Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

Jus de citrouille et café latte • ft. Artus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 382
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Martin Garrix • STCK
| SANG : ⊰ Aussi pur que l'eau des fjords


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un épouvantard
| PATRONUS : Un macareu moine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Jus de citrouille et café latte • ft. Artus Mar 24 Juil - 15:06

Jus de citrouille et café latte



« Hei Earl ! » saluas-tu joyeusement le grand troll qui gardait avec professionnalisme l’atelier de chaudrons du Tsarduck’s Coffee. Ce dernier te répondit d’un grognement amical lorsque tu t’approchas de l’un des comptoirs pour prendre ta commande. C’était un beau jour de juillet comme l’été en recelait. Le Chemin de Traverse était bondé et, en bon habitué de la boutique de café, tu y étais entré pour trouver aussi bien un peu de calme qu’un rafraichissement. L’établissement appartenait à ton grand-oncle mais ce n’était pas pour cette unique raison que tu aimais venir passer du temps ici. Les boissons ici étaient délicieuses et puis tu avais l’habitude d’y venir avec Alexandre bien qu’il ne soit pas présent aujourd’hui.
« Ah ! Bonjour, » te fit l’une des employés du café en te reconnaissant (car qui, dans cette échoppe, ne reconnaissait pas ton petit minois ?) « Monsieur Woodcroft n’est pas là, cet après-midi, » t’informa-t-elle alors.
« Ce n’est pas grave. Il a certainement bien d’autres choses à faire que de partager un café avec son neveu. J’vais vous prendre un jus de citrouille froid, d’ailleurs. »
L’employée opina du chef et partit te préparer ta boisson. En attendant, tu laissas ton regard trainer dans la salle, alternant entre un petit vieux aux allures de Dumbledore qui prenait un café bien chaud même par ce temps à en juger par la fumée qui se dégageait de son gobelet et une jeune femme blonde qui, trop obnubilée à griffonner frénétiquement sur un cahier, semblait en avoir oublié sa boisson. Tu vis alors un jeune garçon entrer dans le café. Sa tête te disait quelque chose, c’était forcément un élève de Poudlard. Mais lequel ? Il y en avait tellement et la plupart d’entre eux t’étaient parfaitement inconnus. Une chose était certaine : il semblait être perdu ou du moins cherchait-il quelque chose.
« Njal ! » t’appela-t-on alors pour ta boisson. « Voilà le jus de citrouille. Bonne dégustation ! »
Tu pris donc le gobelet sur lequel était parfaitement orthographié ton prénom (une fierté puisqu’il avait fallu plusieurs mois pour qu’enfin on cesse de l’écrire Niall) et eus un éclair de lucidité. Mais oui, citrouille ! C’était lui ! Pumkin, un pote de Sven ! Alors que tu sirotais déjà ta boisson, tu jetas une nouvelle fois un regard au garçon qui n’avait pas bougé de l’entrée et regardait l’assemblée avec autant de désarroi. Tu te dis alors que ce serait sympa de lui tenir compagnie. Tu dirigeas donc vers lui et arrivé à quelques mètres de lui, tu lui adressas un sourire avenant.
« Salut ! » lui lanças-tu avec entrain. « T’es un pote de Sven, non ? Qu’est-ce que tu fais là, t’as l’air perdu ! »
Tu étais loin de te douter que, justement, c’était parce que ton frère lui avait donné rendez-vous que le petit Pumkin était là. Dommage, vraiment dommage. Car Sven ne risquait pas de pointer le bout de son nez aujourd’hui.

Citation :
J'espère que ça te convient comme début ! Et désolé pour le titre, c'était trop tentant ! Laughing

  • Faire un post de plus de 500 mots - 2 dragées
  • Ouvrir un sujet - 2 dragées
  • Faire un post où le prénom de votre personnage n'apparait pas - 2 dragées

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 76
| AVATARS / CRÉDITS : Lucas J. Zumann
| SANG : Rouge citrouille


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Méduse
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Jus de citrouille et café latte • ft. Artus Jeu 26 Juil - 11:31

Jus de citrouille et café latte


Cela faisait un bon bout de temps que je n’avais pas vu Sven, c’était les vacances et on était un peu chacun parti de notre côté, en sachant tout de même qu’on allait se revoir à Poudlard. Il y a quelques jours de cela, il m’a envoyé un hibou me donnant rendez-vous au Tsarducks Coffee. Apparemment, c’est son oncle qui gère ce bar, autant vous dire que je n’avais pas l’idée de son existence avant qu'il me le dise. Avant de partir, j’eus droit à un questionnaire de la part de ma mère.

« Où tu vas ? » « Avec qui ? » « Tu as des gallions ? »

Je réussis tout de même à échapper à de nouvelles questions, il ne fallait pas que je traîne. Sinon Sven allait devoir attendre sur moi. Une fois dans la rue, je me postai sur le trottoir et fis un léger signe avec ma baguette. J’attendis une minute et je vis le Magicobus débouler dans ma rue à toute vitesse. J’annonçai ma destination au chauffeur.

« Au chaudron baveur, s’il vous plaît ! »

Ce ne fut qu’un peu plus tard que je me trouvai sur le chemin de traverse, j’ai toujours aimé le Magicobus, c’est pratique et plutôt rapide. Je dus réfléchir un instant. Sven m’avait donné les explications pour se rendre au Tsarducks, mais j’avais complètement oublié la lettre. Le mieux était encore d’interpeller quelqu’un.

Je poussai la porte du bar, et cherchai tantôt Sven du regard. Je ne le vis pas ; il y avait un garçon qui sirotait un jus au bar, d'autres clients rigolaient à une table, mais aucune trace de mon ami. Voilà comment je m'étais retrouvé au milieu de ce bar, un peu gêné et tout seul, à me demander ce que Sven pouvait bien fabriquer. Je vis le garçon assis au bar se diriger vers moi, il me disait vaguement quelque chose, ce devait être un élève de Poudlard.

« Oh heu salut. Oui c’est ça, c’est bien moi » fis-je, un peu perdu « Disons que j’étais censé boire un verre avec Sven, mais il a l’air d’avoir oublié, il t’as dis quelque chose ?» même si cela ne lui ressemblait pas "d’oublier" un rendez-vous, ce fut ma seule explication plausible.

