GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Retrouvez l'édition d'août de la Gazette des sorciers !
-52%
Le deal à ne pas rater :
-52% sur l’outil de toilettage pour chiens FURMINATOR PREMIUM
23.89 € 49.99 €
Voir le deal

Partagez

Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Professeur Greengrass

Professeur Greengrass


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 95
| AVATARS / CRÉDITS : Chris Hemsworth - Bazzart
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui avec la maladie de son père
| PATRONUS : Un raton-laveur
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John || Empty
MessageSujet: Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John || Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John || EmptyJeu 15 Nov 2018 - 12:03

Orion Greengrass et John Dawlish se connaissaient depuis de très nombreuses années. A Poudlard, ils étaient devenus amis, le premier voyant le second comme un grand frère : drôle, inventif dans ce qui était des bêtises, courageux… Bref, John avait été un exemple pour le jeune Gryffondor qu’était, à l’époque, le professeur d’arithmancie. Il l’avait pris sous son aile et lui avait même transmis son empire des copies et devoirs qu’ils vendaient ensemble aux élèves n’ayant pas très envie de travailler, ou n’était simplement pas assez doués pour récolter de bonnes notes… Malheureusement, la vie ayant passé, les études étant arrivées, la maturité aussi, les deux grands amis s’étaient perdus de vue. Orion avait étudié la divination par les chiffres, faisant à côté de nombreux petits boulots comme serveur ou encore plongeur dans des bars, la nuit, pour enfin pouvoir avoir un métier stable à vingt-quatre ans en devenant professeur à Poudlard grâce à Albus Dumbledore, à qui il devait donc beaucoup. Grâce à son poste, il pouvait s’occuper de son père de manière acceptable. I lui avait pris un petit appartement à Pré-Au-Lard et faisait de nombreux allers-retours dans la journée et le soir entre le château et ce fameux petit appartement. Orion avait l’esprit plus tranquille, il pouvait y aller pratiquement quand il voulait et était toujours présent la nuit.
Alors que cela faisait des années qu’ils ne s’étaient plus vu, Orion et John s’étaient croisés à la sortie du bureau d’une collègue du professeur, Soyle Hoover. Elle et Greengrass avait passé un moment à discuter de choses et d’autres, notamment des problèmes de santé du père d’Orion, et, en sortant du bureau de la rouquine, John attendait là. Le regard qu’il lui avait lancé avait paru très étrange à Orion, mais il n’y avait pas vraiment fait attention et avait été très étonné de recevoir, quelques jours plus tard, un hibou de la part de cet ancien ami lui donnant rendez-vous dans un pub. Après avoir quelque peu hésité, Orion avait accepté. Après tout, il appréciait tellement John, enfant qu’il avait hâte de le revoir après tout ce temps, de savoir ce qu’il était devenu, ce qu’il faisait dans la vie, ou même quel était sa relation avec Soyle, par exemple…
Orion était donc arrivé à l’heure au lieu de rendez-vous. Il avait commandé une bière et s’était installé dans un coin tranquille, un peu reculé du bar. Il dégustait tranquillement l’alcool, scrutant la porte d’entrée, attendant que John arrive avec un peu d’impatience. Lorsque le brun entra, Orion se leva, comme par réflexe, et lui fit un léger signe pour qu’il sache où il était. Avec un sourire franc, le jeune Greengrass tendit la main à son ancien ami pour la lui serrer en disant "Salut, John. Ça faisait un bail !". Au moins dix ans, au final. Peut-être même plus. Ils ne s’étaient pas revus depuis que Dawlish, l’aîné des deux, était parti faire ses études, après Poudlard. Orion ne pouvait dissimuler le plaisir qu’il avait de le revoir…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
John Dawlish

John Dawlish


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 183
| AVATARS / CRÉDITS : John Mayer les enfants
| SANG : Mélangé


Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John || Empty
MessageSujet: Re: Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John || Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John || EmptyJeu 15 Nov 2018 - 22:38

