate Winslet .
| SANG : ⊰ Pur Nott.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : ⊰ Un cercueil d'enfant
| PATRONUS : ⊰ Une Lionne.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Empty
MessageSujet: Re: Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK EmptySam 11 Aoû 2018 - 22:29

Le faire-part que tu n'as jamais reçu



La jeune femme épousseta les miettes de gâteaux qui avait juté sur son tailleur d'un geste vif. Astora de ne bien trop comprendre la présence de Basilius en ces lieux, mais n'osait pas encore l'affirmer tout à fait. Se pouvait-il qu'il éprouve une forme de jalousie ? N'était-ce pas lui qui lui avait explicitement ouvert les yeux sur l'absence d'avenir entre eux ? La Nott attrapa un autre biscuit en fronçant ses sourcils à l'écoute de sa question rhétorique. L'air mécontente elle le découpa en deux, puis en quatre, avant de rejeter d'un coup le tas de biscuit dans le bol. « Parce que tu penses qu'il n'y a que toi à avoir une longue liste ? Assis-toi, je te prie, car dans ce cas ça va prendre du temps. » l'invita-t-elle d'un ton net et clair, en désignant d'une main lasse le fauteuil en face d'elle.

La jeune Nott passa ses doigts dans ses cheveux blonds, en gardant le silence pensivement, avant de rejeter derrière son épaule une mèche d'un geste contrarié. Basilius n'avait aucuns droits, et n'avait rien à lui demander, après tout ces événements. Et pourtant, Astora se sentait malgré tout un peu coupable de ne pas l'avoir averti. Elle pianota sur son genoux du bout de ses doigts avant de relever son visage pour scruter les traits familiers de son ami de longtemps et de son ancien amant. « Soit, je concède que ce n'était pas habile. Je te présente mes excuses. » formula-t-elle honnêtement, reconnaissant son erreur, précisant ensuite tout de même : « Néanmoins, sache que je n'ai pas fait les invitations moi-même, j'en ai écris deux et après j'ai laissé ma belle-mère faire le reste. » Quelle sale petite goule totalitaire que sa belle-mère. Son homonyme était l'être le plus distinct d'elle-même qu'elle connaissait sur Terre, et cette vieille carne passait son temps à lui répéter quelle chance elle avait d'épouser son Marcus. Ce Strangulot des marais oubliait un peu trop vite qu'avant d'être la fiancée de Marcus, elle était surtout une Nott. Elle n'était pas la dernière des Wilkes ramassée sur le bas-côté avec un statut du sang pas clair et une dot minable.

Astora pencha son visage sur le côté, scrutant le visage désapprobateur de Basil, se décidant de lui rentrer dedans. La jeune femme avait beau être une serpentarde, elle avait une façon très frontale d'aborder les problèmes. Sans sourire, tout en tapotant de l'index ses lèvres, elle lui demanda d'un ton très direct : « Alors, qu'est ce qui te déplaît ? Tu pensais que j'allais t'attendre toute ma vie ? Ou que j'avais l'embarras du choix dans mes fiancés ? » Le fait est qu'Astora avait bientôt vingt ans, et que pour leur société elle était déjà une vieille fille. Elle avait quelque part eu de la chance que Marcus soit encore disposé à l'épouser, et veuille fonder une famille avec elle. Pourtant, elle demeurait fondamentalement contrariée de l'attitude de Basilius, car s'il était si insatisfait de son choix il ne pouvait s'en prendre qu'à lui même. Astora avait depuis longtemps fait entendre très clairement qu'elle voulait faire sa vie avec lui, et il n'y avait que le jeune Carrow pour refuser les fioritures officielles qui entouraient une hypothétique union, car la jeune Nott détestait les mariages tout autant mais les voyait comme une étape nécessaire pour faire le consensus social dans leur monde tel qu'il était.


