Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

Si tu refuses de signer, je te renie ma fille | AVA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 863
| AVATARS / CRÉDITS : © yaya <3
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Si tu refuses de signer, je te renie ma fille | AVA Dim 5 Aoû - 10:14

Sauvons Bruno le Pitiponk ! Libérons la semence des éruptifs ! Le Twirling Baguette, un sport national ! Les noms d’autant de pétitions que Marlene McKinnon faisait généreusement circuler. Mais il s’en trouvait également de plus sérieuses. Et lorsque son amie Svetlana Vassilev lui avait raconté - entre deux verres à la soirée de l’année - qu’elle se voyait contrainte par son père à prendre un époux savamment sélectionné par lui, c’était encore une folle injustice de sang pur qui était apparu aux yeux de Marlene.

En ce beau jour du mois d’août, la nostalgie de ses dernières courses scolaires pour l’école ne gagnait donc pas la justicière blonde. « Okay maman, toi tu commences par le Chaudron Baveur et moi par Pirouette et Badin côté sud. Rendez-vous devant le Tsarducks où on pourra alpaguer les clients qui veulent se rafraîchir pour décrocher nos dernières signatures ! ». Mrs Guippure soupira de désespoir car l’élève agitée expulsa d’un geste théâtral de la main le mètre ruban pour la troisième fois en moins d’une minute. « Tu laisses Madame Guippure travailler, Marlene ? Et tu me laisses respirer ? » sa mère leva-t-elle à peine le nez de son magazine. « Non, tu as raison, le Tsarducks on ne peut pas - ne voyait-elle ni n’écoutait-elle pas ce qui se passait autour - Le troll de sécurité ne rigole plus du tout depuis la dernière fois … » sauta-t-elle de son tabouret en déclenchant l’ire des deux femmes en même temps. « TU NOUS FICHES UN PEU LA PAIX ? » « JE NE PEUX PAS TRAVAILLER ! DEHORS ».

« La paix ? Quelle paix pour … » continua-t-elle à grommeler la tête dans le tissu qu’elle passait par-dessus la tête et nullement dérangée par la perspective d’avoir une robe de sorcière trop courte à la rentrée. Sa mère l’avait alors conduite chez Potions & Remèdes et l’étudiante glissait des articles au hasard dans son panier en continuant à pérorer dans son coin. « Quelle paix pour toutes ces innocentes que l’on attache avant l’âge ? ». Elle ne ravala sa langue que, lorsque levant les yeux, elle fit face à la tenancière. Ava Zabini la reconnut-elle d’un seul coup d’oeil. Les deux filles - devenues jeunes femmes - ne s’étaient jamais parlées. Marlene avait pourtant l’impression de la connaître (un peu comme à la manière de Jick Magger la rock star). C'est que l’ancienne serpentarde l’avait fascinée du temps de l’école. « Oh … Hum - la salua-t-elle par ses termes maladroits - Tusigneraismapétition ? » tendit-elle son parchemin intitulé « si tu refuses de signer, je te renie ma fille » aussi gênée que si elle lui avait demandé un autographe. Et Merlin savait que ce n'était pas dans les habitudes de Marlene d'être gênée !

______________________________
Act your age, not your shoe size
The great challenge of adulthood is holding on to your idealism after you lose your innocence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 480
| AVATARS / CRÉDITS : Zendaya Coleman /CASSIℭ
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un miroir dans lequel elle apparait vieille, toute beauté fanée
| PATRONUS : Une pie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Si tu refuses de signer, je te renie ma fille | AVA Mar 7 Aoû - 11:08

