GRYFFONDOR : 195 pts | POUFSOUFFLE : 247 pts | SERDAIGLE : 386 pts | SERPENTARD : 245 pts
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !
Les inscriptions pour les deux prochains matches sont d'ores et déjà ouvertes, retrouvez Serpentard VS Gryffondor et Poufsouffle VS Serdaigle !

Partagez|

Procès de Kieran Graves, septembre 1976

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Bartemius Croupton Sr



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 200
| AVATARS / CRÉDITS : © étangs noirs.
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui avec un masque de mangemort ou n'est-ce pas son fils qui lui ressemblera tant ?
| PATRONUS : Un serpentaire, prédateur de tous les animaux rampants.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Procès de Kieran Graves, septembre 1976 Sam 1 Sep 2018 - 23:11

Dans les sous terrains du Ministère de la Magie, un ancien cachot avait été aménagé pour accueillir le premier - mais non le dernier - procès du Conseil de la Justice Magique. Il y régnait une atmosphère sinistre, menaçante. Il n'y avait aucun tableau aux murs, pas la plus modeste décoration, simplement des bancs disposés en gradins pour qu'on puisse, de partout, voir le mieux possible le fauteuil aux bras dotés de chaînes.

Un lointain écho de pas annonça l’ouverture de la porte située dans le coin opposé et trois personnes entrèrent - ou en tout cas un homme - flanqué de deux détraqueurs. Les immenses créatures au visage caché par une cagoule se glissèrent lentement vers le fauteuil au centre de la salle, chacun tenant l'homme par un bras dans ses mains mortes et décomposées. La foule tressaillit légèrement lorsque les détraqueurs firent asseoir l’accusé dans le fauteuil avant de sortir de la salle. La porte se referma alors sur eux.

« Kieran Graves » prononça la voix sèche de Croupton depuis le banc le plus élevé des gradins au milieu duquel il se tenait debout. « Kieran Graves, vous comparaissez devant le Conseil de la Justice Magique pour répondre à des accusations en rapport avec les activités criminelles des mangemorts. Vous avez été surpris à communiquer des informations secrètes de notre Ministère à des partisans de Voldemort - Il laissa planer un léger silence avant d’appuyer - Des informations graves auxquelles votre activité de langue de plomb vous permettait d’accéder et dont vous ne pouviez ignorer que la communication était de nature à mettre en péril la sécurité de notre entière communauté ». Des chuchotements ponctués de soupirs effarés s’élevèrent de l’assemblée de sorciers jurés si bien que certains ne remarquèrent pas que la porte venait de se rouvrir pour dévoiler la silhouette, aujourd’hui dépourvue de robe pourpre, de Melody Fawkes. Senior serra les dents et s’appliqua à consciencieusement ignorer la sorcière. « Que répondez-vous pour votre défense ? » s’adressa-t-il uniquement à l’accusé.


dragées:
 

hors-jeu:
 


Dernière édition par Bartemius Croupton Sr le Jeu 22 Nov 2018 - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kierán A. Graves



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 366
| AVATARS / CRÉDITS : Jake Gyllenhaal ▬ murdock
| SANG : Mêlé, arrière-arrière grand-mère moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La faucheuse noire.
| PATRONUS : Un Aigle à Ventre roux.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Procès de Kieran Graves, septembre 1976 Dim 2 Sep 2018 - 17:29


Kierán avait vécu des dernières journées difficiles, c'était le moins que l'on puisse dire. Et finalement, son procès était ouvert. Il ne savait pas pourquoi il avait un procès aux fesses - à dire vrai, il ne savait plus - et il était épouvanté à l'idée d'aller en prison. Il avait l'étrange impression qu'il lui manquait quelque chose, quelque chose d'important pour comprendre la situation sans être néanmoins capable de poser les mots dessus, c'était étrange. Il eut le coeur au bord des lèvres lorsque les détraqueurs le prirent par les bras pour le traîner jusqu'à la salle du Conseil de la Justice Magique. C'était quelque chose de nouveau, apparemment, et tout à fait bizarre d'après lui. Mais le jeune homme ne se débattit pas, et il ne dit rien, quand bien même il se sentit particulièrement humilié en voyant le public rassemblé pour le voir s'écraser. Kierán était enveloppé d'une humeur morose due aux détraqueurs, et c'est avec une incroyable fatalité qu'il se convainquit qu'il allait aller en prison pour rien. La voix suffisante de Croupton sembla lui fouetter l'arrière du crâne comme il releva brusquement la tête pour le regarder s'adresser à lui. La discours du Directeur le laissa un peu abasourdi. Donner des informations, lui ? Était-ce sérieux ? Lorsque la porte à sa droite s'ouvrit pour laisser entrer Melody, il lui sembla qu'un poids venait de s'écraser dans son ventre, et il détourna la tête. Elle n'avait rien à faire là, pensait-il. "Je ne vois pas de quoi vous voulez parler, Monsieur Croupton" répondit-il simplement. C'était l'entière et exacte vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melody Fawkes



