GRYFFONDOR : 195 pts | POUFSOUFFLE : 247 pts | SERDAIGLE : 386 pts | SERPENTARD : 245 pts
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !
Les inscriptions pour les deux prochains matches sont d'ores et déjà ouvertes, retrouvez Serpentard VS Gryffondor et Poufsouffle VS Serdaigle !

Partagez

La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Dave Goujon



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 161
| AVATARS / CRÉDITS : Timothé Chalamet | loudsilence.
| SANG : Sang-mêlé


La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO Empty
MessageSujet: La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO EmptyMer 12 Déc 2018 - 18:30


HJ : Ce sujet fait suite à celui-ci Very Happy


Cela faisait plusieurs heures maintenant que Davey flottait gentiment dans les limbes de l'inconscience comme une créature des eaux dans le lac de Poudlard, enchaînant les galipettes aquatiques et zigzaguant à toute vitesse entre d'invisibles algues. Rarement le jeune Goujon ne s'était senti aussi libre de ses mouvements, mais à son grand désespoir cette euphorique sensation allait en s'atténuant à mesure que la drogue que lui avait prescrit Mme Pomfresh cessait de faire de l'effet pour le ramener parmi les sorciers. Petit à petit, le Gryffondor remontait vers la surface de la conscience, et de nouvelles sensations désagréables parasitaient son batifolage aquatique : des bruits, une lueur à travers la surface du lac, et puis surtout, une courbature, une énorme courbature qui lui prenait tout le corps, et lui donnait la sensation d'avoir été essoré par l'un de ces Filets du Diable dont Chourave faisait de si épiques descriptions. Sans doute le jeune Goujon avait-il réussi à attirer l'attention de quelqu'un en s'agitant, car il entendit soudain quelqu'un prononcer son prénom, tout proche de lui, et sa curiosité naturelle prit subitement le dessus : Dave ouvrit brusquement les yeux, totalement alerte. Enfin, il essaya d'ouvrir les yeux, car seul le soldat de gauche répondit à l'appel, la moitié droite du monde du Gryffondor restant obstinément dans le noir. Paniqué, le jeune homme se redressa d'un bond dans son lit, en portant la main à sa tête à la recherche de son œil perdu.  
— Pourquoi je ne vois rien, où est mon œil, qu'avez-vous fait de mon œil, rendez-moi mon œil ! ordonna-t-il d'une voix suraiguë en cherchant de son seul œil valide la personne providentielle qui pourrait lui porter assistance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur Slughorn



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 212
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une pieuvre
| PATRONUS : Une bouteille d’hydromel qui se vide dans une pinte sans fond
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO Empty
MessageSujet: Re: La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO EmptyVen 14 Déc 2018 - 15:27

La sensibilité du Professeur Slughorn était de celles qui se trouvait plus sensible à une mélodie de Musidora Barkwith qu’aux jérémiades aigües de Dave Goujon. Aussi les sourcils du vieux sorcier, concentré à racler le bout de la baguette de Mrs Wilkes contre une petite fiole pour recueillir quelques rares goutes de sève, se froncèrent-ils à l’écoute de ce mauvais tube. « Cessez de gémir Monsieur Goujon et regardez plutôt de l’autre côté si votre oeil s’y trouve » expédia-t-il le pauvre souffrant sans la moindre compassion. Une partie de lui se trouvait de plus fâché que le garçon n’ait pas recueilli la moindre sécrétion de saule cogneur. Il adressa au contraire à sa camarade, une jeune fille peu brillante mais diablement surprenante, un sourire contrit. « Puis-je compter sur votre discrétion Miss Wilkes ? - et comme les yeux de la jeune fille papillonnaient sans la moindre lueur d’intelligence, le professeur fut contraint de se montrer moins subtile - Ce qui se passe entre membres de mon club reste entre membres du club ! ». Et le vieux renard du château de lui adresser un clin d’oeil en lui rendant sa baguette propre comme un gallion neuf. Ce dernier ne se trouvait certes pas étranger aux troubles des deux élèves comme il était celui qui avait suggéré, lors de sa dernière classe, que quiconque lui apporterait un peu de sève du saule mériterait une invitation à sa prochaine soirée.

