GRYFFONDOR : 240 pt | POUFSOUFFLE : 217 pt | SERDAIGLE : 188 pt | SERPENTARD : 196 pt
Retrouvez l'édition de juin de la Gazette des sorciers !
-36%
Le deal à ne pas rater :
Pack 1 mois – PAMPERS New Baby Taille 1 (2- 5Kg) – 264 couches
29 € 45 €
Voir le deal

Partagez

Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Raven Fawkes

Raven Fawkes


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 758
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Empty
MessageSujet: Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC EmptyDim 9 Déc 2018 - 14:43

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé — Lamartine

Aujourd’hui aurait pu être une bonne journée. La première réunion de l’Ordre de Phénix avec les nouveaux membres avait lieu et Albus Dumbledore avait finalement accepté de l’intégrer dans l’organisation malgré son énorme faute professionnelle causée par le non moins célèbre Directeur de la Justice, Bartemius Croupton. Elle s’en voulait toujours aussi terriblement d’avoir lancé ce sort sur Kieran qui leur avait certes permis d’avoir des informations, mais en en payant le prix. L’ancien Langue-de-Plomb se trouvait désormais à Azkaban et Melody n’adressait plus la parole à sa sœur. Il fallait croire que la relation entre elle et Raven était au point mort.
La sorcière avait enfilé sa cape par-dessus son manteau noir, avait attrapé sa baguette pour la glisser dans une de ses manches, avait rattaché une petite mèche de cheveux rebelle qui dépassait et avait transplané. L’endroit n’était pas si compliqué que cela à trouver, il fallait juste ne pas se perdre dans les rues. Alastor l’avait attendu comme prévu et après de brèves salutations, les deux sorciers étaient rentrés dans cette modeste bâtisse où d’autres membres de l’Ordre étaient déjà présents. Cela était totalement nouveau pour la sous-chef qui transgressait les lois établies par le Ministère de la Magie, institution pour laquelle elle travaillait avec un poste honorable. Si Bartemius était au courant, il aurait été dans une rage folle.
Mais c’est au moment de rentrer dans la pièce principale que sa profonde détermination fut un peu affaiblie. Cela faisait presque un an qu’elle ne l’avait pas vu, qu’elle l’avait évité de tout son possible. Et voilà maintenant qu’ils se retrouvaient autour d’une table. Ainsi, il faisait lui aussi partie de l’Ordre du Phénix. Ce n’était pas étonnant, un Médicomage était toujours utile dans une guerre. En évitant soigneusement son regard, l’auror s’était dirigée vers Alice et Audrey avec un sourire à la commissure des lèvres, absolument ravie de les voir. Comme il était drôle de revoir certaines personnes ici, dans le cadre d’une association secrète. Minerva McGonagall par exemple, avec qui Raven avait un lien assez particulier. Après de courtes présentations de chacun, la réunion avait commencé. Tout était extrêmement précis, bien organisé, et cela rassurait évidemment la sous-chef qui avait besoin d’un minimum de cadre pour y attribuer sa confiance.
La fin de la réunion sonna et l’auror trouva un prétexte pour vite s’en aller. Elle ne voulait surtout pas se confronter au sujet qui hantait ses pensées depuis plusieurs mois. Raven s’interdisait de ressentir quoi que ce soit et elle voulait tenir cet engagement. Mais alors qu’elle s’approchait de la porte d’entrée, une voix retentit dans le couloir.
Sa voix.
Caradoc Dearborn.
Revenir en haut Aller en bas
Caradoc A. Dearborn

Caradoc A. Dearborn


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 399
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hardy (lux aeterna)
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père et son frère morts.
| PATRONUS : Un raton-laveur.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Empty
MessageSujet: Re: Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC EmptyDim 9 Déc 2018 - 16:10

