GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt

Partagez

Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Professeur Funestar

Professeur Funestar


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 55
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hiddleston
| SANG : mêlé


Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) Empty
MessageSujet: Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) EmptySam 18 Aoû 2018 - 16:47

Ambiance musicale:
 


Seamus Funestar était le frère de l'ancien Professeur, le père du jeune Saul. Béni des astres, à l'inverse de son  aîné, lui-même avait tout entrepris, tout réussi. Bien sur, ils avaient perdu leur jeune sœur d'une maladie incurable lorsqu'ils étaient enfants, mais là où Seamus gardait espoir en la vie, positivant, résilient, Asterion lui était d'un fatalisme inextricable et pesant. Marianne, son grand amour, avait bien réussi à faire naître en lui une étincelle qui s'était embrasé à la naissance d'un fils, sitôt éteint par leur mort tragique dans un accident. Il avait passé le reste de sa vie reclus, après avoir voyagé et appris, lové dans ses livres poussiéreux et sa solitude, à étudier le temps.
En ce soir d'été, les membres restants de la famille Funestar avait organisé les funérailles de leur défunt. Sa mort subite avait affecté ses proches, affaiblissant une nouvelle fois leur âme. Le soleil passait l'horizon, laissant un ciel coloré de multiples nuances. Mais petit à petit le bleu sombre domina, s’emparant des lieux, étoiles scintillantes dans une nuit sans lune. Quelques lumières de bougies, vacillant dans la brise nocturne, éclairaient délicatement les gens venus en nombre saluer ce Professeur aimé, cet homme apprécié. Lorsque ce fut le moment, 22h22, passé de 22 secondes, Seamus prit la parole, brisant le silence religieux :

- Il portait le nom d'une étoile. Asterion. L'émotion le submergea à la prononciation de son prénom et c'est les yeux humides et la voix emplie d'émotions qu'il reprit :
- Asterion aimait l'automne. Saison mélancolique à son image, quand les arbres pleurent leurs feuilles aux reflets d'argent, lorsque le soleil baigne encore les paysages de ses rayons chaleureux, lorsque  parfois la pluie désolante s’abat sans retenue, sans prévenir. Mon frère passait beaucoup de temps à contempler le monde, tel qu'il l'était, muré dans son silence, dans ses pensées qui n'appartenaient qu'à lui.
- Il ne parlait pas beaucoup, il n'a jamais aimé ça, même lorsque nous étions enfant. Il ne parlait pas non plus de ses émotions.... mais pour ceux qui le connaissaient, parfois on pouvait cueillir un sourire au coin de ses lèvres, une ride amusée au coin de l’œil, un clignement éteint emprunt de remords.
- Je suis fier d'avoir partagé ma vie avec lui. Un être aussi passionné que passionnant, aussi bienveillant avec mon fils qu'il considérait comme le sien. Partageant son intelligence, ses recherches, son savoir acquis au gré de ses nombreux voyages et de ses rencontres insolites avec quiconque était aussi curieux que lui pour le lui demander.
Seamus marqua une pause, très éprouvé à l'évocation de son frère aîné.
- Il était un homme foncièrement bon. Et si la vie ne lui avait joué quelques tours, il aurait pu être heureux... Sans doute a-t-il enfin trouvé la paix auprès de Marianne et de Phoebus... Que son âme repose. Qu'il brille dans le ciel comme l'étoile qu'il était, demeurant paisible. Et souvenons-nous de lui.
- Il portait le nom d'une étoile et il les a rejoint en ce soir d'été... mon frère .... Asterion.
Conclut-il en levant sa baguette vers le ciel, propulsant un filet argenté vers le firmament en guise de dernier hommage.