J’eus un sorte de déclic. Sa façon de parler et ses traits du visage me disaient quelque chose, j'étais sûr de le connaître...
Comment avais-je pu oublier ? C’était son frère ! Il devait être à Serpentard, ou à Gryffondor, je ne sais plus. Je ne réussis pas à me souvenir de son prénom, Najal ? Jial ?

« Heum. Excuse-moi, j’ai du mal à retenir les noms. C’est comment déjà ? »

Je me demandais s'il attendait quelqu'un, peut-être avait-il une petite amie ? Dans ce cas, je n'allais pas rester ici pour tenir la chandelle.


Citation :
Oui c'est parfait merci ! (je vais finir par m'habituer à toutes les blagues avec Pumpkin... Firee)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 382
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Martin Garrix • STCK
| SANG : ⊰ Aussi pur que l'eau des fjords


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un épouvantard
| PATRONUS : Un macareu moine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Jus de citrouille et café latte • ft. Artus Jeu 26 Juil - 14:39


Tu ne connaissais pas bien Pumkin et à vrai dire, tu en avais même oublié son prénom ! Tu savais simplement qu’il était un peu plus jeune que Sven (et cela se voyait clairement sur son visage) et était à Poufsouffle. C’était pour cela que ton frère et lui s’étaient rencontrés et avaient gardé un bon contact. Mais tu n’en savais pas beaucoup plus sur ce garçon ; il n’avait pas l’habitude de passer ces vacances chez vous, pas comme un dénommé Alexandre.
« Disons que j’étais censé boire un verre avec Sven, mais il a l’air d’avoir oublié, il t’a dit quelque chose ? » t’apprit-il sans quitter son air de grand désarroi, ce qui, au vu de ces informations, était tout à fait compréhensible. Il devait prendre un verre avec Sven ? Mais quelle drôle de coïncidence que ce soit toi qui sois venu à sa rencontre. Cependant tu affichas une moue contrariée. Pumkin était venu pour rien, ton frère n’allait pas pouvoir assurer son rendez-vous. « Je pense pas qu’il ait oublié mais il va pas pouvoir venir, » commenças-tu à lui expliquer, décidemment bien attristé par la situation dans laquelle ton frère venait de laisser son ami. « Il a dû se chopper un truc. Ce matin il s’est réveillé, il était tout patraque et il est retourné se coucher. Il a pas dû penser à te prévenir. » Sven avait la santé plutôt robuste, aussi cela te chagrinait vraiment de voir son pote ici le seul jour de l’année où il était malade. « Mais je vais pas te laisser tout seul après tout ce chemin ! » déclaras-tu dans un élan de bonté qui ne te ressemblait guère. « Enfin … à moins que tu veuilles rentrer chez toi, » nuanças-tu de peur de faire fuir ce garçon que, finalement, tu ne connaissais pas, ni de Merlin, ni de Morgane.

Il te demanda alors, non sans gêne, quel était ton prénom, prétextant en toute bonté avoir du mal à retenir les patronymes des gens. Tu lui montras alors le tien qui était écrit noir sur orange sur ton gobelet, avant de te rappeler qu’il n’était pas bien écrit du tout à défaut d’être bien orthographié. « Njal, » finis-tu par dire avant d’ajouter. « Je suis le grand-frère de Sven mais je crois que tu l’avais compris, non ? » Tu désignas ensuite une petite table ronde du doigt. Les deux places étaient libres mais vu l’heure qu’il était et la chaleur qui régnait à l’extérieur, elles n’allaient pas le rester longtemps. « Tu veux pas qu’on s’asseye ? Ce sera un peu mieux pour discuter que d’être en plein milieu de l’entrée, tu crois pas ? » Puis lorsque vous fûmes installés non loin de la porte de l’atelier de potion et de son imposant garde : « Ça faisait longtemps que vous aviez prévu de venir ici, Sven et toi ? » A vrai dire, tu n’avais aucune idée de la raison pour laquelle tu te sentais obligé de tenir compagnie à ce garçon. Après tout, tu devais certainement lui faire perdre son temps. Si Sven n’était pas là, il aurait très bien pu rentrer chez lui et faire mille autres choses plutôt que de tenir la conversation à quelqu’un qu’il ne connaissait pas et qui l’avait abordé un peu par surprise.

Citation :


  • Faire un post de plus de 500 mots - 2 dragées

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 76
| AVATARS / CRÉDITS : Lucas J. Zumann
| SANG : Rouge citrouille


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Méduse
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Jus de citrouille et café latte • ft. Artus Lun 30 Juil - 12:09

 

Il m’annonça que Sven était tombé malade et qu’il n’avait sûrement pas pu me prévenir. C'était compréhensible, surtout que l'hibou aurait du faire un sacré chemin entre nos deux maisons. Je fus rassuré, il ne m’avait au moins pas posé de lapin, mais j'étais tout de même un peu déçu que notre rendez-vous soit tombé à l’eau. Ça faisait un bon bout de temps que je ne l'avait pas revu et il nous restait un mois avant la rentrée.

« Mais je vais pas te laisser tout seul après tout ce chemin ! Enfin … à moins que tu veuilles rentrer chez toi. » me lança-t il

Je fus un peu surpris de sa proposition mais je n’allais pas rester tout seul ici à attendre que le temps passe. Et je ne voulais pas vraiment rentrer chez moi. Je ne le connaissais pas vraiment mais ça allait être l’occasion de faire une rencontre. Il ne pouvait pas être bien méchant.

« Et bien, on peut boire un verre ensemble, je ne suis pas venu ici pour rien !  »

J’y étais presque, c’était Njal. J’avais rarement entendu ce prénom mais c’était plutôt joli et surtout original. Pas le genre de prénom que tout le monde porte. J’acquiesçai lorsqu'il confirma qu’il était bel et bien le frère de Sven. Je fus rassuré, ma mémoire n’était pas si mauvaise que ça, même s’il fallait que je fasse un peu plus d’efforts. Il me désigna une table dans le bar et proposa de m’asseoir. Je fis oui de la tête et lui répondis.

« Ouais t’a raison, on fait un peu des bouchons ici. »

Maladroit comme je suis, je failli tomber en me faisant un croche pied dans une chaise, heureusement, personne ne me vit, enfin je crois. Je pris place à cette table ronde, en face de Njal.

« Mhmmm ça doit faire quelques jours, il m’a aussi dit que ce bar appartenait à ton oncle, c’est sympa comme endroit. Tu viens souvent ? » déclarais-je

Je trouvai vraiment l’ambiance agréable, ce n’était pas le genre d’endroit pouilleux ou traînaient toutes sortes de sorciers bizarres, enfin d’après ce que j’avais vu jusqu’à maintenant. Une serveuse vint prendre ma commande et arriva peu après avec un milk-shake à la citrouille.

