GRYFFONDOR : 195 pts | POUFSOUFFLE : 247 pts | SERDAIGLE : 386 pts | SERPENTARD : 245 pts
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !
Les inscriptions pour les deux prochains matches sont d'ores et déjà ouvertes, retrouvez Serpentard VS Gryffondor et Poufsouffle VS Serdaigle !

Partagez

Use me and I'll use you | Kyrre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Wilda Griffiths



CAPITAINE SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

CAPITAINE SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 450
| AVATARS / CRÉDITS : Daisy Ridley
| SANG : Mes deux géniteurs sont sorciers, mais ma lignée n'est très certainement pas pure


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Use me and I'll use you | Kyrre Empty
MessageSujet: Use me and I'll use you | Kyrre Use me and I'll use you | Kyrre EmptyDim 4 Nov 2018 - 21:49

Les deux coudes appuyés sur le comptoir, une main autour de sa pinte de bière – la jeune femme n’était plus capable de boire du Whisky pur feu, cela lui rappelait bien trop Evan – et un poing sous son menton, Wilda fixait tristement un point invisible derrière le bar, entre deux bouteilles de vodka. Elle avait pourtant passé un joyeux temps des fêtes, mais elle avait profité, ce soir, de la présence de ses géniteurs à une fête d’amis pour s’éclipser au Chaudron Baveur et y boire quelques verres seule, dans une tentative de freiner l’onde de tristesse qui l’avait sournoisement envahie une fois les festivités du réveillon retombées. Il lui avait fait plus de bien qu’elle ne le croyait de retrouver ses parents et sa famille élargie afin de célébrer la fête de Noël autour d’une orgie de victuaille, mais l’étrange calme du 27 et 28 décembre l’avait fait retomber dans ses pensées et dans ses sentiments, toujours très forts, pour le jeune Talbott. Chaque moment de bonheur vécu et chaque anecdote des célébrations avait été accompagné d’un douloureux pincement au cœur provoqué par la volonté irrationnelle de partager ces moments potentiellement parfaits avec l’homme qu’elle aimait. Elle s’imaginait trop facilement assise près du feu, son dos appuyé contre le torse d’Evan, ses bras forts qui l’encerclaient alors qu’ils riaient tous les deux à la dernière plaisanterie de son père, avant qu’il ne lui dépose un baiser chaste sur l’arrière du crâne. À de nombreuses reprises ses yeux s’étaient embués de larmes et elle avait dû feindre une envie pressante pour se réfugier dans la salle de bain.

La jeune prodige de Quidditch avait passé la rentrée à jonglée entre pleurs et crises de panique auxquels s’étaient ajoutés le déni et la colère. La fin du semestre d’automne avait été témoin de quelques sourires, voire de rires timides, alors que son cœur semblait doucement désenfler dans sa poitrine, sans pourtant se recoller. Elle avait progressé, elle allait mieux, mais la tristesse la rattrapait encore trop souvent, aussi violement que si le Magicobus lui avait rentré dedans. Aujourd’hui, 29 décembre, à la suite d’une journée passée allongée dans son lit à observer le plafond, Wilda avait décidé d’accepter les faits, d’accepter la fatalité de sa rupture et d’entamer l’année 1977 en direction du futur. Elle avait de grands projets qui l’attendaient, notamment les sélections des Harpies qui auront lieu en juillet et pour lesquelles elle devait augmenter dès maintenant le niveau de ses entrainements, de grands projets qu’elle comptait bien accomplir, indépendamment de la présence d’Evan Talbott dans sa vie. La décision était prise, mais les émotions méritaient de se faire noyer, une dernière fois, dans l’alcool.

Déterminée, elle enfila d’un trait le reste de sa deuxième bière et la reposa bruyamment sur le comptoir poisseux du bar, il était maintenant l’heure d’en commander une troisième.

______________________________

HEART BROKEN I miss you and it's killing me... but I need to start living again

WILDA GRIFFITHS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrre Bjørnassen



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 359
| AVATARS / CRÉDITS : TOM WEBB, kelly.
| SANG : PUR (NORVÉGIEN).


