C'est officiellement les vacances sur ATDM ! Poudlard ferme ses portes pendant deux mois pour laisser place à la Coupe du Monde de Quidditch qui se déroule cette année au Royaume-Uni, dans le petit village de Mimbulus-les-Bains !
GRYFFONDOR : 1040 pts | POUFSOUFFLE : 390 pts | SERDAIGLE : 735 pts | SERPENTARD : 880 pts

Partagez|

The Fear of Doing Right is the Grand Treason in Time of Danger | Kieràn Graves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 57
| AVATARS / CRÉDITS : John Mayer les enfants
| SANG : Mélangé


MessageSujet: The Fear of Doing Right is the Grand Treason in Time of Danger | Kieràn Graves Lun 6 Aoû - 0:57

La nouvelle de l’arrestation de Kieràn Graves avait fait le tour de la communauté sorcière aussi vite qu’un cognard fou. Tous et chacun murmuraient et extrapolaient à souhait sur l’évènement, sur le pourquoi du comment, sur les circonstances de l’arrestation – selon certains un duel aurait éclaté et Graves se serait transformer en goule, soit la forme originel qu’il avait avant que Vous-savez-qui ne pratique l’art de la métamorphose sur la goule et l’utilise comme un pion – bref, un tas d’âneries. Selon John Dawlish, 90% de la communauté sorcière était complètement imbécile et, à son plus grand damne,  celle-ci était sa source d’information première en ce moment. En effet, un malaise avait envahie le département des aurores suite à l’arrestation dont les plans n’avaient pas été divulgués à l’entièreté de l’équipe. Seul Fawkes et Croupton – même pas aurore celui-là d’ailleurs –avaient procédé à l’arrestation et connaissaient les réels motifs derrières elle.

Lorsque la nouvelle avait fait son chemin aux oreilles de John, celui-ci avait eu l’impression de s’être fait percuter par un énorme troll volant. Tomber de son balai à 1000 pieds d’altitude aurait été plus doux que d’apprendre que son meilleur pote était un traitre de la pire espèce et qu’il fricotait allègrement avec mangemorts et mangemortes. L’aurore s’était jurer de se montrer impliable face aux criminels et aux être à l’allégeance sombre. Il passait sa vie à les pourchasser sans relâche et à les mettre en prison, parfois avec un orteil en moins. L’homme se sentait blessé. Il avait l’impression qu’on avait abusé de sa confiance et de son amour tel ses vils géniteurs l’avaient fait avec sa jeunesse. Pour en rajouté encore, il se sentait imbécile. Faible d’esprit de n’avoir jamais vu clair dans le jeu de cet homme qu’il appelait son meilleur ami, cet homme à qui il avait accordé ouvertement sa confiance. John avait passé la semaine à arpenter l’aile des aurores en passant du blanc au noir, en se demandant s’il avait pu y avoir une erreur et en rageant contre le côté vicieux des humains. Finalement, il avait décidé d’éclaircir lui-même ce mystère. Bien qu’il craigne de se faire entourlouper par ce soupçonné criminel, l’attente était intenable. L’aurore avait donc interrogé subtilement Raven Fawkes au sujet des motifs justifiants l’arrestation en manipulant habilement leur conversation de sorte qu’elle lui donne suffisamment d’indices sur la location du lieu où Kieràn était détenu. Il avait ensuite assemblé les pièces du puzzle : il connaissait bien les techniques de Fawkes avec qui il travaillait depuis le début de sa carrière. John avait ensuite attendue que l’aurore quitte son bureau pour s’introduire dans celui-ci et y prendre toutes les clés qu’elle y conservait. Il s’était ensuite dirigé vers l’étage juste au-dessous du Mangenmagot et avait essayé clefs après clefs, portes après portes jusqu’à ce que l’une d’entre d’elle s’ouvre finalement sous ses yeux. John Dawlish était un excellent aurore et son instinct d’enquête faisait partie de son succès.

