Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

Un énième artefact magique - ft. Kalia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 43
| AVATARS / CRÉDITS : Joe Cole
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Leprechaun
| PATRONUS : Chow-chow (Chow Dog)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Un énième artefact magique - ft. Kalia Mar 25 Sep - 20:19


Il avait glissé le parchemin dans la robe de sorcier de la rousse pendant qu’elle n’y prêtait guère attention. Contrairement à ce que disait la lettre, ce n’était pas tant qu’il n’avait pas eu le temps de se confier à elle sur l’objet de sa requête, mais plutôt qu’il n’avait pas osé. Kalia était son amie, du moins le pensait-il. Dernièrement, il n’était plus très sûr de rien. Il était déjà arrivé qu’il l’embarque dans des histoires folles, mais celle-ci risquait d’être tout autre chose. Pour cette raison, le Weasley n’avait pas réussi à venir quérir son aide directement, et avait fini par lui écrire cette lettre, à moins d’une heure de celle qu’il avait fixée pour le rendez-vous.

- Que fait-elle encore, soupira Thomas en mordillant l’extrémité d’un cure-dent qu’il tenait en bouche, les yeux rivés sur le château.

Il espérait au moins qu’elle ait lu son parchemin. Kalia était du genre à ne jamais refuser une bonne aventure, cela Thomas l’avait compris. Ce n’était pas pour rien s’il l’aimait bien. Bien qu’elle fût une once trop bavarde à son goût, elle restait une femme très volontaire et le Weasley ne pouvait faire la fine bouche. Sa silhouette apparue finalement en amont de la plaine liant le château à la forêt interdite. À quelques mètres du Gryffondor, le chaleureux feu de cheminée de la cabane d’Hagrid laissait s’échapper une épaisse fumée grisâtre, les fenêtres ouvertes elles laissant la lueur des bougies à l’intérieur éclairer une infime partie des alentours. La nuit tombait peu à peu.

- Kilia, te voilà enfin, l’accueillie-t-il avec un léger sourire. Vient, ne perdons pas de temps, l’invita-t-il à le suivre en se retournant vers la forêt, pénétrant alors déjà dans l’interdit. Dis-moi si je me trompe, Kalia. Tu ignorais tout de la magie, avant de découvrir tes propres capacités, pas vrai ? Je me demande… Comment crois-tu que tu l’aurais pris, si tu avais appris l’existence des sorciers, et cela sans en faire partie ? Aurais-tu pris peur ?

Cette conversation mènerait inévitablement au sujet de leur présence ici, et si Kalia connaissait suffisamment Thomas, elle savait déjà cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 434
| AVATARS / CRÉDITS : Katherine Mc Namara
| SANG : Sang mêlée


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Serpent
| PATRONUS : Loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un énième artefact magique - ft. Kalia Mer 26 Sep - 22:17

Kalia papillonait d'une personne à l'autre à travers le château à discuter gaiement. Cette fin d'apres-midi était des plus agréables ! Elle venait de quitter Greta avec qui elle avait eu une conversation passionnante sur à quel point les hippogriffes pouvaient-ils être assimilés à la maison des bleus. Elle décida de rejoindre son dortoir pour être un peu tranquille et souffler. Elle profita de faire son petit rituel lorsqu’elle était seule, elle prit une inspiration et sauta sur son lit se laissant rebondit avec joie. Seulement, quelque chose la gêna ce jour là il y avait quelque chose qui la dérangeait dans sa robe de sorcier. Et en effet, lorsqu’elle passa sa main dans sa poche, elle trouva un bout de parchemin. Étrange, il ne lui semblait pourtant pas se souvenir y avoir glissé quoi que ce soit. Elle deplia le bout de papier et y découvrir un drôle de mot. Quand est ce que Thomas avait pu lui donner ça ! Il était vraiment très discret, presque trop car elle ne se souvient même pas de l'avoir aperçu dans la journée ! Et c’est ainsi qu’elle se rendit compte qu'il était 19h02 ! Malheur, elle était déjà en retard ! Elle n'eut pas le temps de se poser davantage de questions à propos de l’entrevue, elle devalait déjà l’escalier et couru au plus vite au jardin !

Elle arriva sans peine à retrouver le garçon qui était seul près de la lisière de la forêt, légèrement éclairé par la lumière qui émanait de la hutte de Hagrid. , "Thomas ! Excuse moi, je viens de voir ton parchemin !" Sans même le temps de reprendre son souffle, elle s'elanca à la suite du garçon traversant déjà les premiers arbres de cette forêt maudite. "Oui c'est ça" repondit-elle a sa drôle de question. "Hum à vrai dire je n'en sais rien. En toute honnêteté, avant Poudlard, la magie ne s'apparentait à mes yeux qu’à une espèce de fable." Comment aurait-elle réagi en apprenant la véritable condition de son père avant ses 10 ans ? C’était compliqué à dire. "Pourquoi ? Tu as réagis comment toi ?" Elle n'avait jamais demandé jusqu’à aujourd'hui xomment il avait été avant Poudlard et il fallait bien dire que toute cette histoire la rendit curieuse. "Ne me dis pas que tu caches un enfant sorcier qui s'ignore dans cette forêt Thomas !? "demanda-t-elle de manière presque ironique mais pas complètement rassuré vu l'endroit où ils étaient ainsi que la nuit qui les entourait. " Tu me laisses pas toute seule ici, Ok Thomas ?" Car bien que Gryffondor, elle avait un peu peur ici même si la présence du Weasley la rassurait quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 43
| AVATARS / CRÉDITS : Joe Cole
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Leprechaun
| PATRONUS : Chow-chow (Chow Dog)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un énième artefact magique - ft. Kalia Jeu 27 Sep - 23:34

Elle n’avait pas tout à fait répondue à la question, mais qui était-il pour l’en blâmer. Il utilisait également cette ruse, et certainement plus encore. Puis, après tout, cette question avait quelque chose de rhétorique.

- Je suis né et ait grandi au beau milieu du monde magique, je me souviens avoir plus été surpris par l’existence des moldus, à dire vrai, s’égara-t-il une seconde dans de chaleureux souvenirs dont il était le seul détenteur.

La lumière provenant de la cabane d’Hagrid était depuis longtemps insuffisante à l’éclairage de leur chemin, et Thomas lança un lumos du bout de sa baguette. L’amusante question de Kalia ne manqua alors pas de l’esclaffer. Étouffant après quelques secondes son puissant rire, il jeta un regard amusé à sa camarade.

- Aah… C’est donc bien ce que pensent les gens de moi ! ri-t-il une fois de plus. Non je ne cache rien ni personne dans cette forêt, mais il est bien question de quelque chose qui y serait caché.

L’idée de pénétrer la forêt interdite ne le rassurait pas plus que celle de se retrouver nez à nez avec un leprechaun. Mais l’époque où il ne confrontait pas ses peurs était révolue. Avec l’âge viennent les idées, avec les idées viennent les convictions, et avec les convictions, le courage.