©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Flora Dawlish

Flora Dawlish


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 626
| AVATARS / CRÉDITS : Emilia Clarke | savage.
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle-même, abandonnée, seule.
| PATRONUS : un éléphant
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Empty
MessageSujet: Re: Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK EmptyDim 12 Aoû 2018 - 11:59


Basil suivit avec des yeux passifs les mains graciles d'Astora se saisir d'un nouveau biscuit. Il valait mieux, selon lui, les regarder plutôt que de s'attarder sur le visage de la jeune femme. Cependant, il fut forcé de les relever lorsqu'elle lui affirma avoir, elle aussi, une longue liste de récrimination envers Marcus Fawley. Il n'était pourtant pas prêt à en discuter avec elle, puisqu'il ne figurait pas très bien encore, qu'elle allait se marier avec cette sangsue. Entendre de sa bouche des regrets, alors qu'il venait d'apprendre qu'elle allait se marier avec lui, il ne pourrait sans doute pas le supporter. « Sans façon» répondit-il en accompagnant ses mots d'un geste las, « si tu as déjà une longue liste, il est fort probable qu'elle soit ressemblante à la mienne » . Il était plus facile pour lui de lui avouer qu'il aurait préféré l'apprendre d'elle-même. De sa bouche aurait été même plus fameux. Car elle se mariait en sachant que ce n'était qu'une mauvaise idée, et cela, d'une certaine manière, cela le faisait un peu culpabiliser. « Tu aurais aussi pu m'envoyer une lettre »  observa-t-il sans la juger néanmoins, « mais je comprends que tu n'y ai pas pensé ». Disons qu'il le comprenait difficilement mais qu'il disait surtout cela pour garder un semblant de paix entre eux.
Il se détourna finalement d'elle pour se balader dans la pièce. « Sacrée femme, ta future belle-mère, je me trompe ? »  demanda-t-il en relevant un petit rideau pour regarder au dehors. Faire la conversation avait au moins le mérite d'adoucir et d'aplanir une conversation dangereuse. Sans doute que cela marcherait très bien avec une autre femme qu'Astora Nott. « Alors, qu'est ce qui te déplaît ? Tu pensais que j'allais t'attendre toute ma vie ? Ou que j'avais l'embarras du choix dans mes fiancés ? » lui demanda-t-elle piquée au vif. Il ne parvint pas à retenir un franc éclat de rire. « Je ne suis pas encore assez orgueilleux pour penser cela »  lui répondit-il, avant d'ajouter, « je pense simplement que tu mérites mieux ». Bien entendu, il se considérait dans ce fameux "mieux". Il n'ajouta pas qu'elle faisait ce qu'elle voulait. Astora se pliait au devoir familial parce que son sexe était faible. Bien qu'il ne contestât pas cela, et bien qu'il comprenait plus qu'elle ne l'imaginait sans doute, Basil avait peut-être espéré de sa part un certain exploit. Un pied de nez à sa famille, quelque chose de flamboyant. Pas une triste soumission. Lorsqu'ils étaient ensembles, ils étaient égaux, elle ne s'était jamais soumise et il ne lui avait jamais demandé de le faire. Il espérait maintenant qu'elle savait que cela ne serait pas la même chose avec Marcus Fawley.
Revenir en haut Aller en bas
Astora C. Fawley

Astora C. Fawley


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 130
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Kate Winslet .
| SANG : ⊰ Pur Nott.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : ⊰ Un cercueil d'enfant
| PATRONUS : ⊰ Une Lionne.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Empty
MessageSujet: Re: Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK EmptyMer 15 Aoû 2018 - 16:56

Le faire-part que tu n'as jamais reçu



La jeune Nott ferma ses paupières un instant, lissant son visage de toute expression. Elle avait fait son choix depuis longtemps déjà, et avait accepté de laisser ses valeurs derrière elle pour fonder une famille, pour être mère. Astora ne se vantait pas de ce choix, mais elle restait persuadée que c'était le sien, et qu'ainsi il devait être respectée. Après tout, elle aurait été la première à souhaiter une issue plus simple à son désir maternel. Mais le choix était un luxe, avec lequel elle devait composer. Elle rouvrit ses yeux, rivant un regard maussade sur Basilius, en laissant échapper du bout des lèvres, avec une moue navrée : « Oh mais ne t'inquiète pas, j'en ai aussi une pour toi. » Car effectivement, si elle avait déjà beaucoup de choses à reprocher à Marcus, elle en avait tout autant contre Basil.

