GRYFFONDOR : 195 pts | POUFSOUFFLE : 87 pts | SERDAIGLE : 236 pts | SERPENTARD : 245 pts
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !
Félicitations aux Serpentard qui remportent la victoire de ce deuxième match de l'année ! Les inscriptions pour les deux prochains matches sont d'ores et déjà ouvertes, retrouvez Poufsouffle VS Gryffondor et Serdaigle VS Serpentard !

Partagez|

A mon amour perdu | GARDENIA | ANNÉE 1972

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Moran J. Powell



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1215
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | money honey.
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, ivre mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: A mon amour perdu | GARDENIA | ANNÉE 1972 Sam 24 Nov 2018 - 14:17


Moran était couché sur le ventre dans un lit de l’infirmerie. Une très mauvaise chute en balai pendant le match contre les Serdaigles lui avait valu de se casser deux côtes. Il était rentré comme remplaçant après que le batteur qui jouait comme titulaire se soit raté avec un cognard, et se soit explosé le nez et l’arcade sourcilière. Mais bon, lui même était tombé, et non à son plus grand regret puisqu’en effet, maintenant qu’il était à l’infirmerie Madame Pomfresh pouvait s’occuper de lui…
Le jeune Serpentard ne pouvait pas s’empêcher de la trouver magnifique. Ses cheveux bonds, ses lèvres pleines, et sa sévérité inquiétée… Cela en était trop pour lui, qui s’était découvert un amour secret inconditionnel pour l’infirmière du château. Malgré tout, il conservait son attirance pour lui, bien qu’il s’arrangeât pour se retrouver au moins une fois par mois entre ses mains expertes. Il n’avait jamais été aussi heureux de se faire mettre du dictame sur une plaie que lorsque c’était elle qui s’en chargeait. Ainsi immobile, parce qu’il n’avait pas trop le droit de bouger selon elle, le temps que ses os se ressoudent, il attendait patiemment une nouvelle visite médicale pour admirer ses beaux yeux clairs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardenia E. Powell



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 741
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Bett Rickards ღ Bazzart
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un Berger Australien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A mon amour perdu | GARDENIA | ANNÉE 1972 Lun 26 Nov 2018 - 21:32

Et Serdaigle remporte le match ! Magnifique ouverture de saison, mesdames, messieurs ! Quelle belle action de Gardenia Ollivander qui met un buuuuut ! Mais uniquement et seulement dans le beau rêve qu'elle faisait depuis l'un des lits de l'infirmerie, puisqu'après quelques minutes de jeu seulement, elle avait du sortir puisque canarder de cognard depuis les deux bouts du terrain et avait fini en en chute libre avant même de pouvoir savoir si son meilleur ami allait pouvoir jouer. Quelle déception. C'était son premier match en temps que titulaire et quelque chose lui disait que c'était la dernière fois de la saison.

Madame Pomfresh lui avait dit qu'elle pouvait bouger tant qu'elle restait dans l'infirmerie et que si elle sortait, gare à elle. Nia la croyait sur parole. Si l'infirmière semblait très, très jeune, elle faisait très, très peur quand elle s'énervait. Et ça, à treize ans, ça faisait encore plus peur que lorsque Picott leur était tombé dessus pendant qu'ils repeignaient un couloir aux couleurs de leur équipe préférée, les garçons et elle. Elle se leva donc de son lit en entendant une voix familière, elle attendit derrière les rideaux et s'y engouffra dès que le petit bout de femme en fut sorti. « Ah bah ça... on est pas meilleurs amis pour rien, dit ! » dit-elle en riant doucement en voyant Moran coincé dans son lit.



Dernière édition par Gardenia E. Powell le Jeu 29 Nov 2018 - 16:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Moran J. Powell



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1215
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | money honey.
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, ivre mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A mon amour perdu | GARDENIA | ANNÉE 1972 Mer 28 Nov 2018 - 16:20