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 263
| AVATARS / CRÉDITS : Alison Sudol - Bazzart
| SANG : Sang-mêlé, mais qu'est-ce que ça change ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa soeur à l'époque de leur enfance
| PATRONUS : Un renard blanc
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Procès de Kieran Graves, septembre 1976 Dim 2 Sep 2018 - 18:39

Melody avait longuement attendu l'annonce de la date du procès de Kieran Graves et avait été particulièrement soulagée qu'il arrive enfin. L'occasion de le défendre, de prouver son innocence et de pouvoir le sortir d'ici était arrivée, et Melody ne comptait pas la laisser passer ! Depuis qu'il avait été enfermé, elle n'avait pas pu le voir, pas pu non plus lui parler, et cela commencé à peser sur son moral, ça et le fait que l'homme qu'elle aimait soit traîné dans la boue bien sûr.
Bien que son cher chef Bartemius Croupton ne l'ait pas conviée, la cadette Fawkes entra dans la salle d'audience avec beaucoup de discrétion, attendant le moment propice pour intervenir. Puis, soudain, elle le vit. Kieran Graves était là, sur le banc des accusés. Il était amaigris, son visage était marqué par le manque de sommeil surement, ainsi que le manque de luminosité, par la présence des détracteurs aussi... En bref, Kieran était très différent du soir pendant lequel les deux amoureux s'étaient rencontrés. Le cœur de Melody loupa un battement. La jeune femme était soulagée de le voir, elle qui s'était tant inquiété pour lui. Le jeune homme détourna rapidement son regard de la jeune femme. N'était-il donc pas heureux de la voir ? Pourtant, cela ne dérangea pas la jeune femme, qui comprit. Oui, le temps n'était pas des retrouvailles, mais cela de la bataille, et il était hors de question de le laisser la mener seul, elle comptait bien l'aider et l'épauler.
Melody Fawkes s'avança alors et, arrivée devant Croupton, s'éclaircit la voix avant de parler. "Monsieur Croupton, monsieur Graves", les salua-t-elle avec respect, s'appliquant à afficher un sourire amical. "Je viens pour représenter l'accusé lors de son procès, puisqu'il a le droit de faire appel à une personne connaissant les lois, si aucun de vous deux n'y voit d'inconvénient." déclara-t-elle d'une voix claire et forte avant de se tourner doucement vers Graves. Melody lui sourit avec beaucoup de douceur, tentant de le rassurer. Elle pouvait lui être utile, elle l'espérait du moins, et cela ne coûtait rien d'essayer.

Hors rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kingsley Shacklebolt



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 243
| AVATARS / CRÉDITS : Charles Micheal Davis
| SANG : pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Procès de Kieran Graves, septembre 1976 Mer 5 Sep 2018 - 18:16

Une vague glacée envahit l'auror lorsque les Détraqueurs passèrent devant lui. Kinglsey s'écarta d'un pas, laissant passer les ignobles gardiens d'Azkaban, puis reprit sa place, gardant l'entrée du tribunal. Il avait été presque soulagé lorsque Mr Croupton l'avait chargé de la sécurité du procès. Cela voulait dire qu'il n'aurait pas à témoigner. Kingsley avait suivi le dossier de Kieran Graves, mais c'était Raven qui en avait été en charge, jusqu'à s'occuper de l'arrestation et de l'interrogatoire plus que musclé... Les preuves accablant Graves étaient incontestables, et qu'un Langue de Plomb puisse se faire corrompre était une terrible brêche dans la sécurité du Ministère... Néanmoins, des ombres assombrissaient le dossier, et Kingsley avait bien comprit que Croupton voulait surtout faire de Kieran un exemple, un avertissement pour tous ses ennemis qu'il n'hésiterait désormais plus à tordre les lois en sa faveur pour les mater tous. Dans un tel contexte, il était bien plus simple de jouer au bon petit soldat en gardant une porte sans dire un mot qu'en devant prendre la parole pour couvrir des méthodes qu'il n'approuvait pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bartemius Croupton Sr