CRACK! John apparut sur le trottoir juste en face du Chaudron Baveur. Il faisait sombre, mais à la lumière des lampadaires, on pouvait distinguer qu’il était nerveux, ou était-il énervé? Ses mains se refermaient en poings, s’ouvraient, puis se refermaient encore, signe clair qu’il n’avait pas l’esprit tranquille. Environ une semaine plus tôt, l’aurore avait été invité – ou plutôt convoqué – à Poudlard pour y représenter la profession lors d’une journée carrière. Il fut loin d’être enchanté de la décision de son supérieur – qu’il suspectait d’ailleurs de l’avoir prise pour se foutre de sa gueule – mais il s’était retenu de toutes protestations. Au lieu de cela, il avait pris la route pour l’école de sorcellerie d’un pas léger, après avoir écrit à la jolie professeur d’études moldues pour lui proposer de prendre le thé dans son bureau à l’issue d’une journée bruyante passée en compagnie de gamins baveux. John ne pouvait pas expliquer avec précision la relation qu’il partageait avec Soyle Hoover, mais il était clair qu’il était habité de l’envie de la voir à tout moment. La seule pensée de son brillant sourire lui donnait envie de relever les coins de sa bouche niaisement, et sa douce voix l’enivrait et l’apaisait à tout coup. C’est dire que depuis qu’il l’avait sauvé en la coinçant sous sa cape d’invisibilité lors d’un chaud soir d’aout, elle était passée d’amie à bonne amie. Une bonne amie pour qui il brûlait d’envie de goûter à ses lèvres. Il lui devenait de plus en plus difficile de passer un moment en sa compagnie sans laisse libre cours à ses envies, mais il n’arrivait pas à se résigner à le faire. La Professeure était bien trop bonne et gentille pour lui. Il la respectait trop pour s’adonner aux plaisirs de la chaire avec elle et puis, de toute manière, il n’y avait aucune chance pour qu’elle veule d’un homme grognon comme lui, pas vrai?

John Dawlish se mentait à lui-même. La rousse n’était pas une ‘bonne amie’, elle était la femme dont il se sentait tomber amoureux. Ça l’effrayait. Il n’avait jamais souhaité être amoureux, voire être en couple. Il s’était dit que ça lui passerait, mais plus leurs rencontres se multipliaient, plus il s’enfonçait. Sa défense – ou sa protection - était de se dire que Soyle le voyait d’une manière strictement amicale. Cependant, bien que le sorcier ne soit pas un expert des relations sentimentales, une partie de lui savait pertinemment que leur attirance était partagée. La Professeure se faisait de plus en plus insistante, audacieuse. Malgré tout, John s’obstinait.

Cette fameuse soirée, celle suite à la journée carrière, avait tout changée. En effet, alors qu’il s’aventurait dans les sombres couloirs du château pour visiter sa belle, il était tombé face à face avec un vieil ami, Orion Greengass, professeur également. Si les circonstances avaient été différentes, il aurait été sincèrement heureux de le revoir, ce gamin vaillant au bon cœur qu’il avait couvert lors de son parcours scolaire. Cependant il n’était plus un gamin, mais un homme grand, blond et musclé, au sourire ravageur. Bel étalon qu’il croisa sur le pas de la porte de Soyle, d’où il sortait, alors que lui entrait. Aussitôt, il s’était raidit et avait compris que ses hésitations et sa froideur avait brûlé la patience de la rouquine qui se laissait à présent charmé par un autre homme.

C’est ainsi qu’il passa une semaine de merde, enfonçant son point à deux reprise dans le mur de son salon – à défaut de le fracasser contre le nez de Greengass – ignora la lettre de sa rousse et se terra dans une humeur encore plus sombre et colérique qu’à l’habitude. À bout de nerf et après avoir effectué environ 12 000 pas dans son salon, il se décida d’écrire à son rival blond pour mettre les points sur les i : soit lui demander l’état de sa relation avec Soyle, ou lui balancer ses phalanges sur la gueule, au choix. C’est le poing droit serré, les épaules tendues et la mâchoire crispée qu’il poussa la porte du bar et se dirigea vers son vieil ami. Lorsque celui-ci se leva en grande pompe pour venir l’accueillir chaleureusement, John ne put s’empêcher de se détendre un peu : outre sa proximité avec Hoover, il affectionnait particulièrement Orion et il était bien fier de voir que son protégé semblait être devenu un homme accompli. Il serra donc sa main sans tenter d’adopter une poigne dominante et esquissa un sourire franc, malgré ses yeux qui lançaient toujours des poignards. « Ça fait une éternité vous voulez dire, Professeur Greengass, je ne me rappelle que d’un gamin imberbe! » lui répondit-il humoristiquement, tout en prenant plaisir à lui rappeler qu’il était bien plus vieux que lui et que, logiquement, il était un meilleur partie pour Soyle. Il prit place et commanda une bière, de laquelle il prit une longue gorgée dès qu’elle fut déposée devant lui. Il se mis à fixer le blondinet sans rien dire, trop occuper à ne pas commencer cette discussion en lui lançant au visage la question qui lui brûlait les lèvres – couches-tu avec ma rouquine? (qui serait suivi d’une coup de poing dépendamment de la réponse – laquelle serait mal avenue pour ponctuer le début de leurs retrouvailles. Il laissa donc perdurer un silence de plomb, incapable de poser quelle question que ce soit, les lèvres pincées en un sourire trop forcé. « Elle est bonne cette rousse » déclara-t-il en pointant sa choppe de bière, avant de s’assombrir en relevant le sens que cette phrase pourrait prendre s’il n’avait pas une bière rousse entre les mains.
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Greengrass