« Et sinon après Poudlard, tu veux faire quoi ? » demandais-je un peu curieux en sirotant ma boisson

Je n’étais pas très fort pour entamer des discussions avec les gens, j’ai du mal à trouver quoi leur dire. Je tentai de faire de mon mieux pour éviter qu’un long silence puisse s’installer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 382
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Martin Garrix • STCK
| SANG : ⊰ Aussi pur que l'eau des fjords


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un épouvantard
| PATRONUS : Un macareu moine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Jus de citrouille et café latte • ft. Artus Mar 31 Juil - 12:15


Tu savais ta proposition un peu étrange. Tu avais beau être le frère de Sven, le jeune Pumkin ne te connaissait que de nom et encore ! Tu aurais parfaitement compris s’il n’avait pas voulu discuter avec toi autour d’une boisson et plutôt rentrer chez lui. Aussi fus-tu véritablement heureux de l’entendre acquiescer puis de te suivre jusqu’à une table encore miraculeusement libre jusqu’à présent.
Alors qu’il n’avait pas hésité à te demander de lui rappeler ton prénom, tu avais peur de lui demander le sien parce que c’était vraiment une question bizarre et embarrassante même si tu n’y pouvais rien. Après tout, tu n’avais dû croiser Pumkin que quelques fois durant les dernières années. C’était encore un miracle que tu te souviennes de son nom de famille.

Tu entamas alors la conversation d’une façon des plus banales, lui demandant si cela faisait longtemps que Sven et lui avaient convenu de ce rendez-vous. « Mhmmm ça doit faire quelques jours. » Ouf ! Pendant un instant, tu avais cru que cela était prévu depuis des semaines voire même depuis la fin de l’année scolaire, auquel cas tu t’en serais vraiment voulu. Mais quelques jours, ce n’était pas grand-chose. Dommage que Sven ait chopé un truc juste aujourd’hui … « Il m’a aussi dit que ce bar appartenait à ton oncle, c’est sympa comme endroit. Tu viens souvent ? »
Tu acquiesças avec entrain. Tu aimais beaucoup le Tsarduck’s, son ambiance branchée et ses boissons délicieuses. « C’est vrai que j’y passe pas mal de temps. J’ai commencé à venir ici avant même de savoir qu’il était tenu par mon oncle. » Puis tu te rendis compte que c’était une affirmation plutôt étrange. « Ma famille est … un peu compliquée. J’ai appris que le propriétaire était mon oncle par hasard, en fait. C’était lui qui servait au comptoir et quand je lui ai dit mon prénom, il l’a parfaitement écrit alors qu’on ne met pas de j à Niall ici. Du coup, je me suis douté qu’il devait être norvégien. Et puis il s’est avéré que c’était mon oncle ! » Tu n’avais pas tant l’habitude de raconter ta vie à des inconnus mais le petit Pumkin était avenant. Et le fait qu’il soit un bon ami de ton frère devait jouer aussi.

La serveuse qui avait pris la commande de ton vis-à-vis revint avec un grand gobelet de milk-shake à la citrouille sur lequel, à ton grand dam, aucun prénom n’était écrit puisqu’il n’avait pas été commandé au comptoir. Dommage ! Tu espérais pouvoir y lire le prénom de Pumkin pour ne pas avoir à le lui demander mais tu allais néanmoins devais te résoudre à lui poser la question. Cependant, il relança la conversation avant que tu n’aies pu le faire, t’interrogeant au sujet de ton avenir. Ah ! Vaste sujet ! Tu pris une gorgée de ton jus de citrouille avant de lui répondre. « Rien n’est encore décidé mais j’ai commencé à me renseigner sur les études de psychomagie. C’est sûr que c’est pas le domaine le plus demandé à la sortie de Poudlard mais je pense que ça pourrait me correspondre. J’ai déjà rencontré une professionnelle pour qu’elle me parle de son travail au quotidien. C’était vraiment intéressant ! » Intéressante et enrichissante, pour sûr. Déterminante, cela risquait de l’être. Ton entrevue avec Madame Croupton t’avait permis de confirmer ou corriger certains clichés que tu avais sur la profession mais t’avait surtout conforté dans l’idée que tu étais fait pour un tel métier. Même s’il fallait avoir le cœur bien accroché. « Et toi ? Tu as des pistes sur les études supérieures ? Enfin, tu as le temps encore ! T’es en quoi ? Cinquième année ? » demandas-tu en plissant légèrement les yeux de peur d’avoir dit une idiotie. « Au fait, excuse-moi mais je crois pas avoir retenu ton prénom … » glissas-tu comme si tu ne voulais pas qu’il t’entende. Il n’allait tout de même pas te fustiger pour cela !  

Citation :


  • Faire un post où le prénom de votre personnage n'apparaît pas - 2 dragées
  • Faire un post de plus de 500 mots - 2 dragées



Dernière édition par Njal H. Lænsen le Sam 4 Aoû - 15:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 76
| AVATARS / CRÉDITS : Lucas J. Zumann
| SANG : Rouge citrouille


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Méduse
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Jus de citrouille et café latte • ft. Artus Ven 3 Aoû - 11:49

 
Je trouvai plutôt sympa le fait que son oncle tienne ce bar, j'aurais aussi aimé qu'un membre de ma famille soit propriétaire d'un commerce. Un magasin d'affaires de Quidditch par exemple, j'y serais tout le temps !

« Ma famille est … un peu compliquée. J’ai appris que le propriétaire était mon oncle par hasard, en fait. C’était lui qui […] » m’avoua-t-il

« Ah bon ? C’est plutôt original de l’apprendre comme ça je trouve ! » fis-je, un peu surpris.

Je vis Njal observer mon verre discrètement, comme si il cherchait quelque chose. Certaines de ses attitudes me paraissaient un peu bizarres, mais bon on se connaissait à peine, je n'allais pas tirer des conclusions hâtives. Puis il me raconta ce qu’il voulait faire plus tard, quelque chose comme la psychomagie. Je ne savais pas ce que c’était exactement mais je décidai d’éviter de poser la question, histoire d’éviter de passer pour un inculte qui n'écoute rien en leçon. Il me retourna ensuite la question et je mis un peu de temps avant de répondre.