De l'eau avait coulé sous les ponts depuis l'attaque du musée moldu de Londres, et depuis Caradoc, à l'initiative de Kingsley Shacklebolt, était entré dans le secret Ordre du Phénix fondé par le vénérable Albus Dumbledore. Tout était nouveau pour le jeune Médicomage, qui découvrait chaque jour un peu plus le fonctionnement de cette société dont, à sa grande frustration, il ne pouvait pas parler à d'autres que ceux qui la peuplaient. C'était la première fois qu'il cachait quelque chose à son père et à son frère, et Merlin, de quelle chose il s'agissait ! C'était bien l'impératif, qu'il comprenait parfaitement bien par ailleurs, dont il était convaincu qu'il aurait le plus de mal à tenir. Soucieux de respecter son serment envers Dumbledore et de ne pas risquer de trahir ce secret, Caradoc avait légèrement fui les siens ces dernières semaines, prétextant une masse de travail telle que sa vie se résumait à dormir et faire ses permanences à Sainte-Mangouste. Si Phoebus avait gobé son mensonge comme une dragée surprise de Bertie Crochue, bien plus obnubilé par ses propres affaires pour s'intéresser à l'étrange comportement de son jumeau, Amadeus en revanche avait déjà saisi l'opportunité de lui faire comprendre qu'il n'était pas tombé dans le chaudron... Mais Caradoc avait vite compris que son père soupçonnait que c'était une nouvelle petite amie qui maintenait ainsi son fils loin de chez son vieux père et, à la fois soulagé et honteux de ce mensonge, avait décidé de ne pas le détromper. Amadeus, délicat, n'avait pas insisté. Caradoc était toutefois conscient que cette excuse bancale ne tiendrait qu'un temps, et qu'il n'avait pas mille solutions devant lui : soit il s'enfonçait dans son mensonge et se lançait en quête d'une véritable petite amie pour se dédouaner complètement, soit il lui fallait trouver un moyen de recommencer à côtoyer ses proches sans leur révéler qu'il faisait à présent partie d'un ordre secret chargé de combattre Voldemort.
Ses inquiétudes étaient telles au moment où il entra dans le QG de l'Ordre en compagnie de Kingsley, afin d'assister à sa première plénière depuis son intégration. Il avait déjà eu l'occasion de croiser quelques membres de l'organisation depuis son arrivée, mais Dumbledore l'avait volontairement écarté du gros du groupe afin de tester une nouvelle fois sa loyauté : Frank lui avait bien expliqué qu'il aurait été imprudent de lui laisser voir trop tôt l'étendue et l'identité des membres du groupes, le fonctionnement de l'Ordre, les missions en cours... Et Caradoc avait donné raison au Directeur de Poudlard. Il avait attendu son heure bien sagement, et grand bien lui en avait pris car aujourd'hui il allait rencontrer le reste du groupe. Kingsley lui avait révélé qu'il ne serait pas le seul nouveau membre intronisé aujourd'hui, mais le Médicomage n'y avait pas prêté grande attention, plus pressé de découvrir ce que l'Ordre du Phénix menait comme véritables combats en cette fin d'année 1976. Ça n'était que lorsqu'il avait discerné le visage de Raven Fawkes dans l'assemblée qu'il avait regretté de ne pas s'être un peu plus renseigné. Un instant figé par la surprise, le jeune homme avait très vite réussi à retrouver contenance et s'était assis en souriant à la ronde, se présentant volontiers lorsque Dumbledore lui demanda de le faire. Il s'était ensuite arrangé pour oublier le pénible souvenir de sa dernière entrevue avec l'Auror qui rejaillissait sur lui avec toute la force avec laquelle il l'avait frappé un an plus tôt, et s'était appliqué à s'intéresser au sujet de la réunion du jour. Finalement, la réunion avait touché à sa fin, et Caradoc bien malgré lui avait immédiatement glissé un regard en direction de Raven... Pour voir que celle-ci était déjà pratiquement hors de la pièce. Le jeune homme se leva d'un bond et, prétextant une envie pressante, s'éclipsa à son tour discrètement pour se lancer à sa poursuite. Il tenait à désamorcer la situation, et ne pas laisser une gêne subsister entre eux à présent qu'ils allaient devoir passer du temps et combattre ensemble... « Raven attends ! » l'appela-t-il au détour d'un couloir, alors que l'Auror arrivait au niveau de la porte d'entrée, près de laquelle elle s'immobilisa. En quelques enjambées, Caradoc la rejoignit, peu désireux de hurler dans toute la maison et prendre le risque que quelqu'un les entende. « Salut, souffla-t-il une fois posté devant elle, et par pur réflexe un sourire s'installa sur son visage et dévoila les légères ridules au coin de ses yeux, je ne pensais pas te voir ici. Tu as l'air d'aller bien. » Caradoc improvisait complètement, un peu dépassé par les événements. Surpris, il l'était assurément, car personne ne l'avait prévenu qu'elle serait là. D'un autre côté, personne n'avait trop eu vent de la fin de non-recevoir que l'Auror lui avait infligée un an plus tôt, et Caradoc s'était bien gardé de le crier sous tous les toits, trop honteux et meurtri pour cela. « Ecoute je... Je sais que c'est étrange, et que bon, il a pu se passer des choses qui... Bref, je voulais juste te dire que je suis désolé, et que je ne suis pas fâché, et que... j'espère qu'on pourra oublier ce qui a pu se passer. Pour l'Ordre. » Pour l'Ordre, et aussi pour elle, il était capable de faire abstraction de ce cœur qui battait toujours violemment dans sa cage thoracique à la vue de celle qui l'avait lacéré quelques mois plus tôt.


Dernière édition par Caradoc A. Dearborn le Mar 11 Déc 2018 - 18:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raven Fawkes

Raven Fawkes


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 758
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Empty
MessageSujet: Re: Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC EmptyDim 9 Déc 2018 - 20:48

Il l’appela par son prénom. Raven ferma les yeux un instant et se retourna pour faire face à lui, sans sourire. Le voir d’encore plus près la fit rater un battement de cœur. C’était encore plus dur que ce qu’elle s’était imaginée. Il la salua avec un sourire et la sorcière ne put s’empêcher de penser qu’il avait dû vite passer à autre chose après qu’elle l’ai laissé seul sur le perron du bar. Ce sourire le montrait bien après tout, non ?
— Tu as l'air d'aller bien.
Est-ce qu’elle allait bien ? Fawkes n’était pas bien sûre de pouvoir le confirmer en cet instant présent. Ses pensées s’embrouillaient et ses yeux n’étaient attirés que par les siens. C’était mauvais, très mauvais. Elle ne pouvait pas ressentir de telles choses. Ce n’était pas normal de ressentir ces choses-là pour quelqu’un de beaucoup plus jeune, et puis elle était de toute façon beaucoup trop âgée pour se mettre avec qui que ce soit. C’est vrai, à la fin du mois elle allait atteindre les 37 ans, pas le bon moment ni pour se mettre en couple, encore moins pour concevoir un enfant.
— Je vais bien, mentit-elle un peu sèchement en regardant le tableau exposé sur le mur d’à côté.
Fuir. Le plus loin possible. Ce n’était pas dans ses habitudes, mais on voyait bien dans ce genre de contexte qu’elle n’avait pas hérité du courage des Lions. Elle l’écouta cependant et son cœur se serra encore plus lorsqu’il mentionna le fait qu’il fallait oublier ce qu’il s’était passé presqu’un an auparavant pour le bien de l’organisation secrète. L’auror baissa la tête avant de redresser fièrement le menton, les yeux plongés dans ceux du Médicomage et le visage dans sa plus grande neutralité. La sorcière ne devait pas montrer que ses mots la touchaient. Elle ne devait pas se montrer affaiblie par un homme. Surtout pas.
— Bien entendu, rétorqua Raven, nous sommes des adultes matures et responsables. L’Ordre ne doit pas être perturbé par ces histoires d’adolescents. Elle employait des mots durs exprès. S’éloigner de lui. Prendre ses distances. Tout faire pour l’oublier, quitte à ce qu’elle se fasse détester. À présent veuillez m’excusez, je suis pressée, murmura-t-elle en amorçant un mouvement de départ. Le vouvoiement, c’était aussi fait exprès. Prendre des distances, recréer le mur qui avait existé autrefois entre eux. Faire le maximum pour pas que ce qui se passait ne la touche…
Revenir en haut Aller en bas
Caradoc A. Dearborn

