GRYFFONDOR : 195 pts | POUFSOUFFLE : 247 pts | SERDAIGLE : 386 pts | SERPENTARD : 245 pts
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !
Les inscriptions pour les deux prochains matches sont d'ores et déjà ouvertes, retrouvez Serpentard VS Gryffondor et Poufsouffle VS Serdaigle !

Partagez|

Souvenir vague d'une cellule condamnée | MORFIN, LUCIUS (+LIBRE SI DES MANGEMORTS ONT ENVIE DE VENIR)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kierán A. Graves



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 366
| AVATARS / CRÉDITS : Jake Gyllenhaal ▬ murdock
| SANG : Mêlé, arrière-arrière grand-mère moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La faucheuse noire.
| PATRONUS : Un Aigle à Ventre roux.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Souvenir vague d'une cellule condamnée | MORFIN, LUCIUS (+LIBRE SI DES MANGEMORTS ONT ENVIE DE VENIR) Lun 6 Aoû - 23:19

La pièce dans laquelle Kierán était enfermé depuis son arrestation n'avait pas l'air d'être, de prime abord, désagréable. Elle était surtout vide, il n'y avait pas grand chose. Particulièrement sombre, le sol désagréablement orné de cailloux de fait qu'aucune position n'était agréable. Sans doute qu'il se serait senti mal s'il n'avait pas subi de Doloris avant. Depuis qu'il avait été torturé par l'immonde goule de Raven Fawkes, sur les ordres de son Doxy de Directeur, le langue-de-plomb désormais suspendu n'allait pas bien. Il n'arrivait plus à réfléchir, à se concentrer. Il vivait prostré dans un coin, ne se rendait même pas compte que sa position n'était pas confortable pour lui. L'Irlandais restait résolument immobile, les yeux verrouillés sur la porte qu'il ne s'attendait pas à voir ouvrir. John était venu le voir, et de cette entrevue, il n'en avait gardé qu'un souvenir étrangement vague, comme si sa visite dans sa cellule n'avait été qu'un rêve. C'était flou, et irréel. Kierán n'avait pas l'habitude d'être tenu à l'écart de son travail, et de ses habitudes. Chaque journées se ressemblaient sans qu'il n'en soit dérangé, car il avait besoin d'un socle stable dans sa vie. Son travail, son appart, sa malbouffe, et ses services rendus à son ami Baldr. Point. Il ne savait pas depuis combien de temps il était enfermé. Cette cellule était l'horrible métaphore de son esprit de sur-doué maintenant freiné. Il était enfermé dans ses souvenirs de la douleur atroce qui lui avait parcouru l'esprit, et le corps, pendant l'interrogatoire. Le jeune homme leva une main lasse pour se la passer dans les cheveux, mais il n'était pas tout à fait conscient de son geste. Il ne le réalisa que lorsque sa main ripa contre le mur et lui fit une balafre. De la même manière, il cru sincèrement que la porte de sa cellule qui s'ouvrait était une hallucination comme une autre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morfin Carrow



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 235
| AVATARS / CRÉDITS : Jensen Ackles- Crédits: Tearsflight
| SANG : Aussi pur que la pureté elle même


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Souvenir vague d'une cellule condamnée | MORFIN, LUCIUS (+LIBRE SI DES MANGEMORTS ONT ENVIE DE VENIR) Lun 13 Aoû - 0:55

Partout dans les couloirs, tout le monde ne parlait que d'une seule chose, l'arrestation ce matin par Bartemius Croupton en personne, d'un langue de plomb répondant au nom de kiéran Graves. Si bien que l'information ne tarda pas à arriver jusqu'aux oreilles du chef de la brigade des oubliators. "Curieux", lança Morfin à l'employé qui lui demanda s'il était au courant de cette arrestation et ce qu'il en pensait. "Pour l'instant j'ai du travail Corner, et vous aussi d'ailleurs!" ajouta-t-il en l'invitant à sortir. Cette arrestation était grave, très grave. Si Croupton c'était déplacé en personne, il devait savoir quelque chose. Il devait savoir pour les informations que Graves transmettait à Malefoy. Hors de question, de compromettre Malefoy et surtout de se compromettre, il fallait passer à l'action. Il quitta son bureau pour se rendre tout droit dans celui de Lucius. "J'imagine que tu es au courant pour l'arrestation de Graves ! C'est un langue de plomb, j'imagine qu'il ne dira rien mais mieux vaut prévenir que guérir.... toi et moi ce soir, nous partirons en mission".Il ne laissait pas le temps à Lucius de protester. "On ne peut pas parler de ce dont on ne se souvient pas, si tu vois ce que je veux dire."