Professeur Greengrass


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 95
| AVATARS / CRÉDITS : Chris Hemsworth - Bazzart
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui avec la maladie de son père
| PATRONUS : Un raton-laveur
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John || Empty
MessageSujet: Re: Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John || Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John || EmptySam 17 Nov 2018 - 14:54

Orion fut très heureux de serrer de nouveau la main de son ancien camarade de Gryffondor ainsi que de voir un sourire franc orner ses lèvres, mais il voyait bien que son regard ne correspondait pas vraiment à ce dernier. Pourtant, il ne dit rien, pensant que ça n’avait surement rien à avoir avec lui avec leurs retrouvailles, car après tout pourquoi ne serait-il pas heureux de revoir son petit protégé ? La réflexion de John le fit rire doucement. Se faire appeler professeur par lui était étrange, mais il évoqua ensuite le gamin imberbe qu’il était qui rendit les choses beaucoup moins scolaire. « J’ai bien changé ! » répondit Orion en riant, avant de regarder exagérément son ami de haut en bas. « Personnellement je me souviens d’un vendeur de copies, roublard et malin ! » déclara-t-il en se remémorant les bons souvenirs qui allaient avec cette phrase : les échanges de mornilles et de devoir dans un coin reculé du parc du château, ou dans des couloirs sombres et très peu empruntés. Il fallait sans cesse faire attention à qui nous demandait des petits services, s’ils étaient ou non préfets, mais aussi s’ils ne donnaient pas d’informations aux professeurs pour des points de maison… Bref, ils étaient presque des professionnels de l’espionnage et de la contrebande. Jamais ils ne s’étaient fait avoir, et ils en avaient toujours été très fiers. Maintenant, Orion utilisait son savoir-faire dans son travail, puisqu’il connaissait les petites manigances et les planques pour ce genre de trafics, ce qui rendait plus que facile l’enquête pour attraper les petits malins qui lui ressemblaient finalement beaucoup. « Il est loin, notre petit commerce » souffla le professeur en regardant avec un air nostalgique son ami.
Une fois la bière servie, Orion en bu une longue gorgée avec délectation. John le regarda ensuite sans rien dire pendant un long moment, ce qui étonna quelque peu le génie des chiffres, qui le regardait aussi en silence du coup. Il détaillait son visage, qui avait pris quelques rides, mais qui était resté presque le même. Tout avait changé : leur âge, leur vie, leur occupation surement même leur projet… Pourraient-ils de nouveau s’entendre ? Orion n’en doutait pas. Après tout, lui était resté le même, malgré les années, gardant son âme d’enfant, même s’il la cachait souvent au fond de lui-même. Et John Dawlish, alors ? Avait-il perdu l’enfant qu’il avait été ? Etait-il encore ce bout en train drôle et inventif qu’avait tant apprécié le jeune Greengrass ? Ou était-il devenu un vieux con, comme ceux de qui ils se moquaient étant petits ? Le jeune professeur espérait sincèrement que non. « Je préfère les brunes, personnellement » avoua alors Orion lorsque son ancien ami parla de la bière. « Mais en effet, elle n’est pas mauvaise » rajouta-t-il avec un sourire. Il en bu une nouvelle gorgée avant de reposer sa choppe. « C’est fou comme le monde est petit ! Qui aurait cru que l’on se serait retrouvé à Poudlard ? » demanda-t-il en riant presque.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
John Dawlish

