GRYFFONDOR : 620 pts | POUFSOUFFLE : 283 pts | SERDAIGLE : 612 pts | SERPENTARD : 245 pts
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !
Les inscriptions pour les deux prochains matches sont d'ores et déjà ouvertes, retrouvez Serpentard VS Gryffondor et Poufsouffle VS Serdaigle !

Partagez

Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Razvan Vacaresco



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 320
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | Juice
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa petite fille torturée.
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Empty
MessageSujet: Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW EmptyMar 30 Oct 2018 - 23:51


Le pouce bandé après un énième accident en cuisine à cause d’Abigaïl, je prends mes affaires tant bien que mal en essayant de ne pas trop le bouger. C’est que ça me fait un mal de chien et que je n’ai plus de dictame depuis qu’elle m’a fais une scène en me disant que c’est pas bon de trop en utiliser et blablabla, enfin, bref, Abby parle souvent pour ne rien dire, mais pour qu’elle la boucle, j’ai accepté de jeter notre dernier flacon, résultat, je dois me bander le doigt comme papa parce que ça ne cicatrise pas. Et ça me saoule grave, parce que c’est toujours elle qui me porte la poisse. Bref. On commençe à se peler un peu les miches hein, l’hiver arrive à vitesse grand V, et moi je suis clairement pas prêt, mes pulls étant perdus au fin fond du placard dans notre chambre, c’est horrible pour les récupérer, avec ou sans magie. Enfin, tout ça pour dire que j’ai donc décidé d’enfiler plusieurs couches ridicules de vestes pour aller à Pré-au-lard rencontrer un jeune apparemment paumé dans sa vie, comme moi à son âge. Je ressemble davantage à une boule de vêtements sur pattes qu’à un être humain normalement constitué mais au pire je m’en fou, je vais discuter quatre minutes quarante avec un poudlarien, ça va pas me tuer, même si je vais devoir lui payer sa consommation, parce que je suis l’adulte, et ça me saoule de devoir payer la consommation des autres alors que j’ai à peine assez pour payer la mienne. Du coup, pour palier au problème, j’ai été voler quelques pièces à Abby dans son porte-monnaie, elle claque tellement d’argent qu’elle captera rien, j’en suis sûr. Une fois certain que je ne suis pas démuni et pas totalement en retard, je transplane pour le village juxtaposé à Poudlard.

C’est pire en Écosse qu’en Angleterre, par les boules de Merlin ! “Oulala j’ai super froid” je m’exclame en me frottant les bras. Je rentre dans les Trois Balais comme si ma vie en dépend en faisant claquer la porte derrière moi, si fort qu’un type juste à côté fait racler sa chaise pour venir me parler. Comme je flippe parce que je veux pas déclencher de bagarre avant mon rendez-vous, je me baisse pour me faufiler sous une table où ce moitié homme moitié monstre ne peut pas me voir. Il m’arrive toujours des choses bizarres de toute façon, mais le type finit par sortir du pub, alors je peux sortir pour mettre ma main en visière et trouver le jeune que je suis venu chercher. Un ptit blond binoclard apparemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Matthew T. Carter



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 51
| AVATARS / CRÉDITS : Christopher Nissen / Lempika
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : choper une maladie incurable
| PATRONUS : lion
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Empty
MessageSujet: Re: Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW EmptyMer 31 Oct 2018 - 18:31

Première sortie à Pré-au-lard de l'année et il ne pouvait en profiter comme il l'entendait. Matthew avançait solitaire sur la route menant au village. Il avait insisté auprès de ses amis pour partir devant et qu'il les rejoindrait plus tard d'il lui restait du temps.
On l'avait charrié un moment sur ce fameux rendez-vous mais Matt avait préféré rester évasif sur le sujet. Après tout, s'ils pensaient qu'il s'agissait d'une demoiselle, il n'allait pas les détromper. Le blondinet soupira à la pensée de ce qui l'attendait. Un homme du magenmagot que sa mère avait dégoté Merlin savait où ! Sans doute que son père l'avait interviewé et qu'en l'apprenant sa mère s'était empressé de lui demander une entrevue avec l'aîné de ses fils. Il se demandait bien ce qu'elle avait pu lui dire pour accepter de le rencontrer.

Dans sa poche, la lettre de sa mère semblait lui brûler la jambe malgré le froid autour de lui. "Ne fais pas tout rater. Sois poli. Habille toi bien...." et tout un tas de recommandation comme d'habitude. Mais le jeune homme connaissait la chanson. Sa mère pouvait être très persuasive et il ne lui serait pas venu à l'idée de louper son entretien. Enfin, ça lui était bien venu à l'esprit mais les représailles familiales aussi. Sans nulle doute qu'il aurait droit à une beuglante en bonne et due forme.
Bah après tout c'est vrai qu'il ne savait pas quoi faire de sa vie après Poudlard, ça ne pourrait pas lui faire de mal. Il espérait ne pas tomber sur un bureaucrate soporifique, c'est tout ce qu'il demandait !