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 200
| AVATARS / CRÉDITS : © étangs noirs.
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui avec un masque de mangemort ou n'est-ce pas son fils qui lui ressemblera tant ?
| PATRONUS : Un serpentaire, prédateur de tous les animaux rampants.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Procès de Kieran Graves, septembre 1976 Mer 5 Sep 2018 - 23:12

Kieran Graves ne représentait qu’un fou pour Senior qui voulait s’emparer de la reine de l’échiquier. Le langue de plomb avait avoué, lors de son interrogatoire, informer des mangemorts parmi lesquels Lucius Malefoy. Derrière son visage implacable et sa moustache impeccable, il était bien plus tendu qu’il ne l'apparaissait. Sa stratégie était de pousser l’accusé à répéter ses aveux et à jeter publiquement l’opprobre sur le conseiller du ministre pour faire tomber la corruption de leur ministère. Il demeurait autrement intouchable. Et parmi toutes les rebuffades auxquelles Bartemius s’était attendu, il ne s’était pas préparé à celle-ci. Leur fou souhaitait conserver son droit au silence ? Il avait été forcé à y renoncer au cours de son interrogatoire alors pourquoi s’en draper lors de son procès ? Il ne regarda Melody que du coin de l’oeil et n’adoucit pas son ton pour lui parler. « Sans doute serait-il donc bon de rappeler à votre petit-ami, Miss Fawkes, qu’aucune loi ne l’empêche de répondre au procès dont il est l’accusé » souhaita-t-il remettre toute sa crédibilité en question en révélant insidieusement le lien amoureux qu’elle entretenait avec le présumé coupable.

Mais la sorcière n’était pas sa cible, celui qu’elle défendait ne l’était pas non plus, tout au plus ne se trouvait-il être qu’un dommage collatéral, qu'un exemple à afficher pour quiconque souhaitait rallier les forces de Lord Voldemort. « Les preuves réunies contre vous au cours de l’enquête diligentée par les aurors ne font aucun doute quant à votre complicité avec des mages noirs et à votre fréquentation de lieux douteux ». Sa moralité et sa pudeur l’empêchèrent au moins de parler du Ragtag & Bobtail et de la Red House en ce lieu sacré de la vérité. Mais quelle vérité ? « Augustus Rookwood, éminent sorcier et membre respecté de notre ministère, affirme notamment vous avoir vu faire disparaître des prophéties dont vous étiez le gardien juste avant les disparitions et les assassinats des sorciers qui en étaient les sujets. Vous nous avez encore avoué votre culpabilité au cours de votre interrogatoire. Et votre seule réponse, Monsieur Graves, devant les jurés représentant la communauté que vos dangereux amis souhaitent asservir, c’est que vous ne voyez pas ce dont je vous parle ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kierán A. Graves



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 366
| AVATARS / CRÉDITS : Jake Gyllenhaal ▬ murdock
| SANG : Mêlé, arrière-arrière grand-mère moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La faucheuse noire.
| PATRONUS : Un Aigle à Ventre roux.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Procès de Kieran Graves, septembre 1976 Jeu 6 Sep 2018 - 13:35