- Ne t’en fais pas, nous serons très vite de retour au château, tenta-t-il de la rassurer avec simplicité, ayant d’abord hésité à détendre l’atmosphère avec de l’humour.

Les deux Gryffondors s’enfonçaient un peu plus encore dans la forêt interdite, et partout autour de lui Thomas observait les arbres. Oui, il avait du boulot. Mais avec eux, la discussion se devait d’avancer.

- Je passe beaucoup de temps à lire, tu sais. Je lisais ce livre, qui globalement regroupe et raconte l’histoire d’objets magiques insolites, parfois dangereux. L’un d’eux m’a particulièrement intéressé, alors tu me connais, j’ai poussé les recherches.  Comment l’aurais-tu pris si tu avais appris l’existence du monde des sorciers sans en faire partie ? Peu importe, tu aurais été oubliéttée. N’est-ce pas ? Mais pas avec cet artefact. Si l’on en croit ce livre, cet artefact aurait été créé par un odieux personnage qui, sans doute aurait rejoint les idées de celui qui se fait appeler le Seigneur des Ténèbres. Je t’épargne toute l’histoire, bien que passionnante, pour arriver à la raison de notre présence ici. Cet artefact aurait le dangereux pouvoir d’empêcher  le sortilège d’Amnésie d’effacer un souvenir spécifique, choisi par les soins de son détenteur. Imagine, cet artefact couplé à un événement magique de grande envergure… Le monde sorcier serait révélé au grand jour… Mais ce n’est pas tout, durant mes recherches, j’ai suivi des parts du chemin qu’aurait parcouru cet artefact, et les traces… s’arrêtent ici. Dans cette forêt. Il n’est pas directement précisé où le trouver bien sûr, mais je crois avoir suffisamment d’indices.

Bien sûr, toute cette histoire pouvait tout à fait être un abominable tissu de mensonges, mais rien n’était sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 434
| AVATARS / CRÉDITS : Katherine Mc Namara
| SANG : Sang mêlée


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Serpent
| PATRONUS : Loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un énième artefact magique - ft. Kalia Ven 28 Sep - 10:45

Kalia était à la fois incroyablement excitée et effrayée par l’aventure qu'elle était en train de vivre. Même si sa curiosité tenace associée à la première possibilité rendait à faire gagner l’excitation,’. En fait, tu as vécu comme un jeune sorcier. Mais cela aurait été d'autant plus douloureux si tu te serais trouvé être cracmolle, non ? » Après, il lui semblait bien que dans cette illustre famille, il n'y avait eu aucune personne sans pouvoir magique depuis de nombreuses générations. « C'est compliqué pour moi d'imaginer ce que pourrait être la vie magique avant Poudlard. En fait, des lors que je rentre chez moi pendant les vacances, je n’ai même plus le droit d’évoquer le moindre sujet qui fait penser de près ou de loin à la magie" dit-elle un peu triste. Mais elle était déjà aller Bertha et Hestia et avait été ravie de voir un autre mode de vie bien différent du sien !
Elle le rejoignit dans son rire tant sa question était saugrenue. « Mais non pas du tout ! C'est simplement la première chose qui m'est venu a l'esprit ! » Elle le savait mais elle ne pouvait pas s’empêcher d’élaborer toute sorte de suppositions toutes plus ridicules les unes que les autres. Elle était comme ça et ce terrain mettait son cerveau en ébullition par la quête mystérieuse de Thomas qui semblait vouloir garder le mystère pour une raison encore inconnue. Quoi que non, après tout, il était toujours comme ça ! Elle devrait commencer à avoir l'habitude pourtant ! « Caché ? Quelque chose que tu as introduit dans le château ou qui s'y es retrouvé sans que l'on sache pourquoi ? » demanda-t-elle de plus en plus ravie par ce jeu de devinettes. Elle avait bien envie de lui demander s'il lui arrivait d'avoir peur tant il semblait toujours si maître de ses émotions sans rien laisser paraître. Seulement, il était impossible de ne jamais rien ressentir, er dans la mesure où il ne semblait pas vraiment psychopathe, elle le soupçonnait de simplement très bien se cacher et de ne montrer à personne cette partie de sa vie. Kalia a ses côtés était le contraste parfait. Tout pouvait se lire sur son visage tant elle ne savait pas faire autrement, ce qui était bien d'une certaine façon car elle était toujours sincère et spontanée. Mais d'un autre, elle n'arrivait pas à laisser secret certains sentiments qu’elle aurait voulu ignorer ou alors ne pas les annoncer à tous. « D'accord, je te fais confiance de toute façon" même si cela ne l’empêcha pas de se rapprocher du roux pour sentir sa présence auprès d'elle et ainsi, être rassurée.

Elle l’écouta attentivement et ne put s’empêcher une pensée qui n'avait pourtant aucun rapport avec toute leur quête. Tous les Weasley avaient une personnalité très colorée. Entre Rosalyn toujours prête à bondir et un peu trop hautaine et Thomas, insondable mais passionnant à toujours avoir des sujets et des idées originales. « D’accord » dit-elle « Euh non en fait je ne suis pas sûre d'avoir tout compris, en fait, tu veux grâce à un artefact qui en quelques mots sauvegarde la mémoire des personnes, annoncer au monde entier l’existence de la magie ? » Non ce n’était pas possible, ce serait de la folie, limite un suicide tant il serait pris rapidement et condamner pour ce qui était le viol de la règle numéro 1 de tous les sorciers. Elle l’arrêta et le forca à la regarder. « Thomas, écoute, est ce que tu imagines ce que serait le monde si les moldus savaient que nous existions ? Il y aurait une guerre à coup sûr, inutile et surtout tu en serais juge responsable et je préfère ne même pas imaginer ce qui t'arriverait ! » Mais après tout, peut-être était-ce simplement un nouveau sujet d’étude parmi d'autres mais elle sentait au fond d'elle que ce sujet le touchait particulièrement à cause de sa propre histoire. "Tu veux simplement faire une sorte de chasse au trésor, n'est ce pas ? Il serait surprenant qu'un tel objet soit caché si près d’élèves qui pourraient tomber dessus." La forêt lui sembla bien vite fade face à la terreur que lui inspirait une idée pareille. Elle avait toute confiance en Thomas et elle avait toujours bien cerné les personnes, le garçon n’y avait pas échappé et elle faisait confiance en son instinct, signe que toute cette histoire ne serait qu’une immense méprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 43
| AVATARS / CRÉDITS : Joe Cole
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Leprechaun
| PATRONUS : Chow-chow (Chow Dog)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un énième artefact magique - ft. Kalia Ven 28 Sep - 19:40

L’excitation et la peur se lisaient sur le visage de Kalia. Un délicieux mélange sur un visage habituellement marqué d’une simple et naïve joie de vivre, une expression faciale si unique qui ferait presque craquer le Gryffondor. Mais Thomas n’était pas tant du genre séducteur, et son cerveau bouillonnant d’idées et de convictions ne laissait guère de place à la romance. Il avait pensé à cela durant une seconde, lorsque la Gryffondor s’était approchée un peu plus de lui. Il n’oubliait pas que l’inviter à le joindre dans cette aventure la mettait en danger et le rendait responsable de sa sécurité. Chose qu’il était déterminé à mener à bien, plus importante encore que sa quête, bien sûr.