Dans la première pièce de la boutique d'Ava, on retrouvait de nombreuses étagères où ingrédients et potions toutes prêtes auraient pu prendre la poussière sans le plumeau magique qui s'agitait partout. Derrière le comptoir, les étagères étaient réservées aux potions les plus complexes et chères. Une porte menait à une autre pièce, le laboratoire de confection des potions, mais en cette période de forte fréquentation de la boutique et pour éviter des allers-retours inutiles, Ava préférait travailler derrière le comptoir. Assise sur une chaise haute, elle lisait le dernier Sorcière Hebdo tandis qu'à sa droite, un chaudron frémissait doucement, touillé régulièrement par magie, et à sa gauche, un couteau aiguisé coupait finement un bouquet de valériane.
Quand le tintement de la cloche s'était fait entendre à l'entrée de deux nouvelles clientes, Ava avait posé son magasine pour sourire et saluer poliment les deux femmes. La plus jeune, distraite, ne sembla pas lui accorder d'attention et, disponible, Ava s'occupa à ranger une nouvelle fournée de potions pour les maux de tête sur une étagère, attendant qu'on la demande, ce qui arriverait tôt ou tard.
La demoiselle finit enfin par s'approcher d'elle et bafouilla quelques mots qu’Ava manqua de comprendre, en lui tendant un parchemin. Généralement, c’était plutôt les jeunes garçons qui avaient tendance à bafouiller devant la potionniste. « Comment ?... » commença-t-elle avant de jeter un œil au titre inscrit sur le parchemin, Si tu refuses de signer, je te renie ma fille, comprenant enfin que la demoiselle lui demandait de signer une pétition. « Oh, un reniement, c’est un peu… péremptoire, non ? »
Au moins, le titre, même si quelque peu confus, avait eu le mérite d’attirer son attention. Sur le chemin de traverse, il n’était pas difficile d’être alpagué pour signer quelques pétitions, faire un don pour toutes les causes ou répondre à un sondage qui « promis, ne durera que cinq minutes » mais finit par en prendre vingt. Aussi, il était devenu comme à la mode de lancer des sortilèges, souvent des sortilèges de mutisme pour les plus gentillets, pour avoir la paix pendant ses courses.
Ava tourna le parchemin pour estimer le nombre de signatures déjà apposées et constata qu’elles n’occupaient même pas un verso complet. « Quelle est la cause que tu défends ? » somma Ava sans prendre la peine de lire le paragraphe explicatif qui suivait le titre. Elle voulait entendre les convictions de la jeune fille de sa propre bouche avant d’apposer son nom sur n’importe quel parchemin.

______________________________
   
THUNDER&LIGHTNING, black princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 863
| AVATARS / CRÉDITS : © yaya <3
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Si tu refuses de signer, je te renie ma fille | AVA Mer 8 Aoû - 11:27

La gêne de Marlene ne résista pas longtemps au feu de sa passion. Et toute obsédée qu’elle se trouvait par sa cause, elle ne comprit pas que le commentaire de la potionniste concernait uniquement le titre de sa pétition. « C’est même pire que péremptoire, c’est … c’est … » sentait-elle le feudeymon monter en elle. Outrageux ! Injuste ! Terrible ! Cela lui flanquait les larmes aux yeux de penser que la pauvre Svetlana Vassilev pourrait voir ses poings et mains liés à un homme qu’elle n’aimait pas pour le restant de ses jours. C'est que chez les moldus, cette pratique datait d'une époque révolue. Les piliers sur lesquels reposaient la société puriste des sorciers lui paraissaient terriblement moyenâgeux.

Rien n’était plus important que l’amour aux yeux de la griffonne hormis peut-être … « La liberté ! » leva-t-elle d’un seul coup les yeux en même temps qu’elle brandit le poing (et manqua de peu de renverser tout un tas de petits flacons). « La liberté de disposer de son coeur comme de son corps … et de choisir son futur et ceux qui le composent ! - se ranima-t-elle complètement - De ne laisser aucun homme - père ou mari - nous dire ce que nous devons faire ! Enfin ce qu’elles doivent faire ! » rectifia-t-elle à voix basse en coulant un regard vers sa mère qui s’intéressait à la gamme de potions de beauté du magasin. Celle-ci âgée d’une courte trentaine d’année ne semblait pourtant pas en avoir besoin. Marlene réalisait petit à petit à quel point la situation de sa mère, qui l’était déjà au jeune âge de dix-sept ans, avait dû être terrible. Rien ne la terrifiait plus que de suivre le même chemin  … Elle se retourna vers Ava Zabini pour réaffirmer ses bons principes les joues enflammées. « Je voudrais aider toutes les filles coincées dans un mariage forcé ! ». Elle était loin de se douter de la manière propre que l’intéressée avait trouvé de se défaire de ses unions les plus incommodantes.

______________________________
Act your age, not your shoe size
The great challenge of adulthood is holding on to your idealism after you lose your innocence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 480
| AVATARS / CRÉDITS : Zendaya Coleman /CASSIℭ
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un miroir dans lequel elle apparait vieille, toute beauté fanée
| PATRONUS : Une pie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Si tu refuses de signer, je te renie ma fille | AVA Mar 14 Aoû - 22:47

Alors qu'Ava s'attendait à de nouveaux bafouillements de la part de la jeune sorcière, celle-ci changea du tout au tout dans son comportement. Le sujet, on le sentait dans sa voix, lui tenait à cœur. Sans cette passion qu'elle avait, Ava aurait sûrement prêté moins d'attention à sa pétition, même si elle partageait l'intérêt pour le sujet. Ava avait assez peu foi dans le pouvoir citoyen.
Elle ignora d'un geste de la main les petits flacons de potions qui avaient manqué s'effondrer au sol sous la fougue de la jeune fille et écouta attentivement ses revendications. Elle employait la première personne du pluriel une fois, laissant penser à la potionniste qu'elle-même ne se sentait pas tout à fait libre et ressentait le poids d'une société sorcière au fonctionnement très patriarcal.

