GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt

Partagez

(Flashback) Confidences sur l'oreiller... || Wilda ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Wilda Griffiths

Wilda Griffiths


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 462
| AVATARS / CRÉDITS : Daisy Ridley
| SANG : Mes deux géniteurs sont sorciers, mais ma lignée n'est très certainement pas pure (même si mon père est un Nottt)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

(Flashback) Confidences sur l'oreiller... || Wilda || - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: (Flashback) Confidences sur l'oreiller... || Wilda || (Flashback) Confidences sur l'oreiller... || Wilda || - Page 2 EmptyVen 21 Déc 2018 - 19:31

La sorcière observa attentivement son amoureux prendre place sur le lit, à ses côtés et le laissa lui passer une main dans ses cheveux sans protester, en signe de paix et de confiance. Wilda savait qu’elle s’était laissé emporter – lui aussi d’ailleurs – mais il s’agissait d’un sujet particulièrement délicat au sein de la communauté sorcière et dont l’orientation comportait tant de positions drastiquement opposées, aux conséquences importantes. La jeune femme savait également que la puissance des sentiments qu’elle éprouvait à l’égard du brun n’étaient pas complètement étranger à son éclat : la passion dupliquait les émotions. « Ta famille t’aime » dit-elle doucement en tentant de le réconforter, « il ne pourrait pas se passer de toi bien longtemps…». Elle voyait l’inquiétude dessinée dans les plis de son front, teintée de douleur face à ce futur inconnu et elle décida de faire preuve d’empathie. Pour Wilda, il était inimaginable que des parents renient leur fils, mais il semblait que sa réalité n’était pas celle de son amant et elle ne pouvait continuer à contester, elle devait accepter cette différence et le soutenir dans tout ce qu’il pourrait vivre. Elle acquiesça silencieusement à son affirmation sur sa généalogie et le laissa lui expliquer sa pensée.

Si la discussion y avait été propice, la jeune femme aurait relevé le grand romantisme de son amant, qui soulignait maintenant le bonheur que lui apportait sa création, du fruit de la passion de ses parents. Elle se contenta de lui sourire, tendrement. Le feu dans son cœur s’était calmé et il n’y restait qu’une petite braise en dormance.  Lorsqu’il lui affirma explicitement qu’il ne croyait pas aux sordides théories du sang, les épaules de la sorcière se détendirent. Qu’ils viennent d’une famille stricte, aux valeurs drastiquement opposées aux siennes étaient une chose qu’elle pouvait accepter, on ne choisissait pas nos parents. Cependant, elle n’aurait pu vivre avec un homme qui n’avait pas su développer son esprit critique en vieillissant et se tailler ses propres opinions qui s’inscrivaient dans sa logique à elle. Wilda prit délicatement le menton d’Evan et le lui releva pour l’obliger à plonger son regard dans le sien, « je te crois, Evan. » déclara-t-elle fermement en tentant de communiquer la véracité de cette affirmation. « C’est tout ce qui m’importe. Je ne peux pas tolérer la discrimination dont fait preuve les groupes radicaux de sang purs…et surtout pas la violence qui éclatent de plus en plus envers les né-moldus, les moldus et tous ceux qu’ils ne considèrent pas comme des égaux. Je n’accepterai personne dans ma vie, qui crédite ce mouvement, peu importe ce que cette personne puisse me faire ressentir. » avoua-t-elle alors que son ton se transformait tranquillement en avertissement. « Mais je te crois, je te fais confiance, et je n’exigerai jamais que tu t’éloignes de ta famille, peu importe ce qu’ils pourraient faire…l’amour d’une famille n’a pas à être rationnelle. Néanmoins, si une réelle guerre éclate, il faudra choisir un camp. En ce qui me concerne, ma décision est prise et j’espère, qu’en temps et lieux, nos positions iront dans le même sens…» dit-elle sérieusement. Les journaux disaient que quelques choses de gros se tramait que les incidents ponctuels qu’ils rapportaient, de temps à autres, n’étaient rien comparé à ce qui pourrait arriver. Si, réellement, la situation s’envenimait, Wilda ne pourrait partager sa vie avec un homme qui ne s’offusquerait pas d’une attaque portée contre ses parents, par exemple, ou ses amis. Ce serait contre ses valeurs les plus profondes, contre elle-même. Elle le croyait, en ce moment, et elle voulait bien croire qu’il choisirait le bon camp, mais la discussion était commencée et la jeune femme avait décidé de traiter de tous les points qui la démangeait, il ne servait à rien de reproduire ce moment à plusieurs reprises. La serdaigle était convaincu qu'Evan Talbott était un homme sincèrement bon: il suffisait de voir comment il agissait, se comportait avec elle, mais aussi avec les autres, les inconnus. Cependant, elle n'était pas naïve et elle savait l'influence que les liens familiaux pouvaient avoir sur un individu... elle ne savait pas si Evan saurait rester fidèle à ses convictions.

