Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

Aies confiance | BILL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 300
| AVATARS / CRÉDITS : Saoirse Ronan | Juice
| SANG : Mêlé, père cracmol, mère sorcière


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La foudre
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Aies confiance | BILL Mer 5 Déc - 10:25

Jyn s'était habituée depuis longtemps à arborer la mine des mauvais jours : celle où son teint paraissait grisâtre, ses yeux ternes, son sourire inexistant. Noël approchait à grand pas pour son plus grand bonheur, non pas parce qu'elle désirait être couverte de cadeaux - ses parents étaient malheureusement trop justes financièrement pour se le permettre - mais davantage, justement parce qu'elle voulait les revoir. Son pays lui manquait, quand bien même elle était écossaise de sang. Le pays de Galles avait cette incroyable faculté de la rendre heureuse, sans doute parce que ce pays lui rappelait des souvenirs qui semblaient bien loin d'elle, à Poudlard. Le château, elle allait le quitter pour les vacances, et elle trépignait d'impatience. Mais rien ne serait plus beau que d'être virée sur le champ, et définitivement. Jyn ne rêvait que de ça de briser sa baguette en deux en face de tous les sorciers qui agitaient la leur sans rien comprendre de tout cela. La magie, aux yeux de la jeune orpheline, résidait partout. Dans la nature, dans la faune, dans la flore. Et d'une certaine manière aussi, dans les Hommes. Mais pour cette dernière catégorie, elle préférait largement l'ignorer copieusement. Les sorciers étaient trop imbus de leur personne pour comprendre toutes les subtilités de la magie naturelle qui s'agitait autour d'eux. Ils étaient égocentrés dans leurs petits problèmes, dans leur petit quotidien. Et la Poufsouffle détestait cela. La manière dont ils traitaient les créatures magiques la rendait folle de rage, de même que la manière dont ils traitaient les plantes et les autres en général. Jyn se satisfaisait de n'utiliser la magie qu'en dernier ressort. Elle était fière comme un paon, d'avoir été élevée par des moldus, bien que cela fasse ricaner certains de ses camarades Serpentards. Mais outre toutes ces considérations, d'autres desseins s'agitaient dans la petite tête blonde de la jeune adolescente, qui, assise dans la Grande Salle, engloutissait des montagnes de gâteaux. Après une treizième fraise, et deux parts de gâteaux au chocolat, elle décida de se saisir d'un beignet qu'elle croqua avec appétit. Bien entendu, la gamine avait déjà mangé un plat énorme de ragoût au chou. Assise toute seule, elle regardait d'un air un peu absent le va et vient incessant des  élèves de l'école qui entraient et sortaient de la Grande Salle pour déjeuner et aller en cours. Finalement, un petit élève de Serdaigle attira son regard, bien qu'il n'eut rien de bien particulier. Elle le suivit avec ses yeux de rapace, avala tout rond son beignet, et se saisit de son sac pour s'enfuir de la Grande Salle. Jyn, en effet, venait d'avoir une idée tout à fait lumineuse.

Les premières années, qui découvraient pour certains autant la magie que l'école, avaient cela de beau qu'ils étaient très souvent particulièrement naïfs. Pour le plus grand bonheur de la quatrième année. Elle croisa Ambrosius sur son chemin, faillit faire demi-tour pour prétendre n'avoir pas encore manger afin de passer du temps avec lui, mais c'était ridicule : elle avait sur la joue, une grosse marque de chocolat. Elle couru dans le couloir, fit l'effort surhumain de demander à des élèves plus âgés s'ils avaient vu un petit Serdaigle passer, et finit par rattraper le jeune garçon devant les toilettes de Mimi Geignarde. Jyn n'aimait pas cet endroit, elle sentait comme une insupportable présence qui n'était pas celle de l'ectoplasme qui hantait les toilettes. Un frisson glacé dévalait souvent son dos dans ce couloir et ce jour-là ne fit certes pas exception. Malgré tout, en deux enjambées, elle eut rattrapé le première année et préféra oublier ses terribles pressentiments pour s'intéresser à ce jeune garçon : "Hééé ! Attends ! Euh... Salut !" bafouilla-t-elle en réalisant qu'elle n'était pas tout à fait à l'aise en matière de relations humaines, "je m'appelle Jyn, Jyn Dawkins". Elle lui tendit une main fine en essayant d'afficher sur ses traits un sourire qui ne serait pas un rictus.


