Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

Fais-moi trébucher dans la constellation de ta romance | Alexander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 468
| AVATARS / CRÉDITS : olivia holt | lotus graphics
| SANG : née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Fais-moi trébucher dans la constellation de ta romance | Alexander Mar 9 Oct - 9:02

C’est l’heure de pointe dans la Grande Salle mais bien lointaine est celle du repas. Le mois d’octobre commence à peine mais les devoirs nous tombent dessus au même rythme que les feuilles se détachent des arbres. Des élèves de chaque maison sont installés sur les tables pour travailler durant ce temps d’étude. Mon livre de métamorphoses est ouvert devant moi mais impossible de me concentrer dessus. – Vous pourriez pas la boucler ? Je souffle aux deux premières années qui conversent à haute voix juste à côté de moi. Qu’elles aillent dans la salle commune si c’est pour glousser comme des pouffys. Je rajoute un petit regard noir dans leur direction qui suffit amplement à les calmer. Bon point, je n’ai pas perdu ni mon autorité ni mon influence pendant les vacances, les gamines se taisent.

Fière de moi, je souris, puis, sans que je ne comprenne ni comment ni pourquoi, mon regard se pose sur un garçon de ma maison. Je ne crois pas le connaître et j’en ai honte. Il a l’air plus vieux que moi et je m’étonne qu’il n’ait jamais attiré mon attention jusqu’à aujourd’hui. Il est beau. Assez pour qu’il se passe quelque chose en mon for intérieur. Je suis bizarrement hypnotisé par ce mec et ça me dérange. Je le fixe parce que je ne sais pas quoi faire d’autre. Parce que mon cœur bat plus vite qu’il ne le devrait. Parce que je ne suis pas prête pour ce que ça signifie. Parce qu’il ne fait rien de spécial mais que je me sens charmée. Qu’est-ce qu'il m’arrive ? Je jette un coup d’œil à Adam quelques mètres plus loin mais il ne me regarde pas, il dégage ce truc qui m’énerve tant, il m’insupporte. Lorsque je me concentre de nouveau vers ce serpentard dont je ne connais pas le nom, je réalise que lui aussi regarde dans ma direction. Gênée, je baisse les yeux. Et je réalise trop tard qu’en faisant cela je me condamne, que j’ai perdu, j’ai baissé ma garde. Je sens presque le rouge me monter aux joues. Quand je relève la tête, j’ai récupéré mon assurance et laissé derrière moi ce moment de faiblesse. Pourtant je sais que je suis différente. Je fronce les sourcils. – T’as un problème ? Je lui demande plus agressivement que prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 47
| AVATARS / CRÉDITS : Ezra Miller by Sacha
| SANG : De sang mélé


MessageSujet: Re: Fais-moi trébucher dans la constellation de ta romance | Alexander Mar 9 Oct - 18:50

Cette nouvelle année s’annonçait un peu plus compliqué que la précédente. D’habitude j’avais beaucoup de facilité, mais à présent je devais passer à un niveau au dessus. Je me baladais toujours dans les cours de sortilèges, mais mon dieu, les leçons d’histoire de la magie m’endormais mieux que le lyrisme d’une harpe. Et vous savez autant bien que moi, que le professeur est le premier responsable. J’abandonnais mon manuel d’histoire pour en apprendre un peu plus sur ma botanique. J’avais l’intention de concocter une petite mixture pour égayer mon esprit. En effet, j’étais tombé l’autre fois sur le bouquin d’un sorcier peintre qui avait créer une potion pour changer sa vision. Il pouvait peindre avec les yeux d’un aigle, fascinant ! Alors pourquoi pas s’inspirer de son travail pour élaborer un produit qui me permettrai de décupler mon inspiration. Enfin, je m’emballais un peu trop car ce n’était encore que les prémices des recherches.