______________________________

SINGLE & READY TO MINGLE This year, is my year. Bring them all bludgers

WILDA GRIFFITHS
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Evan Talbott

Evan Talbott


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 234
| AVATARS / CRÉDITS : Sam Heughan
| SANG : Pur, bien sûr


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une une de journal précise...
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

(Flashback) Confidences sur l'oreiller... || Wilda || - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: (Flashback) Confidences sur l'oreiller... || Wilda || (Flashback) Confidences sur l'oreiller... || Wilda || - Page 2 EmptyMar 25 Déc 2018 - 17:35

Evan regarda Wilda quelques secondes sans rien dire. Il savait que sa famille l'aimait, c'était indéniable, mais serait-elle capable d'accepter sa relation avec une sang-impure, parce que c'était comme ça qu'ils qualifieraient Wilda, sans penser juste que c'était la femme qu'aimait Evan, sans se dire qu'elle était son bonheur, sans penser à quoi que ce soit d'autre. Juste son sang. Elise accepterait-elle ça sans rien dire, sans rien changer à son comportement ? Et Amraury, alors ? Tout deux étant des mangemorts, cela serait très étonnant de leur part... Quant à Lindsay, comment réagirait-elle ? Serait-elle simplement heureuse pour son grand frère, ou serait-elle comme le reste des sang-purs, simplement outrée et en colère ? Evan n'en savait rien. Il ne pouvait être sûr de rien, concernant sa famille et ses réactions. Ils étaient mangemorts... Mais ils l'aimaient... Par Merlin, il était clairement impossible de prédire le fin mot de cette histoire ! Le jeune homme posa son front contre celui de Wilda et ferma les yeux. "Je n'en sais rien, Wilda... Tu peux dire tout ce que tu veux, mais tu ne t'imagines pas ce à quoi sont prêt des sang-purs pour protéger leur petite tradition..." murmura-t-il avant d'ouvrir de nouveau les yeux pour s'éloigner.
Lorsque Wilda prit le menton du jeune homme dans sa main, il posa sa grande main sur la sienne. Ce contact, après cette discussion compliquée, lui faisait du bien. Il avait besoin de sentir qu'elle était encore là, auprès de lui, même s'il ne l'avouerait pas. Il la regarda dans les yeux, écoutant attentivement chacune de ses paroles. Elle avait raison, il devrait choisir un camp, parce que la guerre était imminente, même si Wilda semblait encore croire que cela pouvait ne pas se produire. Evan devait choisir. "La guerre éclatera Wilda, ce n'est qu'une question de semaine maintenant" murmura-t-il, inquiet de savoir ce qu'il se passera une fois que cela aura commencé. Et si Wilda était en danger ? Si sa famille l'était ? Le jeune homme secoua quelque peu la tête. "Mon camp sera le tien, ma puce, mais rien ne me fera me lever contre ma famille. Quoi qu'ils fassent dans cette guerre..." déclara-t-il, sachant pertinemment qu'il ne pourrait pas faire du mal aux membres de sa famille, même s'ils agissaient comme des êtres monstrueux de cruauté. "Je ne compte pas prendre part à cette guerre, sauf si j'y suis forcé" ajouta-t-il ensuite, pour jouer carte sur table avec sa petite amie. La violence n'était pas une solution, et Evan comptait bien faire partie de ceux qui agissaient sans armes pour tenter de réconcilier les deux camps, ou en tout cas en faire revenir un sur la voie de la raison. La violence ne faisait pas partie des choses qu'il était capable de faire, de toute façon...