- Cracmol ? Je n’y ai jamais vraiment pensé. Pour tout te dire, j’étais déjà entré à Poudlard lorsque j’ai appris l’existence des Cracmols, avait-il répondu à Kalia en continuant de regarder les arbres autour de lui. Peut-être que mes parents ne m’en n’ont jamais parlé pour éviter que je m’en fasse… conclut-il le sujet avec une pointe d’amertume, de regrets.

Depuis l’été séparant sa quatrième année de sa cinquième, il évitait jusqu’à penser à ses parents. La relation qu’il entretenait avec eux telle qu’elle était aujourd’hui était terriblement regrettable, mais la fierté du Gryffondor l’empêchait de faire le premier pas vers eux. Le doute, également. Rien ne promettait qu’eux veuillent qu’un premier pas soit fait. Sa famille était comme le reste des sorciers, des couards refusant de ne serait-ce que penser à trouver une façon de permettre aux moldus et sorciers de vivre en harmonie. À cette pensée, la colère avait alors doucement commencée à monter jusque dans la tête du Weasley. Mais la discussion avait continuée et était rapidement passée à autre chose. Thomas avait expliqué la raison de leur présence en ce lieu, et comme il s’y attendait, il y eut méprise sur ses intentions. Méprise presque voulue, tant Thomas avait tendance à donner les informations petit bout par petit bout. Au beau milieu des immenses arbres peuplant la forêt interdite, Kalia l’avait fait s’arrêter et il la regarda droit dans les yeux, s’amusant un peu de la situation. Lorsqu’elle eut finie de parler, Thomas soupira un petit coup, préparant sa réponse.

- K ! se coupa-t-il lui-même dans son élan, attrapant la sorcière par la manche de sa robe et l’attirant avec lui derrière un arbre. Il y avait quelque chose…, chuchota-t-il en annulant son lumos.

Il faisait alors bien noir, mais pas suffisamment pour que les deux sorciers ne distinguent plus la silhouette de la créature qui s’était approchée. Thomas n’avait pas eu le temps de déterminer sa nature, alors le cœur battant à toute allure mais vaillant, il laissa sa tête dépasser de l’arbre et jeta un nouveau coup d’œil. Mais il n’y avait plus rien. Soufflant un coup, il se retourna vers Kalia et dans une gêne timide lâcha finalement prise sur le bras qu’il tenait encore fermement. Prenant une seconde pour respirer, lançant par moments des regards vers la dernière position de la créature, il replaça finalement son regard dans celui de Kalia.

- Je n’ai pas l’intention d’utiliser cet artefact. Je t’avoue que l’idée m’a effleurée l’esprit. Mais j’ai essayé d’y donner un regard neuf, et il m’a soudain semblé que c’était une terrible idée, se confit-il à sa camarade avec honnêteté. Je crois cependant qu’il n’est pas inévitable qu’une guerre éclate à la révélation du monde sorcier. Je pense seulement qu’il faut s’y prendre de la bonne façon. Dépêchons, se hâta-t-il de passer à autre chose. Je n’ai pas bien vu ce qu’était cette créature, mais elle n’avait pas l’air de vouloir nous souhaiter la bienvenue.

Les deux compères reprirent leur marche, attendant de s’éloigner un peu avant de réutiliser le sortilège lumos.

- Pour reprendre sur ce que tu disais… continua-t-il, recentrant la conversation sur le sujet principal. Il n’est pas surprenant qu’un tel objet soit caché ici, quand on connait l’histoire de son créateur. Il travaillait ici, à Poudlard, avant que ses idées n’attirent les foudres d’autres sorciers. Il serait mort peu de temps après avoir caché sa création ici, ne laissant aux curieux et aux malhonnêtes qu’un poème en guise d’indice…, continua-t-il en lui tendant une page qui avait été arrachée d’un livre. Le poème était en anglais, ce qui n’était pas le cas du titre. Le poème n’est qu’un leurre. Du moins c’est ce que je pense. Je crois que tout est dans le titre. «An crann fuinseog le míle aghaidheanna », l’a surprit-il certainement de sa prononciation parfaite. C’est du gaélique. Mais par chance, je suis Irlandais, et un vrai ! Si je traduis le texte, cela donne « Le frêne aux mille visages ». Ça ne te dit rien ? Moi non plus au début, j’ai même pensé à abandonner, confessa-t-il. Mais il y avait quelque chose qui m’échappait, et ce titre ne cessait de m’intriguer… C’est là que je m’en suis rappelé… Nous ferions mieux de nous dépêcher, se coupa-t-il alors que la forêt et ses habitants semblaient commencer à s’agiter. Bref. Je vais faire court. J’ai le souvenir d’un arbre qui pourrait correspondre à cette description. Ici, dans cette forêt. Il m’avait intrigué à l’époque, je l’avais aperçu durant une colle. Il m’intrigue aujourd’hui bien plus !

S’il n’avait rien oublié, alors Kalia détenait désormais presque autant d’informations que lui, si ce n’était l’histoire complète et le nom du personnage ayant créé cet artefact.

- Allez, trouvons-le et rentrons vite au château, s’empressa-t-il, commençant à s’inquiéter pour leur sécurité, mais tentant toujours de garder son impérial masque d’assurance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 434
| AVATARS / CRÉDITS : Katherine Mc Namara
| SANG : Sang mêlée


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Serpent
| PATRONUS : Loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un énième artefact magique - ft. Kalia Sam 29 Sep - 21:22

Kalia se demanda un instant quelle avait été réellement l'enfance de Thomas, il était secret et elle n'en avait eu qu’une vague idée à travers quelques indices qu'il avait laissé. Il sentait que le sujet de sa famille n’était pas celui ou il était le plus bavard alors elle avançait à pas prudents, récupérant des informations à petite dose et avec précaution. « Il est compliqué de comparer nos situations et en même temps intéressant. J'ignorais tout des cracmols car je ne connaissais même pas l'existence de la magie alors ses subtilités m'auraient été inconnues. Crois-tu que nous serions sincèrement différent si nos enfances avaient été inversés ? » demanda-t-elle sincèrement intéressée par son point de vue.

