Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

Perdu dans les couloirs et folie divinatoire! [Freya Bakke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 25
| AVATARS / CRÉDITS : Freddie Highmore
| SANG : enfant de moldus


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Guêpe géante
| PATRONUS : Loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Perdu dans les couloirs et folie divinatoire! [Freya Bakke] Mar 4 Déc - 23:25

Bientôt une demi-heure que Bill tournait dans ces couloir sans parvenir à retrouver son chemin. Il s’essuya le front de la manche, laissant les quelques gouttelettes de sueur qui y avaient perlé tacher sa robe de sorcier. Il avait l’impression que les murs, en plus des escaliers, s’étaient déplacés depuis qu’il était arrivé à cet étage, et retenait tant bien que mal les sanglots qui s’attaquaient à lui depuis que Peeves lui avait volé son livre de métamorphose. Il l’avait poursuivit pendant une dizaine de minutes dans les escaliers de l’école, avant que ceux-ci ne se mettent à bouger pour le déposer à un étage qu’il ne connaissait pas. Ne pouvant rebrousser chemin, il avait tenté de s’y promener, dans l’espérance de trouver une quelconque aide. Une fois enfoncé profondément dans les couloirs, Peeves était revenu, lui lançant son livre à la figure, et il s’était éclipsé en hurlant de rire et en chantant à tue tête « MCGONNAL T’AS COURU T’AS COURU T’ES PERDU ! MCGONNAL T’VAS AVOIR UN COQUARD D’LA TAILLE D'UN BOULLU! ET OUI MCGONNAL ON CROIRAIT QU’T’AS PRIT UN COGNARD, TU RESSEMBLES MAINTENANT A UN SCROUTT A PETARD !». Depuis ce moment là, Bill errait, apeuré.

Il continua de marcher, tremblotant, pendant un temps qui lui parut infini. Il s’enfonçait le long de couloirs de plus en plus sombres. Des bruits étranges lui parvenaient de derrière certaines portes, ce qui n’avait pas pour effet de le calmer, au contraire. Au bout d’un moment, il se laissa choir le long d’un mur et les larmes recouvrirent ses joues. Que faisait-il là ? Ce rêve qu’il vivait depuis qu’il avait reçu sa lettre d’admission était-il en réalité un cauchemar ? Il repensa à Wilda, elle qui lui donnait tant de conseils. Malgré leur grande différence d’age, elle l’écoutait toujours, lui donnait les réponses dont il avait besoin. Elle lui avait certainement appris plus de choses sur ce monde que n’importe qui d’autre, professeurs compris. Son ventre se noua, malheureusement, elle n’était pas là aujourd’hui. Un nouveau flot de larmes vint lui couvrir le visage, il revoyait Peeves riant de sa personne. Ses jambes se remirent à trembler, puis, quelques secondes durant, il repensa à ses parents, à ses sœurs. Jamais tout cela ne serait arrivé chez lui, il y était si bien, sa grande sœur s’occupait parfois de lui, quand il se faisait mal, quand il avait peur. Lui, il faisait de même avec ses deux petites sœurs. Leurs parents étaient aimants et très attachés à eux. Ainsi, pour la première fois depuis son arrivée à Poudlard, il regrettait d’y être. Les larmes ne cessaient plus de couler, il n’avait qu’ une envie, rentrer chez lui pour les vacances, se blottir dans les bras de sa sœur ou contre ses parents.

Puis, les larmes cessèrent et il se redressa. Chancelant, il continua d’avancer. Il finirait bien par retrouver les escaliers… Toute la situation lui rappelait le jour où il s’était perdu en rentrant de l’école. Il avait loupé le bus et n’avait osé prévenir sa mère, alors il avait voulu rentrer à pied, au milieu de Londres. Sa mère l’avait retrouvé au commissariat, quelques heures plus tard. Aujourd’hui, sa mère ne serait pas là pour le retrouver. Il réprima un nouveau sanglot et continua sa marche, ce n’était plus le moment de craquer.