Voilà comment tout avait commencé, et voilà comment, quelques dizaines d'heures plus tard, Morfin se retrouvait là, avec le frère de sa future belle-fille, à ouvrir la porte de la cellule de Graves prêt à lui effacer la mémoire pour se protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romeus Flemming



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 278
| AVATARS / CRÉDITS : Dane Dehaan (dandelion)
| SANG : J'ai une tête de sang pur ? La robe fait pas le sorcier, mon gars.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La Grande Faucheuse
| PATRONUS : J'sais pas.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Souvenir vague d'une cellule condamnée | MORFIN, LUCIUS (+LIBRE SI DES MANGEMORTS ONT ENVIE DE VENIR) Mer 15 Aoû - 23:58


Le Ministère de la Magie était en effervescence. Une rumeur courrait entre ses murs. Kieran Graves, employé au Département des Mystères, avait été arrêté par Bartemius Croupton Senior. Ce fut la première chose qu'entendit Lucius Malefoy à son arrivée avant d'aller s'isoler dans son bureau jouxtant celui du Premier Ministre Minchum. Cette histoire l'incommodait, le mettait en situation délicate. Et si lors de l'interrogatoire du langue-de-plomb, son nom ressortait ? Il s'était aussitôt résolu à interférer les plans de Croupton qui visait certainement à obtenir des noms. Il allait prendre le problème à la racine. Alors, quand Morfin Carrow, le futur potentiel beau-père de sa jeune soeur, entra dans son bureau pour l'inviter "en mission", cela tomba parfaitement à pic si bien que Lucius ne chercha même pas à répondre -de toute façon, son interlocuteur ne lui en donnait pas l'occasion-, manifestant un calme olympien. Il ne fit qu'un signe de tête à l'oubliator. Ce dernier connaissait bien son métier, n'était-ce pas ?

Quand Lucius pénétra dans la cellule accompagné de Morfin Carrow, il eut l'impression d'y voir un déchet. Un déchet semblable à ceux qu'il avait vu à la Prison d'Azkaban mais qui eux lui avait fait froid dans le dos. Le mangemort restait de marbre face à cette épave que devenait Kieran Graves de secondes en secondes comme un pauvre homme ivre mort dans les rues pavées étroites de l'Allée des Embrumes. Le sortilège de la torture ne lui avait pas déjà effacé toute idée claire de son esprit ?
- Faisons vite. Plus vite ce sera fait, mieux ce sera, dit-il à Morfin.
Cependant, Lucius préférait commencer par un bref état des lieux de ce qu'il restait dans l'esprit fatigué du langue-de-plomb et peut-être essayer de savoir ce qu'on lui avait posé comme question ce cher Croupton.
- Graves, l'appela-t-il d'une voix froide et abrupte pour le sortir de son état semi-conscient en le prenant par le bras pour le redresser.
De là où il était, il pouvait sentir l'odeur de la sueur de Kieran, témoignant de son état de peur et de délabrement.

______________________________
Les gens les plus intelligents sont pas toujours ceux qui parlent le mieux. Simple. Mangemort ou pas qu'est-ce que ça change ? Tu t'fais avoir. Basique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kierán A. Graves



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 366
| AVATARS / CRÉDITS : Jake Gyllenhaal ▬ murdock
| SANG : Mêlé, arrière-arrière grand-mère moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La faucheuse noire.
| PATRONUS : Un Aigle à Ventre roux.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Souvenir vague d'une cellule condamnée | MORFIN, LUCIUS (+LIBRE SI DES MANGEMORTS ONT ENVIE DE VENIR) Jeu 16 Aoû - 0:19