Arrivé aux Trois Balais, le Serdaigle fit un rapide tour d'horizon. Il voyait principalement des élèves de l'école. Il choisit une table un peu sur le côté et s'installa. Pour l'occasion il avait revêtu une robe de sorcier un peu plus classe que celle qu'il utilisait pour les cours et avait même poussé le sens du détail avec l'ajout d'une cravate.
Ridicule. Il se sentait tout bonnement ridicule et totalement étranger au reste du pub. Mais fidèle à ce qu'il était, il s'assit avec une certaine nonchalance en attendant ce fameux représentant de la justice magique.

De sa place, il scrute chaque nouvel arrivant, le visage fermé. Il sent une certaine appréhension à chaque fois que la porte s'ouvre. La porte s'ouvre une nouvelle fois et se referme en claquant sur un adulte mais plutôt jeune...vêtu on ne peut plus étrangement. Les sourcils de l'aiglon s'haussent légèrement.
La main en visière il semble chercher quelqu'un.

Est-ce que ce serait lui ? Il ne ressemble pourtant en rien à ce qu'il attendait. Matt l'observe sans bouger mais lorsqu'il croise son regard, il tente un léger signe de la main. Au mieux c'est lui et il s'avancera, au pire… au pire tant pis.

L'intuition semblait bonne car l'individu s'avance dans sa direction. Matthew se lève pour l'accueillir et lui tend la main.

- Bonjour, Mr Carter c'est ça ? demande-t-il en se souvenant du nom mentionné dans la lettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Razvan Vacaresco



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 320
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | Juice
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa petite fille torturée.
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Empty
MessageSujet: Re: Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW EmptyMer 31 Oct 2018 - 22:26


On se pèle les mi-ches, on se pèle mi-ches. Cette phrase ferait un refrain parfait pour une chanson, j’en parlerai à Abby parce que ça mérite vraiment son attention, elle passe toujours son temps à chanter – gueuler – alors si elle pouvait, pour une fois, chanter quelque chose de qualité, ça ferait plaisir à tout le monde. Mais le truc, c’est pas le froid, là, le truc c’est que je dois trouver un jeune homme que je ne connais même pas, dont je ne connais pas le délicat faciès et prier pour une ressemblance avec la mère. Le problème étant, ce n’est pas compliqué à deviner, qu’à peut près 50% de son ADN est celui de son paternel, si le gosse est sorti avec la même tronche que son père, c’est mort, puisque je ne le connais pas. Ainsi donc me voici dans le Pub les Trois Balais à chercher un jeunôt avec ma main en visière – histoire que tout le monde comprenne que je cherche quelqu’un quoi, logique. Et puis brusquement, comme une intervention divine, je vois un jeune qui me regarde, donc forcément je le regarde aussi, et il me fait signe. Se peut-il… ? Ni une ni deux, j’hésite pas, parce que je préfère encore rater mon rendez-vous et discuter avec un inconnu plutôt que de rester planté là comme une gargouille malfaisante. “Salut ! Corner, mon gars, mais c’est presque pareil, tu peux m’appeler Cameron, Harvey ou même Kennedy si tu veux” je lui répond tout naturellement en lui serrant énergétiquement la main. “On se pèle les miches, hein ?” je lui demande en posant mes fesses sur la chaise, et en levant le bras pour attirer l’attention de la douce Rosmerta. “Alors, toi c’est Matthew, c’est ça ? Dis-moi que c’est bien toi, parce que j’ai pas envie de rester planté comme un navet au milieux du pub en cherchant mon rendez-vous” je continue en souriant de toutes mes dents de travers, relique de la dentition légendaire de ma mère. Le jeune doit vraiment me prendre pour un sacré excité, mais au pire, je m’en fou, Abigaïl passe sa vie à me faire des réflexions sur mon hyperactivité, mais j’y peux rien, je suis né avec et je serai sûrement un papy énergétique dans la maison de retraite à tricher au bridge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Matthew T. Carter



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 51
| AVATARS / CRÉDITS : Christopher Nissen / Lempika
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : choper une maladie incurable
| PATRONUS : lion
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Empty
MessageSujet: Re: Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW EmptyJeu 1 Nov 2018 - 11:01

Carter, il avait bien dit Carter ? Qu'il était débile ! A force d'attendre, il avait eu le temps de ressasser ses pensées. Et il n'avait rien trouvé de mieux que de lui sortir son propre nom ! Heureusement que le nouveau venu ne sembla pas trop lui en tenir rigueur. Et puis Carter, Corner...pour peu qu'il ne connaissait pas son nom de famille ça pouvait sembler être une simple méprise. Sauf qu'il ne le faisait pas, ce n'était pas son genre. Et pour quoi allait-il passer s'il se montrait à une entrevue sans même connaître le nom de son interlocuteur ?