Caradoc A. Dearborn


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 399
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hardy (lux aeterna)
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père et son frère morts.
| PATRONUS : Un raton-laveur.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Empty
MessageSujet: Re: Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC EmptyMar 11 Déc 2018 - 19:24

Le sourire de Caradoc fondit comme neige au soleil face à la froideur de l'accueil que lui réserva Raven, qui eut le don de lui faire instantanément regretter la naïve spontanéité de sa démarche. Il n'avait pas réfléchi, comme bien trop souvent, et venait visiblement de réaliser un effroyable impair, s'il en croyait l'attitude de sa compagne. Cette dernière de posa même pas le regard sur lui, visiblement ennuyée de le voir et désireuse de rompre au plus vite ce qui devait être pour elle un indésirable entretien. A cette pensée, le cœur de Caradoc se serra : qu'avait-il bien pu lui faire pour mériter un tel traitement, l'avait-il donc à ce point courroucée en l'invitant à sortir avec lui ? Plus encore que son attitude, ce furent les mots que Raven prononça avec une mauvaise volonté palpable qui eurent le don de transformer la mortification en indignation. « Loin de moi l'envie de vous retenir trop longtemps Madame, rétorqua-t-il d'une voix agacée en insistant sur ce vous qu'elle venait d'utiliser et qu'il l'avait tant froissé, mais je tiens à remettre les points sur les i : déjà, il ne s'agissait pas d'une histoire d'adolescents, comme vous le dites. J'ai ressenti un penchant pour vous, je l'ai partagé avec vous, comme un adulte, et ensuite, je viens aujourd'hui enterrer la baguette de guerre, comme un adulte aussi. Alors si vous n'avez même pas une minute pour me répondre un peu poliment, alors il n'y a qu'une seule personne mature dans ce hall, et ça n'est pas vous. » Sur ces entrefaites, Caradoc se retourna pour rejoindre au plus vite le reste de l'Ordre, énervé par la réaction de Raven. Il avait fait ce qu'il avait pu !


Dernière édition par Caradoc A. Dearborn le Ven 19 Juil 2019 - 15:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raven Fawkes

Raven Fawkes


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 758
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Empty
MessageSujet: Re: Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC EmptyVen 14 Déc 2018 - 0:04

Dès que Caradoc prononça le début de sa phrase, Raven sut qu’elle avait fait une erreur de se montrer aussi froide avec lui. En même temps, aurait-il pu en être autrement ? La sorcière n’était pas bien sûre. Ils n’étaient pas faits pour être ensemble, que cela soit par rapport à l’âge, par rapport à ce temps de guerre, par rapport à leur métier respectif… Non, ce n’était pas de bons arguments, mais l’auror essayait de se persuader elle-même. Elle essayait de combattre cette attirance qu’elle éprouvait pour le Médicomage en face de lui, et en faisant cela elle se comportait comme tout, sauf une adulte. Et ce n’était pas dans ses habitudes. Pourquoi diable avait-il hanté ses pensées pendant presque un an après leur dernière entrevue ? Elle qui pensait que cela allait s’atténuer, ça n’avait pas du tout été le cas. Et en le revoyant, tout ressurgissait. La sorcière tentait simplement d’en atténuer les effets.
Elle serra sa mâchoire en même temps que ses derniers mots. Il ne saisissait pas. Il ne voyait pas. Était-il aveugle pour voir que leur histoire était tout simplement impossible ? Alors que Caradoc esquivait un mouvement pour rejoindre les autres, l’auror lui attrapa le bras pour qu’il soit à nouveau face à lui. Elle s’approcha de lui et lui murmura entre ses dents, la gorge nouée.
— Vous… Tu ne comprends donc pas ? Tu ne vois donc pas que ce n’est pas possible entre nous ? Je ne suis pas insensible à ce que tu me dis Caradoc, mais… Ouvre les yeux ! Regarde quel âge tu as, quel âge j’ai, dans quelle période nous vivons en ce moment. Elle relâcha sa manche et s’éloigna un peu de lui. Il vaut mieux que tu m’oublies, crois-moi. Je ne t’apporterai rien de bon. Je ne veux pas que tu sois en danger à cause de moi, conclut-elle bien tristement.
Revenir en haut Aller en bas
Caradoc A. Dearborn

