GRYFFONDOR : 677 pts | POUFSOUFFLE : 304 pts | SERDAIGLE : 666 pts | SERPENTARD : 278 pts
C'est l'été sur ATDM ! Pour l'occasion, le cirque Arcanus a planté sa tente à Londres, pour tout l'été (plus d'explications ici). La partie Poudlard sera de retour dès le 1e septembre. D'ici là, bonnes vacances à tous !
Félicitations aux Gryffondor pour la coupe des quatre maisons !
Les anciens élèves, nouveaux adultes, n'oubliez pas de demander votre changement de statut juste ici !

Partagez

L'amoureux imaginaire (Adam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Graham Campbell



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 64
| AVATARS / CRÉDITS : Noah Centino
| SANG : Mêlé mais ça remonte à loin


L'amoureux imaginaire (Adam) Empty
MessageSujet: L'amoureux imaginaire (Adam) L'amoureux imaginaire (Adam) EmptyMar 2 Oct 2018 - 22:40

Graham était tranquillement posé sur un des fauteuils de la salle commune, ignorant sciemment les regards de la plupart de ses camarades de maison qui étaient rares à l’apprécier. En effet, en tant que professionnels des bêtises et des points retirés en bleu, tout cela lui apportait beaucoup de joie car ennuyer les autres était un de ces passe-temps favoris, il ne manquait d'ailleurs jamais d'imagination à ce sujet. Dernièrement, Louisa lui avait demandé de se faire passer pour son copain, il se fichait bien de lui rendre service, il était donc bien heureux de lui refuser mais elle lui avait sorti une excuse, qui elle, avait fait écho en lui. Elle voulait sortir avec lui pour énerver Adam, celui-ci était une personne qu'il appréciait un minimum et à voir les premières sorties des "tourteraux" et sa réaction ne l'avait que plus incité à continuer cette comédie. Il était en train de penser à tout ça, le sourire aux lèvres lorsqu'il entendit des pas très proches de lui, s’arrêtant à son niveau ce qui pouvait difficilement être une coïncidence. En levant la tête, il tomba sur… Adam. « Salut, comment vas-tu ? » Adam Chester était à peu près autant apprécié que Graham pour certaines raisons bien à lui. En effet, il était un compte de la noblesse anglaise et avait une certaine manière de parler aux autres qui pouvaient s’apparenter a du dédain ou à une supériorité. Il touchait donc l'ego de ces camarades qui ne supportaient pas de se sentir rabaissés. Lui, avait un avis quelque peu différent sur la question, il avait été élevé ainsi et il était difficile de lui reprocher cela. Il ignorait donc cet aspect de son camarade et lui parlait comme à n’importe qui d'autre, comte, baron ou roi, cela n’était pas son affaire et il s'en fichait bien. Il ne fallait pas penser à cela comme une grande noblesse d'esprit de la part de Graham souhaitant dépasser les préjugés, il se fichait simplement de cela. On pouvait bien lui parler de ceci ou cela, rien n'avait vraiment de l’importance à ses yeux, enfin si, lorsqu'il avait une nouvelle idée de forfait, on le voyait agité d'une joie nouvelle, d'une flamme dans les yeux à la recherche de la perfection de sa tâche à venir. « Je ne t'ai à peine vu depuis la rentrée, qu'as-tu fait de tes vacances ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam W. Chester



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 198
| AVATARS / CRÉDITS : Finlay MacMillan - Bazzart
| SANG : Bleu, evidemment


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa mère lui disant que c'est à cause de lui qu'elle est partie
| PATRONUS : Un renard : rusé et manipulateur
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'amoureux imaginaire (Adam) Empty
MessageSujet: Re: L'amoureux imaginaire (Adam) L'amoureux imaginaire (Adam) EmptyMer 3 Oct 2018 - 22:07