Le jeune Carrow lui tourna le dos, et releva la mention de sa belle-mère, semblant s'en amuser presque. « J'espère qu'elle ne fera pas long feu … La dragoncelle de nos jours ... » chuchota en réponse Astora en laissant son regard dériver sur le côté avec lassitude. Une chose était sûre, le jour de l'enterrement de cette belle-mère, elle porterait du blanc. Elle ne pleurerait pas pour un magyar à pointe de cette sorte.

« Que je mérite mieux ? » Releva d'une voix tranchante Astora, en redressant son menton vindicativement. Basilius n'avait donc pas honte de venir la narguer jusque chez elle, après lui avoir ôté bien des espoirs, et l'avoir acculer à n'avoir d'autres choix que se conformer ? Bien entendu qu'elle méritait mieux, mais ce n'était certainement pas à lui de le faire remarquer. Ce n'était pas son rôle, et il avait déjà assez fait. « Mais que je mérite qui en fait ? Tu as l'air de savoir mieux que moi, donc je suppose que tu as des conseils à me donner ? » demanda-t-elle d'une voix faussement douce, le jaugeant d'un air désapprobateur. Elle attendait ses recommandations avec crispation, car s'il avait le malheur de lui recommander un autre homme, elle ne se retiendrait pas de lui jeter un vase. Elle avait déjà dû faire le choix de se marier sans amour, car son cœur était déjà détenu par un ingrat. Elle n'avait pas en plus besoin que cet ingrat vienne lui donner des conseils sur comment elle allait devoir mener une vie qu'elle n'était pas sûre de vouloir vivre.

©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Flora Dawlish

Flora Dawlish


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 626
| AVATARS / CRÉDITS : Emilia Clarke | savage.
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle-même, abandonnée, seule.
| PATRONUS : un éléphant
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Empty
MessageSujet: Re: Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK EmptyMer 15 Aoû 2018 - 22:12


Bien qu'il ne s'attendit pas à ce qu'Astora s'étende sur la liste dressée à l'attention de Marcus, il ne s'était pas attendu, dans sa grande vanité, à en avoir une de faite pour lui. Cela le pris de court de telle manière qu'il ne retint pas son froncement de sourcils en fixant la jeune femme. Il percevait la provocation derrière l'information et il s'appuya contre une commode, indifférent aux bibelots de valeur qu'elle contenait : "Je t'écoute". Il s'agissait certes à première vue d'une invitation pacifique à en dire plus, mais il s'agissait en réalité d'un avertissement à ce qu'elle ne le fasse pas. S'il ne connaissait pas aussi bien la jeune femme, il s'attendrait à ce qu'elle baisse les yeux sans rien dire. Mais c'était Astora, pas une stupide héritière trop docile pour se lever contre lui. Basilius n'avait pas l'habitude d'éviter les conflits, il ne travaillait pas encore pour le Ministère. La diplomatie, il ne l'avait pas encore apprise. Comme tous les jeunes hommes élevés comme lui, il ne connaissait que la violence des disputes et non pas l’accalmie des pourparlers. Il préféra croiser les bras pour qu'elle ne voit pas la jointure de ses doigts devenir blanche sous la pression de sa paume.

Préoccupé, il ne fit pas attention à la suite que porta Astora aux propos sur sa belle-mère, comme elle enchaînait bien vite d'une voix tranchante. Il se demanda un instant s'il avait un échappatoire à cette guerre que son ex-copine annonçait déjà. Il n'était venu, au départ, que pour lui souhaiter ses meilleurs vœux. Mais lui-même n'y croyait pas en passant le pas de sa porte. Sa jalousie seule l'avait amené ici. Et maintenant qu'il était certain qu'elle allait porter le nom des Fawley, il en vînt à une funeste conclusion qui le mettait d'humeur plus ombrageuse encore. Il avait surpris quelques discussions et il soupçonnait son père d'essayer de lui arranger un mariage. Maintenant qu'il venait d'apprendre celui de la jeune femme, il se demandait s'il n'avait pas donné de vilaines idées à son père. "Non, je ne suis pas doué pour savoir ce qui est bon pour les uns et les autres" répondit-il d'un ton sec, "je te dis ce que je pense, c'est à toi de voir comment tu le prends". Sans vraiment se l'admettre, il était amoureux d'elle depuis sans doute plus longtemps que beaucoup des couples de bonne famille qui s'unissaient. Cela ne voulait pourtant pas dire qu'il comptait faire comme eux, et jurer fidélité à Astora. S'il l'aimait, sincèrement, il savait également qu'ils ne se supporteraient pas en ménage. Cela valait-il le coup de sacrifier d'une candide affection et une amitié sincère pour faire plaisir à quelques uns ? D'un geste vif, il se détourna d'elle avant d'ajouter : "De toute manière, je crois que tes épousailles à venir ont donné des idées à mon paternel, alors...". Rien d'officiel, seulement des discussions entre ses parents. Les ayant entendu parler de "Basilius" et d'"union", le jeune homme se méfiait pas mal. Il comptait déjà les faire annuler. Sans savoir comment. Mais ce n'était pas demain la veille qu'il allait se marier à une sang-pure insupportable. Il ne mettra jamais, jamais, une absolutiste dans son lit. Parole de Carrow.
Revenir en haut Aller en bas
Astora C. Fawley