John Dawlish


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 183
| AVATARS / CRÉDITS : John Mayer les enfants
| SANG : Mélangé


Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John || Empty
MessageSujet: Re: Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John || Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John || EmptyVen 23 Nov 2018 - 16:11

Il était loin leur petit commerce, c’était vrai. Il avait tant vieillit, s’était enfin sortit de la pauvreté avec un job respectable et suffisamment risqué pour le garder en haleine. Flora était enfin devenue indépendante, pour le meilleur et pour le pire…bref, les petites opérations peu légales n’étaient plus nécessaires, même si elles étaient parfois manquées. « Je suis encore malin » marmonna-t-il dans sa barbe sans retenir un léger sourire. Lorsqu’Orion lui avoua préférer les brunes, l’auror s’étouffa avec la bière qu’il venait de porter à ses lèvres. Alors comme ça Greengass préférait les brunes! Il prenait Soyle pour quoi? Un jouet de passage? Son regard se rembruni et sa main gauche, posé sur sa cuisse, se ferma en un poing. Il dû se forcer à raisonner logiquement et à se rappeler que cet aveu visait les bières et non les femmes et qu’il était entrain de devenir fou. Soyle Hoover le rendait fou. Elle hantait ses pensées et motivait bien trop de ses décisions. Et maintenant, elle lui causait des nuits d’insomnie, passée à se ressasser la possibilité que sa rouquine, à qui il n’avait jamais rien avoué et très peu démontré, puisse recevoir de la visite dans sa couchette et dans son cœur. En faits, c’était le grand blondinet assis devant lui qui avait déclenché ce tourbillon d’émotions et d’angoisse, que John n’arrivait pas à bien gérer.

« C’est vrai que je n’aurais pas pensé remettre un jour les pieds à Poudlard…» lui répondit-il en se rappelant cette journée à bavarder avec des mômes sur le métier d’auror, jugeant sans vergogne les petits mecs qui ne semblaient s’intéresser à cette profession que pour l’effet qu’elle leur donnait aux yeux des filles. Puis finalement, et à bout de nerfs et de patience, il se lança à poser la question qui le titillaient depuis plusieurs jours maintenant. Au diable les bonnes manières, s’il n’éludait pas ce mystère il allait se jeter par terre et frapper à répétition son crâne contre le sol. Presque. « Encore moins t’y croiser dans de telles circonstances…» continua-t-elle en enfonçant ses pupilles dans les siennes, alors qu'un ami désinteressé aurait appuyé ces dires d'un clin d'oeil entendu. « Alors toi et Hoover hein!? » cracha dans une nouvelle tentative de faire de l’humour, une tentative lamentablement échouée. Ses yeux lançaient des poignards et il n’en manquait pas beaucoup pour que ses dents soient découvertes tel un chien ayant la rage. De plus, un étrange sentiment de culpabilité s’empara de lui lorsqu’il entendit la dureté avec laquelle il avait désigné la professeure d’études moldues et il ne pu s’empêcher de se reprendre. « Je veux dire Soyle…» murmura-t-il en baissant le regard su sa pinte de rousse.
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Greengrass

Professeur Greengrass


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 95
| AVATARS / CRÉDITS : Chris Hemsworth - Bazzart
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui avec la maladie de son père
| PATRONUS : Un raton-laveur
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John || Empty
MessageSujet: Re: Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John || Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John || EmptyLun 10 Déc 2018 - 14:56