Asterion s'était éteint à l'âge de 38 ans, un soir d'été, d'une mort aussi brutale que tragique, rejoignant ainsi ceux qu'il aimait et qu'il n'avait jamais oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Moran J. Powell

Moran J. Powell


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1240
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | lux aeterna.
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, ivre mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) Empty
MessageSujet: Re: Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) EmptySam 18 Aoû 2018 - 19:39


C'est avec stupéfaction que Moran avait appris la mort de son ancien professeur de Défense contre les forces du mal dans la rubrique morbide de la Gazette du Sorcier. Il s'était attardé un moment sur les quelques lignes relatant l'incident. La stupéfaction laissait place à l'incompréhension. Comment un homme si paisible avait-il pu mourir à trente-huit ans de manière si brutale et tragique ? se demandait-il constamment. Il ne s'était décidé que le soir même à se rendre à l'enterrement du pauvre professeur, partagé entre une peine sincère et une curiosité malsaine. Le jeune homme ne savait pas s'il y aurait du monde, et il comptait sur l'obscurité d'une nuit tombante pour se fondre en arrière-plan. Il transplana jusqu'au cimetière d'Abney Park et s'adossa à un arbre tandis qu'un homme, quelques minutes plus tard, prenait la parole. Moran ne connaissait pas bien le professeur Funestar, il venait surtout parce qu'il avait été un bon professeur. Mais il venait également pour Saul. L'Écossais avait de l'affection pour lui, il était gentil, et ne méritait pas de voir son oncle entre les quatre planches d'un cimetière bien glauque. Il le chercha quelques instants dans la foule, mais son regard n'accrocha pas son aura un peu gauche. Le frère du défunt conclu en levant sa baguette et l'ancien Serpentard fit de même. Il s'approcha un peu de la foule tout en la rangeant dans une poche. Il se faisait tard, mais c'était une belle nuit pour enterrer un mort.

______________________________
I leatsa m'anam gus an criochmaich ar saoghal. Is tu fuil o' mo chuislean, is tu cnaimh de mo chnaimh.
   ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Augustus P. Rookwood

Augustus P. Rookwood


MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 216
| AVATARS / CRÉDITS : Benedict Cumberbatch - psychadelya (Bazzart)
| SANG : Pur


Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) Empty
MessageSujet: Re: Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) EmptyLun 20 Aoû 2018 - 20:44

Augustus transplana au cimetière d'Abney Park juste avant que la cérémonie ne commençât. Il ne tenait pas à devoir saluer tous les présents et échanger de banales plaintes au sujet de la mort de Asterion Funestar.
D'autant que Rookwood y avait joué un rôle.
Ce n'était certes pas lui qui avait du sang sur la baguette, mais c'était lui qui avait averti le Lord que Asterion était sur le point de fabriquer un retourneur de temps. Voilà ce qui faisait de l'ancien professeur à Poudlard un cadavre.

Mais s'il était présent, c'était parce qu'il tenait toutefois à rendre hommage à cet homme d'une intelligence exceptionnelle, sûrement très bon professeur, qui, bien que posant un regard désabusé sur le monde, n'avait jamais cessé d'espérer le retour de feu sa femme et son fils.
Augustus, en retrait donc, écouta avec attention le discours émouvant du frère de Asterion, tout en cherchant des yeux le jeune Saul, qu'il avait rencontré chez Asterion lui-même et dont il avait déjà repéré les talents et les dispositions hors du commun pour le département des Mystères.
Revenir en haut Aller en bas
Saul Funestar

Saul Funestar


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 325
| AVATARS / CRÉDITS : Eddie Redmayne (by neon cathedral).
| SANG : Mêlé, lointaines origines moldues.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Les scolopendres
| PATRONUS : Un dalmatien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) Empty
MessageSujet: Re: Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) EmptyJeu 23 Aoû 2018 - 17:10

The stars, the moon, they have all been blown out
You left me in the dark


Saul était assis au premier rang et s'il semblait invisible, c'était simplement parce que sa mère l'encerclait de ses bras, le forçant à poser sa joue contre sa poitrine. A intervalles réguliers, le garçon sentait tomber dans sa nuque les larmes de sa maman qui le serrait si fort qu'il en avait presque perdu la sensation de ses deux bras. Lui ne pleurait pas, ne parlait pas, fixait le sol sur lequel dansaient les reflets des lueurs des bougies. Il n'avait pas prononcé un mot depuis qu'il avait appris la mort de son oncle, de celui qu'il considérait comme un mentor, comme un deuxième père.