« À vrai dire, j’en ai aucune idée. Ma mère travaille à Ste-Mangouste et mon père au ministère de la magie, peut-être que je vais suivre l’une de leur voie ? Je crois qu’il me faut encore un peu du temps pour savoir ce que je veux exactement. »

Il était vrai que j’allais entrer en cinquième et que dans deux ans, ce sera ma dernière année mais c’était plutôt dur pour moi de me projeter dans l’avenir. J’avais surtout peur de faire quelque chose qui ne me plaise pas j’imagine.

« Moi c’est Artus, ça vient du celtique "arzh" qui signifie "ours" » ajoutais-je, me demandant si ce n’était pas un peu inutile de le préciser à chaque fois.

Je continuai de boire mon milk-shake en réfléchissant de quoi je pourrai bien lui parler. Ça m'ennuyais de devoir parler de Poudlard parce que nous étions en vacances et j'avais autre chose à faire que de penser à ça mais c'était notre seul point en commun et je voyais mal lui raconter ce qui se passait dans ma vie.

« Et tu fais du Quidditch à Poudlard ? »

Je regrettais presque ma question mais j'espérais qu'il laisserait échapper le nom de sa maison à Poudlard, je savais seulement qu'il n'était pas à Poufsouffle. Peut-être était-il à Gryffondor comme sa sœur, ce serait très plausible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 382
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Martin Garrix • STCK
| SANG : ⊰ Aussi pur que l'eau des fjords


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un épouvantard
| PATRONUS : Un macareu moine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Jus de citrouille et café latte • ft. Artus Sam 4 Aoû - 16:01


« Original, c’est sûr. Et très bizarre aussi. C’est pas tous les jours qu’on découvre qu’on a un oncle qui vit de l’autre côté de la mer et qui est à la tête d’un des cafés les plus en vogue du Chemin de Traverse, » répliquas-tu tout sourire en te remémorant cette rencontre inattendue et la discussion qui avait suivi. A vrai dire, tout était allé très vite. Il ne t’avait fallu que prononcer ton patronyme pour que Baldr, ton oncle, ouvre la bouche en cœur en se rendant compte que sa propre mère était la sœur de ton grand-père. Bien sûr, après cela, il s’était empressé de regretter t’avoir fait payer ton café latte mais tu avais insisté pour qu’il ne te rembourse pas. Tu restais quelqu’un d’honnête même si, par la suite, tu avais eu le droit à quelques ristournes de la part de cet oncle au cœur d’or.

Pumkin te demanda alors ce que tu comptais faire après Poudlard, ce à quoi tu lui répondis avec enthousiaste. Que le jeune poufsouffle ne commenta rien n’était pas grave. Tu étais heureux d’avoir trouvé ta voie, ou du moins de le penser, et le simple fait de le partager à quelqu’un qui était curieux te faisait grandement plaisir. Néanmoins, tu ne lui fis pas le déplaisir de te lancer dans des détails techniques qui l’auraient très certainement barbé. Tu préféras lui retourner sa question et, à vrai dire, sa réponse ne te surprit guère. « Je crois qu’il me faut encore un peu du temps pour savoir ce que je veux exactement. » Tu acquiesças d’un hochement de tête approbatif avant de reprendre un peu de ton jus de citrouille. « Tu as raison, rien ne sert de se presser, » déclaras-tu sur un ton étrange comme si tu étais un adulte qui parlait de son expérience à un enfant, alors que ce n’était pas du tout le cas. « Mais surtout, fais ce qu’il te plait et ne t’engage pas dans des études parce que c’est ce qu’ont fait tes parents. C’est ce qu’il me semble important, en tout cas. »

Puis tu te décidas enfin à lui demander son prénom, ce à quoi il te répondit sans la moindre hésitation. Tu avais eu tort de trouver ça étrange, comme souvent. Artus ? Ah oui, c’est ça ! Ça te disait quelque chose, Sven te l’avait certainement déjà dit au moins une fois. « C’est original comme prénom. Enfin ! Je peux parler moi. La plupart des gens ne savent pas prononcer mon prénom lorsqu’ils le lisent. Au moins, Artus, c’est clair et simple. »

« Et tu fais du Quidditch à Poudlard ? » te demanda-t-il alors innocemment. Tu secouas la tête en signe de négation. Si ça avait été le cas, peut-être qu’il aurait pu te connaître au moins de vue. Une équipe de Quidditch était composée de sept joueurs titulaires. Généralement, même entre maisons, les élèves connaissaient de nom ou de vue les joueurs des maisons adverses. Mais tu ne jouais malheureusement pas au Quidditch. « Non. Je dois avouer que je suis pas très à l’aise sur un balai. C’est pas mon trip de se déplacer à grande vitesse à plusieurs mètres au-dessus du sol, » te confias-tu en un petit rire embarrassé. « Du coup, je me contente de supporter. Même si Serpentard ne joue pas toujours très fairplay. Et puis on était aussi à la Coupe du Monde pour encourager la Norvège, Sven, moi et toute ma famille ? T’y étais aussi ? T’as vu le coup des malgaches durant la demi-finale ? Du grand n’importe quoi ! Ils se font mener au jeu durant tout le match et la seule tactique qu’il trouve pour marquer quelques buts, c’est de se foutre à poils. On aura tout vu ! »

Citation :


    Niveau chronologie, c'était plus simple pour moi de considérer que le RP se passe en début août, après la finale de la CDM, j'espère que ça ne te dérange pas !
  • Faire un post où le prénom de votre personnage n'apparaît pas - 2 dragées
  • Faire un post de plus de 500 mots - 2 dragées

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 76
| AVATARS / CRÉDITS : Lucas J. Zumann
| SANG : Rouge citrouille


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Méduse
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Jus de citrouille et café latte • ft. Artus Dim 5 Aoû - 17:04

 

Après avoir avoué à Njal que je n’avais aucune idée de mon parcours futur il me donna même des conseils, il ressemblait beaucoup à Sven, qui est quelqu’un de très bienveillant. Je lui lâchai un sourire en guise de remerciement.

C'était vrai que mon prénom n'était pas très répandu, je ne connaissais personne d'autre qui le porte en tout cas et j'étais bien content de ne pas avoir un nom très courant. Njal, c'était joli aussi, il avait raison : ce n'était pas simple à prononcer la première fois.