Il était songeur alors elle le laissa tranquille tout en étant attentive aux détails qui les entouraient ainsi qu’A ne pas laisser s’égarer son ami vers une destination inconnu, le décalant subtilement vers un côté ou l'autre sans qu’il s’en rende compte. Quand soudain, elle se sentit poussée derrière lui avec une force insoupçonnée. Sa réaction face au danger était assez paradoxal. Elle se sentit protégé par son geste et ressera sa main autour de lui comme un instinct de sorte que leur position faisait penser à celle que l'on peut avoir lorsqu’on fait un serment mais dans leur dos. De l’autre, elle se mit en position de défense et leva sa baguette vers le point qu'il lui indiquait, se sentant tout aussi responsable de lui qu'il ne l’était d'elle. Après tout, cela paraissait plutôt normal, aucun des deux n’était le type de personnes qui se laissaient porter et profitaient des autres. Après plusieurs secondes de calme absolu ou ils étaient tout deux à l’affût du moindre mouvement ou du moindre geste. Puis, sans comprendre pourquoi, il l'a lâcha presque comme s'il la repoussait alors qu’il n'y avait rien de bien grave dans ce geste de protection.

Elle écouta attentivement son point de vue sur l'artefact qui était très intéressant et elle fut rassurée que ce qu' elle craignait n’était qu’une méprise sur un manque de compréhension de la jeune femme. « Je suis d’accord avec toi d’une certaine façon, car je pense qu’après un temps d'adaptation, la plupart des personnes vivraient parfaitement en harmonie. Mais le problème est qu’il y a quelques personnes qui ne cherchent qu'un prétexte pour faire éclater une guerre et imposer leur volonté et c’est cela qui risquerait d’anéantir une paix possible et c'est cela que je crains particulièrement si le secret du monde magique est dévoilé. » C’était bien beau toute cette discussion, mais il ne fallait pas oublier le but de l’expédition et surtout l'endroit où ils étaient. Elle frissonnait encore de la presque rencontre qu’ils avaient fait quelques secondes auparavant, elle était donc complètement d'accord avec son camarade ! « Tout à fait, je ne tiens pas particulièrement à rester ici. » dit-elle en pressant le pas.

Ce qu’il disait l'intriguait fortement car elle ne se souvint pas de personnes ayant été renvoyée de Poudlard dans les dernières années. Et c’était forcément récent si on pouvait assimiler ses actions à celui du Lord Noir. Elle avait beau se creuser l'esprit, elle ne trouvait rien. « Qui était-ce ? Ogg ? » proposa-t-elle au hasard le nom de la seule personne dont elle avait entendu parler très vaguement. Elle apprit donc le poème ou plutôt son titre dans sa langue originale grâce aux recherches de Thomas mais bien qu’intéressant cela ne l’aidait pas vraiment car elle n'y comprit rien. « Une chance que tu puisses le traduire correctement mais cela pourrait tout signifier non, il y a tellement d'arbres dans ce monde ! Mais on se dépêche déjà, c’est compliqué de faire mieux que ça » ils étaient déjà presque en train de courir et puis, la précipitation dans la forêt interdite n’était peut-être pas la meilleure idée. « J’espère sincèrement que tu es bon en orientation parce que si tu me fais confiance, on finira en Islande ! »

La chose qui la surprit plus que tout dans sa phrase n’était pas tant qu’il avait le vieux souvenir d'un arbre ! "Pardon ! Tu as déjà été collé ?" C’était une vraie surprise d’apprendre une chose pareille car il était du genre très discret et à ne jamais se faire voir, la preuve, elle ne l’avait pas aperçu plus tôt dans la journée ! Alors imaginer qu'il ait fait une bêtise et qu’il se soir fait attraper était surprenant ! « Qu'est ce que tu avais fait ?" curieuse comme toujours. « D'accord je te suis ! Mais je me pose une question, pourquoi m'as-tu choisis ? » C'est vrai, elle était contente qu'il lui ai fait confiance mais à part son habitude de s'embarquer dans de drôles d'histoire, elle avait un sens de l'orientation déplorable, elle n’était pas la plus courageuse, sûrement pas la plus proche de Thomas donc elle avait envie de savoir !

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 43
| AVATARS / CRÉDITS : Joe Cole
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Leprechaun
| PATRONUS : Chow-chow (Chow Dog)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un énième artefact magique - ft. Kalia Lun 1 Oct - 17:10

- Je crois que nous aurions été différents de ce que nous sommes aujourd’hui, mais pas inévitablement de façon radicale. C’est un large champ des possibles… Et tout aurait dépendu de comment nous aurions réagis aux événements qui nous seraient alors arrivés… J’imagine.

C’était là un sujet très intéressant sur lequel ils n’auraient malheureusement pas le temps de s’égarer. Et puis, un sujet qui concernait sa famille… Le voir être écourté représentait un soulagement jusqu’au plus profond de lui-même. Ce sujet se révélait être sa plus grande vulnérabilité, celui qui provoquerait l’effondrement de ses masques. Il avait été très proche de sa mère, et leur éloignement avait été son plus profond regret, sans parler de son père et de ses petits frères, dont le dernier entrait tout juste à Poudlard. Mais ne nous attardons pas sur cela.

Thomas fut comblé d’entendre que quelqu’un pouvait tomber en accord avec ses pensées, bien que Kalia mentionna qu’il y aurait des hommes qui ne cesseraient de chercher des prétextes pour imposer leur propre supériorité. Mais pour Thomas, ces gens-là ne représentaient qu’une difficulté parmi d’autres. Il faudrait se battre contre eux, pas seulement à travers la guerre, mais également à travers l’éducation. Thomas décida pourtant de se taire, laissant le sujet s’évaporer avec la froide fumée qui sortait de sa bouche, signe que le temps se rafraîchissait. Kalia proposa un nom, à la grande surprise du Weasley. Peut-être y avait-il eut de nouveau méprise, puisqu’elle semblait chercher un personnage qui aurait été à Poudlard il y a peu.

- Je crois que je t’ai mal orienté, excuse-moi. L’homme dont je parle a vécu avant le Seigneur des Ténèbres, mais ses idées se rapprochaient des siennes. Ce n’est pas Ogg, non, ria-t-il. Mais un homme dont le nom n’est pas resté ancré dans l’histoire de l’école. Il fut brièvement concierge, avant que Picott ne le remplace. Filius Parkinson.

Les deux sorciers s’enfonçaient de plus belle dans la forêt qui paraissait de plus en plus sombre et froide. Les animaux semblaient grouillés autour d’eux, de quoi leur glacer le sang. Mais Thomas se devait de continuer s’il voulait pouvoir détruire ce dangereux artefact. À y repenser, cette décision serait un tournant dans sa vie. S’il avait fait le mauvais choix, qui sait ce qu’il serait devenu. La rouge et or fut surprise d’apprendre que Thomas avait déjà été collé. Il ne s’était pourtant pas toujours montré le plus gentil des Gryffondors, et le souvenir de cette unique colle lui revint soudainement.

- Oui… J’ai été pris avec des Serpentards, en troisième année, annonça-t-il, peu fier. Si on pouvait éviter d’en parler, coupa-t-il court à la discussion. On ne devrait pas être trop loin, je ne crois pas avoir été beaucoup plus loin dans cette direction, à l’époque. Ouvre les yeux.