Le maître des potions, qui considérait la vilaine affaire clôturée, se réjouissait déjà de rejoindre ses cachots pour tester les propriétés magiques de cette rare substance. Il n’en eut pas le temps comme des pas empressés retentissaient contre les lattes du parquet. « Madame Pomfresh ! - rangea-t-il d’un mouvement étonnamment vif pour sa carrure la petite fiole dans la poche intérieure de sa cape - Je venais justement vous informer que votre second patient s’était réveillé ! ». Horace se trouva surpris en se retournant de ne pas uniquement faire face à l’infirmière mais à l’illustre Albus Dumbledore accompagné de sa fidèle Minerva McGonagall. « Ah ! - dissimula-t-il sa surprise en gaité - Une chance que les enfants aient la tête si solidement faite de nos jours, n’est-ce pas ? ». Leur présence n’augurait certes pas la clôture de cette affaire. Horace se tourna vers Mrs Pomfresh dont le visage était le plus accorte parmi cette grise assemblée. « Un choc sur la tempe droite quand je n’étais pas plus âgé que ces deux-là - désigna-t-il la partie de son corps blessé dans l’espoir de les apitoyer un peu - et me voilà sourd comme un muralp à mon honorable âge, vieil homme que je suis ! ». Il finit de rire en regardant Albus. Minerva, dont il n’avait pas encore croisé le regard, il savait que cela serait une toute autre affaire !

______________________________

Horace Slughorn


acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vespyr Wilkes



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 202
| AVATARS / CRÉDITS : © Cranberry
| SANG : ⊰ Mêlé mais c'est un secret.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Leur jardinier cracmol
| PATRONUS : Un caniche de concours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO Empty
MessageSujet: Re: La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO EmptyVen 14 Déc 2018 - 15:48

Vespyr était déjà réveillée depuis plusieurs heures quand son camarade rouge et or émergea à son tour en cherchant son oeil (il portait un sale bandage sur le crâne !). Les yeux de la serpentarde étaient rouges et bouffis et elle était soumise à de violentes crises de larmes depuis lors. Mais le bras qu’elle portait en écharpe n’était pas la source de son chagrin. Elle souffrait de l’affliction, bien plus violente, d’un amour non réciproque. Thomas Avery était venu la sortir de sa torpeur, non pas en l’embrassant comme un prince charmant, mais en la secouant comme un vulgaire mandragore. Son passage avait été fort bref mais destructeur. Il avait arraché de son bras en écharpe sa baguette pour admirer les gouttes de sève durement obtenues puis l’avait informée qu’il se rendrait à la prétentieuse petite soirée avec sa toute aussi prétentieuse blonde. Elle ? Elle resterait sur le carreau !

Lorsque le Professeur Slughorn vint recueillir son gain pour lui annoncer le sien, le menton de Vespyr se remit instantanément à trembloter comme de la gelée. L’effort de retenir ses chaudes larmes était terrible mais, par fidélité pour son amour, il fallait qu’elle pose la question qui lui ravageait le coeur. Elle ignora totalement la présence du corps professoral pour ne parler qu’au maître de potions. « Professeur ? - l’interpella-t-elle dans un couinement suraigu - Est-ce que je peux offrir ma place à votre prochaine soirée à - et prise d’une crise de halètement violente elle peina à exprimer la suite - à … à … Tho - Thomas Avery et … et … et … Lys Mal - MALEFOHOHOHOHOY ! » se remit-elle à pleurer comme une madeleine. « HIIIII-HIIIII ! » explosa-t-elle en de nouveaux sanglots. « Et Dave qui va mourir ou - PHIIIII-HIIIIIRE ! - devenir moche ! » dramatisa-t-elle encore en se tournant toute morveuse vers le garçon dans la couche d’à côté. Elle le regardait comme s'il se trouvait à l'article de la mort. « TU ES FOUTU DAVE ! » lui confessa-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur McGonagall