Caradoc A. Dearborn


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 399
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hardy (lux aeterna)
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père et son frère morts.
| PATRONUS : Un raton-laveur.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Empty
MessageSujet: Re: Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC EmptyJeu 20 Déc 2018 - 12:24

Trop aveuglé par son propre courroux, Caradoc ne vit pas le visage de Raven et lui balança tout ce qu'il avait sur la conscience avec le même degré de précaution qui lui avait valu de faire exploser quelques chaudrons dans les cachots de Slughorn. Le Médicomage était blessé par le traitement que lui réservait l'Auror, et tenait à ce qu'elle en ait conscience. Parfaitement conscience. Mais sa blessure ne touchait pas tant son orgueil, qui était bien difficile à toucher considérant le fait qu'il n'en avait pas vraiment : il était simplement touché et déçu de voir que Raven Fawkes n'était pas la femme qu'il avait cru découvrir, et dont il était tombé sous le charme. La Raven Fawkes qu'il avait visiblement fantasmée ne lui aurait jamais répondu avec tant de froide sécheresse. Cette femme qu'il avait imaginé avoir rencontré, droite et généreuse, sensible sous sa démarche altière, aurait compris sa démarche et lui aurait charitablement assuré qu'elle ne lui tenait pas rigueur de cette folle invitation faite un an plus tôt, et qu'ils seraient désormais de bons amis. Au lieu de cela, il découvrait une Raven Fawkes désagréable avec autant de sensibilité qu'une cuillère à café, visiblement courroucée qu'il ait eu l'outrecuidance d'avoir un faible pour elle. Lui aussi en venait à être courroucé d'avoir eu un tel penchant pour elle, à dire vrai !
Mais il se trompait, en témoigna la poigne avec laquelle il se trouva soudain interrompu dans son projet de retour vers le reste du groupe. Caradoc retint à grand-peine un soupir exaspéré et pivota de plus belle pour faire face à sa compagne dont l'expression avait notablement changé, nota-t-il inconsciemment malgré sa colère. « Vous… Tu ne comprends donc pas ? Tu ne vois donc pas que ce n’est pas possible entre nous ? » La colère de Caradoc fondit comme neige au soleil face à une pareille entrée en matière, et le jeune homme resta statique lorsque Raven le relâcha, puis s'éloigna de lui, abasourdi par ce qu'elle lui apprenait des raisonnements qui agitaient son âme et expliquaient tant de choses. « C'est pour ça que tu me traites ainsi ? Je t'invitais à dîner, pas à m'épouser ! » s'indigna-t-il d'une voix un peu trop haute, ulcéré qu'elle lui reproche à la fois d'être trop jeune, et tant qu'à faire la guerre dans le monde. C'était particulièrement injuste, mais le Médicomage décida de laisser de côté ces pauvres arguments pour se concentrer sur ce qu'il saisissait moins bien, mais qui était de nature à lui redonner un peu d'espoir. « Bon sang Raven, mais si tu savais... bougonna-t-il un ton plus bas en se pinçant l'arête du nez, comme si cela pouvait l'aider à mettre en ordre ses pensées, d'accord, j'entends tes arguments. C'est pour ça que tu as refusé mon invitation ? » A cet instant, cet instant de vérité, dont Raven ne saisissait probablement l'importance pour lui, Caradoc dardait sur sa compagne un regard particulièrement intense. Sa réponse conditionnait probablement son comportement pour les semaines, voire les mois et les années à venir !
Revenir en haut Aller en bas
Raven Fawkes

Raven Fawkes


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 758
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Empty
MessageSujet: Re: Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC EmptyJeu 20 Déc 2018 - 17:52

Ses traits se détendirent légèrement. Cette situation était vraiment trop étrange… Ils étaient là, plantés dans un couloir à deux pas de la sortie, à jouer aux ascenseurs émotionnels… Raven était si confuse. Elle qui, pourtant, avait une totale maîtrise sur les choses, la sorcière semblait perdre le contrôle sur ce qu’elle ressentait et sur sa façon de se comporter. En fait, elle ne savait pas du tout comment être avec lui. Peut-être que l’auror avait peur qu’il la juge, peut-être avait-elle peur qu’il soit déçu, au bout du compte. Déçu qu’elle ne soit pas ce à quoi il s’attendait. Raven n’en savait rien. Elle serra la mâchoire lorsqu’il s’exclama un peu trop fort à son goût et soupira en fermant les yeux. Dans sa tête défilaient les images de ses séances avec Artemis, de ses mots qui lui faisaient comprendre qu’elle avait le droit, après toutes ces années de deuil, de toucher au bonheur.
— C'est pour ça que tu as refusé mon invitation ?
L’auror Fawkes releva ses paupières et tenta malgré tout de conserver une allure digne. Mais en plantant son regard dans le sien, elle n’y arrivait pas. Comme si… Comme si quelque chose dans ses yeux lui ôtait sa carapace de glace. En cet instant, elle se sentait si fébrile, presque trop fragile. Et puis il lui demandait là de lui dire ce qu’elle avait sur le cœur, de s’ouvrir, de lui expliquer. À part à Artemis, jamais ses émotions n’avaient franchi le bord de ses lèvres. Ce n’est qu’après quelques secondes de silence que la sorcière aux cheveux de jais lui répondit, la voix basse.
— J’ai eu peur, avoua-t-elle. Peur parce que tout ça ne m’est plus familier. J’ai préféré fuir.
Elle, Raven Fawkes, sous-chef des Aurors, figure influente du service, avait pris la fuite face à un jeune Médicomage de 27 ans. Il y avait de quoi avoir honte, elle s’en rendait compte à présent. Son attitude n’avait pas été correcte et de loin la plus immature.
— Écoute, je suis désolée. Je n’aurais pas dû te planter devant ce bar, je n’aurais même pas dû rester ce soir-là, je… Raven eut un maigre et triste sourire. On finit toujours rongé par les regrets, n’est-ce pas ?