« Non. Je dois avouer que je suis pas très à l’aise sur un balai. [..] » me confia-t il quand je lui demandai si il faisait du Quidditch

Comme j’avais toujours été sur un balai, j’oubliai souvent que ce n’était pas le cas pour tout le monde. C'était presque un peu trop évident pour moi.

« Ouais je comprends que ça plaise pas à tout le monde. Je n’étais pas non plus serein lors de mon premier vol, j'ai dû faire quelque chutes au début. C'est pas le sport le plus simple, même moi j’ai encore beaucoup de mal. » ça ne faisait seulement qu’une année que je faisais du Quidditch, je n’étais pas tellement un pro je dois dire. J’avais eu plusieurs fois des blessures et dans ces cas là, je comprenais qu’il préférait observer les matchs !

Il était donc à Serpentard. Beaucoup disent qu’ils sont arrogants et détestent tout le monde. Njal, au premier contact, ne me paraissait pas hautain au contraire. Mon père me disait beaucoup de ne pas faire de différence entre les maisons, c’était seulement de mauvais préjugés. Son frère était à Serpentard il me semble, ça doit être pour ça qu'il m'a confié cela.

Puis il me parla de la coupe du monde de Quidditch. J’étais un peu triste de ne pas avoir pu me rendre à certains matchs, dont celui de la Norvège qui s’est déroulé dernièrement. Sven m’avait dit qu’il y était (même si je l’aurai deviné) mais je n’étais pas présent. Mes parents préfèrent qu'on y aille en famille et ne voulaient pas assister à tout les matchs.
Puis Njal pesta contre le jeu des malgaches et me raconta ce mauvais coup dont tout le monde parlait.

« À vrai dire, je n’ai pas pu venir au match, j’ai trouvé ça dommage. On m’a beaucoup raconté ce qu’il s’était passé, ça devait être rageant. » lui dis-je

Je n'étais pas pour un pays précis, même si j'aurais aimé que l'Angleterre gagne, je ne savais pas trop où me mettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 382
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Martin Garrix • STCK
| SANG : ⊰ Aussi pur que l'eau des fjords


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un épouvantard
| PATRONUS : Un macareu moine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Jus de citrouille et café latte • ft. Artus Jeu 9 Aoû - 11:41


Artus comprenait parfaitement tes réticences au sujet du Quidditch. Quoi qu’on en dise et malgré les techniques de soins sorciers, cela restait un sport dangereux voire même très dangereux. Si vous faisiez une chute de plusieurs mètres de haut après avoir été percuté par un cognard, un episkey, même parfaitement exécuté, ne pourra jamais rien faire pour vous sauver d’une mort quasi-certaine. De fait, tu avais plutôt tendance à voir les joueurs de Quidditch soit comme de véritables virtuoses du balai, soit comme des inconscients qui ne mesuraient pas les risques auxquels ils s’exposaient. Ou alors était-ce simplement toi qui n’avais aucune prédisposition pour virevolter à plusieurs dizaines de miles par heure sur un balai et qui risquais bien trop à chaque fois que tu quittais le sol. Une chose était certaine : tu préférais bien plus te mouvoir dans l’eau. C’était tout aussi fluide et peut-être même plus physique. Ton seul regret était qu’à Poudlard, tu ne pouvais pas t’entrainer autant que tu ne l’aurais voulu, et ce malgré l’autorisation de Dumbledore de t’entraîner avec Rosalyn au lac noir.

Tu évoquas le match désastreux de la Norvège en demi-finale. Cette confrontation avec les malgaches t’avait laissé un goût très amer et même si la coupe du monde était finie depuis plus d’une semaine, tu ne cessais de penser à la malchance dont avait été victime Kyrre Bjornasen, l’attrapeur norvégien. « A vrai dire, je n’ai pas pu venir au match, j’ai trouvé ça dommage, » t’apprit Artus sur un ton visiblement compatissant. Ton amertume et ton envie de revanche étaient grande et, comme tous les norvégiens, tu étais en deuil. L’équipe nationale de cette coupe du monde était l’une des meilleures de la compétition, l’une des plus prometteuses aussi. Rares étaient les poursuiveurs comme Haralsen. C’était un virtuose de la poursuite, un véritable expert qui maîtrisait à la perfection son poste. Il avait véritablement été le moteur de cette équipe, son âme et sa motivation. Malheureusement, cela n’avait pas suffi. « Pff, tu n’as rien raté, » déclaras-tu avec défaitisme. « Vraiment rien. Je crois que j’aurai préféré voir un match lent et ennuyeux plutôt que d’espérer la victoire durant les trois quarts du match et voir le match tourner au ridicule à la fin. On aurait dû gagner mais bon … faut croire que l’opportunisme prévaut sur la technique, » lâchas-tu avec un dégoût à peine dissimulé face au comportement révoltant des malgaches durant la demi-finale.

Tu pris une longue lampée de jus de citrouille pour te calmer et refroidir tes ardeurs. Ce n’était qu’un jeu après tout. Le jeu le plus populaire du monde sorcier, certes, mais rien ne servait de s’énerver pour cela, surtout qu’on ne pouvait plus rien y changer, pas même avec un retourneur de temps. Tu préféras éluder le sujet de la coupe du monde : « Du coup, tu fais du Quidditch ? Pourtant, je crois pas t’avoir déjà vu durant un match. Tu es remplaçant ? » Après tout, le Quidditch était un sport extrêmement populaire et tout le monde ou presque à Poudlard cherchait à intégrer les équipes des quatre maisons. Ce n’aurait pas été étonnant si Artus n’avait pas été sélectionné par le capitaine de Poufsouffle, même en tant que remplaçant. Face à la concurrence rude pour intégrer une équipe, il fallait être plutôt doué. Toutefois, tu ne connaissais pas assez le jeune Pumkin pour présumer de son talent sur un balai.

Citation :


  • Faire un post où le prénom de votre personnage n'apparaît pas - 2 dragées
  • Faire un post de plus de 500 mots - 2 dragées

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 76
| AVATARS / CRÉDITS : Lucas J. Zumann
| SANG : Rouge citrouille


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Méduse
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Jus de citrouille et café latte • ft. Artus Jeu 9 Aoû - 19:16

 

Je comprenais facilement que Njal soit déçu par la défaite de la Norvège ; voir son équipe perdre, ce n’était pas du gâteau. Puis, il me raconta un bref résumé du match en me détaillant comment il voyait les choses.