No dawn, no day, I'm always in this twilight
In the shadow of your heart


Ils partageaient beaucoup l'un et l'autre, ils partageaient une passion commune, mais également un caractère si similaire que ça en inquiétait les parents du Serdaigle. Asterion avait vécu une vie solitaire et recluse et Seamus et sa femme craignaient que Saul ne suive la voie de son oncle. Oh comment leur dire que sa voie, Saul la suivait déjà depuis si longtemps...

And in the dark, I can hear your heartbeat
I tried to find the sound


Saul avait perdu son seul point d'ancrage à la réalité et il se sentait seul, il se sentait abandonné et il en voulait très fort à Asterion de le laisser orphelin. Il en voulait à ce monde, à cette existence qu'il trouvait vaine. Il en voulait à Emma d'être venue le soutenir. Il n'avait pas besoin de soutien, il avait besoin de son oncle mais son oncle ne serait jamais plus.

But then it stopped, and I was in the darkness,
So darkness I became


Les mots prononcés par son père entraient dans son oreille gauche tandis que de l'autre lui parvenaient les battements accélérés du coeur de sa mère. Malgré tout, il n'entendait rien, il était sourd, il était aveugle, il avait mal, terriblement mal d'une douleur qu'il n'avait jamais ressentie, qu'il ne comprenait pas. Était-il en train de mourir ? Asterion avait-il ressenti ça juste avant de s'écraser lourdement sur le sol ?

I took the stars from our eyes, and then I made a map
And knew that somehow I could find my way back


Les sanglots de sa mère le secouèrent alors qu'elle enfouissait ses lèvres tremblotantes dans la chevelure épaisse de son fils. C'était l'été et pourtant Saul avait froid jusque dans son âme. La mort d'Asterion l'avait atteint si profondément qu'il en serait changé à tout jamais.

Then I heard your heart beating, you were in the darkness too
So I stayed in the darkness with you


Les baguettes se braquèrent vers le ciel sombre et des dizaines de filaments argentés s'envolèrent en direction des étoiles. Saul ne bougea pas, fixant toujours le même point sur le sol. L'hommage, il le rendrait à son oncle en terminant son invention. Asterion allait vivre en lui, son étoile brillait dans les yeux de son neveu tandis qu'une unique larme roulait le long de sa joue. Asterion n'était plus, mais Saul vivrait pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Remus Lupin*

Remus Lupin*


GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 910
| AVATARS / CRÉDITS : Charlie Heaton
| SANG : sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) Empty
MessageSujet: Re: Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) EmptyVen 24 Aoû 2018 - 16:18

« Est-ce que tu veux m’accompagner ? » Remus leva les yeux du journal vers son père, qui était assis en face de lui. L’annonce de la mort du professeur Funestar fut un choc pour la famille Lupin. Remus avait vu le visage de son père se fermer, et ses rides se creuser en lisant l’article, et l’annonce des funérailles. Lyall et son fils restèrent silencieux un moment, mais le peu de détails sur les circonstances de la mort du professeur de Défense contre les Forces du Mal faisait froid dans le dos. Le jeune loup garou avait du mal à détourner les yeux de la photo de la Marque des Ténèbres qui flottait dans le ciel, sur les lieux du crime.

- C’était… un très bon professeur.

- Ca ne m’étonne pas. C’était un homme remarquable. Je regrette de ne pas avoir eu plus souvent l’occasion de travailler avec lui. Même à 20 ans, c’était quelqu’un d’exceptionnellement brillant.

Lyall se mit alors à raconter le temps où, alors qu’il était en mission en Islande pour étudier des phénomènes d’apparitions d’esprits encore mal connues, il avait croisé sur la route le jeune Astérion. Ce dernier vivait alors une vie d’aventurier, et d’explorateur, et Lyall fut surpris et flatté d’apprendre qu’il avait lu la plupart de ses travaux sur les apparitions spirituelles non-humaines. Les deux hommes partagèrent ainsi quelques semaines d’aventures islandaises, dont Remus écouta le récit avec passion.