La grande salle était bondée ce jour là, et il est vrai que d’habitude je privilégie la bibliothèque. Et j’aurai sans doute dû suivre ma routine… Deux pintades de première année piaillent pas très loin de moi. S’énerver en publique n’était sans doute pas la solution, mais elles m’empêchant de me concentrer. Elles continuent sans relâche alors je prend les devant, en me levant afin d’aller leur coller une bonne soufflante. Quand une jolie voix entonna d’un ton ferme -Vous pourriez pas la boucler ?! Je ne connais pas cette voix alors elle m’intrigue, je tourne la tête, et j’aperçois une fille plus jeune que moi sûrement. Je ne comprend même pourquoi je ne l’avais pas remarquer les années précédentes, et elle est dans la même maison !  Une fille comme ça, ça ne se découvre pas après quatre an passé ici ! Comment ai-je pu rater ça ?! On s’est forcément déjà croisé dans la salle commune, ou ailleurs je ne sais pas. Non, c’est impossible sinon je l’aurai remarqué.
Le temps est figé, ou alors on ma lancé un sortilège, un stupéfix sans doute. Non je ne rêve pas, c’est moi qui est terriblement troublé par cette fille. Elle est belle, douce, magique… Elle a le teint pâle et une chevelure dorée, courte au carrée, qui laisse entrevoir son cou.  Je suis troublé, anxieux et déstabilisé. Mon cœur s’emballe, il est lourd et rapide. J’ai mal au ventre, comme si on me cognait au rythme de mon cœur. C’est une véritable muse, elle m’intrigue, me passionne et m’abîme. Je ne cligne pas des yeux par peur de la lâcher du regard. Elle est envoûtante. Ce sentiment m’apaise mais il me terrifie en même temps, car je ne sais comment l’expliquer ou même le nommer. Mes lectures me confirmeraient sans doute que c’est un coup de foudre (à prononcer avec l’accent britannique pour plus de romantisme). Mais cette pensée me fit rire, je ne connaissais même pas son prénom, comment pourrais-je avoir un coup de foudre. Pourtant tout les facteurs sont postés (Oups jeu de mot ? Ça va il passe?) : Papillon dans le ventre, rythme cardiaque qui explose le compteur, les yeux éblouis, et aucun son sortant de ma bouche.
Je réussi à m’enfuir de son visage angélique, et sent qu’elle me fixe à son tours. C’est troublant car elle ne me lâche pas  une seconde, alors je lève les yeux et plonge dans l’hypnose la plus totale. Ses yeux de biche m’ensorcellent. Je vois qu’elle bouge ses lèvres mais je n’entends rien du tout à ce qu’elle me raconte. Alors j’imagine une réponse passe partout, et la seule chose que j’arrive à balbutier, sort timidement : « Enchanté moi c’est Alexander. »
Je me sent bête, j’attends sa réaction, je commence déjà a me haïr et à détester ce sentiment ambiguë. Ce sentiment qui me poignarde à chaque battement de cil, mais qui m’apaise et me réchauffe le cœur en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 468
| AVATARS / CRÉDITS : olivia holt | lotus graphics
| SANG : née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Fais-moi trébucher dans la constellation de ta romance | Alexander Mer 10 Oct - 22:53

Il ouvre la bouche pour me répondre et au lieu de s'écraser ou de renchérir comme je le pensais, il me prend de court en se présentant. J'ai un mouvement de recul et je sens que mon visage montre clairement que je ne m'y attendais pas. – Qu'es-ce que tu... je commence avant de me demander si j'ai réellement envie que ce garçon me déteste, laisse tomber. Consciente qu'il m'arrive parfois d'être un peu -juste un peu- hautaine, j'ai, cette fois-ci, étrangement envie qu'il m'apprécie. Je note dans un coin de ma tête qu'il s'appelle Alexander, une information qui pourra toujours servir. Je m'étonne une nouvelle fois de ne pas lui avoir porté plus d'intérêt que ça durant mes trois dernières années ici. – Je suis Louisa, je me présente, mais j'imagine que tu le savais déjà. Plus par habitude qu'autre chose, je glisse mes cheveux derrière les oreilles. C'est un réflexe que j'ai pris en première année après avoir vu l'une de mes aînées de serpentard le faire, j'avais trouvé absolument fascinant qu'une assurance pareille se dégage de cet acte. L'une des élèves à qui j'ai gentiment demandé de se taire semble trouver fort passionnant ce début de conversation que j'échange avec MON Alexander. Elle ne manque d'ailleurs pas de le dévorer des yeux. Je ne sais pas pourquoi, enfin si je sais très bien mais je ne veux pas me l'avouer, mon sang commence à bouillir. Il faut que je m'impose immédiatement avant que cette gamine ne se mette à s'imaginer des choses avec lui. – Je te propose de déguerpir sur le champ si tu ne veux pas que tes prochaines années à Poudlard soient un véritable calvaire. Je souris méchamment à l'enfant tandis qu'elle récupère ses affaires et qu'elle fuit. Bon débarras. Alexander me regarde toujours et j'ai un temps d'arrêt quand mes yeux rencontrent les siens. C'est un sentiment horrible qui me traverse puisque je n'ai absolument aucune idée de la manière dont je dois réagir. – C'est marrant qu'on ne se soit pas croisés avant. Je me rends parfaitement compte que je ne suis pas comme d'habitude et j'ai bien l'impression que les serpentards qui jettent des coups d’œil dans notre direction sont aussi étonnés que moi.