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 17
| AVATARS / CRÉDITS : Maggie Smith
| SANG : Question insignifiante (mêlé)


La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO Empty
MessageSujet: Re: La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO EmptyVen 14 Déc 2018 - 17:31

La Professeure McGonagall fit irruption dans la l’infirmerie d’un pas si rapide que les pans de sa robe émeraude valsaient à un rythme désordonné. Ses sourcils froncés et son front plissé exprimaient une profonde inquiétude. Un élève de deuxième année était débarqué, haletant, dans son bureau en babillant quelques phrases désordonnées en lien avec Dave Goujon, – ce à quoi la directrice de maison eu envie de lever les yeux au ciel : cet enfant semblait faire de sa priorité de cumuler plus de boutades que Potter, Black, Lupin et Pettigrew réunis – saule cogneur et état catastrophique. Ce fut lorsqu’elle leva les sourcils bien hauts et qu’elle lui fit honneur de son regard le plus inquisiteur que le jeune poufsouffle fini par bégayer que Madame Pomfresh l’avait envoyé la chercher.

« Poppy, enfin, pouvez-vous m’expliquer ce qui se passe? » demanda-t-elle à la jeune infirmière qui se trouvait déjà en compagne d’Albus Dumbledore. En écoutant les explications de sa collègue, Minerva ferma les yeux et se retint de secouer sa tête de gauche à droit, éberluée. N’y avait-il donc aucune limite à l’étourderie du jeune Goujon? Lui arrivait-il de penser avant d’agir? Elle emboita le pas de ses homonymes et gagna le chevet des blessés où siégeait déjà le directeur des verts et argents. Celui-ci d’ailleurs, venait de ranger un minuscule flacon dans la poche de sa robe, un geste qui n’échappa pas à l’œil attentif de l’enseignante. « C’est à se demander si ces jeunes ont un simplement une tête! » déclara-t-elle sèchement, « ou un jugement qui est libre de l’influence des adultes. Je ne suis pas maître des potions, mais il me semble que la sève d’un saule-cogneur a une valeur considérable dans la concoction d’élixir complexe.» termina-t-elle d’un ton accusateur dirigé au directeur de la maison rivale. « Miss Wilkes, franchement cessez de babiller des âneries et ressaisissez-vous un peu! » claqua la professeure d’un ton excédé devant le non-sens dont faisait preuve, une fois de plus, Vespyr Wilkes. « Et vous Monsieur Goujon, considérez-vous heureux, qu’il vous reste un œil! Nous serions chanceux si le coup porté à votre tête vous rappelle qu’il y a un cerveau qui se cache quelque part là-dedans. Soyez certain que vos parents seront avisés de votre imprudence sur laquelle vous aurez l’occasion de réfléchir lors de la semaine de retenues que vous passerez en ma compagnie. Et si cela ne fait pas, j’ose espérer que vos collègues vous remettrons sur la droit chemin la prochaine fois que vous penserez à un plan pour faire perdre 40 points à Gryffondor. » dit-elle à l’intention de son élève estropié. Maintenant qu’elle le savait en vie et hors de danger, Minerva laissa la colère prendre la place de l’inquiétude.

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albus Dumbledore



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 24


La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO Empty
MessageSujet: Re: La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO EmptyJeu 20 Déc 2018 - 13:20