Ce n'était pas le premier match de Moran dans l'équipe des Serpentards. Le joueur titulaire avait d'énormes lunettes à double foyer, et il n'arrivait toujours pas à maîtriser correctement le sortilège pour les faire tenir sur son nez et, ou ▬ tout dépend comment l'on considérait la chose ▬ à produire le sortilège d'anti-buée. De ce fait, le jeune homme rentrait sur le terrain tous les deux ou trois matchs, et le capitaine de l'équipe lui avait promis avant celui-ci que si Michael sortait encore, la place de titulaire serait pour lui. C'est donc avec un sourire niais de gamin qui réalise son rêve que le Serpentard regardait s'éloigner la charmante infirmière pour qui son coeur battait. Ses espoirs d'adolescents couplés à l'attraction qu'il ressentait pour elle, le mettait dans un pur sentiment d'adoration pour la sorcière. Madame Pomfresh avait beau lui crier dessus, le reprendre, le materner, ou lui parler d'un ton sec, il ne pouvait qu'acquiescer à toutes ses paroles comme si elle était sa mère. Comme il était étonnant tout ce que l'amour pouvait nous faire faire ! Ses pensées amoureuses furent dérivée par la tornade Ollivander. "Hé !" s'exclama-t-il, "viens de ce côté, j'ai pas le droit de me tourner !" lui demanda-t-il. Il accompagna sa remarque d'un rire qui s'effaça bien vite devant la douleur qu'il ressentit à ses os. "Aïe... Qu'est-ce que tu fais ici toi ? "la questionna-t-il à brûle-pourpoint lorsqu'elle fut proche de lui. Elle avait l'air, dans tous les cas, dans un meilleur état que lui.  


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardenia E. Powell



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 741
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Bett Rickards ღ Bazzart
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un Berger Australien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A mon amour perdu | GARDENIA | ANNÉE 1972 Jeu 29 Nov 2018 - 16:24


« Aurais-tu déjà oublié qu'un de tes magnifiques cognards, ou celui de Beurk, m'a fait terminé en chute libre dans les draps de la tribunes des professeurs à la seizième minute du match ? » fit-elle pince-sans-rire. Elle n'était pas particulièrement énervée contre son meilleur ami qui l'avait pris en grippe, c'était le jeu et ses risques. Tout comme l'un des problèmes de jouer contre ses amis. Si elle-même avait été batteuse, elle aurait certainement fait en sorte que son équipe gagne et ils savaient tous les deux à quoi s'en tenir.
La demoiselle aux cheveux aussi bleus que le ciel fit le tour du lit avec sa paire de béquilles pour faire face à son meilleur ami qui lui ressemblait trait pour trait deux heures plus tôt. Tout aussi mal en point. Elle n'avait plus qu'une sorte de plâtre que l'infirmière avait mis en place pour être certaine que l'envie ne lui prenne pas de poser le pied par terre — et elle avait bien fait, puisqu'elle avait essayé. « Mais rien de grave, une jambe cassé, des bleus partout et deux ou trois côtes de réparées ! » grimaça-t-elle en se souvenant de la douleur qu'elle avait ressenti pendant près d'une heure et demi. La bleue observa son frère de coeur en se disant qu'il en avait pris pour son grade de devoir sortir du terrain avant de s'assoir sur un tabouret jouxtant la table de chevet. « Et toi Beau-Frappeur, qu'est-ce qui t'arrive à sourire de douleur comme un imbécile ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Moran J. Powell



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1215
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | money honey.
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, ivre mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A mon amour perdu | GARDENIA | ANNÉE 1972 Mer 5 Déc 2018 - 16:44


Moran avait encore une vision très floue du match. Il n'avait pas été très attentif tout du long, jusqu'à ce qu'il doive entrer sur le terrain, pour la simple et bonne raison qu'il était dans l'espace réservé aux remplaçants et - cela valait la peine de le signaler - à l'infirmière. Ses espoirs grandissants de jeune adolescent faisaient battre fort son coeur dans sa poitrine et force est de constater que son attention avait davantage été tournée vers le charmant visage plutôt en colère de la jeune et pimpante Madame Pomfresh. "Ce devait être celui de Beurk !" haussa-t-il les épaules pour se dédouaner alors que la vérité, c'était qu'il n'en savait fichtre rien. Il était en réalité fort possible qu'elle ai été touchée par le sien. Moran en effet, prenait un soin tout particulier à s'illustrer correctement en frappant, encore et encore, cognard sur cognard. Il ne connaissait aucune limite, si bien qu'un jour, il avait causé une pénalité à son équipe à force de s'acharner sur le gardien qui avait fini le match avec deux oeils au beurre noir. A ce souvenir, il ricana, mais ne partagea pas ses pensées avec sa meilleure amie qui l'informa de ses blessures mineures. "Aïe, t'as de la chance de pouvoir marcher quand même" lui fit-il remarquer en essayant de bouger un bras, ce qui lui arracha un malheureux soupir de douleur. Gardenia cependant, ne semblait pas vouloir en rester là, et lui distribua un bel uppercut dans l'estomac. Les joues du jeune homme prirent une violente teinte rouge pivoine mais il ne préféra pas noyer le poisson, il était fichu... "Bah ! C'est Madame Pomfresh !" répondit-il comme si c'était évident. Il bougea la tête comme pour essayer de l'apercevoir derrière le drap mais c'était peine perdue. La belle blonde devait être assise à son bureau, devant l'infirmerie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardenia E. Powell