Après cette longue journée, j'avais prévu d'aller dans mon lit et de lire un peu avant de m'endormir comme une masse sous ma couette bien chaude. Le temps commençait à devenir frais, et j'avais du mal avec ça. Lorsque l'automne arrivait, j'avais tendance à rapidement attraper un rhume, et celui-ci ne me laissait pas tranquille avant au moins deux semaines... En bref, ça devait être une soirée tranquille. Pourtant, en passant dans la salle commune des aigles bleus, j'aperçue quelqu'un qui m'avait passablement énervé durant les jours derniers, et je ne pus m'empêcher d'aller me poster devant lui. Graham Campbell releva ses grands yeux vers moi et me salua. "Salut" répondis-je simplement en m'affalant dans le fauteuil à côté du sien. Pourquoi il m'avait énervé ? C'était assez simple. Campbell, qui était loin d'être un gars sérieux et porté sur les sentiments, s'était mis à sortir avec Louisa Hurley, la fille que j'adorai embêter, rabaisser et rembarrer. Cette fille là, il y avait que moi qui avait le droit de jouer avec, alors Graham marchait sur mes plates bandes, et il le savait très bien.
Et le voilà qui m'interrogeai sur mes vacances... Je levais les yeux au ciel et lui répondis "Pas grand chose. Les soirées mondaines, les cours d'équitation, de piano, d'échec, de stratégie... La routine quoi" énumérai-je comme si tout cela était tout à fait normal pour le commun des mortel. Mon rang faisait que mes occupations étaient très différents de celle de Graham, et je l'enviais pour cela... "Et toi ?" lui demandai-je, même si je n'étais pas venu parler de vacances, histoire de rester poli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graham Campbell



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 64
| AVATARS / CRÉDITS : Noah Centino
| SANG : Mêlé mais ça remonte à loin


L'amoureux imaginaire (Adam) Empty
MessageSujet: Re: L'amoureux imaginaire (Adam) L'amoureux imaginaire (Adam) EmptyMar 9 Oct 2018 - 21:27

La personne qui se trouvait devant Graham semblait être d'une humeur morose ou alors passablement énervé. Mais bon en même temps, rare sont les personnes qui avait eu l’occasion de voir Adam Chester véritablement heureux ou en tout cas sans son sourire de façade qui le caractérisait tant. Après tout, on était conte ou on ne l’était pas et il faisait tout pour faire honneur à son rang ou un machin de ce genre en tout cas. "Mais je t'en prie assieds toi, ne reste pas debout." Il imaginait bien son programme de l’été lorsqu'il lui énonce. Le moins que l’on puisse dire est que tout cela paraissait barbant au possible. "Dis donc, ça a l'air passionnant, tu n'es pas allé saluer le roi de France par la même occasion." dit-il d'un air sarcastique au possible. Il aimait bien titiller le petit côté très précieux d'Adam qui était difficile de ne pas voir malgré le fait que tous les élèves vivent dans un château. "Rien de bien particulier, j'ai assisté à la coupe du monde de quidditch et je suis allé voir certains de mes amis en Irlande, mon emploi était nettement moins rempli que le tien ça c’est une certitude !" Et ça c’est pas lui qui allait s'en plaindre, il avait adoré paresser, ne plus avoir de contraintes d'heures ou d’activités. Le programme de Poudlard devait davantage ressembler à des vacances pour Adam. Il s’imaginait bien le garçon avec un programme millimétré à la minute sans aucun temps à soi. Mais après tout, il ne paraissait pas particulièrement s’en plaindre. "Tu sais si ti n’avais pas envie de me parler , c’est un peu bête de ta part d’être venu me voir." dit-il face au comportement de son camarade qui ne semblait pas vraiment vouloir être la. Graham quant à lui, se fichait royalement ou plutôt duceusement qu'il soit là où non. Et il n’était pas du genre à s'offenser que quelqu’un lui parle ou non en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam W. Chester



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 198
| AVATARS / CRÉDITS : Finlay MacMillan - Bazzart
| SANG : Bleu, evidemment


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa mère lui disant que c'est à cause de lui qu'elle est partie
| PATRONUS : Un renard : rusé et manipulateur
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'amoureux imaginaire (Adam) Empty
MessageSujet: Re: L'amoureux imaginaire (Adam) L'amoureux imaginaire (Adam) EmptyMar 6 Nov 2018 - 11:13