Les jours se suivaient mais ne se ressemblaient pas à Poudlard, Albus Dumbledore en avait une nouvelle fois eu la confirmation quelques instants plus tôt. Alors qu'il rentrait tout juste du Ministère où il avait dû aller remplir son devoir envers le Magenmagot, le Directeur fut intercepté par un Picott hors de lui qui lui annonça qu'un ressortissant de la maison Gryffondor et une élève de Serpentard avaient eu un accident en allant transmettre leurs hommages au Saule Cogneur, et qu'il réclamait pour eux une punition exemplaire... "Mon cher Apollon je vous remercie, je vais voir ce que je peux faire." Le concierge de Poudlard, qui connaissait bien son Directeur, cessa immédiatement sa logorrhée verbale pour s'incliner bien bas en le remerciant, et Dumbledore sans plus tarder le planta au milieu du parc pour rejoindre l'infirmerie, le regard pétillant. Son quotidien n'avait décidément rien de monotone depuis que les Maraudeurs avaient fait leur entrée à Poudlard, mais ces quatre garçons (que Dumbledore affectionnait par ailleurs, même s'il se gardait bien de le leur faire savoir !) avaient en outre essaimé les graines de la rébellion dans la tête de nombre de leurs camarades, à commencer par ce jeune Goujon dont Picott venait de lâcher le nom. "Bonjour Pompom !" salua-t-il l'infirmière en entrant dans l'infirmerie, dans laquelle il localisa immédiatement le Professeur Slughorn et sa mine conspiratrice des grands jours, "je crois savoir qu'un incident a eu lieu... Ah, Minerva vous voilà, je posais justement la même question à Mme Pomfresh." Son ton était gai et calme, et contrastait de manière comique avec la mine excédée qu'arborait déjà Minerva McGonagall, et qui s'accentua à mesure que l'infirmière de l'école leur expliquait ce qui s'était passé. Une fois parfaitement renseigné, Dumbledore se tourna vers Miss Wilkes et Mr Goujon, qui hurlaient tous les deux depuis leurs lits respectifs, mais pour des raisons bien différentes toutefois. "Voyons Minerva, vous voyez bien que cette jeune fille est effondrée. Miss Wilkes, Mr Goujon va très bien se remettre, je vous le promets. Vous ne devez vous préoccuper que de votre guérison, il n'est pas venu le temps de vous inquiéter des mondanités organisées par le Professeur Slughorn... N'est-ce pas Horace ?" Le Directeur sonda du regard son Professeur de Potions, trop décontracté pour être honnête, tandis que Minerva McGonagall houspillait à présent le jeune Goujon, cloué dans son lit avec un énorme bandage qui cachait son oeil. "Ma chère Minerva, avec tout le respect que je vous dois, ces deux jeunes gens n'ont enfreint aucune ligne du Règlement..." Le regard acéré que lui lança la Directrice de la Maison Gryffondor fit s'interrompre Albus Dumbledore, qui préféra plutôt s'intéresser aux deux convalescents : "Ce que je ne saisis pas, ce sont vos motivations. N'avez-vous pas remarqué comme cet arbre, fort remarquable il faut le reconnaître et ce à tous points de vue, l'était encore plus quand on l'observait de loin, ou du moins hors d'atteinte de ses branches ?" Si le Directeur avait une petite idée de ce qui avait bien pu motiver les deux jeunes têtes brûlées, il tenait malgré tout à vérifier si celle-ci était fondée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pompom Pomfresh



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 43
| AVATARS / CRÉDITS : lily james
| SANG : moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : les morts-vivants
| PATRONUS : un flamant rose
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO Empty
MessageSujet: Re: La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO EmptyLun 24 Déc 2018 - 12:33

L'infirmière de Poudlard s'empressait, dans son atelier, de préparer bandages et potions nécessaires à la guérison de ses deux nouveaux pensionnaires. Elle avait envoyé un élève de poufsouffle - attrapé dans les couloirs du deuxième étage - prévenir le professeur McGonagall de l'accident dont les élèves Goujon et Wilkes avaient été victimes. Quelle n'avait pas été sa surprise en voyant l'état de ces derniers après leur mésaventure avec le Saule Cogneur. Si elle était habituée à recevoir régulièrement des enfants blessés par un stupide défi lié à l'arbre, elle devait avoué que jamais ils n'avaient eu la tête de Davey Goujon en entrant dans l'infirmerie. Quand il était arrivé, elle n'avait pu retenir un cri de stupéfaction avant de se ressaisir et de lui administrer en vitesse le mélange de plusieurs substances réputées pour atténuer la douleur. Elle l'avait fait mettre dans son lit - son attitré près de la fenêtre avec vue sur le lac, même s'il ne pourrait plus qu'y jeter un coup d'oeil - et, après s'être également occupé de la jeune serpentarde, était retourné dans son bureau pour se préparer au moment où Davey Goujon reprendrait conscience.