Mais Kalia coupa elle aussi court à l’action, en lui posant une question qui le fit s’arrêter net. Pourquoi l’avait-il choisie ? La question n’était pas aussi compliquée qu’elle ne le paraissait, mais il choisirait certainement de garder la véritable réponse pour lui.

- J’ai confiance en toi, Kalia, lui répondit-il en la regardant droit dans les yeux après l’avoir arrêtée au beau milieu d’un véritable cercle d’arbres. C'est tout.

Un immense frêne se dressait-là, derrière la Gryffondor. L’arbre était marqué de nombreuses déformations, bosses et creux qui, lorsqu’on regardait le frêne avec une plus large perspective, formaient de nombreux et terrifiants visages. Ils semblaient hurler, agoniser même.

- K ! K ! C’est de cet arbre dont je te parlais ! s’excita-t-il en lui pointant le frêne du doigt.

Son visage montra un sentiment de satisfaction qu’il n’exprimait réellement qu’en de rares occasions.

- Reste à savoir… Ce que l’on doit en faire… réfléchit-il en s’approchant de l’arbre, son regard s’élevant jusqu’en son sommet. Si l’artefact est caché au cœur de cet arbre comme je le crois, comment est-on censés l’en sortir… termina-t-il en déposant la paume de sa main sur l’écorce du large et grand frêne, sans aucune réaction qui indiquerait qu'il serait soumis à une quelconque magie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 434
| AVATARS / CRÉDITS : Katherine Mc Namara
| SANG : Sang mêlée


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Serpent
| PATRONUS : Loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un énième artefact magique - ft. Kalia Lun 1 Oct - 20:19

C'est possible, mais par exemple naître dans une famille pro sang-pur, après, cela peut paraître naturel d'avoir les mêmes opinions que ceux que l'on nous a inculqué pendant toute notre enfance, lors que nous sommes des éponges, il doit falloir une très grande force de caractère pour se soustraire à des jugements que l'on a presque depuis notre naissance. De la même manière, nous n’aurions pas rencontre les mêmes personnes, fait les mêmes choses. Après tout, rester dans ce que l’on nous impose est certes une solution de facilité mais presque une évidence pour la plupart d’entre nous" dit-elle songeuse. Elle était si absorbé qu'elle en oubliait presque la gêne évidente de Thomas face au sujet. Elle aimait discuter àvec lui car il avait des avis très intéressants qui pouvaient donner place à des débats qui l’était encore plus bien qu'elle convenait que l'endroit n’était pas ke plus approprié pour ce genre de discussions si sérieuses qui pouvaient durer des heures. Elle songeait à la famille de son ami qui, bien que réunissant toutes les conditions pour être une des familles les plus nobles des sorciers du fait de sa longévité était décriée par tous à cause de ses choix engagés refusant la facilité d'une vie où ils pouvaient de faire traiter comme des rois. Qu’on les apprécient ou non, Kalia était inspirée et éprouvait un réel respect pour ce nom, il vaut mieux avoir un sacré caractère pour répondre à ses détracteurs mais aucun de ceux qu'elle connaissait en manquait ! Ils étaient donc tranquille sur ce point. A personnalité de Thomas était donc cela ? Une carapace qu’il avait du se forger ou un simple trait de caractère qui le définissait ? Lui-même aurait sûrement été incapable de le dire car l'on ne se rend pas forcément compte de ce genre de choses.

Filius Parkinson, ce nom lui était parfaitement inconnu, ce qui n’était pas l3 cas de tout le monde ! « Dans quel livre as-tu bien pu entendre parler de cette histoire ? Ce que je peine à comprendre, c'est pour quelle raison s’embêter à créer un tel artefact ? Après tout, il est impossible d'oublietter un pays entier, s'il voulait que notre existence soit dévoilée, il suffisait de se montrer au grand jour à un point tel que tout retour en arrière serait impossible non ? » Le garçon était discret par rapport au sujets croustillants et c’était bien dommage ! « Tres bien répondit-elle simplement mais elle avait cette lueur malicieuse dans les yeux qui signifiait qu'elle ne comptait pas en rester là et qu'elle se renseignerait à ce propos dès son retour à Poudlard pour savoir ce que le garçon avait bien pu faire ! « J'ouvre les yeux, mais n’ayant pas la moindre idée de son aspect, je crains de ne pas t’être d'une grande utilité pour cette tâche. » La réponse du garçon n’était pas très convaincante, après tout, elle n’était sûrement pas l'unique personne à qui il accordait sa confiance mais elle savait qu'elle aurait du mal à en apprendre plus. Personne ne pouvait vraiment dire qu'il le connaissait parfaitement tant il y avait d'aspects de sa vie qui étaient encore inconnus, même pour elle.1aTu oublies le Lia» légèrement moqueuse.
Elle se retourna et vit enfin le fameux arbre dont il parlait depuis plusieurs minutes déjà. Il est vrai que le nom lui siait assez bien tant il était difficile de le définir autrement. Elle tourna autour l'examinant de toute part mais elle arrivait exactement à la même conclusion que lui. Connaîs-tu cette vieille légende bretonne, le chêne à guillotin ? Par rapport à l’abbé du même nom. Un abbé, à la fin du XVIIIIeme siècle s’était caché au cœur d'un arbre pour se cacher de ceux qui lui voulaient du mal. Il était impossible de se cacher vraiment et pourtant il était comme invisible. Ça n'a pas vraiment de rapport avec notre histoire mais cela me fait penser à une chose. Le plus important pour un sorcier c'est avant tout son instinct, et si le moyen de le trouver n’était pas de le chercher mais de le ressentir ? » Elle ferma les yeux face à l'arbre et essaya ressentir l'arbre, de concentrer toute sa magie sur ce qui l'entourait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 43
| AVATARS / CRÉDITS : Joe Cole
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Leprechaun
| PATRONUS : Chow-chow (Chow Dog)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un énième artefact magique - ft. Kalia Ven 12 Oct - 18:25

- Celui qui ne finit pas par développer son propre avis sur tous ces sujets ne fait rien pour l’évolution et représente même un poids pour les sociétés, conclut Thomas sur ce sujet, n’appréciant guère plus l’idée que celui-ci continue encore longtemps. Mais tu as bien raison, beaucoup font le choix de la simplicité, et c’est principalement la première chose qu’il faudrait apprendre à ne pas faire aux enfants.

Ses derniers mots lui rappelèrent sa famille et le choix qu’il avait fait de s’éloigner de leur chemin de pensée. Mais le lieu n’était en rien approprié à une discussion ouverte sur sa famille, et son cœur n’y était pas non plus. Aussi amicale fut la Gryffondor, il n’était pas prêt à développer ce sujet. Et heureusement, leur petite aventure avait fini par avancer.

