GRYFFONDOR : 677 pts | POUFSOUFFLE : 304 pts | SERDAIGLE : 666 pts | SERPENTARD : 278 pts
C'est l'été sur ATDM ! Pour l'occasion, le cirque Arcanus a planté sa tente à Londres, pour tout l'été (plus d'explications ici). La partie Poudlard sera de retour dès le 1e septembre. D'ici là, bonnes vacances à tous !
Félicitations aux Gryffondor pour la coupe des quatre maisons !
Les anciens élèves, nouveaux adultes, n'oubliez pas de demander votre changement de statut juste ici !

Partagez

Le journal de la maison en ruine [Bill]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Bill McGonnal



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 27
| AVATARS / CRÉDITS : Freddie Highmore
| SANG : enfant de moldus


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Guêpe géante
| PATRONUS : Loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le journal de la maison en ruine [Bill] Empty
MessageSujet: Le journal de la maison en ruine [Bill] Le journal de la maison en ruine [Bill] EmptyJeu 6 Déc 2018 - 16:15

Mon journal de sorcier, partie 1 : Le commencement
(journal retrouvé dans une maison abandonnée)








Note d’avant écriture : un sort à été lancé sur ce journal pour qu’aucun moldu ne puisse le lire.




14 septembre 1986


Tout débuta lorsque je reçu ma lettre de Poudlard, peu après mon onzième anniversaire. (C’est un souvenir très lointain pour moi, dire que je ne suis même plus étudiant maintenant !) Je me souviens parfaitement  avoir pensé que c’était un canular ! Mes parents, eux, avaient fait immédiatement le rapprochement avec tous les phénomènes étranges qui s’étaient produits autour moi les deux années précédentes. Parfois, j’avais causé quelque accident, envoyant par exemple mon institutrice à l’hôpital un jour de gastro. D’autres fois, ils avaient pu remarquer des miracles. j’étais quelqu’un d’aimant, très attaché à ma famille et surtout à mes trois sœurs :

- Ambre, la plus grande, était un modèle pour moi. Elle avait seize ans et s’occupait de nous quand maman devait sortir ou était malade. Elle a été présente pour mes sœurs quand maman est morte, pendant ma troisième année à Poudlard. Moi, j’étais absent et je le regrette encore. Mais bon, on ne peut pas modifier le passé.
- Alyssa avait 9 ans, elle était plutôt timide et était une vraie chipie. Après qu’on ai reçu ma lettre, on a pensé qu’elle avait aussi des pouvoirs. À juste titre ! On se demande si on n’a pas un ancêtre sorcier du coup, sans vraiment le savoir. Ça aurait peut-être fait de maman une cracmol ! Après tout, elle n’a jamais parlé de papi, et mamie à refusé de nous en parler même après le décès de maman. Ça pourrait expliqué qu’elle ai accepté si vite mon appartenance au monde des sorciers !
Enfin je vous présentait Alyssa, retournons à nos mouton ! À la maison c’était la fofolle de la famille ! Elle a bien changé à ce niveau croyez-moi, c’est sûrement dû au fait qu’elle avait un comportement exemplaire en extérieur. Enfin jusqu’à son entrée à Poudlard en tout cas, une Gryffondor la petiote quand même. Et en terme de capacités magique elle m’a dépassé depuis longtemps !
- Et pour finir Ashley, 6 ans à ce moment là, toute mimi et de loin ma préférée. Enfin, c’était parce que c’était la petite dernière. Elle était notre préférée à tous d’une certaine manière. C’est devenu une vraie peste pour tout vous dire. Je n’ai plus vraiment de nouvelle, on se croise aux anniversaires, on ne se parle pas. Si je trouve ça triste, elle, elle ne semble pas touchée ! Elle ne m’a pas pardonné de ne pas être revenu de Poudlard après l’accident… J’espère qu’elle comprendra que je l’aime vraiment, un jour...