Les professeurs Dumbledore et McGonagall l'avaient rejoint. Elle s'empressa de leur faire état de l'évènement qui avait eu lieu. – Le Saule Cogneur... Commença-t-elle, il semblerait que nos deux élèves présents ici aient eu une petite envie de lui chatouiller le tronc. Madame Pomfresh échangea un regard entendu avec le directeur de l'école. Ce sont les quatrième et cinquième victimes ce mois-ci. Poppy savait que l'arbre avait pour but de protéger Remus Lupin et sa lycanthropie et elle était tout à fait d'accord avec cela, pour autant, un trop grand danger planait sur le reste des enfants et l'inquiétait. Justement, Davey Goujon choisit ce moment pour manifester son réveil en appuyant, sans le savoir, sur la réflexion de l'infirmière qui se hâta de rejoindre la grande salle. – Professeur ? S'étonna-t-elle de trouver le maître des potions en ces lieux. Elle plissa des yeux, méfiante de voir traîner un visiteur inattendu dans son établissement, comme si elle avait eu besoin de ce bon vieux Slughorn pour savoir que son patient était réveillé.
– Une chance que les enfants aient la tête si solidement faite de nos jours, n’est-ce pas ?
– Je n'ose pas imaginer l'état de ce pauvre garçon si cela n'était pas le cas. Commenta-t-elle tout de même avant qu'il ne lui raconte pour la énième fois son histoire de choc et de surdité. Poppy l'avait bien assez entendu et se contenta d'hocher la tête en souriant poliment pour y mettre un terme. Vespyr eut un drôle de discours et Madame Pomfresh, en voyant son état, s'approcha du lit de la jeune fille. – Miss Wilkes, et si nous ajoutions quelques gouttes de philtre calmant dans votre jus de citrouille ? Elle n'attendit pas son avis et d'un geste mesuré mélangea les deux liquides avant de tendre le verre à cette pauvre enfant rongé par ses inquiétudes. Poppy qui voyait que Minerva était envahie par la colère - ce qu'elle pouvait tout à fait comprendre - attendit que sa collègue ait terminé avant de rassurer le garçon. – Davey... Monsieur Goujon, se reprit-elle bien vite en se souvenant de la présence du corps professoral, elle ne pouvait se permettre de familiarité avec ses patients lorsqu'ils étaient là, il n'est pas question de devenir moche. Au mieux vous serez comme neuf dans quelques semaines, au pire... vous aurez, comme le professeur Slughorn, une petite cicatrice ainsi qu'une histoire à raconter à vos enfants. Elle lui sourit, attendrie.
– Ma chère Minerva, avec tout le respect que je vous dois, ces deux jeunes gens n'ont enfreint aucune ligne du Règlement...
– Justement Albus, nous devrions peut-être mettre en place quelques... mesures. Pour la sécurité de tous.
Il faudrait bientôt le double de lit et une seconde infirmière pour gérer tous ces enfants téméraires.

hors jeu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dave Goujon



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 161
| AVATARS / CRÉDITS : Timothé Chalamet | loudsilence.
| SANG : Sang-mêlé


La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO Empty
MessageSujet: Re: La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO EmptyJeu 21 Mar 2019 - 15:34