Astora C. Fawley


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 130
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Kate Winslet .
| SANG : ⊰ Pur Nott.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : ⊰ Un cercueil d'enfant
| PATRONUS : ⊰ Une Lionne.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Empty
MessageSujet: Re: Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK EmptyMar 21 Aoû 2018 - 16:15

Le faire-part que tu n'as jamais reçu



Astora avait hérité d'un tempérament flamboyant et excessif, et elle savait que cela ne venait pas de sa mère. L'épouse Nott avait été bien trop douce, bien trop tendre, et bien trop docile pour jamais oser éléver la voix sur quiconque. Mais sa fille quand à elle, n'avait la même attitude. Elle ressemblait à son père, même si elle le niait, et quand quelque chose l'outrait, elle le disait, et elle réagissait frontalement. «  Par où commencer … ? » Feint-elle de réfléchir à la question de Basil, avant de poursuivre d'une voix tranchante : « Tu ne sais pas ce que tu veux, ni ce que tu ne veux pas. Et pourtant tu me reproches de ne pas choisir. » Elle grimaça d'un air méprisant : « On critique la fiole dans l’œil du voisin, sans voir le chaudron dans le sien ... » Suite à cette phrase, elle tourna son visage sur le côté, scrutant au loin une carafe de vin des elfes. Elle laissa échapper un soupire rageur. L'attitude du jeune Carrow lui semblait plus proche d'une provocation frontale que d'autre chose.

Elle se redressa et se releva, en prenant sur elle pour le faire avec élégance, alors qu'elle aurait voulu bondir. Telle une panthère en cage, elle tourna autour de son fauteuil, avant de poser ses paumes pâles sur le dossier de ce dernier. Basilius lui répondit d'un ton sec, et elle cilla. « Je suis ravie que tu te soucies de ce que je mérite, ou non, mais je te rappelle qu'il s'agit de mon choix. » souffla-t-elle d'une voix faible. Son choix, le seul qu'il lui restait. Si elle voulait une progéniture, et que cette dernière ne soit pas reniée par la moitié de sa famille, elle n'avait d'autre choix que d'épouser le seul homme de son milieu qui y semblait disposé. Et puis, vu la réputation qu'elle s'était forgée à Poudlard, elle avait déjà de la chance de trouver quelqu'un. Si Basil avait été critiqué, ce n'était rien comparé aux remontrances qu'elle avait subi. Elle était une fille perdue, une fille salie. Ce mariage était sa seule chance de sauver les apparences et d'être lavée de ses péchés. Basilius ajouta d'un ton qu'elle trouva bien trop badin au vue des circonstances, les pensées de son père sur des fiançailles. La jeune femme pâlie brusquement, frappée au vif par cette information.