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir, l'obscurité
| PATRONUS : Un Pivert
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Use me and I'll use you | Kyrre Empty
MessageSujet: Re: Use me and I'll use you | Kyrre Use me and I'll use you | Kyrre EmptySam 10 Nov 2018 - 22:03

A quelques jours de basculer dans une toute nouvelle année, Kyrre s'autorisait — enfin, s'obligeait —, un petit bilan personnel rétrospectif sur les douze derniers mois. En un an seulement, et c'était incroyable maintenant qu'il s'en rendait vraiment compte, il avait connu une ascension fulgurante, vécu une popularité nationale et internationale que même ses rêves mégalos les plus fous n'auraient cru possible, touché des doigts les étoiles, accumulé tellement d'heures de vol sur un balai qu'il n'en touchait plus terre... Avant d'y revenir, brutalement, fatalement, couvert de honte, humilié publiquement, héros déchu d'une patrie qui l'avait renié, décrié et sapé, contraint à un asile improvisé qui l'avait conduit là, précisément, à se retrouver un vingt-neuf décembre, seul, pilier de bar, le moral dans les chaussettes, à avaler pintes sur pintes pour faire tenter, par plus d'amertume encore, de faire passer le goût amer qu'il avait dans la bouche.
Bon, peut-être était-ce trop romancé, ou trop exagéré, mais dans sa tête, dans le chaos de ses pensées moroses, c'était ainsi que se présentait la situation, peut-être pire encore. Sans doute que l'alcool aidant, la présente conjoncture lui semblait un peu plus désespérée qu'elle ne l'était vraiment, mais tout de même.
A cette époque de l'année, généralement, il se trouvait en famille chez lui, en Norvège, entouré des siens, de sa famille, de ses amis, à faire la fête comme le type déchaîné, joyeux et festif qu'il était dans la vie de tous les jours. Jusqu'à ces derniers temps.
C'était vrai, il ne se reconnaissait plus. Qu'était devenu ce grand dadais, malicieux, déconneur, insouciant ? La sinistrose avait pris bien trop de place que nécessaire dans sa vie, mais c'était un fait, il n'arrivait pas vraiment à se ressaisir. Mais le voulait-il vraiment ? Au final, ne se complaisait-il pas dans son malheur, dans le rôle du beau-gosse éploré, qui avait besoin de beaucoup de réconfort ?
Accoudé au comptoir, il jeta un œil à sa gauche, puis à sa droite. Dingue. De ce côté-là, une jeune brunette semblait dans le même état d'esprit. Elle reposa bruyamment une choppe de ce qui semblait être de la bière — pas sûr, vu qu'il ne restait plus rien —, faisant trembler le bois sous son coude.
— Wow. J'aimerais pas être à la place de ce verre... Ne put-il s'empêcher de commenter, en toute innocence, compatissant à la misère de l'état dans lequel semblait être sa voisine, et qu'il partageait.

______________________________
Kyrre Sebastian Bjørnassen
Définition d'immature : mot qu'utilisent les gens chiants pour désigner les gens drôles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilda Griffiths



CAPITAINE SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

CAPITAINE SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 450
| AVATARS / CRÉDITS : Daisy Ridley
| SANG : Mes deux géniteurs sont sorciers, mais ma lignée n'est très certainement pas pure


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Use me and I'll use you | Kyrre Empty
MessageSujet: Re: Use me and I'll use you | Kyrre Use me and I'll use you | Kyrre EmptyDim 11 Nov 2018 - 21:59

«Wow. J'aimerais pas être à la place de ce verre...» Interloquée, la sorcière jeta un regard à son voisin de gauche, puis un à son verre vide, puis ramena encore son attention sur le jeune homme assis à ses côtés dont elle n’avait même pas remarqué la présence…et pourtant, il avait une gueule relativement remarquable. La jeune femme ne savais pas trop quoi répondre, elle qui avait pourtant une répartie plutôt aiguisée. Qu’y avait-il à répondre d’ailleurs? ‘T’inquiète je t’avalerais pas d’un trait comme ça’, ‘Autant pour moi j’préfère le goût de bière’, ‘Loin de moi l’intention de te plaquer durement sur le comptoir’, définitivement de mauvaises répliques. Essayait-il de l’aborder avec un humour maladroit ou tentait-il de lui faire comprendre qu’elle le dérangeait par sa rudesse et ses gestes bruyants? Wilda eut envie de se détourner simplement, sans un mot et d’ignorer cette tentative d’engager la conversation, mais sa décision de cesser de broyer du noir et de recommencer à s’amuser lui revint à l’esprit et la poussa à lui répondre. Après tout, il était jeune et même si sa blague n’était pas la plus réussite, il semblait avoir un sens de l’humour qui pourrait potentiellement la faire ricaner. Bouge-toi fille! « Ouais… j’aimerais pas vraiment que tu sois à sa place non plus… je l’affectionne particulièrement tu vois…» lui répondit-elle en lui offrant une expression faussement désolée, « mais encore plus quand il est plein! Monsieur s’il-vous-plait?! » ajouta-t-elle en faisant signe au barman qu’il ferait d’elle la femme la plus heureuse du bar s’il acceptait de remplir une troisième fois son pauvre verre. Celui-ci se traina les pieds vers elle et lui offrit magiquement ce qu’elle demandait, sans un sourire, ni même un mot. Définitivement l’ambiance était à son top au Chaudron baveur. « Beaucoup mieux » dit-elle en s’adressant à son voisin avant de prendre une longue gorgée et de laisser aller un bruyant soupir satisfait.