Matt déglutit et se força à se calmer. Ne rien laisser paraître de son trouble.
"Mon gars" ? Le Serdaigle trouvait cette formulation très étrange sortant de sa bouche. N'était-t-il pas censé être un représentant haut placé de la Justice Magique ? Etait-ce parce qu'il était plus jeune qu'il se permettait cette familiarité ?
Il avait 17 ans que diable, ce n'était plus un gamin !
Instinctivement, il serra la machoire, se forcant à ne pas l'envoyer paître immédiatement. Il valait mieux que ça. Sans compter que sa mère ne laisserait pas passer un tel affront.

Son "on se pèle les miches" faillit lui faire définitivement renoncer mais encore une fois il se força à faire comme si de rien n'était, esquissant même un sourire.

- C'est vrai qu'il ne fait pas très chaud, monsieur.

Il savait que c'était inconvenant mais il avait du mal à arrêter de détailler l'homme en face de lui. Il était jeune. Quelques années plus âgé que lui à peine. Avait-il déjà un emploi ou bien n'était-il qu'un vulgaire étudiant en justice ? Cela expliquerait beaucoup de choses quant à sa tenue et à son comportement.

- Matthew Carter, c'est bien ça monsieur. Et alors que Rosmerta venait prendre leur commande. Je prendrai une bieraubeurre s'il vous plaît. Et pour vous ? demanda-t-il sortant déjà sa bourse de sa poche.

- Alors comme ça vous avez un emploi au Magenmagot ? demanda-t-il enfin une fois la serveuse éloignée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Razvan Vacaresco



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 320
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | Juice
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa petite fille torturée.
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Empty
MessageSujet: Re: Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW EmptyJeu 1 Nov 2018 - 12:47


Le pub est plein, comme d’habitude, c’est toujours les mêmes piliers de bar, entre Alphonse, Romulus et Tarascon au fond en train de faire une partie de poker magique en aboyant sur l’elfe de l’échoppe, et moi qui a l’air d’être un peu paumé avec mes dix vestes sur les épaules-là, c'est pas la joie. Du coup, comme je commence à avoir chaud à cause des effluves du Pur Feu, je décide d’enlever la veste du dessus, la bleu électrique, puis j’enlève la rouge sanguine et je retire enfin la orange. Au final, il ne m’en reste plus qu’une sur les épaules la seule qui fasse un peu habillé, elle est en laine, c’est ma belle mère qui me la faite. Oh oh ! Croyez-pas qu’elle m’aime bien, on se fait la guerre, d’ailleurs, elle a laissé un  gros trou dans le dos que j’ai dû masquer avec un bout de tissu blanc, c’est ridicule, mais à ce qui paraît ça ne tue personne. J’empile mes habits sur mes genoux, je dois vraiment avoir l’air d’un déglingué profond, mais bon, j’y peux rien, et si ça ne plaît pas à Matthew, beh j’y peux rien non plus. “Ohlà ! Pas besoin de m’appeler Monsieur, y’a moins de dix ans je faisais encore le con pendant mes sorties à Pré-Au-Lard ahah !” je m’exclame en faisant les gros yeux. Beh oui, j’étais un jeune homme pas très mature à l’époque – je ne le suis toujours pas aujourd’hui d’ailleurs… – et j’avais tendance à me faire vachement remarquer par tout le monde. Faut dire aussi qu’avec mon physique d’Apollon, on ne peut que me remarquer. “J’vais prendre un jus de citrouille, merci bien !” je réponds à la serveuse en lui faisant un grand sourire. Elle est jolie mais un peu vieille pour moi hein, faut l’admettre, si Abby me voit, je peux être sûr que je vais me retrouver avec la marque des cinq doigts sur ma joue. Je croise les miens sur la table, et Matthew me demande si je travaille bien au Magenmagot, c’est le moment propice pour envoyer des paillettes au visage de ce jeune homme, me la péter un peu comme j’en ai pas beaucoup l’occasion. “Oué, je suis juriste au Magenmagot depuis deux ou trois ans, j’évite de compter parce qu’après on me prend pour Monsieur Carrow et vraiment, c’est pas un compliment” je lui répond en tapotant ma table. Monsieur Carrow me file les chocottes, dès qu’il me demande un dossier, j’ai l’impression que je vais finir emprisonné à Azkaban, c’est super flip-pant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Matthew T. Carter



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 51
| AVATARS / CRÉDITS : Christopher Nissen / Lempika
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : choper une maladie incurable
| PATRONUS : lion
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Empty
MessageSujet: Re: Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW EmptyJeu 1 Nov 2018 - 14:20

Le Serdaigle le regarda les yeux écarquillés tandis qu'il enlevait ses vestes une à une. Triple bouse de dragon ! Qu'est-ce que c'était que ce mec ? On ne lui avait jamais dit qu'une seule grosse veste suffisait. Il s'assit avec ses fripes sur ses genoux alors que Matt masquait sa désapprobation par un visage neutre comme si c'était un spectacle tout à fait habituel.
- Bien, mon...pardon Cameron. consentit non sans difficultés le blondinet.