« Disposer de son coeur comme de son corps » répéta Ava, qui se retrouvait, en partie du moins, dans les paroles de la demoiselle. Même si son premier époux n'avait pas été le fruit d'un mariage arrangé - il n'était pas prévu qu'elle se marie avec cet homme, c'est plutôt sa relation avec lui qui les avait menés tous les deux à se retrouver dans un mariage dont voulaient leurs parents - elle avait le sentiment de n'être respectée en société que lorsqu'elle était au bras d'un homme. "Coincée dans un mariage", Ava ne l'avait ressenti qu'une fois, maintenant qu'elle se savait la cruauté de tuer un homme qu'elle avait aimé. Mais la possibilité (et l'envie d'ailleurs) n'était pas donnée à toutes les femmes de se débarrasser d'un claquement de doigts d'un mari attribué et non voulu.  

« Est-ce que je me méprends si je pense que c’est ton cas ? »
demanda Ava avec toute la délicatesse du monde, interprétant son utilisation de la première personne associée à sa passion du sujet. Son regard alla de la jeune fille à sa mère : ses parents avaient-ils déjà choisi un époux pour elle ?

« Malheureusement, je pense que les traditions sont difficiles à faire disparaître chez les sangs-purs, même si, implicitement, beaucoup de personnes ne les approuvent pas, et celle-ci fait partie des plus ancrées. Tu as réussi à avoir des signatures ? »

Bien sûr, les mariages forcés avaient lieu principalement dans les grandes familles sangs-purs qui souhaitaient conserver une certaine pureté du sang, en plus de favoriser certaines alliances avec des familles précises. Pour sûr le ministère désapprouverait que des jeunes filles soient obligées d’épouser des hommes qu’elles ne connaissaient pas, n’aimaient pas… Mais face au silence entendu de tout un pan de la société sorcière, il n’y pouvait pas grand-chose.

______________________________
   
THUNDER&LIGHTNING, black princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 863
| AVATARS / CRÉDITS : © yaya <3
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Si tu refuses de signer, je te renie ma fille | AVA Lun 20 Aoû - 16:03

Les alliances puristes paraissaient tellement aberrantes à l’élève qu’elle ouvrit de grands yeux quand elle se vit interrogée sur sa situation. « Fiancée ? Moi ? » ne se souvenait-elle même pas avoir jamais tenu publiquement la main d’un garçon. « Ma mère n’est pas plus sorcière que lady alors m’épouser est vraiment la dernière considération de mes camarades ». Et confessant sa naissance moldue en même temps que roturière, elle rougit un peu, elle ne se sentait pas complètement libre non plus. Le regard que les garçons portait sur elle finissait toujours par la blesser dès qu’elle se dévoilait amoureusement. Et toutes ses relations semblaient condamnées à n’évoluer que dans l’ombre des placards à balais ou des étagères de bibliothèque.

Ava partagea son avis sur les traditions, d’aucuns l’auraient trouvé plus pessimiste que optimiste. Mais tout ce que Marlene sembla pourtant retenir et que nombreux les désapprouvaient. « Parce que c’est un monde d’hommes et qu’ils se fichent bien de tout ce qu’ils considèrent comme leur étant inférieurs ». Et des exemples, elle en avait des tas. Si seulement elle avait eu autant de signatures … « J’en suis à trois signatures, peut-être quatre avec la votre ? ». C’est qu’elle avait quand même réussi à faire signer la couturière et sa mère, elle espérait que la jeune femme qui lui faisait face signerait sa désapprobation avec moins de résistance. « C’est la solidarité qui nous permettra de changer le monde ». Et ses yeux brillaient encore d’un fol espoir que le monde alentour n’avait jamais éteint.

______________________________
Act your age, not your shoe size
The great challenge of adulthood is holding on to your idealism after you lose your innocence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 480
| AVATARS / CRÉDITS : Zendaya Coleman /CASSIℭ
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un miroir dans lequel elle apparait vieille, toute beauté fanée
| PATRONUS : Une pie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Si tu refuses de signer, je te renie ma fille | AVA Mar 28 Aoû - 22:46

Ava retint un léger mouvement de recul et cacha sa surprise à l’annonce de la demoiselle. Comment pouvait-elle annoncer si facilement que sa mère était moldue ? A la place, elle posa un regard neutre sur la femme qui continuait ses achats à l’autre bout du magasin. Comprenait-elle seulement la moitié des fioles qu’elle pouvait regarder ? Son regard revint sur la jeune fille.
Elle fut désolée de constater que la demoiselle avait une moldue pour mère. Certes, Ava n’était pas la femme la plus ouverte d’esprit sur les moldus – mais ses idées provenaient surtout de son ignorance sur ceux-ci. Le problème provenait surtout de sa déception de constater que ces idées novatrices ne provenaient pas du milieu directement concerné. Les moldus étaient donc autant en avance  sur le temps sorcier ? « Chanceuse. » commenta simplement Ava avec un léger sourire.