- C’est un livre que mon oncle m’a prêté, répondit-il à la question de la rousse. Je n’avais jamais entendu parler de son auteur, et malgré les recherches je n’ai rien trouvé sur lui. J’en ai conclu que l’auteur n’avait pas utilisé son véritable nom. Thomas n’était pas entièrement honnête sur le sujet, mais il mentait plus par omission qu’il ne mentait véritablement. Tu as raison, cet artefact est tout de suite moins utile vu comme ça. Mais peut-être l’a-t-il créé par lâcheté, par peur de se montrer à tous les moldus. Une opération plus discrète, plus longue aussi… Des moldus apprenant l’existence des sorciers, uns par uns, deux par deux... sans jamais pouvoir l’oublier.

Thomas avait pensé à tout ça. Penser fut d’ailleurs ce qui le fit changer d’avis quant au but de cette opération. Kalia l’ignorait, mais l’oncle du Gryffondor l’avait beaucoup aidé dans sa tâche et il la lui avait confié dans le seul but que l’artefact lui revienne. Mais le Weasley ne pouvait aujourd’hui plus se résoudre à le lui confier. Il ne savait pas en qui il pouvait bien avoir confiance, et même si son oncle semblait en total accord avec ce que lui pensait, il avait le recul de se demander s’il ne se jouait pas de lui. Cet oncle était le frère de sa mère, et appartenait donc à la famille Rosier. Une famille dont il avait essayé de se rapprocher dernièrement, cherchant désespérément  un sentiment d’appartenance. Si les choses avaient été prometteuses au début, Thomas avait développé des doutes envers eux durant ce dernier été. Notamment avec cet oncle, Thyramor Rosier, qui l’avait poussé de nombreuses fois à s’occuper au plus vite de cet artefact pour se l’approprier sans lui en partager les raisons. Que comptait-il en faire, cette question avait raisonnée dans la boîte crânienne du sorcier pour plusieurs semaines.

Qu’importe pour leur moment, l’oncle n’était pas présent, et avant même qu’il n’apprenne le succès de Thomas dans sa quête, l’artefact serait bel et bien détruit. En parlant de ce dernier, les deux Gryffondors étaient arrivés devant ce fabuleux chêne et se retrouvaient bien bête de ne savoir comment retrouver l’artefact. Kalia eue une théorie des plus intéressantes, et Thomas l’observa faire un moment. Impatient de voir une réaction de l’arbre, ou encore de son amie, le roux ne cessait d’observer autour de lui. La forêt autour d’eux se faisait plus effrayante que jamais. Elle semblait sommer aux intrus de repartir au plus vite. Le mouvement des branches, des buissons, les branches craquantes.

- Nous n’avons plus le temps, je le crains, se retourna-t-il vers Kalia et le chêne, pointant sa baguette sur ce dernier. Finite, lança-t-il alors.
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 434
| AVATARS / CRÉDITS : Katherine Mc Namara
| SANG : Sang mêlée


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Serpent
| PATRONUS : Loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un énième artefact magique - ft. Kalia Ven 19 Oct - 18:19

« Toutes tes phrases ont des allures d’avocat ou alors de ministre, je trouve ça assez drôle d’ailleurs ! » Elle ne s'en cachait même pas puisqu'elle gloussait très légèrement dans sa barbe ! « Mais par rapport à ce que tu dis, je pense que ce serait compliqué de l'apprendre aux enfants, c'est une chose personnelle que l'on a au fond de soi, qu'on peut décider de défendre ou ignorer mais ça ne peut pas venir de quelqu'un d’autre ! Mais on peut être inspiré par son prochain afin de vouloir lui ressembler car on est fier de ce qu'il fait ou dit ! » Elle semblait ne même pas remarquer que son pauvre camarade faisait tout pour clôturer cette conversation tant elle était intéressante et divertissante à ses yeux, elle en oubliait presque l'endroit, la raison de leur expédition, bref tout, quoi !

Elle se demandait encore comment elle avait pu atterrir dans une aventure pareille sans que ce soit elle qui en soit l’instigatrice pour changer ! Elle voyait plus souvent Thomas entouré de ses livres plus qu'au milieu de la nuit dans un des endroits les plus dangereux et interdit qui soit à Poudlard. Elle s'interrogeait toujours sur les raisons du fait qu'il l'ait choisi mais il était plus intéressant à cet instant de se préoccuper de ce qu'il disait afin de savoir exactement dans quoi elle mettait les pieds et surtout ce qu'ils risquaient de découvrir. Le danger était autant présent dans la forêt que dans le fameux artefact, encore plus, la forêt paraissait bien pâle face aux conséquences possibles que cet objet pourrait avoir sur le monde, sur leur vie. « Les lectures de ton oncle m’ont l’air tout aussi sombres et mystérieuses que les tiennes dis donc ! Mais il y a quelque chose que je ne comprend pas, d'un côté tu connais son prénom, le fait qu'il ait exercé ici à Poudlard mais de l'autre, tu dis que tu ne le connais pas, qu'il n'a pas utilisé son vrai nom pour l'artefact mais alors comment as-tu fait le lien ? Ce n'est pas logique, enfin de mon point de vue » Après peut-être était- ce une erreur à elle, elle n’aurait pas suivi quelque chose et louper une information importante ! Ou alors c’était Thomas qui s'amusait à distribuer ses informations au compte-goutte, cela ne la surprendrait qu’à peine. « Mais une information pareille, même si elle était lente et discrète échouerait forcément ! Il est impossible que qui que ce soit puisse cacher une information pareille au monde ! »  

Alors que la forêt était agitée par des petits bruits d'animaux et de vent partout sur leur passage, cet endroit semblait complètement silencieux, un peu comme le cœur d’une tempête et cela ne la réjouissait pas vraiment. Alors qu'elle était attirée presque sans pouvoir le contrôler à cet arbre, c’était comme s'il lui ordonnait de s'approcher, c’était assez difficile à expliquer mais elle n'avait jamais vécu une chose pareille. Thomas, à son opposé avait une autre approche bien plus directe. Elle le laissa faire mais elle sentait que ce n’était pas ce qu'il fallait faire, que ce sort forcerait l'objet à sortir de sa cachette mais qu'il le refuserait. Elle ne savait pas comment lui expliquer ça sans se faire passer pour une folle. Le sort fit trembler l'arbre, enfin pas seulement celui-ci, toute la forêt trembla en un sorte de grognement sourd, comme si toute la forêt se rebellait. « Thomas que se passe-t-il ? » dit-elle fébrile, elle revint à côté de lui et ce qu'elle vit l'emerveilla. Une lueur de plus en plus forte s'echappait de l'arbre qui rapidement prit des allures de chêne d'or, le roi de la forêt. « C'est magnifique" murmura-t-elle plus pour elle-même que pour lui. Seulement voilà, rien ne semblait sortir ou quelque chose comme ça. « Peut-être qu'il nous manque un code ou une formule ? » Bien que toujours intéressée par la quête, presque tout son esprit était accaparé par l'arbre pour lequel elle éprouvait une fascination grandissante, elle le sentait vivant, majestueux. Etait-ce le fameux Filius qui avait réussi à faire cela, ou avait-il simplement profiter d’une magie qui existait bien avant lui ? Elle l’ignorait et à vrai dire, elle s'en fichait un peu, elle se sentait simplement incroyablement chanceuse d'avoir pu assister à un événement pareil…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 43
| AVATARS / CRÉDITS : Joe Cole
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Leprechaun
| PATRONUS : Chow-chow (Chow Dog)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un énième artefact magique - ft. Kalia Mer 24 Oct - 19:13

- Cela me fait plaisir, que tu dises ça, continua-t-il sur son ton de politicien. J’espère seulement que d’ici quelques années, les gens cesseront de trouver cela drôle, haha, avait-il conclut d’un ton qui se voulait plus humoristique. Tu penses que ça ne peut pas venir de quelqu’un d’autre ? Qu’on ne peut pas pousser, disons un enfant, à s’intéresser à un sujet qui fait beaucoup de bruit, à faire des recherches dessus, et ensuite à développer sa propre opinion dessus ? Je… Je ne suis pas convaincu, honnêtement.