(691)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 25
| AVATARS / CRÉDITS : Freddie Highmore
| SANG : enfant de moldus


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Guêpe géante
| PATRONUS : Loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Aies confiance | BILL Mer 5 Déc - 14:25

Ce matin là, en prenant son petit déjeuner, Bill était pensif. Depuis son arrivée à Poudlard, il n'avait pas réellement vu le temps passer. Les jours s'étaient enchaînés à une vitesse ahurissante et noël approchait déjà. Il en avait vécu des choses, en si peu de temps. Si on oubliait une certaine mésaventure vécue à cause de Peeves, l'esprit frappeur, il n'aurait que de belles histoires à raconter à sa famille en rentrant. Il avait choisit, pendant les fêtes d'Halloween, de rester à Poudlard. Cette décision avait été difficile à prendre, c'était la première fois qu'il restait tant de temps loin de ses proches. Cependant, le temps qu'il avait pu passer à la bibliothèque pour en apprendre plus sur ce monde magique avait été tellement bénéfique qu'il n'avait pas regretté ce choix un seul instant. Bien entendu, ses sœurs n'étaient pas du même avis et le lui avaient fait savoir par le biais d'une lettre. Ce jour là, Bill avait été très heureux qu'elles ne connaissent pas l'existence des beuglantes (quoi qu'il doutait qu'elles eussent été capable de lui en envoyer une).

Il se mit à penser à ses cours. Il les appréciait tous, mais il avait beaucoup de difficulté dés qu'il devait utiliser sa baguette. Celui d'histoire de la magie était de loin son préféré, de part toutes les choses passionnantes qu'il y apprenait. Il avait beaucoup trop de lacunes en potions pour y être un bon élève, mais il buvais toutes les connaissances possible et ne doutait pas d'un jour pouvoir un exceller. En botanique, c’était sa maladresse qui faisait de lui un élève moyen. Enfin c’est ainsi qu’il le voyait, bien qu’en réalité, sa motivation le place au dessus de la majorité des autres élèves de première année.

Un verre de jus d’orange apparu devant lui et il le bu d’une traite avant de quitter la grande salle, l’estomac remplis. Il avait encore le temps d’aller aux toilettes avant que son cours ne commence, au deuxième étage. Une fois dans le hall, il remarqua rapidement une jeune fille blonde de Poufsouffle qui sortait du réfectoire. Il cru un instant qu’elle le suivait, mais l’idée lui paraissait absurde, pourquoi une fille de Poufsouffle à qui il n’avait jamais parlé le suivrait-elle ? Alors, d’un pas assuré, il grimpa les marches deux par deux et traversa les couloirs jusqu’aux toilettes du deuxième étage. Il passa devant les toilettes des filles et se rappela de Mimi Geignarde. Au moins, en étant un garçon il n’avait pas de soucis avec elle. Plusieurs filles de première année lui avaient dit que le fantôme de Mimi vivait dans ces toilettes et qu’elles préféraient changer d’étage plutôt que d’y aller.

Hééé ! Attends ! Euh... Salut !

Bill se retourna, surpris. La jeune fille qu’il avait aperçu plus tôt lui faisait face. Elle le suivait vraiment alors ? Il fouilla rapidement ses poches pour vérifier qu’il n’avait rien perdu en bafouillant.

Heuuuu… Sa… Salut !

Il essaya d’arborer son plus joli sourire sans savoir comment réagir face à la jeune fille blonde qui se tenait devant lui.

je m'appelle Jyn, Jyn Dawkins

Bill ouvrit la bouche et la fixa les yeux ronds. Visiblement elle voulait juste le saluer, il n’avait rien perdu. Il resta ainsi quelques secondes avant de se rendre compte de la situation extrêmement gênante dans laquelle il se trouvait et de rendre sa poignée de main à Jyn.

Oh moi c’est.. euh.. C’est Bill, Bill Mc..Gonnal ! Et pas Donald, je ne fais pas de burgers!

Et voilà, comme à chaque fois qu’il saluait une fille qu’il ne connaissait pas, il commençait à ne plus trouver ses mots et à faire des blagues moisies. Au moins, il savait que ça ne durerait pas. Sauf si la situation devenait encore plus gênante.