Un fin sourire se dessina sur mes lèvres lorsque Graham me demanda si je n'avais pas, par la même occasion, salué le Roi de France. Je secouai doucement la tête avant de réponse "Tu sais, la France n'a plus de roi depuis bien longtemps..." expliquai-je, sans comprendre que mon ami et camarade de maison plaisantait. Le second degrès n'était pas ma spécialité, il fallait l'admettre. "Par contre j'ai participé à un banquet organisée par la Reine..." dis-je en souriant, me souvenant des plats plus délicieux les uns que les autres qui avaient fait de cette soirée une petite merveille.
A l'évocation de la coupe du monde de Quidditch, le plus célèbre du sport sorcier, une petite moue déçue s’insinua doucement mais surement sur mon visage. J'aurai tant voulu aller voir les matchs, qui avaient surement été tout bonnement exceptionnels, mais mon père avait refusé, expliquant que l'été était un des seuls moments pendant lequel je pouvais remplir mes obligations de futur Duc... "C'était génial, hein ?" demandai-je, connaissant pertinemment la réponse. L'adrénaline, le stade, la foule, les joueurs... L'ambiance devait être particulièrement incroyable, j'en étais sûr !
Lorsque Graham me fit remarquer subtilement, comme toujours, que je n'avais pas l'air d'avoir envie de lui parler, je me laissai m'enfoncer dans le fauteuil comme si je pouvais disparaître dedans. "Ce n'est pas ça..." dis-je un peu maladroitement, vraiment bas. "C'est juste que..." commençai-je avant de m'arrêter. Que quoi ? Que j'aimerai savoir si tu sortais vraiment avec cette peste de Louisa Hurley ? Et si oui, pourquoi ? Est-ce que tu l'aimais ? "Je voulais te parler de Louisa en fait..." murmurai-je. "Vous sortez vraiment ensemble ?" demandai-je enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graham Campbell



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 64
| AVATARS / CRÉDITS : Noah Centino
| SANG : Mêlé mais ça remonte à loin


L'amoureux imaginaire (Adam) Empty
MessageSujet: Re: L'amoureux imaginaire (Adam) L'amoureux imaginaire (Adam) EmptyVen 30 Nov 2018 - 21:05

Graham était plutôt sidéré par la remarque d'Adam. Le faudrait-il exprès ? Pensa-t-il qu'il avait vraiment besoin de cette information ou se moquait-il de lui ? Connaissant un minimum Adam, il se penchait plutôt vers la première solution ce qui était d'autant plus désespérant. Il préféra ne même pas relever. Un dîner avec la reine ? Cela ne le surprenait même pas ! Il avait un emploi du temps de ministre à même pas 15 ans ! Quand est ce qu'il apprendra à s'amuser ? Le fera-t-il un jour ou restera-t-il à jamais une personne relativement coincé qui se complaira dans une vie qui ne lui conviendrait pas ? « ah et tu t'es amusé ? » Graham était tout l'inverse et les deux façons confrontée l'une à l'autre faisait un mélange étrange. Peut-être était-ce pour cela qu'il l’appréciait, Adam était tout son contraire mais au moins il était lui, il faisait ce qu'on avait toujours attendu de lui sans se poser la moindre question ou se rebeller, cela lui permettait de se confronter à ce qu'il aurait pu être. D'une certaine façon, cette vie avait ses attraits, la sécurité financière, la position sociale, fréquenter les personnes qui prennent les décisions mais cela voulait aussi dire ne pas être maître de son destin, évoluer dans un monde de faux-semblants, ne jamais pouvoir être sûr de ses relations.

Mais bon sut le moment, les deux garçons étaient bien loin de toutes ses considérations et avaient des pensées plus futiles et légères, c’est-à-dire le sport et les filles. « Oui c'est vrai que c’était vraiment génial ! L’ambiance était électrique, c'est simplement dommage que l'on ait perdu la finale ! Mais bon c’était un beau match ! » Le fait que cette année elle se déroule en Angleterre avait rendu tout l’événement encore plus exaltant car ils étaient principalement des supporters anglais !