Mais le sujet retourna vite à l’oncle de Thomas. Un homme très élégant, maintenant que cette pensée lui traversait la tête. Peut-être que s’il l’avait véritablement apprécié au premier abord, c’était pour ce point commun qu’ils avaient, de s’habiller tous les deux probablement à Gaichiffon.

- Sombres et mystérieuses ? Voyons Kalia, nos lectures ne sont ni sombres ni mystérieuses, on se perd seulement un peu plus loin que ce qui peut sembler ‘normal’ ! Que dis-tu ? la coupa-t-il lorsqu’elle énonçait un souci dans cette histoire. Non… Non non, l’auteur du bouquin et le créateur de l’artefact, ce sont deux personnes différentes ! Bon, bien que je soupçonne la partie sur l’artefact d’avoir été ajoutée par son créateur lui-même…

Le Weasley ne savait plus trop ce qu’il devait ou ne devait pas partager. Maintenant que tout avait été mis sur table, ou presque, il avait peur de donner des informations qu’il ne devrait pas partager, pour son propre bien, et peut-être celui de son oncle également… Heureusement, l’avancement de l’aventure lui permit de ne plus y penser. En guise de réaction à son sortilège ‘finite’, le grand chêne s’illumina sous un puissant tremblement qui semblait recouvrir toute la forêt, comme une alarme réveillant tous les gardiens d’un lieu. La scène, malgré tout, était époustouflante. Un chêne aux allures d’or qui, durant plusieurs longues secondes, scintilla de toute sa splendeur.

- Attention, répondit-il à l’émerveillement de Kalia, restant attentif et sur ses gardes malgré la beauté du moment. On ne sait pas ce qu’il nous réserve.

Diable eu-t-il raison. La lueur faiblissante du chêne laissa apercevoir une horde de Botrucs se regroupant en son tronc. Le nombre excessif de Botrucs ne pouvait signifier que deux choses : soit le chêne était un arbre naturellement empli d’une énorme quantité de magie, raison pour laquelle les Botrucs seraient présents en si grand nombre, soit il abritait véritablement l’artefact, qui serait ainsi la raison de la présence de ces créatures magiques. Mais une dernière hypothèse naquît en lui.

- Kalia… tenta-t-il en vain de partager sa théorie avant que l’immense masse de Botrucs ne leur saute dessus. Kalia ! hurla-t-il en lançant de petits sortilèges de défense. Kalia ! Nous devons faire quelque chose ! Tu as une idée ? Je veux dire… Une idée vraiment efficace ?

Le Weasley avait beau s’en sortir très bien en cours de sortilèges, la pression du moment ne lui permettait pas de réfléchir à toute allure. De nombreux sortilèges défilaient dans sa tête, mais celui qui lui semblerait la meilleure des idées n’avait pas encore fait son apparition dans sa boîte crânienne. L’importante masse de Botrucs dans les parages rendait le contact visuel compliqué, et leur agressivité n’accordait que peu de temps à la réflexion. Mais deux sorciers, perdre face à des Botrucs ? Le Weasley ne laisserai jamais passer cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 434
| AVATARS / CRÉDITS : Katherine Mc Namara
| SANG : Sang mêlée


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Serpent
| PATRONUS : Loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un énième artefact magique - ft. Kalia Lun 5 Nov - 18:46

« Ah mais je voulais surtout pas te vexer Thomas ! C'est juste surprenant de la part de quelqu'un de notre âge ! » se rattrapa-t-elle ayant peur d'avoir commis une bêtise et de lui avoir dit une opinion qui ne lui plaisait pas particulièrement. Elle n'avait jamais pensé qu'il puisse s'orienter vers une carrière ou être bon orateur était nécessaire. Mais après, elle n’avait jamais vraiment réfléchi à qui pouvait faire quoi dans le futur ! Elle préférait repousser la sortie de l’école le plus loin possible dans son esprit n’étant pas encore prête à faire face à cet événement ! « Je pense que ça peut venir de quelqu'un d'autre mais seulement partiellement ! On peut pousser un enfant à se préoccuper d'un sujet, à le forcer à faire toutes sortes de recherches, d'analyses ou autres…. Mais si cet enfant n'arrive pas à accrocher avec le sujet, toutes ses recherches ne seront que partielles et faibles car il ne va pas aller toujours plus loin sut un sujet qu'on lui a demandé d’étudier car il n'en tirera aucun intérêt. A l'inverse, on peut forcer un enfant à étudier quelque chose et il peut se retrouver attirer par celui-ci car il s'y retrouve d'une manière ou d'une autre ou qu’il découvre une facette du monde dont il n'avait pas conscience. Je pense donc que tout dépend de la personne et que personne au monde ne peut naturellement vous faire aller vers un événement dont vous vous fichez. Après, tout ça est un avis très personnel je ne dis pas que c'est la vérité ! »

L'attrait de Thomas pour le sujet avait l'air d’être vraiment très fort, bien plus qu'un simple chercheur d’énigmes ayant trouvé un piste. Elle commença à se demander pourquoi il voulait tant cela, quels liens avait-il avec toute cette histoire, c’était plutôt flou mais elle était davantage persuadée chaque minute qui passait qu'il ne lui disait pas tout. Elle avait l'impression de naviguer en aveugle, ne sachant ni ce qui l’attendait, ni ce qu'elle risquait cette nuit et ce n’était pas des plus rassurants. Mais malgré cela, elle décida de se fier à ce qu'elle connaissait de Thomas, sachant qu'il était prudent et qu'il ne l'aurait pas emmené là où il y avait un réel risque sans la prévenir avant. Enfin, elle l’espérait sinon ils étaient mal tous les deux. « Elles ne sont pas vraiment à la portée du premier venu non plus ! Tu as donc du allé plutôt loin pour avoir accès à ce genre de livres et d'informations ! Ce n'est pas dans la bibliothèque de Poudlard que nous découvrions ce genre d'indices, tu l’admettras ! » Tout cela devenait de plus en plus compliqué et Thomas qui semblait sûr de lui au début semblait peu à peu pris dans l'aventure et ses dangers. « D'accord" certes, il avait les informations de base mais une fois que nous étions sur le terrain face à l'inconnu, tout était bien différent…

Elle était complètement émerveillée et n'avait plus aucun contrôle sur la réalité. Elle était fascinée et attirée, ne pouvait détourner les yeux de ce spectacle saisissant. Elle ignora les remarques de Thomas, restant concentrée sur une chose qu'elle ne verrait sûrement plus jamais au cours de sa vie ! Il n'avait qu’à se charger de leur protection quelques secondes. Puis, la lueur faiblit peu à peu et elle redescendit doucement sur terre, au sens figuré bien évidement.