Kierán aurait voulu se mettre un sac de papier sur la tête lorsque Croupton évoqua cyniquement la relation qu'il entretenait avec Melody. C'était exactement pour cela qu'il ne voulait pas d'elle. Quoi de mieux que de les présenter comme des amants pour ébranler sa défense à lui – il n'en avait pas, pensait-il – et pour remettre en cause leur crédibilité à tous les deux ? La jeune femme jouait peut-être sa carrière en défendant quelqu'un qui n'avait aucune chance, en plus de jouer toute sa vie. Sa sœur était Auror, et elle avait torturé son amant, pendant qu'elle, essayait de le défendre ? Cela n'avait absolument aucun sens. Tout ce que le langue-de-plomb pu faire fut de se ratatiner sur lui-même. Il présentait déjà une allure suffisamment fatiguée pour que l'on en rajoute pas une couche. Malheureusement, c'était un procès, et il n'avait pas d'autre choix que de faire face aux chefs d'accusation. « Ma complicité ? » s'étrangla-t-il en redoutant la suite. Il n'avait rien fais du tout ! On l'avait enfermé, et torturé pour rien, pensait-il sincèrement. Le jeune homme ne releva même pas la mention de lieux douteux, comme il comprenait facilement auxquels Croupton faisait référence. Il avait l'impression d'être un innocent porté sur l'échafaud et il n'était pas capable, à ce moment-là, de se défendre correctement. On l'accusait de plusieurs faits sur lesquels il n'avait aucun souvenir, des faits qu'il n'avait même jamais avoué. C'était un complot, mais pourquoi lui ? « Je ne reconnais mes actes dans aucunes de ces accusations » répondit-il prudemment, « donc je réitère mes propos : je ne sais pas de quoi vous parlez ». Il laissa ses yeux se promener sur les deux membres du Magenmagot qui se tenaient aux côtés de Bartemius Croupton, et la seule certitude qu'il avait à cet instant était celle qu'il allait finir en prison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melody Fawkes



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 263
| AVATARS / CRÉDITS : Alison Sudol - Bazzart
| SANG : Sang-mêlé, mais qu'est-ce que ça change ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa soeur à l'époque de leur enfance
| PATRONUS : Un renard blanc
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Procès de Kieran Graves, septembre 1976 Sam 22 Sep 2018 - 13:07

Un fin sourire naquit sur le visage de Melody lorsque Bartemius Croupton s'amusa à la déstabiliser et à décrédibiliser sa défense en rappelant aux yeux de tous la relation amoureuse qu'elle entretenait avec le prévenu. Pourquoi souriait-elle ? Tout simplement parce que ce cher Bartemius avait fait exactement ce qu'elle attendait de lui : tenter de la mettre dans une mauvaise position. Pourtant, encore une fois, il se trompait de méthode. Melody travaillait au Magenmagot depuis de très nombreuses années. Elle  avait donc tissé de nombreux liens amicaux avec ses collègues, qui la trouvaient, pour la majorité, intéressante, sérieuse et surtout une bonne magistrate. Un grand nombre des membres du Magenmagot faisait totalement confiance à la cadette Fawkes, étant mêmes prêts à la suivre lorsqu'elle avait décidé de contester les ordres et les méthodes de leur chef. Ses collègues l'avait alors soutenu elle, Melody Fawkes, contre leur grand patron, quitte à perdre leurs emplois. En révélant que Kieran Graves était le petit ami de Melody, il ne faisait que lui donner plus de crédit, puisqu'il apparaissait maintenant aux yeux des juristes comme le compagnon d'une des personnes en qui ils avaient le plus confiance, puisqu'elle leur avait toujours apparut comme quelqu'un d'honnête, de droit et de sérieux. En pensant faire du mal à sa défense, Croupton venait de l'aider à faire apparaître le jeune Graves comme quelqu'un de bien et de proche avec une figure du Magenmagot. "Je pense, monsieur Croupton, que Kieran Graves connait pertinemment la loi, et qu'il est en train de répondre en déclarant être innocent" déclara Melody en faisant face à son supérieur.
Des lieux douteux. Etait-ce tout ce qu'avait Croupton, que Kieran avait fréquenté des lieux soit-disant douteux ? "Il me semble qu'aucune loi ne condamne le fréquentation de lieux que vous avez décidé de juger comme douteux, monsieur Croupton" dit Melody en tentant de ne pas lever les yeux au ciel tant cette accusation était vide de sens.
Lorsque le nom d'un témoin fut prononcé, Melody fut quelque peu troublée. Il y avait donc vraiment des gens accusant Kieran, pas seulement des on-dit ? Bon, ce n'était pas gagné, il fallait l'avouer, mais rien ne pouvait briser la volonté de la juriste qui souhaitait plus que tout au monde aider l'homme dont elle était amoureuse à s'en sortir. "Bien, maintenant que Monsieur Graves s'est exprimé quant aux déclarations de Monsieur Rookwood, pourrions-nous appeler des témoins ?" demanda Melody, qui tenta de lancer un coup d’œil rassurant au jeune Graves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bartemius Croupton Sr