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 741
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Bett Rickards ღ Bazzart
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un Berger Australien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A mon amour perdu | GARDENIA | ANNÉE 1972 Lun 7 Jan 2019 - 13:08


Comme la marmite sauteuse qu'elle était devenue, Nia ne pouvait pas s'empêcher de sautiller avec ses béquilles. Il faut dire que c'était une activité des plus amusantes, voyez-vous ? Elle rêvait tout simplement de remonter sur le balais dont elle avait été éjectée, et ce, le plus rapidement possible. Demain, même, si elle le pouvait ! Ce serait tellement bien... « Moi qui pensait avoir ENFIN mon moment de gloire ! C'est râté ! » dit-elle appuyée sur sa béquille droite tandis qu'elle levait en l'air la gauche. Le rire du jeune homme qu'elle n'interpréta pas comme ce qu'il était, soit un rire hors contexte, la rendit fière de sa pose magistrale. Elle décida tout de même de s'enquérir de l'état de son frère après tout, lui, risquait de ne pas pouvoir monter sur un balai le lendemain. « Comment est-ce que tu as pu finir comme une bouse de sombral sur un lit d'infirmerie ? » dit-elle en examinant les bleus du vert-et-argent tandis qu'il grimaçait, avant de s'enquérir du sourire de parfait Niffleur ayant trouvé le trésor de Merlin. Ne pouvant s'empêcher de rire lorsqu'il lui avoua la vérité, elle oublia momentanément qu'avec une jambe un moins, il fallait tenir sur des béquilles : glissa comme une idiote au sol sur lequel elle resta, le trouvant plus confortable. « Naaannn... Pas possible... Toi ? Amoureux de Pomfresh ? » fit la jeune fille haute en couleur, incapable d'imaginer son meilleur ami avoir le béguin pour une fille malgré leurs treize ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Moran J. Powell



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1215
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | money honey.
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, ivre mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A mon amour perdu | GARDENIA | ANNÉE 1972 Mar 8 Jan 2019 - 13:31


Moran avait hâte que Madame Pomfresh revienne dans l'infirmerie pour lui administrer ses soins. Mais il doutait qu'elle revienne de sitôt : elle lui avait intimé de dormir, et à la place il discutait avec sa meilleure copine. Quelle idée ! Et en plus, à chaque fois qu'il riait, une douleur lancinante semblait lui trancher les côtes, c'était affreux. Les potions de l'infirmière ne faisaient pas encore effet, pourtant, il les buvait avec un courage qui méritait d'être souligné. Le garçon était prêt à tout pour impressionner l'infirmière la plus jolie du monde des sorciers. « Je sais pas » lui répondit-il en toute honnêteté, « je crois que j'ai pris un virage serré, et dans mon angle mort, y'avait un cognard, donc je me le suis pris en pleine tronche. Je crois aussi avoir rebondis aussi contre le gradin dans ma chute. Ce fut assez pathétique » lui avoua-t-il sans s'inventer un moment de gloire. Quoiqu'il en soit, il était plutôt content de son travail sur ce match. Aucun de ses partenaires n'étaient venus le voir, mais cela ne l'étonnait pas : ils devaient être ravis d'avoir gagné le match. Le Serpentard ne se doutait pas trop que c'était surtout parce qu'ils n'en avaient rien à fiche de lui. Il ne suivit pas très bien comment elle finit par terre, mais c'était plus facile pour lui de la regarder du haut de son lit : « Oué, mais chut ! Hein ? Tu ne la trouve pas magnifique ? » lui demanda-t-il, effaré qu'elle ne puisse pas être d'accord avec lui. Enfin, Madame Pomfresh quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardenia E. Powell



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 741
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Bett Rickards ღ Bazzart
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un Berger Australien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A mon amour perdu | GARDENIA | ANNÉE 1972 Jeu 10 Jan 2019 - 23:16