Les hallucinations, Kierán les vivait bien depuis le fameux interrogatoire de Bartemius Croupton. Il était, en réalité, en état de choc. Il ne mangeait pas, et il buvait tout au plus quelques gouttes d'eau. Il se sentait mal constamment, et si le langue-de-plomb ouvrait un peu son esprit, il revoyait la couleur de la table contre laquelle il était lorsqu'il avait été torturé. S'en suivait bien entendu du son de ses cries, et surtout, de la douleur. Comme il était formidable que la douleur du Doloris soit encore si forte et si vive après plusieurs jours se disait-il perpétuellement. Il avait entendu parler de ce sortilège, bien sûr. Il avait lu des récits glaçants à son propos, sans pourtant jamais se figurer la chose clairement et physiquement. Ce qu'il avait ressenti, il n'aurait pas pu l'imaginer. Et l'imaginaire maintenant amplifiait aussi les choses, nourrissait aussi ses peurs. Qu'est-ce qu'il allait devenir ? De ses siestes, Kierán ne retenait que les cauchemars dans lesquels il voyait le visage tordu de joie du Directeur du Département de la Justice Magique. A côté de lui se dressait la fière Raven Fawkes et en fond, complotait le vilain personnages répondant au nom de Lucius Malefoy.
Le jeune loup du Ministère inquiétait le langue-de-plomb jusque dans ses rêves. Il lui donnait des informations à lui. Il était son intermédiaire avec les mangemorts, et il avait livré son nom. Combien de temps cela prendrait-il avant qu'il ne vienne le voir ? Justement, dans son demi-rêve, c'est la voix de Lucius qui le réveilla. Kierán n'était même pas réellement conscient lorsqu'il le prit par le bras. "Je vous attendais plus tôt, Monsieur Malefoy" souffla-t-il entre ses dents serrées. Parlait-il réellement à quelqu'un ? Sa respiration mauvaise le fatiguait. Là, dans cette mauvaise cellule, le jeune homme sentait un air lourd, renfermé, et il n'y pouvait strictement rien. Il pouvait juste prier pour que le temps passe plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morfin Carrow



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 235
| AVATARS / CRÉDITS : Jensen Ackles- Crédits: Tearsflight
| SANG : Aussi pur que la pureté elle même


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Souvenir vague d'une cellule condamnée | MORFIN, LUCIUS (+LIBRE SI DES MANGEMORTS ONT ENVIE DE VENIR) Sam 18 Aoû - 15:57

Lorsque les deux mangemorts pénétrèrent la cellule du gardé à vue, ils trouvaient un homme en très mauvais état.  Le langue de plomb semblait dans un état de peur constant. La sueur envahissait tout son corps qui tremblait comme une feuille. " Il est étrange tu ne trouves pas? lança le Carrow au jeune Malefoy avant de s'avancer vers la cellule du prisonnier. Le chef des oubliators pointa sa baguette sur le langue de plomb en faisant sortir, à l'aide d'un lumos informulé, un faisceaux de lumière pour mieux l'observer. Lorsque Morfin pointa sa baguette sur lui, Kieran se recroquevilla en position fœtale, se mettant de nouveau à trembler comme une feuille.  " Très étrange!. Morfin connaissait très bien cette sensation de peur, lui qui avait grandi à coup de Doloris et qui avait élevé ses enfants de la même façon reconnaissait ces tremblements entre milles. Mais c'était impossible..... jamais Bartelemius Croupton, le grand justicier, n'aurait osé utilisé un sortilège de magie noire. Il chassa cette idée de son esprit. Peut-être avait-il été en contact avec des détraqueurs? Oui, probablement, Croupton serait bien capable d'en placer dans les cellules de garde -à-vue. Le sang pur finit par éteindre sa baguette et s'avancer vers le frère de sa future belle fille. " Avant de lui effacer la mémoire, il faudrait qu'on sache ce que Croupton lui a demandé, ce qu'il a dit, et ce que croupton lui a fait subir pour qu'il soit dans cet état. Cela pourrait nous servir. Il avait le sentiment que le chef du département de la justice magique cachait des méthodes peu recommandables. Il fallait le découvrir et s'en servir contre lui. Croupton et Carrow avait toujours été en rivalité pour leur ascension dans ce ministère et plus précisément pour le poste de Ministre. Peut-être tenait-il ici quelque chose pour écarter du tableau son rival.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romeus Flemming