Elle n'avait concédé à son mariage avec Marcus, que parce que Basilius avait refusé toute forme d'engagement. Le Fawley n'était qu'un second choix, et voir le Carrow se marier serait le coup de grâce d'une longue chaîne de désillusion « Elles ont donné des idées à ton paternel ? » répéta-t-elle d'une voix sourde, en tournant brusquement son visage vers Basilius, son regard reflétant une blessure encore à vif. Ses mains se serrèrent sur le dossier du fauteuil, les jointures de ses doigts blanchirent alors que ses joues rougissaient d'outrage. Elle ferma ses yeux momentanément pour s'apaiser, et demanda d'une voix qu'elle voulut détachée mais qui était bien loin de l'être « Il a pensé à qui ? Et tu comptes accepter ? »


©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Flora Dawlish

Flora Dawlish


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 626
| AVATARS / CRÉDITS : Emilia Clarke | savage.
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle-même, abandonnée, seule.
| PATRONUS : un éléphant
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Empty
MessageSujet: Re: Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK EmptyMer 22 Aoû 2018 - 14:02


Basilius avait passé son enfance et son adolescence à entendre qu'il n'était pas le fils parfait, qu'il n'était pas un enfant prodige, mais qu'il n'était qu'une copie ratée de Morfin et Merrick. Aussi n'appréciait-il pas être critiqué. Seuls ses professeurs avaient un droit de parole sur ce qu'il faisait bien et devait faire mieux. Les autres individus, pour peu qu'ils soient égaux ou inférieurs à lui, n'avaient pas leur mot à dire. En quelques lignes finalement, il était facile de décrire le caractère absolue du dernier enfant Carrow. Astora le savait, mais comme elle était une femme de nature frontale, bien entendu, elle sauta sur l'occasion pour pointer ce qu'elle lui reprochait. S'il n'aimait pas être critiqué, cela ne voulait pas dire qu'il se mettait en colère. Ce qu'elle souligna en feignant de réfléchir - piètre rôle d'actrice s'il devait donner son avis - lui fit lever un sourcil. D'après lui, il savait parfaitement où il allait et où il ne voulait pas aller. "Je ne vois vraiment pas ce que tu veux dire" répondit-il. Il aimait Astora mais ne voulait pas se marier avec elle. Était-ce totalement dépourvu de sens ? Elle n'aspirait pas aux mêmes choses que lui et il ne l'enchaînait pas dans un monde imaginaire qu'il créerait pour lui faire plaisir. En quoi, donc, ne savait-il pas ce qu'il voulait, ou ne voulait pas ? Qu'il soit jaloux, ne faisait référence à rien. C'était peut-être paradoxal, mais il avait au moins le mérite de ne pas faire éclater sa jalousie au visage de son ancienne petite amie.

Fawley n'était qu'un rat comme la plupart des sang-purs et ils ne méritaient pas Astora. Elle ne jouait pas dans la même cour qu'eux, pensait-il, mais ils n'étaient plus ensemble et elle faisait bien ce qu'elle voulait. Cela ne voulait pas dire qu'il ne pouvait pas donner son avis, car il y avait là une grande différence entre informer et critiquer. "Tu fais bien ce que tu veux" lui dit-il d'un ton badin. Et c'était vrai. Il mourrait de jalousie mais l'avait-il une seule fois évoquée ? Pas du tout, bien que la Nott s'en doutait. Alors pour lui faire comprendre qu'ils jouaient peut-être au même jeu tous les deux, il ajouta simplement que son père avait des plans pour lui. Et il prit un soin tout particulier à observer sa réaction. Astora Nott semblait pétrifiée. Est-ce que cela lui faisait plaisir ? Peut-être un peu. Mais il ne montra rien et se contenta de l'observer alors qu'elle avalait difficilement la pilule. "Oui" confirma-t-il abruptement. Oui, son mariage lui donnait des idées, et si la réaction de la jeune femme l'amusait, il n'était pas rassuré à l'idée de se faire passer la bague au doigt par une autre femme qu'elle. Sa potentielle fiancée ? Une Rowle, qui n'était même pas encore majeure. La seule perspective de se voir fiancé à une gamine lui donnait l'impression d'être un homme pervers, et il n'appréciait pas cela. La question légitime de la future Fawley, le fit soupirer. "Si j'ai refusé le mariage à une fille que j'aimais, je ne dirais pas oui à celle que je n'aime pas, tu ne crois pas ?" souffla-t-il, avouant à demi-mot la terrible vérité qu'il s'était toujours refusé de ressentir. Il se détourna d'elle pour lui tourner le dos en faisant mine de partir. "Il pense à une Rowle. Mais j'ai le temps de m'en inquiéter, c'est qu'une gamine" fit-il en accompagnant son message d'un haussement d'épaule. Il quitta le séjour sur ces simples paroles comme s'il défiait la jeune femme de le suivre pour continuer cette conversation ailleurs.