HS :
• Ouvrir un Sujet ▬ 2 dragées par sujet ouvert
• Faire un post de 500 mots ▬ 2 dragées
• Détailler une scène particulièrement gênante/humiliante pour votre personnage ▬ 3 dragées
• Inventer une expression sorcière à partir d’une expression ou d’un proverbe populaire (ex : « La nuit tous les fléreurs sont gris », « Mêle toi de tes parchemins ») ▬ 2 dragées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 93
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Perdu dans les couloirs et folie divinatoire! [Freya Bakke] Mer 5 Déc - 15:27

Freya avançait un peu au hasard dans les couloirs, plongée dans des copies qu’elle venait de récupérer. Elle avait été plus ou moins obligée de faire des devoirs écrits, cela faisait partie des notations. Elle avait donc essayé de trouver quelque chose d’abordable par les écrits, quelque chose qu’ils pourraient trouver et explorer un peu seuls avant de manipuler. Mais il était difficile de prévoir les dérivations des esprits de ces jeunes gens. Pour une telle étude elle avait choisi l’Acutomancie, ou la divination par les aiguilles ou  les épingles. Il fallait en trouver les symboles, les méthodes de tirage… des recherches qui seraient documentées… ou c’était du moins ce qu’elle avait espéré. Mais visiblement tout le monde n’avait pas pris la peine d’ouvrir un livre pour imaginer des méthodes qui semblaient bien farfelues à la professeur de divination. Elle commentait donc à voix haute, penchée sur les copies, les sourcils froncés, cherchant à comprendre leur démarche…

La norvégienne finit par entendre des bruits de pas qui accompagnaient les siens dans  le couloir. Elle allait donc relever vaguement la tête pour voir de qui il s’agissait quand elle entendit un reniflement. Relevant d’autant plus vite les yeux, elle tomba sur un jeune garçon visiblement pas très en forme. Il était en sueur, les yeux rouges, encore humides. Baissant ses copies pour se pencher sur lui d’un oeil interrogateur. Puis elle pris la parole accompagnée de son fort accent norvégien.

-Et bien mon garçon? ça ne va pas?


Elle, humble professeur d’une matière optionnelle et à sa deuxième année dans ce château, honnêtement, elle ne savait pas de qui il s’agissait. Freya pris le temps de chercher un peu, mais c’était un exercice qu’elle ne maîtrisait pas…

-Vous êtes en première année, c’est ça?


Du haut de ses 1m75, elle se pencha un peu vers lui qui semblait réellement mal à l’aise à l’heure actuelle. La norvégienne avait peut-être l’air un peu décalée, un peu à l’ouest… mais elle n’en était pas moins investie dans son travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 25
| AVATARS / CRÉDITS : Freddie Highmore
| SANG : enfant de moldus


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Guêpe géante
| PATRONUS : Loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Perdu dans les couloirs et folie divinatoire! [Freya Bakke] Mer 5 Déc - 22:22

La situation avait paru s'éterniser pour Bill, lorsqu'il tomba nez à nez avec une adulte . Celle-ci s’approcha de lui et se baissa pour se mettre à sa hauteur. D’après le tas de copies qu’elle avait dans les mains, il devina qu’il s’agissait d’un professeur. Il était sauvé ! Son cœur commença à à retrouver un rythme normal quand elle lui demanda :

Et bien mon garçon? ça ne va pas? 

Bille resta bouche bée face à l’accent effrayant qu’il venait d’entendre. Peut être était-ce encore un coup de Peeves ? Que tout cela n’avait rien de réel ? Il chercha du mieux qu’il pouvait dans sa mémoire, la table des professeurs dans la Grande Salle, la silhouette de chacun d’eux. Puis il se souvint l’avoir déjà vu en pleine discussion avec Dumbledore, quelques jours plus tôt. Un petit son sorti de sa bouche en guise de réponse, les sanglots qu’il avait réprimé nouaient encore sa gorge et il sentait une grande douleur naître sous son œil, là où le livre avait atterrit. Alors, il se rendit compte que ses yeux devaient encore être gonflés par les larmes déversées quelques minutes plus tôt. Un nouveau son un peu plus aigu s’échappa de ses lèvres alors qu’elle continuait :

Vous êtes en première année, c’est ça? 