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 200
| AVATARS / CRÉDITS : © étangs noirs.
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui avec un masque de mangemort ou n'est-ce pas son fils qui lui ressemblera tant ?
| PATRONUS : Un serpentaire, prédateur de tous les animaux rampants.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Procès de Kieran Graves, septembre 1976 Dim 30 Sep 2018 - 16:28

Kieran Graves ne répondit à aucun chef d’accusation et, s’il s’agissait d’une stratégie de défense, Croupton Senior la trouvait bien étrange. Les deux poings serrés et enfoncés sur son bureau, il se tenait toujours debout et droit. L’interstice entre ses paupières se rétrécit pour toiser l’accusé avachi dans son fauteuil. Il reconnaissait au langue-de-plomb, dont l’intellect était réputé à travers leur ministère, de sacrément bien savoir jouer l’idiot. « Nos détraqueurs ont ce pouvoir là de destituer un homme de son courage et de son honnêteté quand il lui est demandé de faire face à ses responsabilités » maintint-il son regard enfoncé dans celui de l’homme qu’il était désireux d’offrir en pâture aux funestes créatures. L’homme de loi avait toujours été doué pour déceler la vérité. On pouvait même dire qu’il l’avait arraché à Kieran Graves lors d’un interrogatoire musclé. L’accusé leur offrait une toute nouvelle version de la vérité mais ne semblait pourtant pas mentir. Il était trop tard néanmoins pour reporter le procès. Les sorciers, après six ans de guerre, avaient soif de justice.

La voix veloutée de Melody s’éleva encore dans les cachots et il tourna vers elle ses pupilles blasées. C’est que notre homme absolutiste n’aimait pas la manière dont débutait son assertion. Ce que pouvait bien penser ou ne pas penser Melody Fawkes ne lui importait guère. « Je suis ravi de savoir que vous pensez encore Miss Fawkes faute d’être capable de prouver quoi que ce soit allant dans le sens de l’innocence de Monsieur Graves ! ». Il ne revint pas sur la légalité de la prostitution dans leur société, leur communauté n’était certes pas rassemblée à ce jour sur ce sujet. « J’accorde volontiers la parole à vos témoins Miss Fawkes bien que la légalité de notre procès eut imposé que vous les annonciez au greffe au préalable plutôt que de les sortir aujourd’hui de votre chapeau ! » lui accorda-t-il ce crédit là sans dévoiler qu’il y rechignait tout à fait. « C’est que je désespère, en même temps que notre communauté aujourd’hui rassemblée, d’entendre des faits. Un témoin pourra peut-être nous y aider comme ni vous, ni l’homme que vous défendez, ne s’en montrent tristement capables ! ». La porte au fond de la salle grinça de nouveau et son estomac se contracta. Qui donc en sortirait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre O. Rozen



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 988
| AVATARS / CRÉDITS : | Dylan O'Brien ( Ultraviolences )
| SANG : | Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Procès de Kieran Graves, septembre 1976 Dim 30 Sep 2018 - 19:01


Le regard désapprobateur de son père. Voilà ce à quoi il s'était confronté dès son arrivée au Ministère de la Magie. C'était le procès de Kieran Graves. Et il devait témoigner. A cette idée, Alexandre n'avait pas dormi de la nuit. Il n'avait cessé de se demander en se retournant encore et encore dans son lit: Pourquoi Mrs. Fawkes voulait-il qu'il témoigne ? Pourquoi avait-il accepté ? Ce n'était pas tant le fait que cela ai jeté un énième froid entre lui et son père qui lui torturait l'esprit. Mais il était terrifié à l'idée de dire des choses qui pouvaient desservir Kieran ou dans une moindre mesure être inutile.
Attendant d'être appeler à la barre, il était assis à froisser le bout de sa cravate qu'il avait eu tant de peine à nouer à cause de ses mains tremblantes. Il avait l'impression de suer comme jamais dans son costume très sobre. Vint alors le moment d'y aller. D'un pas peu assuré, il entra dans la salle d'audience, osant à peine jeter un regard à Kieran et encore moins au reste de l'audience. Il vint se placer là où on lui avait dit. Les sons résonnaient dans sa tête sous l'effet de sa nervosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melody Fawkes