Elle était encore une fois d’accord avec la sorcière qu’elle trouvait bien mature. Quel âge avait-elle ? Pas plus de 17 ans. Et pourtant, à son âge, Ava était loin d’avoir de telles réflexions et elle était encore plus loin d’oser les formuler à voix haute.

« Comptons donc quatre signatures... »
affirma-t-elle en récupérant le parchemin dont elle regarda la courte liste de noms inscrits. « … mademoiselle McKinnon ». Elle passa de l’autre côté de son comptoir, récupéra une plume qu’elle trempa dans un encrier et apposa son nom, Ava Zabini. Il faudrait encore du chemin à sa pétition pour espérer intéresser ne serait-ce que la secrétaire du secrétaire du ministre. Et Ava avait assez peu d’espoir de voir cette pétition finir ailleurs que dans un tiroir (sûrement le tiroir de son auteure d’ailleurs). Mais elle ne voulait pas décourager les rêves de Marlene. « Tu pourrais laisser un parchemin dans ma boutique, peut-être que certains clients voudront la signer. » proposa-t-elle.
Elle voyait déjà Morfin rire de la présence d’une telle pétition dans sa boutique. Peu lui importait. « Seulement des signatures de femmes ? Pourquoi pas ton père ? Comme tu l’as si justement dit, c’est un monde d’hommes : tu ne peux pas espérer que les choses changent sans les intéresser par ton combat. »

______________________________
   
THUNDER&LIGHTNING, black princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 863
| AVATARS / CRÉDITS : © yaya <3
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Si tu refuses de signer, je te renie ma fille | AVA Dim 28 Oct - 20:36

Ava coula un regard vers Mrs McKinnon qui n’interpella pas une seule seconde l’aînée de ses enfants. Il était impossible d’ignorer que l’époque n’était pas propice aux moldus mais l’animosité plus prégnante en dehors des murs protecteurs de Poudlard lui échappait parfois. Et tout spécialement lorsqu’elle se trouvait dissimulé derrière des paroles qui étaient aussi onctueuses que du nectar pour ses oreilles. C’est que la blonde entretenait pour l’ancienne étudiante une admiration proche de l’idolâtrie et ne voyait pas le grinchebourdon caché dans la ruche. Ses yeux brillèrent en suivant la courbe de la plume sur le parchemin. « Laisser mon parchemin dans la boutique ? Wahow ! Ce serait … top boursouf ! » inventa-t-elle une expression. Les oreilles de tous les autres étudiants bourdonneraient du récit de cette fructueuse rencontre à la rentrée. « Je veux dire oui bien sûr, carrément, merci ! » tenta-t-elle de contenir son excitation mieux que les mots jaillissant continuellement de sa bouche.

L’adolescente ne parut arriver au bout de ses mots que lorsque son interlocutrice mentionna son second parent. Tout sorcier qu’il était, il se trouvait plus difficile de parler de son père. Son absence durant son enfance lui avait appris qu’il n’y avait rien qu’une femme ne puisse accomplir par ses propres moyens. « Il n’y a aucun argument susceptible d’intéresser ces têtes de botrucs au combat … » préféra-t-elle défausser son regard en nettoyant de sa manche une poussière invisible sur le comptoir comme si celui-ci s’était soudainement érigé pour séparer les deux femmes. Les garçons de l’école ne s’étaient certes jamais montrés bien sensible à la cause. « Rien ne les intéresse hormis le quidditch et … - elle se trouva un peu honteuse de poursuivre sa phrase - tripoter les souafles, les souafles sous toutes leurs formes ! » souffla-t-elle fébrilement en levant les yeux au plafond.

hors-jeu:
 

______________________________
Act your age, not your shoe size
The great challenge of adulthood is holding on to your idealism after you lose your innocence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Si tu refuses de signer, je te renie ma fille | AVA

Revenir en haut Aller en bas

Si tu refuses de signer, je te renie ma fille | AVA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Signer avec le Diable...
» Haïti signe le Traité de la Caricom
» Après Jaroslav Spacek et Hal Gill, Bob Gainey fait signer un contrat d'un an à Paul Mara.
» Offre UFA et RFA pour les très long contrats NHL
» ♫ Je renie la fatale hérésie, Qui ronge mon âme... ♫ || Indiana & Lilieth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Le chemin de traverse-