Citation :
Désolée pour cette toute petite réponse et pour cette rapidité, mais il me fallait répondre Cute
Revenir en haut Aller en bas
Caradoc A. Dearborn

Caradoc A. Dearborn


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 399
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hardy (lux aeterna)
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père et son frère morts.
| PATRONUS : Un raton-laveur.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Empty
MessageSujet: Re: Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC EmptyVen 21 Déc 2018 - 15:18

Face à lui, Raven apparaissait maintenant si vulnérable et perdue, après avoir été quelques secondes plus tôt si digne et bravache, que Caradoc eut l'impression de discerner de nouveau celle qui l'avait si fort ému lorsqu'il l'avait soignée le jour de l'attaque du Musée moldu. Le jeune homme avait l'impression que pour la deuxième fois, le masque impassible de l'Auror s'effritait devant lui, comme il s'était déjà évanoui en sa présence :  cet exercice cependant paraissait toujours aussi compliqué et douloureux pour Raven, visiblement peu habituée à accepter de laisser ainsi apparaître la moindre émotion. Et dans sa fascination pour cette belle femme torturée, Caradoc en venait à se demander quelles épreuves cette dernière avait pu avoir à traverser, en plus de la mort dramatique de son mari, pour refuser avec une telle hargne de faire preuve de sensibilité alors même qu'il la sentait aussi agitée que lui au plus profond de son âme. Pourquoi cette soupape, si lourde, était-elle posée et empêchait ses émotions de s'exprimer ? C'était la peur, dit-elle, la peur qui avait dicté ce mouvement de sa part, ce mouvement qui l'avait séparée de lui en lui fissurant le cœur au passage. Face à cet aveu de Raven, Caradoc sentit son cœur se réchauffer sensiblement et le soulagement s'empara de lui : un sourire lumineux, irrépressible, s'étala finalement sur son visage. « J'ai eu peur, reconnut-il en laissant échapper un éclat de rire soulagé, j'ai cru que c'était parce que je ne te plaisais pas ! » Le jeune homme darda sur Raven un regard pétillant, heureux du dénouement de cette conversation anxiogène, soulagé de comprendre enfin une partie de ce qui avait pu se passer entre eux. La peur, c'était la peur qui avait en majeure partie motivé le geste de Raven, et non pas un manque de goût pour lui. C'était la peur, l'argument que l'Auror mettait en avant, et plus il y réfléchissait et mettait bout à bout les indices qu'il avait soigneusement récoltés sur sa personnalité, plus Caradoc trouvait cela logique. Et plus il retrouvait espoir. « Raven, reprit-il en tentant de retrouver un semblant de sérieux pour ne pas la vexer en faisant preuve de trop de légèreté trop vite, ne t'excuse pas, c'est de ma faute. Je sais pas ce qui m'a pris, j'aurais dû m'en douter... Et sans doute que tu as bien fait de me dire non. » Au plus profond de lui toutefois, Caradoc ne croyait pas à cette dernière phrase, qui n'était destinée qu'à rassurer Raven. Elle n'avait pas bien fait de dire non, ou plus précisément de le planter là sans la moindre explication, mais il comprenait à présent pourquoi elle l'avait fait. Et comprenait que c'était en grande partie de sa faute, mais surtout, que tout n'était pas perdu. Et ça, c'était bien le plus important pour lui. « Le problème, reprit-il d'un ton cette fois-ci complètement sérieux, c'est que maintenant que je sais ça, tu ne vas plus pouvoir te débarrasser de moi si facilement. » Après tout, ne lui avait-elle pas confié qu'elle n'était pas insensible ?
Revenir en haut Aller en bas
Raven Fawkes

Raven Fawkes


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 758
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Empty
MessageSujet: Re: Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC EmptyDim 23 Déc 2018 - 0:24