La brunette s’attarda alors au visage du jeune homme et à ses traits tirés qui lui rappelaient drôlement son reflet dans le miroir. Eh ben, c’était peut-être pour ça que sa blague ressemblait plus à une plainte qu’à un essaie à l’humour. Il était seul lui aussi. Seul entre Noël et Jour de l’an, à boire. Au Chaudron baveur… ça pouvait pas être la grande joie non plus. Étrangement heureuse de s’être trouvée un compagnon de soirée, la poursuiveuse engagea à son tour la conversation, en tentant elle aussi l’humour, bien qu’il fut un peu noir. « Oulah, le tiens n’a pas l’air de te combler… aller bois plus mon enfant » fit-elle en haussant comiquement les sourcils et en prenant sans gêne le verre du garçon pour le lever à la hauteur de son visage et l’inciter à avaler une gorgée, ou douze.

______________________________

HEART BROKEN I miss you and it's killing me... but I need to start living again

WILDA GRIFFITHS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrre Bjørnassen



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 359
| AVATARS / CRÉDITS : TOM WEBB, kelly.
| SANG : PUR (NORVÉGIEN).


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir, l'obscurité
| PATRONUS : Un Pivert
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Use me and I'll use you | Kyrre Empty
MessageSujet: Re: Use me and I'll use you | Kyrre Use me and I'll use you | Kyrre EmptyDim 17 Fév 2019 - 20:51

Visiblement, la jeune femme assise à côté avait autant de force dans les bras que dans le choix des mots qu'elle employait. Un instant surprit face à sa réplique bien sentie, et bien épicée, il rit franchement à sa tirade et sa petite mine triomphante, émettant entre ses dents un long sifflement impressionné tandis qu'il l'observait vider d'un bon tiers la nouvelle chope de bière que lui avait apporté quelques minutes plus tôt le barman.
Se concentrant sur la sienne, presque finie à son grand damne, il se dit en son for intérieur qu'il n'avait pas rit aussi sincèrement depuis bien trop longtemps. Autour de lui, les gens souriaient, semblaient compatissants, mais ce mélange de pitié et de commisération lui était devenu insupportable. La fille d'à côté, à bien y regarder, ne semblait pas savoir qui il était, et avait l'air d'être aussi miséreuse que lui.
Cela faisait du bien, il se sentait beaucoup moins seul, tout d'un coup. Et sur un pied d'égalité, pour une fois.
La sorcière d'à côté l'observait à la dérobée, et il en fit de même. Il se demanda quel âge pouvait-elle avoir, et pour quelles raisons se retrouvait-elle là, ce soir, toute seule, à vider verre sur verre.
Sans qu'il ne la vit faire, trop perdu dans ses pensées, elle s'était approchée et brandissait son propre verre à hauteur de ses yeux. Elle dit quelque chose mais, ayant perdu le fil, il n'entendit que son injonction à boire. Et bien, si c'était ce qu'elle voulait, ainsi soit-il !
Il siffla son verre d'un trait, et le reposa sur le comptoir, imitant son bruyant soupir satisfait.
— Un autre, s'il vous plait, apostropha-t-il le serveur, c'est sa tournée, il désigna sa compagne de soirée d'un signe de tête, et tourna le visage vers elle, tout sourire. Fallait qu'il boit, non ?
Il se concentra un peu plus sur la brunette. Bon, quel était son problème, à cette petite ? Mauvaise note ? Licenciement ? Rupture ? Perte ? Prédiction inquiétante ? Dépression sévère ? Il s'accouda au comptoir, et posa son menton dans la paume de sa main, en la scrutant avec attention, comme s'il tentait de lire dans sa tête.
— Alors, Il désigna le verre de la jeune femme d'un signe de la tête, c'est quoi ton excuse, à toi ?