Spoiler:
 

HORS RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Wilda Griffiths

Wilda Griffiths


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 462
| AVATARS / CRÉDITS : Daisy Ridley
| SANG : Mes deux géniteurs sont sorciers, mais ma lignée n'est très certainement pas pure (même si mon père est un Nottt)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

(Flashback) Confidences sur l'oreiller... || Wilda || - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: (Flashback) Confidences sur l'oreiller... || Wilda || (Flashback) Confidences sur l'oreiller... || Wilda || - Page 2 EmptyDim 3 Mar 2019 - 20:54

Leur mâtiné n’avait pas été aussi détendue qu’elle l’aurait souhaité. Elle avait été riche en émotions : passion, colère, déchirure, peur, tendresse, amour, confiance. La montagne russe semblait enfin arriver à la fin de son parcours. Leur âme regagnait tranquillement un état de calme, de stabilité. À un moment, son front contre le sien, tantôt sa main sur la sienne, lui réchauffèrent le cœur et lui apportèrent un sentiment de sécurité malgré la tempête qui venait de souffler. Ses propos sur la guerre lui tirèrent un frisson d’inconfort. Réfugiée entre les murs froids de Poudlard, à agiter sa baguette sans enjeu, à voler librement, à rigoler, potiner et à s’éclater, la réalité de la guerre lui était si loin. Certes, l’animosité de certains serpentards était poignante, mais semblait bien inoffensive. Pourtant, Evan lui confirmait ce qu’elle savait tout bas, mais qu’elle préférait ignorer : le climat chez les sorciers n’était pas simplement tendu. Cette tension était à son paroxysme, son amant avait raison, ce n’était qu’une question de semaine avant que tout éclate au grand jour, il était déjà trop tard pour espérer que ça n’arrive pas. S’est yeux s’embuèrent un peu et sa lèvre inférieur trembla quelques secondes en pensant aux risques et aux inévitables conséquences qui découlerait de la guerre…mort d’amis, de proches, de famille, de parents…Wilda n’avait pas envie de vivre cette guerre. Sa gorge était aux prises avec un douloureux nœud qui l’empêchait de parler, ou du moins de parler sans se mettre à pleurer. Pleurer serait déplacé à la situation, le timing était mal choisi pour prendre pleine conscience que le monde n’était pas que licornes et dragées surprises. La seule réponse qu’elle put offrir à Evan fut une série de hochements de tête en signe qu’elle l’écoutait, qu’elle comprenait et qu’elle était satisfaite de ses réponses. Elle avala difficilement, pour tenter une fois de plus de faire passer le motton qui lui bloquait la gorge. C’était ridicule, elle n’allait pas fondre en larmes, alors que leur discussion prenait enfin une tournure positive. Ce devait être leur courte nuit et l’intensité des dernières minutes qui lui amenait un tel vent de fatigue et de sensibilité. Wilda secoua doucement la tête pour chasser ses angoisses, elle avait une toute dernière question avant de pouvoir clore cette éprouvante discussion et recommencer à se faire des mamours.

La jeune sorcière plongea son regard humide dans celui de son beau et en se rappelant les avertissements de son meilleur ami Darius au sujet de la famille Talbott, elle s’élança : « Evan, si ta…euh, quand ta famille va apprendre à notre sujet…est-ce que je devrai craindre pour ma sécurité, ou celle de ma famille? ». Son ton était à la fois vulnérable et ferme. Ses yeux devaient refléter la peur et peut-être un peu de défi. Elle avait promis à Darius d’être prudente dans cette histoire, et Rowena s’attendait à ce qu’elle fasse usage au minimum de son cerveau.