Dave eut la surprise de découvrir que de nombreuses personnes entouraient son lit, à commencer par son idole Minerva McGonagall qui le regardait comme si elle rêvait secrètement de lui arracher son dernier oeil (Merlin !), Slughorn qui souriait bêtement tout en ayant l'air un peu gêné, Dumbledore égal à lui-même, sa grande copine Madame Pomfresh évidemment, ainsi que Vespyr Wilkes qui piaillait dans le lit d'à côté qu'il allait mourir :
— Comment ça "foutu" ? s'alarma-t-il immédiatement en reprenant les mots de la Serpentard tout en cherchant du regard de son unique œil la compatissante et rassurante Madame Pomfresh, Je vais devoir porter un bandeau comme Brûlopot ? Mais pourquoi vous le recollez pas ? Comment ça plusieurs semaines ? 40 points ??? Et pourquoi vous êtes méchants comme ça avec un pauvre borgne comme moi dont la vie est fichue ! se lamenta-t-il en se laissant dramatiquement retomber dans son lit, avant de fondre en larmes face à tant de pression et de méchanceté de la part de McGonagall et de Slughorn. Mais mais moi je... Je voulais... Je voulais juste rendre service ! hoqueta-t-il en réponse à la question de Dumbledore concernant leurs motivations, parce que Vespyr m'avait dit que le Professeur Slughorn lui avait dit... Je sais plus, il t'avait dit quoi déjà ? demanda-t-il à sa compagne, un peu calmé, en se tournant vers elle, le front tordu tandis qu'il tentait de creuser ses méninges secouées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur Slughorn



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 212
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une pieuvre
| PATRONUS : Une bouteille d’hydromel qui se vide dans une pinte sans fond
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO Empty
MessageSujet: Re: La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO EmptyJeu 28 Mar 2019 - 11:17

Le Professeur Slughorn, prolixe pour relater ses anecdotes pourvu qu’elles l’entourent d’un brillant entourage, se trouvait tout à fait silencieux. Il se rétrécit même suffisamment sur lui-même pour se faire oublier et choisit précisément de ne pas rebondir sur la réflexion de sa collègue de métamorphoses quant à la valeur estimable - et précisément estimée par lui par ailleurs - de la sève du saule cogneur. Il se contenta de hocher poliment la tête pour essuyer la rebuffade comme s’il avait reçu à la place un compliment. Et l’incident se trouva bien à propos noyé dans d’autres verbiages. Il résista encore à la pression pour ne pas imiter sa collègue lorsqu’elle retira des points à son élève, lui préférait plutôt acheter le silence de la sienne, et tant mieux si ce prix leur permettait de gagner la coupe à la fin de l’année. « Eh bien, eh bien » commenta-t-il à la seule fin de faire flotter son vague agrément sur l’assemblée. Le regard perçant derrière les lunettes en demi-lunes se tourna alors vers lui et parut le sortir de sa feinte inattention. « Plaît-il ? Tout à fait Monsieur le Directeur ! Je n’offrais une invitation dans mon club à ma petite élève que pour la consoler de sa triste affliction ». Il ignora tout à fait les babillages pleurnichards et contestataires de Dave Goujon - face à l’injustice certainement subie - dont la réponse de sa directrice était autrement plus sévère. Cela n’était pas le problème de Horace, rien n’était le problème de Horace sinon de sortir indemne de la complexe situation qu’il voyait lui pendre au nez.

Il crut bien s’en échapper lorsque le corps enseignant et médical parla d’adopter de nouvelles mesures, mais Albus Dumbledore revint finalement à la charge. Dave Goujon s’exprima plus rapidement que le Professeur Slughorn lequel, néanmoins, finit par intervenir avec un rire léger (légèrement gêné ?). « Allons, allons, il se peut que j’ai vanté lors de ma dernière classe la qualité de la sève du vénérable arbre pour apporter un peu de son ‘peps’ - sourit-il aux élèves en ayant l'impression de parler comme un jeune - à la Potion Wiggenweld mais uniquement à la fin, louable d’enseignant, d’éveiller leur curiosité … » chercha-t-il un soutien qu’il ne trouva pas dans le regard de sa collègue. « Hélas, qu’y puis-je si les élèves d’une certaine maison se trouvent toujours si prompts à tout transformer en prétexte pour vivre de sordides aventures ? » ne se gêna-t-il finalement pas pour mettre tout le problème sur le dos des rouges et or. Horace de soupirer avec lassitude … « Enfin ! - sembla-t-il d’un coup reprendre le fil de ses pensées pour s’empresser de changer le sujet de leur conversation - Le but de cette entrevue n’est certes pas de pointer davantage du doigt nos élèves déjà punis par leur accablement mais bien de s’assurer que l’accident de ne se reproduira plus. Nous parlions de nouvelles mesures à adopter dans le règlement je crois bien ? ».