Alors qu’elle avait cru que le Médicomage s’énerverait encore, Raven resta pantoise face à la bonne humeur du sorcier. Son cœur se réchauffa en même temps que son sourire et, si elle n’en montra rien, elle fut véritablement soulagée que la situation s’améliore entre eux, ce qui avait été plutôt mal parti au début de leur échange. L’auror ne comprenait plus rien. Elle qui croyait profondément au destin – et après ce qu’il lui avait fait subir c’était plutôt compréhensible – elle s’apercevait qu’après des décennies de douleur et de peine, il y avait là la possibilité d’avoir une vie comblée qui lui tendait la main. C’était tout bonnement impensable et inimaginable. Après sa grand-mère, après Carrow, après Eliott, après Asterion… Il avait fallu presque quarante ans de son existence, quarante ans de dur labeur et de questionnements perpétuels pour enfin avoir une autre chance ? Qui aurait pu prévoir qu’ils allaient finir par s’intéresser l’un l’autre, qui aurait pu prévoir qu’ils allaient finir dans une même organisation secrète ? Vivre au jour le jour. Elle allait finir par croire à cette phrase.
— Non, ce n’est pas ce que… Enfin… Raven se tut immédiatement en rougissant, se rendant compte de la honte dans laquelle elle se mettait toute entière. Voilà qu’elle ne savait même plus s’exprimer convenablement.
Le sorcier la rassura alors et l’auror fut soulagée qu’il comprenne les raisons de sa décision. Ce n’était pas contre lui, simplement les éléments de la vie qui étaient contre eux. Et il fallait s’y résoudre.
— Tu ne vas plus pouvoir te débarrasser de moi si facilement.
La sous-chef resta interdite pendant quelques secondes. Avait-elle bien entendu ? Il n’allait pas… Non, ce n’était pas possible. N’avait-il pas compris ses arguments précédents ? Que ce n’était pas possible entre eux ? Qu’ils n’étaient pas faits pour être ensemble ? Que malgré leur attirance commune, il était préférable qu’ils gardent leur distance ? Elle battit des cils pour masquer son trouble et le reprit.
— Attends, tu n’as pas compris Caradoc, je… elle ferma les yeux avant de les rouvrir et, prenant son courage à deux mains, de planter son regard dans le sien. Ce n’est pas possible entre nous, je pense avoir été suffisamment claire concernant les raisons que j’ai évoqué précédemment et… Raven expira rapidement. J’ai trente-sept ans, Caradoc. Trente-sept. Tu ne serais pas heureux avec une femme de mon âge, encore moins avec quelqu’un comme moi. Je te le dis et je te le répète. Il vaut mieux pour toi que tu m’oublies.
O combien il lui coûtait de prononcer ces phrases, mais elles étaient tellement importantes… Le plus dur allait être de lutter contre lui, à présent. Car en bon ancien Gryffondor, Raven savait d’avance qu’il n’allait pas lâcher l’affaire…
Revenir en haut Aller en bas
Caradoc A. Dearborn

Caradoc A. Dearborn


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 399
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hardy (lux aeterna)
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père et son frère morts.
| PATRONUS : Un raton-laveur.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Empty
MessageSujet: Re: Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC EmptyMer 2 Jan 2019 - 12:40

A la grande satisfaction du Médicomage, Raven Fawkes eut le don d'être désarçonnée par son changement de ton et de tactique et l'incompréhension traversa fugacement le regard qu'elle posa sur lui. Après la gêne et la colère, Dearborn la girouette émotionnelle partageait avec elle son tempérament taquin et joueur, ce qui ne pouvait bien évidemment que la déstabiliser un peu plus. Caradoc n'avait jamais été du nombre de ces personnes dont on disait qu'elles étaient d'humeur égale, il était sans cesse le siège d'émotions fortes et souvent contradictoires, et s'il avait appris à les contrôler dans le cadre de l'exercice de son activité, en revanche il ne se donnait pas la peine de le faire dans le cadre de sa vie privée. La retenue, c'était pas pour lui, ça ne l'avait jamais été et ne le serait jamais. Quand bien même cela choquerait l'impassible Raven Fawkes, qui se hâta de lui répéter que leur idylle était impossible du fait d'un trop grand écart d'âge entre eux.
« J'avais bien compris la première fois, précisa-t-il en haussant les sourcils, comme pour mieux lui signifier qu'il était vexé qu'elle doute ainsi de ses capacités intellectuelles, tu as été très claire. Le souci, c'est que je suis intimement convaincu que tu te trompes. Pas de panique, cela arrive même aux meilleurs ! » Bien malgré lui, Caradoc se rendit compte qu'il avait adopté une voix gentiment moqueuse, et tenta de reprendre son sérieux et masquer un peu mieux ô combien il appréciait la situation pour ne pas risquer de vexer l'Auror en face de lui. « Je pense que tu te trompes, reprit-il plus sérieusement en refrénant son sourire, si tu penses que ton âge peut décider à ta place de ce à quoi tu peux prétendre, et ce à quoi tu aspires.  Le bonheur n'a pas d'âge, Raven, et je crois qu'on ne doit jamais perdre une occasion de le saisir, surtout en ce moment, comme tu dis. Et je pars pas du principe que ton bonheur passe forcément par ma charmante personne hein, je parle plus généralement. Même si... Enfin voilà, j'ai déjà dit ce que je devais dire à ce sujet. » Caradoc renonça à réitérer l'expression de son admiration pour elle, de peur de passer pour un lourd. Un léger silence flotta entre eux, que le jeune homme décida de rompre à nouveau car il était conscient que Raven ne lui laisserait probablement plus l'occasion de lui parler ainsi avant un bon moment une fois cette conversation terminée : « De toute façon, le peu de temps qu'on a devant nous joue en ma faveur : on va être amenés à se voir plus souvent. Je vais donc pouvoir te convaincre que tu as tort, et j'accepterai tes plus plates excuses pour avoir cru que tu savais mieux que moi ce qui pouvait me rendre heureux. » Fort satisfait de cette conclusion, l'insupportable Dearborn se tut en souriant, repoussant dans les tréfonds de son crâne ses craintes d'avoir encore été trop loin trop vite. Contrairement à ce qu'il affirmait avec un tel aplomb, il n'avait pas tant de temps que ça devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Raven Fawkes

Raven Fawkes


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 758
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Empty
MessageSujet: Re: Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC EmptyVen 4 Jan 2019 - 18:41