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 278
| AVATARS / CRÉDITS : Dane Dehaan (dandelion)
| SANG : J'ai une tête de sang pur ? La robe fait pas le sorcier, mon gars.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La Grande Faucheuse
| PATRONUS : J'sais pas.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Souvenir vague d'une cellule condamnée | MORFIN, LUCIUS (+LIBRE SI DES MANGEMORTS ONT ENVIE DE VENIR) Lun 27 Aoû - 0:13


- Je vous attendais plus tôt, Monsieur Malefoy, dit Kieran pour toute salutation.
Lucius le relâcha comme un vieux chiffon. Le langue-de-plomb se laissa retomber lourdement.
- Il est étrange tu ne trouves pas ? interpella Morfin.
Cela n'aurait pas été le mot que Lucius aurait employé. Malgré son jeune âge, il avait déjà vu des hommes étant réduits à de vulgaires épaves tels que lui. Il ne connaissait qu'un seul sortilège capable de retirer l'humanité à une personne de la sorte. Cela coulait de source. Ca et le baiser du détraqueur. Mais le mangemort n'envisageait point cette dernière possibilité. Cette créature des ténèbres, si elle en avait le temps, aspirait l'âme de sa victime. Or, l'interrogatoire de Croupton avait dû durer bien trop longtemps pour que cela ne se produise pas. Car malgré son état de décomposition physique et psychologique, Kieran Graves n'était pas encore devenu une coquille vide. Alors l'endoloris lui semblait plus probable.
- Il a dû avoir eu le droit à un beau lavage de cerveau.
Morfin émit l'idée que Lucius avait déjà en tête: chercher à savoir ce que Kieran avait balancé à Croupton. Alors il acquiesça d'un signe entendu et regarda le prisonnier de haut. Il lui fallait aborder les choses simplement pour que son esprit épuisé puisse vite assimiler et répondre.
- Graves, nous allons te poser des questions simples. Nous voulons des réponses qui le sont tout autant. Ne nous fais pas perdre notre temps.
Il y avait un sous-ton menaçant dans les propos du fils Malefoy. Une menace déguisée et implicite que le langue de plomb allait très facilement interprété au vu de son passé proche.
- Qu'est-ce que t'as demandé Croupton ? A-t-il demandé des noms ? Si oui, qu'as-tu répondu ?
Simple et efficace.

______________________________
Les gens les plus intelligents sont pas toujours ceux qui parlent le mieux. Simple. Mangemort ou pas qu'est-ce que ça change ? Tu t'fais avoir. Basique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kierán A. Graves



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 366
| AVATARS / CRÉDITS : Jake Gyllenhaal ▬ murdock
| SANG : Mêlé, arrière-arrière grand-mère moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La faucheuse noire.
| PATRONUS : Un Aigle à Ventre roux.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Souvenir vague d'une cellule condamnée | MORFIN, LUCIUS (+LIBRE SI DES MANGEMORTS ONT ENVIE DE VENIR) Lun 27 Aoû - 15:51

Y avait-il plusieurs personnes dans sa cellule ? Ou était-il seul avec ses pensées dansantes sous ses yeux ? La lumière qui s'intensifia sous ses pupilles le fit se recroqueviller un peu dans son coin. Il était très mal assit, mais quitte à cauchemarder, autant que tout soit propice à passer un mauvais moment. Kierán était tellement bouleversé qu'il ne saisissait même pas la conversation qui se tenait devant lui. Il essayait de se convaincre que ce n'était qu'une hallucination supplémentaire et que leur accorder de l'importance ne ferait qu'accroître leur présence. Il lui sembla que l'on s'adressait à lui. Mais le langue-de-plomb suspendu n'en était pas certain. Aussi fronça-t-il les sourcils sans saisir le sous-entendu menaçant de Monsieur Malefoy. Cet individu avait toujours fichu les jetons à l'Irlandais sans qu'il ne puisse comprendre pourquoi. Pourtant, dans cet état, il n'arrivait pas à avoir peur de lui. Il se sentait trop mal pour avoir peur, et pour désirer le fuir. Les questions qu'on lui posa le firent lever les yeux. Kierán saisit le visage sérieux de Lucius, puis un autre ? Combien étaient-ils ? "Je suis accusé de vous avoir donné des informations. Ils voulaient votre nom" lâcha l'Irlandais en tirant une moue pathétique. Il les détestait. Croupton, Fawkes... Ils méritaient le pire dans la guerre qui se profilait, et cela donnait encore plus envie au jeune homme de fraterniser avec ceux contre lesquels le Ministère luttait. Comment dire à Lucius qu'il avait lâché son nom ? Il passa à côté de la dernière question. Brusquement, de violents tremblements agitèrent ses bras. Il n'avait vraiment pas envie d'être torturé à nouveau. Vraiment pas envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romeus Flemming