(663)
Revenir en haut Aller en bas
Astora C. Fawley

Astora C. Fawley


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 130
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Kate Winslet .
| SANG : ⊰ Pur Nott.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : ⊰ Un cercueil d'enfant
| PATRONUS : ⊰ Une Lionne.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Empty
MessageSujet: Re: Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK EmptyLun 12 Nov 2018 - 10:41

Le faire-part que tu n'as jamais reçu



Le désintérêt qu'on avait porté à Astora et le désert affectif dans lequel elle avait été élevée l'avait rendu paradoxalement particulièrement sentimentale. Pas cette sentimentalité de petite fille naïve, mais celle mûrie et profonde de la peur de perdre ceux qu'elle aimait. La jeune Nott s'était rarement attachée, mais lorsqu'elle l'avait fait, c'était pour toujours. Aussi, lorsqu'elle était tombée amoureuse du Carrow, elle avait pensé que pour toujours ils resteraient ensembles. Mais ce qu'on voulait n'était pas toujours possible, et elle avait désormais l'impression de le perdre pour toujours, lui qui comme ami et amant tenait une si grande place dans sa vie. Et pourtant Basil feignait de ne pas comprendre ce qu'elle lui reprochait, de ne pas comprendre ce qu'elle disait. Quel toupet. « Vraiment ? Quelle surprise. J'aurais pourtant juré que nous parlions la même langue. » Releva-t-elle, pince sans rire, en attrapant un petit biscuit entre l'index et le pouce, soigneusement. Elle le découpa en moitié, puis en quart, puis en de multiples miettes qu'elle jeta dans la coupelle en gardant un sourire figé. Astora n'avait jamais été très douée pour jouer la comédie face aux gens auxquels elle tenait, mais elle n'avait jamais été aussi nulle que face à Carrow. Dire qu'elle avait eu des espoirs envers Basil était un euphémisme. Elle aurait tant voulu que son petit monde puisse s'accorder et que tout puisse parfaitement s'aligner. Mais elle était maudite, depuis sa naissance, tout n'avait cessé de tourner de travers. Dès qu'elle envisageait quelque chose, cela ne cessait de tourner au vinaigre. Heureusement que son mariage avec Marcus allait changer ça.

« Faire confiance aux hommes est un luxe, les promesses et les fières paroles ne sont que des sons que le vent dispersent. » répondit-elle en relevant son menton, bien trop désillusionnée maintenant pour croire dans les mots de Basilius, se tenant debout derrière un fauteuil de velours émeraude. « Ce que je crois n'a que bien peu d'importance, car tôt ou tard, tu devras l'épouser. » Ses croyances et sa confiance dans le Carrow n'étaient rien face aux aléas du destin. Et ce dernier semblait mener les deux jeunes gens dans des directions tout à fait contraires.
Elle serra sa main sur l'accoudoir du siège, ses jointures blanchirent, mais elle feignit de rester parfaitement calme. Une piètre tentative qu'elle ne chercha d'ailleurs même pas à réussir, elle ressentait trop de sentiments contraires pour demeurer de marbre.
« Et seul Merlin sait ce que ce sera ta détermination quand elle aura atteint l'âge de se marier. » lâcha-elle en dirigeant son regard vers la bouteille de Whisky qu'elle avait avisé peu avant. Il était grand temps de l'ouvrir.

Alors qu'elle se servait un grand verre copieux, elle adressa un signe de tête à Basilius, lui demandant sans un mot s'il souhaitait lui aussi un petit remontant. En observant le liquide tournoyer dans son verre, elle effleura l'idée qu'il y aurait bien quelques solutions à son problèmes. Après tout quelques gouttes de mort subite dans le potage des Rowles, et toute cette histoire serait bien vite oubliée. C'était tentant, séduisant et enivrant d'imaginer cela. Mais elle savait pertinemment que dès que l'enfant Rowle aurait trépassé, le paternel Carrow aurait tôt fait de trouver une nouvelle fiancée à son Basilius.