« En sport, ce sont des choses qui arrivent, ce n’est souvent pas très juste. »

Hors coupe du monde, mon équipe préférée était sans doute les Harpies de Holyhead et j’avais déjà eu droit à de nombreuses défaites de leur part. Je comprenais tout à fait son mécontentement suite à la tournure de ce match.

« Du coup, tu fais du Quidditch ? Pourtant, je crois pas t’avoir déjà vu durant un match. Tu es remplaçant ? »

« Enfait, c’est un peu compliqué. » commençais-je en riant un peu, « on m’a mis sur un balai quand j’étais tout petit et disons que je me débrouille pas trop mal aujourd’hui. J’ai seulement commencé le Quidditch l’année passée, je n’ai pas pu intégrer l’équipe de Poufsouffle mais j’empruntais les balles et j’allais jouer sur le terrain vers l’école. »

J’étais bien souvent seul lors de ces entraînements, ce qui me démotivait un peu. Il y avait de temps en temps des amis où d'autres joueurs. J’avais vraiment envie de jouer pour Poufsouffle l’année prochaine même si on me disait qu'il fallait que je m'entraîne beaucoup. Il fallait être doué pour intégrer l’équipe et je n’étais pas encore tout à fait prêt.

Si Njal n’aimait pas être sur un balai, je ne connaissais pas trop ses hobbies, peut-être jouait-il aux Bavboules ? Ou c’était le roi des échecs ? Je ne su pas trop comment lui demander ça, mais je n’allais tout de même pas rester silencieux et attendre qu’il case une phrase.

« Et à part ça, tu as des hobbies ?»

Je ne savais pas grand chose de Njal. Sven m’en parle très peu, disons que nous passons pas notre temps à parler de nos frères et sœurs lorsque l’on se voit. Je me demandais si Njal était studieux, je n’allais pas lui poser la questions, par politesse, mais il avait l'air d'être quelqu'un de sérieux et j'imagine que pour son futur métier, il doit sûrement bien bosser à l'école. Je me posais des questions curieuses sur les gens, c’est vrai.

Je me reconcentrai alors sur notre discussion en espérant ne pas paraître bizarre à lui demander pleins de choses sur lui comme je le faisais. J’aimais bien apprendre à connaître les gens, même si je n’avais pas tellement de tact.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 382
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Martin Garrix • STCK
| SANG : ⊰ Aussi pur que l'eau des fjords


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un épouvantard
| PATRONUS : Un macareu moine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Jus de citrouille et café latte • ft. Artus Mer 15 Aoû - 16:28


La réponse d’Artus ne te surprit guère. Il était commun pour des sorciers de mettre leurs enfants sur un balai dès le plus jeune âge. Tu ne connaissais pas bien les habitudes moldus mais il te semblait que le rapport des sorciers avec le Quidditch relevait de celui que les moldus entretenaient avec le football. Un jeu bien étrange selon toi, d’ailleurs, même si tu devais bien avouer n’avoir jamais assisté au moindre match. Donc, qu’Artus soit habitué à monter sur un balai n’était pas étonnant. Dans ce cas, c’était plutôt toi l’exception même si ton grand-père, grand supporter des Narvals de Bergen, votre club local en Norvège, avait essayer de te mettre en selle rapidement. Tu devais simplement te rendre à l’évidence, tu n’étais pas bon sur un balai et en plus n’aimais pas ça. Rien ne servait de persister.

Le jeune poufsouffle t’expliqua alors ses déboires avec le recrutement de l’équipe qui ne voulait apparemment de lui, par manque d’expérience disait-il. Tu compatissais franchement. La concurrence était rude et les sélections de plus en plus exigeantes. Il était évident qu’avec un tel niveau d’attente, la technicité des joueurs de Quidditch de Poudlard devait bien avoir augmentée depuis le début du siècle et même avant. Ce n’était guère étonnant que certains élèves soient repérés et recrutés par des équipes professionnelles dès leur sortie de l’école. « C’est pas très juste. Il y a tellement de demandes pour intégrer les équipes qu’on ne laisse plus aucune chance aux nouveaux. Une sélection manquée et tout est fichu pour la saison. Y’a de quoi en décourager plus d’un, » commentas-tu avec un certain fatalisme au sujet de l’exigence folle des capitaines des équipes de Quidditch. « Je t’aurai bien proposé de participer à tes entraînements mais je te servirais à rien. Et je connais pas grand-monde qui accepterait de t’entrainer. Quoique … » Tu marquas une pause le temps de réfléchir à ce brin d’idée qui venait de germer dans ton esprit. « Je pourrais demander à mon meilleur ami. C’est le gardien de Serpentard. Si tu es poursuiveur, c’est l’adversaire parfait. T’en dis quoi ? Je pourrais lui en toucher un mot, si tu veux. »

Artus recentra la conversation sur toi, te demandant si tu avais des hobbies particuliers. Cela te fit sourire. S’imaginait-il que parce que tu ne pratiquais pas le Quidditch, tu ne faisais rien de tes journées ? Tu pris une gorgée de jus de citrouille avant de lui répondre sur un ton bienveillant. « Je nage. Beaucoup. Enfin … autant que les cours et la météo le permettent. Et les habitants du lac aussi ! » t’exclamas-tu en repensant à cette fois où tu avais bien cru y passer, un tentacule ou quelque du genre -tu ne savais pas et ne saurais certainement jamais- s’étant enroulé autour de ta cheville et s’était évertué à t’empêcher de remonter à la surface jusqu’à ce que tu puisses te défaire de son étreinte à l’aide d’un sort bien placé. Sacrée histoire ! Plusieurs semaines durant, ton pied avait arboré des bleus impressionnants résultant de la succion des ventouses de la créature. Depuis, tu veillais à observer les eaux du Lac Noir de longs instants avant d’y tremper le moindre orteil pour t’assurer que rien de tel ne t’arrive jamais plus. Une fois mais pas deux !

Citation :


  • Faire un post où le prénom de votre personnage n'apparaît pas - 2 dragées
  • Faire un post de plus de 500 mots - 2 dragées

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 76
| AVATARS / CRÉDITS : Lucas J. Zumann
| SANG : Rouge citrouille


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Méduse
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Jus de citrouille et café latte • ft. Artus Ven 17 Aoû - 9:37

 
On avait abordé le sujet du Quidditch : la coupe du monde et la sélection des joueurs pour les équipes de Poudlard. Je n’avais pas été repéré pour jouer à l’école cette année, Poufsouffle avait déjà assez de joueurs, qui étaient tous assez compétents. Il y avait un certain niveau à avoir.

