Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

L'ombre du château de Poudlard | MORFIN & ELISE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 588
| AVATARS / CRÉDITS : Gal Gadot | angel180886
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle-même, menottée
| PATRONUS : un éléphant
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: L'ombre du château de Poudlard | MORFIN & ELISE Dim 19 Aoû - 21:06


Les pressentiments, Basilius Carrow connaissait cela. Fort de sa terrible expérience pendant l'enfance, le diplomate avait appris à faire confiance à son instinct concernant ce qu'il allait subir. Aussi, lorsqu'il s'était levé ce jour-là, il avait su qu'il allait passer une mauvaise journée. Il n'avait pas fais le déplacement au mariage d'Evan et Cassiopeia la veille, pressentant que sa présence n'égaierait pas la journée de son neveu. Ne désirant donc pas gâcher sa réception - car ce jour devait être le plus beau de sa vie disait-on - Basil s'était enfermé dans son bureau de Chef de Service au Ministère et avait travaillé durant la majeure partie de la nuit. Il n'avait pas regardé l'heure ni compté le nombre de cafés qu'il avait bu. Cette nuit-là, il avait laissé une note avec des instructions claires pour sa jolie secrétaire. Il ne viendrait pas au travail ce jour. C'était un fait suffisamment rare pour être noté, comme le commercial avait toujours voulu resplendir d'une étiquette de bourreau de travail, et de collègue sur lequel on pouvait se reposer.

Aujourd'hui, il allait profiter de sa journée, et travailler depuis son appartement, avant de sortir plus tard dans la soirée pour aller boire un verre à Pré-Au-Lard. Le Chaudron Baveur devenait malfamé pensait-il toujours devant sa chope de bierraubeurre. Son pressentiment ne le quittait pas depuis qu'il avait réalisé qu'il était présent. Et il perdura toute la journée jusqu'au soir où il était devant son verre de "mauvais scotch", comme l'avait un jour qualifié Marlene McKinnon. Lui, ne faisait guère la différence comme il buvait bien peu. Il y avait du bruit dans le pub ce soir-là, mais cela ne le dérangeait pas. Finalement, il commença à se faire tard, les premiers alcooliques quittaient la place avec une bouteille à moitié vidée dans leur gosier et par terre. Basilius régla sa commande, et après avoir salué le tenancier, il sortit de l’échoppe. Par cette nuit d'été, il ne faisait guère froid, bien qu'un vent léger balayait l'Écosse. Le diplomate sortit de sa cape une cigarette qu'il alluma entre ses lèvres et commença à s'avancer dans l'allée principale pour quitter le village et transplaner au dehors. Il aimait bien marcher le soir tard. C'était le meilleur moment de la journée pour réfléchir. Peut-être qu'il ira faire un détour au Ministère avant de rentrer chez lui. Tandis qu'il tirait une énième taffe, il se dit que ce n'était pas très sage. La petite ville sorcière qui jouxtait Poudlard semblait vide de toute vie, comme si elle sentait le sort funeste qui attendait l'employé fou du Ministère qui osait s'aventurer dans ses ruelles à cette heure-là. Comme si le destin lui soufflait quelque chose à l'oreille, Basilius s'arrêta et se retourna pour regarder l'ombre de l'École. Cette bâtisse lui manquait toujours, même vingt ans après l'avoir quitté, mais il ne savait pas encore que c'était la dernière fois qu'il la voyait. Il se détourna d'elle et se figea en remarquant qu'à quelques mètres de lui, dans la même rue, se trouvait un individu. Le diplomate ne pouvait pas distinguer son visage , pas plus que ses intentions. Son instinct par contre, lui souffla qu'il était là, la phase finale de son pressentiment. Il jeta sa cigarette par terre, et avança prudemment sa main vers sa baguette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 200
| AVATARS / CRÉDITS : Jensen Ackles- Crédits: Tearsflight
| SANG : Aussi pur que la pureté elle même


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: L'ombre du château de Poudlard | MORFIN & ELISE Dim 18 Nov - 19:19


La veille, le mariage d’Evan et Cassiopeia avait tourné au véritable drame lorsqu’avait été découvert dans le lac, le corps inanimé d’Achilles Rosier. Ce décès ne laissait pas le Carrow indifférent. C’était un des siens qui était mort. L’un de ses cousins, mais surtout l’un des soldats du seigneur des ténèbres. Ce meurtre était une action politique. Une menace pour les mangemorts. Pour  Morfin, tout cela était un piège tendu par Bartelemius Croupton. Quoi de mieux que de tuer un mangemort dans une assemblée remplie de mangemorts pour découvrir qui sont les mangemorts ? Un plan machiavélique parfaitement digne de Croupton, il en était convaincu. Mais ce soir là, ce qui avait particulièrement troublé Morfin, ce n’était pas ce décès. Malgré ces liens, il ne connaissait que très peu Achilles. Non, c’était les hurlements de la mère du défunt, Séraphina Rosier et surtout ses accusations concernant son propre frère  et ses relations avec des sorcières au sang impur qui avaient tourmenté le chef de la brigade des oubliators et lui avait donné envie de la tuer. Etait-ce la vérité ? Basilius avait toujours été une déception pour cette famille, mais serait-il allé jusqu’à souiller son sang ? Il devait savoir. Si c’était vrai, il devait faire en sorte que cela ne se reproduise plus et pour cela, il n’y a qu’un moyen.  