hors rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 47
| AVATARS / CRÉDITS : Ezra Miller by Sacha
| SANG : De sang mélé


MessageSujet: Re: Fais-moi trébucher dans la constellation de ta romance | Alexander Sam 13 Oct - 11:52

Ma vision est troublée, et mon rythme cardiaque m’empêche d’être lucide et maître de mes actions. Je respire lentement et me calme. Sa question m’avait complètement fait perdre les pédales, alors que OUI ce n’était qu’une question. Elle a dû me prendre pour un troll. Évidemment qu’elle ne m’avait pas demandé mon prénom, pourtant avoir avoir été un peu décontenancée par ma réponse elle se présenta à son tours. Louisa. J’avais sans doute déjà croisé son prénom dans une quelconque liste, mais malheureusement jamais son visage.
Nous sommes loin l’un de l’autre, pourtant je me croyais dans un parfait cocon, ne prêtant pas attention au moindre détails extérieur à notre bulle. Elle a un air espiègle mais séducteur, et ça me plaît. Elle passe sa main dans ses cheveux, clairement dans le but que je la dévore un peu plus des yeux. Les femmes tout crachés ça. Et d’un coup, je la vois fusiller du regard une première année. On aurait dit un loup (petite ref qui se glisse) qui hurlait devant d’autres prédateurs. Elle possède un air de guerrière, et la petite prend ses jambes à son coup. Cette action me fait beaucoup rire, car ceci révèle un caractère bien trempé. Une dualité parfaite entre la Louisa calme, les yeux rivés dans son bouquin avec cette aura fragile, et ce visage d’ange ; et la Louisa explosive, téméraire et démonique comme un serpentard aguerri.
Elle repose ses yeux sur les miens et j’acquiesce le fait que se sois bizarre qu’on ne se soit jamais rencontré auparavant : « Nous sommes pourtant de la même maison. Tu viens d’arriver cette année ? Parce que je suis en cinquième année et je ne t’ai jamais vu. C’est triste ! »
Heureux de l’avoir rencontré, je me déplace afin de m’asseoir devant elle, là où la jeune volaille s’était envolé après l’attaque de la louve. Je réfléchis à l’absurdité de cette tardive rencontre, et me demande si c’est bien réel. Peut-être est-ce un coup de personne mal intentionnée, ou celui d’amis à moi qui avait l’humeur farceur aujourd’hui. Mais je regarde autour de moi, et les gens n’ont pas l’air de ce demandé qui est cette élève. Je me retrouve tout petit, à me dire que je ne suis même pas capable de connaître toutes les filles de ma maison, enfin plutôt tout les élèves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fais-moi trébucher dans la constellation de ta romance | Alexander

Revenir en haut Aller en bas

Fais-moi trébucher dans la constellation de ta romance | Alexander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mack ¤ Ne fais jamais l'amour dans ton jardin, car l'amour est aveugle mais pas ton voisin
» ||END|| Faire tâche dans le paysage? Moi? Tu crois? [Pv No Name].
» " - Mis à part ça, tu fais autre chose dans la vie ? "
» Discussion dans les cieux
» Que fais tu dans mon rêve ? [PV Solembum][FINI]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Le rez-de-chaussée :: La grande salle-