Armé de sa baguette, il passa la porte qui donnait sur une salle où l’obscurité régnait en maitre. D'un geste de sa baguette, le sorcier alluma toutes les chandelles qui ornaient les coins des murs de la pièce et aperçût finalement son ami – ou celui qu’il croyait être son ami – recroquevillé dans un coin. Une pointe de triste lui piqua le cœur à la vue de l’homme qui était dans un piètre état, mais celle-ci fut bien rapidement rattrapée par un éclair de colère face au traite. « C’est amusant fraterniser avec l’ennemi à ce que je vois » articula John d’une voix à faire geler le plus chaud des volcans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 343
| AVATARS / CRÉDITS : Jake Gyllenhaal - blue comet
| SANG : Mêlé, arrière-arrière grand-mère moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La faucheuse noire.
| PATRONUS : Un Aigle à Ventre roux.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: The Fear of Doing Right is the Grand Treason in Time of Danger | Kieràn Graves Mar 7 Aoû - 20:14

Kierán avait l'impression que tout allait de mal en pis. Si son arrestation ne lui aurait fait ni chaud ni froid si elle était restée classique et orthodoxe, ce qu'il avait subi dans la salle d'interrogatoire lui donnait des bouffées de chaleur. C'était donc en continue qu'il y avait sur son front de grosses gouttes de transpirations qui perlaient pour tomber sur le sol inconfortable de la cellule dans laquelle il était emprisonné. Il n'y avait pas là beaucoup de luminosité, et l'ancien langue-de-plomb - il avait été suspendu selon les dires de son geôlier - restait résolument prostré dans un coin de la pièce minuscule sans bouger. Il devait être, à n'en point douter, une masse informe sur un sol jonché de cailloux. Sa tête était mollement collée contre le mur, et ses yeux clairs généralement vifs étaient absolument vides tandis qu'il fixait celui opposé à lui. L'on ouvrait assez peu sa porte, et il en était fort ravi. Depuis qu'il avait avoué, et depuis qu'il était enfermé, il ne vivait qu'avec l'angoisse des représailles qu'il pourrait endurer, et, il n'y avait pas à dire, il s'en voulait. L'Irlandais s'en voulait d'avoir parlé. Lui qui avait collaboré pour mettre sa soeur en sécurité, craignait maintenant qu'il ne lui arrive quelque chose, en signe d'une vengeance. Bien qu'il la sache débrouillarde, il savait qu'elle ne pouvait rien, elle, une cracmolle contre plusieurs sorciers armés jusqu'aux dents. Et c'était malheureusement principalement à cela qu'il pensait.

Kierán pensait aussi à cette manière dont on lui avait menti. Il avait consenti à donner ses informations en pensant être libéré par la suite, mais c'était mal connaître le doxy qu'était Croupton. Cet infâme personnage lui avait menti, avait profité de sa faiblesse pour lui extorquer des informations et l'avait fais torturer. N'était-ce pas un tableau pathétique ? Sans doute qu'il ne valait pas mieux que lui, se dit-il ironiquement, de telle sorte qu'un rire défait franchi ses lèvres avant de disparaître comme s'il n'avait rien dis. Finalement, il finit par s'assoupir. Le jeune homme venait de comprendre combien il était fatiguant de faire face à ses démons en permanence. C'est le bruit déplaisant de la porte qui s'ouvre qui le réveilla, et une désagréable lumière le força à fermer les yeux. Il se les cacha avec ses mains, griffées à plusieurs endroits par le murs rugueux qu'il discernait bien mal dans l'obscurité de sa prison. La voix qui accompagna la désagréable lumière le fit frissonner de malaise. Kierán avait toujours su dire si son meilleur ami était en colère, agacé ou simplement neutre. Pourtant, le ton de l'Auror lui paraissait si froid qu'il n'en reconnu presque pas le timbre si particulier. "La limite entre gentils et méchants ne s'est jamais trouvée être si fine" répondit-il en repensant à l'intense douleur à laquelle il avait été soumise quelques jours plus tôt. Qui donc pouvait se réclamer être le garant de la liberté et des droits, et soumettre en aparté les suspects à un sortilège impardonnable ? Personne. C'était hypocrite, et si l'Irlandais n'aurait pas compris cela au prix fort, il aurait été fort satisfait de lui-même.


(569)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Fear of Doing Right is the Grand Treason in Time of Danger | Kieràn Graves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» Nouveau lac formé par le séisme en Haïti menace d'inonder Grand-Goâve
» des idées de grand'mère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Balade à Londres :: 
Le ministère de la magie
-