Morfin avait donc passé la journée à chercher son frère. Il s’était rendu à son bureau et avait appris de sa secrétaire, cette traitresse, cette mudwhore d’Andromeda, que son frère ne viendrait pas travailler aujourd’hui. Où pouvait-il bien être. Il semblerait qu’elle n’en avait aucune idée.  Mais pouvons nous vraiment accorder notre confiance à une traitresse ?

Morfin n’eu pas d’autre choix que d’attendre la fin de la journée de travail pour partir à la recherche de son frère. Toute la journée, il se demandait pourquoi, il n’était pas allé travailler. Etait-ce pour être avec une impure ? Il n’avait aucune idée de comment le retrouver.  Il finit par se souvenir qu’Elise possédait un pendule. Il se rendit aussi tôt chez son amie et maitresse pour lui demander de le localiser. Pré-au-Lard, voilà donc où son frère était et où il transplana. Est-ce qu’Elise l’avait suivi, il n’en avait aucune idée.  Si ces rumeurs étaient exactes, il n’hésiterait pas à tuer son frère et elle le savait pertinemment. Elle ne connaissait Morfin que trop bien.

Dans le noir, Morfin observa son frère, regarder le château de Poudlard. A quoi pensait-il ? A son temps chez les bouffondor. A sa trahison ?  Morfin s’avança d’un pas ferme vers son frêre

« Bonsoir Basilius » lacha-t-il d’un ton froid en fusillant son frère du regard. Il essayait de rester calme pour le moment. « Achilles est mort ! » Ajouta-t-il d’une voix grave « On l’a retrouvé mort dans le lac des rosiers... en plein milieu du mariage d’Evan. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 588
| AVATARS / CRÉDITS : Gal Gadot | angel180886
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle-même, menottée
| PATRONUS : un éléphant
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: L'ombre du château de Poudlard | MORFIN & ELISE Ven 23 Nov - 22:51


Le froid semblait percer les os du bureaucrate qui s’avançait prudemment dans l’allée, sa main maintenant refermée sur sa baguette. Il sentait lentement mais sûrement son cœur battre plus fort dans sa cage thoracique, lui intimant à n’en point douter, qu’il valait mieux pour lui qu’il fuit, plutôt qu’il affronte le danger. Mais c’était malheureusement, mal connaître l’ancien Gryffondor, qui était courageux comme l’animal de son ancien blason. Basilius ne savait pas ce qui pouvait le mettre en danger de mort, comme il ne s’était pas présenté à la réception de Cassiopeïa et Evan, pendant laquelle il y avait eu un assassinat. S’il avait été sincèrement consterné que leur mariage soit ainsi gâché, il se doutait du coupable et se disait après tout, que cela annonçait plutôt bien leur futur heureux. Ou malheureux. Basil connaissait bien trop son neveu pour se douter que l’amour dans lequel il pensait se plonger - ou prétendait se plonger - allait bien vite se faner. Son sang de Carrow ne lui faisait pas défaut, et comme ses oncles et aïeuls avant lui, il allait inévitablement finir dans d’autres lits. La voix de son frère cependant, duquel il distinguait désormais les traits du visage, le fit s’arrêter. Pour autant, il ne lâcha pas sa baguette. L’ombre planante de Morfin lui semblait si menaçante qu’il n’était pas assez fou pour laisser tomber sa seule arme. Son regard incisif semblait lire dans son âme. Flegmatique, cependant, Basilius crispa son visage en un rictus avant de lui répondre : “Je l’ai appris, en effet. Regrettable incident qui annonce cependant bien les auspices sous laquelle cette union évolue” préféra-t-il une réponse évasive. S’il trouvait l’épouse de son neveu délicieuse, et ne pouvait que remarquer que tous les deux formaient un couple harmonieux, il savait au plus profond de lui-même que tout cela était voué à l’échec. Mais il doutait franchement que son frère soit ici pour lui parler du futur de la famille Rosier. “Que me vaut l’honneur de ta présence devant moi ce soir ?” demanda-t-il alors. Il plissa ses yeux sombres en deux fentes, les doigts bien refermés sur le manche de sa baguette en bois d’aubépine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 200
| AVATARS / CRÉDITS : Jensen Ackles- Crédits: Tearsflight
| SANG : Aussi pur que la pureté elle même