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 278
| AVATARS / CRÉDITS : Dane Dehaan (dandelion)
| SANG : J'ai une tête de sang pur ? La robe fait pas le sorcier, mon gars.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La Grande Faucheuse
| PATRONUS : J'sais pas.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Souvenir vague d'une cellule condamnée | MORFIN, LUCIUS (+LIBRE SI DES MANGEMORTS ONT ENVIE DE VENIR) Ven 14 Sep - 18:05


Il régnait une atmosphère pesante dans cette cellule étroite et humide. L'enjeu était de taille pour Lucius. Si son nom ressortait lors du procès de Kieran Grave, cela compromettrait sa place au Ministère, aurait bouleversé sa vie entière. On ne devait pas pouvoir le soupçonner. Un seul doute et c'était cuit. Croupton l'avait à l'oeil et il allait profiter de la moindre occasion pour me détruire. Le mangemort était prêt à tout pour éviter cela. Un lourd poids reposait sur ses épaules de jeune adulte.
Le langue-de-plomb semblait terrorisé. La peur de subir à nouveau le sortilège de la torture le tenait par les tripes. Il ne donna qu'une réponse incomplète avant d'être pris de convulsions témoignant de sa terreur traumatique. Lucius n'interpréta pas ce geste comme étant de bon augure. Il fronçait impitoyablement les sourcils, ne manifestant pas le moindre mouvement de recul face aux gestes de Graves. Il attendit, passible et impatient, qu'il se calme afin d'avoir affaire à une véritable réponse et non pas à des beuglements de bovins égorgés.
- Et donc as-tu cité mon nom et, ou, un quelconque autre nom ?
Selon le mangemort, Kieran Graves ne méritait pas son statut d'employé au département des mystères s'il avait eu aussi peu de compétence à garder un secret. En plus cette histoire lui faisait complètement perdre sa crédibilité.

______________________________
Les gens les plus intelligents sont pas toujours ceux qui parlent le mieux. Simple. Mangemort ou pas qu'est-ce que ça change ? Tu t'fais avoir. Basique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kierán A. Graves



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 366
| AVATARS / CRÉDITS : Jake Gyllenhaal ▬ murdock
| SANG : Mêlé, arrière-arrière grand-mère moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La faucheuse noire.
| PATRONUS : Un Aigle à Ventre roux.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Souvenir vague d'une cellule condamnée | MORFIN, LUCIUS (+LIBRE SI DES MANGEMORTS ONT ENVIE DE VENIR) Sam 22 Sep - 15:21

Kierán savait, dans sa demi-conscience, que la présence de Lucius Malefoy ici n'augurait rien de bon. Rien de bon allait sortir de cette cellule miteuse et moisie, rien de bon allait se passer. Il allait souffrir, peut-être plus que pendant l'interrogatoire avec Fawkes, et il ne se sentait pas la témérité de certains Gryffondors à endurer cela. La peur, croissante, d'être à nouveau torturé lui paralysait les entrailles et lui faisait frissonner les membres. Est-ce qu'il parlait seul ? Est-ce qu'il fabulait des phrases qui prenaient le timbre du Mangemort ? Kierán avait l'étrange impression de devenir fou. Il devenait fou, allait sans doute développer une forme de claustrophobie avancée en plus d'une maladie liée au stress. Comment quelques informations données dans l'intimité d'un bureau, pouvaient conduire à ce type de scandale ? Comment pouvaient-elles justifier une torture dans l'obscurité d'une salle d'interrogatoire ou dans la moisissure d'une cellule du Ministère ? "J'ai cité votre nom" répondit-il d'une voix absente, "il est étrange comme le Doloris peut arracher toutes les informations, mêmes les plus cachées". Il se tu, les yeux dans le vague, attendant son jugement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morfin Carrow



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 235
| AVATARS / CRÉDITS : Jensen Ackles- Crédits: Tearsflight
| SANG : Aussi pur que la pureté elle même