C'est vrai que vu son âge cela semblait plus simple pour tout le monde. Mais tout dans posture et son comportement réfutait l'idée même qu'il travaille à dans un secteur aussi recherché que la justice.
Un jus de citrouille ? Sérieusement ? Il avait cinq ans ou quoi ? Matt perdait certainement son temps ici. A tout les coups c'était un gars qui ne savait pas trop quoi faire de sa vie et qui avait surprit la conversation de sa mère avec le véritable magistrat. Non pas qu'il eut préféré avoir le vrai en face de lui...dans tous les cas ça ne l'intéressait pas trop. Que n'aurait-il pas donné pour une petite goutte d'alcool ! De quoi sans doute faire passer ce moment plus vite.

Enfin, s'il s'agissait d'un imposteur, il suffisait de le faire parler jusqu'à ce qu'il sorte une incohérence, histoire de le confondre. Il serait peut-être moins pénible qu'un véritable magistrat ceci dit.

Matthew décida de rester, de toute façon il n'avait rien de mieux à faire. Il faisait froid dehors et il n'avait nulle envie de partir à la recherche de ses amis dans le village. Et puis cela pourrait peut-être s'avérer drôle.
- Monsieur Carrow est votre supérieur ? Plutôt rigide j'imagine… laissa-t-il glisser avec le tout premier vrai sourire de cette entrevue.

Il avait vu les enfants Carrow à l'oeuvre et il devait dire que si le père était de la même trempe ce ne devait pas être un cadeau que de bosser sous ses ordres.
Rosmerta revint avec leur commande, une chope de bieraubeurre et un verre de jus de citrouille. On leur en donnait tout le temps à Poudlard, il ne voyait pas l’intérêt d'en consommer à l'extérieur.

Matthew attrapa sa chope et attendit que la dame s'éloigne pour sortir un mouchoir en tissu de sa poche. Il le passa sur la anse de la chope et frotta un peu contre le tour du contenant. Vu le genre de racaille qui traînait ici il ne voulait pas attraper quoi que ce soit. Sans se soucier du regard de son interlocuteur il scruta une dernière fois l'objet. N'y avait-il pas encore une trace là ?
Il réprima l'envie d'y redonner un coup plus vigoureux et rangea le mouchoir. Il savait que ça semblait un peu trop mais il ne pouvait s'en empêcher. Attrapant finalement la anse, il but une gorgée du breuvage. Aussitôt, il sentit une douce chaleur l'envelopper. Ah il n'y avait rien de tel !

- Et qu'est-ce qui vous a décidé de partir dans cette voie-là ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Razvan Vacaresco



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 320
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | Juice
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa petite fille torturée.
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Empty
MessageSujet: Re: Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW EmptyJeu 1 Nov 2018 - 16:16


Je m’étais carrément jamais figuré que je puisse être impressionnant. C’est vrai quoi, je suis grand, oké d’accord – bien que certains soient de mauvaise foi et disent que non hum hum je ne citerai personne – mais je suis un ours à la crème hein, faut quand même le souligner. La preuve, même si j’adore l’alcool, parce que bon je suis jeune quand même, je profite très largement de mon foie tant qu’il est encore en bonne santé, ma boisson préférée bah ça reste le jus de citrouille ! Eh ouais ! Dans le frigo j’en ai toujours une bouteille, et même si Abigaïl est pas contente parce que ce serait sucré et pas bon pour la santé, j’en bois tous les jours. Je fais un geste évasif lorsqu’il s’excuse. Vraiment, pas de Monsieur, mais si ça le gêne, faut pas qu’il s’en fasse pour moi ! Peut importe les surnoms dont on m’affuble, du moment qu’on s’adresse bien à moi, je m’en fou un peu, d’ailleurs un jour pendant l’audience, je soulevais une question de droit tout à fait pertinente – c’est vrai ! – et le gars accusé m’a carrément traité de sale blondinet. J’étais scandalisé parce qu’il m’a un peu ridiculisé le type, surtout que je suis devenu tout rouge pas content et que certains de mes collègues se sont moqués de moi. Bref. Matthew se permet un trait d’humour sur Monsieur Carrow et un frisson désagréable dévale mon dos. “Ouais, t’imagine pas. Le pire c’est pas le fils, ou les fils selon auquel tu as affaire, non le pire c’est le père” je grogne. Ollender Carrow n’est vraiment pas un gars cool, c’est le moins que l’on puisse dire, Merrick est un vicieux, Morfin un impulsif, et Basilius a disparu des écrans radars. Quoique je n’ai pas beaucoup eut à faire à ce dernier puisqu’il reste toujours perdu dans ses dossiers. “Tu connais des Carrow pour les deviner rigides ? Ils continuent de s’accoupler ?” je demande tout naturellement avant de soupirer en voyant mon jus de citrouille arriver devant moi. J’en bois une grande gorgée, tellement grande que je manque de m’étouffer. Je fais pas gaffe à son petit cinéma pour toucher la chope, c’est pas mon problème s’il est maniaque, moi j’le suis pas. Et le jeune commence alors à me poser des questions, sur mon envie de faire du droit. “Euh, tu veux la réponse conventionnelle ou celle qui ne l’est pas ?” je demande les yeux tout ronds. Je bois une nouvelle gorgée avant de poser mes yeux sur une espèce de géant dans un coin. “J’aimerais bien te dire que j’ai fais du droit par passion, mais la vérité c’est que je ne sais pas non seulement pourquoi j’ai choisi cette filière, mais je ne sais toujours pas non plus comment j’ai pu avoir mon diplôme !” je m’exclame en me dandinant sur ma chaise, “j’étais pas assez bon pour être joueur de Quidd’ et j’me suis dis que le droit, ça menait au fric”. Autant être honnête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Matthew T. Carter



