GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt

Partagez

A force de vouloir rentrer dans le moule, on ressemble à une tarte | MARY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Mary McDonald



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 158
| AVATARS / CRÉDITS : Katherine Langford (folleparisienne)
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Guêpes
| PATRONUS : Hérisson
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A force de vouloir rentrer dans le moule, on ressemble à une tarte | MARY - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: A force de vouloir rentrer dans le moule, on ressemble à une tarte | MARY A force de vouloir rentrer dans le moule, on ressemble à une tarte | MARY - Page 2 EmptySam 2 Mar 2019 - 21:37

Mary était comme beaucoup d'adolescentes de son âge: très coquette. C'est vrai : elle aimait se faire belle, passer des heures dans la salle de bain à tester des soins pour la peau et les cheveux. Mais contrairement à la plupart des filles, chez Mary, la question de la beauté et du style était une vocation. Au delà de vouloir rendre être jolie, c'était tout une façon de penser. L'apparence devait être le reflet de ce qu'était une personne à l'intérieur d'elle et mettre en valeur sa beauté naturelle. On vivait dans une société d'imitation dans laquelle la mode était toute puissante. Mais les modes débarquent aussi rapidement qu'elles repartent tandis que le style est éternel.
« Je crois surtout que c'est elle qui devait sécher les cours. »
Mary ne savait pas si elle avait vraiment envie d'aller à l'Ecole Supérieure de Magie après Poudlard. Pour étudier quoi ? Le monde des sorciers était tellement plus petit que ceux des moldus. Les portes étaient à la fois tout aussi limitées que multiples. Avec ses parents, elle avait vécu en marge de la société magique malgré le fait que ses deux parents fussent des sorciers. Ceux-ci étaient tombés en amour de la culture moldue et avaient ainsi décidé de se rapprocher au plus près de leur mode de vie. Même s'ils utilisaient la magie au quotidien car c'était bien pratique ! Mais pour Marlene, la société sorcière avait été une totale découverte. Toutefois, on pouvait tout de même dire qu'elles avaient véritablement découvert ce monde ensemble. L'une comme l'autre étaient passées par des mésaventures parfois fort cocasse !
La brune tendit l'oreille alors que son interlocutrice lui parlait d'une rubrique de Sorcière Hebdo dont elle n'avait pas accès. Alors la rumeur était vraie ! Il y avait bien une rubrique cachée ! Mary avait toujours été affreusement curieuse de la lire. Rien que pour cela, elle avait hâte d'atteindre la majorité sorcière.
« Vraiment ? Mais tu n'avais pas peur que ta mère te surprenne en train de la lire ? » demanda-t-elle tout naïvement avec de grands yeux. « Je vais bientôt pouvoir lire cette rubrique ! Tu te rends compte ? »
Ces sujets tabous avaient encore une dimension impressionnante et mystérieuse pour la jeune fille en fleur. Tellement de question qu'elle se posait et qui demeuraient sans réponse !
« Elle raconte quoi Selena Cumoulé ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marlene McKinnon



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 972
| AVATARS / CRÉDITS : © praimfaya
| SANG : ⊰ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A force de vouloir rentrer dans le moule, on ressemble à une tarte | MARY - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: A force de vouloir rentrer dans le moule, on ressemble à une tarte | MARY A force de vouloir rentrer dans le moule, on ressemble à une tarte | MARY - Page 2 EmptyVen 8 Mar 2019 - 9:39

A la simple idée que sa mère mette le nez dans la rubrique de Selena Cumoulé, la couleur de l’épiderme de Marlene se rapprocha de celle de son écharpe. « Un peu - confessa-t-elle sa culpabilité à son amie avant de se défendre - d’un autre côté, je n’aurais pas besoin de lire cette rubrique, si elle ne passait pas son temps à raconter partout qu’elle est fière que ‘’son bébé n’ait pas de relations’’ ! Je veux dire même tes parents sont au courant et trois fois par jour ! ». Cette année elle ne renouvellerait pas son club de vierges ; ce dernier se révélait de toute façon être un véritable fiasco depuis le jour de sa création. Vivement que son amie fête sa majorité sorcière pour qu’elles puissent continuer à lire leur magazine ensemble le soir. « Je sais déjà quoi t’offrir pour tes dix-sept ans ! » nota-t-elle l’idée de conserver tous ses anciens numéros pour les offrir à l’intéressée. En attendant, et si elle ne pouvait pas lire cette rubrique, la brune pouvait bien prendre un peu d’avance. La septième année se pencha un peu en avant pour débiter à toute vitesse et à voix basse les premières choses qu’elle avait déjà apprises. « Plein de choses ! Le sexe moldu ça a déjà l’air compliqué, mais le sexe sorcier carrément impossible. Il y a vraiment plein de sortilèges super gênants qui ont l’air d’exciter les sorciers ! ». Et à cette simple évocation le faciès de Marlene évoquait davantage le dégoût que l’excitation. Le sexe lui apparaissait plus que jamais comme une épreuve du feu à passer ! « Elasticus pour atteindre des positions nirvanesques, métamorphose corporelle pour se faire pousser des seins dans des endroits que tu ne soupçonnerais même pas - commença-t-elle à énumérer avant de se souvenir d’une terrible anecdote qui s’était déroulé pendant l’été - Oh et la honte quand mon grand frère m’a surpris dans une drôle de position en train de me faire pousser une queue de chat … j’ai dû lui raconter un de ces bobards ! ». La conclusion était assez irrémédiable pour elle, ce n’était pas parce qu’elle laissait tomber son club de vierges qu’elle se jetterait aussitôt dans les plaisirs de la chair. « Bref, je suis toujours pas prête ! ».