« C'est juste que quoi Adam ? » Et nous y voilà ! Le grand sujet : Louisa. Les deux étaient drôles à voir et le spectacle était réjouissant pour leur principal interlocuteur. C'en était même surprenant que le sujet n’arrive pas sur le tapis avant aujourd'hui ! « Eh oui à vrai dire j'ai été aussi surpris que toi lorsqu'elle est venu me trouver. Pour moi, elle n’était qu'une pimbeche qui était plutôt mignonne mais C’est tout. Et je me suis dit pourquoi pas. » dit-il en essayant de voir sa réaction. « Et puis finalement elle a quelques trucs intéressants…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam W. Chester



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 198
| AVATARS / CRÉDITS : Finlay MacMillan - Bazzart
| SANG : Bleu, evidemment


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa mère lui disant que c'est à cause de lui qu'elle est partie
| PATRONUS : Un renard : rusé et manipulateur
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'amoureux imaginaire (Adam) Empty
MessageSujet: Re: L'amoureux imaginaire (Adam) L'amoureux imaginaire (Adam) EmptyMar 11 Déc 2018 - 11:52

Graham me demanda si je m’étais amusé lors du banquet de la Reine. Ce genre d’événement n’était pas vraiment amusant lorsqu’on était un futur Duc. En effet, j’avais passé la journée à suivre mon père, qui souhaitait que je prenne part à de très nombreuses conversations soporifiques autour de la politique et de l’économie afin de montrer à tous les nobles, mais surtout aux commerçants, que son fils était prêt à reprendre l’affaire familiale et qu’il la gérerait d’une main de maître. Son fils étant moi, je pouvais vous assurer que je n’étais pas du tout prêt, mais il fallait faire semblant, ne jamais montrer une quelconque possibilité de faiblesse, sinon les requins s’aréneraient sur la famille Chester et ça il en était hors de question, ce que je comprenais tout à fait. J’avais donc joué le jeu, bon gré mal gré, et mon père m’avait félicité lorsque nous étions rentrés chez nous, disant que j’avais déjà tout d’un grand et bon duc… Par contre, les plats étaient succulents et mes papilles en avaient été plus que ravies. « Non, c’était très ennuyeux » déclarai-je en m’enfonçant dans mon fauteuil et en levant les yeux au ciel. « Mais j’ai très bien manger » ajoutai-je avec un petit sourire, sachant que Graham serait, comme moi, sensible à ce détail somme toute très important.
J’étais pendu aux lèvres du jeune homme lorsqu’il parla de la finale que notre équipe avait malheureusement perdue. Malgré ce détail, il semblait que ce match était la rencontre à ne pas rater. Et devinez quoi, je l’avais évidemment loupée. Je lâchai un grand soupir d’envie, triste de ne pas pu avoir y aller. « Et dire que j’ai loupé ça ! » soufflai-je en me prenant la tête avec mes mains.
Grahman sortait avec Louisa. Louisa sortait avec Graham. Et il s’est dit pourquoi pas. Alors qu’il la prenait pour une pimbêche. Pimbêche qu’elle est, évidemment. Pourquoi pas, donc il a accepté de sortir avec elle, parce qu’elle le lui a demandé. « Mais… Pourquoi ? » demandai-je bêtement. « Je veux dire… C’est une pimbêche ! » déclarai-je en le regardant avec des yeux ronds d’incompréhension. « Et en plus tu n’es pas amoureux d’elle ! ». Je le regardai quelques instants, sans comprendre pourquoi ce sujet-là me tiraillait le ventre. « Tu ne l’es pas Graham, n’est-ce pas ? » demandai-je à voix basse. « Et elle ? Est-ce que… » commençais-je sans parvenir à finir. Non mais c’était hallucinant ! Louisa et Graham ! Non, c’était n’importe quoi. Et d’abord, il ne pouvait pas ! C’était ma lou…. Mon jouet personnel Non, non et non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graham Campbell



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 64
| AVATARS / CRÉDITS : Noah Centino
| SANG : Mêlé mais ça remonte à loin


L'amoureux imaginaire (Adam) Empty
MessageSujet: Re: L'amoureux imaginaire (Adam) L'amoureux imaginaire (Adam) EmptyJeu 13 Déc 2018 - 21:33