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 51
| AVATARS / CRÉDITS : Christopher Nissen / Lempika
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : choper une maladie incurable
| PATRONUS : lion
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Empty
MessageSujet: Re: Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW EmptyJeu 1 Nov 2018 - 23:21

Il arrivait difficilement à croire qu'il y avait pire que les rejetons Carrow. En même temps les hippogriffes ne font pas des veracrasses ! Après tout tous les gosses qui voulaient devenir mangemorts le voulaient à cause de ce que les parents leur avaient inculqués.

"...Ils continuent de s’accoupler ?”
Matthew manqua s'étouffer alors qu'il n'avait même pas avalé une gorgée. Il toussa deux, trois fois assez troublé. Ce n'était pas le manque de pudeur évident, il pouvait faire bien pire avec ses amis proches. Non, ce qui gênait ici était le contexte. Ils ne se connaissaient que depuis dix minutes à peine et il lui balançait ça comme s'ils étaient les meilleurs amis du monde. Matt jeta un oeil à droite, à gauche suppliant Merlin que personne ne les ai entendu. Surtout pour parler de la famille Carrow !

- Jusqu'à l'année dernière il y avait Alecto et Amycus Carrow à Poudlard. Lui est parti avant même la fin de l'année. Une histoire pas très nette. Mais son absence n'a pas bouleversé grand monde, je pense, poursuivit-il dans un souffle.

Grand, costaud et avec un charme qui aurait pu en faire tomber plus d'une s'il n'avait pas été si violent et si bête.
Ce n'était pas une grosse perte pour l'école.

Les boissons arrivent enfin et après en avoir écarté toute forme de danger, c'est avec grand plaisir que Matt s'y abandonne un instant. Avant de se rappeler du pourquoi du comment et d'interroger de nouveau Cameron sur son métier.

Il le regarda un moment, surpris qu'on lui propose de choisir entre la "vraie" réponse et celle que l'on sort tout le temps. D'habitude, on ne donnait pas le choix. On donnait la pâle copie de la raison qui nous avait poussé à faire quelque chose.

- Je dirai la non conventionnelle alors, décida Matthew avec un sourire.
Et à l'instant il le lui la donna.

Jamais un adulte ne lui avait répondu de la sorte. En fait, il commençait à apprécier cette franchise.

- Et alors est-ce que ça correspond à ce que tu pensais ? ça t'as bien mené au fric ?
Tu aimes ce que tu fais ?


Il avait glissé du vouvoiement au tutoiement sans vraiment s'en rendre compte. Pour une fois, il était face à quelqu'un qui lui répondait cash au lieu d'ensevelir la vérité sous une couche de vernis bienséant. Le Serdaigle en lui, curieux et avide de réponses voulait en entendre plus.

- Dis-moi Cameron, tu n'es pas obligé de me le dire si c'est trop privé mais …est-ce que tu regrettes ton choix parfois ?

Lui qui avait à peu près toujours su comment réussir dans la jungle de l'école, il avait peur de ce qui viendrait après parce qu'il ne savait pas où aller. Et pire que tout, il avait peur de faire le mauvais choix et de passer le reste de sa vie à s'en mordre les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Razvan Vacaresco



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 320
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | Juice
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa petite fille torturée.
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Empty
MessageSujet: Re: Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW EmptySam 3 Nov 2018 - 15:26