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: L'ombre du château de Poudlard | MORFIN & ELISE Lun 26 Nov - 6:23


Alors qu'il se tenait à présent face à son cadet, Morfin Carrow pouvait sentir la colère qui bouillonnait en lui. Jamais de sa vie, il n'aurait pu jeter un doloris si puissant qu'à cet instant présent tant il avait envie de voir son frère souffrir. Si tout cela était vrai évidemment. Malheureusement, Morfin avait le pré-sentiment que cela l'était. Adolescent, il avait eu l'espoir que son frère changerait mais en vieillissant, il avait compris que celui-ci était un cas désespéré. Qu'est-ce qui retenait Morfin de frapper son frère? Lui même se le demandait. Contre tout attente, il avait gardé un calme olympique pour annoncer à son frère le décès de leur cousin. Basilius était donc au courant. Comment ne pas l'être, cela faisait la une des journaux. « Incident? Ce n'était pas un incident mon cher frère... c'était un meurtre». Morfin marqua une petite pause, le temps de s'avancer vers son frère, un peu plus près.« Et tu sais qui sont les principaux suspects?». Morfin continuait de s'avancer vers son frère, pour se retrouver à quelques centimètres de son visage afin de lui susurrer à l'oreille «Nous !  NOUS !!! LES CARROW! ». Morfin passa derrière son frère, en pointant sa baguette sur son cou, telle une arme meurtrière avant de venir lui susurrer à l'autre oreille «cette cinglée de Séraphina nous épingle tous !Oui ! Ce serait notre moyen de nous venger de la mort de l'insignifiante cassandra». Evidemment, Morfin savait à quel point Basilius avait toujours été proche de Cassandra. Il avait volontairement ajouté et insisté sur l'adjectif insignifiante pour énerver un peu son frère. Il voulait l'énerver... une dernière fois ! Car peut être, sûrement , que ce serait la dernière fois qu'il verrait son frère avant son enterrement. Au moins, il sera content, il pourra enfin retrouver sa cousine si aimée ! La parfaite Cassandra. Morfin passa à nouveau derrière son frère, la baguette toujours pointée dans sa nuque. Cette fois, il ne s'arrêta pas au niveau de son oreille. Non, il vint se poser en face de son frère, le défiant du regard. « Oui ! Elle nous épingle TOUS» insista-t-il. « TOUS .... SAUF TOI». Son regard était à présent aussi noir que cette nuit. S'il avait été un sort, il serait sans conteste le sortilège de la mort. On pouvait presque voir cette lumière verte jaillir de ses yeux. Morfin cligna des yeux comme pour chasser cette image. Il était trop tôt. Bien trop tôt. Morfin n'aimait pas tuer ses victimes directement. Il aimait jouer. Il aimait les torturer. Les torturer de ses mots comme de sa baguette. « Et tu veux savoir pourquoi? Hein ! Tu veux savoir pourquoi, elle ne t'épingle pas TOI !?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 264
| AVATARS / CRÉDITS : Tarja Turunen
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : L'un de ses enfants essayant de l'attaquer
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: L'ombre du château de Poudlard | MORFIN & ELISE Lun 26 Nov - 22:03

L’action se faisait malheureusement assez rare pour Elise. Avec sa récente blessure, et bien qu’elle fasse de son mieux pour la faire oublier, il était évident qu’elle n’était pas la première personne à qui on pensait pour partir sur le terrain. Elle  ne manquait pourtant pas d’énergie et commençait sérieusement à avoir besoin de toute cette adrénaline. La belle bougeait donc beaucoup à côté, voyait du monde (soyons honnêtes, surtout des hommes) et s’occupait comme elle le pouvait. Il était donc évident qu’elle n’avait pas refusé d’aider Morfin. C’était un homme qu’elle connaissait bien, très bien même. L’un de ses amants, un qu’elle appréciait également pour beaucoup d’autres choses. Ce qui n’était pas forcément toujours le cas. Elle l’avait donc volontiers aidé à trouver son frère, un jeune homme qu’elle connaissait également mais beaucoup moins bien.

Elise avait réussi son coup et l’avait conduit à Basilius. Mais quelque chose lui disait que tout ne se passerait pas dans les meilleures conditions. Elle avait donc décidé de le suivre discrètement. Et c’était sans doute une bonne idée. La belle avait suivi de loin le début de la “conversation”. Elle avait finalement décidé de les rejoindre en sortant de l’ombre de son pas clopinant en voyant que Morfin commençait sérieusement à menacer  son frère.

-Et tu veux savoir pourquoi? Hein ! Tu veux savoir pourquoi, elle ne t'épingle pas TOI !?

Pas encore totalement à leur hauteur, ils ne l’avaient peut-être même pas encore remarqué.