- On a co-signé l’ouvrage sur les Voettir qui a été tiré de cette étude. Mais malheureusement, on n’a jamais eu l’occasion de retravailler ensemble après ça…

Lyall se tut, et son fils le dévisagea un moment, pensif, avant de se décider. « Oui, j’aimerais bien aller avec toi à l’enterrement, Papa… »

Les Lupin restèrent un peu en retrait, ni le père, ni le fils, ne souhaitaient attirer l’attention, et ils n’étaient pas des proches de la famille. Le discours du frère du défunt émut Remus, et du coin de l’œil, il vit que les yeux de son père étaient humides. Ce dernier posa une main sur son épaule, et ils levèrent tous deux leur baguette, en même temps que le reste des gens présents, rajoutant quelques étoiles dans le beau ciel de ce soir d’été.

Lyall alla présenter ses condoléances aux parents de Saul, et Remus s’approcha de son homologue préfet. Il hésita, ne sachant que dire, puis se contenta de quelques mots. « Toutes mes condoléances Saul… Ton oncle va nous manquer. Courage. » Ils ne s’attardèrent pas, laissant la famille à son recueillement.

______________________________

- Remus J. Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Slughorn

Professeur Slughorn


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 219
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une pieuvre
| PATRONUS : Une bouteille d’hydromel qui se vide dans une pinte sans fond
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) Empty
MessageSujet: Re: Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) EmptyMar 28 Aoû 2018 - 9:17

Horace ne fut pas le seul Professeur de Poudlard a levé sa baguette pour éclairer le ciel de ce sombre été du scintillement de sa baguette. Asterion, réalisait-il soudainement l’importance de sa discrète existence alors même qu’elle s’éteignait, était un brillant ami. Il lui rendit encore un hommage, plus maladroit, en jouant de la trompette avec son nez dans son mouchoir. C’est que notre maître des potions se trouvait un sensible homme.

La ronde silhouette ne s’attarda que le temps nécessaire pour offrir son soutien à l’organisateur de la cérémonie et à son inconsolable épouse. « C’est un très bel hommage que vous rendez à votre frère … ». Le neveu du défunt était déjà entouré de ses camarades et, ce rassemblement le touchant comme le magnifique et sincère tableau qu’il était, il ne leur adressa qu’un signe de tête d’encouragement. Ce dernier se trouva néanmoins aussi vacillant que le maigre courage qui avait trouvé refuge dans ses talons. Il s’éloigna pour transplaner un peu plus loin. Il n’oublia pas de jeter un coup d’oeil derrière son épaule avant de s’éclipser. Son égoïsme ne lui faisait pas oublier que même les professeurs de l’école de magie ne pouvaient plus se garantir du luxe de la sécurité …

______________________________

Horace Slughorn


acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Hoover

Professeur Hoover


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 286
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons by El Rico
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) Empty
MessageSujet: Re: Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) EmptySam 1 Sep 2018 - 13:00

Comment ne pas compatir? Soyle savait sans doute mieux que la plupart des personnes présentes ce par quoi ce pauvre Asterion était passé ce triste soir. Il y a quelques mois c’était à son enterrement que son regretté collègue se serait sans doute rendu. Ou pas d’ailleurs. Puisque le pauvre Asterion n’avait jamais été des plus bavard, même avec ses collègues. Pourtant Soyle avait eu une certaine affection pour lui. Lui toujours si discret, si courtois, et en même temps attentif à tout.