«  C’est pas très juste. Il y a tellement de demandes pour intégrer les équipes qu’on ne laisse plus aucune chance aux nouveaux »

Je fis une signe d’approbation avec la tête. Il avait totalement raison, le choix des joueurs était plutôt strict, malheureusement. Je lui avais avoué le fait que je m’entraînais sur le terrain de Quidditch pour me perfectionner et il me proposa quelque chose :

« Je pourrais demander à mon meilleur ami. C’est le gardien de Serpentard. Si tu es poursuiveur, c’est l’adversaire parfait. T’en dis quoi ? Je pourrais lui en toucher un mot, si tu veux. »

La proposition était très tentante, mais je ne savais pas si je devais accepter ou refuser. Je pensais qu'il serait mieux pour moi de continuer comme je l'ai fait jusqu'à aujourd'hui.  

« Merci de proposer, mais je me débrouille assez bien pour l’instant. Et si vraiment ils me recalent une deuxième fois, je saurais où demander de l’aide. » fis-je

Je ne voulais pas refuser en disant simplement non, c’était très sympa de sa part de me proposer ça et je décidai de voir comment mon niveau allait évoluer avant d’accepter.
Puis je lui demandai ce qu’il faisait en dehors des cours, il y a sûrement beaucoup d’autres choses à faire que le Quidditch.

« Je nage. Beaucoup. Enfin … autant que les cours et la météo le permettent. Et les habitants du lac aussi !  »

C’était la première fois que j’entendais ça de la part d’un élève de Poudlard, c’était une activité moins sorcière, mais tout autant physique j’imagine, surtout dans des eaux froides. Il devait être courageux pour nager dans ces lacs, je ne préférerais pas savoir ce qu’il y avait tout au fond ! Je fus surpris en bien de savoir qu'ils n'y avait pas que des fanatiques de Quidditch à Poudlard.

« C'est un sport moins commun chez les sorciers mais ça doit être magnifique dans les fjords en Norvège, tu y est déjà allé j’imagine ? » dis-je, un sourire aux lèvres.

J’avais déjà vu beaucoup d’images de ces nombreux paysages, dans des encyclopédies qu’on avait dans le grenier. C’était plutôt impressionnant. Sa famille avait beaucoup de chance d'habiter en Norvège, je m'étais déjà rendu chez eux et j'ai beaucoup aimé leur pays. Ça doit être dépaysant de venir étudier en Ecosse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 382
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Martin Garrix • STCK
| SANG : ⊰ Aussi pur que l'eau des fjords


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un épouvantard
| PATRONUS : Un macareu moine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Jus de citrouille et café latte • ft. Artus Sam 18 Aoû - 11:18


« Aucun problème, » répondis-tu avec un petit sourire avenant en entendant Artus décliner ta proposition. Après tout, tu n’étais pas même sûr qu’Alexandre accepte de l’accompagner lors de ses entrainements. Peut-être faisais-tu donc de faux espoir au jeune poufsouffle et tu aurais eu l’air idiot comme un troll s’il t’avait demandé l’aide de ton meilleur ami et que ce dernier ne voulait pas s’encombrer d’un blaireau rêveur. Alexandre n’était pas méchant mais les priorités allaient grandement changer comme vous alliez rentrer en dernière année au château. Avec les examens finaux et son rêve d’intégrer le département des mystères, il n’était pas certain qu’Alexandre puisse continuer le Quidditch. Alors de là à entrainer Artus … Rien n’était moins sûr.

Le jeune Pumkin te demanda alors si tu avais des hobbies, certainement intrigué par le fait que, contrairement à la plupart des enfants sorciers, tu ne pratiques pas le Quidditch. Certainement devait-il t’imaginer en champion d’échecs version sorciers ou addict du jeu de bavboules. Et non ! Tu dus bien lui avouer que dans tes passe-temps, tu avais tout d’un adolescent moldu. A ceci près que tu ne t’entrainais pas en piscine mais dans un loch écossais dont les eaux d’une noirceur profonde abritaient bon nombre de créatures étranges et parfois dangereuses. « C'est un sport moins commun chez les sorciers mais ça doit être magnifique dans les fjords en Norvège, tu y es déjà allé j’imagine ? » t’interrogea candidement Artus. Oh s’il savait ! La seule pensée de tes chers fjords aux alentours de Bergen et surtout la réminiscence des délectables moments que tu avais passé avec Alexandre là-bas il y a moins d’un mois à peine t’arrachèrent un sourire bienheureux. D’un air absent, perdu dans tes doux souvenirs, tu hochas la tête avant finalement d’expliquer. « C’est là-bas que j’ai appris à nager. On habitait à Bergen, sur la côte, alors forcément on avait toujours un point d’eau à proximité, que ce soit la mer, un fjord ou un lac de montagne. » Rêveur, tu portas ta paille à la bouche et aspiras ton jus de citrouille jusqu’à la dernière goutte. « Tu sais, je crois qu’il n’y a rien de mieux que de nager dans une eau calme sur laquelle se reflètent le versant de la montagne et le bleu du ciel. C’est si paisible. Si un jour tu as l’occasion de t’y rendre, n’hésite pas. Même si l’eau est un peu froide ! » ricanas-tu en te rappelant les protestations d’Alexandre lorsque tu lui avais assuré que les eaux du fjord n’étaient que vivifiantes et en rien glacées. Il t’avait accusé de lui avoir menti mais n’était-ce pas une question d’habitude après tout ?
Il te vint alors une question tout à fait banale mais qui, dans le contexte, avait toute son importance. « T’es de Londres, au fait ? » Cela pouvait paraître indiscret et hors de propos mais tu avais cette impression que les citadins, comme Alexandre somme toute, ne pouvaient pas réellement comprendre l’amour que tu pouvais porter à ton pays et à sa nature grandiose et surréaliste.

Citation :


  • Faire un post où le prénom de votre personnage n'apparaît pas - 2 dragées
  • Faire un post de plus de 500 mots - 2 dragées

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 76
| AVATARS / CRÉDITS : Lucas J. Zumann
| SANG : Rouge citrouille


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Méduse
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Jus de citrouille et café latte • ft. Artus Mar 21 Aoû - 18:10

 

J’avais alors parlé fjords en Norvège, qui devaient être tout simplement magnifique. Njal me confia que c’est là qu’il avait appris à nager, à Bergen en Norvège. J’imagine que lorsque l’on habite là-bas, difficile de ne pas avoir envie de piquer une tête ! En tout cas, la Norvège c'était très différent de chez moi.