-Morfin!

Ayant rapidement haussé le ton pour se faire remarquer, elle posa une douce main sur l’épaule de Morfin, prête à délier un peu la situation. Elle ne l’empêcherait de rien, mais il serait inutile de faire ce genre de choses ici et maintenant.

-Calme-toi, inutile de s’énerver de la sorte, Basilius est d’ailleurs tout à fait calme… N’est-ce pas mon cher?

Sortant à son tour sa baguette pointée vers Basil mais tout à fait distante pour le moment (juste au cas où).

-Et bien messieurs, il y a sans doute de meilleures façon de régler ce genre d’histoires non? Tout comme il peut y avoir d’autres lieux, mais ça je crois que cela tien du détail…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 588
| AVATARS / CRÉDITS : Gal Gadot | angel180886
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Elle-même, menottée
| PATRONUS : un éléphant
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: L'ombre du château de Poudlard | MORFIN & ELISE Jeu 29 Nov - 13:44


Rencontrer son aîné à Pré-Au-Lard ne réjouissait pas particulièrement Basilius qui sentait grandir dans son ventre, la crispation due à l'appréhension. Que faisait-il là ? Qu'est-ce qui l'amenait ? Il eut un début de réponse lorsque Morfin évoqua la tragique mort d'Achille. Ce garçon, Basil ne l'avait pas beaucoup fréquenté, ni beaucoup vu. Étant plus proche d'Evan, il avait toujours davantage pris le parti de son neveu plutôt que du cousin de celui-ci. Sa mort ne l'affectait pas vraiment, ce n'était pas son problème, bien qu'il ai bien une petite idée du meurtrier de ce garçon. Mais comme d'habitude, son frère en faisait des caisses pour pas grand chose et s'il ne réagit pas lorsqu'il commença à s'énerver comme un roquet, l'envie ne manquait pas. Il se pinça l'arrête du nez parce que la situation était très comique, bien qu'il soit sous la menace de la baguette d'aubépine de l'oubliator. Toutefois, qu'il ose toucher la corde sensible de Cassandra l'agaça. Il enfonça ses pieds dans le sol pour être certain de ne pas sauter à la gorge de son aîné. "Tu n'as donc même pas de respect envers les morts ?" releva-t-il toujours flegmatique. Cassandra avait été bien plus pour lui que n'importe qu'elle personne dans sa vie. Ses amis étaient formidables, mais ils n'étaient pas de sa famille. Alors qu'elle, elle signifiait tout pour Basil. C'était elle qui le comprenait, et l'écoutait, c'était avec elle qu'il passait tout son temps lorsqu'ils venaient chez eux. Même à Poudlard, le Gryffondor avait tendance à être exclusif avec la Serpentard. "C'est que vous êtes suspect" s'amusa-t-il d'un ricanement. Il se félicita silencieusement de n'être pas venu. Quelques années auparavant, il lui aurait semblé impensable de ne pas aller au mariage de son neveu préféré. Mais les temps avaient changé, et Evan, qui lui faisait tant penser à la douce Cassandra, ne voulait plus de lui dans sa vie. Basilius avait d'une certaine manière, enfin réussi à faire le deuil de sa relation avec sa cousine. Dans les yeux verts de son frère dansait une flamme folle qui rappelait au cadet désagréablement son père. Il détestait ce regard pour ce qu'il annonçait. Il sortit de sa poche un paquet de clope qu'il alluma avec une allumette en prenant soin de ne pas sortir à la vue de son frère, sa baguette, faite du même bois que la sienne - triste coïncidence.
Il afficha toutefois une mine franchement surprise à l'arrivée d'Elise Lerouge, laquelle le pointa avec sa baguette, tout comme son aîné le faisait. Il tira une taffe, dégoûté. Il pouvait gérer son frère en duel loyal, mais il ne pouvait pas gérer deux mangemorts en même temps. Basil, bien que  narcissique, manquait d'entraînement et il le savait très bien. Mieux valait de ce fait, jouer la carte de la diplomatie et courber l'échine face aux provocations sur sa cousine. "Qu'y a-t-il de mal à Pré-Au-Lard ?" s'amusa malicieusement le bureaucrate, "c'est trop voyant, je suppose ? Ca laisse des traces ?". Il n'était pas complètement stupide non plus. Voir son frère venir régler ses comptes avec lui, d'accord, mais voir une autre mangemorte débarquer, cela laissait penser qu'il allait passer une bien mauvaise soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ombre du château de Poudlard | MORFIN & ELISE

Revenir en haut Aller en bas

L'ombre du château de Poudlard | MORFIN & ELISE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Le château de Fougères
» Festin au château (suite)
» [Aisne(02)] Château de Coucy
» Visite au château d'Ambleville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Pré-au-Lard :: A la sortie du village-