Sincèrement émue par ce rassemblement, Soyle écoutait attentivement le discours du frère de son ancien collègue. Son pauvre neveu effondré était bien entendu présent. La rouquine ne le connaissait pas vraiment, elle ne se permettrait donc pas d’aller directement le voir. Après tout, il n’attendait sans doute pas grand chose de sa part. Et puis, il ne serait sans doute pas seul. Beaucoup de ses camarades étaient également présents. D’autres professeurs aussi. Mais personne n’osait réellement se parler. Le corps enseignant s’était déjà senti assez vulnérable lorsqu’elle avait été attaquée. Maintenant que l’un d’entre eux était parti, comment être réellement rassuré…

Comme les autres elle avait levé sa baguette vers le ciel. Un dernier hommage, une dernière pensé pour Asterion Funestar, un dernier adieu aussi sans doute. Soyle était un peu resté sur place pour présenter ses condoléances à la famille, de façon très conventionnelle, très neutre, mais intérieurement très touchée par la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Dratsena

Professeur Dratsena


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 116
| AVATARS / CRÉDITS : Sharon Den Adel
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : Un lycaon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) Empty
MessageSujet: Re: Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) EmptyLun 3 Sep 2018 - 19:12

Famille, amis, anciens élèves, anciens collègues. Ils étaient tous là pour ce dernier hommage à cet homme discret qu’était Asterion Funestar. Un homme que Yelena avait connu plutôt solitaire. Elle était d’ailleurs quelque part assez contente de le voir si bien entouré en cet instant, même si ce n’était ni le lieu ni l’endroit pour exprimer à voix haute ce genre de remarques.

La russe écouta avec attention le discours du frère du défunt, assez touchée par la situation. Son clan aussi avait subi l’agressivité de ces gens cet été. Tout le monde semblait en souffrir. Mais Asterion avait eu moins de chance que les autres et avait succombé cette nuit-là. Yelena s’était réellement attaché à lui. Ils avaient fini par trouver un sujet en commun, avaient même prévu de partir à la recherche de ce dragon blanc si rare dont ils avaient tous les deux entendu parler pour des raisons diverses. Cela ne fera jamais.

Ils avaient été nombreux à lever leurs baguettes pour lui rendre hommage, formant comme un ciel étoilé que Yelena ne pouvait s’empêcher de trouver très poétique.

Yelena s’approcha de la famille pour présenter ses hommages comme beaucoup d’autres. Elle savait d’expérience que ces quelques phrases ne feraient pas grand chose à la peine  qu’ils ressentaient. Elle osa tout de même aller vers Saul. Un élève appliqué avec qui elle avait parfois de longues conversations astronomiques. La belle posa une main qui se voulait réconfortante sur son épaule. Il était grand pour son âge, sa main arrivait à hauteur de sa propre épaule. Mais le geste se voulait plus symbolique que réellement rassurant.

-Saul, je suis sincèrement désolée. Si je peux faire quelque chose pour vous aider n’hésitez pas.

Une fois encore cela n’aurait sans doute pas un grand impact sur la douleur qu’il pouvait endurer en ce moment. Mais la proposition était sincère.
Revenir en haut Aller en bas
Raven Fawkes

Raven Fawkes


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 691
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) Empty
MessageSujet: Re: Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) EmptyDim 7 Oct 2018 - 22:29