J’ai toujours été un gars un peu limite limite, si tu vois ce que je veux dire. Genre j’ai tendance à dire ce que je pense, et comme ce que je pense n’est pas politiquement correct les trois quarts du temps, ça peut donner des situations un peu cocasses. J’crois que le jeune était pas prêt à m’entendre parler du fameux sujet sur les accouplements des Carrow, faut dire aussi que c’est un sujet très délicat à traiter, quoi. Cette famille fait super peur, je doute pas que même les plus jeunes ont pour délire de tuer les fourmis en leur arrachant les pattes. J’suis un peu inconscient aussi de porter ce sujet dans un pub bondé par la plèbe, mais j’aime être honnête. Bon, j’irais peut-être pas dire à Monsieur Carrow qu’il est un résidu de l’humanité, même si j’en pense pas moins ahah ! “Ah ouais c’est fou” je commente en tapotant la veste qui surplombe les deux autres, “de toute façon, tout ce qui les touche de près ou de loin est bizarre”. Bah c’est vrai, suffit de voir leur air austère pour flipper et fuir le plus vite possible. Rien que leurs regards de prédateur là. Brrrr ! Les chocottes les chocottes ! Je bois mon jus de citrouille à la paille, faut dire que j’ai parfois l’impression d’avoir encore cinq ans, jusqu’à ce que Matthew me pose la question qui fâche : celle du travail.

En soit, j’ai découvert que j’aimais bien le droit. J’dirais pas non plus que c’est ma passion comme le Quidditch, mais c’est déjà bien que ça ne me dégoûte pas. Le jeune ne semble pas choqué que je lui parle de manière aussi crue des raisons qui m’ont poussé à aller dans cette filière. C’est étonnant parce que la plupart du temps, je m’attire des regards de dédains, c’est terrible, parce que je suis un gars honnête quand même, qui aime pas mentir, même quand ça fâche : “Bwah… Je suis pas pauvre, mais pas aussi riche que si j’étais devenu joueur professionnel de Quidditch !” je m’exclame en finissant d’un trait mon verre à la suite de ça. “Après, ouais, c’est plutôt cool ! Je pensais pas vraiment que j’allais aimer ça, mais c’est super intéressant” je préfère ajouter. Bah ouais, surtout avec Monsieur Croupton, franchement quel homme ! Il est vraiment à fond pour faire tomber tous les vilains qui servent Voldetombe. Je passe ma main dans les cheveux sans rien ajouter, après tout c’est un peu comme un interview cet entretient : je réponds aux questions, en essayant d’être honnête. “Tu s’ras pas pauvre si tu fais du droit, quoi” j’ajoute quand même, au cas où ça le ferait flancher. Sa question suivante me coupe l’herbe sous le pied. Eh bah ! Est-ce que je regrette ?! Je sais pas moi, c’est quoi cette question, ça me stresse. “Mmh, je ne crois pas. Je ne vois pas ce que j’aurais pu faire d’autre de toute manière”. Autant donner une réponse sage, n’est-ce pas n’est-ce pas ? “J’sais pas si ça t’aide beaucoup tout ce que je te dis, y’a vraiment rien qui t’intéresse ?”.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Matthew T. Carter



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 51
| AVATARS / CRÉDITS : Christopher Nissen / Lempika
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : choper une maladie incurable
| PATRONUS : lion
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Empty
MessageSujet: Re: Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW EmptySam 1 Déc 2018 - 22:59

"Oui c'est sûr." marmonna Matthew mais n'en pensant pas moins. Devenir avocat restait tout de même bien plus facile que de devenir le nouveau grand joueur de quidditch. Les joueurs gagnaient des fortunes, étaient célèbres et faisaient rêver des millions de gens mais combien pouvaient se vanter d'en arriver là ? Combien ? Tant de facteurs rentraient en jeu, Matt n'était pas sûr de vouloir les compter sur la balance. Ils faisaient partis d'un milieu trop haut placé et trop incertains. Cameron avait sans doute de la chance de faire ce qu'il faisait mais sa tenue ne pouvait l'empêcher de faire autrement que de se questionner au sujet de son salaire. Soit, il ne gagnait pas si bien sa vie, soit il ne savait tout bonnement pas gérer son argent. Cette dernière semblait tout aussi plausible à bien regarder le personnage.

Il était spécial, mais le Serdaigle se rendit compte que malgré son côté un peu fou-fou, il commençait à l'apprécier et c'est tout naturellement qu'il en était venu au tutoiement. Cet homme n'était pas aussi poli que tout ce que sa mère avait l'habitude de lui présenter. C'était peut-être aussi ça le charme qu'il exerçait, il était parvenu à embobiner sa mère, et rien que pour ça Matthew l'admirait. Comment avait-il fait ? Et pouvait-il même le lui demander sans trop se dévoiler ?

En tout cas le sourire qu'il arborait était comme son propriétaire : sans mensonge. "Mais réellement tu fais quoi toi pour les "faire tomber" ? demanda-t-il à présent curieux. Il se demandait à quoi il passait ses journées. L'intitulé de son poste avait pourtant l'air si ennuyeux !

"Si, si ça m'intéresse vraiment ! Même si je dois avouer que je n'étais pas vraiment emballé à l'idée de cet entretien, confessa-t-il avec un sourire un peu embarrassé.