______________________________

a change is gonna come
The great challenge of adulthood is holding on to your idealism after you lose your innocence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary McDonald



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 158
| AVATARS / CRÉDITS : Katherine Langford (folleparisienne)
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Guêpes
| PATRONUS : Hérisson
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A force de vouloir rentrer dans le moule, on ressemble à une tarte | MARY - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: A force de vouloir rentrer dans le moule, on ressemble à une tarte | MARY A force de vouloir rentrer dans le moule, on ressemble à une tarte | MARY - Page 2 EmptyDim 31 Mar 2019 - 13:44

Les parents de Mary étaient indulgents et ouverts. Ils partaient du principe que la jeunesse devait se faire et qu'avec ou sans leur accord, leurs filles allaient faire leurs propres expériences. Plus on imposait d'interdits aux adolescents, plus l'envie de les braver était forte. Ils acceptaient qu'elles aient leur jardin secret. Mrs. McKinnon ne voyait pas les choses de la même façon. Celle-ci était tellement fière que son aînée soit « sage » qu'elle le criait sur tous les toits, à qui voulait bien l'entendre. Mary en était extrêmement gênée pour Marlene. A chaque fois, elle lançait un fort regard de soutien à son amie.
« Mais qu'est-ce que ce sera quand tu auras un petit-ami ? Je te conseillerais de le garder pour toi. »
La brune ne rencontrait pas vraiment ce problème. Quand elle était sortie avec le petit frère de Marlene, elle n'avait rien dit à ses parents au début. Mais ils l'avaient très rapidement devinés. Ils l'avaient juste laissé tranquille parce qu'ils lui faisaient confiance pour ne pas faire n'importe quoi. Ceci dit, s'ils découvraient qu'elle lisait des rubriques telles que celles de Selena Cumoulé, Mary n'aurait pas su où se mettre. C'était embarrassant ! Surtout si elle en croyait ce que lui disait Marlene. En même temps qu'elle, elle afficha une mine dégoûtée.
« Mais c'est dégoûtant ! Les garçons ont vraiment des idées bizarres... »
Elle frissonnait rien que d'y penser. Allaient-elles être obligées de faire ça ? Mary plaça sa main devant sa bouche en entendant l'anecdote de son amie. On ne toquait jamais aux portes chez elle ? Qu'est-ce la brune n'aurait pas voulu être à sa place !
« Mais comment veux-tu être prête en sachant des choses comme ça ? Comme si la chose de base n'était pas assez effrayante. C'est presque mieux de ne rien savoir du tout. »
Ce fut ce moment là que Lily choisit pour apparaître au bout du couloir du compartiment, avec son insigne de préfète rutilant. Vraiment, que son la rousse soit élue préfète ne l'étonnait absolument pas. Elle méritait ce statut.
« Ah la voilà enfin ! » s'exclama Mary.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marlene McKinnon



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 972
| AVATARS / CRÉDITS : © praimfaya
| SANG : ⊰ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

A force de vouloir rentrer dans le moule, on ressemble à une tarte | MARY - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: A force de vouloir rentrer dans le moule, on ressemble à une tarte | MARY A force de vouloir rentrer dans le moule, on ressemble à une tarte | MARY - Page 2 EmptyJeu 11 Avr 2019 - 9:26

Marlene acquiesça vivement au conseil de Mary de garder sa prochaine relation secrète, d’autant plus que le seul de ses camarades auquel elle avait pensé durant l’été n’incarnait certes pas le gendre idéal. Ce n’était pas Ludovic Verpey. Tous les propos de son amie d’enfance résonnaient dans sa caboche et elle agréait à chacun d’entre eux. « Je préfère encore savoir ce qui se passe pour ne pas y aller » conclut-elle au moment où leur amie rousse franchit la porte de leur compartiment. « Lily ! » la salua-t-elle joyeusement. Elle se pencha un peu sur le bras de son fauteuil pour remarquer que, derrière la préfète, la sorcière à chariot poussait péniblement son achalandage de friandises. « Qu’est-ce je te disais ! » se tourna-t-elle complice vers Mary. Il ne manquait plus que Dorcas pour compléter le quatuor mais cette dernière, oiseau libre du groupe, impossible de savoir à quelle heure sa spontanéité la conduirait jusque dans leur wagon. Et tandis que les paysages de la lande verte écossaise défilaient derrière les carreaux battus par la pluie, les amies rattrapèrent bien rapidement ses deux mois d’été séparées …

dragées:
 

______________________________

a change is gonna come
The great challenge of adulthood is holding on to your idealism after you lose your innocence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




A force de vouloir rentrer dans le moule, on ressemble à une tarte | MARY - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: A force de vouloir rentrer dans le moule, on ressemble à une tarte | MARY A force de vouloir rentrer dans le moule, on ressemble à une tarte | MARY - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas

A force de vouloir rentrer dans le moule, on ressemble à une tarte | MARY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» [Validée]ne le regardez pas dans les yeux!
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !
» Un portail dans Strayana ?
» Progres d'Haiti dans le domaine des droits politiques
» Bonjour dans toutes les langues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Pré-au-Lard :: Le coeur du village :: 
La gare de Pré-au-Lard
-