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Souvenir vague d'une cellule condamnée | MORFIN, LUCIUS (+LIBRE SI DES MANGEMORTS ONT ENVIE DE VENIR) Dim 18 Nov - 16:18

Infiltrer le cachot d'un gardé à vu était strictement interdit par le réglement du Ministère de la Magie.  Si leur intrusion venaient à être découverte, Lucius et Morfin s'exposaient à de graves poursuite et pourraient être à leur tour accusés de haute trahison envers le ministère. En même temps, ce n'était pas faux.  Ils trahissaient le ministère en agissant pour le seigneur des ténèbres, l'ennemi public numéro 1. Mais tout était une question de point de vue. Pour Morfin, s'était le Ministère qui se trahissait. Le Ministère qui trahissait les sorciers et il ne faisait que rétablir LA JUSTICE , le droit naturel.

Toujours est-il que nos deux mangemorts devaient agir vite pour ne pas être repérés. Ils devaient également empêcher aux autres de rentrer dans la cellule. Alors que Lucius parlait avec le langue de plomb à la langue bien pendue, pour lui soutirer des informations comme l'avait fait ce bon à rien de Croupton, Morfin était occupé à jeter des sortilèges de protection sur la porte pour repousser toute éventuelle tentative d'intrusion.

Le jeune sorcier avoua avoir cafté à Croupton. Il fallait agir vite. Il fallait effacer tout souvenir pour se protéger. Alors que le chef de la brigade des oubliators s’apprêtait à effacer tout les souvenirs du jeune langue de plomb, le mot doloris frappa son oreille.  Il avait donc osé. Croupton avait osé. Voilà de quoi gagner cette guerre personnelle qui opposait Morfin à Croupton, le faire passer aux yeux de tous pour un barbare, un cruel.  Personne ne lui accorderait sa confiance. Hors de question d'effacer donc cette scène.

En tant que chef de la brigade des oubliators, Morfin Carrow était un légilimens accompli. Le langue de plomb était sans doute un très bon occlumens mais tellement affaibli qu'il serait facile de rentrer dans ses pensées. légilimens

Le jeune carrow avait présent pénétré le cerveau, les souvenirs du langue de plomb. Il se concentra sur Lucius Malefoy pour trouver toutes les scènes où le langue de plomb lui avait communiqué des informations. A chacune de ces pensées, et avant de passer à la suivante qu'il pouvait voir arriver grâce aux cercles qui se formaient, le chef des oubliator lançais un Oubliette.  Des dizaines et des dizaines d'oublliettes. Tous ces souvenirs était envolés, disparus. Ils n'avaient jamais existé. Il était maintenant de voir la torture qu'il avait subi. "Garde à vue" tel était le mot sur lequel il s'était concentré pour vivre ce souvenir.  Raven Fawkles c'est elle, c'est elle qui avait lancé le doloris. Morfin senti cette décharge éléctrique qu'il avait tant senti dans son enfance parcourir son corps. Il s'effondra à genoux sur le sol lançant un cri de douleur et quittant l'esprit du langue de plomb.

Après quelques minutes à se remettre du sortilège, il se releva et se tourna vers Lucius." C'est bon. Partons tout de suite avant qu'il ne nous reconnaisse. " Tout ce qui traversait l'esprit de Morfin à présent s'était comment, comment il allait utiliser ces informations contre son rival. Tout ce qu'il avait pu voir mettait Raven Fawlkes en danger pas Croutpon, mais elle avait surement agit sous ses ordres. Il fallait immédiatement aller ranger ce souvenir dans une fiole.

HJ: SUJET TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Souvenir vague d'une cellule condamnée | MORFIN, LUCIUS (+LIBRE SI DES MANGEMORTS ONT ENVIE DE VENIR)

Revenir en haut Aller en bas

Souvenir vague d'une cellule condamnée | MORFIN, LUCIUS (+LIBRE SI DES MANGEMORTS ONT ENVIE DE VENIR)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Aux yeux du souvenir...
» quelques imageries pour ce souvenir......
» Résultats: Vague 4 et reste de vague 1
» A la recherche du souvenir perdu, ou quand ce n'est plus un trou de mémoire, mais carrément le grand canyon ! [Adélaïde... et autres ?]
» [UPTOBOX] Cellule 211 [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres
 :: Balade à Londres :: 
Le ministère de la magie
-