Le blondinet se trouva bête devant cette question, pourtant si simple. On ne lui avait jamais posé la question. A la maison, on lui disait quoi faire et s'il en décidait autrement on lui faisait comprendre qu'il se trompait.
A l'école, il suivait son petit brin de chemin. Les potes, les devoirs, les filles. Il essayait de maintenir des notes correctes mais après...

"Je travaille bien mais rien ne sort du lot. C'est plutôt ok mais maintenant c'est la septième année. C'est comme si on voulait me pousser à choisir ma voie pour toujours. J'ai 17 ans bordel ! comment puis-je savoir comment je voudrais ma vie ?! J'ai l'impression d'à peine attaquer la troisième année… murmura-t-il dépité en replongeant le nez dans sa choppe.

Il n'ose plus trop le regarder pour l'instant, il se sent trop bête de lui avoir dit tout ça. Ok, il est cool mais il est pas venu ici pour voir un ado se lamenter sur son sort. La bieraubeurre semble désormais fade, incapable d'effacer ces soucis, plus même de les apaiser. La réalité frappe toujours plus dure : qu'allait-il donc faire de sa vie ? Merlin, ce qu'il ne donnerait pas pour un whisky pur feu !

Tout, pourvu de ne pas avoir à penser et à choisir tout ça maintenant. Encore un peu de répit par pitié ! Et oui, la bonne vieille technique de l'autruche ! Celle-là même qui l'avait conduit jusque là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Razvan Vacaresco



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 320
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | Juice
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa petite fille torturée.
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Empty
MessageSujet: Re: Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW EmptyDim 9 Déc 2018 - 22:18


J'aime bien ce jeune homme, sans doute que je l'aime à peu près autant que ce jus de citrouille, un léger goût sucré acidulé qui surprend à la première gorgée. Il m'a semblé assez sceptique de me voir, ou alors il avait un Nimbus 997 dans les fesses, mais maintenant il semble s'être déridé, pour mon plus grand bonheur, parce que j'aime pas les gens coincés. Sont bizarres et ennuyeux. Pour le coup, Abigaïl n'est pas du tout coincée, et sans doute que l'être un peu ne ferait pas de mal à cette espèce de mégère qui ne jure que par la béchamel. "Qu'est-ce que t'entends par les faire tomber ? Tu parles des truands ou des filles ? Parce que si tu parles des filles, c'est plutôt facile, il me suffit de me taire !". Me voilà en train d'hurler de rire parce que je me trouve drôle, mais le pire dans cette histoire, c'est que c'est vrai. Avec Abby on s'est fait la guerre pendant toute notre scolarité avant qu'un nénuphar ne pousse dans nos crânes respectifs pour nous faire accepter la douloureuse présence de l'autre de manière quotidienne. Mais sinon, oué j'ai eu pas mal de copines, et généralement, elles finissaient par fuir parce qu'elle ne pouvaient plus supporter mon humour de hyène. "M'enfin, si tu parles du taf, j'exécute la plupart du temps ce que me demandent mes supérieurs. Ça part de recherches dans les archives à juger un individu dans un Tribunal. Mais j'suis pas juge principal, moi je fais que donner mon vote" je lui réponds en haussant les épaules. Suis pas sûr que c'était sa question initiale, mais au point où j'en suis... Je porte à nouveau à mes lèvres mon jus et dois paraître bien stupide parce que le verre est vide. Je m'humecte les lèvres avant de les pincer d'un air affligé. Hors de question que je commande de l'alcool devant un jeune homme qui n'est pas encore mature... Quoiqu'il doit l'être plus que moi. Matthew continue de se confier un peu quand à ses difficultés sans que je ne sache quoi lui répondre d'utile. On peut pas dire que je sois une véritable lumière pour aider les autres en général. Toutefois, j'essaie de me montrer intelligent : "Moi j'te dis, te fais pas d'inquiétude. Si y'a rien qui t'intéresse à la sortie de Poudlard, tu peux toujours prendre ton temps pour y penser en taffant dans une boutique sur le chemin de Traverse. Ça te fera des mornilles et tu seras moins stressé. Même si c'est pas forcément le truc auquel pense ta mère...".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Matthew T. Carter



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 51
| AVATARS / CRÉDITS : Christopher Nissen / Lempika
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : choper une maladie incurable
| PATRONUS : lion
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Empty
MessageSujet: Re: Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW EmptySam 5 Jan 2019 - 22:45

De nouveau Matthew ne savait plus trop où se mettre. Il parlait de son taff évidemment. Il pensait vraiment qu'en quelques minutes de discussions il en viendrait à lui demander des conseils de drague ? Et puis surtout, il l'avait pas vu ? Il suffisait d'un sourire pour qu'une fille veuille de lui.
Oh Merlin ! Pourquoi s'emballait-il tout à coup ? Qu'est-ce qu'il en avait à faire de ce Cameron de toute façon. Il ne le reverrait sans doute plus jamais après cet entretien.