Elle se pencha un peu plus vers lui et Bill tenta de cacher son visage et le vilain coquard qui lui brûlait maintenant tout le côté droit du visage. Il renifla plus bruyamment qu’il ne l’avait espéré et tenta de se faire le plus petit possible, par peur de se faire réprimander. Il fallait dire qu’il ne connaissait pas Peeves avant cette folle aventure, il avait donc peur que le professeur pense qu’il s’était battu. Pour lui, un fantôme ne pouvait pas être agressif, il n’avait aucune notion de ce qu’était un esprit frappeur. Apeuré, il releva légèrement la tête et tenta de murmurer :

P… Pi… Pi… Peev…

Un son toujours aussi aigu sorti de ses lèvres au milieu de son bégaiement et il se stoppa net, honteux. Il n’avait que onze ans, et jamais pareille situation ne lui était arrivée. Le professeur qui lui faisait face l’intimidait, pour dire vrai, elle l’effrayait. Une larme, de douleur cette fois, coula le long de sa joue alors qu’il tentait de soutenir le regard de la grande femme qui se tenait maintenant à quelques centimètres de lui.
Soudain une peur grandissante le tirailla. Et si on pensait vraiment qu’il s’était battu ? Ses parents seraient-ils mis au courant ? Comment le prendraient-ils ? Ne risquait-il pas de se faire virer de l’école ? Quelqu’un le croirait-il, lui, un enfant de onze ans ? Les autres seraient-ils mis au courant qu’il avait passé plus d’une heure à pleurer dans les couloirs de l’école ?

Ne… Ne… Ne dites… Ri...en à.. à… m… parents…

Tenta-t-il d’articuler d’une voix qu’il ne connaissait pas. Alors, il remarqua que la lueur dans les yeux du professeur ne reflétait aucune colère, mais plutôt de l’affection mélangée à de l’inquiétude. Une affection singulière qu’on retrouvait chez la majorité des professeurs de Poudlard. Enfin c’est ainsi qu’il le percevait. Dire qu'il n'avait même pas répondu aux question qu'elle lui avait posé... Il se senti encore plus bête d’avoir prit peur, recula d’un pas, persuadé que sa dernière phrase l’accusait de choses qu’il n’avait pas commises.


H.J. :
• Faire un post de 500 mots ▬ 2 dragées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 93
| AVATARS / CRÉDITS : Annicke Shireen
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Perdu dans les couloirs et folie divinatoire! [Freya Bakke] Ven 7 Déc - 10:50

Depuis qu’elle était au château, on ne pouvait pas dire que Freya était la première personne que les élèves allaient voir lorsqu’ils étaient en difficulté. C’était un peu arrivé l’année passée, lorsqu’elle enseignant la défense contre les forces du mal. De cette façon, tout le monde la connaissait. Mais cette année, avec la divination, ce qui s’était passé cet été, et tout ce qui s’ajoutait… Sa réputation en avait pris un coup! Elle n’estimait pourtant pas avoir perdu la main d’une année à l’autre. Mais elle ne pouvait pas grand chose face aux idées de ces jeunes gens. Tomber sur ce jeune homme dans une position visiblement inconfortable, c’était donc un changement dans sa petite routine. Elle ne s’en plaindrait pas. Elle ne le chercherait pas non plus. Freya prendrait simplement le temps de s’occuper d’autre chose que les cours qu’on lui avait confié.

Enfin… si c’était possible. Il n’avait pas l’air tout à fait à l’aise avec elle, n’émettant que de petits sons en réponse, visiblement surpris lorsqu’elle avait pris la parole. Ou bien était-ce autre chose? Bienveillante, Freya s’était approché, retentant sa chance avec une autre question. Cette fois il s’était caché le visage. C’était assez déstabilisant. La scandinave ne bougea pas, le laissant faire le premier pas. Il renifla un grand coup, ce qui confirma plus ou moins ce qu’elle s’était d’abord dit: il était en pleurs peu de temps avant qu’elle ne tombe sur lui.