Ce mois d’août aurait été un peu plus gai si ce jour du dix-huit n’avait pas été troublée par les pleurs d’une foule attristée. La communauté magique avait perdu probablement l’un de ses meilleurs éléments en termes d’Astronomie, mais elle comptait désormais parmi ses morts un grand homme. La nuit tombait rapidement, comme si elle comprenait qu’il était important d’envelopper ce nouveau corps dans les ténèbres à tout jamais. Asterion Funestar n’était peut-être plus des leurs, mais il allait demeurer dans les mémoires à tout jamais. À croire qu’exercer le métier de professeur de Défenses Contre les Forces du Mal engendrait une malédiction sur quiconque occupait ce poste.
Raven se tenait reculée de la foule, habillée tout de noir pour l’occasion. Elle ne parvenait pas à croire ce qu’il se passait. Elle nageait en plein cauchemar. Quelle période de folie… L’auror ne croyait pas un instant en une mort naturelle. L’ancien professeur, lorsqu’ils s’étaient vus, avait toujours été en pleine forme malgré un mental déclinant. Tous deux se ressemblaient tellement, autant sur le plan psychologique que sur les idées qu’ils partageaient. Le suicide n’était pas une piste à écarter, mais la sorcière ne voulait pas se dire que l’un de ses amis proches s’était finalement donné la mort pour quitter à jamais ce monde de fous. Alors comment… ? Elle secoua doucement la tête en fermant les yeux. Elle allait arrêter de penser. Juste pour lui. Juste pour cet instant. Il aurait aimé qu’elle se concentre sur le moment présent.
Lorsqu’elle rouvrit les yeux, ce fut pour entendre la voix de son frère cadet, Seamus, prononcer le discours attendu de tous. Ses mots étaient lourds de chagrin, et plusieurs fois la sorcière pu entendre un reniflement, un sanglot sortir d’une poitrine. Son cœur était serré et sa mâchoire ne cessait de se crisper et de se desserrer.
— Il ne parlait pas non plus de ses émotions.... mais pour ceux qui le connaissaient, parfois on pouvait cueillir un sourire au coin de ses lèvres, une ride amusée au coin de l’œil, un clignement éteint emprunt de remords.
Raven baissa la tête et eut un sourire d’une profonde nostalgie. Pour avoir passé son adolescence avec lui et l’avoir retrouvée en tant qu’adulte, elle pouvait dire qu’elle le connaissait bien, oui.
Elle leva sa baguette en même temps que les autres et fixa de ses yeux chagrins la petite lumière qui était apparue au bout de sa baguette. C’était donc l’heure de se dire adieu. En rabaissant sa baguette, Raven ne put s’empêcher de penser qu’il devait les regarder, de là où il était. Tu étais tellement aimé, Asterion…
Les gens partaient peu à peu, et lorsque la foule fut un peu moins dense, Raven rejoignit la tombe du défunt en s’agenouillant. Posant sa main sur la pierre froide, elle sortit une photo de sa poche.
— Je t’ai apporté un dernier petit souvenir, murmura-t-elle la voix brisée en la posant délicatement. Salue-les de ma part, d’accord ?
Il y avait sur la photo quatre étudiants assis sur un banc en bois abrité par un des arbres du Parc. Poudlard. Les visages étaient jeunes mais il faut dire qu’ils n’avaient pas vraiment changé, hormis les quelques rides en plus. Ils avaient été une sacrée bande de copains. Asterion, Marianne, Elliot, Raven. Dans l’ordre. Ils souriaient à la caméra – ou plutôt, esquissait un sourire pour Asterion – et semblaient profiter de cette époque désormais bien loin derrière eux. De cet insouciant quatuor, il ne restait qu’elle.
— Tu vas me manquer, Asterion.
Elle sentit deux larmes glisser le long de ses joues et se releva en les essuyant. La sorcière se tourna ensuite vers Phoebus avec lequel elle échangea un long regard. Parfois, les mots n’étaient pas suffisants pour exprimer tout ce que l’on ressentait. Et ces deux-là se comprenaient sans émettre le moindre son.

La sorcière transplana et retrouva le vide de son appartement. D’abord, ç’avait été Marianne. Puis Elliot. Et maintenant, Asterion. Elle ferma les yeux et se laissa glisser contre sa porte en se laissant aller, les sanglots secouant tout son corps. C’était à n’en plus finir. La liste s’allongeait, encore et encore.
C’était la nuit du dix-huit août 1976, et une nouvelle étoile brillait désormais dans le ciel.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) Empty
MessageSujet: Re: Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre) Empty

Revenir en haut Aller en bas

Il portait le nom d'une étoile - Asterion - (Enterrement public - libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Yosei, l'étoile du matin
» Étoile Lunaire, son histoire...
» petit combat amical Nuage de la vallée vs Caillou érodé
» ? Toiles d'araignées et fumée...
» Mellindra Road, à votre service !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Balade à Londres :: 
Le cimetière de Abney Park
-