Orion lâcha un petit rire quand John marmonna être encore malin. "Ça, j'attends que tu me le prouves !" ajouta-t-il en souriant. Le professeur d'arithmancie était quelqu'un qui aimait beaucoup taquiner ses amis, et comme ils fonctionnaient comme ça lorsqu'ils étaient enfants, il pensait que c'était une bonne chose à faire pour tenter de renouer les liens, tisser une nouvelle complicité... Orion avait toujours adoré et admiré John. Il était drôle, gentil, inventif, roublard... Tout ce qu'il avait toujours rêvé d'être quand il était gamin.
"Et moi donc !" dit le blondinet en buvant une grande gorgée de sa boissons. "Si on m'avait dit que je deviendrait professeur, d'arithmancie en plus, je n'y aurais jamais cru !" expliqua Orion en riant. Le jeune homme n'avait jamais eu pour rêve d'embrasser la carrière de professeur, déjà parce qu'il rêvait plutôt de partir faire le tour du monde en bateau, mais aussi et surtout parce qu'il pensait ne pas avoir assez de patience ou encore de pédagogie pour gérer des adolescents chiants, indisciplinés et crétins. Heureusement, tous les élèves n'étaient pas comme lui à l'époque, ce qui était une chance pour eux car il n'aurait pas été un professeur gentil et bienveillant si cela avait été le cas.
Soudain, John dit quelque chose d’incroyable. Alors toi et Hoover hein!? Orion recracha la gorgée de bière qu'il avait dans la bouche l'instant d'avant et releva des yeux ronds de surprise vers lui. "Pardon ?!" dit-il bêtement avant que l'information n'arrive enfin au cerveau. Le blond éclata alors franchement de rire à gorge déployée. "Tu.. Tu penses que... Oh bon sang, par Merlin !" arriva-t-il à articuler entre deux grands éclats de rire. Orion secoua doucement la tête en se calmant peu à peu, réussissant à cesser de rire. Il regarda quelques secondes John sans rien dire, essayant de ne pas rire de nouveau. "Soyle et moi, on est amis" dit distinctement Orion. "Ce soir là, elle s'inquiétait pour moi par rapport à un truc, et on a longuement discuté dans son bureau, c'est tout" expliqua-t-il en souriant. Il se pencha ensuite vers son vieil ami. "Toi par contre, tu ne me dis pas tout... Tu l’appelles Soyle, hein ?" demanda-t-il avec un petit clin d’œil. Orion était le genre de personne très observatrice qui réussissait aisément à lire les émotions des gens sur leur visage, et là, John était clairement gêné.
Revenir en haut Aller en bas
John Dawlish

John Dawlish


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 183
| AVATARS / CRÉDITS : John Mayer les enfants
| SANG : Mélangé


Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John || Empty
MessageSujet: Re: Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John || Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John || EmptyLun 7 Jan 2019 - 2:09

Le cœur battant à tout rompre, John tentait de se rappeler d’inspirer, et d’expirer, longuement, le plus calmement possible. Le pauvre, il ne comprenait rien à ce qui se passait en son for intérieur. Oh évidemment, il savait qu’il était énervé, énervé comme rarement, mais il n’arrivait pas à comprendre comment une femme pouvait être la source de cette étrange colère. D’ailleurs, était-ce réellement de la colère ou cela ressemblait-il plus à de la jalousie? Mais pour être jaloux, il fallait d’abord être amoureux non? Ou du moins, profondément attaché? L’auror n’avait ressenti, auparavant, que de l’indifférence pour les femmes qu’il rencontrait. Le feu qui brûlait dans son ventre lui pointait l’évidence : Soyle Hoover n’était pas n’importe quelle femme. D’une manière ou d’une autre, son doux sourire avait réussi à voler son cœur. Il devait maintenant se l’avouer, ce qui n’était pas chose facile lorsqu’on s’appelait John Dawlish. Dans l’appréhension de la réponse de son vieil ami, sa main gauche se serrait avec tant de force contre le rebord de la table que ses jointures commençaient à blanchir. Il l’observa recracher sa gorgée et s’indigner avec entrain, sans pourtant comprendre la teneur exacte de cette réponse. Néanmoins, sa prise se détendit un peu, il n’aurait pas supporté une réponse salace de sa part. « Amis…» reprit-il en fronçant les sourcils, incrédule. L’auror ne pourrait affirmer ne pas croire en l’amitié homme-femme : sa plus proche amie était de sexe opposé. Cependant, l’amitié avec une femme aussi belle, intelligente et douce de Soyle ne pouvait être platonique, pas vrai? Était-ce un cas d’amitié ‘’plus plus’’, qu’est-ce qu’Orion essayait de lui dire? ‘’On a longuement discuté dans son bureau’’. Merlin pouvait-il s’exprimer plus clairement? Il essayait de lui dire quoi ou juste? Le sorcier avait du mal à se convaincre que c’était si simple, qu’Orion et Soyle n’avaient jamais fourniqué et ne fourniqueraient jamais. Avant qu’il ne puisse investiguer quoique ce soit, ce fut autour du blondinet d’émettre des suppositions sur la nature de sa relation avec la professeure. En moins de temps qu’il en faut pour dire ‘Quidditch’, le visage de l’auror vira au cramoisie et il s’étouffa avec sa salive. « Eeeh…c’est son prénom, non? » tenta-t-il désespérément. « Ça doit être parce que t’es un môme, mais Soyle et moi on a toujours été ami…depuis Poudlard quoi » continua-t-il en espérant berner son interlocuteur pour ainsi s’éviter de devoir affirmer tout haut ce que son cœur essayait désespérément de lui faire comprendre. Incroyablement inconfortable, il prit une longue gorgé de bière pour camoufler son malaise. « Quand tu dis que vous êtes amis…tu veux dire quoi? Je veux dire…être seulement ami avec une femme aussi jolie et brillante que Soyle c’est impensable…elle est tout simplement wow! » ne put-il s’empêcher de demander sans réaliser qu’il se frappait un cognard sur le pied, lui qui venait d’affirmer qu’il était simplement ami avec la rousse. Son visage était à présent si rouge qu’on aurait pu croire que l’homme allait faire un malaise.
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Greengrass