______________________________
Kyrre Sebastian Bjørnassen
Définition d'immature : mot qu'utilisent les gens chiants pour désigner les gens drôles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilda Griffiths



CAPITAINE SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

CAPITAINE SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 450
| AVATARS / CRÉDITS : Daisy Ridley
| SANG : Mes deux géniteurs sont sorciers, mais ma lignée n'est très certainement pas pure


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Use me and I'll use you | Kyrre Empty
MessageSujet: Re: Use me and I'll use you | Kyrre Use me and I'll use you | Kyrre EmptyLun 4 Mar 2019 - 21:43

Le rire franc de son voisin de tabouret la gagna et les commissures de ses lèvres s’étirèrent alors même qu’elles étaient appuyées contre le verre froid de sa choppe. Joueuse, elle agita la main mimiquant un artiste qui s’incline à la fin d’une impressionnante prestation, en l’espèce, la longue gorgée qu’elle venait de prendre. La jeune sorcière ne fut on ne peut plus ravie lorsque son camarade empoigna le buck qu’elle lui paradait sous le nez et le vida d’un trait : en voilà un qui était sur la même longueur d’ondes qu’elle, merveilleux. « Beau travail », commente-t-elle sur le ton de la discussion en ayant l’étrange impression d’être gagnée par une bonne humeur sincère. Le genre d’humeur qui se faisait rare ces dernier temps. Quoiqu’à bien y penser, ce n’était peut-être que le sournois effet des trois pintes qu’elle venait de s’enfiler.
C’est alors que son nouvel ami de dépression intervint d’une manière brillante : il indiqua sans ciller que Wilda assumerait la prochaine tournée, et le serveur, évidemment, ne chercha même pas à confirmer s’il y avait consentement à la délégation. La serdaigle aurait pu s’indigner, ou encore s’outrée qu’un étranger lui refile son bill, mais était la femme qu’elle était, elle pouffa de rire et hoqueta, manquant s’étouffer avec une gorgée qu’elle n’avait pas terminé d’avaler. Wow. Quel homme. Primo, c’était une blague excellente. Deuzio, c’était rafraichissant de voir, qu’en 1977, on pouvait sortir des conceptions sociales sexistes et réductrices et voulaient que les hommes pourvoyaient aux besoins des femmes. Elle passa rapidement le doigt sous ses yeux pour y essuyer une larme d’hilarité et repris tranquillement contenance alors qu’il l’interrogeait à présent.

Ses motivations à boire seule dans un bar miteux? Oublier le fait qu’elle a été suffisamment imbécile pour tomber amoureuse d’un homme de quatre ans son aîné, et pour ne lui avoir jamais avoué son âge puisqu’ils s’étaient rencontrés dans un bar alors qu’elle était encore mineure et que, soyons francs, elle n’avait jamais pensé qu’ils développeraient une réelle chimie. Que c’était en faits Evan Rosier qui avait vendu le pot aux roses à son amoureux, lors d’une bien agréable rencontre fortuites dans les loges de la finale de la Coupe du Monde de Quidditch. Qu’Evan Rosier avait été son premier, et, qu’étant une vile personne, il s’était fait un grand plaisir de tout déballer de leur passé à Evan Talbott, l’homme de sa vie. Bref, disons que ce ne fut pas l’annonce qu’elle avait imaginé et qu’elle à passer la fin du match à pleurer comme une Madeleine et à supplier son beau de pardonner son innocence.

« Attend, es-tu entrain d’insinuer que nous ne sommes pas ici à s’enfiler des chopes pour l’amour que nous portons à ces bières de qualité supérieure? » fit-elle à la blague alors que sa bouche s’ouvrir en un ‘o’ faussement surpris. Wilda prit une autre gorgée et se mis à scruter le visage de son compagnon. Ses traits lui étaient familiers, mais pourtant elle était certaine de ne pas le connaître. Ce n’était pas la joie dans sa cours non plus, cheers to that. « Bah, honnêtement, c’est une triste histoire qui n’est pas particulièrement brillante…donne-moi encore deux bières et je te raconterai peut-être mon manque de jugement…» continua-t-elle d’un ton plus sérieux avant de terminer la reste de sa troisième bière. « D'ailleurs, moi c'est Wilda, Wilda Griffiths » se présenta-t-elle alors qu'elle se rappela qu'ils n'avaient pas échangés leurs noms. « Et toi, c’est quoi ton excuse? À moins que tu sois ici pour le houblon…» termina-t-elle en faisant signe au serveur de lui en amener un autre.