HJ:
 

______________________________

SINGLE & READY TO MINGLE This year, is my year. Bring them all bludgers

WILDA GRIFFITHS
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Evan Talbott

Evan Talbott


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 234
| AVATARS / CRÉDITS : Sam Heughan
| SANG : Pur, bien sûr


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une une de journal précise...
| PATRONUS : Une chouette
| POINTS DE COMPÉTENCE :

(Flashback) Confidences sur l'oreiller... || Wilda || - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: (Flashback) Confidences sur l'oreiller... || Wilda || (Flashback) Confidences sur l'oreiller... || Wilda || - Page 2 EmptyMar 2 Avr 2019 - 15:13

Si on avait dit à Evan que la magnifique matinée avec sa chère petite amie se passerait comme ça, jamais il n'y aurait cru. Il avait plutôt imaginé traîner au lit avec elle jusqu'à ce que leurs estomacs les forcent à se lever pour se nourrir, mais surement pas pour s'éloigner l'un de l'autre tant la conversation était tendue. Jamais il n'aurait penser devoir s'enquérir du sang de celle dont il était déjà éperdument amoureux, jamais il n'aurait pensé avoir à imaginer quelle serait la réaction de ses proches s'ils apprenaient qu'elle n'était pas une sang-pur comme lui, jamais il n'aurait pensé devoir se lever contre les idéologies de sa famille pour une femme... Il fallait avouer que jamais il n'aurait imaginé tomber amoureux, au départ. Les femmes avaient attiré son attention, de temps en temps, durant sa scolarité ou ses études, mais jamais au point qu'il n'éprouve des sentiments. Il avait déjà eut des expériences évidemment, brèves et furtives, mais jamais comme ça. Il le savait depuis le début, depuis qu'il l'avait rencontrée dans ce bar, un soir : Wilda était la femme qui changerait beaucoup de choses dans sa vie. C'était comme si elle avait pris la place centrale dans sa vie, comme si Evan ne faisait qu'attendre les moments où ils étaient ensemble pour vivre correctement... Il l'aimait, et jamais il ne laisserait la pureté ou l'impureté du sang se mettre entre eux deux, c'était bien trop stupide pour briser un amour aussi sincère.
La conversation avait été intense et compliquée, tellement qu'Evan avait du mal à calmer sa respiration et les battements de son coeur. Il s'était emporté, il le savait, mais il tentait maintenant de se calmer. Soudain, Wilda leva un regard humide vers lui, ce qui le calme immédiatement. La jeune femme semblait apeurée, inquiète, et ça ne plaisait pas du tout au jeune homme de la voir comme cela. Il préférait son sourire, ses rires, son regard pétillant... Il la serra contre elle et secoua la tête. Courrait-elle un quelconque danger ? Elise, Amaury ou Lindsay tenteraient-ils quelque chose contre elle ou sa famille ? Pourraient-ils faire ça à leur propre fils, leur propre frère ? Non, c'était impossible... Evan en était convaincu. "Il ne t'arrivera jamais rien Wilda, je te le promets." dit-il en la regardant dans les yeux, voulant lui prouver qu'il était sûr de cela. "Jamais je ne laisserai personne te faire du mal" promit-il. Il déposa ensuite un tendre baiser sur les lèvres de la jolie brune, espérant lui faire passer toute la volonté qu'il avait de la protéger.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




(Flashback) Confidences sur l'oreiller... || Wilda || - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: (Flashback) Confidences sur l'oreiller... || Wilda || (Flashback) Confidences sur l'oreiller... || Wilda || - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas

(Flashback) Confidences sur l'oreiller... || Wilda ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Balade à Londres-