Thomas était en train de s’énerver tout seul ou alors de paniquer face à un groupe de Botrucs qui semblait être les gardiens de cet arbre. Alors que Thomas n’était plus très efficace, elle se sentit pleinement confiante, elle avait du sang-froid et surtout une grande connaissance des animaux les adorant plus que tout. « Calme toi Thomas, ce sont des créatures paisibles, tu n'as fait que lancer un Finite, il est possible qu’ils ne nous considèrent pas comme une agression mais qu'ils soient simplement méfiants. » Son camarade avait l'air de préférer l’agressif mais elle ne souhaitait pas blesser ces pauvres créatures qui n’avaient rien fait de mal. « Respire Thomas et surtout ne t’énerve pas ! Accio Cloportes » Elle souria aux Botrucs er resta immobile les regardant d'un air bienveillant. Thomas semblait plus agitée, elle lui prit simplement les deux mains et essaya de de le calmer ! Il serait capable de se faire tuer et elle avec s'il continuait à gesticuler dans tous les sens. Moins on était calme face à des animaux plus ils s’élevaient, en somme la même chose que nous.
HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 43
| AVATARS / CRÉDITS : Joe Cole
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Leprechaun
| PATRONUS : Chow-chow (Chow Dog)
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un énième artefact magique - ft. Kalia Mer 7 Nov - 15:00

- Je ne suis pas vexé Kalia, avait-il alors répondu à celle-ci. Je suis peut-être même flatté, pour tout te dire !

La conversation s’était close ici. Ils avaient maintenant bien mieux à faire que de discuter. Le calme olympien de Kalia face aux Botrucs échappa premièrement au Weasley, qui regrettait en ce jour de ne pas avoir suffisamment suivi les cours de soins aux créatures magiques. Il ne le réalisa pas tout de suite, mais lorsqu’elle lui clama de se calmer, Thomas se rendit compte de haut combien il s’était rendu ridicule en perdant son sang-froid aussi bêtement.

- Des cloportes ? reprit-il son calme, abaissant sa baguette avant qu’il ne fasse une bêtise. Tu es maligne tu sais, lança-t-il avec une touche de sarcasme, comme s’il essayait de cacher son malaise derrière de l’humour accompagné d’une bonne grimace. Bon… Il est vrai que ça les a vraiment calmés, conclut-il sur une touche positive en observant les Botrucs se concentrer sur les cloportes invoqués par Kalia.

Mais l’attention de Thomas fut vite reportée à l’arbre dont il était sujet. L’un de ses visages, à hauteur d’homme, se mit en action. Ce qui aurait été sa lèvre inférieure s’éloigna doucement de son homologue supérieur dans un cri sonnant douloureux. Thomas ne put s’empêcher de se boucher les oreilles tant le bruit était strident. Les yeux plissés, il retira ses mains de ses oreilles lorsque le son s’estompa et rouvrit les yeux sur un arbre à l’apparence bien différente. La bouche semblait s’être transformée en une ouverture suffisamment grande pour que les deux Gryffondors y passent sans soucis. Thomas s’approcha doucement, faisant bien attention aux Botrucs qui l’entouraient.

- J’ai un peu peur de tout ce qui est trop petit, se retourna-t-il vers Kalia en riant après avoir eu un mouvement de recul face à l’une de ces créatures, préférant en rire lui-même plutôt que de lui donner l’occasion de le faire en première. C’est vraiment étrange, reprit-il à propos du chêne. Tu crois, que c’est une sorte de porte ? posa-t-il la question plus de manière rhétorique qu’autre chose, sa main s’approchant d’ores et déjà de l’étrange voile noir qui s’échappait de l’orifice qui s’était créé sur cet arbre. J’ai le sentiment que c’est de la magie noire… ajouta-t-il sans prendre la peine de cacher son inquiétude. Après tout, il était mieux vu de s’inquiéter de la magie noire que d’en être fasciné. Si tu ne veux pas continuer, je comprendrais. Mais c’est quelque chose que je dois faire…

Thomas avait semblé être des plus inquiets à cet instant, mais la situation actuelle n’en était pas responsable. Il était tiraillé. Une fois l’artefact en sa possession, que choisirait-il ? Bien sûr, il avait confirmé qu’il souhaitait sa destruction, mais rien n’était aussi clair dans sa tête. S’il se trompait sur toute la ligne ? Et si son oncle avait le cœur blanc comme neige, et s’il n’avait aucun lien avec le mage noir et souhaitait sincèrement récupérer l’héritage de son grand-père ?  Cessant de se poser des questions, le Weasley pénétra finalement le voile magique. Mais alors qu’il s’attendait à en sortir de l’autre côté, le voile lui sembla soudainement infini. Il faisait un noir absolu, un noir si absolu qu’il lui sembla le pénétrer jusqu’au fin fond de son être pendant un instant durant lequel il se sentit plus vide qu’il ne s’était jamais senti, avant de finalement ressentir un sentiment d’apaisement total, un sentiment si fort que la mort elle-même ne semblait plus être un problème ou une inquiétude. Aucun doute alors qu’il s’agissait de magie noire. Une magie dédiée à retirer toute volonté de retrouver la sortie à quiconque oserait y pénétrer en premier lieu.

- Lumos, lança Thomas après avoir pris une minute pour s’habituer à cet étrange sentiment. Lumos, répéta-t-il, témoin de son propre échec.

Mais aucune lumière ne jaillit jamais de sa baguette, et la seule conclusion qu’il pouvait en tirer était que, d’une manière ou d’une autre, il était impossible d’utiliser la magie en ce lieu, quel qu’il soit. Il se tourna dans la direction de laquelle il venait, mais rien ne semblait distinguer la sortie du reste du néant.

- Alors il suffit de se mettre en marche, déclara-t-il, soulagé de toute inquiétude. Kalia ? Tu es là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un énième artefact magique - ft. Kalia

Revenir en haut Aller en bas

Un énième artefact magique - ft. Kalia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» à la recherche de l'artefact magique - sapphire&dorian
» Sablier des âmes [Artefact, magique] VALIDE
» à la recherche de l'artefact magique - declan&destiny
» [Question] Doit-on augmenter la Maîtrise Magique des personnages du manga ?
» J'ai en ma possession un parchemin magique qui conduit à un souterrain !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: L'extérieur :: Le parc du château et son Saule Cogneur :: 
La forêt interdite
-