______________________________

HEART BROKEN I miss you and it's killing me... but I need to start living again

WILDA GRIFFITHS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrre Bjørnassen



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 359
| AVATARS / CRÉDITS : TOM WEBB, kelly.
| SANG : PUR (NORVÉGIEN).


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le noir, l'obscurité
| PATRONUS : Un Pivert
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Use me and I'll use you | Kyrre Empty
MessageSujet: Re: Use me and I'll use you | Kyrre Use me and I'll use you | Kyrre EmptyJeu 14 Mar 2019 - 10:41

Au moins ne se vexa-t-elle pas, et ne refusa pas non plus de lui payer un verre. Kyrre avait sorti sa boutade pour l’amusement, mais il ne crachait pas non plus sur une conso gratuite — les gallions se faisaient rares ces temps-ci, et son compte à Gringott’s fondait à la même vitesse que sa réputation…
Pour autant, il ne comptait pas laisser la demoiselle sur le carreau et entendait bien honorer sa dette plus tard dans la soirée, en lui renvoyant l’ascenseur. S’il était suffisamment sobre pour s’en rappeler, bien sûr. Il leva son verre à l’attention de sa bienfaitrice, comme pour porter un toast.
— A nos malheurs ! Trinqua-t-il, en réduisant d’un bon tiers sa chope. C’était pas très joyeux, mais très bien résumé. Et, considérant son verre qui descendait très vite, tout en essuyant la mousse de la bière qui s’accumulait au-dessus de sa bouche, il s’aperçu très vite qu’à ce rythme-là, ils finiraient aux shots incessamment sous peu.
Ragaillardi par le liquide chaud qui coulait dans sa gorge et se répandait doucement dans son corps, il écouta sa voisine de comptoir se lancer dans un semblant de justification sur ses motivations à boire.
— Je ne mettrais jamais en doute, ni l’amour que nous portons à la boisson, ni la qualité optimale de ces grands crus ! S’entendit-il répondre, feintant l’outrage, une main sur le cœur à la façon des patriotes. Puis il rit, et descendit sa chope de plus belle. La jeune femme ne semblait pas encore tout à fait prête à s’épancher et, pour rire et détendre l’atmosphère qui s’était assombrie quelque peu — le voile dans ses yeux n’était pas passé inaperçu à ceux de Kyrre —, il la prit au mot. Hélant de sa voix grave et à l’accent du nord le serveur derrière le comptoir, qui regardait nos deux protagonistes d’un air affligé, il fit signe de leur resservir la même chose.
— C’est marrant, je m’y connais très bien en matière de manque de jugement, je pourrais peut-être te filer des conseils ? Tu sais, du genre de ceux qu’il faut absolument pas suivre ! Disons que ces derniers temps, il n’avait pas particulièrement brillé par sa chance phénoménale, ou par les décisions très raisonnables qu’il avait prises. La jeune femme se présenta, et il lui sourit, tendant sa main. Enchanté, Wilda Griffiths, moi c’est Kyrre, fit-il simplement, l’œil malicieux et pétillant, peu désireux de lui révéler son patronyme et courir le risque qu’elle le reconnaisse. Plus que la peur de tomber sur une fan hystérique — oui, les chevilles du Norvégien ne dégonflaient pas, malgré sa côte de popularité en baisse —, il ne souhaitait pas qu’on l’identifie, encore, comme le-sorcier-qui-avait-fait-perdre-la-Norvège… Mon excuse, mon excuse, fit-il en faisant tourner le liquide dans sa chope, pour gagner du temps. Tu sais quoi ? Faisons un deal : tu me racontes ta triste histoire, et je te raconte la mien… Attends ! Oh merde, Kyrre fut frappé d’une révélation, qui le laissa sans voix un instant. Une chape de plomb avait coulé au fond de son estomac, tandis qu’il observait avec des yeux bien ronds Wilda, assise à côté de lui. Attends, Griffiths comme dans… Glynnis Griffiths ?
Pour le coup, il faillit tomber de son tabouret. Par le trône d’Odin, on lui envoyait enfin un signe !