Voir son ami dans un si piteux état lui faisait légèrement mal au coeur, sa capitaine était venue la voir quelques minutes minutes plus tôt et l'avait informée de l'échec qu'avait été le match pour les Aigles qui avait perdu de 190 points face aux Serpents. Sa seule consolation avait été les dragées surprises qui lui avaient été laissé pour faire passer le goût horrible des potions de l'infirmière. Même le goût "Morve de Troll" était léger en comparaison... C'est pour dire. Les péripéties du batteur étaient plus impressionnantes que sa propre chute et c'était émerveillée qu'elle l'écoutait. « Carrément pas héroïque. » dit-elle néanmoins moqueuse. Jamais elle n'avouait que Moran avait la classe d'un Occamy. Jamais. C'était trop demandé, beaucoup trop demandé même. La chute qui suivit son fou rire, la calma néanmoins aussi sec, lui permettant de se reposer un peu tout en continuant de l'écouter légèrement choquée parce qu'elle venait d'entendre. Amoureux ? Moran ? Wow. De Pompom en plus ? Bon c'est vrai qu'elle était jolie, mais quand même... « Promis ! Baguette d'aubépine, baguette de sureau, si je mens je casse la mienne ! » fit-elle solennellement en secouant dramatiquement ses cheveux aux couleurs de sa maison. « Mais... depuis quand ? » dit-elle se demandant soudain depuis quand est-ce que son alter-ego pouvait bien lui caché son béguin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Moran J. Powell



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1215
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | money honey.
| SANG : Sang-pur drainé de son scotch.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, ivre mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A mon amour perdu | GARDENIA | ANNÉE 1972 Sam 12 Jan 2019 - 21:34


Moran se satisfaisait du souvenir flou du match et de sa chute. S'il ne craignait pas les blessures, il craignait par contre de se retrouver avec une peur viscérale du vide. Quoi de pire que d'avoir le vertige alors qu'on était batteur au Quidditch ? En tout cas, il avait du genre très mal. L'interjection de son amie l'amusa et il eut encore plus mal : « Arrête de me faire rire ! » lui reprocha-t-il son humour débordant de jeune adolescente qui croque la vie à pleines dents. Il gardait les yeux résolument rivés sur la porte. Les premiers amours d'adolescents sont sans doute les plus purs et les plus amusants à suivre. Aucun doute du râteau qu'il allait se prendre, et d'ailleurs, il ne pensait pas trouver le courage de lui faire un jour un compliment. « Mais oui , comme si tu allais casser ta baguette ! » s'écria-t-il, les yeux écarquillés, « jure plutôt... Sur ton balai ! ». Une fabricante de baguette ne casserait jamais la sienne il était prêt à mettre sa main à couper. La question de Gardenia le laissa un peu circonspect : « Je sais plus... J'ai l'esprit trop ailleurs avec ses potions pas bonnes, là ! » lui répondit-il sincèrement, avant d'ajouter en bâillant : « En plus je suis censé dormir... ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gardenia E. Powell



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 741
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Bett Rickards ღ Bazzart
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un Berger Australien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: A mon amour perdu | GARDENIA | ANNÉE 1972 Lun 11 Fév 2019 - 14:59

Tranquillement installée sur le sol, plus par flemmardise concernant le fait de se relever qu'autre chose, elle écoutait le récit de son jumeau, riant sans aucune retenu et espérant que Miss. Pomfresh ne l'entendrait pas. Comment voulez-vous qu'elle se retienne dans ces conditions ? C'était une sortie de terrain beaucoup trop épique. Elle suivit le regard de celui qu'elle considérait comme sa moitié en direction de la porte. « Peur que l'amour de ta vie ne fuit en entendant ton récit ? » chuchota-t-elle en affichant sa moquerie sans pudeur. Néanmoins le fait que son ami ne croit pas un mot de son magnifique serment la dépitait — en plus elle ne pouvait pas dire le contraire sous peine d'avouer qu'elle avait déjà cassé sa baguette au début de l'année après avoir sévèrement disputé les premières années sur l'utilisation qu'ils faisaient de leur baguette — elle recommença donc en jurant sur son propre balais ainsi que sur celui de son capitaine. La demoiselle se releva tant bien que mal et se mis difficilement sur ses deux béquilles. « Je crois que je devrais aussi regagner mon lit, histoire que ton alter-ego ne me crie pas dessus. » fit elle en lui claqua un innocent bisous sur la joue comme ils en avaient l'habitude pour se diriger de l'autre côté du rideau. « Bonne nuit l'amoureux ! » dit-elle en se glissant sous ses draps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A mon amour perdu | GARDENIA | ANNÉE 1972

Revenir en haut Aller en bas

A mon amour perdu | GARDENIA | ANNÉE 1972

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» Bonne Année
» Caniche F Toy âgée, sourde, aveugle va mourrir en fourrièr
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Seul et perdu...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Le deuxième étage :: L'infirmerie-