« Tu sais, je crois qu’il n’y a rien de mieux que de nager dans une eau calme sur laquelle se reflètent le versant de la montagne et le bleu du ciel. C’est si paisible. Si un jour tu as l’occasion de t’y rendre, n’hésite pas. Même si l’eau est un peu froide ! » me décrit-il

Il parlait de ça passionnément, on voyait qu'il adorait nager dans ces magnifiques eaux, entourés par ces paysages apaisants. J'aimais beaucoup voyager, si j'avais une fois l'occasion de passer plusieurs jours en Norvège, je ne louperai sûrement pas ça !

« Oui ça doit être magnifique ! » répondis-je en m’imaginant les fjords.

Njal me demanda alors d’où je venais exactement. Disons qu'il y a énormément d’élèves de nationalité différentes dans notre école, pas étonnant qu'il se demande d'où j'étais. Il est vrai qu'il y avait beaucoup d'élèves de Grande-Bretagne, mais les origines sont très variées.

« Non, pas exactement. Je suis né et j’habite dans un village sur l’Île de Portland, c’est au Sud de la Grande-Bretagne. Comme on est vers la mer, je vais aussi des fois nager avec mon petit frère, mais y’a beaucoup de méduses donc faut faire gaffe ! Et j’y vais seulement si elle n’est pas trop froide ! » fis-je, un sourire aux lèvres, en faisant référence à ce qu'il m'avait dit juste avant.

Disons que la nage était pour moi un passe-temps et je n’avais pas le courage de m’éloigner des côtes, je préférais largement voler sur un balai.
Je ne sus plus trop quoi dire à ce moment-là, que pouvais-je lui demander ? Je sirotai alors les dernières gouttes de mon milk-shake. Je consultai ma montre ; cela faisait un bon bout de temps que nous discutions et c'était plutôt sympa de passer du temps avec quelqu'un comme Njal. J'aimais bien connaître de nouvelles personnes mais j'avais toujours du mal à être à l'aise et je ne savais jamais quoi dire exactement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 382
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Martin Garrix • STCK
| SANG : ⊰ Aussi pur que l'eau des fjords


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un épouvantard
| PATRONUS : Un macareu moine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Jus de citrouille et café latte • ft. Artus Sam 1 Sep - 10:59


Te remémorer les paisibles paysages norvégiens te remplissait d’une douce nostalgie et faisait naître sur ton visage un sourire apaisé. Tu aimais ton pays natal plus que tout. D’une étrange manière, tu te sentais relié à lui et à sa nature grandiose. Tu étais un enfant de Bergen, un enfant des fjords et les quitter avait été l’un des plus grands déchirements que tu avais pu connaître étant enfant. Les retrouver le mois dernier avait provoqué en toi un sentiment puissant de plénitude et de bonheur intense car tu avais retrouvé cette partie si importante de toi qu’on t’avait arraché il y a longtemps. A vrai dire, ce n’était guère étonnant que le souvenir des paysages légendaires de Norvège soit le puissant évocateur de ton patronus qui, même dans sa forme, était intrinsèquement lié aux contrées scandinaves.

Désireux d’en savoir un peu plus sur Artus et surtout de savoir si, comme Alexandre, il était un pur citadin qui ne connaissait guère la majesté de la nature sauvage, tu lui demandas d’où il venait. Pas de Londres te répondit-il, ce qui ne te surprit pas vraiment. La Grande-Bretagne était une île vaste et même s’il n’y avait pas beaucoup d’élèves à Poudlard, tous ne venaient pas de la capitale. Loin de là même. Il suffisait de prendre pour exemple ta famille. Toi et ta fratrie veniez de l’autre côté de la mer du Nord alors que vos deux cousins habitaient une île peu peuplée de la mer des Hébrides. Et les exemples étaient encore nombreux. Artus en faisait apparemment partie. « Je suis né et j’habite dans un village sur l’Île de Portland, c’est au Sud de la Grande-Bretagne. Comme on est vers la mer, je vais aussi des fois nager avec mon petit frère, mais y’a beaucoup de méduses donc faut faire gaffe ! Et j’y vais seulement si elle n’est pas trop froide ! »  Tu n’avais jamais entendu parler de son île mais tu la concevais à l’image des îles anglo-normandes dont la proximité devait être aussi bien géologique que géographique. « La fraicheur est une question d’habitude. Et de volonté aussi, » répliquas-tu tout aussi amusé que le jeune Pumpkin comme tu te souvenais de la réticence d’Alexandre à se mouiller dans l’eau des fjords. Depuis ce jour-là, il persistait à dire qu’il devait te manquer des récepteurs sensoriels. Peut-être. Mais tu restais convaincu que c’était une question d’habitude et surtout de volonté. Il fallait être fou pour se jeter dans l’eau glacé d’un fjord mais, selon toi, il fallait l’être encore plus pour se priver d’une telle baignade. « Ceci dit, je suis quand même certain que l’eau doit être meilleure chez toi, » ajoutas-tu en regardant ton gobelet pour être certain qu’il ne restait plus une goutte du précieux jus de citrouille. « Ça a dû vraiment te changer en arrivant à Poudlard, non ? » Que ce soit le paysage ou la météo, il était certain que les highlands écossaises ne devaient pas ressembler à la petite île d’Artus. A ton grand soulagement, les paysages entourant le château n’étaient pas si différents de ceux de ta Norvège natale car la dernière ère glaciaire avait modelé des vallées et des fjords d’une identique manière sur la terre scandinave et la terre picte.


Citation :
Je suis vraiment désolé de répondre si tard, j'avais complètement oublié que tu m'avais répondu. Sorry Cry

  • Faire un post où le prénom de votre personnage n'apparaît pas - 2 dragées
  • Faire un post de plus de 500 mots - 2 dragées

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jus de citrouille et café latte • ft. Artus

Revenir en haut Aller en bas

Jus de citrouille et café latte • ft. Artus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» ♣ Le café, ça tache ? | Alix & Ewen
» Le pot de mayonnaise et les deux tasses de café...
» Soupe de citrouille servie en son carosse...
» Café renversé,aquarium, asticots, moisissures...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Le chemin de traverse :: 
Tsarducks Coffee
-