Il fallait sûrement se questionner sur chacun de ses gestes et de ses paroles dans ce genre de réception, un pur calvaire donc ! Qui était assez bête encore aujourd'hui pour s’infliger un tel supplice. Adam parlait souvent d'honneur, de respect et de tradition, mais est ce que tout cela en valait vraiment la peine ! L’Angleterre avait toujours été un pays traditionnel et conservateur, mais nous étions au 20eme siècle ! N'était-il pas temps d’évoluer un peu dans sa façon de pensée ?! « En effet, la nourriture doit bien être le seul point sympa de ce genre de soirée ! » Comme si l'emploi du temps d’un ado n’était pas suffisamment rempli pour se rajouter toutes sortes de réunions toujours plus longues et toujours plus horribles à force que le temps avance ! Et il comptait vraiment faire ce toute sa vie à temps plein plus tard ? Mais d'ailleurs justement il se posait une question à ce propos ! « Mais en fait après Poudlard, tu seras duc à temps plein ? Mais personne ne connaît ta magie alors tu devras rester dans un monde de faux-semblants où tu oublieras peu à peu ta condition de sorcier ? » Ça doit être d'une tristesse et d'un ennui mortel ! Le sujet sur la coupe du monde était préférable et il le maîtrisait parfaitement pour y avoir été aux premières loges ! « Ouais c'est vraiment dommage ! Après, dis toi qu'avec le portoloin, tu pourras toujours facilement assister aux suivantes même si ce n’est pas dans l’immédiat ! [/color]

Le choc et la surprise qui se lisait dans le regard d'Adam lorsqu’ils discutaient de Louisa était plutôt drôle. On voyait de nombreux sentiments contradictoires qui se confrontaient. « Oui, enfin la pimbeche c'est ce que je croyais avant mais en fait, ce n'est qu'une façade qu'elle utilise pour se protéger mais elle est nettement plus sensible que ca" dit-il hésitant de manière volontaire et en évitant le regard d'Adam. Il posa enfin une question très intéressante. « Euh non euh je veux dire, il est encore un peu tôt pour que je sois amoureux mais peut-être… plus tard. » Mais oui bien sûr il adorerait tomber amoureux d'une fille qui basait tout sur les apparences, le paraître et qui était une vraie peste ! Mais ça il était le seul à le savoir, Adam pensait bien autre chose ! « Et pour elle, je ne serais te répondre, tu devrais aller lui demander directement. «
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam W. Chester



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 198
| AVATARS / CRÉDITS : Finlay MacMillan - Bazzart
| SANG : Bleu, evidemment


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa mère lui disant que c'est à cause de lui qu'elle est partie
| PATRONUS : Un renard : rusé et manipulateur
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'amoureux imaginaire (Adam) Empty
MessageSujet: Re: L'amoureux imaginaire (Adam) L'amoureux imaginaire (Adam) EmptyDim 23 Déc 2018 - 14:48

Là encore, Graham avait entièrement raison. Le seul point positif de ce genre de soirée était bien la nourriture, toujours excellente et en quantité incroyable, peut-être plus qu'à Poudlard. Le reste n'était que faux-semblants, mensonges et compagnie. Les gens y venaient pour se faire bien voir, pour créer des relations, des contacts, pour espérer être dans les petits papiers de Sa Majesté, mais la plupart se cassaient les dents à peine ils ouvraient la bouche tant on sentait leur envie d'être quelqu'un d'autre, de paraître meilleur. La Reine était assez intelligente et fine pour choisir ses alliés, ne prenant jamais des gens stupides au vénales. Elle avait choisi la famille de min père depuis des centaines d'années, et à chaque fois qu'un nouveau Duc arrivait à la tête des Chester elle le conviait à un dîner privé pour voir si elle pouvait, ou non, lui accorder sa confiance comme aux autres. Jusqu'ici, aucun des nôtres n'avait déçu la Reine, et mon père espérait sincèrement que je ne serai pas le premier... Graham me demanda ensuite si, une fois sorti du château, je deviendrai Duc à plein temps, reniant ma magie et vivant dans un monde de faux-semblant. Je ris doucement. "Même avant de connaître ma magie je vivais dans un monde comme celui que tu me décris, Graham. La noblesse ce n'est que ça, magie ou non, Poudlard ou non" je dis, d'une voix lasse, avec un sourire contrit. Je vivais dans ce monde depuis ma naissance. C'était en partie à cause de ses règles stupides, de ses faux-semblants et des jugements de ses paires que ma mère avait décidé de déserter cette société. "On m'a élevé rien que pour cette vie" je murmure, baissant quelques instants le regard.
Mon ami, plus jeune que moi, parle de Louisa comme si c'était une fille géniale, disant qu'il y a quelque chose derrière son apparence de pimbêche. Je crois que ma bouche est ouverte, tant je suis surpris par ce qu'il me dit. Ca ne se peut pas, il ne peut pas apprécier être avec elle, pas comme ça ! "Plus tard ?!" je répète, élevant un peu la voix. Il pense pouvoir tomber amoureux d'elle ? Ah non ! "Ne sois pas stupide, Graham, il y a des tonnes de filles bien plus... enfin mieux qu'elle pour en tomber amoureux ! Choisis quelqu'un d'autre, non ?". N'importe qui, mais pas elle quoi. Je lève les yeux au ciel. Lui demander à elle ? Jamais ! Hors de question. Je ne veux pas savoir si elle est amoureuse de lui ou non, ça ne m'intéresse pas de toute façon, enfin je crois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graham Campbell