Cette simple pensée lui fit un petit pincement au coeur. Même s'il avait un humour pourri et un manquement de manières, il commençait à l'apprécier.
Néanmoins plus il lui en parlait et plus il se disait que ce job ne semblait pas fait pour lui. Il se demandait d'ailleurs ce qui lui plaisait à lui là dedans. Il semblait tellement hors catégorie que le savoir bosser dans une structure aussi rigide que la justice semblait juste une grosse blague.
"Je vois. Je suis pas sûr de vouloir faire ça." avoua-t-il un peu dépité.

Ne pas s'inquiéter ?! Mais il avait rencontré sa mère ? Quoi qu'elle devait peut-être s'être mieux comporté qu'avec lui si elle voulait qu'il accepte cet entretien.
- Oui il y a toujours cette option… pour l'instant ça me semble quand même assez compliqué.
dit-il avec une petite grimace.

Il finit sa chope en silence avant de s'apercevoir que le verre du juriste est lui aussi vide. Oserait-il ?
Après tout, il avait dix-sept ans ! Et puis, ils avaient chacun fait l'entretien sérieusement jusque là. Prenant son courage à deux mains, il décida de se jeter à l'eau.

- Est-ce que je peux t'offrir le prochain verre ? Alcoolisé peut-être ?
"S'il te plait" disait son regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Razvan Vacaresco



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 320
| AVATARS / CRÉDITS : Pedro Pascal | Juice
| SANG : Inconnu | Sans doute mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa petite fille torturée.
| PATRONUS : Un chacal doré.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Empty
MessageSujet: Re: Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW EmptyMer 9 Jan 2019 - 14:01


J'adore mettre les pieds dans le plat avec mon humour fort douteux, c'est sans nul doute ce penchant de ma personnalité qui a plu à Abigaïl. Elle est plus habile que moi avec ce qui lui sert de cervelle, il faut bien l'admettre. Enfin, cela ne veut pas dire que je sois stupide - parce que je ne le suis pas du tout - mais juste que parfois je parle avant de penser, et cela m'attire des problèmes les trois quarts du temps. L'autre jour au Tribunal, j'ai pas pu m'empêcher de faire une blague au jugement d'un trafiquant de corne d'éruptif, et j'étais le seul à rire. Autant dire que le regard de Croupton a eu le mérite, au moins de me clouer à mon fauteuil pour m'empêcher de l'ouvrir encore. « Oué je peux comprendre, ça fait pas rêver » tempéré-je  la réaction dépité du jeune homme avec qui je bois mon jus de citrouille, « mais tu sais, il existe tellement de métiers c'est incroyable. Faut trouver ce qui correspond à ta personnalité. Tient l'autre jour, je me tapais la discute avec un type briseur de sort pour Gringotts. Le mec passait sa vie à voyager, c'était incroyable » essayé-je encore de lui remonter le moral... Difficilement, vu ce qu'il ajouta. Ce fut à mon tour d'être un peu dépité. Je me doute bien que le "compliqué" concerne surtout sa mère. Moi j'ai de la chance, d'une certaine manière, je ne vois presque jamais la mienne. Non pas parce qu'on ne s'entend pas, mais plutôt parce qu'elle voyage tout le temps à droite et à gauche, on arrive jamais à se croiser. Bref. « Tu sais, quand tu vas sortir de Poudlard, il te faudra un métier pour toi. Pas pour tes parents et encore moins pour ta mère. Si tu t'enfonces dans un métier qui te déplaît, beh ta vie va te déplaire aussi. J'peux te donner une dizaine d'exemples de camarades de collège qui se sont retrouvés à sniffer de la poudre lunaire dans l'Allée des Embrumes parce qu'ils étaient dépités par le métier que leur avait imposé leurs parents » l'informé-je en haussant les épaules. Cependant, je ne perds pas de vue que je ne suis pas là pour déprimer ce gamin, aussi, lorsqu'il me propose si gentiment un verre, je sautille de joie : « Allez, commande nous ce que tu veux, je suis une cave à vin moi, je bois de tout ! » m'exclamé-je, ravi à l'idée de passer à une boisson plus corsée que ce maudit jus de citrouille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Contenu sponsorisé




Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Empty
MessageSujet: Re: Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW Empty

Revenir en haut Aller en bas

Un juriste tu veux, un juriste tu as ! | MATTHEW

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Veux tu de moi ? [Crystal Noir & Pépite d'Or]
» Je veux le beurre, l'argent du beurre et la crémière!!
» Je veux marcher sur la lune, mais l'avouer c'est m'humilier
» Je veux trader, mais pas chatbox
» Je veux apprendre à chasser! [pv]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Pré-au-Lard
 :: La rue commerçante :: 
Aux trois balais
-