-P… Pi… Pi… Peev…


Freya eut un mouvement vers l’arrière, comprenant déjà beaucoup mieux. Peeves était un esprit qu’elle trouvait tout bonnement insupportable. Elle l’avait déjà menacé quelques fois et il ne semblait pas plus que cela tenir à s’approcher d’elle finalement. Il faut dire qu’il ne savait sans doute pas si ses méthodes étranges moldues seraient efficaces contre lui ou pas. Dans le doute, il préférait passer son chemin… Mais le jeune garçon ne devait pas avoir beaucoup d’arguments contre l’agaçant personnage.

-Il va vraiment avoir des ennuis un jour celui-là!


Freya avait plus dit ça pour elle que pour son jeune élève. Mais elle le pensait très fort! Elle revint ensuite vers lui, déjà moins interrogative. Une larme coulant sur sa joue fit revenir cette interrogation aussi vite qu’elle était partie. Qu’est-ce qu’avait encore fait cet esprit farceur?!

-Ne… Ne… Ne dites… Ri...en à.. à… m… parents…

Ouhlà… Alors là… Bon, Freya commençait à pas trop mal se débrouiller avec l’anglais. Mais alors là c’était quand même pas simple. En fait, elle ne compris pas tellement ce que demandait le jeune garçon. Elle supposa qu’il y avait quelque chose à ne pas dire à ses parents mais quoi? Pourquoi? Est-ce qu’elle avait manqué quelque chose? La norvégienne qui tenta de laisser croire qu’elle avait tout compris oublia qu’elle n’était pas du tout bonne comédienne et qu’il était très clair que cette phrase restait un mystère pour elle… Le jeune homme recula d’un pas. Avait-il vu qu’elle n’avait pas compris? Se méfiait-il d’elle puisqu’elle n’avait pas réagi à sa demande? Freya se redressa donc un peu, posa ses copies sur le rebord d’une fenêtre près d’elle avant de chercher comment lui dire…

-Hum… Je suis sincèrement désolée… mais j’avoue ne pas avoir tout compris à votre demande…

Tout à fait embêtée par cette situation elle espérait qu’il ne finisse pas par simplement partir chercher une meilleure aide ailleurs. Quelqu’un qui comprendrait ce qu’il disait et qui serait elle-même plus facilement comprise qu’avec cet accent à couper au couteau. Puis elle remarqua tout de même cette marque sur sa joue. Elle s’approcha donc un peu les sourcils froncés alors qu’elle cherchait à mieux voir.

-Vous vous êtes fait mal?


Puis reprenant un air bien plus doux avant de trop s’approcher, elle voulut reprendre un peu les choses, espérant que cela le rassurerait un peu aussi.

-Pardon mais je ne suis pas très bonne avec les noms, d’autant plus que vous avez l'air trop jeune pour avoir cours avec moi. Je suis Freya Bakke, et vous?

La plupart de ses collègues ne donnaient que leur nom aux élèves. Elle le savait. Tout comme n’en voyait pas l’utilité. Le titre, il était déjà marqué sur son contrat et même sur la porte du bureau. Pas besoin que les autres la nomment toujours ainsi pour s’en souvenir.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 25
| AVATARS / CRÉDITS : Freddie Highmore
| SANG : enfant de moldus


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Guêpe géante
| PATRONUS : Loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Perdu dans les couloirs et folie divinatoire! [Freya Bakke] Dim 9 Déc - 1:30

-Hum… Je suis sincèrement désolée… mais j’avoue ne pas avoir tout compris à votre demande…

Mais quelle bêtise ! Quelle idiotie ! Décidément, depuis son arrivée à Poudlard, Bill ne se reconnaissait plus. Ce nouveau monde le rendait différent, incapable d’analyser les situation et de réagir convenablement. Ses réactions étaient dénuées de sens, il venait de le prouver une nouvelle fois dans ses mots, par ses actes ! Heureusement, le professeur n’avait pas compris ce qu’il avait dit ! Il était temps de se ressaisir, d’être celui qu’il était avant d’arriver ici. Qu’il ai onze ans n’excusait pas son manque controle. Ce n’était pas ainsi qu’il se ferait accepter par ses camarades, au contraire, on le verrait faible, insignifiant. Il faisait ressortir sa différence chaque jour depuis son arrivée et il était temps que cela cesse.