______________________________
Kyrre Sebastian Bjørnassen
Définition d'immature : mot qu'utilisent les gens chiants pour désigner les gens drôles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilda Griffiths



CAPITAINE SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

CAPITAINE SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 450
| AVATARS / CRÉDITS : Daisy Ridley
| SANG : Mes deux géniteurs sont sorciers, mais ma lignée n'est très certainement pas pure


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Use me and I'll use you | Kyrre Empty
MessageSujet: Re: Use me and I'll use you | Kyrre Use me and I'll use you | Kyrre EmptyMer 27 Mar 2019 - 1:13

« À nos malheurs » répéta-t-elle en rigolant un peu tellement les mots étaient justes. Malgré ces dits malheurs, cette soirée en serait probablement une belle, vu l’humour et l’amabilité de son compagnon. Elle rit de plus belle – d’un rire franc – lorsqu’il embarqua dans son théâtre et mima ses gestes en portant sa toute nouvelle chope à sa bouche, non sans sentir le début des effets des litres d’alcool qu’elle venait d’ingurgiter. « Je sens qu’ensemble on pourra faire de grandes choses » acquiesça-t-elle lorsqu’il lui proposa de s’échanger leurs ‘à-ne-surtout-pas-faires’. Malgré son léger dynamiste et ses blagues, Wilda détectait le même genre d’émotions chez lui que chez elle et elle se senti aussitôt compatissante envers lui.

La serdaigle lui rendit sa poignée de main, très fermement, telle que sa mère lui avait bien appris. Kyrre…Kyrre…Kyrre, mmhh ce non lui disait quelque chose, et seul son esprit embrumé l’empêchait de faire le lien clair entre ce prénom peu commun et l’équipe nationale de la Norvège. Le prénommer Kyrre se mit ensuite à babiller une série de mots comme elle-même savait si bien le faire, passant du scrout au dragon et lui faisant perdre sa quête. Il ne lui donna même pas le temps de s’insurger et de protester contre sa proposition qu’il la grilla et se mis en mode fanboy de Glynnis Griffiths. Un sourire s’étira sur les lèvres de la poursuiveuse : elle ne pouvait pas lui en vouloir, sa mère était une joueuse impressionnante, une femme impressionnante, et si ce n’avait été de son désir de se distinguer d’elle, Wilda aurait sans doute orienté sa carrière vers le poste d’attrapeur.

« Ouais, comme dans la seule et unique attrapeuse étoile des Harpies qui a fait remporter la victoire à son équipe après le plus long match de l’histoire du Quidditch... sept jours sur un balai, c’est pas rien » lui répondit-elle en chantant les louanges de sa mère d’un ton mi-las, mi-malicieux. « Si tu veux je te signe un autographe par proxy, c’est ma génitrice elle me donne son consentement promis» termina-t-elle à la blague en trinquant encore. « Mec, faut que tu respires, à ce rythme tes yeux deviendront aussi gros que des vifs d’or ! » s’exclama-t-elle, amusée par l’expression abasourdie de compagnon de soirée, il devait vraiment être un grand fan de Quidditch pour réagir ainsi, surtout que Glynnis ne jouait plus depuis maintenant six ans. Une idée lui vint soudainement en tête, une idée qui recollerait peut-être un sourire sur le visage de son nouvel ami et qui l’empêcherait de passer en premier. « Ok, j’ai un deal à te faire, tu me racontes ta pauvre histoire et si ça m’émeut, et que ça me convainc que t’es pas un mec dangereux, je demanderai à maman si elle veut un invité de plus au souper ce vendredi » lui proposa-t-elle avec un clin d’œil. C’est dire qu’elle s’envenait réchauffée pour inviter ainsi un inconnu à sa demeure, pour rencontrer sa mère, alors qu’elle-même n’était pas fan des groupies ou de promouvoir d’une quelconque manière la popularité de sa famille.

Code:
définition de réchauffée :  la locution être chaud sert à décrire une personne ivre, qui a bu trop d’alcool. Ainsi être réchauffé n'est pas être saoul, mais devenir affecté par l'alcool.

______________________________

HEART BROKEN I miss you and it's killing me... but I need to start living again

WILDA GRIFFITHS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




Use me and I'll use you | Kyrre Empty
MessageSujet: Re: Use me and I'll use you | Kyrre Use me and I'll use you | Kyrre Empty

Revenir en haut Aller en bas

Use me and I'll use you | Kyrre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres
 :: Le chemin de traverse :: 
Le chaudron baveur
-