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 263
| AVATARS / CRÉDITS : Alison Sudol - Bazzart
| SANG : Sang-mêlé, mais qu'est-ce que ça change ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa soeur à l'époque de leur enfance
| PATRONUS : Un renard blanc
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Procès de Kieran Graves, septembre 1976 Lun 1 Oct 2018 - 19:16

Melody écouta d'une oreille distraite les phrases, plus incisives les unes que les autres, de Bartemius Croupton. Ce qu'il pensait, et surtout les mots qu'il crachait, lui importait peu. Tout ce qu'il disait était là pour les apparences, il voulait faire condamner Kieran, et tous les moyens étaient bons. Il devait être un exemple pour tout les traîtres, quitte à dépasser les limites que nous imposaient certaines lois. C'était la méthode de Crouptou, celle-là même que Melody ne supportait pas. Il était alors hors de question pour elle de tomber dans le piège qui consistait à répondre à ses accusations, tant à propos du moment à partir duquel elle aurait dû transmettre sa liste de témoins - ce qu'elle avait fait la vieille donc il ne pouvait rien dire là dessus - que sur l'importance des témoins pour plaider en faveur de l'accusé.
Lorsque le jeune Rozen vint à la barre, Melody remarqua tout de suite qu'il était stressé. Il tremblait. La juriste vint vers lui et, avec beaucoup de douceur, lui dit "Merci d'être venu, Alexandre. Tout ce que tu pourras dire sera utile, ne t'en fais. Tout se passera bien". Alexandre Rozen était un des seuls à avoir accepter de témoigner. Andromeda n'avait pas répondu, Evan Talbott avait refusé, prétextant que ça ne servirait à rien, Oona n'avait pas le moindre crédit face à cette cour au vu de sa condition de cracmolle... Du haut de ses dix-sept ans, Alexandre était surement un des plus courageux jeune homme que Melody ait rencontré.
La juriste se plaça de nouveau au centre de la pièce, non sans lancer avant un regard encourageant au témoin ainsi qu'au prévenu. "Pouvez-vous décliner votre identité et votre activité ?" demanda-t-elle ensuite d'une voix forte et claire. Ce n'était qu'une question de formalité. Le témoin devait annoncer son nom, son âge et ce qu'il faisait dans la vie, pour le situer dans la société.
Lorsqu'Alexandre eut fini, elle lui sourit. "Pouvez-vous maintenant expliquer à tout le monde quelle est votre relation avec Kieran Graves ? Ne soyez pas avare de détails, il faut que nous soyons tous sûrs et certains de saisir la complexité de vos liens et leur profondeur" expliqua-t-elle en tentant de le guider comme elle le pouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre O. Rozen



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 988
| AVATARS / CRÉDITS : | Dylan O'Brien ( Ultraviolences )
| SANG : | Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Procès de Kieran Graves, septembre 1976 Mer 3 Oct 2018 - 0:25