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 64
| AVATARS / CRÉDITS : Noah Centino
| SANG : Mêlé mais ça remonte à loin


L'amoureux imaginaire (Adam) Empty
MessageSujet: Re: L'amoureux imaginaire (Adam) L'amoureux imaginaire (Adam) EmptyJeu 3 Jan 2019 - 21:05


Ses parents lui avaient bien imposé quelques petites soirées de ce genre en petit comité pour présenter leur fils incroyable et il avait accepté de jouer le jeu afin de ne pas décevoir ses parents auprès de leurs amis et collègues. Mais ça ne durait que quelques heures à de très rares occasions. Ce n’était pas répété à la longue encore porter les mêmes costumes, les mêmes réactions sur le visage ce qui ne pouvait que signifier un ennui complet qui de plus ne servait strictement à rien. Vraiment, il le plaignait d’accepter cette situation et de s'y soumettre de son plein gré. Peut être ne souhaitait-il pas décevoir son père, la reine elle-même et laisser ainsi son père seul face à cette responsabilité. Mais qu'en serait-il d'ici quelques années lorsqu'il se rendra compte qu’à présent il se retrouve bloqué dans une position qui ne lui convient pas ? Il vaut mieux parfois risquer de blesser son entourage en étant sincère et ainsi ne rien regretter, ne pas devenir aigri et en vouloir à quelqu’un pour une décision qui nous appartient. « Je suppose. Enfin si ça te convient je n'ai rien à dire la dessus » dit-il pour clôturer une conversation qui le mettait presque mal à l'aise par son caractère définitif et surtout triste.

Le sujet Louisa me permit de me remettre dans une optique de joie et de taquinerie puisque je me jouais d’Adam même si en fin de compte je le faisais un peu pour lui. Si on ne les poussait pas, ces deux là en seraient encore à se « détester » pour un sacré bout de temps. « Oui je veux dire c'est dur de savoir comment peuvent évoluer les sentiments entre deux personnes, ça ne se contrôle pas vraiment ce genre de choses, enfin tu vois ce que je veux dire. » C’était presque comme s'il venait de lui dire qu'il avait commis un acte affreux et qu'il se faisait rabrouer pour ses bêtises tant Adam s’énervait presque sans raison, toujours selon lui bien sûr. « Mais comment veux-tu que je choisisse Adam ? Je ne peux pas ça se fait naturellement. Et puis quitte à être avec elle autant essayer de la découvrir au mieux non ? Je pensais que tu serais content pour moi, ce n'est pas le cas ? » dit-il d’une toute petite voix comme s'il était réellement affecté par sa réaction histoire de pousser le vice un tout petit peu plus loin et essayer de lui faire dire le fond de sa pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam W. Chester



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 198
| AVATARS / CRÉDITS : Finlay MacMillan - Bazzart
| SANG : Bleu, evidemment


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa mère lui disant que c'est à cause de lui qu'elle est partie
| PATRONUS : Un renard : rusé et manipulateur
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'amoureux imaginaire (Adam) Empty
MessageSujet: Re: L'amoureux imaginaire (Adam) L'amoureux imaginaire (Adam) EmptyVen 4 Jan 2019 - 15:40