©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Flora Dawlish

Flora Dawlish


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 626
| AVATARS / CRÉDITS : Emilia Clarke | savage.
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle-même, abandonnée, seule.
| PATRONUS : un éléphant
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Empty
MessageSujet: Re: Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK EmptyMer 14 Nov 2018 - 22:08

L'ironie, Astora savait diablement bien l'utiliser. Elle l'avait toujours fais, ne s'en était jamais cachée, et sans doute avait-elle passé des années à s'amuser en user contre lui. Basilius, au contraire, détestait l'ironie lorsqu'elle était tournée vers lui. Comme les mauvaises langues qui claquaient au palet des vilaines personnes, il n'aimait pas qu'on le critiquât. Comme les hommes ironiques, il n'aimait pas qu'on l'use contre sa grande personne. Il plissa les yeux si bien qu'ils ne devinrent que deux fentes brunes. "Je crois pouvoir dire que je n'ai pas si souvent que cela entendu ton langage" répliqua-t-il tout flegmatique. Car s'ils avaient été proches, ensemble même, rêvant peut-être à une destinée commune, Basil devait admettre que la jolie héritière avait toujours été, malgré lui, une véritable énigme qu'il n'avait jamais su résoudre. Comme Énigma pendant la guerre, la jeune femme l'avait fais suer, pour ne pas dire criser par ses réactions, pourtant si semblables aux siennes, mais qui n'étaient limpides en rien. "La preuve" continua-t-il comme s'il prenait le dessus sur elle, "nous ne nous comprenons pas maintenant". Il la regarda attentivement comme s'il pouvait trouver une faiblesse à utiliser contre elle. C'était là quelque chose que la famille Carrow avait toujours aimé faire, et ce n'était pas très honnête. Mais qu'y pouvait-il ? "Tu ne me comprends pas, je ne te comprends pas plus. Ton mariage avec Marcus Fawley n'est peut-être pas dénué de sens après tout, sans doute le connais-tu mieux que moi après quelques temps de fréquentation à peine..." pointa-t-il du doigt la décision hâtive de la jeune femme.
Astora ajouta quelque chose qui sonna comme une critique grossière aux oreilles du sang-pur, qui aurait dû passer à côté sans pourtant en relever le sens. Car le faire, était un terrible aveu de culpabilité. Il le savait, mais sautait dans la mare à pieds joints comme pour provoquer une dispute qu'il attendait depuis qu'il avait appris la nouvelle : "C'est un reproche que tu me fais ?" la questionna-t-il en étirant un sourire ironique. Il avait, lui aussi, des choses à lui reprocher. Mais sans doute qu'il était davantage coupable qu'elle de l'impasse dans laquelle tous les deux se trouvaient. Astora allait se marier, Basil continuait sa vie de jeune homme à femmes en attendant que le glaive ne s'abatte sur sa tête. Et il clamait pourtant toujours qu'il n'allait jamais se marier. Il n'en était pas sûr, à dire vrai, et il ne le sera jamais. "Je ne me marierai pas, même si je dois sauter du magicobus en marche pour cela" s'entêta-t-il comme une mule, tel qu'il savait si bien le faire. Il appuya ses dires en remuant sa tête. Il ne savait pas très bien ce que son amie pensait de cela. Le soutiendrait-elle même dans ses envies suicidaires ? Il n'en était pas bien certain. Et le regard appuyé qu'elle adressa à la bouteille de whisky le fit grimacer. Il n'avait jamais bu, et il n'allait pas commencer avec elle. Il abhorrait l'alcool pour avoir bien trop souvent vu son père en boire. Basilius sembla devenir un être sinistre et ajouta d'une voix douceâtre : "Enfin, je vais te laisser t'alcooliser, mes félicitations sont données".
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Empty
MessageSujet: Re: Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK Empty

Revenir en haut Aller en bas

Le faire-part que je n'ai pas reçu | ASTORA | FLASHBACK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La dissuader, la faire souffrir [Pv Pomona]
» La democratie ne saurait faire la guerre a la democratie.
» Haïti: Haiti perd 3 places dans les facilités de faire des affaires
» Faire face à soi-même. (Pv Nala' )
» Tout ce qui rampe reçoit sa part de coups

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres :: 
Les lieux d'habitations
-