Instinctivement, le regard d'Alexandre cherchait toutes les issues possibles pour pouvoir prendre ses jambes à son cou. Qu'est-ce qu'il voulait fuir ! Mais face à cette assistance, c'était comme si ses pieds étaient cloués au sol. Il avait l'impression que ses jambes étaient bancales et flageolante et s'étonnait qu'elles puissent supporter son poids. Pourquoi avait-il eu la lâcheté d'accepter la demande de Mrs. Fawkes ? Sans doute parce qu'il se sentait redevable auprès d'elle qui l'avait sorti d'un mauvais pas face à la justice il y avait quelques années.
Le jeune homme entendit à peine quand la jeune femme lui demanda de décliner son identité. Tout à coup, une nouvelle peur surgit à son esprit déjà en panique. Sa parole allait-elle être légitime ? Il savait pertinemment que ses antécédents ne jouaient pas en sa faveur. Et si, par une incongrue malchance, toute l'audience savait toutes les mauvaises actions qu'il avait commis à Poudlard ? Le pire, c'était qu'Alexandre savait que ce n'était que de la paranoïa mais il ne pouvait s'empêcher d'y croire un peu.
« Euhm... » Avait-il été jusqu'à oublier son identité formelle ? « Alexandre Rozen, 17 ans, étudiant en Septième Année à Poudlard... » dit-il d'une voix difficilement intelligible tellement elle était basse.
Mrs. Fawkes lui demanda d'expliquer à tout le monde sa relation avec Kieran. Il resta quelques secondes silencieux, regardant à sa droite et à sa gauche avant de se concentrer sur le regard de ce qu'il avait l'impression d'être sa seule alliée. Il fallait faire comme si il lui parlait seulement à elle et pas à tout le monde. Il toussa pour s'éclaircir la voix.
« On s'est rencontré au Ministère il y a environ un an. » parvint-il à articuler plus fort que précédemment -ce qui n'était pas du luxe-. « On a commencé à discuter. Il m'avait paru tout de suite assez sympathique. Et, je pense, qu'au fil du temps cette première impression s'est confirmée. On s'écrivait très régulièrement des lettres, on se voyait pendant les vacances. Au Chaudron Baveur, au Tsarduck, chez lui... »
Il omettait volontairement la Red House et l'endroit précis du Ministère où il avait rencontré Kieran. Cela aurait été en la défaveur de ce dernier. Alexandre n'était pas majeur la première fois que le langue-de-plomb l'avait emmené chez Morticia.
« J'étais curieux. Je lui posais beaucoup de question sur le département des mystères, le métier de langue-de-plomb parce qu'après Poudlard, c'est ce que je voudrais faire. Il ne m'a jamais répondu plus que ce que j'aurais pu apprendre sur une brochure pour étudiant pour les études supérieures de magie. Il ne m'a jamais rien dit sur le département ou ce qu'il y faisait concrètement. »
Alexandre parlait au passé tout simplement parce que depuis de nombreuses semaines, il n'avait pu communiquer avec Kieran. Et c'était la première fois qu'il disait à quelqu'un son ambition de devenir langue-de-plomb hormis Njal et le prévenu.
« En période de vacance scolaire, j'allais très souvent squatter chez lui. Je ne sais pas si on peut nous qualifier comme étant amis. Mais on a dépassé le stade de simples connaissances. C'est une personne en qui j'ai confiance. »
Il ne savait pas comment achever cette présentation ou s'il avait été clair. Il avait l'esprit un peu brouillé. Il avait essayé de ne rien oublier de ce qu'il voulait bien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melody Fawkes



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 263
| AVATARS / CRÉDITS : Alison Sudol - Bazzart
| SANG : Sang-mêlé, mais qu'est-ce que ça change ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa soeur à l'époque de leur enfance
| PATRONUS : Un renard blanc
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Procès de Kieran Graves, septembre 1976 Mer 3 Oct 2018 - 21:45

Melody regardait l'élève de Poudlard avec beaucoup d'admiration et un sourire aux lèvres. Il ne savait surement pas à quel point il aidait Kieran, en ce moment même, à montrer une image un peu fraternelle entre eux. Il fallait que Kieran soit humain aux yeux des jurés, et Alexandre permettait grandement de faire ça.
"Après tout ce temps passé avec lui et chez lui, avez-vous remarqué des éléments, des détails, des gestes ou des mots qui démontreraient que Kieran Graves aidait la cause des mangemorts ?" demanda ensuite la juriste en continuant de sourire au témoin, cherchant à le mettre en confiance, à le rassurer. Puisqu'il avait squatté longuement l'appartement du frère et de la soeur, il aurait forcément observé quelque chose s'il avait des liens avec les satanés mangemorts.

HORS RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre O. Rozen



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 988
| AVATARS / CRÉDITS : | Dylan O'Brien ( Ultraviolences )
| SANG : | Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Procès de Kieran Graves, septembre 1976 Sam 6 Oct 2018 - 21:46


Alexandre focalisait son attention sur Melody Fawkes pour éviter de voir le reste de l'assistance même s'il faisait toujours attention à parler assez haut pour qu'on l'entende. Il ne savait pas du tout si ce qu'il disait était utile. Il n'en avait aucune idée. Il écouta attentivement la deuxième question, cherchant dans sa mémoire tout signe qui aurait pu mettre la puce à l'oreille concernant une potentielle allégeance au Seigneur des Ténèbres. Ou bien qui menait à penser le contraire.
« Non. Je n'ai rien vu ou entendu prouvant qu'il aidait la cause des mangemorts. Quand je suis entré pour la première fois j'ai lui, j'ai trouvé que son intérieur s'apparentait beaucoup à l'intérieur d'un moldu... A quelques détails près. Enfin, ça faisait pas vraiment mangemort, si je peux dire ça ainsi... Souvent, il m'a laissé entendre qu'il n'aimait pas beaucoup la politique, qu'il s'en fichait. Et puis, il a une soeur. Oona Graves. Elle est cracmolle. Il ne me l'a jamais dit de façon explicite... Mais je crois que ça lui tient vraiment à coeur de la protéger à sa façon. Ce ne serait pas logique qu'il apporte un certain soutien aux mangemorts, surtout par rapport à leurs idées concernant les cracmols, les nés-moldus... »
Pourquoi Kieran aurait tendu le bâton pour qu'on s'en prenne à sa soeur ? Cela n'avait aucun sens. C'était comme casser sa propre baguette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melody Fawkes