Avait-elle peur, finalement ? Peur de s’engager dans une relation, peur parce que cela faisait si longtemps ? Raven aurait pu dire que oui. Elle n’était plus habituée à toute cette mascarade, et bien qu’elle ressentait un gros penchant pour l’homme en face d’elle, l’auror ne pouvait s’empêcher de se sentir illégitime pour se mettre avec lui. Illégitime par son âge, illégitime par leur différence de caractère qui semblaient être opposés. Durant sa carrière, Fawkes avait souvent entendu des remarques à son égard disant qu’elle était un peu trop « coincée », un peu trop « sérieuse ». Et même si c’était des traits que Caradoc appréciait, n’allait-il pas trop se lasser de ce sérieux et cette sévérité, justement ? Dans de questions qui demeuraient sans réponses pour le moment. Et l’aînée ne savait pas vraiment si elle voulait réellement en trouver. Car ce qui la paralysait le plus, c’était bien la peur, oui. Mais une peur qui était enfouie dans ses entrailles et dans ses tripes, une peur dont elle n’osait pas lui parler de crainte de paraître paranoïaque. Car c’était un peu cela.
Raven ne pouvait se défaire de ces images mettant en scène son époux décédé. Même si elle avait fait son deuil depuis quelques mois déjà, le risque de mettre en danger les personnes qu’elle aimait était trop élevé. Les aurors du Bureau en étaient conscients, se marier ou montrer un quelconque attachement pour quelqu’un pouvait avoir des conséquences gravissimes. C’était ça, en fait. Elle ne voulait pas mettre le Médicomage car elle ne voulait pas perdre, une fois de plus, une personne chère par sa faute. C’était un danger à prendre lorsque l’on faisait ce métier, et pourtant Raven ne voulait pas s’y risquer.
Elle resta un peu de marbre face au ton moqueur de Caradoc, trouvant le moment trop sérieux pour en plaisanter. Son cœur se serrait aux mots qu’elle prononçait, mais Raven savait qu’elle n’avait d’autres choix que de lui imposer le sien. Mais l’ancien Gryffondor ne semblait pas l’entendre de la même oreille.
— Si tu penses que ton âge peut décider à ta place de ce à quoi tu peux prétendre, et ce à quoi tu aspires.  Le bonheur n'a pas d'âge, Raven, et je crois qu'on ne doit jamais perdre une occasion de le saisir, surtout en ce moment, comme tu dis. Et je pars pas du principe que ton bonheur passe forcément par ma charmante personne hein, je parle plus généralement. Même si... Enfin voilà, j'ai déjà dit ce que je devais dire à ce sujet.
Bien que son visage ne le montrât pas, Raven était réellement touchée et chamboulée par tout ce que le sorcier venait de dire. Il avait raison, ça elle le savait. Mais elle savait aussi que sa vie était trop précieuse pour la communauté pour qu’elle se permette de faire une bêtise avec lui. Car tout ce qu’ils allaient entreprendre – s’ils l’entreprenaient – allait être une bêtise, n’est-ce pas ? Il ne pouvait en être autrement. Et malheureusement, comme il venait si justement de le dire, ils faisaient à présent partie d’une même organisation. Les réunions allaient être espacées pour ne pas attirer l’attention, mais ils allaient être amenés à se voir plus souvent que l’année qui venait de se dérouler. L’auror ne le sentait pas du tout et pendant un moment, elle ne sut pas quoi dire face à son sourire de satisfaction qui lui donnait envie de faire de même.
— Je ne comprends pas… commença-t-elle la gorge nouée, je ne comprends pas, il y a des minettes là-dehors qui n’attendent qu’une chose, c’est que tu ailles les inviter à boire un verre, et toi tu… Tu perds ton temps avec moi ? Elle le fixa un instant avant de murmurer. Tu ne te rends pas compte de ce que tu dis… L’autre solution était qu’elle le prenne un peu comme un enfant qui ne mesurait pas l’étendue de ses mots. Mais il fallait le mettre à distance. A tout prix.
Revenir en haut Aller en bas
Caradoc A. Dearborn

Caradoc A. Dearborn


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 399
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hardy (lux aeterna)
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père et son frère morts.
| PATRONUS : Un raton-laveur.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Empty
MessageSujet: Re: Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC EmptyMar 8 Jan 2019 - 20:44

Raven resta de marbre face à sa déclaration et son invitation à ne pas laisser passer tout espoir de bonheur, et Caradoc sentit un instant sa confiance flancher. Et si son inclinaison pour lui n'était pas suffisante ? Et si Raven Fawkes était de ces personnes prêtes à renoncer aux cadeaux de la vie car convaincues de ne pas les mériter, quand bien même on les leur servirait sur un plateau ? C'était l'impression qu'elle lui donnait, à mesure que leur conversation avançait, et le Médicomage n'était pas satisfait de le découvrir. Mais le fait qu'elle reprenne la parole pour se demander pour quelle raison il pouvait bien s'intéresser à elle et pas à une personne de son âge, eurent le mérite de faire disparaître de sa tête cette crainte, pour le moment du moins. Il haussa les épaules et croisa les bras, dans une posture défensive. « Je me rends tout à fait compte de ce que je dis, la détrompa-t-il d'une voix ferme, peu satisfait d'être ainsi pris pour un imbécile, mais en effet, c'est toi qui ne comprends pas. Je n'ai pas envie de payer des coups à d'autres filles. » Caradoc s'éloigna de quelques pas, laissant un court silence planer entre eux, réfléchissant à toute allure à ce qu'il pouvait, devait, ou ne devait pas dire à l'Auror. Finalement, il décida de ne pas se censurer, et revint vers elle : « Les minettes comme tu dis, je les connais, j'en ai fréquenté pas mal, tu peux me croire. C'est avec elles que j'ai perdu mon temps. Alors peut-être que je perds mon temps avec toi aussi, peut-être que j'en inviterais une autre rien que pour te faire plaisir, mais tu ne me décourageras pas aussi facilement. » Si Caradoc avait bien une qualité qui pouvait se révéler son pire défaut, c'était celle d'être buté. Dans ce cas précis, les arguments commençaient à s'aligner pour en faire un défaut, mais le jeune Dearborn n'en avait pas vraiment conscience : concentré sur son objectif, il était prêt à tout pour la convaincre. Et s'il n'y parvenait pas aujourd'hui, il trouverait un moyen d'y arriver dans le futur !
Revenir en haut Aller en bas
Raven Fawkes