-Vous vous êtes fait mal? 

Avant de répondre, reprendre le contrôle ! Une idée fixe, une image pourrait le sortir de sa torpeur. Il vit un tableau à sa droite, une jeune femme, assise sur une chaise, lui fit un clin d’œil. Bill avait prit l’habitude de voir les tableau bouger et les personnes qui y étaient représentées parler. Elle l’encourageait à répondre au professeur, lui faisant signe de la main de se lancer. Pourtant, malgré son désir de s’en sortir, de s’ouvrir et d’expliquer la situation, Bill n’y parvenait toujours pas. Une lumière s’échappa soudainement du tableau. La femme s’était levée et se rapprochait d’eux, dans la tableau. Elle traversa la pièce jusqu’à ce qu’on remarque parfaitement son visage. De longues boucles brunes tombaient le long de ses joues rosies. Elle sourit et refit signe à Bill de répondre.

-Pardon mais je ne suis pas très bonne avec les noms, d’autant plus que vous avez l'air trop jeune pour avoir cours avec moi. Je suis Freya Bakke, et vous? 

Freya Bakke… Bill su soudain de qu’il il s’agissait ! Il l’avait lu et quelques élèves avaient parlé d’elle. Actuellement, Freya était professeur de divination. Elle fut aussi professeur de défense contre les forces du mal. Certains élèves racontaient qu’elle n’avait plus sa baguette, qu’elle avait fait des choses pendant l’été, qu’elle n’était pas digne de confiance. Pourtant, au moment précis où elle prononçait ces mots, Bill se senti comme en sécurité. Il voulait de tout son cœur répondre au professeur, mais les mots restèrent encore coincés au fond de sa gorge. Alors, la femme du tableau toussota pour attirer l’attention du professeur et s’adressa directement à elle.

- Peeves, l’esprit frappeur s’est joué de ce jeune homme, j’ai tout vu. Je crois qu’il est encore sous le choc, mais il semble tout de même s’être un peu repris. Je pense que vous devriez l’éloigner de cet endroit, pour une pièce plus éclairée si vous voulez qu’il sorte de son mutisme. Ah… Et ce maudit Peeves lui a envoyé un livre en plein visage ! Il faudrait que Dumbledore le vire cet idiot, ou il finira par tuer accidentellement un élève ! Allez ! Hop ! Emmenez-le vite professeur Bakke !

Alors, la femme se renfonça dans sa toile, souffla sur sa bougie pour l’éteindre. Au même moment Bill murmurait :

- Un esprit frappeur… Alors… Ce n’est pas un fantôme ce... Peeves ?

La question avait franchit ses lèvres tremblantes, il regardait maintenant le professeur dans les yeux. L’intervention de la femme du tableau avait comme débloqué les mots qui voulaient s’échapper, mais qu’il garderai encore quelques minutes en lui. Elle avait raison, il expliquerait tout lorsqu’il serait parti de ces couloirs. La peur de voir Peeves revenir lui tordait les entrailles, et il sentait encore ses membres trembloter. Au moins avait-il reprit une contenance suffisante pour tenir debout et marcher sans tituber.

- Pourriez-vous... me sortir d’ici ?

Dit-il d’une voix faible, mais désormais audible. Ses yeux étaient encore emplis de terreur, mais le témoignage du tableau lui éviterait certainement bien des soucis. Peu importait son age maintenant que quelqu’un avait témoigné en sa faveur.

- Je… Je vous promet de tout vous expliquer après…

Ajouta-t-il, articulant du mieux qu’il pouvait.


H.J. :

• Faire un post de 500 mots ▬ 2 dragées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perdu dans les couloirs et folie divinatoire! [Freya Bakke]

Revenir en haut Aller en bas

Perdu dans les couloirs et folie divinatoire! [Freya Bakke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» perdu dans la forêt !
» Event RP's en folie #5 – Perdu dans les bois !
» Petite virée dans le Canyon [libre]
» ça se bouscule dans les couloirs (PV Charlie)
» Perdu dans ses pensées et son manteau...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: L'aile est :: Les escaliers et les couloirs de Poudlard-