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 263
| AVATARS / CRÉDITS : Alison Sudol - Bazzart
| SANG : Sang-mêlé, mais qu'est-ce que ça change ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa soeur à l'époque de leur enfance
| PATRONUS : Un renard blanc
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Procès de Kieran Graves, septembre 1976 Jeu 11 Oct 2018 - 9:45

Melody jetait des regards encourageants à Kieran, qui semblait plus fâché qu'heureux d'entendre le témoignage en sa faveur du jeune Alexandre Rozen. Oui, faire témoigner un gamin n'était pas très moral, mais c'était nécessaire, parce qu'il faisait ressortir le côté attachant du jeune Graves. S'il prenait soin d'un jeune qui n'avait aucun lien avec lui, s'il le guidait et qu'en plus il faisait attention au bien de sa sœur cracmolle, les jurés allait forcément avoir un regard attendri sur le prévenu. C'était en tout cas ce qu'espérait la juriste.
"Dernière question Alexandre" annonça Melody afin de lui faire comprendre que c'était bientôt fini, qu'il pourrait bientôt cessait de stresser. "Accordez-vous votre entière confiance à Kieran Graves ?" demanda-t-elle d'une voix claire et forte, afin que même ceux assis au fond de la salle l'entende.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kierán A. Graves



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 366
| AVATARS / CRÉDITS : Jake Gyllenhaal ▬ murdock
| SANG : Mêlé, arrière-arrière grand-mère moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La faucheuse noire.
| PATRONUS : Un Aigle à Ventre roux.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Procès de Kieran Graves, septembre 1976 Jeu 11 Oct 2018 - 13:24


Si Kierán était envahit d'une peur panique à chaque fois que Bartemius Croupton élargissait ses lèvres pour dire quelques paroles, ce n'était rien à côté des yeux habités d'un froid polaire qu'il posa sur Melody lorsqu'elle annonça son premier témoin. Il la détailla tout à fait froidement, comme il était scandalisé de voir qu'elle allait jusqu'à demander à un jeune homme même pas diplômé de Poudlard de témoigner en sa faveur. Ne voyait-elle pas qu'elle l'enfonçait ? Était-il le seul conscient de cela ? Alexandre pouvait bien le défendre autant qu'il pouvait, l'Irlandais restait persuadé que Croupton utiliserait cela pour faire valoir une quelconque manipulation de sa part. Et il ne doutait pas un instant que la majorité des jurés iraient en son sens. Si elle s'attachait aux sentiments des Hommes, elle ne comprenait vraisemblablement pas que ce n'était pas le cas de tout le monde, et certainement pas non plus le cas de ses collègues. Les paroles d'Alexandre ne soulagèrent en rien le futur condamné, même s'il louait silencieusement son courage d'oser venir ici pour plaider. Il n'était pas facile de se tenir au milieu d'étrangers pensait-il, mais il était encore plus terrible de devoir parler devant eux. La dernière phrase du jeune homme l'aurait fait sourire si ce n'était pas son procès. Car c'est justement parce que cela n'avait absolument aucun sens qu'il l'avait fais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Procès de Kieran Graves, septembre 1976

Revenir en haut Aller en bas

Procès de Kieran Graves, septembre 1976

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Faut-il fêter le 30 septembre ?
» Ouverture du procès de Jacob Zuma en Afrique du Sud
» 11 SEPTEMBRE AUGUSTO PINOCHET OU RAROUL CEDRAS ?
» a propos du 11 septembre 2001

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres
 :: Balade à Londres :: 
Le ministère de la magie
-