______________________________

Horace Slughorn


acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vespyr Wilkes



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 202
| AVATARS / CRÉDITS : © Cranberry
| SANG : ⊰ Mêlé mais c'est un secret.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Leur jardinier cracmol
| PATRONUS : Un caniche de concours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO Empty
MessageSujet: Re: La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO EmptyLun 8 Avr 2019 - 11:52

Vespyr dont la respiration se trouvait encore saccadée par le choc enduré, continuait à hoqueter en s’agrippant au drap de son lit. L’injonction du Professeure McGonagall ne la calma pas, seul le philtre de Madame Pomfresh y parvint. La main tremblante de la gamine souilla la literie de quelques gouttes de jus de citrouille avant de se tranquilliser. Elle finit bien vite le contenu de son gobelet au fond duquel elle se cacha tout le temps que son camarade Dave Goujon endura les sentences prises par sa directrice. Elle ne s’était jamais sentie aussi soulagée d’appartenir à la maison verte et argent et, s’inspirant de la couardise de son propre directeur, s’enfonça dans ses oreillers comme si elle avait pu finir par y disparaître. Elle supporta sans la moindre trace de fierté le regard bleu perçant d’Albus Dumbledore lorsqu’il s’adressa à elle. Il n’était pas plus apprécié dans le cercle de sa famille que dans celui de ses amis, mais il était doté de cette grandeur naturelle qui l’impressionnait. C’est qu’elle ne l’avait jamais vu d’aussi près …

Et tandis que les adultes discutaient entre eux du règlement de leur école, c’était au tour du rouge et or de s’effondrer à ses côtés. Elle le plaignit un peu … jusqu’à ce qu’il prononce son prénom. « HEIN ? » laissa-t-elle tomber son gobelet heureusement vide. Son menton se remit à trembler aussi sûrement qu’une gelée tandis que son regard humide et désespéré volait entre son camarade convalescent et le directeur de sa maison. Deux choix se présentaient à elle. Le premier était de dévoiler toute la vérité, raconter que son directeur avait laissé entendre - avec de gros sabots d’abraxans ! - que celui qui lui rapporterait un peu de sève du saule cogneur recevrait l’honneur de participer à sa prochaine petite sauterie. Mais cela aurait pu coûter à Thomas Avery son invitation au prochain Club ainsi que le fol espoir d’être aimé de lui en retour ! Toute serpentarde qu’elle était jusqu’au bout de ses ongles, la Wilkes n’hésita pas à sauter dans le wagon offert par le Professeur Slughorn pour s’enfuir dans son sillage. « C’est … c’est … c’est faux ! J’ai jamais rien dit à Dave ! - gémit-elle de nouveau avant de se pelotonner sous la couette en tournant le dos à son camarade pour ne pas affronter son regard - C’était son idée ! ». Et seul le soubresaut de sanglots n’agita bientôt plus que l’épaisse boule blanche qui la recouvrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO Empty
MessageSujet: Re: La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO Empty

Revenir en haut Aller en bas

La goutte de sève de Cogneur qui fait déborder le chaudron | VESPYR, POMPOM, MCGO & CO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La goutte d'eau qui fait déborder le vase (pour qui veut)
» La goutte d'eau qui fait déborder le vase
» C'est la goutte de sang qui fait déborder le vase en chocolat! |Amelia|
» Le roi a fait battre tambour
» michelle martely se fait gifleret avilir en republique dominicaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Le deuxième étage
 :: L'infirmerie
-