H.J. :
• Faire un post de 500 mots ▬ 2 dragées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 300
| AVATARS / CRÉDITS : Saoirse Ronan | Juice
| SANG : Mêlé, père cracmol, mère sorcière


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La foudre
| PATRONUS : Une loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Aies confiance | BILL Mar 11 Déc - 13:08

Jyn n'avait pas pour habitude de s'adresser à n'importe qui. A dire vrai, la moyenne des mots qu'elle disait s'élevait à trente dans la journée, approximativement pour deux phrases, donc. Ce n'était pas très glorieux, mais cela lui suffisait largement. La plupart du temps, elle levait haut son museau pour faire comprendre que la tentative de conversation ne l'intéressait pas, et les élèves qui avaient tenté une approche avec la diabolique hyène repartaient la queue entre les jambes. Aussi était-il curieux de la voir non seulement s'adresser, mais également se présenter à un jeune Serdaigle de trois ans son cadet. Elle se dandina sur ses pieds en cherchant naturellement du regard une sortie. Jyn, en effet, commençait à regretter de lui adresser la parole, parce que sans doute qu'il ne serait même pas partant pour son plan machiavélique. Il lui semblait particulièrement innocent, et saint d'esprit, c'est-à-dire, comprenez bien, qu'il était bien différent d'elle. En effet, depuis que la petite écossaise avait décidé, en descendant du Poudlard Express en septembre, de se faire renvoyer pendant sa quatrième année, son esprit se trouvait pollué par de vilaines idées pouvant conduire à blesser des élèves, si le besoin était. Elle était absolument déterminée. Malheureusement, une partie d'elle culpabilisait, cette partie douce, et aimable qu'elle veillait à enfouir sous une couche de mépris et de sauvagerie, lui rappelait que non, elle ne pouvait pas blesser quelqu'un pour parvenir à ses fins. Tout ne semblait pas facile dans la vie de Jyn, qui se trouvait tiraillée entre plusieurs envies, même lorsqu'elle devait juste discuter avec un petit première année. Le pauvre garçon semblait totalement illuminé et intimidé par elle.
Pourtant, elle n'était pas une fille particulièrement grande, ni même, particulièrement jolie.
L'enfant terrible des Dawkins veillait à ne pas se mettre en valeur et l'on eu pu la confondre bien trop facilement avec un sac à patate couronné d'une perruque blonde. "Ah chouette prénom !" répondit-elle un ton bien gauche. Le silence s'éternisa de trop longues secondes, mais elle en rajouta une couche bien lourde : "Contente que savoir que t'es pas affilié aux burgers, c'est vraiment pas bon". Bon... La première pierre semblait posée, mais comment amener le garçon à lui faire confiance, elle-même qui ne faisait confiance à personne ? C'était le serpent qui se mordait la queue ! "Tu as un cours, là, tout de suite ? Je te dérange peut-être ?" enchaîna-t-elle les questions à la vitesse d'un gobelin qui calcule le pesant d'or qu'il a entre ses horribles griffes grisâtres. Elle cacha ses mains dans son dos pour masquer son malaise, car Jyn n'avait qu'une seule envie, celle de fuir en toute hâte sans se retourner sur Bill, qui pourrait l'avoir oublié dans l'heure si elle s'éclipsait maintenant. L'envie était grande, mais elle préféra se contenir, et se recula dans une alcôve comme si celle-ci allait la protéger de quoique ce soit. "Je n'aime pas trop cet étage" confia-t-elle tout bonnement comme si cela allait aider Bill à l'apprécier outre mesure, "il s'y est passé de mauvaises choses" ajouta-t-elle pour elle-même. La Poufsouffle tourna ses yeux bleus en direction des toilettes de Mimi Geignarde, et accompagna son regard d'une grimace. Vraiment, elle détestait cet endroit.

(530)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 25
| AVATARS / CRÉDITS : Freddie Highmore
| SANG : enfant de moldus


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Guêpe géante
| PATRONUS : Loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Aies confiance | BILL Dim 16 Déc - 14:34

Bill n’avait jamais su s’y prendre avec les filles, sauf lorsqu’il les connaissait bien. Ses camarades, la société et tout ce qui entourait sa vie de jeune adolescent le menaient à un certain malaise en présence de la gente féminine. Par peur des moqueries, des regards, des questions que tout un chacun pouvait se poser, il finissait par douter de la manière dont il devait se comporter. Ce doute, né quelques mois plus tôt tout au plus, le prenait au dépourvu à chaque fois. Ce n’avait pas été le cas avec Wilda, mais les années qui les séparaient expliquaient parfaitement pourquoi, il la voyait plus comme une grande sœur, déjà presque une adulte et non comme une fille avec qui il pourrait avoir une première relation. Non pas pour autant qu’il pense à chaque fois à avoir une relation, son cerveau lui le faisait, inconsciemment. C’était sans aucun doute cet inconscient qui rendait Bill maladroit et inapte au premier rapport. Il s’en rendait compte actuellement, Jyn venait à peine de le rencontré, elle était venue d’elle même le saluer et pourtant, maintenant, il pouvait voir en elle un soupçon de malaise. Elle semblait vouloir abréger la conversation, se dandinait tout comme il le faisait lorsqu’il ne savait quoi dire.