Enfin du coup, ça fait trois des enfants McGonnal sur quatre qui sont sorciers. Ça, ça ne peut pas être une coïncidence ! Depuis ma sortie de Poudlard, j’ai tenté à plusieurs reprises de retrouver mon grand-père maternel. Mais ma grand-mère m’a demandé d’arrêter, alors je respecte son choix. J’ai appris il y a peu que cet homme lui avait fait beaucoup de mal. Du coup, je pense qu’il vaut mieux pour ses vieux jours qu’on oublie cette histoire. Même si je doute qu’Ashley nous écoutera.
Puis, en vrai on est sûrs de rien, c’était peut-être un moldu… Enfin bon, je ne pense pas qu’on puisse être au courant un jour.



15 septembre 1986



En relisant ce que j’ai écris hier, je me suis rendu compte que j’avais commencé par « tout débuta lorsque je reçu ma lettre de Poudlard ». Cependant, je n’ai pas été plus loin, trop absorbé par mon histoire familiale.
Du coup, je reviens sur cette fabuleuse journée où j’ai appris que j’étais un sorcier…
C’était le 17 mai 1976, je m’en rappelle parfaitement, cinq jours après mon anniversaire et certainement ma plus belle surprise ! Maman était sortie faire les courses, et papa se plaignait des piaillement répétitif d’un hibou à la fenêtre. Ambre, qui lisait un livre, avait cherché son marque page quelques seconde avant de posé son livre ouvert, face contre le divan. Elle s’était dirigé vers la fenêtre pour faire fuir le hiboux et avait frappé contre celle-ci. Un coup, deux coup, trois coup. Elle s’était interrompu.

« Papa, viens voir ça ! Ce hiboux à une lettre accrochée à la patte ! Et y’a le nom de Bill dessus ! »

Je m’étais approché de la fenêtre en même temps que papa, puis on avait fixé le hibou quelques minutes sans bouger. Quand maman est rentrée, elle nous a rejoint, nous demandant ce qu’on faisait avant de voir le hibou à son tour. Il frottait son bec contre la fenêtre, alors, elle lui ouvrit. Il entra à l’intérieur et lâcha la lettre aux pieds de Bill. Le nœud qui la retenait s’était défait tout seul, comme par magie. Après quoi, il s’était posé sur un meuble en penchant la tête à droite puis à gauche. Notre attention revint à la lettre, et nous l’avions ouverte tous ensemble, puisqu’Alyssa et Ashley nous avaient rejoint.
C’était, vous vous en doutez, ma lettre d’admission à Poudlard ! Un petit mot l'accompagnait « veuillez s'il vous plaît nourrir le hibou ».
Maman lui avit donné un biscuit puis il était reparti, nous étions tous bouche bée, prit d'un mutisme général. Puis je me rappel avoir mit la lettre dans un coin en soupirant :

« encore une bonne blague. Enfin de là à utiliser un hibou. Les gens ne savent plus quoi inventer... »

Mais personne ne me répondit, il me fixaient tous.

« Quoi ? Qu'est-ce qu'il y a ? »

Ambre s'avança vers moi.

« Lis la lettre jusqu'au bout ! Ils savent des choses très précises sur toi ! Et si... c'était vrai ? »

Après ça, il m'a fallu quelques temps pour me rendre à l'évidence. La lettre citait tous les événements étranges qui avaient englobé mon enfance, comme si celui qui l'avait écrit savait qu'il allait avoir besoin de me convaincre de la véracité de ses dire. Au final, c'est ma famille qui y a plus cru que moi et qui m'a convaincu. Puis je suis arrivé à Poudlard.

C'est ainsi que je suis devenu sorcier.

[suite à venir...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le journal de la maison en ruine [Bill]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Maison en ruine en carton et bois
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» Zimbabwe Issues Half-Billion Dollar Bill
» Cherchons une bonne "maison" pour un bouc nain
» Journal d'un archéologue [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu
 :: Ecrivez votre histoire :: 
Vos biographies
-