Professeur Greengrass


PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 95
| AVATARS / CRÉDITS : Chris Hemsworth - Bazzart
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui avec la maladie de son père
| PATRONUS : Un raton-laveur
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John || Empty
MessageSujet: Re: Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John || Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John || EmptyJeu 21 Fév 2019 - 10:33

John Dawlish rougissait, ce qui faisait beaucoup rire Orion, qui n’était pas habitué à voir son ancien ami comme ça. Le brun semblait bien plus proche de la jolie rousse qu’il ne voulait bien le laisser paraître. Il répéta le mot amis, comme si c’était incroyable, comme si c’était impossible à entendre. Le blondinet hocha la tête en souriant. Son ancien ami prétexta ensuite que Soyle était son prénom et donc que, oui, c’était normal de l’appeler comme ça. « Quand on ne connait pas très bien les gens on les appelle par leur nom de famille » dit Orion en souriant. Le brun ajouta ensuite qu’il avait toujours été ami avec la professeure d’étude des moldus, depuis Poudlard. « Déjà, je ne suis plus un môme, et ensuite je me souviens vaguement de quelque chose autre vous, mais pas au point de dire amis » dit-il en se frottant le menton, cherchant dans ses souvenirs quelque chose du goût d’une amitié entre les deux. Les souvenirs de son enfance, ainsi que de son adolescence, étaient parfois flous, sans qu’il ne comprenne réellement pourquoi, donc il était difficile pour lui de se souvenir de petits détails, seuls les grands moments restaient gravés dans sa mémoire. « Je ne m’en souviens pas, mais si tu le dis… » souffla-t-il en reprenant une gorgée de sa bière.
L’auror décida de revenir sur l’amitié qui existait entre Soyle et Orion, étant visiblement perturbé par la nature de celle-ci. Un grand sourire étira les lèvres du professeur d’arithmancie. « C’est vrai que Soyle est une femme exceptionnelle » déclara-t-il en guettant la réaction de son ami. Orion était assez observateur, et sentait les choses. Et là, il sentait clairement que John était jaloux, même s’il essayait de le dissimuler, sans y parvenir évidemment. « Sauf que je suis bien seulement ami avec cette ravissante rousse » souffla-t-il enfin, faisant éclater la bulle de suspens qu’il avait créé. Il s’enfonça dans son fauteuil avec un grand sourire. « Elle est certainement absolument géniale, mais je ne peux rien envisager de plus qu’une amitié avec elle. C’est un peu comme une grande sœur pour moi, ou comme la mère que je n’ai plus… » déclara-t-il d’une petite voix, regardant l’intérieur de sa chope de bière avec nostalgie, avant de se reprendre. Orion avait perdu sa mère très jeune, elle était morte en couche et le bébé aussi. Depuis, il cherchait un modèle féminin constamment, voulant retrouver la douceur et la tendresse d’une mère. Et il avait retrouvé tout ça, en Soyle Hoover. « Je ne suis pas un concurrent, ne t’en fais pas » dit Orion à John avec un clin d’œil.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John || Empty
MessageSujet: Re: Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John || Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John || Empty

Revenir en haut Aller en bas

Avec Soyle ?! Jamais de la vie ! || John ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UPTOBOX] The Reunion [DVDRiP]
» [UploadHero] John Rambo [DVDRiP]
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1977-1978
-