Ah chouette prénom !

Et voilà, elle lui répondait machinalement. Le blanc qui suivit sa phrase confirma la pensée de Bill. Il devait faire quelque chose pour ne pas paraître stupide, même si il sentait qu’elle devait déjà le penser. Il n’osa répondre, attendant autre chose de son interlocutrice, quelque chose qui pourrait nourrir une discussion, le sortir de cette mauvaise passe.

Contente que savoir que t'es pas affilié aux burgers, c'est vraiment pas bon

Les burgers ? Pas bons ? Bill allait riposter, dire que les burgers étaient très bon, qu’elle ne savait pas de quoi elle parlait. Il en avait toujours mangé en vivant parmi les moldus et ne comprenait pas qu’on ne puisse pas aimer. Pourtant, il se reteint. Ce n’était pas la chose à faire, il allait encore s’enfoncer…

Tu as un cours, là, tout de suite ? Je te dérange peut-être ?

Enfin, la perche dont il avait besoin. Bill reprit son calme, tourna sept fois sans langue dans sa bouche voulu lui répondre alors qu’elle ajoutait :

Je n'aime pas trop cet étage, il s'y est passé de mauvaises choses

Cette fois il avait de quoi faire c’était certain ! Il se questionnait sur Mimi Geignarde et voilà que la jeune fille lui parlait d’elle. Enfin, c’est ainsi qu’il le comprit, vu le regard qu’elle portait vers les toilettes.

Oh, oui j’ai cours dans vingt minutes, juste au bout du couloir. Mais non tu ne me déranges pas, j’ai le temps en vingt minutes. C’est pas comme si je devais traverser tout le château. J’ai encore peur de m’y perdre… Faut dire que c’est vachement grand ici ! Et je me suis déjà perdu dans les étages, ça n’aide pas à vouloir le traverser.

Il sourit faiblement à la jeune fille, fier d’avoir répondu sans aucun bégaiement, et reprit :

Ce qu’il s’est passé à cet étage ? Tu parles de Mimi Geignarde ? Les filles de première année se plaignent toujours d’elle mais… j’avoue que je ne sais pas trop pourquoi. Je me posais d’ailleurs la question quand tu m’as salué. Est-ce… Est-ce que tu peux m’expliquer qui elle était et pourquoi elle reste dans ces toilettes ?

Le regard de Bill s’illumina lorsqu’il posa sa dernière question. Il sentit la soif de connaissance l’envahir et gagna en confiance, oubliant presque les doutes qu’il avait ressenti en débutant la conversation. Il n’avait plus face à lui une fille qui l’impressionnait, peut être même lui faisait peur, mais plutôt quelqu’un qui pouvait lui amené des informations capitales à son intégration au sein de Poudlard. Alors, toute pression retombée, il s’avança vers la jeune fille, lui passa à côté puis s’adossa au mur.

J’aimerai vraiment tout savoir, depuis que je suis arrivé j’ai l’impression de ne rien connaître de ce monde. D’être un peu à l’écart des enfants qui se savaient déjà sorciers. J’ai tout découvert puis j’ai atterrit ici. Par la même occasion, j’ai fais la rencontre des fantômes après la cérémonie de répartition, mais je ne sais rien d’eux. Comment sont-ils devenus fantômes ? Tous les morts reviennent-ils ainsi ?  Quelle est la différence entre Peeves, l’esprit frappeur, et un fantôme lambda ?

Bill n’interrompis alors qu’une infinité d’autres questions voulait franchir ses lèvres. Il regardait Jyn avec malice et s’excusa rapidement.

Désolé, je ne te laisse même pas le temps de me répondre.

Il se tu enfin, accroché aux lèvres de son interlocutrice pour ne rien manquer de ses réponses.


(787)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aies confiance | BILL

Revenir en haut Aller en bas

Aies confiance | BILL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Bill Clinton will be named a U.N. special envoy on Haiti
» Bill Clinton, UN chief seek aid for Haiti
» Bill Clinton, G. W. Bush & the U.N. Fighting Corruption in Haiti - no joke!‏
» what you did not know about bill clinton!!!
» Qui a nommé Bill Clinton Co president de la CIRH?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Le deuxième étage :: Les toilettes-