Graham dit une chose qui m’interpelle. Si cela me convient… Est-ce que cette situation me convient ? Est-ce que ce monde auquel on me destine, mais aussi cette place que l’on mon réserve, me convient ? Est-ce que c’est ce que je veux ? En fait, personne ne m’a jamais demandé, et je ne me suis moi-même jamais interrogé là-dessus. Pourquoi faire, de toute façon je n’ai pas le choix. Ma famille doit avoir un duc à sa tête, et je suis le seul héritier de mon père, donc c’est moi qui deviendrais duc, c’est aussi simple que ça. Maintenant, est-ce que ça me va, ça c’est une autre histoire… Est-ce que la gestion d’une entreprise d’import exporte, avec toute la paperasse, les réunions, les marchés à comparer, l’économie à comprendre, me donne envie ? Non, pas vraiment, et ça ne m’a jamais donné envie. Evidemment, je suis très fier de l’entreprise de mon père : elle est florissante et il la gère d’une main de maître, comme son père avant lui, et le père de son père, et ainsi de suite. Il a toujours tout fait pour cette entreprise, a toujours pris les bonnes décisions et n’a jamais renvoyé personne. Je suis très fier de tout ça, mais pas au point de vouloir en être à la tête… Je préférerai travailler dans l’enseignement, ou peut-être les recherches, ou encore plein d’autres trucs en fait ! Passer ma vie dans des soirées mondaines à cirer des bottes de mes camarades de la noblesse ne m’attire pas du tout ! Mais mon père ne me laissera jamais faire autre chose. Je ne peux pas, je tiens l’avenir et l’honneur de notre famille entre mes mains, et je n’ai absolument pas le droit de le lâcher comme ça, sur un coup de tête, par envie. On m’a élevé pour être duc, et je deviendrai duc… « Ouais… » répondis-je à Graham d’un air absent, songeant à cet avenir morne qui m’attendait.
L’autre sujet de notre conversation anime beaucoup plus mon regard, qui semble lancer des éclairs dans toutes les directions, mais surtout dans celle de mon ami et camarade de maison. Cet idiot parle de sentiments qui évoluent sans qu’on puisse les contrôler ou les prévoir. Mais non, il n’y avait aucun sentiment à faire évoluer entre eux deux bon sang ! Et il continue en disant que ça se choisi pas, que c’est comme ça et que c’est tout, et qu’en plus il espérait que je sois heureux pour lui. Moi, heureux, pour lui et Louisa Hurley. Moi. Mais evidemment que non, je ne peux pas être heureux pour eux ! Parce que Louisa, c’est… Enfin… Disons que c’est la fille que j’aime le plus embêter et faire enrager au monde, et ça c’est pas rien ! Que me reste-t-il, s’il me l’enlève ? Quelle distraction ? « Non, je ne suis pas heureux pour toi, Graham ! » je dis en me levant très brusquement. Je fais quelques pas devant lui, tournant en rond. Comment je peux lui expliquer pourquoi, alors que même moi je ne comprends pas vraiment ma réaction, au final. « C’est Louisa ! » je marmonne, parce que je réfléchis en même temps. Ca m’agace tellement, de les imaginer ensemble. Louisa et Graham. Graham et Louisa… Non, ça ne colle pas, ça ne va pas. Elle devrait être avec quelqu’un comme mo… Non mais bon sang, je délire complétement ! Je ne sais pas ce que m’a fait cette sorcière, mais ça ne me plait pas du tout.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graham Campbell



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 64
| AVATARS / CRÉDITS : Noah Centino
| SANG : Mêlé mais ça remonte à loin


L'amoureux imaginaire (Adam) Empty
MessageSujet: Re: L'amoureux imaginaire (Adam) L'amoureux imaginaire (Adam) EmptyJeu 10 Jan 2019 - 10:21