Raven Fawkes


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 758
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Empty
MessageSujet: Re: Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC EmptyLun 18 Fév 2019 - 21:34

De nombreuses raisons poussaient Raven à refuser les avances du jeune Médicomage. Des principes, aussi. Une volonté de préserver Caradoc de la personne qu’elle était, de le préserver de tout danger. Des nombreuses raisons qui, en réalité, n’étaient pas valables. Elle se cherchait juste une excuse alors que son cœur lui criait de se laisser faire. Si l’auror écoutait son instinct en mission, elle refusait ici de le laisser s’imposer. Et plus elle restait en compagnie du sorcier, plus cette volonté flanchait. Ce n’était pas bon, ni pour elle, ni pour lui. Il allait finir par souffrir de cette obsession, et Raven ne voulait pas en être la cause. Elle ne voulait que son bonheur, pas l’inverse… Et elle était persuadée qu’il pouvait acquérir ce bonheur sans elle.
– Je n'ai pas envie de payer des coups à d'autres filles, rétorqua-t-il avant de s’éloigner de quelques pas et de revenir.
La sous-chef ne comprenait pas. Elle ne comprenait pas pourquoi il se battait autant pour l’avoir elle. Ne comprenait pas non plus ce qu’il avait à y gagner. Elle n’avait pas l’impression d’avoir tant de valeur que ça, ou plutôt elle avait perdu foi en cette idée depuis longtemps. Caradoc continua à parler et Raven le laissait faire, les yeux brillants. Habituellement, elle avait un minimum de répartie. Face à lui, c’était peine perdu. L’ancien Gryffondor n’avait pas été un lion pour rien. Décontenancée, Raven ouvrit la bouche puis la referma. Que dire ? Elle ne pouvait céder. Il fallait qu’elle tienne les engagements qu’elle s’était imposée. La sorcière finit par baisser la tête et la relever en crispant la mâchoire. Son cœur battait à la vitesse d’un vif d’or tandis qu’elle s’approchait de lui sans le quitter des yeux.
– J’aurais aimé qu’il en soit autrement, murmura-t-elle le souffle court, mais crois-moi, c’est la meilleure chose à faire pour nous deux. L’auror s’arrêta de parler, sentant ses yeux s’humidifier. Ne rends pas les choses plus difficiles qu’elles ne le sont déjà, Caradoc… Je t’en supplie… ajouta-t-elle la voix tremblante.
Laissant ce moment de tension s’installer entre eux quelques instants, l’auror recula pourtant vivement d’un pas et c’est avec un regard triste qu’elle transplana. Raven était quelqu’un d’organisé et de prévoyant. Mais cet aspect-là de sa vie, elle ne l’avait complètement pas prévu…
Citation :
Me revoilà, vraiment désolée pour le retard ! Je l'ai fait partir pour qu'on puisse avancer, mais n'hésite pas si tu veux que je change quoi que ce soit Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Caradoc A. Dearborn

Caradoc A. Dearborn


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 399
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hardy (lux aeterna)
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père et son frère morts.
| PATRONUS : Un raton-laveur.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Empty
MessageSujet: Re: Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC EmptyLun 4 Mar 2019 - 14:59

Raven ne disait rien, mais devant lui ses yeux paraissaient se remplir de larmes et Caradoc n'aimait pas ce signe avant-coureur d'une réponse dont il savait pertinemment qu'elle ne lui plairait pas. Jamais les bonnes nouvelles ne revêtaient de masques aussi tristes. Cette réponse n'avait d'ailleurs pas l'air de satisfaire sa compagne non plus, en témoigna la difficulté avec laquelle elle finit par se résoudre à prendre la parole : Caradoc, qui observait le moindre des mouvements de son visage, ressentit aussitôt l'envie impérieuse de lui intimer l'ordre de ne rien dire, plutôt que de dire tout haut ce qu'il n'était pas prêt à entendre, et qui lui paraissait si difficile à dire à voix haute pour elle. C'était toutefois contraire à tout ce que son père avait pu lui apprendre en matière de respect, aussi le jeune homme tint bon et se contenta de baisser la tête et de crisper la mâchoire au moment où Raven l'enterra une nouvelle fois en le suppliant de l'oublier. Caradoc ferma les yeux pour ne pas succomber au désir de la regarder, peu désireux de voir de ses yeux les larmes qu'il entendait dans la voix de l'Auror. Il ne tenait pas à voir son visage triste, lui qui n'ambitionnait que de la rendre heureuse. Quelques secondes s'écoulèrent ainsi, jusqu'à ce qu'un plop sonore ne le ramène à la réalité. Et lorsqu'il ouvrit de nouveau les paupières, il était seul dans le couloir.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Empty
MessageSujet: Re: Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC Empty

Revenir en haut Aller en bas

Le manque d'amour est la pire des pauvretés — CARADOC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Année 1976-1977
-