Adam semblait perdu dans ses réflexions et je le laissais volontiers faire, préférant ne même pas imaginer tout ce qui pouvait lui passer par la tête à ce moment. Il observa plutôt les flammes de la cheminée qui dansaient au gré des moments. Il avait la tête un peu vide, aucun sujet ne lui traversait l'esprit et il était très bien ainsi. Adam semblait prisonnier d'une bulle qu'il avait construit dans sa tête sans pouvoir l’éclater tant que ses pensées ne se seraient pas dissipés. Malheureusement, la période de calme et d’apaisement entre eux avait vite été éclipsé par la colère ou plutôt la rage pouvait-on dire à propos de Louisa et lui, la grande question du couple interdit, presque inimaginable aux yeux du bleus sans que celui-ci ne soit vraiment plus explicite sur la raison de ce refus. « Merci ça fait toujours plaisir, je ne vois pas le souci ! » hurla-t-il pour répondre au ton désagréable de son camarade de maison. « Louisa, Louisa, toujours Louisa, tu vas m'expliquer quel est le souci avec cette fille a la fin ! Elle a bien le droit de vivre sa vie sans ton approbation ! Tu n'es rien pour elle. Tu ne représentes rien à ses yeux ! quand est ce que tu comprendras ca ?» hurla-t-il toujours provoquant la curiosité de toutes les autres personnes présentes dans la salle. Il avait fait exprès de toujours tout exagérer mais il est vrai que c’était un peu fatiguant de fréquenter les deux tout autant dans le déni l'un que l'autre. Ils se surveillaient mais prétendaient n'avoir rien à faire des fréquentations de l'autre. En gros chacun des deux étaient parfaitement libres de ses actes et de ses paroles mais ça c’était dans l’idée. Car dans les faits, ils se surveillaient, ils se jugeaient, s’interdisaient toute chose qui ne les regardaient en rien. Alors soit ils se detestaient et essayaient vraiment de détruire la vie de l’autre.Soit ils n'avaient rien à faire de l'autre et dans ce cas là ils suffiraient qu'ils s'ignorent et le problème serait réglé, soient ils s'aimaient et essayaient de se parler enfin plutôt que de se renvoyer la balle avec Graham au milieu qui avait commencé par en rigoler mais qui finissait par désespérer de leur jeu du chat et de la souris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam W. Chester



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 198
| AVATARS / CRÉDITS : Finlay MacMillan - Bazzart
| SANG : Bleu, evidemment


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa mère lui disant que c'est à cause de lui qu'elle est partie
| PATRONUS : Un renard : rusé et manipulateur
| POINTS DE COMPÉTENCE :

L'amoureux imaginaire (Adam) Empty
MessageSujet: Re: L'amoureux imaginaire (Adam) L'amoureux imaginaire (Adam) EmptyJeu 21 Fév 2019 - 10:53

Graham hurle sur moi, et ça m’agace fortement. Même si ce n’est pas ce qui m’embête le plus. Je me lève et le toise de haut en bas. Louisa n’en a rien à faire de moi, je ne représente rien pour elle. Voilà ce qu’il me dit en hurlant comme un enfant qu’on égorgerait. Il est stupide. Elle est stupide. Cette situation est stupide. Je m’en fiche, de Louisa et de ses fréquentations. Je m’en fiche, qu’elle sorte avec ce gros con de Graham qui me hurle dessus dans la salle commune en attirant tous les regards sur nous. Je m’en fiche, qu’ils soient en couple et amoureux. « Eh bah très bien, parce qu’elle rien pour moi non plus ! » je lâche en faisant, sans le vouloir, une petite moue. Je sens un truc, dans ma poitrine. Un truc pas agréable du tout. D’habitude, quand je suis en colère, c’est pas cette sensation que je ressens. Peut-être que c’est parce que là je suis vraiment très en colère ? En fait j’en sais rien, et je m’en fou. Ce que m’a dit Graham, je m’en fiche. J’en ai rien à faire d’être absolument rien pour Louisa, non ? C’est juste une fille que j’aime embêter, rien de plus, non ? Oh, et puis merde ! « Tu sais quoi, Graham ? T’as qu’à la rejoindre, ta petite copine adorée ! Je m’en fou d’elle de toute façon, alors vas-y ! ». J’hurle peut-être un peu aussi, mais je m’en fiche complétement, de toute façon tout le monde nous regarde déjà. Je tourne les talons et m’en vais, les poings serrés, énervés sans vraiment savoir pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




L'amoureux imaginaire (Adam) Empty
MessageSujet: Re: L'amoureux imaginaire (Adam) L'amoureux imaginaire (Adam) Empty

Revenir en haut Aller en bas

L'amoureux imaginaire (Adam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mika-thinking... J'suis amoureux? (T-d-T, libwe)
» FENOUIIIIL! Oh désespoir, le pauvre lapin imaginaire est mort! [Libre mon ami =)]
» Une vie imaginaire...
» Service amoureux
» La plume de l'imaginaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu
 :: La pensine :: 
Poudlard
-